France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Tuesday 18 June 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
Les parties commentées en langue française: la Caro-Kann. par Krusti le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Je souhaite dans ce nouvel article faire la liste des ressources contenant uniquement des parties commentées en langue française et concernant la Caro-Kann.
Cela concernera principalement les livres mais cela peut concerner également d'autres supports (video, audio...).
Je commence, car il le faut bien...
Tome 1 "LES CHAMPIONS DU MONDE" de Morphy à Alekhine (édition grasset Europe Echecs). Page 243.
Il s'agit de la partie NIMZOVITCH CAPABLANCA New-york 1927

Dans la position du diagramme (13 f4 joué) le commentateur précise ce qui n’allait pas de soi pour moi compte-tenu de la position des cavaliers noirs dont l’un est encore sur la première rangée…

Ceux qui n’approfondissent pas suffisamment la position, vont certainement critiquer les quatre derniers coups noirs. « Les Noirs donnaient leur bon fou pour le Cavalier, et le Fou adverse s’est développé avec un gain de temps » diront certains. Mais ce jugement ne correspond pas à la réalité ! Le rayon d’action du ♗ e3 n’est pas bien grand ; le pion f4 lui barre la route vers l’aile-roi, alors qu’à l’aile-dame il ne peut pas entreprendre grand-chose. Les deux Cavaliers noirs par contre sont postés activement.

rn2k2r/ppq1nppp/4p3/3pP3/5P2/3QB3/PPP1N1PP/R4RK1 b kq - 0 13

[Event "New York"]
[Site "New York, NY USA"]
[Date "1927.03.13"]
[Round "15"]
[White "Aron Nimzowitsch"]
[Black "Jose Raul Capablanca"]
[Result "0-1"]
[ECO "B12"]
[PlyCount "92"]
[EventDate "1927.02.19"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. e5 Bf5 4. Bd3 Bxd3 5. Qxd3 e6 6. Nc3 Qb6 7. Nge2 c5 8.
dxc5 Bxc5 9. O-O Ne7 10. Na4 Qc6 11. Nxc5 Qxc5 12. Be3 Qc7 13. f4 Nf5 14. c3
Nc6 15. Rad1 g6 16. g4 Nxe3 17. Qxe3 h5 18. g5 O-O 19. Nd4 Qb6 20. Rf2 Rfc8 21.
a3 Rc7 22. Rd3 Na5 23. Re2 Re8 24. Kg2 Nc6 25. Red2 Rec8 26. Re2 Ne7 27. Red2
Rc4 28. Qh3 Kg7 29. Rf2 a5 30. Re2 Nf5 31. Nxf5+ gxf5 32. Qf3 Kg6 33. Red2 Re4
34. Rd4 Rc4 35. Qf2 Qb5 36. Kg3 Rcxd4 37. cxd4 Qc4 38. Kg2 b5 39. Kg1 b4 40.
axb4 axb4 41. Kg2 Qc1 42. Kg3 Qh1 43. Rd3 Re1 44. Rf3 Rd1 45. b3 Rc1 46. Re3
Rf1 0-1



atha, le
Ce commentaire vient de remettre en cause tout ce pensait comprendre de l’activité. Les cases b8 et e7 sont donc des cases actives pour les cavaliers dans cette structure.


Chemtov, le
''Je souhaite dans ce nouvel article faire la liste des ressources contenant uniquement des parties commentées en langue française et concernant la Caro-Kann.''

''Cela concernera principalement les livres''.
Dans ce cas, voici ''quelques ressources'' :

Caro-Kann commentées dans des ouvrages en français :

A.Nimzowisch : Pratique de mon système
1. R.Spielmann-A.N.
2. G.Loewenfisch-A.N.
3. O.Krause-A.N.

B.Cafferty : Les 100 meilleures parties de Spassky
4. B.S-A.Rechko
5. B.S.-A.Foguelman
6. B.S.-P.Benkö

B.Fischer : Mes 60 meilleures parties
7. B.F.-T.Petrossian
8. B.F.-M.Euwe
9. B.F.-T.Petrossian
10. B.F.-R.Steimeyer

A.O'Kelly : Tigran Petrosian. L'intuition à l'affût
11. A.Dueckstein-T.P.

A.Karpov : Mes meilleures parties, mes analyses et commentaires
12. A.K.-A.Zaitsev
13. B.Spassky-A.K.

A.Karpov : 101 glorieuses victoires
14. L.Ljubojevic-A.K.
15. A.K.-R.Hübner
16. M.Wahls-A.K.
17. G.Kamsky-A.K.
18. V.Topalov-A.K.
19. G.Kamsky-A.K.
20. N.Short -A.K.
21. V.Anand-A.K.

F.Le Lionnais : Les prix de beauté aux échecs
22. A.Olland-H.Wolf
23. W.Guston-.Lambert
24. H. De Terestenchko-P.Potemkine
25. H.Kmoch-A.Rubinstein
26. K.Beyer- S.Crakanthorp
27. M.Monticelli-R.Fine
28. J.Moses-O.Cruz
29. M.Blümich-A.Alekhine

A.Haïk : 4 tournois pour un TITRE
30. A.Pomar-A.H.
31. A.Rosino-A.H.
32. E.Formanek-A.H.

A.Haïk /C.Fornasari / Les échecs spectaculaires
33. R.Spielmann-K.Hoenlinger
34. M.Tal-B.Gurgenidze
35. N.Gaprindashvili-J.Nikolac

L.Pachman : La stratégie moderne aux échecs
36. A.Nimzowitsch-J.Capablanca
37. A.Alekhine-W.Winter
38. E.Lasker-S.Tartakower

K.Spraggett (et autres canadiens) : Le Tournoi International d'Echecs de Montréal 1979
39. A.Karpov-L.Portisch
40. M.Tal-R.Hübner
41. L.Kavalek-R.Hübner
42. R.Hübner-L.Portisch

M.Euwe / W.Meiden : Maître contre Amateur et Amateur devient Maître
43. Amateur-Maître (n°7)
44. Maître-Amateur (N°15)

Entre autres... (Il y a notamment la collection d'E.E. reliée qui permet, par son index, de retrouver toutes les CK publiées, dont beaucoup sont commentées)


Renan, le
Il y en a quelques unes dans le second tome "LES CHAMPIONS DU MONDE"...


Krusti, le
Ah bah voilà, nous n'avons plus qu'à compléter et piocher, d'autant plus que j'en ai pour ma part repéré quelques-unes dans "l'apprenti Sorcier" de Bronstein ainsi que dans "l'art du combat aux échecs" et également dans un autre O' Kelly sur Petrossian.
On va bien finir par en extraire de manière nette les différents schémas. Car tel est l'objectif final par delà le plaisir de l'investigation et de la plongée au cœur d'un système...


Renan, le
Il y en a aussi dans les 2 tomes d’Igor Stohl sur G.Kasparov parus chez olibris.


Chemtov, le
Après... c'est dommage de se limiter au français, sachant que rien que dans le livre de Karpov, exclusivement sur 3.e3 et 3.f3, il y a 15 parties commentées.

Mais... bon... si c'est le but (exclusivité française), même si on va être un peu limité, on devrait encore trouver du matériel un peu partout.

A l'occasion, je complèterai et remettrai ma vieille liste avec les codes de l'Encyclopédie, de B10 à B19 (un courageux pourra transcrire en texte).


Renan, le
Le livre sur A.Karpov n’est peut être pas simple à trouver...


Krusti, le
Il n'y a rien de "dommage" à faire un choix et de s'y tenir (enfin essayer...), le but étant de gagner en clarté pas de faire "une totalité". Si éventuellement totalité il y a, elle serait là en français ce qui est déjà assez impressionnant.
Les amateurs qui souhaitent impliquer les commentaires en américain de Karpov peuvent (et doivent ?) ouvrir un article dédié.
Le forum est grand profitons-en. Il en faut pour tous les goûts.

Pour l'heure je convoque un article sur le web (EE) et non un livre, il s'agit du très bon commentaire (extrait avec j'espère l'aimable autorisation des auteurs, en gras) ...
"Cet article a été rédigé avec l'aide des notes de Niclas Huschenbeth (2616 Elo) , un joueur d'échecs allemand né le 29 février 1992 à Hann. Grand maître international en 2012. Champion d'Allemagne en 2010 et 2019 et médaille d'or par équipe et médaille d'or individuelle au premier échiquier lors de la Mitropa Cup 2011."

Dans la position du diagramme (12...♞f8 joué) on remarque l'itinéraire caractéristique du Cavalier qui passe de b8 en d7 puis en f8 avant d’atterrir il me semble aussi souvent en g6 qu'en e6 (ce dernier point à confirmer).

1. e4 c6 2. d4 d5 3. Nd2 dxe4 4. Nxe4 Nf6 5. Nxf6+ exf6 6. c3 Bd6 7. Bd3 O-O 8.
Qc2 Re8+ 9. Ne2 h5 10. O-O h4 11. h3 Nd7 12. Be3 Nf8 13. Rad1 Bd7 14. Rfe1 Qc8
15. Nf4 Ne6 16. Nh5 Ng5 17. f4 Nxh3+ 18. gxh3 Bxh3 19. Qf2 Qg4+ 20. Kh2 Rxe3
21. Rxe3 Qxh5 22. Rxh3 Qxd1 23. Qxh4 Kf8 24. Qh8+ Ke7 25. Re3+ Kd7 26. Qxa8
Bxf4+ 27. Kg2 Qg4+ 28. Kf1 Bxe3 29. Qxb7+ Kd8 30. Qb8+ Kd7 31. Qxa7+ Ke8 32.
Qb8+ Kd7 33. Qb7+ Kd8 34. Qb8+ Kd7 35. Qb7+ 1/2-1/2




Chemtov, le
@Renan : J'avais déjà posté le lien qui permettait de l'avoir en pdf. Un livre qui m'a été très utile, plus d'une fois (et à des élèves aussi). Certes en anglais, de l'excellente maison Bastford (mais pas en américain!). L'idée n'étant surtout pas de faire "une totalité". Mais bien de profiter de l'excellence. Après... Chacun progresse comme il peut (Chacun fait, fait, fait / C'qui lui plaît, plaît, plaît/ Toutes les étoiles qui brillent / Qu'est-ce qu'elles ont à m'dire, les étoiles ?)
Mais bon... je m'abstiendrai donc sur ce post strictement franco-français... enfin... de traductions en français.


Renan, le
Bonjour chemtov,
Je ne me souviens pas que vous ayez posté un lien pour avoir cet ouvrage en pdf...cela m’aurait marqué quand même !
(Une partie se lit facilement même en anglais. )
Je crois que c'est l'idée de base de Krusti, le français.


Renan, le
Si vous retrouvez ce lien, auriez vous l’obligeance de le remettre? Merci Chemtov.
J’ai ca:
https://archive.org/details/anatolykarpovsbestgames/page/n1/mode/2up


mazette, le
En parlant de A. Karpov, il y a aussi son livre "Comment jouer les débuts semi-ouverts" édité en 1994 chez Armand Colin :
partie 17 : A. Sokolov - Karpov (Linares 1987 - finale des candidats : 1ère partie)
partie 18 : A. Sokolov - Karpov (Linares 1987 - finale des candidats : 3e partie)
partie 19 : A. Sokolov - Karpov (Linares 1987 - finale des candidats : 7e partie)
partie 20 : A. Sokolov - Karpov (Linares 1987 - finale des candidats : 9e partie)
partie 21 : Khalifman - K. Arkell (Léningrad 1989)
partie 22 : Anand - Larpov (Bruxelles 1991 - quart de finale des candidats : 7e partie)
partie 23 : Sax - Karpov (Haninge 1990)
partie 24 : Karpov - "Deep Thought" (New York 1990)


Krusti, le
Nous voilà au cœur d’une belle bibliothèque virtuelle.
L’excellence de la langue française au profit de l’excellente défense qu’est la Caro Kann… vaste et enthousiasmant programme !

Pour l’heure je nous invite à regarder dans l’ouvrage « Quinze parties d’échecs et leurs aventures » de Mikhaïl Botvinnik et plus précisément la 13° partie. Elle oppose l’auteur avec les Noirs à Smyslov avec les Blancs (Moscou 1958).

Dans la position du diagramme on peut lire « Bien que le coup 3...e6 ne se jouait guère à l'époque, il avait ses partisans. Le plan efficace des Noirs 3...e6 suivi de ... ♛b6 et de ...c6-c5 semble avoir été une suggestion de Makogonov (nous avons atteint le niveau de maïtre en même temps lors du V° championnat d'URSS en 1927). Après l'introduction de ce plan, la variante a pratiquement disparu. Ce qui rend ce plan attrayant dans cette position, c’est qu’à cause du coup affaiblissant f2-f3, les Noirs n’ont pas à craindre l’isolement de leur pion central d5 »
Que veut-il dire au travers de cette dernière formulation ?

[Event "World-ch21 Botvinnik-Symslov +7-5=11"]
[Site "Moscow"]
[Date "1958.04.10"]
[Round "15"]
[White "Smyslov, Vassily V"]
[Black "Botvinnik, Mikhail"]
[Result "1-0"]
[ECO "B12"]
[PlyCount "109"]
[EventDate "1958.03.04"]
[EventType "match"]
[EventRounds "23"]
[EventCountry "URS"]
[SourceTitle "MainBase"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "1999.07.01"]
[SourceVersion "2"]
[SourceVersionDate "1999.07.01"]
[SourceQuality "1"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. f3 e6 4. Nc3 Nf6 5. Bg5 h6 6. Bh4 Qb6 7. a3 c5 8. Nge2 Nc6
9. dxc5 Bxc5 10. Na4 Qa5+ 11. Nec3 Be7 12. Bxf6 Bxf6 13. exd5 Nd4 14. Bd3 exd5
15. O-O O-O 16. f4 g6 17. Qe1 Bg7 18. Kh1 Bd7 19. b4 Qd8 20. Rd1 b6 21. Qf2 Be6
22. Ba6 Qf6 23. Rd2 Rad8 24. Nd1 Nf5 25. Nac3 d4 26. Ne4 Qe7 27. Bd3 a5 28.
bxa5 bxa5 29. a4 Qb4 30. Re2 Bd5 31. Ng3 Nxg3+ 32. Qxg3 Rde8 33. Ref2 Bf6 34.
Qh3 Kg7 35. Bb5 Re1 36. Qd3 Be4 37. Qb3 Rxf1+ 38. Rxf1 Qd2 39. Nf2 Ba8 40. Qd3
Qxf4 41. h3 h5 42. Qe2 Qe3 43. Qxe3 dxe3 44. Nd1 Rc8 45. Nxe3 Rc3 46. Bd3 Rc5
47. Nc4 Rg5 48. Rf2 Bc6 49. Nd6 Re5 50. Nc4 Rg5 51. Nd6 Rd5 52. Nb5 Re5 53. Re2
Rxe2 54. Bxe2 Be7 55. Kg1 1-0




Chemtov, le
@Krusti : ''Que veut-il dire au travers de cette dernière formulation ?''

Bon... je m'étais dit que je n'interviendrais plus sur ce fil (souvent) limité aux mauvaises traductions en français, mais mon esprit humanitaire ne peut vous laisser dans le désarroi. Donc...

Lorsque les noirs joueront c6-c5, les échanges e4xd5 e6xd5 puis d4xc5 Ff8xc5 créeront un pion isolé en d5.

Mais les blancs ne pourront exploiter la faiblesse de ce pion d5, alors que leur propre structure sera terriblement affaiblie par la poussée f2-f3.

En position ouverte (celle qui créerait le pion isolé d5) la poussée f3 est faible (voire criminelle, les noirs pouvant même gagner parfois rapidement : 1.e4 c6 2.d4 d5 3.f3 e6 4.Cc3 c5 5.dxc5 Fxc5 6.exd5 Db6 7.Cge2 Ff2+ 8.Rd2 De3#) , mais elle est forte lorsque elle remplit sont rôle de soutien et de remplacement du pion e4.

@Renan : https://ia601001.us.archive.org/18/items/caro-kanndefence_advancevariationandgambitsystem/Anatoly%20Karpov%20%26%20Mikhail%20Podgaets%20-%20Caro-Kann%20Defence%20Advance%20Variation%20and%20Gambit%20System%20-%20Batsford%202006_text.pdf




Krusti, le
Aujourd'hui pour ma part la partie sélectionnée vient de l'ouvrage Les 100 meilleurs parties de TAHL" (Solar Éditeur, traduit de l'anglais par Philippe Kelerson , présentation Michel Benoit).
Lien vers la couverture

Dans la position ci-dessous on note l’intéressant (et amusant d'une certaine façon) commentaire :
Plus ambitieux que 5 … e6, Botvinnik se trouvait dans une forme magnifique au cours de cet évènement et après avoir battu Smyslov, Kérès et Spassky il prétendait encore améliorer son score. Cependant, après la fin de cette épreuve, il déplora avec quelque humeur qu’en un temps où les travailleurs soviétiques s’apprêtaient une semaine de cinq jours, les joueurs d’échecs, eux, n’aient pas de jours de repos. Il est significatif à cet égard que lors de la ronde précédente, alors qu’il disposait de plusieurs pions de plus, il avait laissé Geller s’en tirer par la nullité. Pourtant, sans son esprit combatif bien connu Botvinnik ne serait pas Botvinnik… même à cinquante-cinq ans.

[Event "URS-chT Cup 05th"]
[Site "Moscow"]
[Date "1966.10.04"]
[Round "10"]
[White "Tal, Mihail"]
[Black "Botvinnik, Mikhail"]
[Result "1-0"]
[ECO "B14"]
[PlyCount "89"]
[EventDate "1966.09.24"]
[EventType "team-tourn"]
[EventRounds "11"]
[EventCountry "URS"]
[SourceTitle "EXT 2020"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "2019.10.17"]
[SourceVersion "1"]
[SourceVersionDate "2019.10.17"]
[SourceQuality "1"]
[WhiteTeam "Daugava"]
[BlackTeam "Trud"]
[WhiteTeamCountry "URS"]
[BlackTeamCountry "URS"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. exd5 cxd5 4. c4 Nf6 5. Nc3 g6 6. Qb3 Bg7 7. cxd5 O-O 8.
Nge2 Na6 9. g3 Qb6 10. Qxb6 axb6 11. Bg2 Nb4 12. O-O Rd8 13. d6 exd6 14. Bg5
Re8 15. a3 Nc6 16. Rfe1 Bg4 17. Bxf6 Bxf6 18. Nd5 Bd8 19. Nec3 Rxe1+ 20. Rxe1
Ra5 21. Ne3 Bd7 22. Nc4 Ra8 23. d5 Nd4 24. Nxd6 Rb8 25. Nce4 f6 26. Nc4 Kf8 27.
h3 Nb3 28. Bf1 b5 29. Ncd6 f5 30. Re3 fxe4 31. Rxb3 Ke7 32. Nxe4 Rc8 33. g4 Rc1
34. Kg2 Re1 35. f3 Rd1 36. d6+ Kf7 37. Bxb5 Be6 38. Rc3 Rd4 39. Rd3 Rxd3 40.
Bxd3 Bd5 41. Nc5 b6 42. Be4 Be6 43. Nd3 Bb3 44. f4 Ke6 45. f5+ 1-0

Concernant mon interrogation d'hier matin concernant le lien f2-f3 et l'éventuel pion isolé noir, les lecteurs curieux auront remarqué dés hier après-midi une intervention sur mon FB de mon jeune complice de C24, @heisenberg, accessoirement champion de France jeune, qui pratique cette variante avec les Blancs (et encore à Mexico au championnat du Monde des moins de 20 ans en 2023)...




Krusti, le
Désolé pour la rédaction imparfaite du post j'ai dû me battre contre les forbidden ingx pendant apparemment plus de 10 minutes laissant filer la durée de màj...
On fera mieux la prochaine fois. :-)


Krusti, le
Je commence donc par corriger le commentaire ci-dessus car il en manquait une petite partie : Il fallait lire « …un temps où les travailleurs soviétiques s’apprêtaient à faire une semaine de cinq jours,… »

Bond dans le temps et nous voilà dans le formidable livre de Romain Edouard intitulé :
« Mes années magiques avec Topalov » Olibris et recommandé par la Fédération Française des Échecs.

Page 164 la célèbre Caro-Kann lors du grand prix de Pekin en 2013.
Dans cette 10° ronde c'est donc l’immense Anish Giri qui conduit les Blancs.

Dans la position du diagramme où les blancs vont jouer 17..gxf5, Romain Edouard qui n’est jamais aussi excellent dans ses commentaires que lorsqu’il prend son air flegmatique se contente d’un « C’est juste une pièce ».

Pour le commentaire plus global il sera plus amère :
Page 166: Ce désastre nous aura au moins épargné les habituelles attaques des accusateurs de Topalov, mais pour un jour seulement ! Pendant ce temps, ils ont réussi à concocter une nouvelle théorie, selon laquelle Topalov avait parié contre lui-même à la ronde 10, parce qu’il savait qu’il allait gagner le lendemain et se qualifier de toute façon ! Une bien mauvaise journée pour les chercheurs qui tentent d’établir un lien entre la pratique des échecs et l’intelligence.

Event "Beijing FIDE GP"]
[Site "Beijing"]
[Date "2013.07.15"]
[Round "10"]
[White "Giri, Anish"]
[Black "Topalov, Veselin"]
[Result "1-0"]
[ECO "B12"]
[WhiteElo "2734"]
[BlackElo "2767"]
[PlyCount "45"]
[EventDate "2013.07.04"]
[EventType "tourn"]
[EventRounds "11"]
[EventCountry "CHN"]
[EventCategory "21"]
[SourceTitle "CBM 156"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "2013.09.17"]
[SourceVersion "1"]
[SourceVersionDate "2013.09.17"]
[SourceQuality "1"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. e5 Bf5 4. Nf3 e6 5. Be2 Bg6 6. O-O Nh6 7. c3 Be7 8. Bxh6
gxh6 9. g3 O-O 10. Nbd2 a5 11. Ne1 c5 12. h4 cxd4 13. h5 Be4 14. cxd4 Nc6 15.
Bf3 Bf5 16. g4 Nxd4 17. gxf5 Kh8 18. f6 Bb4 19. Bg2 Rg8 20. Ndf3 Nc6 21. Nd3
Qb6 22. Kh1 Bc5 23. Qc1 1-0


[r2q1rk1/1p2bp1p/4p2p/p2pPb1P/3n2P1/5B2/PP1N1P2/R2QNRK1 w - - 0 17




Krusti, le
Toujours sur la Caro-Kann (d'avance) en français et encore avec Topalov, je regardais cette analyse sur Europe Echecs. EPOUSTOUFLANT !!!
Topalov,Veselin (2700) - Anand,Viswanathan (2781) Linares 16th Linares 1999

Et dans la finale les Noirs au trait doivent se montrer encore vigilant.




J'en ai trouvé une dans "Tempête sur l'échiquier", F. Le Lionnais: Tarrasch-Reti, 1922 (partie 19, p 61), Caro-Kann. Variante des échanges (sic)


Krusti, le
"Dark Square Symphony" si l'on en croit ce lien...


Le Roi est une pièce...


Oimsi, le
Ce Post est Krustillan à souhait. Je me régale à sa lecture. Je ne sais pas si j'ai ce qu'il faut pour apporter ma pierre à l'édifice, mais je vais regarder si j'ai des choses.

La CK, même si je ne l'ai jamais mise à mon répertoire (attention spoiler alerte, ça va peut-être changer d'ici peu), est passionnante, et j'ai de nombreux livres sur cette ouverture, mais presque rien en français.


Krusti, le
Hahaha en route pour cette nouvelle aventure @Oimsi

Au hasard de mes pérégrinations je découvre la variante Gurgenidze de la CK (diag) et au hasard suivant je m'aperçois que ce célèbre géologue (pour nous au moins) a laissé également son nom à une variante de la moderne (1 e4 g6 2 d4 c6).




Oimsi, le
J'imagine que c'est le même nom, car la position peut s'obtenir par transpo, et basculer dans celle de ton diagramme.

C'est aussi pour éviter, ou tout du moins, pouvoir mieux contrer cette ligne que certains jouent 3.Cd2, qui a moins d'impact. Cela dit je préfère avoir mon cavalier en c3 malgré tout, je ne comprends pas pourquoi le cavalier serait mieux en d2 après g6.

En tout cas cette ligne est une des spécialité d'Alexei Burmakin, qui doit être le gm le plus fort à la jouer régulièrement. La GMf Sabina Foisor qui me l'a joué il y a plus de 20 ans dans un tournoi en Alsace, alors qu'elle était encore sous les 2000, en est aussi une adepte.


Oimsi, le
Je viens de découvrir deux choses en cherchant sur mes bases...Rozentalis était lui aussi un adepte, certes moins assidu que Burmakin, mais avec un bon nombre de parties a son actif malgré tout?

Quant à Burmakin, son prénom est Vladimir pas Alexeï.

Et Dans la famille Foisor, toute la famille a joué cette ligne très régulièrement (Comment ça c'est trois choses et pas deux ?)


Meteore, le
@Oimsi : pour éviter ce problème tu peux utiliser l'expression :" deux ou trois choses" , comme dans le célèbre " deux ou trois choses que je sais d'elle" de JLG (1967)


Krusti, le
Partie N°48 du recueil "Les parties d'échecs les plus instructives jamais jouées.(BoD) Dépôt légal Septembre 2022.
Titre original "The most instructive games of chess ever played: 62 masterpieces of modern chess strategy. Première édition en langue anglaise éditée par les Éditions Simon and Schuster, New-York, 1965.
Ce bouquin fait (faisait) l'objet d'un regard (qui a vite été dévié de son objet c'est par ici....)

Deux coups de pion m'intriguent particulièrement, après avoir noté que nous une rupture avec e5 (mais là e7-e5) pour faire lien avec l'article sur la structure de pions/CK/RIOS...

Deux coups de pion donc 11... c5! et 18...c4! (diag joint) et comme je l'indique avec un point d'exclamation à chaque fois.

Et pour le second

18...c4!
Un très bon coup qui augmente la contrôle de la case d3 qui a été affaiblie par le neuvième coup szq Blancs. Désormais les Noirs ont la possibilité d'installer une pièce en d3 bien soutenue par le pion c4.


[Event "Kent County CA-28 Premier"]
[Site "Margate"]
[Date "1935.05.01"]
[Round "7"]
[White "Mieses, Jacques"]
[Black "Reshevsky, Samuel Herman"]
[Result "0-1"]
[ECO "B15"]
[PlyCount "80"]
[EventDate "1935.04.24"]
[EventType "tourn"]
[EventRounds "9"]
[EventCountry "ENG"]
[SourceTitle "HCL"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "1999.07.01"]
[SourceVersion "2"]
[SourceVersionDate "1999.07.01"]
[SourceQuality "1"]

1. e4 c6 2. d4 d5 3. Nc3 dxe4 4. Nxe4 Nf6 5. Ng3 e5 6. Be3 exd4 7. Qxd4 Qa5+ 8.
Qd2 Bb4 9. c3 Be7 10. Bd3 O-O 11. N1e2 c5 12. Nf5 Bxf5 13. Bxf5 Nc6 14. O-O
Rad8 15. Qc2 g6 16. Be4 Nxe4 17. Qxe4 Rfe8 18. Qc2 c4 19. b4 Qc7 20. Rfd1 Ne5
21. Bf4 Bd6 22. Nd4 Nf3+ 23. Nxf3 Bxf4 24. g3 Bh6 25. a4 Bg7 26. b5 Qc5 27.
Rac1 Rd5 28. Rxd5 Qxd5 29. Nd4 Bxd4 30. cxd4 Re4 31. Rd1 Rxd4 32. Rxd4 Qxd4 33.
Kf1 Kf8 34. a5 Qd3+ 35. Qe2 Qxe2+ 36. Kxe2 Ke7 37. Ke3 Kd6 38. Kd4 c3 39. Kxc3
Kc5 40. b6 axb6 0-1




@Oimsi C'est aussi pour éviter, ou tout du moins, pouvoir mieux contrer cette ligne que certains jouent 3.Cd2, qui a moins d'impact. Cela dit je préfère avoir mon cavalier en c3 malgré tout, je ne comprends pas pourquoi le cavalier serait mieux en d2 après g6.

Le cavalier est mieux en d2 qu'en c3 contre le g6 noir car cela permet d'établir le mur de granit b2-c3-d4 contre lequel le fou g7 se casse les dents


Krusti, le
Richar Réti est sans conteste un nom illustre de notre panthéon. Je me replonge à la faveur de l’exercice qui consiste à chiner les commentaires en français des « Caro-Kann » son opus « Les Maitres de l’échiquier » Olibris, recommandé par la Fédération Française des Echecs.
C’est page 149 qu’il attaque « La théorie de la Défense Caro-Kann ».
Détail amusant pour nous ici, il va travailler sur une partie déjà évoquée un peu plus haut à savoir la désormais incontournable rencontre « Nimzowitsch-Capablanca 1927 New-York ».
J’extrais pour ne pas faire doublon son commentaire page 152 de la position en diag 17…h5 joué.

Ce coup explique pourquoi les Noirs ont permis g4. Les Blancs sont maintenant obligés de jouer g5 et les Noirs disposent d’une case forte en f5. Mais ce n’est pas seulement d’une case forte qu’il s’agit. C’est en fait l’ensemble des pions adverses qui sont bien trop avancés, et par conséquent faible et plein de trous.

r3k2r/ppq2p2/2n1p1p1/3pP2p/5PP1/2P1Q3/PP2N2P/3R1RK1 w kq - 0 18




Krusti, le
Nouveau bond dans le temps et nous voici au cœur d'un livre de stratégie (partie 54 page 160).
Il s'agit de l'ouvrage sobrement intitulé "Exercices de stratégie" Olibris, recommandé par la Fédération Française des Échecs d'Emmanuel Bricard que l'on ne présente plus ici...

La position vient de la rencontre Parma Smejkal (1976)
Une CK dont la variante particulière illustre bien le débat entre 3♘d2 et 3♘c3 d'ailleurs dans les 2 cas c'est la variante Gurgenidze si les Noirs jouent 3... g6 ?

Je pointe en matière de teaser le début du commentaire de l'auteur lié au diag (11♗b2 joué):
Les Noirs manquent d'espace, mais ils ont un plan attractif à leur disposition:



1. e4 c6 2. d4 d5 3. Nd2 g6 4. Ngf3 Bg7 5. c3 Nh6 6. Bd3 O-O 7. O-O f6 8. c4
Nf7 9. Re1 Na6 10. b3 Re8 11. Bb2 dxe4 12. Nxe4 Bg4 13. Ned2 f5 14. h3 Bxf3 15.
Nxf3 c5 16. Bf1 cxd4 17. Bxd4 e5 18. Bb2 e4 19. Bxg7 Kxg7 20. Nd4 Qf6 21. Nb5
Rad8 22. Qc1 Nb4 23. Nc7 Re7 24. a3 Nd3 25. Bxd3 Rxc7 26. Bf1 Rcd7 27. Qe3 a6
28. Rac1 Ne5 29. c5 Rd4 30. Qc3 f4 31. Qc2 e3 32. fxe3 Rd2 33. Qe4 f3 34. Kh1
Rf2 35. Red1 Qg5 36. g4 Rfd2 37. Rxd2 Rxd2 38. Qf4 Qxf4 39. exf4 Nc6 40. Rc3
Nd4 41. Rd3 Rxd3 42. Bxd3 Nxb3 43. c6 bxc6 44. Bxa6 c5 45. Kg1 Nd2 46. a4 c4
47. a5 c3 48. Bd3 f2+ 49. Kxf2 Nb3 50. Ke3 Nxa5 51. Kd4 Nb7 52. Kxc3 Nc5 53.
Kd4 Nd7 1/2-1/2




Oimsi, le
Merci Sisyphus, oui tu as raison c'est ce que vont jouer les blancs si les noirs rentre dans cette ligne. Mais comme les noirs ne jouent presque jamais g6 sur Cc3, je me dis que ce cavalier est parfaitement à sa place en c3, qu'il n'y a aucune raison de se passer de cette case au fond.


Krusti, le
Nous voilà maintenant dans l'un de mes livres fétiches "TIGRAN PETROSSIAN 30 parties choisies et commentées par A.O'KELLY"
La partie en question Duckstein Petrossian 1962
Diag 14... e6-e5 joué et le commentaire nous dit:
Un premier coup de griffe. Le centre blanc disparait totalement ce qui provoque l'ouvertures de lignes centrales, rendant l'attaque illusoire
Illusoire... il y va fort quand même.




Krusti, le
Voilà la première CK de l'ouvrage "L'apprenti sorcier" de David Bronstein et Tom Fürstenberg.

Elle oppose D. Bronstein à B.Ratner (Moscou 1945)

1. e4 c6 2. Nc3 d5 3. Nf3 dxe4 4. Nxe4 Nf6 5. Nxf6+ gxf6 6. d4 Bf5 7. Bd3 Bg6 8. Bf4 e6 9. O-O Bd6 10. Bg3 Bxg3 11. hxg3 Nd7 12. Qd2 O-O 13. Rad1 Kg7 14. Rfe1 Qc7 15. c4 Nb6 16. b3 Rfd8 17. Qe3 Rd7 18. g4 Qd8 19. g3 c5 20. Bxg6 hxg6 21. Kg2 cxd4 22. Nxd4 Qf8 23. Rh1 Kg8 24. Nxe6 Rxd1 25. Nxf8 Rxh1 26. Kxh1 Rxf8 27. Qe7 Kg7 28. Qxb7 Nc8 29. Qd7 *

Bronstein rappelle dans son commentaire final "Il n'est guère judicieux de chercher à abriter le roi noir de ce côté". On voit bien de quoi il parle.

J'ai passé par curiosité cette partie à la moulinette de SF16 en ligne (celui de lichess) et il n'y pas d'erreur chez les Blancs, il n'y en pas non plus chez les Noirs.
Tout juste 3 imprécisions dont la première est le coup gxf6... Un ange passe.


Krusti, le
Tome 2 "LES CHAMPIONS DU MONDE" de Botvinnik à Fischer (édition grasset Europe Echecs).
Page 289.
Il s'agit de la partie Fischer Addison Cleveland 1957

Dans la position du diagramme (29 ♗e5 vient d'être joué) le commentaire est le suivant:
Un cas typique de la lutte du bon Fou contre le mauvais Cavalier. Il est intéressant de se rendre compte de quelle manière exemplaire Fischer, âgé alors de 14 ans, a créé les conditions préalables à la supériorité du Fou et avec quelle assurance il a ensuite profité stratégiquement de l'avantage positionnel.




Krusti, le
"Vie et parties de Mickhaïl Tal"
Tome 1: A la conquête du titre mondial !


Partie N°29 Tal-Smyslov Bled 1959
Dans la position du diagramme les Noirs vont jouer 11...b5!?

Le commentaire est le suivant
Acceptant l'invitation des Blancs à la « danse de la mort ». 11… ♞b6 était meilleur, bien qu’après 12♗xf7+ ♜xf7 13♘xf7 ♚xf7 14♖he1 ♞bd5 15♕e5 !, l’attaque blanche soit très dangereuse.
La « danse de la mort »… je ne connaissais pas.


[Event "Bled-Zagreb-Belgrade Candidates"]
[Site "Bled, Zagreb & Belgrade YUG"]
[Date "1959.09.18"]
[EventDate "1959.09.07"]
[Round "8"]
[Result "1-0"]
[White "Mikhail Tal"]
[Black "Vasily Smyslov"]
[ECO "B10"]
[PlyCount "51"]

1.e4 c6 2.d3 d5 3.Nd2 e5 4.Ngf3 Nd7 5.d4 dxe4 6.Nxe4 exd4
7.Qxd4 Ngf6 8.Bg5 Be7 9.O-O-O O-O 10.Nd6 Qa5 11.Bc4 b5 12.Bd2
Qa6 13.Nf5 Bd8 14.Qh4 bxc4 15.Qg5 Nh5 16.Nh6+ Kh8 17.Qxh5 Qxa2
18.Bc3 Nf6 19.Qxf7 Qa1+ 20.Kd2 Rxf7 21.Nxf7+ Kg8 22.Rxa1 Kxf7
23.Ne5+ Ke6 24.Nxc6 Ne4+ 25.Ke3 Bb6+ 26.Bd4 1-0




Chemtov, le
La « danse de la mort »... C'est aussi l'expression utilisée dans l'édition anglaise de 1997. Et c'est probablement la même chose dans la première traduction de 1976 (publiée par David Levy). Il faudrait voir la version originale (russe).

La version française (Rodolphe Prévot) a apparemment perdu le ''kind''(aimable) de ''kind invitation'' de 1997.


Krusti, le
"Du coup" on se demande quel pattern ou suite de coups se cache derrière cette danse...

Mon attention est attirée ce matin par les commentaires de la partie n° 75 dans ce livre: ( Une carrière échiquéenne d'un demi-siècle: Mes 90 meilleures parties d'échecs de Mikhaïl Botvinnik) opposant Tal donc à Botvinnik lors du championnant du Monde de 1960.

Nous sommes au 41° coup et Botvinnik a le trait dans la position du diagramme.
Le commentaire est le suivant:
41...♚f6
J'ai pris beaucoup de temps avant de mettre ce coup sous enveloppe. En effet, j'ai du calculer et me convaincre qu'un raid du Roi blanc à l'aile dame n'était pas dangereux pour les Noirs. L'analyse et la suite de la partie lors de la reprise confirmèrent que je ne 'étais pas trompé dans mon calcul.



[Event "World-ch22 Tal-Botvinnik +6-2=13"]
[Site "Moscow"]
[Date "1960.04.02"]
[Round "9"]
[White "Tal, Mihail"]
[Black "Botvinnik, Mikhail"]
[Result "0-1"]
[ECO "B18"]
[PlyCount "116"]
[EventDate "1960.03.15"]
[EventType "match"]
[EventRounds "21"]


1. e4 c6 2. d4 d5 3. Nc3 dxe4 4. Nxe4 Bf5 5. Ng3 Bg6 6. N1e2 Nf6 7. h4 h6 8. Nf4 Bh7 9. Bc4 e6 10. O-O Bd6 11. Nxe6 fxe6 12. Bxe6 Qc7 13. Re1 Nbd7 14. Bg8+ Kf8 15. Bxh7 Rxh7 16. Nf5 g6 17. Bxh6+ Kg8 18. Nxd6 Qxd6 19. Bg5 Re7 20. Qd3 Kg7 21. Qg3 Rxe1+ 22. Rxe1 Qxg3 23. fxg3 Rf8 24. c4 Ng4 25. d5 cxd5 26. cxd5 Ndf6 27. d6 Rf7 28. Rc1 Rd7 29. Rc7 Kf7 30. Bxf6 Nxf6 31. Kf2 Ke6 32. Rxd7 Kxd7 33. Kf3 Kxd6 34. Kf4 Ke6 35. g4 Nd5+ 36. Ke4 Nf6+ 37. Kf4 Nd5+ 38. Ke4 Nb4 39. a3 Nc6 40. h5 g5 41. h6 Kf6 42. Kd5 Kg6 43. Ke6 Na5 44. a4 Nb3 45. Kd6 a5 46. Kd5 Kxh6 47. Kc4 Nc1 48. Kb5 Nd3 49. b3 Nc1 50. Kxa5 Nxb3+ 51. Kb4 Nc1 52. Kc3 Kg6 53. Kc2 Ne2 54. Kd3 Nc1+ 55. Kc2 Ne2 56. Kd3 Nf4+ 57. Kc4 Kf6 58. g3 Ne2 0-1




Krusti, le
Nous sommes cette fois-ci dans le livre de Kotov "L'école des échecs" (volume 2 chez Payot) et plus précisément page 71.
La partie oppose Leonid Stein à Isaak Birbrager et pourrait bien, thématiquement parlant, s'apparenter à une attaque à l'aube.

[Event "URS-chT"]
[Site "Moscow URS"]
[Date "1966.09.29"]
[EventDate "1966.09.24"]
[Round "6"]
[Result "1-0"]
[White "Leonid Stein"]
[Black "Isaak Birbrager"]
[ECO "B10"]
[PlyCount "39"]

1.e4 c6 2.d3 d5 3.Nd2 dxe4 4.dxe4 Nf6 5.Ngf3 Bg4 6.h3 Bh5 7.e5
Nd5 8.e6 f6 9.g4 Bg6 10.Nd4 Nc7 11.c3 Qd5 12.Qb3 Qxh1 13.Qxb7
Kd8 14.N2f3 Bd3 15.Bf4 Qxf1+ 16.Kd2 Qxf2+ 17.Kxd3 Nxe6
18.Nxe6+ Ke8 19.Qc8+ Kf7 20.Nfg5+ 1-0

Au 6° coup des noirs ♝h5 ? Alexandre Kotov commente ainsi: Permettant un dangereux sacrifice de pion perturbateur. Juste était 6...♝xf3

En diagramme la position après 8...f6




Renan, le
Bonsoir Krusti,
Une attaque à l’aube c'est une attaque de nuit caractérisée par les coups 7.e5 et 8.e6 , bien expliquée dans le livre de H.Kmoch ou dans celui de V.Moret "Mon 1er répertoire d’ouvertures avec les blancs."
Le Fou f8 ne peut pas sortir et donc les Noirs ne peuvent pas roquer...Bien sûr il est possible de contrer cela.


Chemtov, le
Il faut noter que ce type de sacrifice de pion central, en sixième rangée, n'existe pas seulement en e6, mais aussi en d6. Et il n'est pas forcément lié à une attaque contre le roi (Il peut aussi emmurer le fou de l'aile-dame). J'aime particulièrement cette position survenant dans l'Italienne.

Estrin,Y - Nisman,B [C53]
Moscow-ch44 Moscow, 1967

1.e4 e5 2.Nf3 Nc6 3.Bc4 Bc5 4.c3 Qe7 5.d4 Bb6 6.Bg5 Nf6 7.d5 Nd8 8.a4 a6 9.d6 Qxd6 10.Qxd6 cxd6 11.Bxf6 gxf6

( Diagramme )

12.Bd5 Bc7 13.Nbd2 Rb8 14.a5 Rg8 15.Nh4 Nc6 16.Nc4 Ne7 17.Nb6 Rg5 18.0-0 f5 19.f3 f4 20.Kf2 Rh5 21.g3 Nc6 22.b4 Ne7 23.Rh1 f5 24.Ng2 fxe4 25.fxe4 Ng6 26.h4 fxg3+ 27.Kxg3 Bd8 28.Raf1 Be7 29.Kg4 Rh6 30.h5 Nf8 31.Rf7 Ne6 32.Rhf1 1-0




Krusti, le
La maîtrise du milieu de partie aux échecs fait place à l'analyse (par Paul Kéres) d'une CK (ci-dessous annotée de Raymond Keene dans la base) et cela dans le chapitre 3 consacré à la question "Comment défendre des positions difficiles ?".

La position qui démarre cette analyse en diagramme intervient après le 26° coup ♛h3. C'est un régal, complexe, sur lequel je reviendrai...

Je note que dans son introduction à ce chapitre Kéres évoque un constat que j'ai déjà partagé, àmhn, à savoir Lorsq'on étudie les parties du siècle passé, on remarque en général une énorme surestimation de l'importance de l'attaque.

[Event "St. Petersburg"]
[Site "St. Petersburg RUE"]
[Date "1914.04.22"]
[Round "2"]
[White "Emanuel Lasker"]
[Black "Aron Nimzowitsch"]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "B16"]
[PlyCount "83"]
[EventDate "1914.04.21"]

1. e4 {Notes by Raymond Keene.} c6 2. d4 d5 3. Nc3 dxe4 4. Nxe4 {This was another favourite of Nimzowitsch's, but he did not like the generally quiet situations generated by the classical 4...Bf5, preferring the tense struggles that resulted from 4...Nf6 and after 5 Nxf6+ the recapture with the e-pawn. Asztalos-Nimzowitsch, Bled 1931, went 5...exf6 6 c3 Bd6 7 Bd3 O-O 8 Qc2 h6 9 Ne2 Qc7 10 Be3 Nd7 11 Qd2?! Better 11 O-O-O Re8 12 g4! 11...Re8 12 Ng3? Bf4! and Nimzowitsch was beginning to get on top.} Nf6 5. Nxf6+ gxf6 {Nimzowitsch, on occasion, played the alternative fifth move recapture 5...gxf6. His game against Leonhardt at Carlsbad 1911, must have been one of the first games with this idea.} 6. Be2 {Nowadays 6 c3 Bf5 7 Bc4 or 7 Ne2 would more likely be played.} Bf5 7. Bf3 Qa5+ 8. c3 h5 {!? Intending to prevent White castling kingside.} 9. Bxh5 Nd7 10. Bg4 Bxg4 11. Qxg4 O-O-O 12. Ne2 e6 13. Bf4 Qb5 14. O-O-O Nb6 15. Ng3 {? 15 b3 would leave White with a safe though difficult game -- Lasker.} Qd5 16. Kb1 Qxg2 17. Rdg1 Qxf2 18. Ne4 Qh4 19. Qf3 Nc4 20. Ka1 f5 21. Ng5 Bd6 22. Bc1 Rd7 23. Rg2 Bc7 24. Rhg1 Nd6 25. Qe2 Ne4 26. Nf3 Qh3 {26...Qh5 is probably better.} 27. a3 a6 28. Be3 Rhd8 29. Ka2 Rh8 30. Ka1 Rhd8 31. Ka2 Re8 32. Rg8 Rxg8 33. Rxg8+ Rd8 34. Rg7 Rd7 35. Rg8+ Rd8 36. Rg7 Rf8 {Again 36...Qh5, threat 37...Bxh2.} 37. c4 Nf6 {Better 37...Kd8.} 38. Bg5 Nh5 39. Rxf7 Rxf7 40. Qxe6+ Rd7 41. Ne5 Bxe5 42. Qe8+ {Nimzowitsch should certainly have won this game.} 1/2-1/2






© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité