France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 14 April 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
Tournoi (mixte) des Candidats 2024 (1) par Ducouloir le  [Aller à la fin] | Actualités |
Début dans deux jours avec, je suppose, les affrontements entre joueurs de même nationalité.


Reyes, le
Les joueurs et/ou les joueuses d'une même fédération s'affronteront aux tours 1 et 8 (si deux seulement) et aux tours 1, 2, 3 et 8, 9, 10 s'il y en a jusqu'à trois de la même fédération. https://www.europe-echecs.com/art/fide-candidates-2024-9181.html


Renan, le
1 billet sur Nepo!!!mon pronostique final...
Des pronostiques ronde par ronde?


Pour ma part je vois bien Caruana sortir difficilement de l'épreuve après départage contre Nakamura pour jouer le titre contre Ding Liren...
Maintenant suu un tres long tournoi fermé, le facteur fatigue et état de forme du moment n'est pas à négliger dans une confrontation entre GMI ayant un écart elo de moins de 100 points ...et cela reste aujourd'hui un paramètre inconnu de tous, même des joueurs eux-mêmes


Si on fait le tableau, je dirais qu’Abasov et Vidit n’ont aucune chance.
De l’autre côté Caruana est le favori logique.
Entre les deux les trois jeunes, Firouzja Praggnananda et Gukesh ont chacun une petite chance si ça rigole mais semblent peu expérimentés ou peu entraînés ( pour notre compatriote). Restent Naka et Nepo deux joueurs expérimentés, ils sont logiquement plutôt dans les favoris.
Je ne vois pas Nepo faire la passe de trois, ni Nakamura réussir à se qualifier ( en grand favori) pour un championnat du monde en l’absence de son bourreau habituel.


Renan, le
Justement Doc, si Nepo est encore là c'est que mentalement il doit être très fort!
D’autres ont disparu après un tournoi de candidats ou même un championnat du monde perdu.
Le tirage au sort est important (les 1eres parties) et il n’y aura pas de coupure covid pour rebattre les cartes.


Renan, le
Tirage au sort aujourd'hui, non?


La première ronde respecte comme d’habitude les usages faisant que les compatriotes jouent d’abord entre eux.
Nepo qui a gagné les deux dernières éditions, a toujours commencé par une victoire avec les Noirs contre l’un des favoris ( Giri puis Ding). Cette année il joue pour débuter Abasov avec les Noirs.
Caruana, le grandissime favori (comme à chaque édition semble-t-il !) débute par deux parties avec les Blancs, contre Naka puis Abasov - qui décidément n’a pas une entrée facile !


Meteore, le
J'aime bien le style d Abasov avec les blancs!


Punaise, j'étais chaud pour suivre les parties, et c'est juste la réunion technique.

"Bon, vous jouez chacun votre tour, enfin, non, l'un après l'autre, etc."

"Tout le monde a déjà joué avec une pendule ?"

"Oui, on peut amener sa doudoune".


Meteore, le
j'espère qu'Alireza a eu le temps de réviser ses ouvertures!

je verrai bien l'ordre suivant d'arrivée:

Caruana
Nepo
Firou
Naka
Gukesh
Prag
Vidit
Abasov


Meteore, le
le secondant de Naka joue très peu sur la plateforme de jeu OTB : "FIDE"


Pour les participants, le tournoi des candidats n'est jamais comme un tournoi ordinaire, même s'ils ont déjà joués auparavant contre tous les autres joueurs candidats.
Un GMI du top mondial peut gagner un tournoi international "classique" , fermé toutes rondes, ou bien un Open, à sa première participation, sans que cela n'étonne personne ...
Un tournoi des candidats c'est autre chose... c'est toujours un tournoi spécial.
Le facteur " experience" des joueurs candidats ne se limite pas à la force sur l'échiquier, à la qualité de ses préparations "maison", une bonne condition physique pour la résistance à la fatigue dans les dernières rondes, savoir bien gérer la pendule , savoir bien choisir l'ouverture en fonction de l'adversaire, etc
mais il me semble que les joueurs doivent aussi avoir une bonne experience psychologique de la gestion du tournoi et de l'état d'esprit des adversaires ( ceux qui jouent encore la première place , ceux qui viennent de perdre ou gagner une partie, ceux qui ont fait nulle après avoir loupé un gain , etc , ) .
Tout ce laius n'est pas pour enfoncer des portes ouvertes, mais pour dire que selon moi , un joueur de 25-30 ans saura mieux gerer tous ces paramètres particuliers à un tournoi des candidats , que un jeune joueur de 18-20 ans même très talentueux ( je pense à Firouzja)


Juste mon prono final, qui ressemble à celui de Carlsen (et Meteore :))

Caruana
Nepo
Naka
Firou
Prag
Gukesh
Vidit
Abasov


Je dirais aussi Caruana.
Pour la suite du classement, elle est aléatoire : en effet, ceux qui veulent absolument se qualifier brûlent leurs vaisseaux dans les dernières rondes et souvent se font punir. Donc je pense que tous les joueurs sauf Abasov peuvent terminer deuxième.
Et absolument tout le monde peut terminer dernier !


Caruana Nakamura
THE match
5...e5 ??!


3 parties sur 4 , en sont au même stade , au 11 eme coup... tandis que la partie de Firouzja est au 17 eme coup.

Nakamura qui n'a peur de rien a joué contre Caruana une sicilienne peu courante, qui lui laisse un pion arriéré en d6...

Abasov joue un gambit dame tout ce qu'il y a de plus classique pour le moment ...avec l'éternel débat du pion "d" isolé , force ou faiblesse ? Népomniatchi doit apprécier...

Firouzja a joué très rapidement sans réflechir une ouverture espagnole ouverte, et accepté une structure de pions dégradée sur son roque. Praganandha n'a toujours pas roqué au 17 eme coup dans une position pas fermée...curieux je trouve.

enfin Gukesh imite Firouzja , en acceptant de dégrader la structure de pions sur aile roi dans l'ouverture...mais il a laisse son Roi au centre ! ...décidément ces GMI du top mondial ne semblent pas s'inquieter de structures de pions dégradées...


Incroyable la conception de Gukesh ! Et Vidit n'est pas en reste la partie va être passionnante


Athos, le
Première ronde passionnante, même les nulles peuvent l'être. Jeu ouvert, belles phases tactiques, la présence de jeunes joueurs ambitieux se fait vraiment sentir. Il est probable que ce tournoi fera des étincelles.
Les juges de paix (si l'on peut dire) seront Abasov, qui peut faire gagner ou perdre et n'est pas nécessairement un "client", et Firou, Gukesh et Pragg, avec leur jeu sans concession. D'ailleurs eux aussi peuvent faire gagner ou perdre, avec un tel jeu offensif.
Les anciens vont devoir changer leurs habitudes et ranger un peu la calculette.
A mon avis on va se régaler ...


Eh bien ! C'est une première ronde bien encourageante qui montre que tous les joueurs ont le " couteau entre les dents " pour en découdre sur l'échiquier.
Je ne peux pas dire que Abasov soit nécessairement un " client " dans ce tournoi malgré le plus faible elo du tournoi ...car un joueur classé à 2640 est nécessairement un Excellent joueur capable d'affronter avec lucidité et opportunité n'importe quel adversaire...surtout si on le sous-estime .
Les commentaires de Romain Edouard sur Europe Echecs ( site internet) sont étonnants et révèlent que les joueurs candidats calculent très très loin dans les positions les plus complexes ( quelquefois 16 demi coups !!!). C'est phénomenal .


C’est un grand plaisir de voir ces parties sans être pollué par les évaluations d’ordinateur.
À mon niveau j’ai trouvé que la partie la plus intéressante était de loin Caruana Nakamura : ouverture inédite à ce niveau, et ressources tactiques incroyables de Nakamura.
Le coup Txf2 est assez étonnant -d’autant qu’il l’avait nécessairement calculé au coup précédent. Sacrifice de tour avec des variantes assez lentes, le problème pour les Blancs est que la défense est trop éloignée avec la dame a6 coincée par sa tour.
Ensuite Caruana rate sans doute sa chance ( Td7 au lieu de Tf5) mais l’ensemble donne une partie très excitante, oui Naka est en forme !


Meteore, le
Firou semble en grande forme, il réussit à amener des positions, où tout peut se produire et où il a donc des chances de gain.
Son seul souci semble être la gestion du temps dans le cadre d'un rythme sans incrément, pour les 40 premiers coups.


lafesse, le
Bonjour à tous
je cherche désespérement un site qui afficherait les parties , sans mettre les soups d ordi ni la jauge (on peut le faire sur chess com mais pas par défaut) et surtout pas le résultat de la partie en gros des qu 'on clique sur l'échiquier . J'aime découvrir les parties entièrement par moi même dans un premier temps ....
en vous remerciant


Bonjour Lafesse, le site europe echecs propose en direct les retransmissions des parties , avec un bel echiquier , sur la droite, il y a un bouton pour activer ou desactiver l'évaluation de l'ordinateur.

https://www.europe-echecs.com/live/2024-candidats-candidats


ps : ce n'est pas moi qui ait supprimé le " e " du tournoi des candidates dans l'adresse navigateur.. ! rires


La salle du tournoi, tout au moins là où les tables sont installées , ne me semble pas très grande , mais je trouve que c'est une bonne idée d'avoir un chemin de ronde circulaire en hauteur pour les spectateurs ( priviligiés en $ ) afin de voir réellement tous les pièces sur les échiquiers .

Maintenant je ne suis pas sûr que les joueurs ne soient pas génés par les bruits inévitables des spectacteurs au dessus de leur têtes , et par l'accoustique confinée par les murs de la salle.


Caruana s'est plaint hier des conditions de jeu, estimant que l'espace dévolu aux joueurs était trop restreint et regrettant la présence de spectateurs.
En tous cas sur l'échiquier, les parties sont d'une violence extraordinaire ce soir !
A part Caruana qui joue sans risques contre Abasov, les trois autres parties témoignent de prises de risques impressionantes.
Pragg contre son rival ( pas ami !) Gukesh a fait un sacrifice de pion audacieux, Nepo a joué une préparation puissante, également au prix d'un pion et de pions doublés.
Quant à Vidit, il a volontairement laissé en prise un pion central, que Nakamura a décidé de prendre, pour être aussitôt victime d'un coup stupéfiant !
Pour ceux qui ne regardent pas en direct, interrogez-vous :pourquoi les Blancs n'ont pas intérêt à prendre e5 au 10e coup.
J'avoue que j'ai cherché 5 mn sans voir l'idée, qui est sensationnelle !
Apparemment, Naka ne l'a pas vue non plus...


oui magnifique 11ème coup de Vidit !
Je ne crois pas avoir déjà vu ce thème !
On dirait un coup de Shirov :)


Domi77, le
On voit que ces jeunes indiens ont appris dès leur plus jeune âge à jouer avec un ordi.
Leur jeu est complètement atypique.


Ah bon, tu trouves ?
Pour moi celui dont le jeu est le moins naturel, c’est plutôt Nepo, suivi de près par Naka !
Les autres je trouve qu’ils jouent normal, avec bien sûr les préparations d’ouverture à mettre de côté.


Athos, le
C'est vrai que le Fxh3 fait par Vidit interroge, si Naka reprend ça fait 1 pion contre fou et Roque blanc affaibli (plus retard de développement à l'aile dame). Dans ce tournoi on voit pas mal d'attaques de roque, ambiance XIXe. Là Nepo essaie de faire une Andersen, attention au retour de manivelle.
Je pense que les indiens et Firou ont repris la tradition romantique du jeu, celle qu'on voit, toutes proportions respectées, dans les parties fin XIXe et que les écoles suivantes (Steinitz, Nimzo, etc.) ont étouffées.


Domi77, le
@DrPipo
C'est mon ressenti. J'avais eu le même sentiment sur la partie d'hier Gukesh-Vidit (diagramme) quand il a joué 17. ...Fg4 ?!!
Un coup "inhumain" à mon sens.




Athos : L’idée est tout sauf spéculative ,ce n’est pas une attaque fumeuse bien au contraire. Après gxh3 c’est Db8 !! et si Ff4 -le coup qui réfutait Dc7-(Cf3 Dg3 est trop dangereux, il y a aussi le Fd3 faible après Td8)Fc7! . Une idée hallucinante, incroyable.
D’ailleurs ça continue parce qu’après Fc7 les Blancs peuvent jouer Fg3 ! Fxe5 f4
@ domi : pour moi Vidit a un style très pur, Fg4 est naturel et bon, développement rapide en attaquant un pion. Bien sûr l’idée du jour est une prépa, assistée par IA c’est clair. Mais même cela est naturel, l’idée Fxh3 et Dg3 est fréquente avec le fou en c5.


Pour ceux qui ont du mal avec les commentaires officiels, le live d'Etienne Bacrot est vraiment chouette (https://www.youtube.com/@GMBacrot).


Athos, le
@Chemtov : on sentait que Vidit voulait en découdre sur le roque blanc. Naka n'a jamais pu développer son aile dame (tour, cavalier, fou, restés au garage), pris de vitesse. Victoire en moins de 30 coups contre un grand tacticien, qui n'avait plus que 9 mn à la pendule, c'est impressionnant ...

Chapeau à Nepo aussi, là il joue vraiment décomplexé.


Gestion du temps qui semble rédhibitoire.


La ronde a été cinglante avec quatre parties décisives, et quelles parties !
Aucun joueur n’a 50 % .
Est-ce que les risques pris sont trop grands ?
En réalité, chacun joue dans son style et certains sont mieux préparés que d’autres.
Hier Vidit était mieux préparé que Nakamura ( Hikaru a fait preuve de naïveté quand même)et Nepomniachtchi l’était trop bien pour Alireza, dans une ouverture très à la mode. Avec ses préparations hyper profondes et complexes, Nepo rappelle Kasparov.
Praggnananda a surjoué en revanche contre Gukesh, qui ne lui réussit guère, un sacrifice intéressant dans l’ouverture mais ensuite, il en a trop fait, pas du tout dans son style technique habituel.
Enfin Caruana a logiquement disposé d’Abasov, dans son style patient ; l’Azeri devrait beaucoup souffrir à Toronto, bien qu’il essaie de jouer le plus solide possible.


Eh bien quel combat sur les 4 échiquiers !
Le tournoi a démarré sur les chapeaux de roues et les 8 joueurs prennent des risques importants pour gagner.
De mon point de vue tous les joueurs jouent vraiment très bien, et seuls les commentaires de GMI nous permettent de comprendre pourquoi certains coups sont joués.
le déroulement de la partie analysée post mortem avec la ponctuation des ! ou !? ou ?! des GMI n'est vraiment pas facile à suivre pour les amateurs , car le jugement de la position dépend de variantes vraiment cachées et compliquées à voir.
Est- ce que sans ordinateur, la ponctuation de la partie serait-elle la même ?

De mon point de vue, toutes les parties jouées font honneur aux 8 joueurs , qu'ils aient marqué 1 point ou une bulle, de bien belles parties.


Athos, le
@DocteurPipo : en effet mon précédent message s'adressait à vous, pas à Chemtov (qu'il m'excuse). Naka a déjà fait le coup hier, en jouant rapidement jusqu'au milieu de partie, puis en grillant un temps énorme sur quelques coups.
Pragga a tout misé sur son pion e6, mais Gukesh a démontré un gros sang-froid dans sa défense (terrible fou noir) et l'attaque de roque fait pchitt. C'est curieux, on sentait qu'il voulait "corriger" Gukesh, parfois la hargne fait perdre la lucidité.
Abasov a plutôt bien tenu jusque vers le 35e coup, quoique sous pression, et gaffe en prenant le cavalier blanc. Mais vous avez raison pour Caruana, hyper solide, et il va falloir aller le chercher.
Nepo, discret ces temps derniers, démontre qu'il a beaucoup bossé. Sa diagonale des fous a rappelé les riches heures du jeu romantique.
On parlait peu de Vidit, mais pour l'instant c'est le sans-faute (hier c'est Gukesh qui lui a quémandé la nulle). Et il a joué 2 fois avec les Noirs.

Il y a tellement de jeu explosif dans ce tournoi qu'il y aura sûrement bien d'autres surprises. Et vu la masse d'énergie consommée, il y aura probablement aussi des effondrements. En tout cas c'est une régalade, et les grands anciens disparus, comme Keres ou Bronstein, doivent aimer le spectacle de là où ils sont.
Je comprends qu'en amateur de Morphy, vous ayez apprécié le Fxh3, il en a fait quelques unes dans ce style ;-)


Julo62, le
Impressionnant Vidit !
(Déjà pour les qualifs aux Candidats)

Hier, dans cette position, après 8.d4, le coups 8...c6 est une nouveauté.

On peut remercier Nakamura d'être entré dans la variante "critique" avec Cxe5. mais il y a une autre branche principale avec 9.dxc5.
C'est une drôle de ligne, quand je laisse l'ordi s'échanger ses premières lignes (à faible profondeur), il joue tranquillement, avec les Noirs, avec un pion de moins et le pion blanc avancé en d6.

Nouveauté de l'année ?
(En tout cas, on va le revoir à haut niveau, ama.)

Et qui en est l'auteur ?
Un absent à ce tournoi, connu pour la profondeur de son travail dans les ouvertures...




Est-ce Giri, le grand ami de Vidit ?
Le coup est nouveau sans doute mais l’idée est naturelle. Dés que les Noirs le peuvent, ils jouent Ce7-g6 dans l’Italienne, qui permet c6 et parfois Fb6-c7.
Je suis surpris par Vidit, mais aussi par Nakamura, un joueur plutôt solide et résistant d’habitude, comme Pragg d’ailleurs.
Une des marques du stress est de se replier et bétonner, comme le fait Abasov. Une autre est de surjouer, sur attaquer comme le font Pragg et Nakamura hier mais aussi à la ronde 1.


Julo62, le
Oui, je suis d'accord, le "redéveloppement" noir est normal.
Mais justement, je suis toujours surpris, que si tôt dans la partie, dans une ligne extrêmement jouée à haut niveau, les joueurs ouvrent encore de nouveaux chapitres importants.

Et pour Nakamura, oui, c'est incroyable qu'il aille prendre ce pion (sans rien connaître préalablement à la position, au vu de la suite de la partie), pour se retrouver foutu quelques coups plus tard, alors qu'il pouvait jouer "simple", sans prendre en e5.


déjà pas au droit à l'erreur pour Firo contre Caruana aujourd'hui


Statistiquement on est au delà de cela.
Depuis que ce type de format existe (les années 2000 avec Topalov premier vainqueur, même si cela ne s'appelait pas les Candidats)le vainqueur est généralement invaincu, et en tous cas a toujours pris un excellent départ.
Jamais un vainqueur n'a commencé par une défaite dans les premières rondes.
Les joueurs ayant perdu ont deux victoires de retard
sur ceux qui ont gagné (sachant que nulle est le résultat normal),c'est déjà énorme et on peut presque les éliminer d'ors et déjà de la course à la victoire (ils peuvent être deuxièmes, ce qui ne sert à rien !).
Avec peut être une exception pour Alireza, qui prend d'énormes riques à chaque partie.
Mais certainement, Caruana n'est pas le client idéal pour se refaire aujourd'hui.
Firouzja a déjà un certain passif contre le Newyorquais, un joueur qui n'a pas peur de calculer des complications !
@julo : tout à fait d'accord !


Nakamura revient avec de grands sourires (!) sur sa partie ici :

https://www.youtube.com/watch?v=y2EOs2oiBa4


C'est beau de mettre le feu sur l'échiquier à chaque partie mais face à une telle opposition, les retours de flammes seront inévitables. Les derniers champions du monde étaient tous des joueurs gestionnaires capables d'extrême solidité. Idem pour les finalistes, à l'exception relative de Nepo (mais pouvant traverser un tournoi de ce niveau sans perdre).

Côté Firou, si l'on ajoute à ça (il reste treize parties et personne ne peut l'imaginer ne plus en perdre) ses problèmes de gestion du temps, du tempo de la partie, de l'évaluation du risque, c'est cuit et même archi-cuit. On aura vu une belle veste verte dix jours avant les Masters d'Augusta, deux très belles parties et d'autres qui seront parfois perdues, parfois gagnées.

Par contre, les commentaires du Hanouna des échecs qui saute sur la table et célèbre la présence quasi acquise d'un français en finale de champion du monde parce que le module indique -0,8... Et qui cinquante minutes plus tard explique à ses spectateurs qu'ils n'y comprennent rien...
S'ils n'y comprennent rien, c'est peut-être parce qu'il n'explique rien, qu'il ne s'intéresse qu'à ses statistiques d'audience, qu'il refuse de considérer les autres échiquiers (parce que ses spectateurs sont des beaufs franchouillards, croit-il), qu'il propose une succession navrante de private jokes fleurant le syndrome de Peter Pan.


Chemtov, le
Pour se ressourcer, dans un monde de commentaires civilisés, loin de notre Hanouna des échecs :

Voir plutôt mon ami Daniel King ! https://www.youtube.com/watch?v=meEU91290iM

Je pourrais l'écouter en boucle.


Meteore, le
Très bonne partie de Nepo....Alireza joue bien aussi, mais il est moins préparé en profondeur et souffre de la gestion du temps délicate dans un rythme KO.

Je pense que Nepo devient le favori du tournoi.


Dans les commentaires des parties, sur EE : "Alireza Firouzja joue bien mais n'a jusqu'ici pas de chance.[...] Fabiano Caruana n'a pas été convaincant dans la première ronde face à Hikaru Nakamura, et hier non plus, opposé à Nijat Abasov."
Firouzja [qui joue bien] a une gestion catastrophique de ses parties (pas uniquement le temps) : il marque 0,5 pt sur 2. Caruana a joué pour le gain deux fois sans être menacé [mais n'a pas été convaincant] et marque 1,5/2.

C'est le retour du syndrome des poteaux carrés : les français ont oublié, et je ne parle que de la 1ère mi-temps de la finale de Glasgow, le but refusé de Gerd Müller pour un hors-jeu imaginaire (https://www.youtube.com/watch?v=VMP_SK31J-A), un penalty probable sur Kapellmann, une frappe détournée difficilement par Curkovic au point que l'on se demande si le ballon n'a pas franchi la ligne de but...
En lieu et place, on se paie de phrases magiques : "Sepp Maier était battu" pour une frappe écrasée et passée loin du cadre, un très neutre "les Stéphanois mènent par deux poteaux à zéro".
Bref, les fameux poteaux carrés ont fini au Musée des Verts : le disciple verdâtre peut acheter son ticket pour mesurer les angles et s'adonner aux joies et aux peines de la physique expérimentale...


Bon bien naturellement que nous étions tous chauvins et supporters enthousiastes de l'équipe légendaire de l'ASSE entre 1974-1976 ...
J'habitais Perpignan à l'époque , mais je me sentais stéphanois !!
Personnellement aucune autre équipe de football n'a suscité chez moi autant d'émotions mélange de joie d'admiration lors des victoires et de déception lors des défaites.
il existe un magnifique documentaire récent sur cette épopée européenne des verts en DVD ... un vrai régal plus savoureux qu'une madeleine !

Sinon pour revenir aux chances de Firouzja de gagner le tournoi des candidats , elles me paraissent faibles , non pas à cause de son manque de talent sur l'échiquier, mais parce que il manque d'experience dans un tournoi des candidats , alors qu'il est opposé à des adversaires aussi forts que lui et qui ont déjà joué les candidats.

Enfin dans un tournoi fermé à 8 joueurs, particulièrement forts, avec un classement elo proche (< 100 points), il me semble très improbable que le vainqueur ne perde aucune partie ....
A mon sens, tous les joueurs peuvent se battre les uns les autres sur au moins une partie , (même Abasov si on se souvent de son jeu à la coupe du monde) ...,
je pense vraiment que nous aurons plusieurs ex-aequo (en points) après la dernière ronde , et que le départage ne sera pas simple.


Il est vrai qu’à l’époque, le football français était d’une faiblesse indigente ; St Etienne a marqué les esprits parce qu’être compétitif semblait impossible pour les équipes de l’hexagone, nationale comme de clubs.
Un peu comme aux Échecs quand Lautier est devenu champion du monde junior.


Deux grosses affiches, avec Gukesh Nepo et Firou Caruana.
Attention les jeunes à ne pas prendre trop de risques, les vieux briscards vous attendent !


Athos, le
Je pense qu'on entre dans une nouvelle ère avec les jeunes talents, moins calculateurs et moins complexés, qui manient la dynamite. Dans les camps d'entraînement indiens, on trouvait Anand, Kramnik et Gelfand, belle brochette complémentaire, tout cela part de très loin.

Dans le prochain cycle on verra certainement Abdu (qui a eu la sagesse de dire que le présent cycle était trop tôt pour lui) et d'autres dynamiteurs.
Nakamura, singulier personnage, a dit qu'il venait pour s'amuser surtout. On n'est pas censés croire ce qu'il dit, mais je trouve l'image sympa, comme l'est celle du "one shot".


kieran, le
Pourquoi "moins calculateurs" ? Je pense qu'ils calculent autant voire plus que leurs aînés. Ils ont en plus l'avantage d'avoir accès à l'ordinateur.

Sinon, ne pas oublier tous les GM indiens moins connus qu'Anand qui ont des écoles et font émerger des talents. Ramesh par exemple.


Etienne Bacrot commente (seul) en direct les parties des candidats sur sa chaine Youtube.

C'est passionnant et très instructif de voir comment Bacrot réfléchit dans les premières secondes d'un coup joué qu'il n'attendait pas ...
une mélange d'analyse sur les schémas de developpement des pièces plutôt que sur des analyses tactiques combinatoires et aussi des pensées sur la psychologie des intentions des joueurs (qu'est ce qu'ils veulent?).
Son aisance intellectuelle pour projetter des schémas de positions à venir, plutôt que de se perdre sur des longues séquences de coups tactiques , est vraiment exceptionnelle.
Il fait preuve en même temps d'une très grande modestie , car il dit dit souvent qu'il n'a pas vu tel ou tel coup proposé par " la turbine" .

voici le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=XS1Otvwe950


Etienne Bacrot a annoncé qu'il compte jouer le championnat de France cette année ( et le gagner ! )


Athos, le
#kieran : moins calculateurs au sens de la gestion des parties et de la carrière. Après cela ne présage rien de la suite, quand ils devront défendre leur statut.
L'école de Chennai participe d'un vrai projet pour le plus haut niveau, financé au départ par un gros sponsor qui a annoncé la couleur : le titre et l'invasion du top 10.

Dans la partie Vidit - Pragg, ça sent encore la poudre !


Firouzja laisse filer sa pendule ...au 8 eme coup de l'ouverture !!
il prend beaucoup de retard (> 30 min) face à Caruana ... il risque de payer la facture à l'approche du 40 eme coup plus tard


Athos, le
Beaucoup de crises de temps assez étonnantes dans les parties. Là certains sont au taquet, comme Gukesh


Athos, le
C'était plus du fleuret moucheté aujourd'hui, sauf pour Vidit, qui a rejoué la complainte du pion e (perdue hier par Praggnan).


Les parties se terminent tard dans la nuit... hélas je m'endors passé minuit...et ne découvre le résultat des parties qu'au reveil le matin...
Les parties sont toujours aussi spectaculaires , et surtout équilibrées et indécises : Les champions montrent des qualités d'attaquant et de défenseur vraiment exceptionnelles et souvenons nous qu'ils jouent devant l'échiquier sans indications d'un logiciel ...

Je trouve un peu curieux de faire jouer le tournoi féminin en même temps que le tournoi masculin ( le mot mixte est une plaisanterie). Au final c'est complètement contre productif pour mettre en valeur les échecs féminins , car les spectateurs ne peuvent pas suivre simultanément autant d'échiquiers ...( 4 échiquiers silmutanément c'est déjà beaucoup !) , en conséquence , je préfère suivre en direct le tournoi masculin...

Mais pourtant les parties des candidates sont aussi passionnantes et spectaculaires , quel dommage d'avoir fait jouer les deux tournois simultanément.

si l'on regarde le classement après la ronde 3 , on constate que chez les candidates, il y a déjà une joueuse seule en tête !

Hommes :
1-3. Caruana, Gukesh, Nepomniachtchi – 2 pts
4-5. Vidit, Praggnanadhaa – 1,5 pts
6-8. Abasov, Firouzja, Nakamura – 1 pts

Femmes :
1. Tan Zhongyi – 2,5 pts
2. Goryachkina – 2 pts
3-5. Vaishali, Koneru, Lagno – 1,5 pts
6-8. Salimova, Muzychuk, Lei – 1 pts


C’est une première que d’avoir un frère et une sœur jouer en même temps les Candidats.
Chose extraordinaire, ils font les mêmes résultats ronde par ronde.
Après une nulle, une défaite, Vaishali et Pragg ont tous deux signé l’unique victoire dans leur tournoi !


La partie du jour sera Caruana -Gukesh deux des trois co-leaders.
Gukesh affronte son deuxième favori de rang, avec les Noirs cette fois-ci.
Il faut souligner qu'hier il était pratiquement gagnant contre un Nepo peu inspiré, qui s'est fait petit à petit dominer.
Le Russe comme souvent s'en est sorti en jouant très vite, et la pression du temps, ainsi qu'une technique moins limpide que celle de Carlsen ou même de Praggnanadhaa ont empêché le natif de Madras (comme Pragg, et Anand !) de conclure.
Il n'en reste pas moins que contrairement à météore, je ne crois toujours pas aux chances de l'imprévisible Ian, qui alterne préparations profondes et jeu trop rapide et superficiel.
Quant à Praggnanadhaa, il a réussi hier un exploit, se remettre immédiatement d'une défaite.
Son choix d'ouverture, extrêmement risqué (la variante "Siesta", sorte de Jaennish différé) a été payant, contre Vidit un joueur de 1.d4 classique. Bravo à lui pour la partie et aussi pour le courage de jouer cela, c'est la marque des grands !


Je continue d'être très impresionné par les commentaires en direct de Etienne Bacrot.
Sans être particulièrement concentré pour des calculs sérieux, il arrive à prévoir les coups et les schémas de positions joués sur tous les échiquiers des candidats...
et il nous explique tout cela avec une aisance impresionnante.


Athos, le
Caruana envoie son Giuoco Pianissimo, on va voir s'il maîtrise ses gammes, partie de louvoiement certainement.
On va voir aussi si la Nimzo de Firou peut surprendre Abasov (hum ...).


Athos, le
Grosse crise de temps pour Vidit, et un Nepo qui accentue la pression sur l'aile roi, mais il y a encore beaucoup de matériel sur l'échiquier. C'est la seule partie vraiment tendue apparemment.
Avec son Giuoco, Caruana semble avoir joué la prudence contre Gukesh. Enfin bon tout n'est pas fini.


Chemtov, le
Depuis la première ronde où il a déclaré : « Je suis un joueur qui se concentre sur la création de contenu pour les amateurs, et je suis ici pour m'amuser. Je veux jouer des échecs passionnants, je veux vraiment jouer quelque chose qui ne soit pas ennuyeux. », Nakamura vient de nous faire deux rondes soporifiques.

Certes sa première partie était vraiment intéressante (voir video de Daniel King) et la seconde, c'était cette débâcle avec les blancs contre Vidit. Mais, par la suite, sa conception des échecs passionnants ne convaincra peut-être pas tous ses ''followers''.


Athos, le
Ce cher Naka paraît peu préparé et peu inspiré, il est déjà "out" pour la gagne du tournoi, sauf état de grâce, mais bon il lui reste encore 10 rondes pour partir en beauté, car c'est vraisemblablement son dernier "Candidats".
Tiens, je le verrai bien chanter lors de la cérémonie d'ouverture des JO !

Sinon je trouve le GMI Romain Edouard très amical (et ce n'est pas la première fois) envers Firouzja lorsqu'il lui donne 8.5 pour sa partie contre Abasov (sur le site EE). Si celui-ci provoque des échanges massifs pour survivre, c'est que son adversaire lui en laisse la possibilité. En tant que"juge de paix", Abasov fait perdre des demi-points à ses adversaires, c'était prévisible. Et il sera assez talentueux pour gagner à la moindre opportunité.
Franchement la Nimzo d'AF était particulièrement plate, le tournoi n'a pas encore commencé pour lui, et on s'interroge sur sa préparation. Attention le temps passe vite, comme dans la mode ...


Réf Athos : je ne partage pas votre point de vue sur la partie Abasov vs Firouzja. Tout d'abord il faut prendre conscience de la force d'un GMI classé à 2640 qui joue en plus avec les blancs : s'il décide d'aplanir systématiquement la position pour aller vers la nulle ...c'est très difficile pour son adversaire de l'empêcher...même Carlsen ne gagne pas toutes ses parties face à des GMI à 2640.

Ensuite tout au long de la partie Firouzja à cherché à éviter les échanges forcés et à compliqué à souhait la partie autant qu'il le pouvait ...mais Abasov a su éviter tous les traquenard tendus par Firouzja.

Étienne Bacrot explique très bien tout cela dans ses commentaires de la partie ...et il précise que Firouzja à joué cette partie de manière presque parfaite pour saisir une chance de gain proche de 99 % de précision selon la turbine à 3500 Elo.. ...mais Abasov à parfaitement défendu et stérilisé toutes les tentatives ...et il ne pensait qu'à annuler.


Domi77, le
Concernant l partie Abasov vs Firouzja je dois dire qu'un survol rapide m'avait donné l'impression d'une partie assez fade.
Mais la remarque de TC m'a incité à la revoir coté noir.
Et cette partie recèle énormément de subtilités.
Très très intéressante (A mon niveau l'appui de la machine est indispensable pour en juger)


Athos, le
@thierrycatalan : il ne m'appartient pas naturellement de contredire le cher Etienne, mais je persiste à penser que la position sortie de sa Nimzo était assez symétrique et que vouloir surprendre ainsi un Abasov qui a gagné sa place aux Candidats paraissait difficile. Dès que j'ai vu l'ouverture, pour ma part, je n'y ai pas cru (et je l'ai noté ici). On pouvait penser qu'il avait une préparation à sortir, ce qui expliquerait ce choix, mais on n'a rien vu. Son attaque finale sur le roque ne lui rapporte qu'un pion et une position de nulle.
Franchement, 8.5 sur 10 c'est beaucoup, et 2.5 pour Abasov c'est bien peu.
En parodiant Barbara on pourrait dire : "Tu sais, les demi-points perdus, ne se rattrapent plus".
Après il n'y a que 4 rondes de jouées, et la vérité d'aujourd'hui ne sera pas celle qu'on verra au soir de la 14ème ronde.

En revanche, un qui détonne par ses préparations et son jeu c'est bien Nepo. Avec les Blancs il est très brillant, c'est le moins qu'on puisse dire. Il est capable d'effondrements aussi, mais pour l'instant il fait vraiment honneur à son rang de Vice-Champion du monde.

Sinon je suis d'accord avec votre remarque sur la concomitance des 2 Championnats. Le Mixte efface un peu le Féminin, c'est vraiment dommageable.


Athos, le
PS : et regardez ce que dit Edouard lui-même dans son commentaire de partie sur le site EE, après le 7ème coup : "Et c'est parti vers une symétrie quasi totale. Abasov tente à nouveau de nous gratifier d'une nulle sans saveur avec les Blancs".
C'est ce qu'on a vu, mais il faut noter qu'Abasov a 130 points de moins que Firouzja, qu'il ne peut être que sur la défensive, que tout cela est su par les autres, et qu'au final c'est lui qui marque des points


Ah...je prenais la bonne habitude de travailler chaque soir les échecs grâce au tournoi des candidats à 20h30....mais ce soir disette sur l'échiquier ...
Le site chessbase fait aussi des comptes rendus intéressants à chaque ronde , et il propose la performance elo des joueurs après la ronde 4 .

Sans surprise c'est bien Nepomniatchi qui attire tous les projecteurs avec 3/4 points avec une performance stratosphérique :

Les perf après 4 rondes :

Nepomniatchi 2909
Gukesh 2854
Caruana 2826
Pragnanandha 2755
Nakamura 2640
Firouzja 2648
Abasov 2691
Vidit. 2672

On voit bien que Firoujza, qui joue pas mal du tout, n'est pas récompensé au score de ses efforts sur l'échiquier .


Athos, le
C'est Vidit qui surprend, après 2 excellentes premières rondes il plonge.
Les 2 autres jeunes pousses indiennes montrent tout leur sérieux et leur préparation. On risque de les revoir souvent dans les "Candidats" ...
J'ajouterai rien sur AF, mais dirai simplement que les efforts faut savoir aussi les faire avant ;-).
"Que faisiez vous aux temps chauds, vous chantiez ? Et bien dansez maintenant !".


"Et aux temps froids ? L'Open de Rouen."


Chemtov, le
Athos, vous savez quelque chose de la vie, de l'entraînement et des efforts de Firouzja ? Et vous croyez que Vidit s'est préparé moins que les deux autres indiens ? Vous balancez des jugements, des notes, même pas des avis à relativiser, sans y connaitre grand chose.
(Pas plus que nous autres).


dan31, le
Je trouve également certaines personnes bien sévères, peut-être à juste titre, mais peut-être pas, je n'en sais rien. On parle d'un tout jeune homme qui a quitté son pays, peut-être sa famille ou une partie d'entre elle, à 16 ans, pour un nouvel environnement.

En plus pour se retrouver à Chartres ! L'angoisse ... (non je rigole, ne me tapez pas dessus, bravo au club de Chartres pour l'avoir accueilli).


Côté Népo, il est affuté : ça se voit physiquement. Avec son expérience, le type de joueurs qui lui sont opposés, ça pourrait aller vite. Il est à +2 mais peut-être que dans deux, trois rondes, il est à +3.

Une revanche contre Ding, ça m'irait tout à fait, et lui aussi, apparemment.


Athos, le
@Chemtov : je ne balance rien, je ne donne pas de notes, je n'ai rien dit contre Vidit et j'ai le droit d'avoir des avis sur Firou, comme vous en avez un sur Tal, ne vous en déplaise, comme vous avez le droit de n'avoir aucun avis, ça ne me dérange pas.
Et quand vous vous moquez de Nakamura je vous laisse à vos propos, on appelle ça la tolérance et la liberté d'expression.


Athos, le
Tiens Nepo joue une Petrov contre Praggnan, mais je ne donnerai pas mon avis promis !


Prépa extraordinaire de Pragg en tous cas !


Athos, le
En effet, mettre le feu à la Petrov ce n'est pas évident, même s'il est vrai que Nepo recule rarement devant les défis tactiques (oups j'ai donné mon avis !)
Une heure de plus à la pendule pour l'indien ...


Domi77, le
Pragg n'hésite pas à donner un pion, non pas pour l'initiative, mais "simplement" pour avoir un meilleur jeu de pièces.
Ça n'impressionne pas la machine, mais ça marche contre des joueurs à + de 2700 !
Il me semble que Vidit fait ça aussi de temps en temps.
Très impressionnant.
Et puis quel sens tactique !


Nepo va annuler ça en sifflotant. Sa conception classique de la gestion de ce format est magnifique, avec une gestion temps optimale, en plus du dosage des risques, etc.


Athos, le
La variante de Petrov jouée par Abasov contre Gukesh est très solide. L'indien va devoir bien louvoyer pour décomprimer sa position.


Athos, le
Ah Abasov a perdu le contrôle de la colonne e, il va devoir mettre son casque.


Athos, le
On retrouve le Vidit des deux premières parties, c'est brillant et Caruana n'est pas à son aise du tout


OUH là là , quelle mauvaise surprise au Réveil !
Nos "amis" américains continuent de piétiner les aspirations et espoirs Français en ruinant leurs illusions de Grandeur ...
Nakamura, grand joueur de blitz et très expérimenté, a l'habitude des parties d'échecs ressemblant à les montagnes russes, avec des retournements de situations improbables et il sait saisir toutes les opportunités en toutes circonstances.
J'avais bien pensé que la fatigue des joueurs serait un paramètre "stochastique" important dans ce tournoi, mais je pensais voir cela à la 10 eme ronde pour tous les joueurs, et je ne pensais pas que cela arriverait à plusieurs joueurs à la 5 eme ronde ...

Moi qui pensait que chaque joueur pouvait gagner ou perdre contre tous les autres participants, je me rends compte que certains ont une "bonne étoile" qui veille sur eux et des nerfs vraiment solides : Nepomniatchi et Caruana sont vraiment difficiles à battre !

Gukesh force le respect pour sa combativité sur l'échiquier, il ne recule pas devant les pires complications sur l'échiquier ....et garde sa lucidité ...


Meteore, le
Ding semble souffrir d'une forme mystérieuse de mélancolie qui l'empêche de retrouver son niveau normal aux échecs , qui était le sien en 2019.

Malgré cela il est devenu champion du monde, (presque) par miracle (voire une succession de miracles)

Je pense qu'il est doté d'une très bonne étoile 🌟 (Ce concept est valide, très probablement) . A moins de considérer la théorie des multivers et d'accepter l'idée que nous sommes dans l'une des très rares occurences où il devient champion du monde.

Dans le cas d'un match revanche contre Nepo il ne sera certainement pas favori, d'autant plus que ce dernier a du tirer un enseignement des erreurs commises lors du premier match, perdu malgré son jeu globalement supérieur, notamment avec les blancs.

Ce match pourrait s'apparenter au second match d Alekhine contre Euwe.

J'espère que Richard Rapport sera à nouveau le secondant de Ding, cela semble probable au vu de l'extraordinaire soutien psychologique et technique qu'il a apporté.

Je me demande juste si Ding souhaite réellement conserver son titre ou bien si le fait d'être et d'avoir été champion du monde lui suffit?

J'espère qu'il sera plutôt dans la perspective de gagner une seconde fois ce qui assurera une très belle finale de championnat du monde , avec des ressorts psychologiques très forts.


Meteore, le
A ce stade les trois favoris semblent être, dans l'ordre :
Nepo, Gukesh, Prag


Les américains ne sont apparemment pas en grande forme....(c'est dommage pour Caruana- le meilleur joueur de 2023)


Comparer Ding Nepo à Alekhine Euwe est osé !
Euwe est un champion assez sous-estimé mais pendant ses meilleures années il a été numéro un mondial et a montré un grand niveau, ses meilleures parties en témoignent. On ne présente pas Alekhine, un des grands de l’histoire du jeu.
Je ne pense pas que Ding ou Nepo peuvent aspirer à un tel statut.


Connait-on les secondants de Firouzja ? Bon courage à eux !


Chemtov, le
Deux parties perdues en finale assez simples (à ce niveau) à cause du temps. Quel gâchis!
(Ah... ces cadences... heureux champions d'autrefois qui jouaient à 40cps/2h30 et 16 coups à l'heure !).


C’est aussi( surtout ?) l’ajournement qui fait défaut !
La partie de Gukesh aurait été jouée sur deux jours, ce qui aurait pu permettre de travailler les finales de dames.
Entre parenthèses merci à EE et Reyes pour la couverture de ces grands tournois.
Je suis surpris quand même par la sévérité des notes distribuées aux joueurs.
Gukesh s’il gagne le tournoi sera étonné de savoir qu’il doit redoubler sa terminale avec toutes ces mauvaises notes !
Et Alireza s’il termine dernier content de savoir qu’il joue très bien…
Franchement dans la position où il joue Rf5, qui a gagné en trois coups, qui aurait trouvé Dc5+ même avec plus que les quelques secondes dont disposait le joueur indien ?


dan31, le
Oui c'est une horreur ces cadences ! Il faudrait ajouter plus de temps au 40e au lieu de 30 minutes + 30 secondes par coup, qui est assez ridicule et donne 40 minutes maximum pour aller au 60e.

Ma proposition : 50 minutes au 60e + 30 secondes par coup. Ce qui donne 6 heures max jusqu'au 60e. Puis au 60e de nouveau un petit ajout (30 minutes ?) avec 30 secondes par coup.

Pour l'ajournement, avec les ordis actuels, ce serait dommage et reviendrait à entériner souvent l'éval de la machine lors de la position ajournée.

Autre stupidité de la FIDE : pourquoi les candidates ont moins de temps que les candidats ?

Pour revenir aux positions, j'ai partagé la déconfiture d'Etienne Bacrot quand Alireza a joué Ch4 au lieu de Cd4 qui semblait simple, bon, efficace et avec rien à calculer. On a l'impression qu'Alireza, entre la gestion de la pendule et le choix de compliquer au mauvais moment, a tout de même une très mauvaise gestion des parties. Ne paierait-il pas un peu son manque de pratique ? Quant à Nepo, il échappe à Gukesh puis à Pragg de façon insensée, c'est possible d'avoir une telle chance ou s'agit-il d'autre chose que de la chance ?


Chemtov, le
@dan31: Depuis longtemps, la plupart des championnats n'ont plus pour but de produire le meilleur jeu, mais le meilleur spectacle (comme cette ridicule formule de Coupe en Championnat de France, ''agrémentée'' de départage en rapide) (le tout commenté par le Hanouna des Echecs Français) (merci à Ducouloir pour la formule bien vue). C'est dommage aussi pour les spectateurs qu'on prend pour des débiles. Ils aiment aussi pouvoir réfléchir de temps en temps et suivre lentement.

Là, dans les candidats, nous avons encore quelque chose d'à peu près acceptable. Avec les jours de repos notamment. Mais pourquoi ces 30 minutes + 30 secondes seulement ? C'est curieux. Une phase de la partie est en fait du jeu rapide et plus des échecs classiques.

En équipe, en Allemagne, nous avons au moins 1h40 / 40 coups + 40 minutes + 30 secondes tout le temps. Pourquoi ce qui est bon pour un petit amateur local ne l'est pas pour les dix meilleurs mondiaux ?


Il semble bien que je me suis trompé quand j'ai attribué certains choix de mauvais coups de plusieurs joueurs à la fatigue après 4 ou 5 heures de jeu ...ce qui me surprenait quand même seulement à la cinquième ronde du tournoi.

Les joueurs du forum , bien plus expérimentés que moi dans les parties de compétition, pointent une toute autre raison que j'avais pas perçue : le manque de temps de réflexion à la pendule entre le 40 eme et le 60 eme coups, imposé par cette cadence FIDE particulière pour le tournoi des candidats.
c'est une chose à laquelle je n'avais pas prêté attention, et la réalité est indiscutable, à cette cadence les joueurs, même s'ils sont les meilleurs mondiaux, manquent de temps pour réfléchir correctement aux finales complexes à résoudre et éviter des mauvaix choix.
(et les finales sont selon moi certainement la phase la plus difficile d'une partie d'échecs !).


dan31 : La chance aux Echecs joue un rôle assez mineur !
Si Nepo gagne, c'est par ce qu'il est meilleur que ses concurrents (la même chose quand il perd).
Il a une grande qualité, c'est de calculer à toute vitesse les variantes ce qui lui permet de se sortir de pas mal de positions délicates et surtout de jouer très vite.
C'est comme cela qu'il sauve beaucoup de parties, en pressant au temps ses adversaires (la partie contre Gukesh).
C'est parfois aussi comme cela qu'il sabote de bonnes positions, mais jusqu'ici ce n'est pas le cas, c'est lui qui domine le tournoi pour l'instant.


je reviens sur la cadence du jeu avec un petit calcul :
entre le 40 eme et le 60 eme coup de la partie ,c'est à dire pour 20 coups ,
les joueurs ont donc : 30 + (20x0.5) min = 40 min de reflexion.

c'est à dire une moyenne de temps de réflexion de 2 minutes par coup.

Il me semble qu'une moyenne de 3 minutes de reflexion par coup serait un minimum pour un tournoi des candidats au titre mondial, afin que ces joueurs puissent donner le meilleur de leurs capacités d'analyses des finales.


kieran, le
C'est fascinant ce débat éternel autour des cadences à une époque où les joueurs sont tellement préparés.

Firouzja a joué ses premiers coups en 17min (sur 2h), il lui restait de quoi faire
pour aller jusqu'au 40ème et aussi se garder une petite marge. Certains joueurs savent mieux gérer leur temps et
j'imagine qu'à ce niveau, cela fait parti de la préparation d'avant tournoi.

Autre exemple, la partie Prag-Nepo où ce dernier avait déjà joué les mêmes 17(!) premiers coups dans un blitz contre Mamedov. Il a consommé 7min pour en arriver là tandis que Prag a usé 5min pour
arriver à jouer son sacrifice de pion (19.d5) qui est la première ligne de l'ordi. Trois coups après, il est gagnant et dispose de tout son temps.
Déclaration de Népo après-match, "je devrais réviser un peu plus mes lignes avant la partie" et non pas "j'aurai dû mieux calculer" ou la "cadence est trop courte".
Bref, je ne vois pas pourquoi faire un énième débat sur les cadences.

Enfin, à propos du beau jeu réclamé par les puristes et la recherche de la Vérité contre la tyrannie du spectacle imposée par les sponsors, on notera l'ambivalence à propos de la qualification de sport.


Le travail et la préparation en amont des joueurs du top mondial ne les dispensent pas de devoir avoir le temps de réfléchir une fois devant l'échiquier et résoudre des positions complexes , finales comprises !

et cela est la même chose aujourd'hui comme cela l'était du temps de Alekhine ou Capablanca. Les échecs ont toujours été un jeu de réflexion consistant à découvrir des beautés cachées et non évidentes au premier regard.

Un temps moyen de réflexion de 3 minutes par coup pour un tournoi des candidats au titre mondial ne me semble pas absurde, et conjugue à la fois l'aspect sportif , la pression de la pendule, et le respect des capacités d'analyse des champions.


dan31, le
@kieran, je ne vois rien de contradictoire. Bien gérer son temps, c'est très bien et cela a fait une grande partie de la force d'Anand et de Nepo par exemple. Mais avoir des cadences adaptées est une question relativement indépendante de la gestion du temps.

Pour aller dans ton sens, en effet on va beaucoup plus loin dans les ouvertures aujourd'hui en moyenne sans réflexion. On pourrait peut-être se contenter d'1h30 pour les 40 premiers coups. Mais à la seule condition d'avoir des ajouts de temps importants au 40e et au 60e.


Athos, le
Pour l'instant, c'est un beau tournoi avec une majorité de belles parties, sur les 20 jouées, et aucune nulle de salon.
C'est vrai qu'hier, dans les 2 gains, des gaffes surviennent sur fond de crise de temps (Abasov avait une possibilité de nulle, et faut saluer sa partie, il craque seulement au 82è coup), mais hurler à la gaffe avec Stockfish derrière c'est facile. Et il faut aussi que le joueur d'en face ait eu le talent de voir la "gaffe". C'est souvent le joueur qui a été mis sous pression qui gaffe, ou celui qui s'est trop usé avant.

Certains joueurs mangent les 2/3 de leur temps dans les 20 premiers coups, c'est un risque qu'ils prennent.

Il n'y a que 5 rondes de jouées, et jusqu'à la 6ème place toute reste possible vu la combativité des joueurs et les phénomènes de fatigue qui vont apparaître vers la 10ème ronde.


Athos, le
Nulle probable pour Nepo-Caruana.
Attention à Praggnan, Vidit et Gukesh, ils ont les Blancs et risquent de mettre le paquet ...


dan31, le
6...Db6 8...Dd8 12...Db6 dans une sicilienne c'est original quand même ...


Athos, le
dan31 : allons vous savez qu'on ne peut rien dire quand le Miraculé de Rouen joue ;-)


Chemtov, le
J'aime bien la partie Pragg-Abasov, ses replacements de pièces et ses changements dans la structure (jusqu'au 20ème coup). A rajouter, pour un cours, à la célèbre Karpov-Bagirov qui était une... Alekhine !




Oimsi, le
ça vaut le coup de louper le championnat du monde de rapide pour se faire démolir aux candidats


Athos, le
Puissance du Cavalier c5. Sinon Praggnan impressionne vraiment par sa compréhension stratégique vu son jeune âge. On va voir si Abasov supporte cette pression (comme celle de Gukesh hier).

Sinon Vidit mange un temps énorme, c'est la dernière chance pour AF.

Et pendant ce temps là Naka survit plutôt bien (avec 2 fois les Noirs de suite) !


Après s'être inspiré de la citation de De Gaulle d'aout 1944 sur la libération de Firouzja, demain Europe Echecs pourra citer sur une citation inspirée de Diên Biên Phu....
Je pense à ces conquistadors, brûlant leur vaisseaux sur des rivages inconnus pour ne pas tenter de revenir et forcer le destin.


Ça y est, Pragg va gagner, donc on aura un classement original avec six joueurs qui peuvent se qualifier : deux à +2,deux à +1, deux à 0.
Et deux joueurs à moins trois, qui distribuent les points.


Athos, le
La course d'endurance commence maintenant et il y aura des dégâts car les parties sont vraiment intenses. Caruana va devoir quitter son jeu trop solide s'il veut rester sur la crête, car les demi-points c'est à la fois une sécurité et un handicap.


Meteore, le
Pas facile ces candidats de plus en plus à l'ouest.....on ne peut suivre que l'ouverture et le début de milieu de jeu


Une question toute bête : est ce que le décalage horaire de plusieurs heures entre le Canada et l'Europe pourrait perturber les cycles de sommeil ( et donc de récupération) de certains joueurs ? )
Je crois qu'il faut presque 7 jours pour synchroniser son horloge biologique . C'est vrai ?


Meteore, le
En général c'est surtout pour Ding que c'est le plus difficile


Meteore, le
Maintenant qu Alireza ne peut plus se qualifier il va jouer plus libéré et va devenir très dangereux pour ceux qui jouent pour la première place!

Les 3 joueurs à qui il a donné des points "gratuits" : Nepo, Naka et Vidit ont un super bonus dans ce tournoi, vs les futurs adversaires d Alireza.


Je ne dirais pas que Nepo a eu un point gratuit contre Firouzja, il a fait une bonne préparation et une bonne partie.
Naka c’est déjà plus discutable mais là encore la partie a été jouée normalement par le Français.
En revanche la partie contre Vidit n’a pas été digne du niveau du tournoi. On peut comprendre la déception d’Alireza, mais il doit vite se reprendre. En 2013 Ivantchuk était dernier mais il a battu les deux leaders,Carlsen et Kramnik.
Un bon exemple !


Chemtov, le
@thierrycatalan : Oui, le décalage horaire décale aussi complètement notre mode de vie. Sept jours me semble un peu long (pour retrouver un rythme normal). Mais on dit que c'est généralement plus difficile à gérer quand on voyage vers l'est. J'en ai fait pas mal dans les deux sens, mais je ne me rappelle pas de cette différence. Mais c'est sûr qu'il faut prévoir et venir (si possible) quelques jours avant le début du tournoi.


Nous ne sommes pas encore à la moitié du tournoi, et il peut se passer encore de nombreux rebondissements et résultats imprévisibles...
Je pense toujours que même le vainqueur final peut perdre 1 ou 2 parties dans un tel tournoi des candidats.

Sinon la performance actuelle de Alireza Figouzja chez les candidats doit toujours être mesurée à l'aulne de son jeune âge et de son expérience, et pas seulement à celle de son talent ou de son classement elo.
Je ferais un parallèle avec Garry Kasparov lui même : après avoir survolé les cycles de qualification des candidats, il s'est heurté lors de son premier match de championnat du monde à un joueur aussi fort que lui et surtout beaucoup plus expérimenté...qui lui a infligé 5- 0 ... et Kasparov lui même a alors appris de Karpov.

Firouzja ne peut plus gagner le tournoi , mais il doit profiter de cette opportunité unique pour apprendre à rester concentré dans l'adversité et apprendre de ses adversaires plus âgés.


Chemtov, le
C'est vrai, (presque) tous ces joueurs ont le temps, quand on voit leurs âges :
Gukesh 17, Pragg 18, Firouzja 20 et puis Abasov 28, Vidit 29, Caruana 31, Nepo 33 et Nakamura 36.


kieran, le
Joli parallèle, mais avec beaucoup de distance entre les deux droites !
Si l'on retient le fameux 5-0 (qui sera finalement un 5-3 suspendu), la trajectoire de Garry
pour en arriver là c'est :

- Interzonal de Moscou 1982 (+7-0=6), 1er devant Beliavski, Tal, Andersson et Geller
- Quart de finale (1983), Beliavski (+4−1=4)
- Demi-finale, Kortchnoï (+4 –1 =6)
- Finale (1984), Smyslov (+4 –0 =9)

Tout cela se passe sur une période plus longue mais au total, c'est 46 parties dont 19 victoires et 2 défaites !
Pour Firou, il y a l'open de Rouen.

PS: Firou a 21 ans et Garry 19 en 1982.


Une vidéo que j'ai trouvé assez éclairante sur la partie Prag vs Abassov: ici.


Ça ne sera pas facile d’arriver au plus haut niveau pour Alireza. C’est son deuxième Candidat raté de suite.
Aux Échecs la défaite est très pénible et pour devenir le meilleur il faut que tout se passe de manière fluide. Sinon comme disait Larsen, il reste des cicatrices souvent indélébiles.
Mis à part Spassky, qui a connu quelques crises -son élimination par Tal des Candidats de 1959-la plupart des champions ont connu une accession rapide, régulière et sans grosses déceptions.


Meteore, le
@Docteur : Kasparov a failli avoir un accroc.
je me demande comment il s'en serait sorti? Il serait certainement néanmoins devenu champion du monde par la suite, mais avec moins de fluidité sans doute.

Même chose pour Karpov qui a failli perdre une finale de championnat du monde contre Fischer...il aurait sans doute fini par obtenir le titre?


kieran, le
@Meteore

Il a failli la jouer plutôt.


vampyr, le
@Meteore & Kieran:
Je pense que si Karpov avait joué et gagné contre Fischer, il n'aurait pas eu une telle longévité ou un tel palmarès.


Si Karpov avait gagné contre Fischer, il aurait eu un palmarès bien plus imposant : ce simple titre excéderait tous les autres, même les Trophées Karpov d'une station nudiste.

Pour Firou, c'est râpé, le train est passé. Si on espérait une métamorphose du type "Le miraculé de Rouen", il paie, conformément aux logiques de la tragédie, sa qualification par effraction. Il ne sera pas aux prochains Candidats pour lesquels il y a déjà embouteillage (Erigaisi, Abdu).


je suis un peu d'accord, Anatoly Karpov, né en 1953 , est resté très longtemps au plus haut niveau échiquéen un peu grace à Kasparov....

il faut aussi rappeler qu'il a eu un bon exemple personnel avec le vétéran Victor Kortchnoij qu'il a affronté 2 fois pour le titre mondial !...

Karpov restait extremement fort dans les années 1990-2000 dans les tournois" normaux " auquel il participait , mais je crois qu'on peut dire que lors d'un championnat du monde , Il semblait rajeunir et hausser encore davantage son niveau de jeu.

Sans parler de Fischer, je reste persuadé que la rivalité sur l'échiquier entre Karpov et Kasparov pendant tant d'années et avec tant de parties (autour de 140 !) a réellement été profitable aux DEUX champions qui ont marqué l'histoire par leurs duels : chacun a progressé dans sa compréhension du jeu d'échecs grace à son "rival" . ...
pour le plus grand plaisir de tous !


vampyr, le
@Ducouloir:
Si Karpov avait gagné contre Fischer, il aurait gagné une légitimité indiscutable et personne n aurait pu dire où penser que Fischer était meilleur ou est un plus grand champion. Il en serait ressorti un soif de convaincre et de prouver qu il était le meilleur plus faible. Il aurait peut être moins joué et sélectionné seulement certains tournois.

Un champion a besoin de rivaux, d objectifs, de records pour briller. En ce sens, le comportement de firouzja démontre une lacune importante pour un champion.


Athos, le
Je ne sais pas si quelque statisticien a fait la moyenne d'âge de ce "Candidats", c'est certainement une des plus faibles de l'Histoire. C'est lié à l'industrialisation du Jeu dès le plus jeune âge, qui produit des prodiges à la chaîne.
Je persiste à penser que Caruana risque de finir 2ème s'il continue à jouer la sécurité contre les autres "kamikazes".

Bien que j'aie une opinion mitigée sur AF et les miracles de Rouen, je suis un peu triste pour lui car se sentir dans une telle situation est éprouvant. Il a 2 solutions : ne jouer que des nulles jusqu'à la fin, pour enrayer la descente, ou tenter un baroud. Lui seul le sait ... et encore.
Mais après tout, ce n'est qu'un Jeu, rien d'autre ...


vampyr, le
@Athos:
Et pourquoi pour AF ne pas juste continuer à jouer de belles parties en essayant de prendre des risques (mesurés). Cela lui permettrait d'engranger de la confiance, de roder ses préparations et puis aussi de travailler ses zeinots.


Meteore, le
Intéressant Firou opte pour le système de Londres.
La partie Naka vs Nepo me semble très prometteuse


Kieran : Firouzja a bien 20 ans. Il est né le 18 juin 2003.

DocteurPipo : si je suis d'accord qu'il y a maintenant de vrais doutes sur sa capacité à passer le dernier échelon, il ne serait pas le premier (hors Spassky) à avoir une trajectoire pas si limpide. Alekhine s'était cassé les dents sur Capablanca avant. Smyslov a eu plusieurs tentatives avortées, de même que Petrossian (10 ans après son premier tournoi des candidats) ou Fischer (14 ans !). Ou encore Anand ...


Athos, le
@vampyr ; tout dépend de son psychisme actuel et de ses état d'âme. Certains peuvent imploser dans une telle situation et n'avoir qu'une hâte : que tout cela finisse. D'autres peuvent se rebeller. D'autres encore peuvent se sentir détachés car ce n'est pas "l'enjeu de leur vie". Avec son 9ème coup h4 (devenu à la mode depuis Alpha zéro), on a déjà un petit indice ;-).
J'ai été un des premiers à l'attaquer, et je serai peut être un des derniers à le défendre, c'est mon côté voltairien :).


Athos, le
Une Petrov à la dynamite entre Naka et Nepo !


vampyr, le
@Cyrillev:
Oui il existe d'autres champions du monde à s'être égarés. Cependant c'était à des périodes beaucoup moins compliqués et où les joueurs pouvaient avoir une carrière longue. Actuellement l'impression c'est qu'il faut être au top à 20-25 ans et finir sa carrière vers 35 max. Donc perdre une ou 2 années c'est énorme.

@Athos:
Lors de son premier tournoi des Candidats, il avait clairement dégoupillé en jouant des sessions de bullet sur internet etc...
Ici il a joué sans doute le joueur qui a le plus ouvert le jeu mais c'est sans succès. Or contre Vidit, on a eu l'impression qu'il voulait que le tournoi finisse le plus vite possible.
Il donne l'impression de ne pas avoir progressé sur le plan mental et de ne pas être bien secondé. J'aimerais vraiment me tromper.


Athos, le
AF n'a joué que 16 coups et il lui reste ... 37 mn. Sans compter son Tour h3, assez curieux.

Nepo envoie tout sur le roque de Nakamura, ça va être pile ou face ...

Jeu fermé dans la partie Abasov-Vidit, lequel mange beaucoup de temps encore.

Et Caruana qui finaude dans sa partie contre Praggnan, du nerf que diable !


Athos, le
Il faut voir les combinaisons exécutées par Nepo sur le roque de Naka. Merci internet de nous livrer ça en direct !
C'est du Champagne ...
PS : et merci l'applet d'EE

Firou pouvait jouer la nulle à partir du 20ème coup, il semble vouloir continuer à pousser ...


Pour ma part, je considère Firouzja comme un jeune grand espoir mondial, mais il n'est pas le seul sur la planète échecs !
il suffit de regarder la liste des meilleurs juniors mondiaux (Abdusatorov, Gukesh , Keimer, Praganandha,Dharda, Maurizzi etc etc ) , ou ceux proches de son age comme Erigaisi, Esipenko, etc ...

Je crois que c'est une très bonne chose qu'il perde quelques parties aujourd'hui, afin de le ramener à la réalité de l'échiquier en compétition , afin qu'il continue de progresser et ne pas compter sur son seul talent naturel pour vaincre de tels adversaires et conccurents vers la couronne mondiale


Athos, le
Il a été n° 2 mondial avec un elo à plus de 2800. Le problème est simple : s'il entend être un joueur à mi-temps ou quart-temps, il restera toujours vers la 15ème place. La roue tourne vite ...

Vidit prend un gros avantage sur Abasov. A part les parties 3 et 4, il fait un tournoi exceptionnel.

Gukesh commence à pressurer l'aile dame, peut être que prendre la nulle aurait été plus sage ...


Athos, le
2 mn pour jouer 10 coups, à un moment crucial, allez le miraculé !

Encore une nulle prudente de Caruana ...


Athos, le
Grand coup de classe du miraculé qui a su déjouer la pression sur l'aile dame et emmener ses tours sur la 7ème. On a la réponse, il jouera le baroud jusqu'à la fin ...
On entend d'ici les cocoricos !


La victoire de Firouzja sur Gukesh est arrivée dans un sévère zeitnot pour les deux joueurs ....

Au 35 eme coup, il ne restait que 1 minute de reflexion aux deux joueurs ...

dans une position bien compliquée, Firouzja trouve un beau réseau de mat face à Gukesh complètement omnubilé par la promotion de son pion passé...


Athos, le
A force de jouer avec les pendules on se brûle les ailes, il ne restait que 4 secondes à Gukesh pour réfuter le mat, et 30 secondes à AF pour le trouver. Dommage de voir les parties se finir dans de tels cafouillages.
Sinon le mur de pions dressé par Abasov a finalement fait perdre un demi-point à Vidit.
Dans un tel tournoi intense, les joueurs se font beaucoup de cadeaux, c'est celui qui en fera le moins qui gagnera.


Meteore, le
Finalement c'est un classique la partie de Firou.....il laisse complètement tomber l'aile dame pour une attaque sur le roi....ça passe ou ça casse ! Normalement cette approche est encore plus efficace en blitz/bullet car avec temps réduit il est plus difficile de trouver les coups prophylactifs/défensifs. Mais avec cf rythme KO , on peut s'en rapprocher en fin de période.

Sur le plan psychique cela me semble plus simple pour Alireza qui n'a plus rien à perdre et qui peut jouer complètement libéré que pour Gukesh qui a beaucoup à perdre car il joue pour le titre de champion du Monde.

Alireza risque donc d'être l'arbitre des ambitions.

Par exemple dans le cas présent si on retire les résultats de Firou , Gukesh serait à +2 et Nepo à +1....l'inverse de la position actuelle


Meteore, le
Le pauvre Gukesh a vraiment du penser qu'il allait gagner en entrant dans les Dernières minutes de la partie...et donc se retrouver à +3. il a globalement réalisé une belle défense.

Alireza a eu beaucoup de chance que toutes les tactiques fonctionnent pour lui! Cela compense un peu ses malheurs précédents


Julo62, le
Si on peut considérer que pour les joueurs, le rajout de 30 minutes au 40e coup n'est pas grand chose, je ne pense pas pareil pour la première cession de jeu.

Comme déjà dit, la préparation poussée des ouvertures me pousse à croire qu'ils sont plus proches, en vérité, de 16 vrais coups à l'heure que de 20, toujours dans cette première cession de jeu.

Par contre, pour tous les joueurs, même pour les plus âgés je crois, il n'existe plus, depuis qu'ils jouent, qu'un seul événement échiquéen avec ces anciennes cadences, c'est le tournoi des Candidats !!
Je pense, pour certains, qu'ils ne savent pas jouer sans incrément.
Sauf en bullet^^


Les efforts déployés par les joueurs d’aujourd’hui sont considérables, avec un calcul des variantes qui s’est énormément développé depuis l’apparition des logiciels ( Fritz etc.).
Je ne crois pas qu’á cette intensité de calcul, on peut jouer aussi longtemps que les joueurs du passé.
Jadis on courait un 5000m, aujourd’hui un 400 au niveau intensité.
Les erreurs commises me semblent plus souvent dues à une fatigue extrême qu’aux cadences accélérées.
Et ce n’est pas par hasard que les deux meilleurs mondiaux sont des sportifs accomplis. Le jeu a changé et je trouve que les nouvelles cadences le prennent en compte.


Meteore, le
La partie d Alireza illustre bien le fait que la chance peut jouer un rôle important aux échecs !

Par exemple le fait que Db3 fonctionne et que c'est le seul coup pour ne pas perdre ...est très chanceux


dan31, le
bah c'est aussi à Gukesh de voir Db3 sur Cxf2 non ? Ca me paraît pas délirant de vérifier au moins que le coup existe avant de donner un cavalier, la suite ne comporte pas 46 lignes différentes.


Meteore, le
position avant : 27.....Cxf2!?

28.Rxf2 Txd5
29.Te4 Tad8
30.Fe3 Fc5
31.Db3

cf diagramme suivant




Meteore, le
position après 31.Db3




Meteore, le
@Dan31 : pas du tout évident à voir au moment de jouer Cxf2. d'autant plus que même si on voit 31.Db3 on peut croire que 31.....TxCd4 gagne ce qui n'est pas le cas.

surtout en zeitnot mutuel

après 31.....Cxf2!? Gukesh (cf son interview) se sentait complètement gagnant....mais il a vraiment été déstabilisé par 31.Db3 qui marche avec beaucoup de chance!! (c'est mon point de départ)


NB : après 31.Db3 la position n'est pas gagnante pour les blancs ...mais elle est suffisamment chaotique pour qu'en zeitnot Gukesh la perde sur un jeu parfait d'Alireza (avec en plus l'aspect psychologique d'être passé dune position qu'il considérait clairement gagnante à une position où tout peut arriver.


Meteore, le
en tous cas un spectacle incroyable et dramatique cette fin de partie en zeitnot, dommage de ne pas pouvoir la suivre en direct en raison du décalage horaire!

Les organisateurs doivent être super contents de la prestation d'Alireza, qui a du être suivie par des dizaines de milliers de spectateurs (je suppose)


Athos, le
Quand on regarde le plateau, on voit la présence de 6 tacticiens de haute intensité, soit une énorme dépense d'énergie durant les parties et une gestion du temps parfois absurde.
Dans sa partie, AF doit jouer 10 coups en 2 mn et c'est finalement Gukesh qui commet la gaffe alors qu'il lui reste 10 secondes. Les deux jouent avec le feu, et ça aurait pu être le contraire au final.
L'absence d'incrément a sûrement été voulu pour corser le suspense, mais des joueurs de ce niveau doivent savoir s'adapter.
Après Gukesh a ... 17 ans, et il faut remonter loin sûrement pour voir un joueur aussi jeune jouer les premiers rôles.


Athos, le
Premier bilan à mi-parcours : 6 joueurs se tiennent en un point, ce qui confirme le nivellement du haut niveau et aussi le vrai avènement de la jeune génération. C'est sûrement le tournoi de la passation de pouvoirs.

Nepo impressionne, après deux Candidats gagnés il est en tête du troisième.
Caruana joue comme un comptable, on verra si ça suffira.
Les joueurs indiens sont capables de tout mais inexpérimentés.

La fatigue et le stress seront certainement des juges de paix. Pour le reste, il faudra consulter Madame Irma tant les rebondissements sont possibles.


Retour sur le tournoi avec une 8e ronde prometteuse, l’inverse de la première qui avait été très riche malgré les quatre nulles.
La ronde peut être quasi décisive, si Nepo l’emporte et non ses poursuivants.
Il joue Abasov avec les Blancs. Le joueur azéri justifie pour l’instant la citation célèbre de Bogolioubov, á l’envers.
“Avec les Blancs je fais nulle parce que j’ai les Blancs; avec les Noirs je perds parce que je suis Abasov “. (Les droits d’auteur à mon ami B.V.).


Chemtov, le
Et s'il jouait autrement, il perdrait avec les blancs et avec les noirs. Il fait ce qu'il peut et je trouve qu'il le fait pas mal.

Finalement, c'est assez horrible pour ces joueurs d'être jugés comme ça, par des hordes de patates stockfishées (je pense à Leontxo en particulier). J'espère qu'ils arrivent à se couper des réseaux sociaux et autres hanouneries...


J’ai sorti la blague parce que je la trouve drôle mais évidemment rien contre le joueur.
Par contre on s’interroge sur les critères de sélection : comment un joueur aussi décalé par rapport au niveau des autres peut-il “arbitrer” le tournoi, c’est un problème non résolu. Quatrième de la coupe du monde, une compétition si aléatoire, cela ne devrait pas être suffisant.
Il faudrait au moins ajouter une barre élo style +2700.


Le "cas" Abasov dans ce tournoi des candidats est quasi insoluble ...
car il s'est qualifié sur l'échiquier de bien belle manière lors de la coupe du monde. ..
Et c'est bien la Fide qui est responsable de cela , puisque les règles de qualification étaient connues à l'avance.
Pour ma part, je pense d'abord à la joie qu'à éprouvé Abasov en se qualifiant pour ce tournoi des candidats, et je suis content pour lui ! Pour lui un souvenir inoubliable.

Alors certes Abasov est plus faible que les autres joueurs, tout moins sur le papier, mais c'est aux vedettes à 2700 elo et plus de montrer sur l'échiquier qu'ils peuvent aisément battre un GMI classé dans les 100 premiers joueurs mondiaux , ce qui est déjà un excellent joueur !

Pour ma part je le répète, je trouve les parties jouées par Abasov aussi intéressantes que les autres dans ce tournoi, et je trouve qu'il joue très bien..et je souhaite qu'il puisse gagner une partie dans les 7 rondes à venir ... pour voir sa joie !


L'écart qui sépare l'élite actuelle, située autour de 2750 et Abasov, une centaine de points de moins, correspond à ce qui séparait, dans les années 80, les deux K des autres joueurs du top 10. Je n'ai pas souvenir qu'il se disait de Beliavsky, Portisch, Korchnoï, Timman, Ljubojević ou Sokolov qu'ils étaient des patates indignes...

Abasov est arrivé diminué physiquement : son jeu n'est pas celui dont il est habituellement capable. Mais pour Hanouna et ses disciples, cela constitue une circonstance aggravante... Il est convenu qu'en dehors de quelques intouchables (Firou dit Le Prince, Lagno, MVL), tout autre joueur est un ringard, une nullité en devenir, un imposteur dont on souhaite le faux pas pour mieux le ridiculiser. Gukesh est donc devenu dans cette médiatisation toxique La Gouke dont chaque détail vestimentaire, dont chaque posture est moquée ; Ding, lors des derniers championnats du monde, était grimé en plombier chargé des toilettes d'Hanouna & Abasov, semble, pour ces soirées des Candidats, l'invité d'un dîner dont les Français ont déposé la marque dans un film qui dit pour longtemps la suffisance hexagonale.

Merci à Etienne d'offrir autre chose (un suivi équilibré des autres parties), et de ne pas rajouter, comme il le dit, après une ènième partie où Firou s'autodétruit, du mal au mal.


Chemtov, le
Bah... c'est une très vieille histoire que celle des commentateurs aux propos déplacés... Je me rappelle d'il y a (presque) trente ans, au tournoi du Cap d'Agde. Deux dames étaient venues me voir à la fin d'une journée de jeux, et donc de commentaires aussi (J'avais intégré pendant deux jours l'équipe des commentateurs). Elles tenaient à me remercier car pour la première fois depuis le début du tournoi, leurs maris ou copains avaient été traités correctement, sans remarques sur leurs physiques, tenues, niveaux, etc... sans rigolade et mépris. Il s'agissait de Mmes Akopian et Gelfand. Et les commentateurs hanounesques (avant l'heure) étaient les fameux duettistes Birmingham et Verat. C'était le début...
Mais aujourd'hui, les commentateurs sont des dizaines de milliers de spectateurs. Et toutes les compétitions sont devenues les jeux du cirque, même des championnats ou jouent des jeunes. Imaginez ce que peuvent lire et ressentir certains parents...


je partage l'avis de Chemtov et Ducouloir à propos de certains commentateurs bien connus qui manquent souvent de respect aux champions de l'échiquier qui les font vivre indirectement .
En comparaison, Les commentaires d'Etienne Bacrot, vraiment sympathique, sont une vraie bouffée d'air frais dans les parties commentées en français :
d'une part il est capable de comprendre les parties, les idées des joueurs, sans ordinateur, et d'autre part de les expliquer aux spectateurs, car il est lui-même un des meilleurs joueurs mondiaux, et qu'il comprend bien la psychologie des joueurs de haut niveau.
il reste toujours agréable et bienveillant vis à vis des joueurs, même quand il voit un "mauvais coup" joué, pour les spectateurs c'est passionnant de l'écouter analyser les parties en direct.


Athos, le
Abasov fait actuellement une perf vers 2600, c'est-à-dire qu'il joue à son niveau. Donc se moquer de lui c'est se moquer de tous les 2600, ce qui est totalement idiot. Surtout que cela viendra toujours d'amateurs ou de joueurs qui sont très loin de son niveau. C'est-à-dire de crétins qui sont gavés de télé-réalité et de réseaux sociaux, et ils sont partout ...
Il faudra leur expliquer qu'un 2600 peut aisément battre un 2700 ou plus, l'histoire fourmille d'exemples (s'ils peuvent le comprendre). Et le tournoi est loin d'être fini.

Tiens dans sa partie il rejoue la Petrov, la fois précédente il avait failli bien s'en sortir.


ArKheiN, le
En tant "qu'expert" des ouvertures, j'arrive généralement à identifier les premiers coups approximativement en regardant un début de jeu voire un milieu de jeu avancé, mais là je regarde Nepo - Abasov sans avoir vu les premiers coups, je vois un pion a et pion c qui ont disparus, les Noirs viennent de jouer Fd6, je suis incapable de deviner comment le pion a a disparu, ça me fait penser à certains exercices du forum style partie justificative, est-ce que quelqu'un aurait pu deviner ou connaît cette ouverture?


ArKheiN, le
PS après avoir regardé, je confirme que je ne connais pas la ligne précisément mais j'aurais quand-même pu deviner la séquence menant à la disparition des pions cités, car je joue une ouverture qui peut amener à cette séquence aussi...


Franxis, le
Les commentaires d'Europe Echecs sont bien agréables à lire . Des références historiques , Firouzja martyrisé , Firouzja outragé , .... Le Lazare de Béthanie etc..Ce n'est plus très fréquent de lire des textes de cette qualité.
Associer Echecs et culture générale , c'est très bien. Cela compense les échecs hanounesques de KB .


Athos, le
Ils n'ont pas été méchants et auraient pu titrer "Firouzja brûle-t-il ?" (hommage à René Clément, auteur entre autres de Plein soleil et des Félins). C'est sûr que le secours de la Deuxième DB serait le bienvenu !

Ca louvoie dans les quatre parties, les fauves s'épient !


Chemtov, le
@Franxis : Les commentaires d'E.E.? Culture générale ? Bof... c'est un peu n'importe quoi. On dirait quelqu'un qui a trouvé par hasard un livre de citations et qui essaye de les placer ensuite n'importe où. Il a peut-être fait un pari...


Les commentaires d'EE sont sans doute destinés à faire sourire le lecteur et créer une ambiante détendue ...c'est appréciable. De plus les comptes rendus de parties sont toujours agréables à suivre.

Ce soir on a des changements importants dans le classement après les belles victoires de Nakamura et de Gukesh .

Nakamura nous a gratifié d'une danse de Cavalier extraordianire ...s'en prenant d'abord à un pion , puis au roi, pour finir par prendre la Dame de Caruana qui avait le vertige !
La partie de Nakamaura est magnifique car on verra que il a placé très tôt sur leurs meilleures cases, les pièces décisives pour la combinaison finale (son fou en c2 et son cavalier en g3

Gukesh , en digne héritier de Lasker ou Steinitz, a utilisé la seule colonne ouverte de l'échiquier , pour envahir en force (tripler 2 tours et Dame !) la position de Vidit qui s'est effondrée rapidement.


Athos, le
Gukesh, 17 ans, continue de développer son jeu flamboyant et, du fond des étoiles, certains grands anciens l'adoubent en souriant. Peut-être se brûlera-t-il les ailes avant la fin, peu importe, " a star is born" ...
Et voici Vidit, toujours en difficulté avec la pendule, voyant son Roi pris dans un réseau de mat. Décidément les centres fermés ne lui réussissent pas.

Vu ce qu'il montre depuis le début, la défaite de Caruana peut ne pas surprendre. Son jeu est trop solide et pas incassable, la preuve, il a 6 parties pour redresser, mais les escaliers seront raides face à la horde sauvage. Nakamura, sonné au départ, prend désormais le rôle du joker à l'affût.

Abasov a bien joué sa Petrov cette fois et a annihilé le jeu offensif de Nepo. Idem pour AF, nulle claire.


Je savais bien que Gukesh était un fort joueur ...mais il me surprend dans ce tournoi des candidats.
A mi parcours du tournoi Gukesh est en tête avec Nepomniatchi.
Je ne pensais pas qu'un joueur de seulement 17 ans pouvait être aussi fort et solide ronde apres ronde dans un tournoi fermé de ce niveau, face à des ténors mondiaux expérimentés.
Je vais regarder dans ma BIBLE 64 ans d'Europe Echecs quelles étaient les performances de Fischer ou Kasparov à l'international à l'âge de 17 ans ...

Ps j'ose utiliser le terme Bible pour le magnifique anthologie 64 ans après l'article EE sur le Lazare de Bethanie.


Partie modèle de Gukesh, sobre et terriblement efficace, à la Fischer.
Les Indiens et Firouzja prennent tous les risques, tandis que le Russe et l’Américain gèrent leur tournoi en calculateurs, le duel anciens contre modernes est lancé.
Est-ce que les jeunes pourraient prendre le pouvoir plus vite que prévu ?


Sur le site officiel de la FIDE , il y a de nombreuses photos à chaque ronde du tournoi :
Des joueurs pendant les parties, des conférences, du public anonyme, des célébrités, des officiels, etc ...

Certaines photos sont très réussies et " parlantes " ( etat d'esprit des joueurs) ...et valent le coup d'œil .

Le lien :

https://candidates2024.fide.com/photos


Meteore, le
Tout à fait d'accord avec Doc sur Gukesh, son jeu devient vraiment remarquable...même sa partie contre Firou était superbe...il n a tout simplement pas eu de chance.

Je me demande s'il ne devient pas le favori ? Le duel avec Nepo va être passionnant.

Un affrontement de style et de génération


(35.Cd5!! Nakamura-Caruana Partie 8) Avec un cavalier en f8, on peut toujours se faire mater ?


Gukesh et Nepo ne sont pas seuls : Pragg et Naka sont à un demi-point et même Caruana n’est pas battu ( le problème est juste qu’il ne semble pas en forme ).
Nepo a une gestion de tournoi classique quand il est en tête , hyper prudente. Le problème pour lui peut être de se décider à un moment de prendre des risques, si personne ne lui apporte de points gratuits.
Gukesh au contraire joue comme un joueur d’open, il a l’habitude de prendre des risques pour marquer, quitte à en perdre quelques unes; au contraire du Russe, il n’est nullement affecté par une défaite.
En général c’est la première approche qui est la plus payante, mais Carlsen en 2013 s’était qualifié -de justesse-en adoptant la deuxième …


En tout cas on a un magnifique tournoi des candidats pour le moment ...des parties acharnées, des joueurs motivés , et surtout un vainqueur impossible à prévoir actuellement car tous les joueurs sont très proches.


Chemtov, le
@Meteore :
''même sa partie contre Firou était superbe...il n a tout simplement pas eu de chance''.

Je ne trouve pas. Firouzja a joué quelque chose d'intéressant avec h4 et Th3. Puis il n'a pas pris la nulle (Dd2 Rh7 / Dd3 Rh8 / Dd2 Rh7). Ensuite, Gukesh s'est trompé avec Cxf2 (Il aurait eu de la chance si cela avait marché et non l'inverse). Puis il a sous-estimé le jeu de Firouzja sur la septième.

Une partie pas très bonne (est-ce que les très grands sacrifiaient ainsi en f2 et ne voyaient pas Db3 ? ) dans laquelle Firouzja a été plus malin et audacieux.

Mais pas chanceux (quand ? pourquoi ?). Même s'il le dit. (Parce que c'est un garçon bien éduqué. Qui a du respect pour le perdant).


Il y a toujours une part de chance quand les joueurs jouent avec seulement quelques secondes à la pendule, dans le sens où le choix des 2 ou 3 coups candidats possibles dans la position se fait plus sur la base de jugement intuitif plutôt que sur des calculs vérifiés...
Peut être que Firouzja veut dire qu'il a eu de " la chance " de voir immédiatement sans perdre du temps le bon coup Dd3 sans avoir à chercher et sélectionner ce coup parmi d'autres tous mauvais...
Je crois que cela arrive à tous les joueurs, quelquefois le premier coup envisagé se trouve être le meilleur à jouer , même si on cherche longtemps autre chose .




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité