France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 02 October 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Albi 2022 (3) que la joie soit dans les coeurs !!! par Krusti le  [Aller à la fin] | Actualités |
La finale en cours !


Krusti, le
La position entre Almira (noirs) et Natacha.
Bon cavalier mauvais fou ? Trait aux noirs pour le 27° coup...




Chemtov, le
Et bon fou mauvais cavalier ? ( ce n'est que le 25ème... mais peut-être avez-vous déjà vu le futur ? )


Domi77, le
@Chemtov
"Moi je regarde aussi Prié-Rocher et Ricter-Dussol en vétéran/S+. Mes deux vieux co-équipiers, aux échiquiers 1 et 3, contre deux titrés."

Dussol c'est pas celui qui a une grosse cicatrice au cou ?
Si c'est lui ça fait un bail qu'il est dans le circuit.
Un gentil garçon dans mes souvenirs.


Krusti, le
Le Fou blanc en e1 est assez mauvais non ? Le cavalier noir en a3 semble assez actif mais on pourrait dire qu'il a déjà fait son job et par là justifier un retour à l'écurie via un échange.
Mais Almira semble penser qu'il est bien là pour l'instant.
Le fou noir en f8 me semble bon mais gêne les mouvements de tours peut-être. Le cavalier blanc en a4 ne me parait ni très bon ni très dangereux à ce stade.
C'était la rubrique "la réflexion du Krusti".
PS oui en effet 25°. Pan sur le bec !


Chemtov, le
Je ne sais pas s'il a une cicatrice. Je ne vois que l'échiquier. Sellos avait une grosse cicatrice. Il avait été opéré, déjà jeune. Dussol est plus âgé. Il a joué pendant des décennies au niveau du National. J'ai joué contre lui déjà au milieu des années 70. Il est de Montpellier à l'origine.
Effectivement, tout le monde l'aime bien car il est très sympa, naturel et discret (tout mon contraire !).


Domi77, le
sympa, naturel et discret : C'est lui ! ;o) (j'ai pas le même souvenir de Sellos...)


Chemtov, le
Flegmatique aussi. Perdait souvent à la pendule, sans broncher !


Krusti, le
Natacha lit dans mes pensées (et elle a raison) qui semble vouloir changer le destin de son fou par son dernier coup 27 Fd2




Chemtov, le
@Domi77 : Vous avez joué dans la même équipe à Caïssa, non ?
@Krusti : Je vois plutôt arriver une finale fou noir contre cavalier blanc

Et la seconde nulle tant attendue chez les garçons. 15 sur 16 !


Krusti, le
Trait aux blancs pour le 31° coup. Les noirs viennent d'échanger leur cavalier contre le fou noir des blancs. L'échange a bien eu lieu. On peut dire j'imagine qu'Almira a échangé son bon cavalier contre un fou en voie d'amélioration. On peut ajouter que son fou va rester bon face à un cavalier excentré. En gros elle va gagner.




J'ai eu le plaisir aussi de côtoyer Pierre Dussol, même s'il était plutôt l'ami de mes amis


Krusti, le
De l'avantage de n'avoir qu'à assurer le 1/2 point. C'est un calvaire pour Natacha Benmesbah qui manifestement aimerait que ça se termine...
Trait aux noirs.




Chemtov, le
''En gros elle va gagner'' ou ''En gros elles vont faire nulle'' ?


Krusti, le
Juste remarque, il fallait lire, "En gros elle va gagner le titre de Championne de France".


Chemtov, le
Ach so !


Domi77, le
@Chemtov
Oui il a joué quelques années dans l'équipe de Caissa (et moi aussi effectivement)


Krusti, le
Almira vient de remporter et le match retour et le titre de Championne de France.
Triple Hourrah !
...ça va swinguer du côté du Cellar !!!


Davout, le
Commentaire d'EE sur la 2è partie Bacrot - Moussard :

"20. g4 Cac3+ 21. bxc3 Cxc3+ 22. Rb2 Ca4+ 23. Rb1 Cc3+ 24. Rb2 Ca4+ 25. Rb1

Et les deux joueurs préfèrent répéter les coups, plutôt que de sauter dans l'inconnu d'une position où tout est possible.

Le titre de champion de France sera donc décerné dimanche lors des départages en parties rapides."

3 pions et 2 pièces mineures d'échangés et malgré une position "où tout est possible", les Noirs préfèrent répéter la position car les Blancs n'avaient pas le choix sauf à détériorer leur position. Jules Moussard ne veut pas une seconde fois tester la résistance de Bacrot, surtout quand ce dernier a aussi de bonnes possibilités dans cette partie.

Emmanuel Lasker disait que "les échecs c'est un combat."
Joseph Emil Diemer est plus prolixe : "Les Échecs sont et restent toujours un combat, un combat intégral comme la boxe, la lutte ou un autre sport, et où il doit y avoir un vainqueur et un vaincu."

Mais contredisant Diemer, les héros sont fatigués.

Heureusement que les joueuses montrent plus de combativité...


Chemtov, le
Ah ! Aujourd'hui, mes co-équipiers ont bien joué en vétéran/s+ ! Contrat rempli.
Le Docteur Olivier Rocher a arraché la première nulle, avec les noirs, au grand maître Eric Prié. Et le postier vétéran Jean-Paul Ricter a battu le maître FIDE Pierre Dussol.
Donc demain Ricter, seul à 6,5 contre Prié 7,5 et Rocher 6 (avec d'autres) contre Véron. Un bon entrainement pour Ricter ( déjà ex vice-champion vétéran ) qui jouera prochainement au dernier échiquier de notre équipe au Championnat d'Europe des clubs vétérans.

@Davout : Oui. Et j'insiste pour dire que dans un tournoi fermé, à une ronde non décisive pour le titre, il y aurait eu plus de chances pour nous de voir cette partie se continuer. Cette formule, de toute évidence, à générer autant, voire plus (15 nulles sur 16) de situations incompréhensibles et décevantes pour le public que dans un tournoi fermé. Tout ça pour ça...


Dcax, le
Bravo Almira!

Message pour Andy_rekt: faut penser à visiter les autres marches du podium maintenant! Même Fressinet l'a fait :o))


Chemtov, le
Oui, bravo à la championne ! Et très fair-play, Nino (Maisuradze) écrit sur facebook : ''Même si je n'approuve pas le nouveau système, ce fut un plaisir de jouer à Albi! Félicitation à Almira! Merci à tous ceux qui nous ont regardés!🏆''


Davout, le
@Chemtov
Je suis d'accord avec vous, il faut une formule permettant de créer des conditions permettant une plus grande combativité et si un joueur fait un faux pas qu'il puisse pouvoir se rattraper dans les rondes suivantes.

Ceux qui veulent des échecs à cadence plus rapide pour les grands évènements sont les enfants gâtés du XXIe siècle. Ils peuvent suivre de chez eux confortablement assis ou de leur smartphone les tournois en directs chose que l'on ne pouvait pas faire avant les années 2000. Avant, il fallait suivre avec le journal du lendemain lorsque l'on avait un journal qui en parlait... L'instantanéité de la diffusion de la parie ne leur convient pas, il faut en plus que les parties s'enchaînent rapidement afin de ressentir l'adrénaline monter en eux, d'avoir des sensations d'où une cadence plus rapide, question de spectacle au détriment de la recherche de la "vérité" sur l'échiquier "vérité" qui peut être atteinte avec une cadence plus lente. Et pourtant il existe des tournois à cadences plus rapides mais pas toujours pour un titre sauf à vouloir faire un titre de champion de France en parties lentes, en rapides, en blitz et en bullet et aussi en 960 (pour cette dernière version on peut répéter les cadences...).

Le mieux serait une consultation des joueurs et des joueuses professionnels car ils sont les premiers concernés dans cette affaire. Mais qui osera leur demander cela ?


vampyr, le
@Chemtov:
Et dans un tournoi fermé, il y aurait eu de très grandes chances pour qu'une telle partie n'arrive jamais.
Le format coupe apporte plus de lisibilité pour le public. En quoi de telles situations sont incompréhensibles pour le public?

@Davout:
Tu auras un vainqueur et même en boxe par exemple on a des round d'observation.
Et les joueuses du National féminin, il y avait juste 150 et 270 points élo d'écart ce qui favorise beaucoup les résultats décisifs.

Beaucoup critiquent la forme du tournoi mais bizarrement personne la position de celui-ci dans la saison.
Parce que jouer les olympiades et quasiment derrière le National. Et qui soit dit en passant empêche les féminines de jouer le championnat d'Europe (ou malheureusement Sophie vient de faire nulle avec les noirs sur une nimzo).


atha, le
Comme dit précédemment, on peut utiliser un système de loser bracket. La plupart des compétitions esports utilisent ce type de système (et d’autres). Ainsi on a les avantages des duels du format coupe et on peut se permettre de perdre une fois (et pas 2 mais avec 2 défaites en tournois fermés les chances sont nulles aussi).

J’aimerai bien clarifier un point : on est d’accord que pour déterminer le meilleur joueur, le tournoi fermé est tout sauf idéal ? Souvent il détermine uniquement le joueur qui sait le mieux battre les joueurs « faible ».

Par contre si on veut un format coupe, il faut trouver autre chose pour le départage. Mais bon, au foot personne n’est choqué par les tirs au but. Au tennis personne n’est choqué par le tie-break (qui d’une certaine façon est un blitz).
Peut-être que les joueurs d’échecs sont trop conservateurs ?


vampyr, le
Après je trouve un peu dommage que les autres Open ne puissent pas monter sur l'estrade. Celà aurait été pas mal de mettre le premier échiquier de chaque open (à partir des 1/4 ou demies).


Davout, le
Dans le British Chess magazine d'août 2022, se trouve un article sur la renonciation de Carlsen à défendre son titre de champion du monde.

Voici un passage sur les propos de Kasparov.
"Kasparov also sees the need for change in format of world championship matches by saying that he supports Carlsen’s initiative of including rapid and blitz into the World Championship: ‘That’s what people want to see. That’s why we have millions of new followers. Nobody wants to wait 8 hours for the result of the game’."

La traduction :

"Kasparov voit également la nécessité de changer le format des matchs du championnat du monde en disant qu'il soutient l'initiative de Carlsen d'inclure le rapide et le blitz dans le championnat du monde : « C'est ce que les gens veulent voir. C'est pourquoi nous avons des millions de nouveaux abonnés. Personne ne veut attendre 8 heures pour le résultat du jeu."

Pour les observateurs quoi de plus intéressant que d'avoir le temps pour essayer de comprendre ce qui se passe sur l'échiquier.

S'il fallait inclure les cadences rapides et de blitz alors il faut qu'il y ait un total au minimum de 30 parties.


Chemtov, le
@atha: Je ne comprends rien de ce que vous écrivez. Ce tournoi là ( le dernier National ) était moins vivant que cette Coupe ? Et merci pour les ''joueurs faibles'' ( Romain Edouard, Sébastien Mazé et Yannick Gozzoli ? )

http://www.echecs.asso.fr/Resultats.aspx?URL=Tournois/Id/48921/48921&Action=Berger

Et celui-là était assez fou: http://www.echecs.asso.fr/Resultats.aspx?URL=Tournois/Id/37244/37244&Action=Berger

Vous avez vraiment suivi les parties ?

@Davout : Ce qu'il faut, c'est de bons commentateurs qui savent montrer l'intérêt aussi bien des parties courtes que des parties longues. Et renouveler nos commentateurs fatigués, par d'autres, en cours de partie si celle-ci est longue. Mais ça, ça coûte cher. Et la réalité sordide, c'est qu'en fait cette coupe a été organisée pour réaliser des économies.


Dans un souci évident de conciliation entre les classiques et les modernes, je propose (Eloi, si tu nous lis !) deux formules pour les prochaines années :

- un tournoi fermé avec deux parties par jour, les quatre premiers se qualifiant pour une mini-coupe sur le format actuel, demi-finale, finale.

- l'alternance d'une année à l'autre entre le tournoi fermé habituel et le système coupe (pour cette formule, on pourrait choisir les années où il n'y a pas de coupe du monde de la FIDE). Et comme ça, tout le monde est content.

- quelque soit les systèmes retenus, pas d'armageddon : cette bouse, inéquitable au possible, dégage. Pierre-feuille-ciseau serait déjà une piste.


atha, le
@chemtov : pour le loser bracket : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tournoi_%C3%A0_double_%C3%A9limination
Pour le reste relisez et vous comprendrez.
Et jouer pas à l’idiot, vous savez très bien ce que je veux dire par « faible ». En aucun cas il s’agit d’une insulte. Si on regarde le dernier national, Favarel a 200/300 point de moins que ses adversaires. Donc forcément la plupart vont tenter de scorer contre lui. Et celui qui n’y arrivera pas perd 1/2 pts sur les autres. Pareil si un joueur est en méforme, il sera ciblé (mais ceux l’ayant joué au début n’auront pas cette chance). A l’inverse Fressinet a battu Lagarde (qui mérite son titre, là n’est pas la question) en longue, tout ça pour finir battu sur un départage en blitz. Vous trouvez ça mieux ?
@Ducouloir : +1 pour la suppression de l’armaggedon, autant tirer au sort.


Chemtov, le
@atha : Ce n'est pas moi qui joue à l'idiot. Quand je disais que je ne comprenais rien à ce que vous écrivez, cela ne concernait pas le loser bidule ( j'ai aussi cherché sur wikipedia ). Je parlais évidemment de ces tournois dont vous n'avez pas analysé les parties. Quant à Favarel, enlevez le du tournoi ( je ne le comptais même pas ) et comptez le nombre de gains et de nulles jouées ( encore huit gains et de belles nulles ). Quant à l'autre tournoi, c'est un festival à côté de cette Coupe ! On raconte vraiment n'importe quoi pour dévaloriser les tournois fermés. Et analysez les nulles. Celles de la Coupe n'ont rien à leur envier.

Et pour : ''tout ça pour finir battu sur un départage en blitz''. Là aussi, vous savez bien que je trouve ça débile. Il faut des départages en partie longue, comme autrefois. Blitz et rapides n'ont rien à faire dans un Championnat de France.


atha, le
Mais les tournois fermés (et aussi open) sont très bien. Ils sont juste à mon avis une mauvaise formule pour déterminer le meilleur joueur. Décidément, vous semblez ne pas vouloir comprendre l’impact des tiers personnes sur le résultat final. En fait peut importe le niveau des perdants. Il y a juste trop de façon de fausser le résultat (et je ne parle pas de triche).
Pour le spectacle tant qu’il reste de l’enjeu il y a du spectacle (nul ou pas nul, je m’arrête pas au score). Dans une formule à coupe ou loser bracket il y a toujours de l’enjeu (trop ?) par définition. Pour les tournoi fermés/ouverts, vers la fin il risque d’y avoir certaine partie pour du beurre.
Après je suis pas pour le spectacle coûte que coûte. Surtout quand à force de trop en avoir les commentateurs/spectateurs ne savent plus quoi regarder.

Le seul problème à mon avis avec la formule actuelle c’est le système de départage. Et on est d’accord qu’en système coupe faire des départages à chaque tour en partie longue n’est pas envisageable (sauf à faire le championnat de France sur 40 jours). Mais ça ne veut pas dire qu’on doive rester sur un tournoi fermé.


Julo62, le
Oula ! Ça a pas mal bougé.
Je tente un petit résumé.

7eme titre pour Almira Skripchenko.
Que dire d'autre si ce n'est qu'il est amplement mérité ?
Un tournoi maîtrisé et une dernière partie où il faut sécuriser le demi-point avec les Noirs qui est un modèle du genre.
Pour une fois je connais bien ce système, et j'ai vraiment apprécié (ok g4 des Blancs aide bien) le bon dosage entre sécurisation de l'aile Roi mais aussi de la maison du Roi et jeu figural ambitieux à l'aile Dame.
Un septième titre, oui, une sacrée collection !
Félicitations !
On retiendra aussi le parcours de Natacha Benmesbah et le succès, assurant la participation à la prochaine édition, d'Andreea Navrotescu (élégant le dernier Ta8!)
Sarah Djidjeli a fait un grand tournoi, avec beaucoup de combativité et un sens certain du dynamisme et des complications tactiques. Elle a toujours su trouver ses chances.


Dans le Mixte, il semblerait que les héros (les gladiateurs ?) soient fatigués.
3 participants sur 4 des finales ont enchaîné les Olympiades et le National (wow!).
Dans ces conditions, je trouve que Moussard a très bien géré les parties classiques, en étant toujours du bon côté de l'égalité.
Tout se joue sur la série de départage.
Le peuple du Bakistan, je l'espère, ne m'en voudra pas trop de souhaiter qu'un nouveau joueur décroche le vase de Sèvres.
Ça serait un beau trophée pour ponctuer le gros rush de Jules ces derniers mois.


--+--
Sur FE,
Sans me sentir directement concernés, "Les enfants gâtés du XXIe siècle", savez-vous se qu'ils vous disent ? ;-)
En avez-vous ?
Par analogie, on me pardonnera j'espère la facilité, la défense de la tradition mérite pourtant mieux que l'empilement de sophismes par des papis gâteux du XXe siècle.
Car plus qu'une opposition entre "anciens" et "modernes" on assiste, quand-même, d'avantage à l'affrontement (qui restait courtois) entre un arc-boutement sur la tradition et la volonté de la transformer, de la voir progresser.
Ah oui, on dit bracket, pas "bidule".
(Rechercher, si besoin, tournoi à double élimination comme pour le judo olympique, pour un exemple traditionnel^^)

(J'avoue, si je regrette, car j'étais jeune et c**, l'époque où Vaisser et Dorfman inscrivaient leurs noms au palmarès - quel bonheur d'y voir les noms de tels joueurs - ou celle où Bacrot empochait son premier titre, l'idée d'attendre le EE de septembre pour connaître les résultats, ça, ça ne manque pas ^^
Moins jeune, sans doute toujours passablement c** mais assez heureux de quelques évolutions que j'entrevois comme des progrès.)



The Show must go on !!


Domi77, le
@atha
Je suis content ;o)
En effet j'avais proposé plusieurs fois d'améliorer la formule actuelle en éliminant après 2 défaites.
Mais sans écho sur le forum.
Je ne savais pas que c'était un système connu.

Sans être une formule parfaite elle permet de mettre un peu d'huile dans un système trop rigide.

Edit :
Sinon le Elo devrait suffire à désigner le champion de France.
Après rien n'interdit de créer une "coupe de France"...


Julo62, le
Connu, oui, et non exempt d'exotisme, j'ai appris qu'on l'appelle parfois : les poules brésiliennes. Ce qui dans un autre contexte que notre cher FE pourrait prêter à confusion...
Les amateurs de football sud-américain (les cuistres^^) connaissent, peut-être, aussi ce système qui sert parfois à désigner leurs champions.


Par rapport au temps des longues cadences (sessions de 8 ou 9 heures +ajournées) il y a un élément qui est changé, c'est le jeu d'Echecs lui-même !
Progressivement, le jeu est devenu beaucoup plus dynamique, et donc plus intense, recquérant beaucoup plus de calcul-ce qui génère de la fatigue et l'impossibilité de jouer très longtemps. Beaucoup d'intervenants n'ont pas fait de tournois depuis des décennies; pour les joueurs de tournoi en exercice, il est évident que la cadence est liée au rythme de la réflexion. On ne peut pas courir un marathon sur le rythme d'un 400 m !
Souvent, vous verrez Carlsen, grand sportif, sortir épuisé d'une partie de 4/5h dés les premières rondes d'un tournoi. Si on regarde les parties anciennes, par exemple les championnats du monde du temps de Botvinnik Smyslov etc. (pas le best of, l'intégrale !)on se rend compte que ce n'est simplement pas le même jeu, on a l'impression de parties de go, lentement construites avec des stratégies à très long terme.


Julo62, le
Dans le même ordre d'idée, la théorie des ouvertures s'est considérablement développée.
Une partie de haut niveau, réellement, débute régulièrement après le 15eme coup.
Il suffit de regarder la 1ere partie du match de 1954 entre Botvinnik et Smyslov pour voir qu'ils sont en train d'inventer la Winaver.

Si on compare avec le dernier championnat du Monde et donc, avec :
1) le polissage préalable impressionnant des variantes,
2) l'ingéniosité et l'imagination nécessaire pour trouver un peu de nouveauté,
Le moins que l'on puisse dire c'est que le monde a changé, mais les joueurs, pas tant que ça !

Oserais-je dire que, finalement, les joueurs contemporains disposent de plus de temps de réflexion véritable que leurs aînés ?

J'abuse encore :

"Quiconque a pu jouer aux échecs dans le bon vieux temps ne sait que trop quel en était l'aspect le plus difficile. C'était le laps de temps menant à la partie, durant lequel il était nécessaire de réfléchir attentivement à l'ouverture et à toute nouveauté possible dans son déroulement (...) Quand les coups d'ouverture sont exécutés à la vitesse de l'éclair, la position résultante a soit déjà été rencontrée par les deux joueurs lors de précédentes confrontations, soit été testée de façon répétée en tournoi et intégrée aux livres de référence. (...) Quel sujet de réflexion subsiste-t-il alors ? Il n'y a plus qu'à jouer !"

The Chess Self-Tutor D. Bronstein (les italiques sont de l'auteur).

Ses propos ont bientôt 30ans.


Domi77, le
@DocteurPipo

Bien d'accord avec ton analyse.
C'est ce qui m'empêche de reprendre la compétition.
Beaucoup trop d'investissement pour à l'arrivée produire des efforts intenses sur une longue durée.
Tant qu'à déployer autant d'énergie je crois que je préfèrerai me préparer pour un marathon.
Au moins ça me donnerait une santé de fer ;o)

Ça ne m'empêche pas d'apprécier en spectateur et de continuer à découvrir de nouveaux aspects du jeu.


Chemtov, le
@DocteurPipo: ''On ne peut pas courir un marathon sur le rythme d'un 400 m !'' Tout à fait d'accord. C'est pourquoi, on peut encore moins courir deux 10 000 m à la suite en départage rapide, puis encore deux 400m en blitz ( puis un armageddon ?! ). Là comme je disais, on est bien dans le roman ( ou film ) ''On achève bien les chevaux''. Faut arrêter le délire de nos dirigeants pour économiser de l'argent d'organisation et obliger nos champions à s'abaisser dans ce spectacle. Mais ils y sont forcés ( 15 nulles sur 16 pour faire les clowns maintenant ). Il n'y a plus aucun respect pour les champions.

Bon... je vais aller jouer aux Echecs dans les parcs. Vous me raconterez la fin du spectacle...


Krusti, le
Les commentaires d'Eloi Relange en direct sont remarquables de clarté et tellement agréables.


Renan, le
Je suis tombé sur le résumé papier du championnat de France 2014 dans mes archives...
Un beau résumé après chaque ronde, avec la partie du jour (peu importe l’open)...une chronique du jour,le diagramme du jour,3 questions à un invité...Rien de tout ça dans les résumés vidéo...

Un championnat de France en mode tournoi de tennis ; étonnant que cela n’ai pas été fait pour les opens ( cela aurait trop râlé sans doute!)...


Domi77, le
HS : Je viens de voir un message avec 3 mois de retard (Je vais sur Facebook 2 fois par an alors...).

Bonsoir Je m'appelle Hans Renette. Je suis un FM, historien et auteur de qqs biographies d'échecs. Je suis en train d'écrire sur Kortchnoi, contre qui vous avez joué en 1990. Je voudrais vous demander si vous pouvez partager vos memoires de cette rencontre avec moi. Merci bien - Hans


Je ne sais pas si il va revenir vers moi...
Si il y en a ici qui ont aussi joué contre Kortchnoi je pense qu'il serait intéressé.


Krusti, le
Ce que fait Laurent avec les noirs est brillant !!! Encore un retournement de situation.
Ça c'est du sport (dans le bon sens du terme).
Trait aux blancs.




Krusti, le
Victoire de Laurent Fressinet et de Jules Moussard dans les premiers départages.


Krusti, le
"Bonne nouvelle on aura au moins deux blitz" - Anthony Wirig- après l'égalisation d'Etienne Bacrot (première défaite de Jules Moussard).


Julo62, le
Grande 2eme partie du Président !


Krusti, le
Laurent Fressinet vainqueur de la petite finale est donc qualifié automatiquement pour le National l'an prochain.


Julo62, le
Mathieu a vraiment eu ses chances, mais on a vu Laurent l'Invincible dans cette série de rapides.


Julo62, le
Fin du 1er Blitz, victoire d'Étienne.
Les Héros ne meurent jamais...


Il est quand même très très Fort Etienne Bacrot , même à 39 ans et un peu en surpoids !!
Quel maitre en stratégie !


Jules Moussard égalise dans le second Blitz !! quel match !
ils vont se départager en Harmagueddon , ce qui est une ineptie à mon sens, car les noirs sont beaucoup trop avantagés !!


Thierry je me permets car je le vois écrit de la sorte pour la 2ème fois, il n'y a pas de H à Armaggeddon


ref. Sisyphus ; j'avoue n'avoir pas vérifié. je connais le terme lu dans ma Bible depuis 30 ans :
Révélation 16:16 : Et elles les ont rassemblés au lieu qu'on appelle en hébreu Har-Maguedôn.
j'ai tout de même fait une erreur en écrivant avec deux d , il y a qu'un seul d, c'est le lieu Meguiddo qui a deux d dans la Bible (2 chroniques 25:22).


Krusti, le
Impressionnant.
Jules Moussard Champion de France !


Julo62, le
Félicitations à Jules
(Il faudra attendre un peu plus de 20ans pour diversifier encore sa collection.)


Julo62, le
Je reviens un peu sur la partie décisive pour le titre féminin, hier.
(Au passage, il y a, dans EE, l'interview qu'Almira avait accordée lors de son 1er sacre, c'est sympa à relire)

Je cherchais, sans réelle raison, des informations sur le joueur géorgien B.Gourguenidzé.
C'était un GM habitué des finales du championnat d'URSS, et 12 fois (!!) champion de la République soviétique de Géorgie.
J'avais souvenir qu'il était un grand expérimentateur d'idées originales dans les ouvertures (Il a tenté, avec les Noirs,plusieurs fois, en championnat d'URSS, la séquence suivante : 1.e4;c6 2.d4;d5 3.Cc3;b5!??! Dont une est fameuse, celle qu'il a perdu contre Tal alors que ce dernier avait répondu 3.a3!?)

J'ai donc découvert que la ligne choisie par la championne de France, en jouant 5...h5 peut être appelée variante Gurguenidzé de la défense Moderne.
(Voir diagramme ci-dessous)




Julo62, le
Pour compléter, une position tirée d'une partie du joueur géorgien lorsqu'il utilisait cette variante :

K.Honfi - B.Gurguenidzé Kislovodsk 1968
Voir position ci-dessous, trait aux Noirs.
Il y a comme un air de déjà vu ;-)

(Si on regarde la partie dans son ensemble, on s'aperçoit que la septuple championne de France connaît les classiques de ses systèmes !)




Krusti, le
Très belle cérémonie de clôture (en cours) avec beaucoup d'émotion et de remerciements. La Mairie d'Albi est aux anges et l'exprime avec force.


Domi77, le
HS:
J'ai mis le mail de hans renette provisoirement dans mon profil pour ceux qui auraient des anecdotes sur Kortchnoï

hans Renette est un bon joueur qui a fait quelques bibliographies (en anglais)


Chemtov, le
De retour de mes activités de plein-air (d'où j'ai pu éviter le '' spectacle '' des rapides), je vois maintenant le magnifique finish du CE Strasbourg en vétérans et senior plus. Olivier Rocher et Jean-Paul Ricter terminent juste derrière le GM Prié, champion sans concurrence. Une belle place de podium pour Rocher en senior plus et un titre de champion vétérans pour Ricter (qui, lui aussi, après Rocher, a arraché la nulle à l'ogre Prié).


Krusti, le
La joie se lisait sur les visages et la Fédération peut se réjouir de la réussite totale de cet évènement et cela malgré l'alerte orange.
Les réalisations video sont souvent de grande qualité. La cérémonie de clôture est ici pour se faire une idée.
Mais les autres, au fil de l'eau et des rondes, valent également le détour.
Le nom de ce post qui n'avait pas été choisi par hasard se justifie et c'est grande joie que de voir la planète échecs réunie et joyeuse.
Almira Skripchenko et Jules Moussard sont deux immenses talents et ne doivent leur victoire à personne sinon à eux-mêmes.
Bravo et vivement la prochaine édition !


Chemtov, le
A Albi ? Joie !


Il est vrai que les deux champions, Almira Skripchenko et Jules Moussard, sont deux magnifiques champions, qui méritent bien leur victoire et leur titre de champion de France !
Jules Moussard confirme tout son talent et ses progrès, car vaincre Etienne Bacrot dans un tel duel en plusieurs parties n'est pas à la portée du premier venu ... ils sont même très rares à pouvoir le faire en France.
Finalement ce système de coupe à élimination directe, a tout de même fait émerger 2 joueurs et joueuses exceptionnels pour disputer le titre.

ps : les albigeois abinos sont-ils joyeux à Albi ? La FFE aurait pu démarcher Aldi pour sponsoriser le tournoi !


LeHibou, le
A propos de l'argument plusieurs fois avancé par Chemtov, dont je partage les thèses, sur le fait que l'un des motifs de la transformation du cht. de France en Coupe de France (que l'on trouve par exemple dans des comptes-rendus des Comités Directeur), est notamment dû au désir de la FFE de faire des économies, on peut lire sur Europe Echecs :
"Mais cette année, les prix ne prennent pas en compte l'hébergement, la restauration et le transport, qui sont à la charge des joueurs."

Je suppose donc que les économies se trouvent ailleurs. Location de la salle, frais d'arbitrage ?

Je suis étonné par cette information qui, si elle est exacte, ne fait qu'ajouter au peu d'attention que l'on prête aux professionnels qui disputent le titre. Jusqu'ici, ces frais n'étaient-ils pas remboursés ? Au moins l'hébergement ?


Chemtov, le
D'après E.E., en 2017, le Champion de France gagnait 6000 € pour le titre national en prix et avait ses frais payés. Cinq ans plus tard, il gagne 7000 € pour ce titre, mais sans ses frais payés. Donc pour conserver son niveau de vie d'il y a cinq ans, il n'a que 1000 € pour payer ses dix nuits hôtel (au moins), ses repas, son voyage et autres frais.

Même différence pour le premier ex aequo (malheureux perdant d'un Armageddon) avec 4400 € de prix + frais payés en 2017.
Et maintenant 5400 € de prix. Donc obligation de jongler avec 1000€ pour ses frais pour équilibrer par rapport à cinq plus tôt.
Pas évident. Il gagne certainement beaucoup plus en interclubs ( France, Allemagne, etc... ).


LeHibou, le
@ Chemtov
Tout à fait d'accord. Je voulais seulement souligner que l'argument : je réduis le nombre de nuits d'hotels pour faire des économies ne tiens pas puisque de toute façon je ne les paye plus !


atha, le
Les joueurs avaient accès à des chambres universitaires avec douche et cuisine intégrées pour 150€ la semaine. Donc je ne pense pas que pour Albi ce soit un problème.
Par contre dans les 1000€ il faut comprendre 16% d’inflation soit pour le vainqueur 984€ à compenser…


Chemtov, le
@Le Hibou: Oui. Dans ce sens évidemment ! Après... cela revient au même si vous rognez sur d'autres postes (start money ou autres). c'est difficile de parler de budgets sans les voir. Mais c'est eux-mêmes qui parlent d'économies. A Agen (jeunes), il y avait eu une réduction d'arbitres (qui avait mis en rogne la Direction nationale, non consultée avant).

@atha : Euh... mon denier national (il y a longtemps... je sais), j'avais préféré me payer le Mercure, pour avoir des conditions de travail optimales. A Chartres, la FFE logeait dans un bon Novotel, pas dans des chambres de cité U.


FTBFTB, le
atha a écrit :Par contre dans les 1000€ il faut comprendre 16% d’inflation soit pour le vainqueur 984€ à compenser…

Waouh 16% de 1000 fait 984??????


Julo62, le
6000 (2017) x 16% = 960
Il doit y avoir eu une coquille en écrivant mais l'ordre de grandeur est bon

Pour les économies, les discours à ce sujet et le budget, difficile de parler sans avoir tous les éléments.
Mais en 2017, c'est, environ, 20000€ plus une participation aux frais pour les 10 joueurs du National, et cette année c'est environ 36000€, sans participation aux frais et pour 16 participants.

C'est difficile de dire, d'emblée, qu'on a rogné sur les conditions des joueurs, mais c'est sans connaître les conditions de participation aux frais des précédentes éditions.


Chemtov, le
Ou bien pour 10 joueurs 21800 et 30700. Mais je suppose qu'en 2018 et 2019 les prix avaient aussi augmenté un peu. Mais bon... la FFE indique que cette Coupe ferait faire des économies, en général. Pas nécessairement sur le dos des joueurs.

Mais bon... espérons juste que ce ne fut qu'un mauvais rêve, cette Coupe ( je viens de voir, ce matin, les parties des départages... quelle horreur, le titre national décerné là-dessus... ). Et que tout rentre dans l'ordre pour le vrai 95ème ou 96ème Championnat de France 2023.
Mais, avec eux, on n'est jamais sûr et à l'abri d'une nouvelle Schnapp's Idee....


atha, le
FTBFTB j’ai utilisé ça : https://www.inflationtool.com/euro/2017-to-present-value?amount=6000&year2=2022&frequency=yearly
Et oui je me base sur 6000 pas 1000 😀
Sinon je suis partie de l’angle des joueurs pour qui c’est une source de revenu.
Si on prend l’angle de la fédération, il faudrait regarder l’augmentation du prix de la cotisation FFE, des sponsors etc.
Ce n’est pas aussi simpliste que mon précédent message aurait pu le laissait croire.


Il est tout de même difficile de croire qu'une formule aboutissant à une finale Bacrot - Moussard est irrémédiablement mauvaise.


Domi77, le
@ANaigeon
Je me suis fait la réflexion mais pour que cet argument soit valable il faudrait pouvoir l'observer sur une vingtaine d'évènements.
Il est tout à fait possible que dans x% des cas les meilleurs joueurs arrivent en finale mais quel est ce x ?


Julo62, le
Ce tournoi organisé à Albi est un VRAI championnat de France.
Jules Moussard et Almira Skripchenko sont les véritable champions couronnés lors de cette 95e édition.

Chemtov, votre insistance à défendre votre opinion, ce que je conçois parfaitement, vous pousse parfois à utiliser des formulations qu'on (je) peut (x) trouver déplacée ou offensante.
Encore une fois je trouve ça dommage car ça nuit à votre propos.
(En général, il n'y a pas lieu de confondre sincérité et vérité.)

Je lisais le CR de la dernière journée sur EE, je remarquais que, pour eux aussi, les multiples interventions des participants méritent qu'on s'y intéresse.
Ils font, à la fin, le même constat que j'établissais progressivement à savoir que, dans sa forme actuelle, le championnat est très généralement critiqué.
(J'espère donc que, puisque je considère que la voix des participants est une des expressions majeures à prendre en compte, l'an prochain, nous n'aurons pas l'exacte copie de cette année.)
Cependant, il n'y a pas un soutien massif à un retour pur et simple à la situation antérieure.

Vous détaillez très bien les aspects négatifs, je n'y reviens donc pas, mais, les points positifs suivant sont indéniables :
- Ouverture à un plus grand nombre de joueuses et de joueurs, dont des néophytes, avec le parcours extraordinaire, pour elle, et pour les spectateurs, de Sarah Djidjeli.
- Généralisation des parties, non pas décisives, mais réellement disputées. Il y a eu beaucoup de nulles dans le Mixte, après le 1er tour, mais parceque les échecs de haut niveau tendent vers ce résultat, peu importe le type d'événement.
- La salle de jeu, hier, était bondée et de nombreux amateurs se sont retrouvés sur les sites de retransmission en direct. J'ai bien compris que ça vous était parfaitement égal, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde.

Pour l'an prochain, je me garderai bien de proposer quoique ce soit, tant il nous manque des informations pour intelligemment contribuer.

Cependant, à l'exception du point soulevé par S.Feller concernant la durée des 2nde journée de match compris départage qui me pose problème, je considère avoir vécu, en tant qu'amateur éloigné du lieu de la compétition le meilleur championnat de France dont je me souvienne.

J'espère qu'une formule, qui gommera au maximum les aspects négatifs de chaque modèle et qui capitalisera le plus possible sur les points positifs qu'on peut rencontrer où qu'ils soient, sera planifiée l'an prochain.

D'ici-là, merci à toutes les participantes et à tous les participants, ils ont fait de ce 95e championnat de France un magnifique événement.


yegonzo, le
Si tu prends les résultats de la Coupe du Monde, même format même si ok plus de tours, il y a rarement eu des "peintres" dans le dernier carré.
Je dirais donc X assez élevé.

Concernant le système à double élimination, intéressant et à creuser amha.
Je vois tout de suite un gros inconvénient : si je ne me trompe pas, je calcule 2 tours en + avec le même nombre de joueurs, soit 4 jours, ce qui porte la durée à 14 jours au lieu de 10...


vampyr, le
Sur les frais d'hébergement, si les prix sont augmentés de 1 000 € par rapport à 2017 mais en incluant les frais d'hébergement/déplacement, ceux qui partent au premier ou second tour font une bonne opération.
Et je serais curieux de savoir si les frais des déplacements pour revenir d'Inde incluaient d'aller jusqu'à Albi.

Et pour info Romain Edouard est à 3/3 à l'open de Sants. Comme quoi le format permet aux joueurs de cumuler les tournois.


Chemtov, le
@Julo62 : Encore une fois : j'ai été très, très, très mesuré par rapport à ce que je pense vraiment de cette Coupe. En privé, avec mes amis, du club ou autres, nos termes (surtout ceux des jeunes, hier) étaient bien moins chatiés.

Et sur la possibilité de voir des nouveaux talents: et bien là aussi c'est aussi un échec complet, à l'exception de Mlle Djidjeli. L'apparition rapide, de quelques nouveaux en deux parties est juste une blague, de la poudre aux yeux. Alors que jouer neuf ou onze (mieux encore) rondes en tournoi fermé contre des champions est une vraie expérience (parfois révélation) utile à tous ( à eux, à la Fédé, aux Echecs). Quel gâchis !

Et pour attirer des gens, dans les salles ou ailleurs (internet) on peut faire plein d'autres choses plus dignes et différentes de ces... de cette ... de ces (zut, j'y arrive pas).


Krusti, le
De cette magnifique compétition à la fois festive et joyeuse où le sérieux des enjeux le disputait à l'âpreté des combats, il ne s'agirait pas de passer sous silence un match épique entre deux corpos "Chess24 France canal historique" à savoir "Heisenberg" et "King of the nil" qui nous on offert rien moins qu'un superbe Cobra !

Merci à eux.

[Event "Championnat de France 2022"]
[Site "ALBI"]
[Date "2022.08.17"]
[Round "5.2"]
[White "Boyer, Mahel"]
[Black "Girel, Joseph"]
[Result "1-0"]
[ECO "B45"]
[WhiteElo "2432"]
[BlackElo "2403"]
[PlyCount "79"]
[EventDate "2022.??.??"]

1. e4 c5 2. Nf3 e6 3. d4 cxd4 4. Nxd4 Nf6 5. Nc3 Nc6 6. Ndb5 Bc5 7. Bf4 O-O 8.
Bc7 Qe7 9. Bd6 Bxd6 10. Qxd6 Qd8 11. O-O-O a6 12. Nd4 Ne7 13. a4 b5 14. axb5
axb5 15. Bxb5 Bb7 16. f3 Nc8 17. Qc5 d6 18. Qb4 Qc7 19. Ba4 Rd8 20. b3 Rb8 21.
Ndb5 Qb6 22. Qd4 Qa6 23. e5 Ne8 24. Rd3 Bc6 25. exd6 Ncxd6 26. Qa7 Bxb5 27.
Nxb5 Qc8 28. Nxd6 Nxd6 29. Rhd1 Ra8 30. Qe7 Qb7 31. Qxb7 Nxb7 32. Rxd8+ Nxd8
33. Rd7 g5 34. c4 e5 35. Kb2 Ne6 36. Bc6 Rb8 37. Rb7 Rd8 38. Bd5 Nc5 39. Rc7
Na6 40. Ra7 1-0




atms, le
Krusti, que ma joie demeure.


Pour ma part, j'ai suivi les deux derniers tours comme un requin attiré par l'odeur du sang. Et chaque fois qu'un armageddon débutait, je détournai la tête, me souvenant de ma condition véritable et passai à autre chose.

Si l'on considère les sept dernières confrontations du tournoi mixte, une seule se règle en parties lentes, deux en rapide, une en blitz et trois en armageddon, avec, à chaque fois, la même joie malsaine d'être arrivé à "l'Armageddon", comme s'il s'agissait d'un nec plus ultra du jeu échiquéen. Alors qu'il s'agit d'une monstruosité inéquitable et dissymétrique : enjeux et temps de réflexion hétérogènes, parties indigestes.

Jules Moussard, qui aurait mérité de montrer (et d'intensifier) ses progrès au long d'un National, est donc le nouveau champion de France de rapides de blitz et d'armageddons. Qu'a t-il appris sinon à maîtriser ses nerfs ?

Un dernier point à propos de l'éternelle querelle des Anciens et des Modernes : il est très difficile aux premiers d'avoir gain de cause. Les arguments des seconds sont toujours les mêmes : le progrès, le sens de l'Histoire, etc. Sauf que l'Homme, avec son foutu progrès, a détruit la planète (très peu de sauterelles cette année) et exporté à cette échelle ses conflits autrefois tribaux.

Je retourne à ma relecture de La lenteur de Milan Kundera :

"En ralentissant la course de leur nuit, en la divisant en différentes parties séparées l’une de l’autre, madame de T. a su faire apparaître le menu laps de temps qui leur était imparti comme une petite architecture merveilleuse, comme une forme. Imprimer la forme à une durée, c’est l’exigence de la beauté mais aussi celle de la mémoire. Car ce qui est informe est insaisissable, immémorisable. Concevoir leur rencontre comme une forme fut tout particulièrement précieux pour eux vu que leur nuit devait rester sans lendemain et ne pourrait se répéter que dans le souvenir."

Allez Milan ! Allez l'Inter !


Davout, le
Victoire amère de Jules Moussard car il gagne la partie et le titre par une gaffe de Bacrot dans la partie Armageddon, gaffe que n'aurait surement pas fait ce dernier si la cadence avait été plus lente. Et donc, défaite amère de Bacrot pour les mêmes raisons.

Aucun joueur honnête, digne de ce nom, ne peut occulter ce constat. C'est la méthode pour déterminer un vainqueur qui pose problème. Il faudrait interdire la partie Armageddon et proposer plus de parties rapides, par exemple, si les parties lentes ne déterminent pas de vainqueurs.

Une autre solution serait si, ni les lentes ni les rapides ne déterminent un vainqueur, d'utiliser l'informatique pour le désigner. Comment ? Simplement en utilisant alphazéro et Stockfish, par exemple, qui détermineraient le % des coups joués (brillant, très bon, bon, douteux, imprécision, mauvais, gaffe...) comme le site chess.com le propose lors de l'analyse d'une partie. Ainsi, le joueur ayant la cote la plus élevée sur l'addition de toutes les parties du match serait déclaré vainqueur en cas d'égalité de points.

Cela n'enlève en rien les mérites du vainqueur et les quasi mérites du vaincu dans leur combat.


vampyr, le
@Ducouloir:
Moussard a appris à jouer contre un adversaire particulier en aller-retour ce qui est nettement différent d'en tournoi fermé à un tour.
Il s'est aussi entraîné au format coupe du monde, ce qu'il n'avait jamais fait. Et j'espère que cela lui portera chance par la suite.

@Davout:
Pour Bacrot, je t'invite à aller revoir le départage pour le titre à Agen 2017. A la place de Fressinet je ne sais pas comment j'aurais réagi. Cela permet de relativiser.


Pour le départage (dans le cas d'un fermé), je trouve que l'on devrait faire une primeur au dernier National. C'est à dire qu'en cas d'égalité, le vainqueur est celui le mieux classé lors du national précédent.


On a déjà vu plein de gaffes en zeitnot après des heures de jeu.
La gestion du temps est une donnée du jeu, quelle que soit la cadence.


Chemtov, le
@Davout : Non, non, ne donnez pas d'idées saugrenues à nos apprentis-sorciers fédéraux ! Je préfère le vieux dicton qui dit simplement et sagement : ''on n'analyse pas les blitz''.

Une Coupe à oublier, c'est tout. Ouf, c'est fini. Les deux très grands champions que sont Moussard et Bacrot n'ont plus à se vautrer dans ces exercices indignes.
Et bravo à eux pour avoir supporté cela (mais moi, je n'ai pas pu regarder en direct) (je ne comprends pas comment on peut aimer regarder cela).
Et finalement, merci au sage, Maître Dorfman, qui avait trouvé la bonne voie, celle de la sortie dès le début, en jouant bien, en dominant et en ne se souciant pas du temps.


atha, le
« Une autre solution serait si, ni les lentes ni les rapides ne déterminent un vainqueur, d'utiliser l'informatique pour le désigner. Comment ? Simplement en utilisant alphazéro et Stockfish, par exemple, qui détermineraient le % des coups joués (brillant, très bon, bon, douteux, imprécision, mauvais, gaffe...) comme le site chess.com le propose lors de l'analyse d'une partie. Ainsi, le joueur ayant la cote la plus élevée sur l'addition de toutes les parties du match serait déclaré vainqueur en cas d'égalité de points. »
Sauf que ce type de fonctionnalités sont plus là pour flatter l’ego qu’autre chose. Au mieux, ça permet de savoir à quelle point la partie était compliqué. Je m’explique : le pourcentage de bon coups par rapport à quoi ? Si la partie a fini par une nulle c’est c’est les 2 on aussi bien joué l’un que l’autre. Alors chesscom te dira que dans certain cas les blancs ont joué plus de bon coups, mais s’ils ont gaffé une perpétuelle, alors ils ont fait une énorme erreur qui annule tous les bons coup. Sauf que ça chesscom ne le prend pas bien en compte et dira que les blancs ont mieux joué. Mais les échecs ne marche pas comme ça.
Bref, je serais pas étonné qu’un paquet de joueurs stagnent voir régressent en utilisant cette outil. Il n’est en soit pas totalement inutile, mais en pratique quand je vois l’utilisation qu’en font certain YouTubeur, il vaut mieux s’en passer totalement.
Pour revenir à son utilisation pour un départage, on utilise quelle profondeur ? 20 ? Comme sur la plupart de sites ? Là c’est juste une vue erronée de la partie. Soit c’est trop parce qu’aucun joueur ne peux calculer à ce niveau (pour les amateurs en tout cas), soit c’est pas assez parce qu’en dessous de profondeur 26, l’ordinateur manque beaucoup trop de choses. Et même là un analyse profondeur 40 sortira un rapport de parti différent.
Bref, tout sauf une bonne idée quand on sait comment marche un ordinateur et encore plus les rapports de partie.

Une idée qui mériterai d’être poussée, c’est de départager les joueurs en leur proposant une étude.
Le premier qui trouve gagne et passe au tour suivant. Et même si ce n’est pas une partie d’échecs, le joueur est jugé sur sa capacité à analyser en détails la position, comme dans une partie longue.
On pourrait dire que l’un pourrait être avantager s’il connaît déjà l’étude mais la même chose se passe déjà dans les ouvertures : celui qui connaît le plus est avantagé.


Domi77, le
J'aime bien ces idées @atha
Bon, elles ne seront jamais mises en place (trop "disruptif") mais j'aime beaucoup.
A peaufiner évidemment mais c'est intéressant.

A propos du challenge sur la résolution d'études d'étude j'avais été très impressionné par ce "match" Carlsen vs Ian Nepomniachtchi dans cet exercice sur la recherche de mat en temps limité :
Magnus Carlsen vs Ian Nepomniachtchi - FINDING CHECKMATES


Chemtov, le
Je propose que le Championnat ( tournoi fermé évidemment ) commence en décalé, deux jours avant les autres tournois ( pour avoir de la marge à la fin, au cas où... ). Si à la fin il y a des joueurs ex aequo, et si la foule avide de sang veut alors absolument un vainqueur, on dispose de deux jours pour faire des choses sérieuses.

Par exemple, chaque jour, une partie de 12h00 ! Quasiment sans limite de temps ! Pour jouer la partie parfaite !! Avec des repas à la table, une surveillance médicale, une banquette pour piquer une somme et recharger ses batteries, une demi-heure de Kyûdô pour nettoyer l'esprit...


Chemtov, le
On annonce l'Alpe d'Huez, pour les Championnats 2023 !
Super ! Enfin une bonne nouvelle ! Continuez comme ça ! ( par exemple en cessant de mettre les Chts jeunes à Agen où ils sont prévus pour deux ans encore ).


Julo62, le
@Ducouloir

"Allez l'Inter !"
Provocation inutile !
Mais amusante !!
Donc indispensable :-)

Concernant ton retour sur le Anciens/Modernes, j'espérais avoir tenté d'être mesuré.
Et je suis assez déçu si ce n'est pas le cas.

Plus généralement, je trouve ton argumentaire en décalage avec ce que nous vivons actuellement, là où personne ne parle plus de Progrès (concept éminemment positif) mais, au mieux, d'innovation comme si la nouveauté était systématiquement un progrès, ce qui est faux.
On assiste tellement à une promotion aveugle et tout aussi erronée, au mieux, du ne rien faire, car on a toujours fait ainsi ; ou du c'était mieux avant, je suppose par ignorance.

Oui, le Progrès cherche naturellement à courir sur la ligne de crête entre tous ces travers.


Il n'empêche, et moi aussi je maintiens, le champ lexical dont on use, surtout à l'écrit, surtout en public, a de l'importance.
Ces simples choix de la facilité (et peut-être destinés à clôre une discussion sans écouter l'autre) discréditent un discours.
C'est dommage, surtout si on croit avoir une vision intéressante à partager.
J'ai eu, moi, ce défaut d'avoir apprécié regarder les retransmissions du championnat, je n'ai pas crû voir se vautrer quiconque.
Les mots ont un sens, me semble-t-il.

Au passage, puisque la question avait été anodinement posée, il semblerait que la Fédération et les organisateurs albigeois ont très largement apprécié leur collaboration (je les comprends), et que rendez-vous a été pris pour le futur, mais l'an prochain, c'est le club de Grenoble et la ville de l'Alpe d'Huez qui accueilleront la grand'messe.

Édit: nos messages se sont croisés.

Des parties "parfaites", il en existe beaucoup, regardez les bases de données des confrontations cybernétiques.
L'être humain est incapable de perfection, une telle quête aurait scandalisé nos Anciens, ils nommaient cela l'ubris.


Autant il est facile de jouer des blitz ou des parties rapides - y compris contre l'élite mondiale - autant il devient ardu de trouver des occasions pour jouer des parties classiques. Et l'on peut dire que ces dernières années, les occasions ne se sont pas multipliées.

Le Championnat de France est (était ?) le seul tournoi fermé en cadence classique de haut niveau disputé en France annuellement. Le seul. C'est donc une idée lumineuse que de le supprimer. Et ça servira, à n'en pas douter, la progression de nos futurs bons joueurs.

Je râlais déjà à chaque édition du Cap d'Agde, que c'était autant d'occasions manquées pour faire, en France, un deuxième tournoi fermé. Mais l'argument des paillettes est irrésistible : certains grands noms ne seraient pas venus... Enfin, certains, pas tous. Karpov n'aurait pas pris le risque d'être tactifié par Romain Edouard ou Christian Bauer. Mais Ivanchuk ou Bu ou Hou seraient venus, et le tournoi ne s'en serait pas moins bien porté.


@Chemtov : vous en faites (beaucoup) trop pour descendre cette formule. Je crois qu'on a compris que vous étiez farouchement contre, mais que de propos excessifs ! Vous ne retenez RIEN de positif ?
Feller à fait les 2 coups les + horribles de ce tournoi (contre Cornette), les 2 en parties longues pourtant.


Chemtov, le
@Julo62 : Je suppose que votre troisième ou quatrième paragraphe était plus ou moins pour moi (me concernait). Alors, je ne tiens pas à clore un débat... je n'en ai jamais ouvert !

Et rassurez-vous, pour moi ''l'écrit'' et ''en public'' n'ont pas plus d'importance qu'autre chose. Je dis ce que je pense, c'est tout. Et je crois que cela ne peut toucher que les auteurs de cette scandaleuse mascarade de championnat. Mais... bon... je ne vais pas me gêner et prendre des pincettes. N'inversons pas les rôles. C'est quand même eux qui ont commis cette action nuisible pour les Echecs. Et c'est nous les victimes ( oui, je sais, pas vous ).

Pour : ''C'est dommage, surtout si on croit avoir une vision intéressante à partager.'', je ne vois aucune ''vision'' nulle part.
Quant aux champions qui se sont ''vautrés'', oui, ce n'est peut-être pas le bon terme ( mon français n'est pas très bon ). Je voulais dire des champions qui ont été forcés de se plier à des règles abaissantes, les amenant à jouer très mal ( pertes de pièce dans l'ouverture, mat en deux, etc... ). Cela vous plait peut-être, moi je ne supporte juste pas de voir ça ( trop de respect pour ces champions ).

Mais bon, vous m'aviez très bien compris.

@ doubrrriouchkouf : Sur la formule, non, rien de positif. Peut-être les parties de Dorfman ? Comme il n'y a rien de positif dans aucun rapide. Autrement j'ai effectivement suivi quelques parties longues, comme en 2019 et avant. Mais là, il n'y avait rien de spécial de plus. Vous avez vu quelques ''grandes'' parties ? Oui, Feller a très mal joué une partie ( pas l'autre, on vous l'a déjà dit ). Et non, suivre des rapides ne m'intéresse absolument pas ( pas le temps de réfléchir, je parle de moi, je regarde et tente toujours de comprendre sans le curseur de la machine ).


Je suis certain que ni Bacrot, ni Fressinet, ni MVL, ni Moussard, n'auraient pu acquérir leur expertise mondiale, leurs compétences exceptionnelles, dans le jeu d'échecs en ne jouant que dans des tournois de Blitz ou d'armaguedon, ni même dans des parties rapides...

Et c'est bien en jouant aux échecs en cadence lente, dans des parties de plusieurs heures qu'ils sont devenus les champions que l'on connait.

A partir de cette idée, je partage l'opinion de Chemtov, selon laquelle, l' un des aspect fondamentaux du VRAI Jeu D'Echecs, est la réflexion, l'intelligence Humaine, la capacité à étudier, et résoudre des positions sur l'échiquier pour trouver les clefs cachés et les idées cachées comme des trésors.
Et je ne confonds en aucune manière, aux échecs comme en sciences, la connaissance, la réflexion, la synthèse, la compréhension, avec l'amateurisme, la superficialité, la vulgarisation.


Krusti, le
Ah ces vétérans !!!
Je cherche partout un gambit du Roi "nature" c'est à dire directement issu de 1.e4 e5 2.f4 et c'est chez eux que je vais trouver mon bonheur.

Ici il s'agit d'un contre-gambit Falkbeer et on observera (si l'on en a envie) que le pion noir qui prend en f4 ne bougera plus de la partie... longue... Les noirs loupent par ailleurs un mat en 5 à la fin (la fatigue ? Il ne semblait pas inaccessible).
Merci à ces deux joueurs.

[Event "Championnat de France 2022"]
[Site "ALBI, France"]
[Date "2022.08.18"]
[Round "6.3"]
[White "Ricter, Jean-Paul"]
[Black "Bonnafous, Michel"]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "C36"]
[WhiteElo "2036"]
[BlackElo "1899"]
[PlyCount "95"]
[EventDate "2022.08.18"]

1. e4 e5 2. f4 d5 3. Nf3 exf4 4. exd5 Nf6 5. Bb5+ c6 6. dxc6 Nxc6 7. c3 Bd6 8.
d4 O-O 9. O-O Bg4 10. Nbd2 Ne7 11. Bd3 Ng6 12. Qb3 Qc7 13. Nc4 Be6 14. Qb5 Bd7
15. Qb3 Be6 16. Qb5 Bd7 17. Qa5 b6 18. Qa6 Bc8 19. Qa4 Bd7 20. Qc2 Rae8 21.
Nxd6 Qxd6 22. Ne5 Nd5 23. Nxd7 Qxd7 24. Bxg6 fxg6 25. Bd2 g5 26. Rae1 Nf6 27.
Rxe8 Rxe8 28. Re1 Rxe1+ 29. Bxe1 Qe7 30. Bf2 Ng4 31. h3 Nf6 32. Kf1 g6 33. Qe2
Ne4 34. c4 h5 35. d5 Kf7 36. b4 Qe5 37. Kg1 g4 38. hxg4 hxg4 39. d6 g3 40. Be1
Qd4+ 41. Kh1 Nxd6 42. Qf3 Nxc4 43. Bxg3 Qa1+ 44. Kh2 Qh8+ 45. Kg1 Qd4+ 46. Bf2
Qf6 47. Qb7+ Ke6 48. Qxa7 1/2-1/2


Julo62, le
@Chemtov
"Mais bon, vous m'aviez très bien compris."

Oui, bien entendu et là n'est pas la question.
Lorsque je parlais de vision intéressante à partager, je parlais, sans ironie, de la vôtre.
J'apprécie, même si je ne les partage pas forcément, de lire vos opinions sur bon nombre de sujets.

Peut-être me considérez-vous comme trop "sensible", mais je trouve qu'il existe suffisamment d'endroits, surtout sur le Net où l'agressivité et l'invective ont le monopole.
J'ai plaisir à fréquenter ce forum, et je trouve qu'il est dommage de ne pas, autant que possible, tenter de le prémunir de ces dérives.
Vous affirmez que c'est lié à une mauvaise maîtrise de la langue, ok, pourtant je trouvais une certaine constance dans le choix des termes que vous utilisiez ;-)
Si tel n'est pas le cas, je vous prie de ne pas me tenir rigueur pour cette méprise.

Pour conclure, pour ma part, maintenant que l'été, et les Nationaux, se terminent, permettez-moi de vous souhaiter, pour vous et votre club, une bonne saison.
Je mesure que vos activités, pour le développement des Échecs et l'accompagnement de vos sociétaires, sont nombreuses et utiles, en tout cas à mes yeux.
Je vous y souhaite la plus grande réussite.

Sincèrement.


Restons positif
Ces derniers jours de nombreux intervenants ont souligné l'importance de la cadence classique pour les échecs.
Mon voeux pour 2023, revoir dans le Grand Est et plus particulièrement en Alsace un vrai open à cadence lente (style 1h30 + 30 mn + 30s). Avec 9 rondes en 9 jours allez je veux bien concéder en 8 jours si on peut prendre un bye.
J'ai beau habiter entre Bischwiller, Strasbourg et Mulhouse , bref une terre d'échecs ! Cela fait maintenant plusieurs années qu'il n'y a plus aucun tournoi dans la région qui réponde à ces critères.
Je n'ai rien contre les autres cadences mais svp il faut aussi une offre pour ceux qui souhaitent jouer aux échecs classiques. Car c'est bien de cela que nous parlons :la mort à petit feu des échecs classiques en France et plus particulièrement dans le Grand Est ou il n'y a plus rien! Ceci avec la complicité de la fédération, des ligues, des comités départementaux, des grands clubs, bref de tout le monde.


une petite idée : un premier tournoi toute rondes de semi-rapides sur 2 jours avec 16 joueurs, et les 8 plus forts alors là oui un 2ème tournoi en formule Coupe avec départages - simple idée...


Wisemas, le
35 parties longues, 31 parties rapides ou blitz. Il est bien sûr compliqué avec de telles chiffres de dire qu'il s'agit d'un championnat de France de parties longues.

C'est un championnat de France multi-cadences de façon à augmenter le dynamisme et la visibilité : coups joués avec plus de rapidité, retournements de situation que l'on ne voit que très rarement en parties longues, parties rapides quand les opens ne jouent pas en soirée.


Je pense que tout le monde a bien compris que l'objectif n'était pas les parties longues.


Krusti, le
Une bien agréable ITW de ma chère Almira qui n'est que sourire (et messages à moitié codé). Un régal qui fait honneur à l'intitulé de ce post.


J'ai jeté un oeil sur l'évolution du elo de nos deux finalistes du mixte. Amusant de voir qu'Etienne Bacrot à un classement équivalent à celui qu'il avait il y a 19 ans...


Davout, le
tout le monde n'a peut-être pas lu ce compte rendu de FE :

"Premier bilan de la nouvelle formule à élimination directe

Côté spectacle. Nous ne nous sommes pas ennuyés : les départages ont été palpitants, et suivis avec enthousiasme par plusieurs milliers de spectateurs en direct sur internet. Le National, qui ne suscitait plus qu'une ferveur modeste, a retrouvé sa popularité. L'objectif de la nouvelle formule était de faire de cet événement un divertissement spectaculaire, la mission est accomplie... du moins auprès des joueurs de clubs. Car est-ce vraiment suffisant pour faire des échecs un sport grand public ?

Moins de parties nulles ? Pas vraiment à la cadence classique ! Dans le National mixte, le taux de nulles oscillait entre 58 et 69% de 2016 à 2019. Pour l'édition 2022, ce pourcentage est de 66,7%, donc dans la fourchette haute. À partir des quarts de finale, le pourcentage de parties nulles atteint même 93% ! Une fois passé le premier tour et ses affrontements "déséquilibrés", le réflexe a donc surtout été de ne pas perdre, car il est presque impossible de recoller au score dans ces mini-matchs de seulement 2 parties classiques. En résumé, la nouvelle formule a en grande partie neutralisé les parties lentes, qui semblent être une source d'embarras pour les organisateurs.

Pour les joueurs. Les participants interrogés portent globalement un regard mitigé sur ce nouveau système. Christian Bauer a souligné la plus grande volatilité des résultats : "Si tu n'es pas en forme, bye bye". Un reproche partagé par des nombreux participants, plutôt sévères vis-à-vis d'un format qui convient davantage à une Coupe, plutôt qu'à un championnat qui décerne le titre national. Sébastien Feller ajoute que les départages le soir, pouvant durer jusqu'à minuit, sont excessivement exigeants pour les joueurs. Il a cependant souligné un avantage pour les joueurs éliminés : le tournoi s'arrête alors immédiatement, ce qui est moins pénible que de jouer jusqu'au bout un tournoi fermé sans aucune ambition lorsque l'on rate son entame. Laurent Fressinet a aussi noté l'engouement des amateurs présents à Albi, ce qui fait forcément très plaisir aux joueurs des Nationaux, interpellés et congratulés.

Légitimité du titre. Le système à élimination directe n'a pas empêché les favoris de jouer les premiers rôles. La finale entre Jules Moussard et Étienne Bacrot, n°3 et 4 français, prouve que la logique sportive a été respectée. Néanmoins, depuis les 1/4 de finale, les deux finalistes se sont toujours qualifiés lors des départages, après deux parties nulles à la cadence classique. Voir le titre de champion de France classique être décerné principalement en parties rapides, y compris par des "Armageddon" durant lesquels des pièces ont été données en un coup ou des mats en 3 coups oubliés, peut légitimement provoquer des interrogations.

L'ouverture à de nouveaux joueurs. Avec 16 joueurs sur la ligne de départ, les Nationaux se sont ouverts à de jeunes participants, parfois avec succès. Sarah Djidjeli, championne de France U20, est ainsi parvenue jusqu'en demi-finale. Ce renouvellement est le bienvenu, et nous permet de découvrir tous les talents tricolores.

Terminons ce premier bilan par la question posée par Yannick Gozzoli, et qui résume bien la tension qui peut exister entre la volonté de rendre le championnat plus spectaculaire, et l'intérêt des joueurs : "Est-ce que je suis là pour faire plaisir aux gens, ou est-ce que je suis là pour mon objectif personnel ? Il faut trouver l'équilibre."

Il est beaucoup trop tôt pour rendre de façon péremptoire un jugement définitif sur ce nouveau format. L'avis des spectateurs, mais aussi des joueurs, devra être pris en compte de façon rigoureuse. Les avantages et les inconvénients devront être évalués sereinement, tout en gardant à l'esprit qu'il n'existe pas de formule parfaite. Affaire à suivre !"

Est-ce que la FFE demandera l'avis aux joueurs et aux joueuses ? Rien n'est moins sûr... Car il y a la question du "nerf de la guerre" : l'argent donc le financement de tournois. Les impératifs budgétaires des uns risquent de se heurter aux désirs des autres.

Serait-ce la fin d'un certain professionnalisme chez les joueurs d'échecs ?


Chemtov, le
@Wisemas : Oui. Mais ce serait juste bien si la FFE, honnêtement, l'énonçait ainsi. Une Coupe, en rapide et en blitz.

Pour faire croire au public qu'il pourrait rivaliser aussi avec de très grands champions, puisque ceux-ci ne voient plus des passages en finale archi-nulle en un coup, des mats ou des pertes de pièces en deux coups ( Ma chronique de demain, dans mon canard local ).

Puisque tu ne peux pas progresser, public, et bien faisons que le jeu de vos maîtres régresse. Tirons, tirons vers le bas.
La solidarité dans la médiocrité.

@Davout : E.E. pas F.E. (même si E.E./F.E. c'est BK qui, comme Sophie Milliet, avait voté sagement contre cette formule )
''La fin d'un certain professionnalisme chez les joueurs d'échecs ? '' Ou le début d'une nouvelle sorte de professionnalisme local obligé ?


Formule sympa finalement, méritant d'être un peu revue.
Les traditions, oui, bien sûr, mais un peu modernisées, ce n'est pas mal du tout.
C'est comme ça qu'on avance : peu à peu, n'en déplaise à certains traditionalistes excessifs.
Et j'en fais pourtant partie des 'traditionalistes'.


Davout, le
@Chemtov
"E.E. pas F.E."
Exact, je viens de m'en rendre compte...

'' Ou le début d'une nouvelle sorte de professionnalisme local obligé ? "

Vous voulez dire franco-français ou propre à la FFE par le terme "local" ?


Krusti, le
Madame la maire d'Albi est ravie de cette compétition et se voit remettre un échiquier (+pièces) signé MissBoll par notre président. Un grand et beau moment d'émotion.
Crédit photo Jean-Baptiste Mullon, véritable couteau suisse de la Fédération.
Que la joie soit dans les cœurs !


Domi77, le
oh la la quand je vois Eloi adulte (presque vieux), lui que j'ai connu gamin, j'ai l'impression de venir d'une autre planète...


Renan, le
@Davout,

Intéressant ton commentaire de 16h42 et pour aller dans le sens de Chemtov: Pourquoi changer de formule (style coupe de France ou style tournoi de tennis?) si le taux de nulle est de 66,7% (dans la fourchette haute) comme avant?
Pourquoi ne pas essayer autre chose ?(est ce que tout a été tenté ?).( Il me semble qu'il y a eu une victoire à la pièce une fois?)...
Pourquoi cette formule n’a t’elle pas été faite pour les opens? (C'est gênant en effet de partir à la 1ere partie perdue!)

En regardant les Europe échecs d’il y a 20 ou 30 ans,il y a toujours eu un ou deux joueurs plus faibles (plus jeune?) que les autres (avec un elo conséquent tout de même) lors du championnat de France.

L’intérêt des joueurs est de jouer à un moment (mi août) ou il y a peu de tournois en France.Les joueurs viennent donc pour leur passion!
Le joueur d'échecs qui vient pour le championnat ( le gain est minime voir inexistant par rapport à il y a quelques années.) ou pour jouer un open, cela lui coûte !
Donc pas convaincu du tout de cette nouvelle formule.


Chemtov, le
@Crepuscule :
"Restons positif". Oui.Heureusement E.E, les joueurs, les commentaires, sont rassurants. Mais la menace persiste. Restons vigilants.
Pour l'open en 9 rondes (9, c'est beaucoup, 7 peut-être) j'y suis tout à fait favorable. Si j'arrive à solidifier mon partenariat avec la ville, je vais y penser. Pour la cadence plus longue, j'aimerais bien aussi. Mais nous avons des contingences de salles qui ne le permettent pas pour l'instant.

@Davout : Les deux mon général.

@doubrrriouchkouf : ''Et j'en fais pourtant partie des 'traditionalistes''. Pas moi. Je ne m'intéresse pas aux traditions en soi. Il faut être pragmatique et toujours chercher ce qui est le mieux pour les joueurs. Afin qu'ils puissent jouer (déjà, tous, sans éliminations!) dans des conditions optimales, avec surtout des cadences de jeu non tronquées. C'est tellement bête et banal de dire ça, ça se comprend dans le monde entier, sauf ici (mes amis allemands se marrent de nouveau en ce moment, en voyant les prestations de nos champions). Alors oui, dans ce sens, cela peut-être une tradition : défendre d'abord les intérêts des joueurs.

@domi77 : Oui. Bientôt à la retraite. Mais pas à la FFE, j'espère...

@Renan : Ce qui est grave, c'est qu'on a viré les grandes vedettes, OK, Marie, Iossif, Lagarde, etc... mais on a aussi volé leur National aux jeunes qui étaient là ! C'était une très bonne idée un National à 16, avec les champions jeunes, mais à condition... qu'ils jouent ! Quelle chance, ils ont perdue. Tout ça, pour... rien. Ah... Si... La joie est dans les coeurs !


Krusti, le
Même au mois d'août l'information diffuse par delà le cercle très fermé que constitue la planète échecs.

C'est sur Europe 1 !

Que la joie soit dans les cœurs (mais aussi sur les ondes).


Chemtov, le
Merci. Très bien. Factuel, simple et sans rien cacher de la supercherie. Je garde et j'imprime pour affichage au club. Un bon complément de ma chronique de demain.

Mais je me pose une question: qui est qualifié pour l'an prochain ? Si on revient à 10 joueurs : juste les 8 quart de finalistes et les deux premiers de l'Accession ? Maurizzi, Lagarde... out ?


Davout, le
Je vais poster sur un nouveau fil, une proposition de formule pour le prochain championnat de France.
C'est une piste de réflexion bien sûr.


Krusti, le
Merci, bonne idée.


Chemtov, le
@Davout : Essayez de réintégrer les éliminés dans les qualifiés. Disqualifiés en deux rondes seulement, c'est un peu dur...


Krusti, le
Un message chaleureux de notre Premier Fédéral Adjoint et quelques photos...


Davout, le
@Chemtov.
Désolé, je viens de lire votre message, or j'ai déjà posté ma proposition de formule.


Krusti, le
Le club de Cassis Échecs exprime sa satisfaction à l'issue de cette semaine à Albi. C'est par ici...


Krusti, le
Et l'échiquier Agenais partage également sa joie.


Chemtov, le
Et le Cercle d'Echecs de Strasbourg aussi ! Suite aux remarquables performances de ses anciens ( deux seniors plus et un vétéran, Champion de France ) ainsi que d'autres ( notamment un jeune à 5,5/9 ). Je prépare le texte de notre AG dans ce sens ! Bravo à tous !
( sauf aux organisateurs de la funeste Coupe... mais sachons tout de même séparer le bon grain de l'ivraie !).

Personnellement j'ai toujours adoré les Championnats de France. J'en ai fait une vingtaine, sur place, d'abord comme... spectateur en 1966, 1968, 1969 et 1970, puis comme joueur de 1971 à 1980, commentateur en 1982, de nouveau participant en 1984 et 1985, puis de nouveau comme spectateur, puis aussi comme représentant de la Ligue du Grand Est, en séminaire de travail, en 2017 et 2019.
Et autant de villes visitées, découvertes, savourées. Un très bel événement qui appartient à tous... et qu'il ne faut pas détruire.


Chemtov, le
Sur ce... promis... je n'ouvre plus ce fil pour vous embêter. Faut passer aux choses sérieuses... la rentrée est là, assez effrayante... mais pas insurmontable.

Quand faut y aller, faut y aller. Et on est forcé de réussir !


Merci Krusti, pour ces quelques contrepoints. Le dogme nuit.


Krusti, le
De rien...
Le grand échiquier Asnières rend hommage à son champion et observe:
Pour conclure, il faut souligner l’excellence de l’organisation ! Assurément le plus beau championnat de France de ces dernières années. Félicitations à la FFE, au Club d’Albi, à la Ligue Occitanie et au Comité Départemental du Tarn.
...
Que la joie soit dans les cœurs !


Renan, le
Le championnat 2024 aura lieu à Albi?


Je pense que les messages publiés sur France Echecs sur ce championnat de France Albi 2022 contiennent de très bonnes idées visant à améliorer le format technique du Championnat de France, comme les arguments sur le choix d'un tournoi fermé, tournoi ouvert, format coupe, cadence de jeu, mode de départage etc...

J'espère que les responsables décideurs de la FFE liront le forum et en tiendront compte pour l'édition 2023.!

Sinon bravo et Merci à tous les organisateurs de la ville d'albi pour la réussite de cet événement...pour les participants certes ..mais aussi pour les spectateurs comme moi grace aux retransmissions videos en direct commentées par le GMI Anthony Wirig.

Enfin Merci aussi naturellement à Europe-Echecs pour l'excellente couverture des parties de ce championnat de france : tous les échiquiers en direct simultanément dans l'application EE, les comptes rendus journaliers, les plus belles positions à savourer...etc.


Krusti, le
L'enthousiasme des palois qui suivent leurs jeunes fait plaisir à voir (et à lire...)
Et Tarn-Info qui s'adresse au plus grand nombre... (Source le Tarn libre).


Krusti, le
Olibris n'a pas été encore remercié je crois et pourtant grâce à eux nous avons pu apprécier un nombre important de "pastilles video" du meilleur effet. Et en français !!! ;-)


Krusti, le
Un article dans la Dépêche avec à la fin quelques éléments d'ordre économique.


Krusti, le
Petit montage bien agréable qui vient de sortir !


Krusti, le
Depuis 2001 à Marseille, les championnats de France d’échecs n’avaient connu pareille affluence.
C'est ainsi que commence un autre article de la dépêche avec, en sus, un très joli cliché.


Chemtov, le
Nous n'avons pas du tout le même décryptage.


mop, le
Dans son interview, Almira indique :
"Je suis une joueuse d'échecs à mes heures perdues maintenant j'ai changé un peu de vie"

Est-ce que quelqu'un peut décrypter cette phrase ?


Krusti, le
Almira tient aujourd'hui un restaurant Le Cellar 9 Rue de Crussol 75011 Paris (que je conseille avec force) et on peut bien imaginer qu'elle a la tête ailleurs même si dans la salle du sous-sol traine un jeu d'échecs. On ne se refait pas.
Je donne cette information sur la seule base de ma visite dans ce lieu où la gastronomie y est très singulière (et délicieuse). Elle ne me connait pas mais moi je la reconnais. :-)


Krusti, le
Hommage à la clef de voûte de tout le dispositif Albi2022: Les bénévoles !


mop, le
Merci Pour l'info Krusti !


splash, le
Un grand merci a la meteo et a cet episode orageux qui a rendu les opens jouables


Le CdF 2022 a connu un vif succès et a bénéficié d'une bonne organisation : vastes locaux, salle munie d'une grande tribune et climatisée dédiée au National, franche implication des membres de la FFE et des bénévoles des clubs d'Albi et du Tarn.
Toutefois, sans le providentiel épisode orageux survenu au 3° jour, l'atmosphère aurait été difficilement supportable 9 jours d'affilée dans la grande salle des Opens.
Ce qui amène à poser la question, l'été 2022 ayant de fortes chances d'avoir une nombreuse descendance. Faut-il pour des raisons sanitaires continuer à organiser les championnats d'été dans une zone (Agen, Albi, Nîmes) guère réputée pour sa fraîcheur estivale ?
Ne faudrait-il pas se concentrer à chercher des lieux d'accueil situés en montagne, comme ce sera le cas en 2023, ou dans des départements au climat plus clément (Finistère, Côtes d'Armor, etc ...) ?
C'est d'ailleurs un problème sociétal qui ne touche pas le seul monde des Echecs.


Franxis, le
Agen était climatisé , c'était parfait. Nimes pas climatisé , c'était très dur.


Renan, le
Encore faut-il que des municipalités dans des départements ou régions avec un climat plus clément soient d’accord pour organiser des Cdf ...
Le point commun entre Albi,Nîmes et Agen?...3 villes loin de l’océan pour espérer avoir un peu de fraîcheur.


splash, le
petit point qd même a améliorer aussi c'est la visibilité des parties du national sur place

on était a +10m avec seulement 4 échiquiers projetés qui tournaient

si on voulait vraiment suivre une partie il fallait sortir le téléphone et outrepasser le fait qu'il fallait le mettre en mode avion :-(

bref j'y allais de temps en temps mais n'y restait pas longtemps


Chemtov, le
Bah... Il faut revenir au grand show des années 90 ! Il y a juste trente ans, on faisait les commentaires à l'ancienne, de manière joyeuse et dynamique. Dans la salle du dojo du CREPS de Strasbourg, mon ami Szabolcsi et moi, nous avions plusieurs grands échiquiers muraux et un panier de friandises. Nous commentions et analysions les parties, en direct (des jeunes nous apportaient les coups joués), avec le public assis sur les gradins. Et à chaque bonne variante proposée, nous lancions un petit chocolat au bon élève (le président Jean-Claude Loubatière était très bon à cet exercice). Bien sûr, il y avait un peu de triche mais... de ceux qui soufflaient aux voisins, plus faibles, pour qu'ils puissent aussi gagner des chocolats.

A l'époque, c'était évidemment un tournoi fermé. En 16 rondes ! (Je n'avais pas joué, bien qu'ayant un elo supérieur à la moyenne du tournoi).

Pour les prochaines éditions, espérons un championnat plus régulier dans les Alpes ( il y eut déjà Courchevel, Val Thorens, Meribel, Val d'Isère et chez les jeunes, plusieurs fois Le Grand Bornand ).


Tonton, le
Merci @splash pour le retour.
Les échiquiers incrustés -avec les vidéos des protagonistes- tournaient effectivement toutes les minutes sur les écrans des côtés. Ceux-ci servaient à montrer une seule partie.
Par contre sur l'écran central, à partir des demi-finales où il n'y avait plus que 4 parties (National mixte et féminin), les échiquiers étaient quasi toujours visibles.
Il est vrai que pour les 8eme de finale (National mixte et féminin soit 16 échiquiers), l'exercice était plus ardu : on avait fait le choix de faire tourner en mode 6/6/4 toutes les 3 minutes... peut-être valait-il mieux montrer toutes les parties en cours sans faire tourner en les répartissant partout ?!?

Sinon un système hybride (salle de commentaire avec du public sur place ET aussi à distance) peut être une idée... surtout si le système est sponsorisé par une bonne marque de confiserie qui proposerait ses M.I.gnardises dans de belles Coupes, pour honorer le système ;-)


Julo62, le
@Tonton

Je regarde régulièrement des retransmissions sur le net, en général ça semble très difficile pour la réalisation de coller avec les commentaires et la rapidité d'évolution dans les différentes parties.
J'ai trouvé que c'était plutôt beaucoup mieux au CdF qu'ailleurs.
Ça ne doit pas être simple, bravo !
Il y a sans doute plein de choses à améliorer, mais globalement, sur ce plan là (réalisation pure), c'est du très haut niveau en terme de couverture d'événements sportifs (en général !).
Bonne continuation !


Krusti, le
Dans son habituelle chronique hebdomadaire le pacifique journaliste Pierre Gravagna fait état cette semaine dans libé du partenariat entre l'excellent site "Apprendre les échecs en 24 heures" et la Fédération.
Il évoque également bien entendu les commentaires durant #Albi2022
A vos kiosques !


Krusti, le
Mais dans quel contexte cet inconnu a-t-il pu dire :
"Et on passe sa vie à boire du thé, à parler et à jouer aux échecs."


Krusti, le
Zut erreur balistique. (Mes excuses auprès de la modération).


Krusti, le
Interviews bonus du 95e Championnat de France d'échecs avec l'avis de plusieurs compétiteurs, compétitrices. Yannick Gozzoli intervient longuement et de manière très intéressante.


Krusti, le
Vu sur la page FB d'Olibris une video récapitulative.


Renan, le
ça a la couleur du canada dry, la couleur du canada dry, mais hélas c'en est pas!


Krusti, le
Très belle couverture d'#Albi2022 par Europe-échecs dans le numéro 735 d'octobre 2022 reçu fin de semaine dernière.
A noter un gros problème de mise en page dans la rubrique de Libi




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité