France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 17 novembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Décès du meilleur joueur picard de tous les temps par Penarol le  [Aller à la fin] | Actualités |
Pal Benkö était né à Amiens le 15 juillet 1920.
Un grand Monsieur sur l'échiquier mais aussi un immense compositeur. Très souvent il faisait un jeu avec Bobby Fischer. Il composait des mat en 3 ou des études et ils misaient 100 $. Inutile de dire qu'il gagnait de l'argent avec Bobby.

Je suppose que vous aurez des anecdotes ou des commentaires à faire sur ce grand champion. Je vus invite à lire son énorme bouquin (vie, parties et composition). Extraordinaire.

Désormais Yuri Averbakh est le doyen des GMI.

Note du modérateur : Merci d'éviter les titres rédigés tout en lettres majuscules.


" Inutile de dire qu'il gagnait de l'argent avec Bobby."
Pas compris...


Penarol, le
Le jeu était le suivant quand ils étaient en tournoi (parfois Benkö était le secondant de Bobby ou l'un des participants du tournoi).
Benkö montrait l'une de ses compostions (un mat en 3 ou une étude)
et il demandai à Bobby de trouver. Il y avait chaque fois 100$ en jeu.
Bobby trouvait, il gagnait la somme. Bobby ne trouvait pas, Pal passait à la caisse.
Dans les années 70/80 beaucoup de Yougoslaves jouaient à ce jeu avec les amateurs durant les tournois (en plus des blitz tarifés).


Picard, le
La compilation de ses articles sur les finales est très intéressante et une vraie mine à travailler, hélas, elle est peu connue!


Pal Benko ? Je ne pensais pas que ce joueur légendaire (le gambit qui porte son nom est connu par tous) était encore en vie...je le voyais comme un fort joueur des annees avant Fischer avec Petrossian ou Botvinnik !je viens de relire plusieurs articles...j'ignorais qu'il était né en France en 1928 (et pas 1920).
Je vais chercher à rejouer ses parties du temps des candidats dans les annees 60.


Penarol, le
Oups. Pardon. A minuit je n’avais pas yeux en face des trous sur le clavier. Oui Benkö est né en 1928.


à un moment, vu le titre du post, j'ai cru qu'on parlait de Bacrot !
moi aussi je croyais que Benko était décédé depuis longtemps.


Un joueur légendaire qui nous quitte !

Je recommande son livre : "Pal Benko : My Life, Games and Composition", qui est excellent de bout en bout.


Chemtov, le
Je suis étonné que les gens découvrent que Benko était toujours vivant, jusqu'à ces derniers jours ! Il envoyait régulièrement des puzzles à Noël au site Chessbase qui lui a consacré par ailleurs plusieurs articles ces dernière années.
Pendant l'été 2018, il y avait notamment celui-ci : https://en.chessbase.com/post/pal-benko-eleven-twins




Disons que ceux qui ont donné leur nom à une ouverture d'échecs sont tous plus ou moins morts, c'est peut-être pour ça :)



Schveshnikov doit être ravi de lire cela !


Chemtov, le
Oui ! On pourrait d'ailleurs faire un quizz sur les joueurs encore vivants ayant donné leurs noms à une ouverture ou une variante.



>rires , à vrai dire , je ne fréquente pas le site chessbase… sauf pour lire les articles de logiciels de jeux ou les nouveautés en DVD.
mes seules sources d'informations échiquéennes sont souvent ce forum.. la revue EE que j'achète tous les mois, et je découvre depuis peu les nouveaux outils d'informations comme Twitch TV ou les plates formes chess/com/24/Blizstream/Lichess/YouTube….



Picard, le
Je crois me rappeler que c'est lui, de très loin, qui a gagné le plus de tournois aux USA
Par ailleurs, il laissa sa place de qualification après un tournoi de candidats à Fischer.
Je partage avec lui et Micron, le narcisse, le privilège (?) d'être né à Amiens
Une autre ouverture qui porte son nom est : 1.g3 avec laquelle il battit notamment Fischer et Tahl dans un tournoi célèbre


Penarol, le
Et Jobava (1d4 Cf6 2.Cc3 d5 3.Ff4) ?


joueurs encore vivants ? cela doit être très rare car la théorie est déjà étudiée depuis longtemps !
les noms aident souvent à retenir une suite de coups particuliers de base dans une ouverture : mes connaissances générales vont généralement jusqu'au roque soit 6 à 10 coups sur plusieurs ouvertures de base , je connais :
la défense Philidor (2...d6) (le plus ancien nom de joueur ? )
le gambit du capitaine Evans (anglais) sur l'italienne
La défense Petrov (russe) avec 2..Cf6
sur la partie espagnole plusieurs variantes de noms : la defense Morphy (3..a6) la defense Steinitz (3...d6) La défense Bird (3...Cd4) , la défense Cordel (3..Fc5 ) la défense Schliemann (3..f5 ) , la défense Rubinstein (3...g6)
Sur le gambit Roi une variante Fischer ( 3...d6 ) et une variante Steinitz (3...Cc3) , et la défense Falkbeer (qui mousse avec 2...d5 !)
Sur la française une ribambelle de noms mais je ne la joue pas Nimzovitch (3..Fb4) Tarrasch (3.Cbd2 )
la partie Caro-Kann avec 1...c6
La partie Alekhine avec 1...Cf6
Sur les siliciennes une ribambelle encore plus grande de noms !!
Marockzy , Rossolimo , Paulsen, Morphy , Najdorf etc etc
Le gambit Dame Albin (2...e5) , le gambit dame Marshall (2...Cf6)
la partie Hollandaise (que j'ai beaucoup joué avec succés avec les noirs en tournoi ) avec la variante blanche Stauton 2.e4
La defense Nimzovitch avec 3... Fb4 sur pion dame.
La defense Grunfeld avec fianchetto sur pion dame
L'ouverture Bird avec 1.f4 (hollandaise inversée)
L'ouverture Larsen avec le fianchetto 1.b3

Voilà Toutes mes connaissances apprises depuis de longues années grâce à la bibliothèque du Par Excellence , cette petite bibliothèque d'ouvertures généralistes très saines sur cette machine , et qui n'allaient pas plus loin que 8 à 12 coups , m'a permis de toujours jouer de bonnes positions contre des adversaires beaucoup plus forts que moi ! Très loin de l'immense théorie des ouvertues , mais largement suffisant pour jouer sainement.







Picard, le
Je sors un peu du sujet mais je viens de voir le CV de Penarol qui est vraiment impressionnant!!
Chapeau bas!
J'ai du le fréquenter modestement et brièvement lors d'un passage assez court au club de Nanterre quand je travaillais à Suresnes


On peut ajouter romanishin et Hübner pour leurs variantes dans la nimzo indienne.


Penarol, le
Je remercie Picard, c'est gentil.
Disons que j'ai un peu touché à tout autour des 64 cases.
Et le fait d'avoir été le gendre de Polougaevsky et l'agent de Gelfand (à mon avis son fils spirituel - en tout cas deux personnalités assez identiques sur et en dehors de l'échiquier) m'a fait découvrir le haut niveau.
Pal Benkö était un type extraordinaire sur l'échiquier mais ses compositions resteront dans l'histoire. Elles étaient vraiment pas faciles, magnifiques et très originales.


atms, le
@thierrycatalan : n'oublions pas l'attaque Prié (1.d4 d5 2.a3) et l'attaque Jobava-Prié (1.d4 2.Cc3 3.Ff4) que Picard connaît bien.

Avec mon modeste salut à la mémoire de Pal Benkö.


Chemtov, le
Averbakh vit encore, il me semble. Et il y a une variante Averbakh dans l'Est-Indienne. https://en.wikipedia.org/wiki/King%27s_Indian_Defence


Badisse, le
La variante Karpov 4...Cd7 dans la Caro-Kann.


Chemtov, le
Je ne suis pas sûr que l'on puisse nommer ainsi la variante 4...Cd7, déjà très analysée, et jouée à haut niveau ( notamment par Flohr ), avant même la naissance de Karpov .

Mais en pensant à Karpov, on peut se rappeler aussi de son entraîneur Igor Zaitsev et de la variante de l'Espagnole qui porte son nom ( Je crois que Zaitsev est toujours vivant ).


Dommage que le site EE n'en parle pas encore...


Penarol, le
A priori nous avons encore encore en vie (en pleine forme ?) Yuri AVERBAKH (08.02.1922) le doyen et Alexandar MATANOVIC (23.05.1930).
Averbakh est celui qui se rapproche le plus de Benkö
car il est en quelque sorte auteur, compositeur, interprète ! Immense tout à tout (joueur, arbitre, président de la Fédé Soviétique, auteur des fameux livres sur les finales - il est vrai avec beaucoup d'assistants pour chaque compartiment).
Il y a deux ans j'ai lu avec grand plaisir "chess behind the stage". Une mine d'infos (où il balance un peu sur certaines pratiques soviétiques).


Reyes, le
Europe-Echecs en a parlé dès le 26 août sur https://twitter.com/EuropeEchecs/status/1166000215964487683 et sur
https://www.facebook.com/Europe.Echecs/posts/2393720400666955 sans oublier les partages d'autres personnes comme la récente photo de Susan Polgar avec Pal Benkö.


Peut être mais je n'ai ni facebook ni twitter. Je consulte uniquement les sites comme EE, Chessbase, etc...


Reyes, le
Le Twitter d'Europe-Echecs se trouve aussi dans la marge de droite du site et il n'est pas nécessaire d'avoir un compte pour consulter le compte Twitter d'Europe-Echecs.


Tout à fait, mais ça aurait mérité un petit article, non ? :-)



Reyes, le
Il y aura certainement un article dans la revue qui offrira un peu plus que les quelques lignes de Wikipédia.


Orouet, le
"le meilleur de tous les temps" !?
j'espère ,pour les picards, qu'il ne s'agit que des temps passés !
bon avenir à tous
;-)


Picard, le
Le sieur Bertola, entre autres, est capable de nous gratifier d'un ou plusieurs articles du tonnerre, j'en ai déjà l'eau à la bouche


Picard, le
On ne peut pas dire que l'admirable Benkö (les hongrois disent "Benke") soit vraiment picard, il est né à Amiens par hasard car ses parents avaient quitté la Hongrie en proie à de tragiques événements et passaient par cette ville.
Comme Cornetto l'a déjà dit, son livre : "Pal Benko : My Life, Games and Composition" est remarquable dans tous ses aspects


Picard, le
Traduction rapide d'un article étranger :
ADIEU A PAL BENKO
Le monde des échecs pleure la mort du grand maître Pal Benko , décédé le 26 août dernier à Budapest (Hongrie) à l'âge de 91 ans. Né le 15 juillet 1928 à Amiens, France où sa famille était lors d'un voyage en provenance de Hongrie, Benko a passé la plus grande partie de son enfance en Hongrie, où il a appris à jouer aux échecs quand il avait dix ans, en suivant les enseignements de son père.
Enrôlé alors qu’il avait seulement 16 ans dans le Seconde guerre monde, il avait réussi à fuir pour atteindre le frontière avec l'Autriche et rentrer à la maison pour découvrir que la mère, père et frère avaient été déportés en Russie. Après la fin du conflit, dans quelques années Benko s'était avéré comme l'un des plus forts Joueurs hongrois et en 1948, à l'âge de 20 ans, il avait gagné son premier championnat national.
Entre la fin des années '40 et les années 50, en Hongrie, Benko n'était que deuxième derrière Laszlo Szabo. Une autre période sombre attendait Benko à l'horizon. Après avoir joué un tournoi à Goerlitz, il en avait tenté une évasion via l'ambassade américaine à Berlin-Ouest, mais il avait été arrêté et, après une période d'isolement cellulaire, envoyé dans un camp de concentration. Sa famille le croyait fui aux États-Unis pour échapper au régime stalinien qui s’est étendu à la Hongrie après l’avance de l'armée russe pendant la Seconde Guerre mondiale.
Benko était en effet libéré seulement après la mort de Staline en 1953, lorsque le président hongrois Imre Nagy a amnistié tous les prisonniers.
Pendant un certain temps, Benko a été considéré comme une espèce de "mouton noir" et a été exclu des tournois, mais cinq ans après sa libération, il pouvait enfin commencer le processus convoité pour l'émigration aux États-Unis. Il a obtenu un visa de l'ambassade américaine à Reykjavik, où il était pour le championnat équipe mondiale des étudiants, mais a finalement réussi à entrer définitivement aux États-Unis que grâce au passeport français, à laquelle il avait droit parce qu'il est né à Amiens. Entre-temps, en fait, le nombre de réfugiés hongrois a débarqué aux Etats-Unis après le resserrement du contrôle russe en Hongrie, il avait atteint la limite maximale fixée par le pays. Benko n’a donc pas pu profiter des avantages réservés aux réfugiés, mais la situation aux États-Unis était certainement plus rose que celui de Hongrie.
En 1959, un an plus tard remporte le titre de grand maître, il se qualifie pour le tournoi de candidats et a décidé de devenir un professionnel. Même si au tournoi des candidats il fut dans les derniers, il eut la satisfaction de battre l'ancien champion du monde Vasily Smyslov. En 1962, il se qualifia pour un autre tournoi candidat, où il s'est classé sixième.
En 1969, il a terminé troisième du championnat américain en remportant une place pour l’interzonal de Palma de Majorque, ce qui aurait donné accès au cycle pour le titre mondial 1969-1972, mais il cède sa place à Fischer, retraité du cycle parce qu'il le considérait trop court , qui est finalement devenu champion du monde dans le célèbre match de Reykjavik.
Tout au long de sa carrière, Benko est devenu célèbre comme "le roi de l’Open", ayant remporté huit fois, un record, l'US Open (1961, 1964, 1965, 1966, 1967, 1969, 1974 et 1975). Il a participé à sept Jeux olympiques, aidant la Hongrie pour remporter le bronze en 1956, alors qu’entre 1962 et 1972, il a joué six Jeux olympiques dans les rangs des États-Unis. Il a battu quatre champions du monde: en plus de Smyslov, Fischer, Tal et Petrosian.
Deux ouvertures portent son nom: le Gambit Benko, qu'il a joué plusieurs fois à partir du milieu des années 60, et l'ouverture Benko, qui a commencé à jouer dans le tournoi des candidats de 1962 et qui l’a aidé à vaincre Fischer et Tal.
Il a composé quatre-vingts études, obtenant vingt-cinq prix dont le titre de Master international de composition obtenu en 1995 par le PCCC, un organisme Fide qui traite du domaine de la composition de l'étude et des problèmes.
Il était actuellement le deuxième plus vieux GM vivant au monde après le Russe Yuri Averbakh (âgé de 97 ans et demi).



Merci picard pour la traduction de cet article .j ai appris des choses sur lui.. je me dis aussi que les années suivant la fin de deuxième guerre mondiale ont été bien difficiles pour un grand nombre de personnes...
Je ne connaissais que le celebre gambit Benko sacrifice de pion...j'j'ignorais qu'une autre ouverture portait son nom...je vais la chercher..
En tout cas n'importe quel joueur capable de battre au moins une fois 4 anciens champions du monde est forcement un joueur d'echecs qui fait partie du "gratin" mondial...et mérite tout notre respect de joueur d'echecs.


sigloxx, le
B:Fc1,Ff1,Dd1,Re1/N:Re4

Mat en 3 (Pal Benko).

Fischer avait droit à 30 minutes pour trouver la solution et ne l'a pas trouvée. Il a ensuite parié qu'il trouverait une seconde solution, y a passé la nuit et n'en a pas trouvé non plus.

Edit :ah on ne peut pas poster de diagrammes dans cette rubrique apparemment.


Bellamy, le
Effectivement, ça ne marche pas avec les balises.




Les blancs jouent
Pas de mat aidé (Helpnotmate) en 3 coups
Pal Benko Chess Life & Review 1976
(source : Outrageous Chess Problems de Burt Hochberg)






sigloxx, le
Pas sur de comprendre l'énoncé. Il faut jouer 3 coups sans faire mat? Avec deux sous promos fous? Ca parait un peu trop simple, ca ne doit pas etre ca?

Sinon il n y a plus que les fen pour poster des diagrammes? Et on ne peut plus mettre du texte avant et apres le diagramme dans ce cas?


Chemtov, le
Vous voulez dire 1.a7 f1:F 2.a8:F Fa6 3.Fb7+ FxF, et ce n'est pas mat ? ( dans ce laps de trois temps ? )


Je pense que "HelpNotMate" signifie "Les blancs et les noirs coopèrent pour qu'il n'y ait pas mat"...

Si oui, chemtov a trouvé!


Chemtov, le
En fait l'exercice, c'est d'interpréter l'énoncé !


En mars 1952, Pal Benko est arrêté et emprisonné pendant 16 mois dans un camp de concentration hongrois pour avoir tenté de s'échapper de Berlin-Est et de faire défection à l'Ouest.
Il a été accusé d'être un espion américain. Quand ils ont fouillé son appartement, ils ont trouvé du courrier consacré à ses jeux d'échecs postaux. La police a supposé que la notation était un code secret, et ils ont exigé de savoir comment enfreindre le code.

(source chessmniac. article crimes et échecs)


Chemtov, le
La police hongroise qui ne connaîtrait pas la notation du jeu d'échecs... hum...hum...



Reyes, le
On peut s'arrêter là vous ne croyez pas ?


Chemtov, le
Bah... on n'a même pas commencé...




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité