France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 25 February 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
S'initier au Gambit Dame (1°suite) par Krusti le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
...
Suite de l'article S'initier au Gambit Dame
...
« Le Gambit Dame - Initiation » de John Shaw.
... et j'ai bien envie de le suivre pas à pas.
Pourquoi pas avec des interventions et échanges ici ?
Ce qu'il reste du Sommaire à traiter ici est:

Chapitre 6: La Défense Slave à partir de la partie 44.
Chapitre 7: Le Gambit Dame Accepté
Chapitre 8: La Défense Tchigorine
Chapitre 9: Divers.
Le fait qu'il date un peu ne va pas me gêner, ce sont les idées générales que j'ambitionne de capter. Et d'ailleurs la formulation en introduction: Ainsi, bien comprendre le Gambit Dame est un moyen infaillible d'assurer votre compréhension des échecs logiques et positionnels me plait beaucoup.

Partie N°44 ci-dessous.
Sans commentaire de ma part à ce stade.



Krusti, le
La voilà.

Position finale en diag.

[Event "DEN-chT 0001"]
[Site "Denmark"]
[Date "2001.01.14"]
[Round "4"]
[White "Matthiesen, Martin"]
[Black "Husted, Peter"]
[Result "1-0"]
[ECO "D16"]
[WhiteElo "2323"]
[BlackElo "2176"]
[PlyCount "31"]
[EventDate "2000.??.??"]
[EventType "team-tourn"]
[EventRounds "7"]
[EventCountry "DEN"]
[SourceTitle "EXT 2002"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "2001.11.25"]
[SourceVersion "1"]
[SourceVersionDate "2001.11.25"]
[SourceQuality "1"]
[WhiteTeam "Copenhagen 68"]
[BlackTeam "Aarhus"]
[WhiteTeamCountry "DEN"]
[BlackTeamCountry "DEN"]

1. d4 d5 2. c4 c6 3. Nf3 Nf6 4. Nc3 dxc4 5. a4 Bg4 6. Ne5 Bh5 7. f3 Nfd7 8.
Nxc4 e5 9. e4 Qh4+ 10. g3 Qf6 11. dxe5 Qxf3 12. Nd6+ Bxd6 13. Qxd6 f6 14. Rg1
fxe5 15. Bg5 Qf7 16. Bc4 1-0




Krusti, le
La partie 45 oppose Stefansson à Gunarson au Championnat d'Icelande, Strangtou 2001
Dans la position du diagramme après 6... ♞a6 le commentaire de l'auteur est le suivant:
On l'appelle Variante Smyslov, en l'honneur du champion du monde des années cinquante. Toutes les pièces noires vont trouver des postes convenables: ♞f6, ♞b4, ♝g4,♝e7 forment la configuration normale. Comme d'habitude il y a un prix à payer pour le développement aisé des Noirs: Les Blancs peuvent bâtir le centre idéal.




Krusti, le
La partie 46, toujours dans la Slave, oppose Jackelen à Müller (Bundesliga 2001).
Il s'agit de la variante avec ... a6.
Le commentaire de l'auteur (diag joint) est le suivant:
Bien que ce soit une position assez normale dans la slave avec ...a6, je ne peux pas m'empêcher d'avoir le sentiment que les Noirs ont résolu les problèmes traditionnels du Gambit Dame: leur fou dame est actif et leur pion d5 en sécurité.




Krusti, le
La partie 47 oppose Kiril Georgiev à Lazaro Bruzon Batista championnat du monde FIDE 2001 à Moscou.
Variante d'échange de la slave jouée car les Blancs n'ont besoin que d'une nulle pour se qualifier (Ndlr).
Allons directement à la conclusion:
Encore une fois, cette partie avec la Variante d’Échange de la Slave est atypique: la norme est une morne égalité où le joueur le plus fort essaie laborieusement d'obtenir la victoire.


Krusti, le
La partie 48 oppose Ivanchouk (sic) rabarczyk Varsovie 2001
Après 15... b5 le commentaire de l'auteur est le suivant:
Il est bon de remarquer que 7 des 8 pions noirs se trouvent sur des cases blanches. Simple coïncidence ? Je ne le pense pas. Maintenant que les Noirs ont « perdu » un fou, il faut qu'ils trouvent une autre méthode pour couvrir ces cases.




Krusti, le
La dernière partie de ce chapitre consacré à la Défense Slave oppose Milov à Cheparinov (Andorre 2001).
20... ♜a7 vient d'être joué et le commentaire est le suivant:
Les Noirs aimeraient supprimer le puissant cavalier 20... ♘xc5, mais après 21.dxc5 ♘d5 un cavalier encore plus fort ne tarderait pas à surgir, et supprimer celui-là se solderait par la création d'un pion passé protégé sur la sixième rangée.
Prochain chapitre: Le Gambit Dame accepté.




Krusti, le
Et nous arrivons au Gambit Dame Accepté (GDA).
C'est une variante que je joue souvent avec les Noirs en rapide et parfois en classique.
Cela commence par le naturel 3.e4 des Blancs (Diag joint.)
L'auteur va nous présenter 4 réactions Noirs.
3…e5 est un coup direct contre le centre blanc examiné dans la partie 50.
3…♞f6 incite le pion « e » à avancer : voir partie 51.
3…♞c6 est populaire malgré son apparente étrangeté : parties 52 et 53..
3… c5 canarde les blancs à la limite de leur centre : partie 54.

On va se régaler.




Krusti, le
La partie 50 oppose Gyimesi et Kucera (Pardubice 1998).
Elle illustre donc la réponse 3.e4 e5
L'auteur précise en marge de la partie de référence, nous sommes page 94...
3...b5? est si laid que de nombreux livres sur les ouvertures ne le mentionnent même pas. Pourtant il n'est pas facile à réfuter. L'ancien champion du monde par correspondance, Hans Berliner, a suggéré une variante de gambit convaincante:...




Krusti, le
Je découvre, dans la foulée du diagramme ci-dessus, cette position clef (trait aux Blancs) jouée très souvent (notamment en blitz) par des GMs et avec de bons résultats pour les Noirs. Il faut juste avoir le cœur ben accroché ...




Krusti, le
La partie 51 se déroule entre Ilincic et Izoria (Zonal d'Erevan 2000) et c'est dans celle-ci qu'est évoqué la nulle par perpétuel relatée dans le fil qui va bien.
Mon attention s'arrête sur le coup à venir (diag joint) et son commentaire:
12♕c1
Coup à l'air bizarre mais souvent joué dans cette ligne: les Blancs veulent jouer ♖d1, préparant d4-d5 pour harceler la dame noire.



[Event "Yerevan zt 1.5"]
[Site "Yerevan"]
[Date "2000.06.12"]
[Round "6"]
[White "Ilincic, Zlatko"]
[Black "Izoria, Zviad"]
[Result "1-0"]
[ECO "D20"]
[WhiteElo "2554"]
[BlackElo "2372"]
[Annotator "Huzman,Alexander"]
[PlyCount "61"]
[EventDate "2000.06.07"]
[EventType "swiss"]
[EventRounds "9"]
[EventCountry "ARM"]
[SourceTitle "CBM 078"]
[Source "ChessBase"]
[SourceDate "2000.10.18"]
[SourceVersion "1"]
[SourceVersionDate "2000.10.18"]
[SourceQuality "1"]

1. d4 d5 2. c4 dxc4 3. e4 Nf6 4. e5 Nd5 5. Bxc4 Nb6 6. Bb3 Nc6 7. Ne2 Bf5 8.
Nbc3 e6 9. a3 Qd7 10. O-O O-O-O 11. Be3 h5 12. Qc1 f6 13. Rd1 Qf7 14. Ng3 (14.
exf6 gxf6 15. d5 exd5 16. Nf4 Kb8 17. Ncxd5 Bd6 18. Ba2 Qg7 19. Nxb6 axb6 20.
Ne6 Bxe6 21. Bxe6 Qe7 (21... Ne5 $1 $11) 22. Bd5 Ne5 23. h3 c6 24. Be4 Bc5 25.
Qc3 $14 {0-1 Van Wely,L-Kortschnoj,V/Wijk aan Zee 2000/CBM 75/[Kortschnoj] (55)
}) 14... fxe5 $2 (14... Bg4 $5 15. f3 h4 16. Nge4 Bf5) (14... Bh7 15. Nge4 h4
16. h3 Bf5) 15. dxe5 Rxd1+ (15... Nxe5 16. Rxd8+ Kxd8 17. Nb5 Nc6 18. Bxb6 $5
axb6 19. Qf4 $16) 16. Qxd1 Nxe5 17. Nb5 $1 Nc6 18. Rc1 $40 Qd7 (18... Nd5 $142
19. Bxd5 (19. Nxf5 Qxf5 20. Bxa7 (20. Nxa7+ Nxa7 21. Bxa7 Bd6 $132) 20... Be7
21. Nd4 Nxd4 22. Bxd4 Bf6 $14) 19... exd5 20. Rxc6 bxc6 21. Nxa7+ Kd7 22. Qa4
Qg6 23. Nxf5 Qxf5 24. Qxc6+ Kd8 25. Nb5 $44) (18... a6 19. Nd4 Nxd4 20. Qxd4
Nd7 (20... Nd5 21. Qa7 $1 $18) 21. Qc3 Bd6 22. Nxf5 Qxf5 23. Qxg7 $16) 19. Nxf5
exf5 (19... Qxd1+ 20. Rxd1 exf5 21. Be6+ Kb8 22. Bf4 $16) 20. Bf4 $1 $16 Bd6
21. Nxd6+ (21. Bxd6 cxd6 22. Nxa7+ Kb8 23. Nxc6+ bxc6 24. Qf3 $16) (21. Nxa7+
Nxa7 22. Bxd6 (22. Qxd6 Qxd6 23. Bxd6 Nc6 24. Be6+ Kb8 25. Bc5 $16) 22... Nc6
23. Bc5 $16) 21... cxd6 22. Qxd6 Qxd6 23. Bxd6 $16 {The advantage of two
bishops and weak pawns of the black on the king's side determine clear
advantage of White.} Re8 24. Bf7 Re2 25. Bxh5 Rxb2 26. Be5 $1 Ra2 27. Bxg7 Kd7
(27... Rxa3 28. Bg6 f4 29. h4 $18) 28. Rd1+ Ke6 29. Re1+ Kd7 30. Be8+ Kc7 31.
h4 1-0




Chemtov, le
@Krusti : Ces problématiques de vis-à-vis sur la colonne d me rappellent quelque chose. Est-ce que l'auteur évoque la variante avec 6.Fd3 ? Sharif avait gagné une partie très instructive dans cette ligne :

1.d4 d5 2.c4 dxc4 3.e4 Cf6 4.e5 Cd5 5.Fxc4 Cb6 6.Fd3 Cc6 7.Fe3 Fe6 8.Cc3 Dd7 9.Cge2 0-0-0 10.Tc1 Cxe5 11.dxe5 Dxd3 12.Dxd3 Txd3 13.Cf4 Td7 14.Cxe6 fxe6 15.Fxb6 axb6 16.h4.

Retrouvée aussi dans ce post (thème intéressant) :
https://www.france-echecs.com/article.php?art=20060805124237223


Krusti, le
Je n'ai pas croisé de variante avec 6.Fd3 à ce stade dans l'ouvrage.....

La partie 52 est celle opposant Sorokin à Scarella (San Martin 1993).
Je m'arrête sur un point qui est une digression de l'auteur dans la positon du diag où 6...e5 vient d'être joué.

💡 Il est judicieux d'être méfiant et d'analyser soigneusemnt quand votre adversaire donne un pion « par mégarde ». 7♘xe5? ♝b4+ 8♗d2 et les Blancs perdent une pièce.




Krusti, le
La partie 53, je cite, mérite sa notoriété. il s'agit du match Illescas Cordoba Sadler, Zonal de Linares 1995
Dans la position du diagramme les Noirs viennent de jouer 9... a6! L'intention des Noirs est de prendre la dame au piège par b7-b6. Il est possible de la sauver, à condition de rendre du matériel. Je conseille aux lecteurs souhaitant tester leur imagination tactique d'étudier cette position avant de regarder l'analyse.




Krusti, le
Un bel ensemble de parties constitue le pavé concernant le Gambit Dame Accepté.
La partie 54 (page 100) oppose Brynell à Hedman (Championnat de Suède 1998) mais mon attention s'arrête sur l'évocation dune variante commentée ainsi.
Diag 5.b5 joué.
Après 4...♞f6 5.♘c3 b5 le coup de butoir du pion « b » est connu sous le nom de Variante de Linares, qui doit on nom à la ville d'Espagne où a eu lieu un célèbre tournoi de super-GMI. 5...e6 est aussi une ligne majeure.




Krusti, le
La partie 55 oppose Barsov à Blees (Hoogeven 1999).
Dans la position du diagramme les Blancs vont jour 13.♖ad1 avec ce commentaire fléché:
Il n'est pas courant que dans une position avec PDI les Blancs laissent échanger un cavalier contre leur fou blanc. C'est acceptable ici pour une seule raison: rien ne peut arrêter d4-d5, grâce à l'avance de développement des Blancs.




Chemtov, le
Oui. Fd7, Cc6 et Cb4, c'est trop lent. Il faut accepter de jouer Cc6 sans Fd7, plus tôt (même si Cxc bxC). Ou alors Fd7 et Fc6 (pour interdire Df3). Quand la dame passe en f3 et h3, cela devient très dur à tenir pour les noirs.


Krusti, le
La partie 56 oppose Epichine à Diana (Turin 2000).
Dans la position du diagramme les Noirs vont jouer 14... ♞bd5
L'inconvénient de 14... ♞bd5, comme nous allons le voir, est que ce coup créé d'énormes problèmes tactiques liés au développement du fou en c8. 14... ♝d7, conforme aux principes, est meilleur. Les Noirs craignaient peut-être 15 d5, sur quoi la pression sur la colonne « d » paraît dangereuse. En fait, après 15...exd5 16♘xd5 ♞bxd5 17♗xd5 ♞xd5 18♖xd5 les Noirs ont la parade brillante 18...♝g4! suivie d'une autre pointe 19♕c4 ♛xd5! 20♕xd5 ♜ad8, qui tire parti de la faiblesse de la huitième rangée.
Prodigieux.




Chemtov, le
De la première rangée, plutôt. Non ?


Krusti, le
Bien sûr. L'auteur s'est trompé et je ne l'ai ni signalé ni rectifié. Pan sur le bec comme on dit au canard...


Krusti, le
...


Chemtov, le
Une petite production perso dans cette variante. Les deux camps ont placé presque toutes leurs pièces comme il faut.

Les noirs au trait vont se lancer à l'assaut de d4 par le plan Cd5-c7 et Fc6-b5. Comment jouer avec les blancs, après 1...Cd5-c7 (surprotège e6 et menace déjà Txd4) ? C'est un vrai problème de fond dans ce genre de position.




Krusti, le
Quelle partie, et quelle séquence à partir du 20° coup notamment !!!
Je vois d'ici la tête des Noirs...


Chemtov, le
En fait, par cette partie, je voulais d'abord compléter un peu la réflexion sur la première rangée affaiblie. En attaquant avec les pièces lourdes devant les pions de son propre roque (Dh3, Tg3) on se prive toujours de ''trous d'aération'' par h3 ou g3. Ainsi, après les coups 17...Cc7 et 18.Dh4, nous avions cru, à l'époque, que les noirs avaient une excellente réponse par 18...Db4! La dame ne pouvant être chassée (a3 DxFb3) et le cavalier c3 se retrouvant fixé sur place à cause de la tour e1 en prise. Et après un coup comme 19.Rf1 on pouvait imaginer 19...Fb5. En fait quelques années plus tard, on a creusé un peu et on a vu que Db4 ne sauve rien du tout à cause du recyclage du fou b3 vers h7 (Fc2).

Bref....dans la partie, après 17...Cc7 et 18.Dh4 Fb5 19.Cxb5 Cxb5, les blancs ont mené une attaque spectaculaire... mais fausse. Par 20.Cxf7.

La suite gagnante était 20.Tg3!! Abandonnant complètement d4 ! Mais il y a (notamment) une belle menace de mat après 20...Txd4 21.Fxf6 Txh4 22.Txg7+ Rf8 23.Cd7 mat !

Liens ici vers un reportage d'époque (déjà 20 ans !) : http://www.scrkuppenheim.de/herbie/france/elsass.htm

Et la partie analysée (je pense sans Stockfish) :
http://www.scrkuppenheim.de/herbie/france/elsass1.htm


Krusti, le
La partie 57 oppose Vallin à Lesiege (Cappelle la Grande 2002).
Dans la position ci-dessous les Blancs vont jouer 12 g3 avec ce commentaire:
12 h3?? ♞d4!
est l'une des plus vieilles astuces classiques: la perspective du mat en h2 coûte leur dame aux Blancs.





Krusti, le
La partie 58 oppose Jackelen à Watson en Bundesliga (division 2) 1992.

Lors d'une digression l'auteur nous invite à regarder cette position (qui est une variante à partir du 10° coup)

r3k2r/3n1ppp/p3p3/1pb1P2n/4RP1q/1B6/PP2QP1P/RNB3K1 b kq - 0 15

... et les Noirs peuvent forcer la nullité grâce à 15...♞g3!?




Krusti, le
La partie 59 oppose Arikrishna à Murali Krishnan (Championnat d'Inde 2002).

Dans la position du diagramme les Blancs vont jouer 16 ♖e1
Le commentaire est le suivant et retient mon attention
16 ♖e1
En menaçant 17e5 les Blancs provoquent une prise en e4, dans l'espoir que l'ouverture de la colonne « e » renforcera un sacrifice en e6. Il est plus courant de jouer tout de suite 16♗xe6 fxe6 17♘xe6 avec une position très embrouillée.





1q2k2r/1b1n1ppp/3bpn2/8/1p1NP3/1B3N2/1P2QPPP/2B2RK1 w k - 0 16




Krusti, le
La partie N°60 est doublement intéressante puisqu'il s'agit d'une victoire des Noirs et qu'en plus elle est signée Olivier Renet, un français, ce qui n'est pas si fréquent... dans ce type de littérature de ces années-là en tous cas.

Couche Renet Championnat de France par équipe 2001.
Dans la position du diagramme les Noirs vont jouer
10...♝xf3
Donner volontairement un fou contre un cavalier est toujours une décision importante; ici l'avis raisonnable des Noirs est que le cavalier en e5 est au moins l'égal du fou en f3.





Krusti, le
La partie N°61 est la dernière consacrée au GDA. Elle oppose Gleizerov à Bajarani (2001)

12...♝d6
Les Noirs avaient mis leurs espoirs dans ce coup sournois, menaçant ... ♝h2+ qui détournerait le roi de la défense de la tour.


Mais...




Krusti, le
Arrive page 120 le chapitre 9, divers, consacré aux variantes dites moins importantes.
On y trouve pour commencer la variante (ou défense) de la Baltique sur laquelle je vais revenir bientôt.




Krusti, le
Partie 67, Défense de la Baltique, Gausdall 1993 entre Tisdall et l'étonnant partenaire de Dina Belenkaya dans cette video.

Position du diagramme:

5 dxc6
5♖xb1 ♛xd5 est une option importante susceptible de procurer aux blancs une finale légèrement favorable. La suite de la partie mène à une finale agréable (ou un milieu de partie sans les dames, si vous êtes pointilleux).





Krusti, le
La partie 68 est un combat entre Miladinovic et Auth (Kavala 2001)
Mon attention s'arrête pour l'heure sur ce commentaire plaisant de l'auteur dans la position du diagramme:
4.♕a4+
Miladinovic est l'un des rares GMI qui jouent avec les Noirs dans la Baltique; il est donc intéressant de voir comment il aborde cette ouverture avec les Blancs. Après tout, i doit savoir, où on enterre les morts.


rn1qkbnr/ppp1pppp/8/3P4/Q2P4/8/PP2PPPP/RbB1KBNR b KQkq - 0 4




Krusti, le
La partie 69 oppose Mola à Godena (Montecatini Terme 2000)
Dans la position du diagramme l'auteur nous indique:

Quand les Blancs n'ont plus l'option 2c4 ♝f5 3cxd5 la Baltique devient une ligne de jeu beaucoup plus respectable: même Nigel Short l'a essayé quelquefois avec cet ordre de coups.




Krusti, le
La partie 70 est baptisée "La Défense symétrique" et est illustrée par la rencontre Gleizerov Westerinen (Coupe Rilton, Stockholm 2000).

Position du diagramme
rnbqkb1r/pp2pppp/5n2/2pP4/3PP3/8/PP3PPP/RNBQKBNR b KQkq - 0 4

Après 1. d4 d5 2. c4 c5 3. cxd5 Nf6 4. e4

Commentaire
C'est l'essai de réfutation de cette défense le plus agressif. Pour avoir un avantage, il suffit de 4 dxc5 ♛xc5 5 ♗d2 qui prépare ♘c3




Krusti, le
Ce n'était bien sur pas la partie qui était baptisée "La Défense symétrique" mais les premiers coups 1.d4 d5 2.c4 c5
Bref.
La partie 71 (qui oppose Hulak à Manievich à Pula (PCA) 1994) est également sur le même thème et je suis impressionné (comme John Shaw apparemment) par l'avance de développement rapide des Blancs. Cf diag après 6 ♕xd4




Krusti, le
L'ouvrage se termine par deux parties concernant le Contre-Gambit Albin.
La première oppose Poulton à Spice (Ligue britannique 1998).
L'auteur note après le coup 8... h5 des Noirs (diag)
L'attaque noire est sûrement connue des adeptes de la variante Draggon de la Sicilienne.




Krusti, le
Amusant dans le post ci-après si je rédige Post Scriptum à la place de NB j'ai un accés forbidden. Comprenne qui pourra.


Krusti, le
La dernière partie de l’opus (N°73) oppose Mchedlishvili à Raetsky.
Mon attention se porte sur le commentaire (position du diag 16 ♗g5 joué)
Bien qu’il y ait égalité matérielle et que le centre soit dégagé, les Blancs ont encore une légère initiative. Ah ce concept subtil et délicat d’initiative tellement utilisé par les commentateurs….

NB
… mais je m’aperçois que j’ai sauté le chapitre 8 et ses parties 62 à 65 !!! L’aventure continue…

1k3b1r/ppp2pp1/5n2/6Bp/2bN4/5BP1/PP2PP1P/R5K1 b - - 0 16




Krusti, le
Acte manqué tout à fait étonnant (forcément) j'avais donc oublié la Tchigorine (Chapitre 8 page 112 et suivantes).
Comme il s'agira de la dernière "rubrique" de ce fil je vais lui faire honneur d'autant plus que la découverte est totale pour moi autant côté Blancs que Noirs (mais c'est d'ailleurs du côté des Noirs que je vais le plus la regarder).

Propos introductif:

... Elle doit cette nouvelle respectabilité aux parties du GMI Alexander Morozevich: il est rare que des joueurs de l'élite mondiale se spécialisent dans les ouvertures médiocres.

puis un peu plus loin
Cette ouverture jouit d'une grande popularité au niveau club, en partie à cause de son agressivité, mais aussi parce qu'elle permet aux Noirs de modifier le style de la partie dés la phase initiale.

enfin
Les Blancs ont maintenant le choix entre trois coups menant à des positions nettement différentes les unes des autres.




Krusti, le
La partie 62 qui démarre l’initiation à la Tchigorine oppose Hoffman à Tormo (Mislata 2000).
Dans la position du diagramme
(obtenue après 1 d4 d5 2 c4 ♞c6 3 cxd5 ♛xd5 4 e3 e5 5 ♘c3 ♝b4 6 ♗d2 ♝xc3 7 ♗xc3 exd4 8 ♘e2 ) 8 …♞ge7 a été joué mais l’auteur ouvre une parenthèse intéressante :

Maintenant on peut répliquer 9 f3 à 8….♝g4, après quoi la suite brutale 9…♝xf3 10 gxf3 ♛xf3 11 ♘xd4 (11 ♗xd4 est bon aussi et peut-être plus simple) 11….♛h1 12 ♘xc6 ♞f6 13 ♘a5 est embrouillée mais généralement considérée comme favorable aux Blancs.

Je suis allé voir dans la base les suites (avec 11 ♗xd4 au demeurant) et les parties sont palpitantes et laissent de belles chances aux deux camps.

(Brutale, embrouillée il n'en fallait pas plus pour susciter mon intérêt.)

r1b1k1nr/ppp2ppp/2n5/3q4/3p4/2B1P3/PP2NPPP/R2QKB1R b KQkq - 0 8




Krusti, le
Dans la même partie nous arrivons au 11° coup (♗xd4 joué).
1. d4 d5 2. c4 Nc6 3. cxd5 Qxd5 4. e3 e5 5. Nc3 Bb4 6. Bd2 Bxc3 7. Bxc3 exd4 8.Ne2 Nge7 9. Nxd4 Nxd4 10. Qxd4 Qxd4 11. Bxd4

Le commentaire est Les Blancs sont parvenus exactement à ce qu'ils visaient - un léger avantage en finale dû à la paire de fous. Certes, la position noire n'est pas perdue, mais elle n'est pas drôle à jouer. Si c'était tout ce que les Noirs pouvaient en tirer, la Tchigorine retomberait vite dans l'oubli; c'est bien pourquoi l’amélioration 8... ♞f6 a tant d'importance.




Krusti, le
La partie 63 verra donc la variante citée ci-avant et elle oppose Marcelin à Conquest en 2001
Dans la position ci-dessous après 10... ♛g5 le commentaire est le suivant:
Les Noirs sont disposés à donner un pion pour éviter un échange de dames. Ce sacrifice peut sembler hasardeux, mais en fait il est logique.: les Blancs ont un avantage à long terme (la paire de fous), tandis que les Noirs ont un avantage « temporaire » (roque contre absence de roque). Par conséquent l'intérêt vital des Noirs est d'attaquer les premiers.




Krusti, le
La partie 67 se concentre la variante: Les Blancs jouent 3♘f3.
Pour l'illustrer nous avons la partie Barkhagen Karlsson (Championnat de Suède 2001).

La partie commence par:
1. d4 Nc6 2. Nf3 d5 3. c4 Bg4 4. cxd5 Bxf3 5. dxc6

mais à ce stade l'auteur évoque une variante:
Autre option importante: 5 gxf3 ♛xd5 6 e3. Les Blancs ont le centre et la paire de fous, tandis que les Noirs ont une bonne avance de développement. La variante critique est 6...e5 (6...e6 est moins ambitieux) 7 ♘c3 ♝b4 8 ♗d2 ♝xc3 9 bxc3 exd4 10 cxd4 ♞ge7 (diag) et la différence est encore plus prononcée: avoir deux fous contre deux cavaliers constitue souvent un énorme avantage, mais après le probable O-O-O et ♜he8, les Noirs sont extrêmement actifs et le roi blanc n'a pas de refuge évident contre les dangers
..




Krusti, le
Coquille la partie ci-dessus est la partie N°64.




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité