France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Thursday 01 December 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


MVL change de coach par poker le  [Aller à la fin] | Actualités |
Qui connait le nouvel entraineur de Maxime ?


atha, le
Judit Polgar ?


Chemtov, le
Qui était l'ancien ?


Renan, le
Parce qu'il avait un entraîneur avant?


Chemtov, le
Oui, c'est ça qui m'étonne un peu... Des secondants, des partenaires d'entrainement, un coach sportif, un agent, un sponsor, etc..., mais un ''entraineur''? En a-t-il encore besoin à 32 ans ? Et en avait-il un ces dernières années ?


Renan, le
Bon si c'est pour avoir l’intention de se requalifier pour un futur tournoi des candidats (et de se qualifier pour être candidat!),très bien parfait! Sinon...?


Davout, le
Moi qui croyait que c'était son entraineur qui l'empêchait d'étoffer son répertoire d'ouverture mais d'après les posts au-dessus, il n'avait pas d'entraineur donc MVL serait le seul responsable d'avoir garder les mêmes ouvertures depuis toutes ces années avec le risque de se prendre des prépas, ce que les faits ont confirmé.


Rmx8, le
Etienne Bacrot était son secondant. Ils ont décidé d'arrêter ( en bon terme ) car les résultats de MVL n'allaient plus dans le bon sens.

Je ne connais pas le nom du nouveau secondant.


Ce poste m'intéresse. Il a surtout besoin d'un psychologue du sport compétent. Pour corriger sa récurrente difficulté des dernières rondes à gros enjeu en particulier.


Bacrot à peut-être aussi ses propres objectifs : redevenir 2700.
2 grands champions, quoiqu'il advienne.


MVL a (avait ?) surtout un répertoire noir ultra-prévisible et se retrouvait presque toujours dans des positions pas possibles à jouer. Lors de la dernière compétition, il aurait pu perdre chaque partie jouée avec les noirs : c'est finalement la seule où il parvient à égaliser qu'il perd...
C'en est presque cruel pour ses adversaires qui jouent aussi bien e4 que d4. Le dilemme pour ceux-là était d'envergure ? Valait-il mieux le battre sur sa Grünfeld ou sur sa Najdorf ?


MVL est incontestablement le meilleur joueur que nous ayons vu en France (avant l'éclosion de Firouja).
Il est donc toujours très difficile et délicat de le critiquer sur le jeu d'échecs pour tous les joueurs français.
Il me semble pourtant que MVL est sans doute le joueur du top 20 mondial qui a le répertoire d'ouvertures de compétition le plus restreint et donc le plus facile à prévoir pour ses adversaires...
C'est incompréhensible pour moi ..car MVL connait bien naturellement des dizaines d'ouvertures variées : il le prouve régulièrement lorsque ses adversaires lui jouent toutes sortes de systèmes .
Il s'agit donc à mon sens d'un problème psychologique pour MVL (rassurant ?) Plutôt que de connaissances échiquennes pour jouer un répertoire plus large


vampyr, le
@ThierryCatalan:

Il faut faire la distinction entre connaître des positions et les maîtriser.
Lorsque l'on arrive à 2700 et que l'on souhaite percer à 2800 (condition sinequanone pour le titre ou à minima le match), on doit être irréprochable sur son répertoire.


Julo62, le
Elle a amené des fruits impressionnants, la collaboration Bacrot/MVL (+2800, N°2 mondial).

J'espère vraiment que cette décision permettra aux deux de réussir à atteindre leurs nouveaux objectifs.
Pour MVL, sur le plan sportif, je crois qu'il a raison, après des déceptions de changer. Ca se fait dans tous les sports.

Pour les ouvertures, tous les joueurs (et MVL aussi) disent que celui qui décide, en dernier ressort, c'est celui qui joue. Les secondants sont au service du joueur qui est le véritable patron de l'équipe.
Et s'il y a une "faiblesse psychologique" à ce sujet, je crois que c'est plutôt une trop grande rigidité, un refus de changer d'opinion (i.e. conserver, car on croit que c'est le mieux, un répertoire restreint) que n'importe quoi d'autre.
(Champion du monde de blitz, en battant sur commande carlsen dans les dernières rondes et en Duda, en départage, chez lui. Psychologiquement, ça va, y'a pire.)


Zorglub, le
MVL aurait été numéro 2 mondial avec son concierge comme coach.


Chemtov, le
Parce qu'il avait bien commencé avec son premier coach ! Après il a pu vivre sur ses acquis !


Zorglub, le
Je le connais bien et au lieu de choisir un ami agréable, j'aurais utilisé l'argent de mon sponsor pour un Anand mais c'est juste une opinion personnelle, ne me tombez pas tous dessus! Un Ivanchuk aurait été bien aussi.


Dcax, le
Anand s'occupe pas mal avec la nouvelle vague de joueurs indiens si on peut lire l'article sur EE!

Pas sûr qu'il reste de la place pour un autre joueur à 2700+

Hâte de voir MVL dans quelques mois quand il aura apprivoisé ses nouvelles méthodes d'entraînement!


Julo62, le
Il a été n°2 comme ça, c'est un fait.
Il l'aurait été autrement, et forcément, c'est une opinion.
😉
Qu'est-ce qui fait qu'on réussit, ou pas, quelque chose.. pas facile à dire.
Et plus on approche du sommet plus c'est tangent, non?
Il a bossé et réussi des trucs en s'entourant de gens qu'il peut considérer comme des amis ?
Belle perf!
Bonne continuation !
Ouaip, tous mes vœux !


Zorglub, le
Mvl est trop sympa pour être un tueur mais j'espère pour lui qu'il reviendra à 2800 et puis Étienne pourra maintenant redépasser facilement les 2700 car il aura beaucoup plus de temps pour lui.


Julo62, le
Ouaip, MVL à 2800, et Étienne qui bat son record et regagne un titre de champion de France !
Ça c'est un truc que je veux voir !!


C'est vendredi, alors après une semaine pénible, je vais me détendre un peu en vous faisant part de mon avis peu autorisé sur la question...

Tout d'abord on pose le décor avec des extraits d'une interview de MVL sur sofoot.com après son titre de champion du monde en blitz. Maxime est un grand connaisseur de foot.

"Tu as 31 ans. Tu en es à quelle phase de ta carrière ?

Je suis dans la deuxième moitié de ma carrière, clairement. Après, il me reste à peu près dix ans de carrière. Donc je peux encore essayer de gravir les échelons et devenir champion du monde en classique."

"Quand tu es dans une partie d’échecs, c’est quoi ta tactique ?

Ça dépend si j’ai les blancs ou les noirs ! Les blancs ont un avantage, donc avec eux, je vais plutôt chercher à produire un jeu de possession, où je vais être solide, bien garder la balle et ne pas laisser d’opportunités à l’adversaire. Quitte à ce que ça mette un peu plus de temps jusqu’à ce que le ballon rentre dans le but. Avec les noirs, au contraire, je vais tenter de me créer des opportunités en contres, tout en sachant que je peux être plus exposé. Je peux aussi utiliser des feux follets à gauche et à droite pour déborder."

On comprend mieux, Cavalier a5, pion arriéré en d6, structure de pions disloquée, PIF-PAF à l'attaque ! :) MVL est toujours sur la brèche, à calculer assez profondément, pour créer du jeu dynamique. C'est sa façon de jouer, il ne pourrait certainement pas avoir de meilleurs résultats en jouant plus posément.

Il me fait penser à Caroline Garcia, elle a un jeu très agressif, elle fait du "all in" en permanence ! Elle a tenté de jouer "plus malin" mais ça ne marche pas, elle n'a pas un jeu assez complet pour jouer d'une façon plus logique, plus "normale". Elle s'appuie avant tout sur sa qualité première, son exceptionnel jeu puissant d'attaque et ça marche.

J'ai suivi pas mal d'analyses de MVL, il voit des trucs auxquels on ne pense même pas, il va très loin dans ses calculs, il glisse en permanence des peaux de bananes. Il prend beaucoup de risque pour tenter de gagner, parfois il se retrouve moins bien, alors qu'avec un coup normal il aurait été légèrement mieux, mais il a calculé finement jusqu'où il pouvait pousser le bouchon.

Dans beaucoup de positions à peu près égales où a priori l'adversaire est moins fort, il est certainement intéressant pour un calculateur de la trempe de MVL de pousser son adversaire dans ses limites. Mon père m'avait expliqué que Larsen dans ses belles années avait cette approche avec les joueurs du bas de tableau et ça marchait très bien pour lui. J'ai l'impression que MVL a cette approche mais avec tout le monde :)

Alors quel coach ??? C'est pas parce que j'y connais rien que je vais fermer ma g... comme dit une réplique de film.

Je vois... je vois (je prends un air de tireuse de cartes) un entraineur avec beaucoup d'expérience en tant que joueur et entraineur, avec une immense culture échiquéenne, qui aide MVL à élargir son répertoire d'ouvertures tout en respectant sa nature de joueur dynamique. En effet pas question de jouer des trucs molassons !

Cet entraineur devrait aussi l'aider dans la gestion de la prise de risque, c'est à dire dans l'art de pousser le bouchon moins loin.
Autre avantage, cela économiserait ses forces pour tenir durant un long et dur tournoi contre l'élite et à l'approche de la quarantaine il déclinerait moins rapidement, parce que les grands calculateurs, en général, ont une carrière au top plus courte que les joueurs "malins", qui calculent loin seulement quand c'est utile.

Je vois pour notre MVL national un duo d'entraineurs mêlant d'un côté l'expérience/culture échiquéenne et de l'autre la fougue/créativité de la jeunesse :
- Dorfman et Moussard

Voilà en vrai, on va pas se mentir ! (un petit clin d'oeil pour mon fiston joueur d'échecs qui commence sur l'échiquier à faire plaisir à sa maman)

En tout cas quand j'essaie de suivre les analyses de MVL dans les finales, je crois que c'est mon meilleur entraineur. En plus le garçon est agréable, c'est clair sans chi-chi ni prise de tête.

J'en profite pour vous recommander chaudement le merveilleux spectacle "Le voyage de Gulliver" au théatre Athénée, la tournée va se poursuivre dans les territoires/régions (on ne doit plus dire province ces derniers temps...).

Très bon w-e à tous ;)

PS pour Thierry : C'est toujours délicat d'établir une hiérarchie sur des époques différentes, MVL est très très fort, mais chez les Français il y a eu également Philidor, Alekhine et Spassky, ce qui n'est pas rien.


Zorglub, le
Probablement intéressant mais trop long pour moi


Renan, le
En effet trouver un bon entraîneur pour la seconde phase c'est compliqué. J'espère que son objectif est de se qualifier pour un nouveau tournoi des candidats et d'être LE candidat.
Cela lui permettra peut-être de mieux gérer les phases importantes d'avoir un nouvel entraîneur, par contre je ne peux pas donner deux ou trois noms.
Martisson,cela se passe très bien en province, il n'y a pas que Paris dans la vie!


J'espère bien que MVL, tout comme Bacrot, n'ont pas l'intention de prendre bientôt leur retraite de la compétition mondiale et qu'ils auront envie encore longtemps de corriger les jeunes GMI nés après l'an 2000 !!
(Ah ! la carrière de Victor Kortchnoij est un exemple dans ce domaine).

Le choix d'un nouveau "coach" secondant est bien compliqué pour des joueurs aussi expérimentés que MVL ou Bacrot...bifn entendu il faut un fort joueur, mais il faut aussi un joueur avec qui on a de la complicité , et idéalement qu'il ne vive pas à l'autre bout du monde.

Fressinet aurait sans doute le bon profil, mais il semble lui-même avoir envie de jouer encore en compétition car il vient de gagner magistralement le tournoi du cap d'Agde. De plus il fait toujours partie du clan de Carlsen me semble-t-il.

Je pense également à un autre joueur très experimenté mondialement qui vit en France et qui pourrait être de bon conseils pour la carrière de MVL dans les prochaines années : Gata Kamsky. Cela me plairait bien de voir le résultat de leur collaboration.

Et moi aussi je serais enthousiaste de voir jouer ensemble dans le championnat de France 2023 , MVL , Bacrot , Fressinet , Moussard, Edouard, Cornette, Libiszewski, Nataf, etc ( un tournoi fermé à 15 joueurs le rêve !!!! ).


Chemtov, le
@Martinnson: MVL, déjà sans alcool et sans blitz ( pas un peu, mais pour toujours ) et dans un ashram pour trois mois pour commencer. Dorfman/Moussard OK et le concierge de Zorglub aussi ( on apprend souvent beaucoup de la vie en sortant du milieu des échecs ).
@Renan: Paris ? C'est où ça ? Je crois y avoir mis les pieds, un jour, mais c'est si loin... Bonjour des Vosges.


Ça diffame pas mal ici ... Sympa les donneurs de leçons autorisés


à ThierryCatalan. : comme l'a souligné Martinsson, on peut discuter le fait que MVL soit le meilleur joueur français de l'histoire.

Philidor , Deschapelles, Labourdonnais, (sans parler d'Alekhine et Spassky ), furent ,plus ou moins longtemps, les meilleurs joueurs de leur temps, contrairement à MVL.

Mais c'est un temps que les moins de 180 ans ne peuvent pas connaître...


Renan, le
@chemtov, vous savez la nouvelle capitale des gaules...oui vous avez raison, sans intérêt!
On est bien mieux au bord de mer ou dans les Vosges !


Les Vosges (Gerardmer, Xonrupt, ...), superbes
L'Alsace, ses villages et tour le reste, chouette.
Paris la + belle ville du monde.
On peut TOUT aimer en France


Renan, le
Oui vous avez raison doubrrriouchkouf,
Mais Paris n’est plus la plus belle ville du monde...ça fait un moment déjà...


Possible, Renan. La + belle... pour moi, et je ne suis pas le seul à le penser. Mais il n'y a de la place pour bcp d'autres :)


TiaBeth, le
Je sais que MVL avait il n'y a pas si longtemps un coach mental issu du poker et considéré comme certains du milieu comme un gourou.

Peut-être faudrait-il qu'il fasse le tri dans tous ses "secondant" gravitant autour de lui.


Paris, plus belle ville du monde, et dans le top 20 des plus belles villes de France


Meteore, le
@comicstrip : vu son classement mondial Paris devrait plutôt être dans le top 5 en France


Le titre du fil pourrait être : "Maxime change de répertoire" et joue la Petrov. Résultat : nulle peinard.


kieran, le
D'ailleurs ça lui va bien comme ouverture : ouverte, du calcul et des finales (où il excelle).
Il l'avait déjà jouée contre Aronian selon la base de lichess.


Renan, le
En parlant de parties nulles; qu'il embauche Giri pour savoir faire des nulles au bon moment !


Zorglub, le
la Berlinoise car contrairement à la Petrov les noirs ont des chances de gain


ArKheiN, le
Nepo en a quand même gagné plusieurs depuis le Wch, des Petroff avec les Noirs!


Zorglub, le
Car les blancs voulaient gagner


Zorglub, le
1e4 e5 2Cf3 Cf6 3Cxe5 d6 4Cf3 Cxe4 5De2 De7 6d3 et j'attends Carlsen pour me la coller


Zorglub, le
Vu qu'il excelle en finale comme dit plus haut alors autant tenter la Berlin


kieran, le
La Petroff a le mérite d'éviter l'italienne, non ?


Zorglub, le
1e4 e5 2Cf3 Cc6 3Fb5 Cf6 4oo Cxe4 5d4 Cd6 6dxe5 Cxb5 7 a4 avec la fameuse répétition de coups un peu plus tard et aussi 5 Te1 Cd6 6 Cxe5 et dans les 2 cas une position avec trop peu de chances de gain pour les noirs.


Zorglub, le
Certes mais la Petrov permet 3 Cc3


Zorglub, le
1e4?! e5! =


ArKheiN, le
C'est le cas pour tout premier coup.


Zorglub, le
Non c'est plus facile d'égaliser sur e4


Zorglub, le
Je ne fais que répéter ce que Dorfman et Kramnik disent depuis longtemps et je suis OK avec eux.


Meteore, le
Dans les années 1970 , 1.e4 était le meilleur premier coup. (Cf Fischer)


Zorglub, le
Il n'a pas convaincu Petrossian en tout cas et la Berlinoise était réputée douteuse et la Petrov passive...


Zorglub, le
Bref je suis celui qui connaît mvl par cœur et la Berlinoise lui irait comme un gant. Encore une fois c'est juste un avis!


Zorglub, le
D'ailleurs vous avez remarqué que King Magnus change souvent de premier coup... Il score bien avec l'anglaise.


Davout, le
Il me semble que e5 contre e4 était le coup favori de Keres.


Zorglub, le
Spassky,Karpov,Kramnik et tant d'autres


MVL pourrait s'inspirer de Fischer lors de son match contre Spassky en 72 pour étoffer son répertoire d'ouvertures.

Ca devait être une ambiance de feu le match Fischer/Spassky en pleine guerre froide.

Sur les 20 parties jouées, Fischer eut 11 fois les Noirs (Fischer fut forfait lors de la 2ème partie alors qu'il avait les Blancs) :
- 4 Sicilienne
- 2 Alekhine
- 1 Pirc
- 2 Nimzo-Indienne
- 1 Benoni
- 1 Semi-Tarrash

Pas d'Est-Indienne.

Avec les Blancs :
- 5 e4
- 3 d4
- 1 c4

Il commença les 3 premières parties avec les Blancs avec e4, d4 et c4 !

Spassky a dû avoir le tournis avec toutes ces ouvertures.
Fischer devait être un bosseur acharné pour ingurgiter en si peu de temps autant d'ouvertures.

https://www.chessgames.com/perl/chess.pl?tid=54397

Tous mes voeux pour notre Amazone Caro cette nuit.


Zorglub, le
C'est justement lorsque on ne connaît rien qu'on joue de tout. Il doit s'inspirer de son coach mais encore faut-il trouver le bon.


atha, le
Je me répète mais : Judit Polgar !
Il faut juste qu’elle trouve un créneau de libre.


Je n'avais jamais fait attention au nombre d'ouvertures si différentes jouées par Fischer lors de son match de 1972.
C'est assez incroyable de voir l 'étendue de son répertoire pour un championnat du monde.
Et puis je pense toujours que le format de 24 parties longues me semble le meilleur format pour un match entre deux superchampions.


Julo62, le
@Zorglub

Ok, 1...e5! = (De toute façon, après 1.e4, les Blancs sont à l'agonie ! 😊)
Ok aussi pour la Berlin (d'ailleurs j'ai l'impression qu'à part lui, plus personne, même contre moins fort, ne tente la finale, surtout des systèmes avec d3 pour les Blancs qui sont joués - et ça me semble très double tranchant d'ailleurs).
En plus, 1...e5, c'est vaste, immense même, il y a la place pour des petites surprises d'une partie, et toujours l'opportunité de switcher si sa ligne principale mange une balle perdue.

Et de toute façon, qu'un poireau comme moi ne le joue jamais, ok, mais pas un prétendant au titre mondial 😉


Sinon avec les Blancs, l'Anglaise, pour varier, bien-sûr.
Les départages du match Carlsen-Caruana, par exemple. Magnus obtient, à chaque fois, des positions "à jouer" (et même s'il exagérait, je comprends Fressinet qui disait que des "petites idées" de ce genre, il peut en trouver une par jour).

D'ailleurs, un secondants expérimenté, spécialiste de 1...e5, et libre, y'a lui!
Et j'ai toujours eu l'impression à l'écouter que Laurent était du genre "acharné", peut-être un bon mélange.
(Je n'en sais rien du tout, c'est juste pour là blague.)


Zorglub,

Je voulais dire avec Fischer, qui avait un répertoire d'ouvertures assez limité, qu'il a su s'adapter au contexte d'un championnat du monde.
L'adversaire était constitué d'une redoutable équipe, d'autre part il fallait, à l'époque, lutter contre l'armada soviétique durant les ajournements...
Certes Fischer n'avait aucune vie sociale, ses journées du matin au soir étaient consacrées au jeu d'échecs il a pu à loisir étudier notamment les ouvertures.
Même pas d'aventure sentimentale !

MVL n'est pas un "cas social" comme Fischer, mais c'est un professionnel du jeu d'échecs.
Dès lors on peut s'attendre à un peu de variété pour ne pas être trop prévisible.

Durant la 1ère partie du tournoi des candidats 2021 il était en tête, il affronte avec les Noirs à la 8ème ronde Caruana n°2 mondial.
Il se retrouve à jouer une Najdorf variante du pion empoisonné contre le joueur sans doute le mieux préparé avec les Blancs, qui fait travailler son équipe de joueurs électroniques à plus de 3100 elo jour et nuit.

Evidemment il tombe dans une préparation supersonique.
MVL se défend avec brio, trouve avec une dépense d'énergie considérable l'introuvable sur l'échiquier. Il craquera en finale sûrement complètement épuisé.

Fallait-il s'engager dans la course à la plus grosse préparation avec Caruana en jouant avec les Noirs dans une compétition aussi importante ?

Il faut savoir jouer malin comme dit Carlsen.
Dans le tennis c'est pareil si tu joues toujours les mêmes enchaînements, avec un jeu de service puissant mais sans variations, tu te fais ramasser au bout d'un moment.
A moins de bénéficier d'un avantage stratosphérique sur la concurrence comme ce fut le cas pour Serena Williams.

D'autre part les choses ne sont pas figées dans le marbre, tout le monde évolue et s'adapte...
Même immensément doué MVL doit évoluer.


Davout, le
Je pense que Fischer a prévu de varier ses ouvertures à sa qualification après l'interzonal en 1970. Les Russes ont demandé à leurs meilleurs GM un dossier sur le jeu de Fischer. Ces dossiers expliquaient le style, les forces et les "faiblesses" de Fischer, son choix d'ouvertures (voir le livre "Russians versus Fischer", livre que tout GM voulant accéder au titre devrait lire...). Les Russes sont restés sur l'historique de Fischer et n'ont nullement envisagé que Fischer puisse varier ses ouvertures (ex. : jouer l'Alekhine contre e4 variante avec Fg4 et l'autre avec g6 ou une sicilienne Kan). Fischer n'avait pas le choix de changer d'ouverture et de confronter Spassky à des problèmes de préparations.

Zorglub écrit le 07/11/2022 20:16 : " 1e4?! e5! = "

Comme indiqué par la suite de grands champions ont joué e5 contre e4. Pourtant Fischer est devenu Champion du monde en jouant pratiquement e4 dans sa carrière et très rarement e5 contre e4.

Le choix d'une ouverture relève plus de la personnalité du joueur et de son affinité avec les positions qui en résultent.

Le problème de MVL, et le passé donne raison, est qu'il manque de plasticité d'esprit en n'étoffant pas son répertoire d'ouverture avec les Noirs surtout. Et ce, malgré les défaites avec ses ouvertures favorites et son devenu célèbre Ca5 ou Cavalier MVL... le canasson qui reste dans l'enclos car trop vieux pour aller au combat... Il ne me semble pas que MVL ait justifié son choix de continuer avec ses ouvertures. Pourtant, Carlsen lors de ces différents champions du monde changea constamment d'ouvertures à chaque fois.

C'est très bien que MVL soit devenu champion du monde de rapide et faire mieux sera très difficile. La concurrence est très importante et surtout elle est plus jeune que lui.

MVL devrait choisir un entraineur stratège s'il veut aller plus haut.


Zorglub, le
L'époque de Fischer n'a plus rien à voir avec le jeu moderne. La Berlinoise a été réadaptée avec Kramnik et les logiciels ont changés la donne.


Davout, le
Tout à fait d'accord avec vous Zorglub mais l'humain reste l'humain et le " jeu informatisé " n'a pas empêché MVL de garder les mêmes ouvertures pendant des années.

voici, selon moi, les différentes époques de l'histoire des échecs depuis Philidor :
- l'époque romantique
- l'époque classique
- l'école hypermoderne
- l'école soviétique
- l'ère Fischer ( il a ouvert la voie au professionnalisme)
- l'époque moderne (venant après l'hyper...)
- l'époque du jeu au silicium.

Parler de "jeu moderne" actuellement n'a pas de sens car le jeu actuel n'a rien à voir avec ce que l'on nommait comme "jeu moderne" dans les années 80 et débuts 90 avant l'arrivée des logiciels.


"le " jeu informatisé " n'a pas empêché MVL de garder les mêmes ouvertures pendant des années"

Non, et c'est bien le problème : plus ça allait, moins ça allait. La raquette était percée. Si l'on prend année après année ses performances avec les noirs : ça doit décroître régulièrement depuis 2016 pour arriver, ces derniers temps, à des performances indignes de son niveau. D'ailleurs, il serait intéressant de comparer, pour les mêmes années, ses performances avec les blancs où il me semble toujours aussi fort.


J'ai un peu de mal à comprendre en quoi un répertoire étroit est en soit un inconvénient.

Normalement, en jouant toujours les mêmes ouvertures, à travail égal, un joueur avec un répertoire resserré devrait avoir une connaissance plus profonde des variantes qu'il joue, et donc plus souvent surprendre son adversaire avec des nouveautés que se faire surprendre. Le nombre de coups possibles étant en moyenne aussi important au 10ème qu'au 15ème coup, avoir un arsenal de 2 ou 3 réponses possibles dès les tous premiers coups ne me paraît pas en soi un avantage.

Pour moi, le problème de MVL dans les ouvertures, c'est d'une part que des joueurs qui jouent plus de systèmes que lui semblent souvent avoir plus de connaissances et de nouveautés à disposition dans les systèmes dont MVL est censé être l'expert. Ceci veut dire qu'ils travaillent mieux et/ou qu'ils sont mieux secondés. Et d'autre part le fait qu'il ne semble pas prêt à jouer des systèmes réputés très solides avec les noirs, où il abandonnerait ses chances de gain pour minimiser les risques de perdre. C'est ici qu'on peut penser qu'il devrait étoffer son répertoire, en ajoutant des défenses plus solides, mais alors serait-il aussi fort dans ces configurations plus passives ?

Je ne connais pas du tout les réseaux du haut niveau, et qui s'entend bien avec qui, mais est-ce que quelqu'un comme Igor Nataf, avec son expérience de secondant, ne pourrait pas apporter cet élément de solidité à MVL? Dans le cas bien sûr où Nataf ne travaillerait plus avec Radjabov.


Julo62, le
Bascombe
"Je ne connais pas du tout les réseaux du haut niveau"
Moi non plus, mais vu l'épisode sélectionneur de l'équipe de France de Nataf, ça doit pas être gagné^^
(Un peu comme dans la 7ème Compagnie : J'ai mon réseau, ma femme a son réseau, on mélange pas les réseaux !)

Sinon, le répertoire étroit, c'est le principe de l'embuscade, c'est plus facile de choper l'adversaire si on sait où et quand il va passer, tandis que celui qui se fie à son répertoire restreint doit être prêt sur tout et tout le temps.
Et on est bien obligé de constater que, ces derniers temps, le chasseur avait des coups d'avance sur le chassé, que même la compréhension plus profonde des systèmes, leur perception plus intuitive, ou même le travail sur une bien plus longue période de temps, ça ne contrebalançait plus forcément la "mine" one-shot posée au bon endroit et au bon moment.

La défaite face à Caruana lors de la reprise des Candidats, après l'interruption de plusieurs mois est trop édifiante.
Ça ne réfute pas la Najdorf, bien sur, jusqu'à un certain point, MVL démontre tous les "avantages" du répertoire étroit, et sen sort... presque.
Parce que, même pour lui, même en connaissant mieux, en percevant mieux... C'est trop dur de défendre contre l'ordi, et si il y arrive (et dans une certaine mesure, il y était parvenu), que ce n'est pas dead draw rapidement, alors, les efforts consentis, le temps passé, ça se paye aussi.

On ne refait pas le passé, des choix (concernant les ouvertures jouées) ont été faits (et assumés), ils auraient pu être gagnants, mais ça n'a pas été le cas.
On ne saura jamais ce qui serait arrivé si autre chose avait été joué.
Est-ce qu'une Petroff "surprise" aurait annulé "facilement" et aurait changé le cours du tournoi ?
Ou est-ce que Caruana aurait aussi sorti une carte de son chapeau, aurait gagné et qu'on aurait pu blâmer le choix, pour une partie si importante, d' un début peu familier ?
Ça c'est du passé.

Mais pour maintenant, il y a un truc que semble dire Zorglub, et sur le quel je serais plutôt d'accord, c'est qu'avec les qualités impressionnantes de Maxime dans le calcul, ou dans sa capacité à trouver des idées pendant les parties (et pas qu'à la maison), il y a d'autres lignes, d'autres variantes où il pourrait exploiter tout ça (peut-être plus, peut-être moins, là, je ne suis pas compétent pour juger).
Et si en plus, il ne jouait pas si souvent contre le livre de ses adversaires, ce serait tout bénef.


Meteore, le
@Julo : à la reprise des candidats, je pense que Caruana avait certainement prévu quelque chose de très ciblé sur 1.e4 e5 de Maxime.

C'était tout de même un scénario largement plausible et Caruana avait tout le temps du monde pour préparer toutes les éventualités.

Sans doute quelque chose de différent de ce qu'il aurait joué contre un habitué de 1.e4 e5 avec les noirs.

Il aurait essayé de l'amener sur un terrain où son manque de réflexe empirique des positions l'aurait pénalisé.

Aronian a rencontré ce problème quand il s'est mis à jouer 1.e4 et Nepo quand il s'est mis à la française (ce dont a profité Maxime dans la partie qui précède celle contre Caruana)

Un changement d'ouverture nécessite un énorme travail pour maîtriser les lignes principales et oblige à accepter une baisse de niveau provisoire pendant le temps d'acclimatation au nouvel environnement


Renan, le
Il me semble que c'est ce qu'a fait Fischer lors de son championnat contre Spassky (changer ses ouvertures)...
Les seconds de Spassky, les GMI russes n’ont pas sentis le coup venir(voir un autre post).


Je ne crois pas révéler un secret puisque c’était le propos de Maxime lui-même dans son livre. Il y a des joueurs qui travaillent d’arrache-pied, pour vérifier chaque nouveauté dans toutes les lignes. Carlsen, So, Giri … Etc. Et puis il y a MVL, qui préfère garder son énergie pour jouer - depuis toujours, et cela explique son répertoire. C’est son choix , je ne pense pas qu’il va changer à 32 ans, nouveau secondant ou pas.


a-t-on envisagé que ce soit l'inverse ? MVL qui deviendrait lui-même secondant (de Firouzja au hasard)


atha, le
Je vois mal Maxime travailler d’arrache-pied pour quelqu’un d’autre alors qu’il a déjà du mal à le faire pour lui. Mais qui sait, les motivations sont parfois illogiques.


Julo62, le
Maxime n'en a pas du tout terminé avec sa carrière de joueur.
Il a toujours des ambitions, c'est cool.
Et puis dans une période où Carlsen s'est retiré de la lutte pour le titre mondial, tout est beaucoup plus ouvert.
Pour moi, il a raison de tenter un changement et de se relancer dans la bataille.


Davout, le
A la lecture du message du DocteurPipo le 09/11/2022 12:45, on peut dire qu'aucun joueur d'échecs n'a été champion du monde, en cadence lente, avec ce genre d'approche : ne pas travailler d'arrache-pied...


Si, Capablanca !

Et même Spassky.


ref Cyrillev ...
je pense que vous ne devriez pas garder de Boris Spassky l'image d'un ancien champion du monde, souriant, retraité en France et heureux de vivre encore quelques aventures devant l'échiquier face de jeunes GMI ou même des amateurs !
(j'ai joué contre lui une simultanée sur 10 échiquiers, et je suis resté le dernier joueur en lice, dans une bien belle partie de 38 coups, souvenir d'un homme charmant, aimable, souriant, complice de mes difficultés sur l'échiquier !)

Je suis certain que si vous l'aviez vu dans les années 50 lorsqu'il affrontait déjà Victor Kortchnoij (Léningrad 1949) ou Ragozin (championnat USSR 1954), Smyslov (candidat 1956), vous auriez gardé à l'esprit l'image d'un champion acharné de travail pour les échecs.


ps : ma partie contre Spassky en simultanée était à Lyon en 1990...


Davout, le
Capablanca était un génie naturel et la plupart de ses adversaires, hormis Lasker et Alekhine, n'étaient pas si dangereux. A cette époque, les joueurs n'étaient pas aussi professionnels qu'aujourd'hui.

Spassky dans les années 50 et 60 a travaillé beaucoup les échecs, pour être devenu 2 fois de suite challenger pour le titre, il ne faut pas chômer. Il a commencé à se relâcher après l'obtention de son titre et jouait sur ses acquis. Puis la "paresse russe" s'est accentuée chez lui dans les années 80. De mémoire, il l'a dit lors d'un entretien pour EE, il y a très longtemps.


Zorglub, le
Quand ton coach s'appelle Anand,ce dernier dispose de milliers de nouveautés en stock et donc travail prémaché et gain de temps pour Mvl


En regardant mon émission favorite sur Winamax "Sans filet" je suis tombée sur ça :

https://www.youtube.com/watch?v=7LAeDw4cyqM&ab_channel=Winamax


Chemtov, le
.


Zorglub, le
.


Julo62, le
J'ai regardé un moment au hasard (bon je ne me vois pas visionner cette émission avec un invité "poker"que je ne connaîtrais pas), mais là, avec MVL, le ton est bien, l'interview est intéressante.
Et sur les 5/10 minutes que j'ai regardé ils ont mentionné la championne de France 2022, A.Skripchenko qui avait professionnalisé sa pratique du poker.
(Si je pense poker et échecs, c'est bien elle qui me vient immédiatement à l'esprit.)

Je regarderai en entier plus tard.
Merci Martinsson.


Merci Martinsson pour le lien de cette video.
Vraiment intéressante !

J'ai appris plein de choses sur MVL (aux échecs).
Le jeune animateur de l'émission pose des questions pertinentes.
Il m'a beaucoup étonné en début d'interview quand il a dit que le jeu de Tarot est tellement simple qu'il est ennuyeux pour lui !! (au contraire du poker ?).
Enfin disons que je n'aime pas le poker ! et que je préfère de loin jouer aux échecs ! (et puis c'est bien plus sain, on ne perd pas sa chemise aux échecs contrairement aux jeux d'argent comme le poker ou le casino)
je suis toujours étonné du nombre important de joueurs d'échecs célèbres qui aiment le poker.


vampyr, le
@ThierryCatalan:
Le poker actuellement est devenu une activité nécessitant beaucoup de travail, des analyses poussées de ses sessions de poker, énormément de calcul et de mémoire.
Si on considère que le poker et beaucoup plus lucratif alors il n'est pas si étonnant que les joueurs d'échecs s'y lancent. Surtout en ligne où là lecture des joueurs n'est pas aussi importante et où on peut jouer sur plusieurs tables (qui ressemble pas mal au blitz/bullet).


A propos de jouer au poker sur internet :

Il me semble bien avoir entendu lors d'une émission à la radio sur le poker, que les grands sites de jeu en ligne de poker disposent de robots de jeu (non humains, équivalent de Fritz aux échecs) qui en pratique battent 99 % des joueurs humains à une table de poker ....

Est-ce vrai ?


Julo62, le
Je ne sais pas si ces bots existent, mais dans la veine de l'IA qui dépasse l'humain dans les jeux (échecs, go, dames...), bien que le poker ne soit pas un jeu à information complète des simulateurs existent et rivalisent avec le top niveau.

Concernant l'analyse des parties jouées (par une IA) et les procédés anti-triche qui y sont associés, ils semblent en avance sur les échecs.


Pour le niveau d'investissement des joueurs et le sérieux de leur pratique, il suffit de penser qu'un joueur du calibre de Grischuk avait mis entre parenthèses sa carrière de joueur d'échecs, alors qu'il faisait déjà partie du top mondial, pour pratiquer professionnellement le poker.


L'IA Pluribus a démontré sa supériorité au poker sur 10 000 parties face à des top professionnels, en face à face mais également sur une table de 6.

L'humanité sera peut-être confrontée à un autre défit au siècle prochain face à l'IA, quelle est sa valeur ajoutée intellectuelle dans les activités non artistiques ?
Demain les réseaux d'IA pourront "chercher" et améliorer leurs algorithmes en stand alone !

Cela me fait penser au film Her, où le gars s'aperçoit que l'IA sur son smartphone avec laquelle il a développé une relation profonde, converse en même temps avec 800 autres personnes. Complètement déprimant...

Une innovation assez récente au poker permet d'intégrer une puce RFID dans les cartes, avec une table permettant de collecter les données pour les transmettre à un logiciel, qui va proposer en temps réel le suivi des mains, des stats, etc...

Evidemment cela ouvre d'autres perspectives de triche.


Concernant Spassky, je ne me fie pas à un quelconque souvenir que j'aurais de lui, mais simplement aux GMI russes qui ont travaillé pour lui et qui décrivent sa paresse comme immense.


En tout cas il avait beaucoup d'allure en étant jeune, ce qui n'est pas donné à tout le monde...
Et il s'intéressait à plein d'autres choses que le jeu d'échecs.

Voilà c'était un point de vue féminin ! :)


Chemtov, le
@Cyrillev : Mouais.... un souvenir qui m'avait frappé, lors d'un repas ( en marge d'une finale de Coupe de France à Dortan ), à une question sur le maintien de son niveau aux Echecs, il nous avait répondu qu'il fallait toujours travailler les Echecs, bosser et encore bosser, ne jamais s'arrêter, et qu'il consultait sans cesse des carnets, des notes qu'il avait écrites et qu'il continuait d'écrire ( à plus de cinquante ans ). C'est une anecdote que je répète à mes élèves.


Oui c'est toujours très relatif, cette histoire de paresse. Spassky, même s'il s'entrainait moins dans les années 80 (et peut être même avant) a quand même été formé au palais des pionniers et eu plusieurs entraineurs qui l'ont fait travaillé dur tout jeune (Toloush et Bondarevski). Ce qu'il appelle paresse était peut-être tout simplement un rythme normal pour un grand-maître occidental.

Il n'y avait pas de mystère dans "l'école russe" : beaucoup, beaucoup de travail, comme le rappelle Yermolinsky.

Kramnik avait dit en interview à Tkachiev : "J'ai toujours beaucoup travaillé, plus que les autres. Bon peut être pas autant que Kasparov, mais c'était de l'ordre du comparable".


Davout, le
@Cyrillev
A quelle époque ? Et quelles sont vos sources ? Parce que pour être 2 fois de suite challenger pour le titre il ne faut pas être paresseux. Ce n'est qu'après son titre que la "paresse" s'installa.

@cornetto
Je n'ai pas écrit le contraire. L'expression "paresse russe" est une expression donnée par Spassky, donc oui cela est relatif et si sa "paresse" était ce que décrit Chemtov, c'était peut-être de l'ironie ou une comparaison avec d'autres GM comme Fischer ou Kasparov par exemple ou encore un retour à une tradition russe...

https://fr.rbth.com/lifestyle/86391-paresse-tradition-russie


Zorglub, le
C'est incroyable de pourrir ce post avec le poker par exemple... on est censé aider mvl et lui trouver un coach et expliquer pourquoi.


"I consider myself to be an idler, too, but the dimensions of Spassky’s laziness were astounding."

Un certain Karpov


Zorglub, le
Il faut de l'expérience mais aussi un joueur au fait de l'actualité echiqueene avec des nouveautés à proposer. exit Judit,Laurent,Igor. Je propose quelqun qui a été champion du monde c'est pas du tout le même niveau. Khalifman Dreev entraînent toujours et ont une excellente réputation à haut niveau.


Juste pour clarifier, Zorglub, tu proposes Anand, c’est ça ? Je n’avais pas compris que MVL cherchait un secondant ; je croyais que c’était acté, mais que ça restait confidentiel (post initial : “qui connaît le nouvel entraîneur de Maxime ?”). Sur le choix d’Anand, je ne pense pas que tu trouveras beaucoup de contradicteurs étant donné son CV, mais tu as des infos qui te laissent penser qu’il pourrait être intéressé ?


Zorglub, le
Je sais que Mvl lit france-echecs.com alors pourquoi ne pas lui donner des idées par forum interposé. J'ai entendu le nom de Madsoghloo (désolé pour l'orthographe). Je ne sais plus où en est son sponsoring mais moi je crois qu'un coach bien choisi peut lui permettre de revenir à 2800 elo. Il lui faut de bonnes nouveautés car à son niveau il n'a pas grand chose à apprendre stratégiquement ou tactiquement de personne. Un gros travailleur passionné est de rigueur mais un sparring partner genre Madsoghloo est une très bonne idée.


Zorglub, le
Je pense qu'il a trouvé un ou des sparring partners ce qui est très bien mais revenir à 2800 nécessite autre chose.


Est-ce que le fait que Vishy Anand vive à l'autre bout du monde n'est-il pas un gros inconvénient pour être "l'entraineur et ou secondant" de MVL ?


Zorglub, le
Thierry il y a la visioconference et internet.Il peut aussi l'accompagner en tournoi selon le budget. Un théoricien des ouvertures comme Khalifman ou Bareev peut-être un second choix. Perso je prendrais un jeune indien au dessus 2700 avec les dents longues.


Domi77, le
Et pourquoi pas plusieus entraineurs comme c'est le cas dans beaucoup de disciplines !?
Un entraineur par secteur de jeu par exemple, mais on peut affiner.


Zorglub, le
Oui une équipe comme Carlsen! Bonne idée, il a encore ses chances de recoller au top.


Davout, le
Je pense qu'Anand aura une préférence pour entraîner des joueurs Indiens et ramener le titre en Inde.

Pourquoi pas Jacob Aagaard, Shirov ou Kasimdzhanov ? ?


Zorglub, le
Aagaard est trop nul pour mvl, shirov ne suit plus l'actualité echiqueene et si il a des nouveautés, ce n'est plus de la première fraîcheur et Kasim pourquoi pas vu qu'il secondait Caruana récemment.


Chemtov, le
''Un entraineur par secteur de jeu par exemple''. Moi, je veux bien être son secondant pour lui apprendre à préparer et boire une dizaine de variétés de thés. Et pour lui raconter des histoires pour s'endormir.


sigloxx, le
Juste pour clore la petite dérive de sujet avec des informations précises:

@thierrycatalan: "Il me semble bien avoir entendu lors d'une émission à la radio sur le poker, que les grands sites de jeu en ligne de poker disposent de robots de jeu (non humains, équivalent de Fritz aux échecs) qui en pratique battent 99 % des joueurs humains à une table de poker...

Est-ce vrai ?"

Non, complètement faux. Les sites de poker gagnent largement assez avec juste le rake et ce serait se tirer une balle dans le pied d'utiliser des pratiques de ce genre, que les joueurs pros remarqueraient très rapidement. Certains joueurs perdants, souvent addicts ou ex-addicts, prétendent que les sites truquent ou utilisent des bots mais il s'agit juste d'un mix de déni et de paranoïa. Ils vont prétendre que ça ne leur arrive pas en live mais ils ont généralement joué 4 fois dans leur vie en live, et s'ils s'y mettent ils finissent invariablement par pense aussi que les casinos et croupiers truquent le jeu (j'ai entendu les mêmes rengaines et arguments de la part de joueurs live, "probas impossibles", "online ça arrive jamais", "ils laissent gagner les nouveaux au début puis leur font tour reperdre ensuite", etc..). C'est souvent les mêmes idiots qui tentent des stratégies de type martingale à la roulette (doubler le montant de sa mise suivante si on perd et recommencer, etc..).

Les sites les plus connus s'efforcent tous de lutter, avec plus ou moins d'efficacité, contre toute forme de triche. Mais la triche vient toujours des joueurs. Il y a effectivement eu des soucis avec des bots en middle stakes (NL400 et NL1K le plus souvent) sur presque tous les sites et il y en a encore certainement sur certains. Sur les plus gros sites les bots qui réussissaient à contourner les détections automatiques du site ont toujours fini par se faire repérer par les joueurs et se faire bannir (leur jeu a toujours des particularités statistiques qui les mettent un peu à part par rapport au reste du field à ces stakes), mais souvent en ayant engrangé pas mal avant cela (quelques centaines de milliers de $ généralement).
Outre les bots (qui ne tournent qu'en midstakes parce qu'en dessous ça rapporte pas assez et au-dessus les joueurs sont trop forts pour les bots), il y a maintenant quelques cas de suspicions d'utilisation d'outils fournissant des approximations de GTO pré-mâchées (Les solvers permettant des approximation de stratégie GTO sont assez lents à donner un résultat décent, trop lent pour être utilisables online). Mais on soupçonne l'existence d'outils accédant à des bases de donnée de jeu GTO précalculé pour un grand nombre de boards-types et capables en temps réel d'assimiler un board donné à des boards très similaires pour lesquels les résultats sont stockés dans la base et à extrapoler une approximation décente du jeu GTO rapidement à partir de là. Si ça existe ce n'est certainement utilisé qu'au plus haut niveau (tables 10k et +) où du jeu GTO presque parfait pourra passer comme "normal" et être dur à différencier du jeu des joueurs "legit".

Bref au final ces soucis de triche ne concernent pas et n'affectent aucunement 95%+ des joueurs online qui jouent à des stakes trop petites pour être concernés.

Fin de la parenthèse, désolé :).


Zorglub, le
On comprend rien et c'est hors sujet. Puis même si tu voulais parler de triche il y a des tonnes de post ouverts. Il y a des sites de poker qui trichent ou qui trichaient selon Eloi et Wagram à été fermé et des casinos trichent aussi selon le croupier principal du grand casino monegasque qui a un pseudo ici.


merci Sigloxx pour vos explications et précisions sur ces (imaginaires) robots de poker en ligne qui battraient tous les humains.
(et donc tricherie possible).
Même si Je dois avouer que vous utilisez un vocabulaire technique de spécialiste qui m'est inconnu, j'ai compris tout de même les idées essentielles.

ref Zorglub : on est certes un peu hors sujet, (pardonnez-nous), mais c'est arrivé parce que MVL était invité à parler échecs dans une émission de poker dans la video indiquée par Martinsson.


Zorglub, le
Oui pareil j'ai compris un peu mais je n'y connais rien au poker et le mieux c'est de poster sur les forums de poker. Je connais énormément de vieux pros de poker et le nombre de suicides sur ceux qui ont tout perdu est légion. Par exemple l'ancien patron de la maison Prunier...


Zorglub, le
Par contre dire qu'il n'y a que les joueurs de poker qui trichent c'est faux selon mes connaissances. Casinos,sites en ligne etc. Sans compter la mafia (aviation club de France). La fameuse roulette truquée du groupe Barrière qui passait de main en main pour mieux noyer le poisson.


Davout, le
Les digressions sur le poker... Et pourtant, la question de départ était : "Qui connait le nouvel entraineur de Maxime ?" posée par ... poker ! Cela ne s'invente pas !


Davout, le
Carlsen ne défendant plus son titre, il est possible que certains membres de son équipe veuillent partir. Fressinet serait-il un bon entraineur pour MVL ?


Zorglub, le
Non


Sigloxxx : merci pour les infos, mais tu te crois pas qu’avec cette densité de jargon les seules personnes peuvent te comprendre sont celles qui sont déjà au courant ?


Julo62, le
Anand ou Kramnik, je n'y crois pas (et, au moins pour le second, peut-être tant mieux, sa dernière perf en secondant Firouzja n'inspire pas vraiment confiance).

Mais je me dis, que pour MVL, ou pour un autre, si Grischuk met un terme à sa carrière de joueur (et on dirait que c'est le cas), et s'il souhaitait prendre ce job de secondant principal / mentor, ça lui irait sans doute très bien.
(Et c'est plus vraisemblable, au vu de l'actualité, qu'il travaille avec un occidental, lui n'a jamais attendu grand chose de l'establishment échiquéen russe au contraire du Grand Vlad)


Zorglub, le
Si Firouzja n'a pas profité du travail avec Kramnik c'est de sa faute et non celle de Kramnik. Il faut une certaine période d'incubation avant de savourer. Kramnik a permis à Mvl d'accéder à la place de numéro 2 mondial et il n'a pas tari d'éloges sur celui-ci. Balancer un scud sans rien savoir c'est vraiment gratuit.


atha, le
Mvl a travaillé avec Kramnik ? Je l’ignorai, à quelle période ?


Zorglub, le
Oui il y a quelques années


Julo62, le
C'est pas un scud ;-)
Et j'ai bien choisi mes mots, je ne critique ni Karpov (par exemple) ni Kramnik pour leur relation avec l'establishment échiquéen russe.

(Comment appeler ça autrement ? tu sais bien que la place des échecs en Russie n'a rien à voir avec ce qu'elle est chez nous, ce n'est même pas comparable avec aucun autre sport, chez nous.
Je ne veux pas dire fédération, c'est plus compliqué que ça, mais je ne veux pas dire pouvoir, car là aussi, c'est bien plus complexe que ça.).

Si j'avais été à leur place, qu'aurais-je fait ?


Mais Kramnik intervient beaucoup (dirige ?) dans le programme russe visant à promouvoir les jeunes pour retrouver une place qu'ils ont perdu : la 1ère.
Il y a un côté (très) politique dans cette ambition.
Aussi je le vois mal, actuellement, lui et sa fédération favoriser la collaboration avec un occidental. (Regarde le drama Dubov, lors du dernier CdM, et, à l'époque, on n'envoyait pas des mômes se faire hacher pour quelques arpents de terre ou toute autre fallacie.)


Et Sacha ? T'en penses quoi ?


moi qui suis peu au courant de tout ça. Qu'est ce qu'un entraineur peut apporter à des joueurs d'un tel niveau? Chaque joueur a son vécu derrière lui, sa personnalité, adéveloppé son jeu depuis des années. ça me semble difficile de copier le style d'un autre gm. Celui-ci ne peut pas, au contraire, avoir des effets néfastes sur le jeu du joueur ( s'il n'est pas dans la même optique de jeu)


Davout, le
Et Viktor Bologan ?
La plupart de ces livres sont épuisés c'est qu'apparemment ils doivent être plutôt bons.


@ Waterprof : on utilise souvent indifféremment les termes de secondant et d'entraîneur pour désigner le même rôle. Il s'agit avant tout de confier la recherche du répertoire et des nouveautés théoriques à quelqu'un qui peut prendre le temps pour ça. Ensuite j'imagine qu'il peut y avoir d'autres domaine de travail, notamment quand on recrute des anciens champions, mais c'est surtout la préparation pour les ouvertures. Certains joueurs sont ainsi de très forts théoriciens, mais n'ont plus forcément l'énergie ou la volonté pour rester compétitifs au plus haut niveau. Ils acceptent alors de mettre leur carrière de joueur de tournoi entre parenthèse pour mettre leurs connaissances et leur travail au service d'un joueur du top niveau.

Grishuk, ça serait fantastique, étant donné son expérience, et je pense qu'ils s'entendent bien avec MVL, mais a priori je ne le vois pas dans ce rôle.


Zorglub, le
@Bascombe J'allais répondre mais tu as presque parfaitement résumé. J'ajouterai pour abonder dans ton sens une petite anecdote sur Anand. Celui-ci voulait à tout prix devenir champion du monde mais il se rendait compte qu'il avait des lacunes dans le domaine des finales et il a fait un stage intensif dans ce domaine avec Dvoretsky (même pas grand maître mais spécialiste mondial des finales). Il a gagné (aux candidats) une finale nulle et annulé une finale perdante et la suite on la connaît. C'était une interview d'anand dans New in chess. Comme quoi un 2780 peut apprendre d'un 2400.


Zorglub, le
Grishuk aucune hygiène de vie c'est très mauvais pour Mvl à moins qu'il ait envie de se faire un ptit poker.


Zorglub, le
Eljanov bon théoricien mais compréhension trop faible du jeu pour Mvl. Je persiste pour Khalifman. Il est très respectè par les russes pour son énorme compréhension des echecs. Il n'est pas devenu plus fort car il manquait de talent en tactique et se fatiguait vite. Je l'ai vu tout rouge dans les complications (comme Iossif d'ailleurs).


Davout, le
@Zorglub
Et Bologan ?


Davout, le
Quand je lis l'anecdote sur Anand et ses lacunes en finales avant de devenir champion du monde. J'ai encore plus d'admiration pour Fischer. Car qui a entraîné Fischer ? Les soviétiques, même les champions du monde et surtout eux, avaient une pléaide de GM (entraineurs et théoriciens) pour les aider dans leur tache. C'est un simple constat, pas une critique. Après l'ère Fischer, c'est-à-dire de Karpov à Carlsen, tous les champions du monde ont travaillé avec une équipe. Le seul, après 1945, qui n'avait pas de staff mais quelques aides ponctuelles car, il faut le dire, il ne faisait confiance à personne, c'est Bobby Fischer. Bref, atteindre le niveau qu'il a atteint contre une armada de GM dans une solitude quasi monacale fait de lui le plus grand de tous les temps.


Zorglub, le
Bologan est un joueur d'est indienne et c'est pratiquement réfuté à haut niveau...d'ailleurs stockfish 15 n'aime pas du tout. Misha Gurevich ? Il a été numéro 3 mondial et a fait sortir des tas de gmi turques,il en a sous la pédale. Tomashevsky Korobov Vallejo ?


Chemtov, le
Evans a travaillé pour Fischer pour le cycle des candidats. Et Lombardy ( un ami autant qu'un secondant ) pour le match de 1972.


Davout, le
@Chemtov
C'est ce que j'indique par : "quelques aides ponctuelles...". Mais cela n'a rien à voir avec une équipe soudée.

Concernant l'est-indienne qui serait quasiment réfutée à haut niveau, est-ce la même chose avec la Pirc qui est aussi un fianchetto roi ?

Il me semble que Radjabov est ou a été un joueur d'est-indienne qu'il est ou a été entrainé par Nataf. Soit Radjabov a changé d'ouverture contre d4 soit il continue est cela ne serait pas un problème que Bologan entraine MVL mais s'il peut changer d'ouverture.


Zorglub, le
Bologan a un jeu de joueur d'est indienne et n'a pas une culture universelle du jeu. Radjabov joue pour la nulle et non pour tenter de devenir champion du monde ce que souhaite il me semble notre mvl national


Pour ma part je reste admiratif de Victor Kortchnoij depuis presque 50 ans.
Dans ses matchs en 1974 et 1978 contre Karpov (et tous les entraineurs soviétiques), il a joué à un niveau exceptionnel, dans une ambiance détestable.
Il n'était plus très jeune ( né en 31) , il était isolé, mais il a fait trembler Anatoly Karpov (né en 51) .
Quel combattant exceptionnel sur l'échiquier, quelle volonté exemplaire .

C'est un profil comme Kortchnoij dont MVL a besoin aujourd'hui.


Zorglub, le
Pourquoi ne pas être d'accord avec mes propositions et insister sur des joueurs de seconde catégorie. D'ailleurs j'ai aussi les livres de Bologan et ils sont indigestes. Vallejo a entraîné Anand et d'autres pointures. C'est juste un exemple


Zorglub, le
Oui Kortchnoi ou Fischer ce serait la classe comme secondant mais si on parlait des vivants ?


Zorglub, le
Un profil comme Kortchnoi serait Kasparov mais il coûte trop cher


En effet Vallejo a une grosse expérience et il est resté à un bon niveau sur l'échiquier. Sinon parmi les joueurs ayant une grosse expérience en match, il y a Peter Leko, mais il travaille déjà pour Keymer. Topalov et Guelfand cochent pas mal de cases, non ?


Zorglub, le
Je ne sais pas si ils auront l'énergie de revenir au top de l'actualité théorique pour quelqu'un d'autre. Au moins ils ont l'habitude pour les deux derniers de travailler avec de gros ordis. Boris semble avoir pris un sacré coup de vieux. Il n'est plus 2700 ? Puis il n'a pas sorti de nouveautés depuis des lustres.


Ok je tente une dernière suggestion : Peter Svidler.


Julo62, le
On peut admirer les accomplissements de Fischer, le considérer comme le plus grand, mais il ne faut pas voir, de manière simpliste, les joueurs soviétiques comme une équipe monolithique et soudée.
Ça a beaucoup était diffusé par Fischer, justement, mais ce n'est pas la seule idée plus ou moins erronée qu'il a propagé.

Il y avait une forte concurrence entre les joueurs du top niveau, en URSS, car c'étaient simplement des sportifs, avec leurs ambitions, leurs égos et leurs inimités, mais aussi, parce qu'il y avait une forte concurrence entre leurs "employeurs" : armée (CSK), villes (Spartak), chemin de fer (Lokomotiv), KGB (Dynamo), républiques (le Daugava letton par exemple) qui avaient beaucoup à gagner (et à perdre) des performances des sportifs qu'ils "soutenaient"...

Finalement, c'est un (ex)soviétique qui a le plus subi ce que dénonçait Fischer : Kortchnoï. Car c'est après la perte du titre par Spassky que le comité des sports a imposé une "union nationale" de tous les joueurs soviétiques pour récupérer le titre (et le Terrible l'a refusée puis subie).

Fischer était, peut-être, plus seul que certains joueurs soviétiques, mais quand on lit ces derniers, on se rend compte qu'ils travaillaient le plus souvent, simplement, avec un secondant/entraineur, et non avec une équipe pléthorique.
Mais effectivement, il était plus facile pour un GM soviétique que pour un GM occidental d'avoir un ami GM^^
(Des joueurs comme Reshevsky, Larsen, Mecking, Anderson, Hübner, ou Timman ont, eux aussi, à la même époque ou un peu plus tard, concurrencé "l'hégémonie soviétique" plus ou moins seuls.)

Et puis, concernant l'américain, il ne faut pas oublier que s'il évitait souvent la compagnie, il n'est pas impossible que la compagnie n'appréciait pas toujours de le côtoyer, un peu spécial, le bonhomme.
En plus des joueurs mentionnés par Chemtov, Larsen a aussi secondé Fischer, pour Sousse, je crois.

Bref, Fischer était un joueur exceptionnellement doué, peut-être le meilleur de tous les temps, mais la légende, celle dorée ou la noire, ben... ça reste de la légende.


Davout, le
https://jaimelesmots.com/quand-la-legende-est-plus-belle-que-la-realite-imprimez-la-legende/


Davout, le
Est-ce qu'Ivanchuk a un profil d'entraineur ?


Julo62, le
Et Tkachiev ?

Si Grischuk n'est plus sur le circuit, il a un peu de temps libre.
Sortir récemment des nouveautés (avec Grischuk, on a vu qu'il sait faire)
Bosser avec les nouveaux ordis / logiciels (pareil)
Expérience de secondant (encore pareil)
Entente / respect mutuel (ça colle aussi)

Et en plus il est francophone.


Zorglub, le
Respect mutuel tu le sais d'où ? A mon avis clairement incompatible puis 1e4 n'est pas sa spécialité.


Zorglub, le
Il ne faut pas un Étienne bis mais un joueur se sentant à l'aise dans les méandres de la sicilienne ouverte. Trouvons un buveur d'eau pour Mvl. Anand serait le top effectivement. Chemtov possible aussi si il a des lacunes historiques sur le club de Strasbourg.


Julo62, le
"(je) le sais d'où" Ils s'expriment publiquement, des fois, mais j’interprète peut-être (mal) leurs propos.

"Clairement incompatible" ok, admettons, tu en sais sans doute plus que moi.
"1.e4 n'est pas sa spécialité" c'est pas ça qu'il est censé faire évoluer.

(Si il blitze des catalannes, on sera fixé^^)


Zorglub, le
Finalement des sparring partners genre Madsoghloo Firouzja ergaisiri voir d'autres jeunes est le choix le plus économique et le plus stimulant. Je crois que c'est ce qu'il a choisi et financièrement c'est compréhensible.


Julo62, le
Tu crois vraiment qu'un joueur comme MVL ne peut pas (plus) quitter 1.e4 comme coup principal?
(Tu dis toi-même que c'est là ou c'est le "plus facile" pour que les Noirs égalisent.)

Je n'ai pas du tout ton expérience, mais je me dis que jouer des positions plus "souples", comme Aronian l'a fait, avec les qualités qu'il a, ça peut être un bon moyen de se renouveler.
(C'est vrai que c'est un changement radical qui doit demander un boulot immense, mais si l'objectif c'est de viser le titre...)


Chemtov, le
@Zorglub, le 13/11/2022 22:51 : J'accepte seulement s'il se met à l'eau (au thé) et devient végétarien. Et en plus, il aura le privilège de pouvoir jouer pour Strasbourg. Mais pour l'instant je ne suis pas libre.


Zorglub, le
Il faut un coach qui sache maitriser d4 e4 c4 comme Magnus. Je parle surtout des siciliennes ouvertes des 2 côtés. Étienne c'est l'école soviétique comme iossif. On met la pression avec les blancs et on égalise avec les noirs sauf qu'à lere stockfish c'est plus possible. Les jeunes ont l'habitude de défendre des poubelles et ce qu'ont considérait comme souffrance n'est rien pour eux,ils annulent sans efforts.


Zorglub, le
Je me souviens d'un très jeune gmi qui m'avait filé toute les cases blanches sur mon anglaise en jouant c5 d6 e5 a5 et avoir confortablement égalisé,il mavouait à l'analyse ne pas trop saisir ce que je racontais avec ma domination sur cases blanches.


ArKheiN, le
Eric Prié, Bauer!


kieran, le
Dans un premier temps, il faut se qualifier pour les candidats. Pour cela, je pense que sa meilleure chance est de passer via le Grand Chess Tour.

Et pour avoir une équipe comparable à Carlsen, il faut trouver la perle rare comme Nielsen : fort GM, un peu geek sur les bords et bosseur.
D'ailleurs, il faudrait voir avec les personnes le connaissant mais je pense que Kasimzhanov a beaucoup appris sur le métier de secondant en bossant avec Anand.
Sur la façon de bosser, l'équipe d'Anand telle que décrite dans le livre The Anand Files est impressionnante.

Pour MVL, est-ce que l'objectif est le titre ? Il a déjà 32 ans et il a peut-être d'autres objectifs. Gagner une dizaine (ou 5 ou 6, choisissez le nombre convenable) de tournois types Tata/Sinquefield et Top3 en rapides (ie gagner aussi une dizaine) d'ici 40 ans ne serait pas mauvais non plus et certainement plus impressionnant vu le nombre de jeunes qui arrivent.


Julo62, le
Il déclare, encore dans la vidéo poker, qu'il a comme objectif le CdM.
Je le comprends, la lutte est ouverte depuis le départ de Carlsen, et le nouvel ogre mondial ne s'est pas encore révélé. (vu la jeune génération, dans quelques temps, la probabilité d'en voir un ou un petit groupe, comme au tennis, qui raflent tout, existe, je crois)

Après, il a souvent dit aussi qu'il ne pariait pas sur sa motivation quand, pour lui, la lutte pour le titre ne sera plus d'actualité. Donc, je crois vraiment qu'il tente quelque chose d'important, de sérieux, pour ce cycle à venir.
Après tout, si Carlsen n'y va plus, ce n'est pas une question de niveau, et Népo, de 90 lui aussi, est au sommet de sa carrière depuis quelques temps.
Zorglub parle souvent de Anand, lui-aussi, même s'il avait été précoce, il me semble qu'il avait encore progressé et atteint les sommets à la trentaine.

Vu que MVL considère n'avoir pas atteint les objectifs qu'il se donne, et qu'il poursuit, c'est qu'il considère qu'il peut améliorer des choses.
J'espère vraiment pour lui qu'il trouvera ce qu'il recherche.


Sinon, c'est vrai, c'est en blitz et en rapide que je le vois bien durer un bon moment encore. Là, il joue en équipe, pour la France, le tournoi organisé par la FIDE, puis il va jouer les CdM blitz et rapides individuels.
Ces circuits se sont vraiment professionnalisés, et il reste, pour moi, un incontestable top 5 dans ces catégories.

(Ivantchouk joue pour l'Ukraine dans ce "Championnat du Monde" !
Ça donne toujours envie, de le voir jouer.)


--+--
Sinon pour les coachs, j'aime bien Fressinet, et c'est un très fort GM, par contre je ne connais presque pas Nielsen ou Gustafsson.
Mais on ne peut vraiment pas les comparer à Anand ou Kramnik.
C'est très compliqué, quand même ces histoires d'équipes de secondants.
Après, comme Zorglub a aussi de l'expérience là dedans, je vais dire que je me range à ses avis.
C'est sympa d'intervenir, au fait ;-)


Fressinet et tout ou partie de l'équipe qui a couvert tout ou partie des chts du monde de Carlsen.
Enorme expérience.
Ca ne peut pas être un mauvais choix.


kieran, le
Qui a dit que Fressinet ne travaillait plus avec Carlsen ? Dans un des épisodes de leur podcast, Gustafsson avait dit qu'il n'était là que pour les CdM mais Fressinet et Nielsen sont à temps plein si j'ai bien compris.


atha, le
Fressinet s’occupait de chess24 France. Il n’était plus à plein temps depuis quelques temps. Après la fermeture de chess24 France, je ne sais pas comment ça a évolué.


Désolé j'ai pas lu l'ensemble, mais donc c'est confirmé Fressinet, ou alors c'est juste une énième hypothèse ?


Julo62, le
L. Fressinet (Twitter le 20/07/2022, après l'annonce de Carlsen)
"I have been helping Magnus as a second in all his World championship matches , it’s been an immense privilege and the most exciting experience in my chess life. Thank you so much for your trust Boss @MagnusCarlsen"

Vu que c'est écrit au passé, j’interprète que c'est du passé, mais c'est tout.


kaktus, le
Il a perdi 2 boulots em quelques mois, c’est dur


Ce sont des adieux concernant le championnat du monde. Pour le reste, Fressinet reste le préparateur habituel de MC.
Concernant la notion de "coach" comme dit l'intitulé de l'article, il y a plus de nuances que l'opposition entre entraîneur (professeur) et secondant (préparateur). Nielsen par exemple ne joue aucun de ces deux rôles auprès de MC, même s'il donne un coup de main pour les ouvertures. Il y a aussi des besoins de conseils (les rapports Botvinnik Kasparov) ou simplement de compagnie, voire "porte-bonheur" (Carlsen va au championnat du monde avec son papa, des copains plutôt qu'avec ses secondants). Dans les équipes de Karpov, le rôle important des préparateurs physiques, psychologiques....etc.
Bref, tout un tas de fonctions qui ne sont pas des besoins pour tous. Carlsen n'a jamais eu d'entraîneur, au contraire de Caruana qui fonctionne souvent en duo, le préparateur de Nakamura était classé environ 2150 elo....beaucoup de cas différents !


Zorglub, le
Nielsen a trouvé des idées sur les ouvertures pour Magnus assez souvent dont une récente selon Magnus. On peut quand même dire de lui que c'est un secondant même si il n'est pas le principal. Carlsen n'a jamais eu d'entraîneur selon docteur pipo, c'est vraiment sympa pour Agdestein!


Sympa ou pas, c'est la vérité. Il n'a jamais fait de cours particuliers avec Magnus, juste des cours collectifs, pas de préparation dans les ouvertures....etc. Carlsen s'est coaché tout seul, avec son ordi et ses bouquins (il lit tout ce qui paraît, à la Fischer!)


Zorglub, le
Sache que j'ai joué dans des tournois où jouait Magnus et j'ai discuté plusieurs fois avec le père et bien sur j'ai même préparé mvl contre Magnus et l'ai croisé un nombre x de fois. Il a été coaché et selon Laurent il donne à lire à son équipe les livres qui sortent pour trouver des idées. Hammer a trouvé des idées pour lui. Tu racontes tellement n'importe quoi avec aplomb que cela en devient impressionnant. Désolé cela n'empêche pas que ce défaut fait parti intégrante de ton charisme mais la c'est manquer de respect à ceux qui ont travaillé pour Magnus.


Zorglub, le
Péter Heins Nielsen sur sa page Wikipedia est décrit comme secondant de Magnus alors ou sont tes sources stp ?


"Tu racontes tellement n'importe quoi avec aplomb que cela en devient impressionnant"
Ah ah je te retourne le compliment, cher Zorg !
Sache que j'ai passé deux ans sur un bouquin dont Magnus est la vedette, donc j'ai fait quelques recherches... Encore une fois, Magnus a des secondants, c'est incontestable. Plus jeune, il n'en avait pas toujours, et surtout c'est lui qui décide absolument de tout : ouverture, stratégie....au point qu'il change parfois au dernier moment, sans avertir son équipe. En revanche, je te confirme qu'il n'a jamais eu d'entraîneur, et qu'il a progressé seul dans l'étude du jeu, aidé bien evidemment par des leçons collectives, des bouquins etc. Mes sources sont publiques, tu peux les trouver sur Internet (je ne te parle pas de Wilki comme source sérieuse, evidemment !).


Zorglub, le
Magnus est coaché depuis longtemps et toujours actuellement. Dire que Nielsen file un coup de main est stupide...Il est épuisé des qu'il bosse pour Magnus, on le voit sur les vidéos. Magnus n'aime pas les fainéants selon Laurent. Laurent ne l'a pas coaché non plus alors?


Zorglub, le
Moi j'ai vécu en direct et tu dis n'importe quoi. Magnus est secondé et coaché donc depuis son plus jeune âge et toujours actuellement.


Zorglub, le
Laurent Fressinet n'est pas un coach ? Hammer, Nielsen, Agdestein et j'ai oublié des noms.


Coaché ? Il n'est pas entrainé, comme Caruana par Kazim disons. Il a des secondants, qui bossent ce qu'il leur dit de bosser -et qu'il va jouer ou pas, selon son humeur. Il a des assistants, disons.


Zorglub, le
J'ai parlé de coaching donc je mets les secondants dans le coaching.


Fressinet est un coach s'il travaille avec un jeune à 2400. Pour Carlsen c'est un secondant (c'est déjà pas mal !)


Zorglub, le
Non certains sont libres, tu fais passer Magnus pour un sale gamin...Il écoute les conseils et ne donne pas constamment d'ordres. Tu admets maintenant des choses différentes mais les écrits restent. Tu es passé à il n'a jamais eu de coach et il s'est coachè lui même à bien sur il a des secondants. Je sais que c'est dur d'admettre d'avoir dit une connerie mais la c'est le moment mdr. Bises


Zorglub, le
Fressinet est un coach... tu le laisse tourner toute la nuit sur une variante avec stockfish 15 et tout le monde l'écoute y compris Carlsen.


Zorglub, le
Pourquoi se priver de l'aide de forts joueurs ce serait stupide... c'est déjà une légende alors inutile d'en rajouter.


Zorglub, le
Bon après Stockfish sur ses supers ordinateurs à été probablement son meilleur coach.


Le problème c'est que tu ne lis pas ce que je dit clairement à 18h47. Le terme vague de coach désigne des choses différentes, qui n'ont rien à voir. Mais je te fais quand même des bises aussi !


Zorglub, le
Voir la définition de coaching sur le Robert. Entraînements et accompagnement en gros. Quand il bosse avec hammer et fressinet il s'entraîne et quand son staff se déplace comme les wcc c'est du coaching


bzh92, le
https://en.chessbase.com/post/breaking-news-carlsen-and-kasparov-join-forces


Le problème c'est que tes sources sont fausses. Il ne bosse pas avec des joueurs, il bosse seul, eux bossent seuls aussi et lui envoient des infos. Cela n'a rien à voir avec ce que faisait Gary avec son second, qui travaillait dans la même pièce que lui.


bzh92 : il a fait quelques séances avec Gary, et a demandé à son papa de s'en débarrasser.Précisément parce qu'il voulaitr rester le seul décideur dans tous les domaines, et qu'evidemment avec Gary et son caractère autoritataire ce n'était plus possible. Cela étant cette brève collaboration lui a certainement fait grand bien, comme d'ailleurs toutes ses rencontres, Agdestein en tête.


Je crois que votre débat est avant tout sémantique, du fait du flou terminologique.

Sur cette vidéo, on a vraiment l'impression d'un travail d'équipe. Certes il s'agit de communication, et d'accord c'est pour la préparation du match de championnat du monde, donc c'est particulier, et le reste du temps chacun a ses contraintes et ils travaillent à distance, mais tout de même ça ne donne pas l'impression d'un gars dans son coin qui décide de tout. D'ailleurs pendant un championnat du monde, je pense que le joueur doit savoir déléguer et faire confiance, pour se reposer et garder son énergie pour les parties, sinon dépenserait trop d'énergie entre les parties.


Zorglub, le
Exactement Bascombe, il faut apprendre à faire confiance à son équipe sinon c'est une perte d'énergie immense! En Tout cas l'équipe entière se vend comme coach de Magnus sur cochess.com... Des menteurs ? Mes sources sont fausses et pourquoi ? Je ne peux dévoiler mes sources qui sont proches de Laurent sans dévoiler l'identité du champion de France en titre!


Zorglub, le
La définition de coaching est claire sur les dictionnaires mais je ne peux pas faire de copier coller sur mon téléphone.


Zorglub, le
Oui ils envoient des infos c'est donc du coaching bref on tourne en rond. Et avec Garry c'était aussi du coaching qui n'a pas duré mais c'était du coaching.


Davout, le
coach :
A.−
1. Vieilli [P. réf. aux diligences et aux carrosses des pays d'expression anglaise] Grande voiture fermée comportant deux portes latérales. Un énorme coach à quatre chevaux (Verne, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 169).
2. Automobile dont la carrosserie à quatre glaces latérales ne comporte que deux portes et oblige à rabattre le dossier des sièges avant pour accéder aux sièges arrière. Coach à toit métallique pouvant s'escamoter (H. Tinard, L'Automob.,1951, p. 334).
B.−
1. SP. Personne chargée de l'entraînement d'une équipe. Le coach de l'équipe de France (Racing,mai 1965, p. 30 ds Becker 1970, p. 100).
Rem. Le vocab. du sp. connaît un verbe coacher « entraîner » (Aviron, mai 1966, p. 8, ibid.), et un subst. coaching « entraînement » (Aviron, mai, juin 1965, ibid.).
2. CIN. ,,Le coach, c'est, en terme de métier, le professeur qui guide un acteur étranger dans son français quelquefois hésitant`` (Le Figaro ds Gilb. 1971).


entraineur :
A.− Subst. masc. Entraîneur
1. SPORTS
a) Personne qui entraîne les chevaux de course :
1. William avait une passion, commune à beaucoup de gens de service : les courses. Il connaissait tous les jockeys, tous les entraîneurs, tous les bookmakers... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 332.
b) Personne qui entraîne un sportif ou une équipe sportive. L'entraîneur donnait des conseils, criait des ordres, rectifiait la position de ses avants dans la mêlée (Abellio, Pacifiques,1946, p. 204).
− Spéc. Personne qui précède à moto un cycliste afin de lui couper le vent. Le premier but d'un entraîneur est de couper le vent au coureur [cycliste] qu'il entraîne (Baudry de Saunier, Cycl.,1892, p. 425).La course avec entraîneurs à moto (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1909, p. 122).
2. Au fig. Personne qui dirige, qui exerce une influence dominante sur quelqu'un, meneur. Entraîneur d'hommes, de peuples. Ce rôle de prophète et d'entraîneur qu'on s'obstine à vouloir donner aux artistes! absurde! (Martin du G., Souv. autobiogr.,1941, p. CV):
2. Déroulède acceptait bien que la maladie l'emportât pourvu qu'il ne fût pas submergé avant le dernier souffle. (...). Il sait bien qu'il glisse au gouffre, mais il veut jusqu'au bout demeurer la tête hors de l'eau, jusqu'au bout être un combattant, un entraîneur d'hommes, un exemple. Barrès, Mes cahiers,t. 10, 1913-14, p. 316.


secondant :
A. − [Le compl. d'obj. désigne une pers. ayant une fonction importante] Aider, assister quelqu'un en étant son second. Seconder qqn dans une entreprise, dans une tâche, dans un travail, pour la réalisation de qqc.; officier qui seconde le général en chef. Elle surveillait d'un œil profondément attentif le travail sanglant du bistouri, sa main adroite (...) employant tour à tour, pour seconder l'opérateur, les éponges, les fils (...) les crochets (Feuillet,Morte, 1886, p. 182).Les fonctions des censeurs et des surveillants généraux (...) consistent à seconder le chef d'établissement, notamment en ce qui concerne le régime intérieur et la discipline (Encyclop. éduc., 1960, p. 328).
B. −
1. [Le suj. désigne une pers., le compl. d'obj. une pers., une manifestation de l'activité d'une pers.] Apporter son aide, son appui (à quelqu'un/à ce que fait quelqu'un). Seconder l'action, les desseins, les efforts, les projets de qqn; seconder qqn dans sa candidature; seconder qqn de tous ses efforts, de toutes ses forces. La presse et les tribunaux devraient seconder les conservateurs de musées dans leur lutte contre le vandalisme. Malheureusement leur intervention est plus souvent nuisible que préventive (Réau,Archives, bibl., musées, 1909, p. 28).Il sera recommandé de désigner une grande élève en qualité de monitrice pour diriger et seconder les élèves du cours moyen, une autre pour s'occuper des petites (Mathiot,Éduc. mén., 1957, p. 49).
2. [Le suj. désigne une chose] Qqn/qqc. est secondé par les circonstances, par les événements.
a) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Rendre plus facile, plus aisé ce qui est fait, entrepris par quelqu'un. Ignorez-vous que des intrigans, secondés par la force et par les trésors du gouvernement, ne sont pas à négliger? (Robesp.,Discours, Guerre, t. 8, 1792, p. 78).Cette liberté de son art [de la mathématique] qui semblait devoir la conduire fort loin du réel (...), l'a merveilleusement assouplie et armée pour seconder le physicien (Valéry,Variété III, 1936, p. 158).
b) [Le compl. d'obj. désigne une chose] Rendre plus facile, plus aisé, accroître l'action, l'effet de quelque chose. Le principe protestant seconda d'abord l'essor scientifique et le développement industriel, en stimulant les efforts personnels et brisant des règles oppressives (Comte,Catéch. posit., 1852, p. 372). Aucune technique (...) ne pourra jamais rendre inutile l'examen du manuscrit à l'œil nu et sous la lumière naturelle. Bien entendu, l'œil peut être secondé par quelques instruments optiques simples: loupes de divers types, petits miroirs (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 1101).

Les définitions du CNRTL indiquent que les termes : "coach, entraineur et secondant" sont des synonymes. Mais si le monde des échecs a ses propres définitions, il faut nous le faire savoir.

Je pense comme Zorglub que Carlsen est aidé et bien aidé. Il est impossible qu'il lit tout " à la Fischer" car contrairement à ce dernier, Carlsen a une vie équilibré, une famille et des amis, qu'il aime le sport, les sorties, et s'amuser. Toutes ces activités sont chronophages. Carlsen lit surement mais pas tout.


Davout, le
"Il est impossible qu'il lise tout" et non pas "Il est impossible qu'il lit tout".


Zorglub, le
Merci Davout


Davout, le
De rien Zorglub.


Zorglub, le
Sans compter qu'on publie beaucoup plus de livres d'échecs qu'à l'époque de Fischer et que beaucoup de livres actuels sont "inspirés" pour beaucoup des analyses de Stockfish. Il faut apprendre à déléguer dans tous les domaines pour être le meilleur! Il faut pour cela s'entourer de gens de confiance et l'équipe Magnus semble être soudée.


ArKheiN, le
Il est impossible de tout lire car il y a une pluie d'informations échiquéennes, sous toutes formes possibles alors qu'avant c'était format papier périodique. A ma limite l'informator + des journaux russes et quelques magazines et les livres devaient suffire à l'époque de Fischer. Reshevsky n'avait pas lu les sources russes avant de perdre le match par radio contre Smyslov qui avait vu les dernières nouvelles sur cette ouverture de feu.


Bon, comme tout le monde semble spécialiste du sujet, je vous laisse discuter entre vous, on se croirait sur un plateau de Pascal Praud....


Chemtov, le
@Davout : Oui, le CNRTL devra affiner ses définitions ("coach, entraineur et secondant" sont des synonymes...). J'ai déja secondé des joueurs (pas que pour le thé !) sans être leur entraîneur.


Chaque mois sont publiés tellement de livres d'échecs inutiles, ou de livres sans aucun intérêt, ou pire encore des livres avec des variantes fausses mal évaluées que ce serait vraiment une vie gachée que de lire tout ce qui sort ....
Le vrai bonheur à jouer aux échecs c'est réfléchir devant un échiquier et un adversaire ..pas devant un livre...


Zorglub, le
Quand j'ai secondé, j'ai toujours entraîné (à la recherche du nouveau Kasparian comme Dolgov ou Dorogov). Trouver des exercices c'est de l'entraînement lorsque on est moins fort que l'élève. Mvl aime chercher et pas ingurgiter comme une oie. Magnus a été entraîné,coaché et secondé dans le sens que l'on veut,la chronologie que l'on veut,un peu,beaucoup etc. Avec Kasparov c'était du coaching oui ou non ? Il a sûrement beaucoup appris.


Zorglub, le
On peut aussi trouver des exercices dans des positions théoriques lorsque l'on dispose d'un bon ordi et de toute une nuit. Magnus n'est pas plus un autodidacte que Mvl mais il a sûrement plus bosser. Finalement on va finir par atteindre les 200 posts sur le coach de MVL!


Après tous ces détours c'est donc le moment de nous dire qui c'est du coup.


Zorglub, le
J'ai eu Iossif comme secondant aux championnats du monde juniors et c'était évidemment plus qu'un secondant! Il m'a entraîné de facto car j'ai appris un tas de trucs. Un bon secondant doit être un entraîneur sinon ce n'est pas un bon secondant. Bref cela fait 35 ans que je suis des 2 côtés de la barrière et pas avec n'importe qui alors pour me convaincre il faudra un gros CV ou des arguments en béton :-)


Zorglub, le
Le secondant de MVL serait probablement un ou des jeunes très forts. Avantage c'est que ça va pas chômer, que ça coûtera moins cher que de se payer Anand...Inconvénient c'est qu'il risque de les croiser sur son chemin en tant qu'adversaire!


Julo62, le
C'est très différent, c'est peut-être bien, ça change 😉




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité