France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 23 janvier 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Le grand prix FIDE Fev.2022 par thierrycatalan le  [Aller à la fin] | Actualités |
La FIDE à communiqué les participants au prochain grand prix de février...avec la wild Card pour Nakamura...et pour Dubov...

Bien sûr..on attend tous qui seront les deux qualifiés pour le prochain tournoi des candidats..


FIDE Grand Prix 2022 -
Participants Joueurs qualifié via Elo (12/21)

Ding Liren Elo 2799 – 3e
Levon Aronian Elo 2772 – 6e
Anish Giri Elo 2772 – 7e
Wesley So Elo 2772 – 8e
Shakhriyar Mamedyarov Elo 2767 – 9e
Alexander Grischuk Elo 2764 – 10e
Richárd Rapport Elo 2763 – 11e 
Maxime Vachier-Lagrave Grand Swiss 2761 - 12e
Leinier Domínguez Elo 2752 – 15e
Hikaru Nakamura Wildcard FIDE 2736 – pas dans la liste
Nikita Vitiugov Elo 2731 – 19e
Wei Yi Elo 2729 – 21e
Vidit Gujrathi Coupe du Monde2727 – 22e
Dmitry Andreikin Elo 2724 – 23e
Daniil Dubov Wildcard organisateur 2720 –24e
Yu Yangyi Grand Swiss 2713 – 27e
Sam Shankland Coupe du Monde 2708 – 29e
Alexei Shirov Grand Swiss 2704 – 31e
Vladimir Fedoseev Coupe du Monde 2704 – 32e
Alexandr Predke Grand Swiss 2682 – 52e
Grigoriy Oparin Grand Swiss 2681 – 55e
Vincent Keymer Grand Swiss 2664 – 74e
Amin Tabatabaei Coupe du Monde 2643 – 108e
Étienne Bacrot Coupe du Monde 2642 – 111e


Renan, le
Bonne nouvelle,il y a 2 français dans la liste...
Il ne manque pas un troisième nom?
Quel est le format de ce grand prix?...un format style tournoi de tennis?


So joue bien, donc.
Ca va être hyper-dur pour MVL, mais on y croit !

@Renan
en gros :
+sieurs poules
4 (ou 8 ?) qualifiés puis matches 1 contre 1 jusqu'à finale
Attribution de points selon performance des joueurs dans chaque tournoi


Le 3ème nom est déjà qualifié.


?


mop, le
Le 3ème nom ne jouera pas non plus le Tata Steel.


Et il est tellement bon qu'il est devenu no.2, non ?


Moi non plus je ne jouerai pas le tata steel. Tournoi amateurs annulé.


Et les DEUX meilleurs se qualifient pour les candidats ça va être chaud pour les français... peut-être trois si Radjabov se disqualifie encore une fois ;)


Force, réussite et une part de hasard, nécessaires pour passer.


Chemtov, le
@Kouvitch : Radjabov et peut-être aussi Nakamura qui ne joue pas là où les populations sont confinées. Et comme ça craint assez dans ce sens...


Sur le site de Chessbase France Actualité il y a une longue interview de Carlsen traduite en français dans laquelle Carlsen revient sur sa perte d'intérêt et de passion à disputer un prochain championnat du monde....mais heureusement il semble toujours passionné par le jeu en tournoi.

Voici le lien vers l'interview de Carlsen


https://fr.chessbase.com/post/magnus-carlsen-about-passion-and-playing-for-the-title


Bonnes fêtes à tous sur le forum auprès de ceux qui vous sont chers.


Piechka, le
Les 24 qualifiés participent à 2 des 3 Grand Prix composés chacun de 16 joueurs.
Le choix des grand prix revêt une importance stratégique :
- le calendrier (Ceux qui feront le 1 & le 3 auront un repos plus conséquent et auront plus de temps pour se préparer pour leur second GP. Ceux qui joueront le GP3 pourrons mieux gérer leur second tournoi en ayant la connaissance des conditions de qualification pour les Candidats) ;
- les adversaires (les 3 tournois n'auront pas forcément le même niveau en fonction des joueurs).

GP1 : Berlin du 04 au 16 février 2022
GP2 : Belgrade du 28 février au 13 mars 2022
GP3 : Berlin du 21 mars au 03 avril 2022

Alors savez-vous comment est fait cette répartition ?
- Tirage au sort intégral ?
- Choix des joueurs en fonction de leur ELO, les meilleurs ELO choisissent en premier ?
- Choix des joueurs, les premiers qui communiquent leur choix à la FIDE seront les premiers servis ?
- Autres ?


Piechka, le
@Renan 23/12 12h42

le format d'un GP est le suivant :
Les 16 joueurs sont répartis en 4 poules de 4 joueurs et les premiers de chaque poule jouent les demi finales, puis la finale en match aller retour et départage si nécessaire.

- Les non qualifiés des poules empochent 0, 2 ou 4 points (resp. 4éme, 3éme et 2éme) ;
- les demi-finalistes empoche 7 points ;
- le finaliste 10 points ;
- le vainqueur 13 points.

A la fin des 3 GP pour chaque joueur on fait la sommes des points qu'il a gagné dans chaque tournoi, et les 2 qui en ont le plus se qualifient pour le tournoi.

En cas d'égalités il y a des règles de départages que je ne vais pas détaillés ici.


le prochain qualifié s'appellera: Omicron


Renan, le
D'ici février on en aura vu d'autres fastkoala...
Vous pensez qu'il faut tout fermer et annuler les tournois ( par exemple le tournoi de Rochefort qui sera du 12 au 18 février) qui se joueront en France ou ailleurs?...


On pourrait filer les deux dernières places des Candidats aux champions du monde de rapide et de blitz...


Piechka, le
Ducouloir -1

Autant dire que le futur vainqueur des prochains JO au 100 mètres gagne un place d'office pour les séries du 1500 mètres. Ben quoi ce sont toutes les 2, des discipline de course.

Cette remarque est du même ordre que celle de Carlsen qui se plaint après la dernière ronde du championnat des parties rapides du mode des départages, suite à la belle victoire de MVL en blitz.

Heureusement Alireza n'a pas fait la même remarque que Magnus, après la dernière ronde du championnat de blitz alors qu'il finit à égalité de points des 2 premiers.

Ceci étant dit, il serait peut être judicieux de revoir le mode de départage pour les prochaines occurrences des championnat du monde de rapide et de blitz.


Chemtov, le
Je pense que Ducouloir plaisantait.


Piechka, le
En tout cas c'est officiel le tournoi des candidats aura lieu à Madrid du 16 juin au 7 juillet 2022.

Alireza aura ses 19 ans en début de tournoi (18 juin).

annonce du tournoi des candidats 2022


Les 2 qualifiés par les GP auront seulement 2 mois pour se préparer pour les Candidats, alors que les autres se seront préparés depuis a6 ou 8 mois ... dur dur !
Pour voir le verre à moitié plein, on pourra dire qu'ils seront très chauds !


Meteore, le
Ce grand prix Fide est d'un niveau très relevé. Quasiment aussi fort pour les 8 premiers qu'un tournoi des candidats.

Heureusement pour Maxime il y a 2 qualifiés. Par ailleurs le format par élimination lui convient bien, notamment grâce aux départages en rythme rapide/blitz je suppose. En coupe du monde il est toujours allé assez loin.

Ding fera t il son grand retour....les derniers candidats ont vraiment brisé son élan qui le portait normalement vers la finale du championnat du monde.


Je ne connais pas la Scheinberg family évoquée dans l'annonce du tournoi des Candidats à Madrid dont le lien a été partagé plus tôt par Piechka.
Vous en sauriez un peu plus, ce sont des mécènes comme Sinquefield ?


Chemtov, le
Oui, mais... plus riches !


Effectivement, Chemtov, je n'étais sérieux qu'à moitié. Ceci dit, j'ai abondamment réfléchi à une réforme du championnat du monde lors d'un concert en fin d'année dernière à l'auditorium de l'Alliance Française, Boulevard Raspail, et j'incite Bachar Kouatly à prendre connaissance de cette proposition libre de droits), l'objectif étant de satisfaire les différentes parties (les Candidats putatifs, la FIDE et son besoin d'avoir des produits attractifs et consistants, le tenant du titre qui en a ras-le-bol d'alterner les périodes de glandouille façon reine d'Angleterre et celles où il trime, tel un réanimateur d'IHU qui ne saurait pas que le vaccin existe).

D'abord, il faut éviter qu'un champion du monde et un challenger perdent six/huit mois d'une année pour la préparation d'un seul match, avec une course au surarmement théorique : ça gonfle tout le monde, ça en fait disjoncter certains et de fait, ça nuit aux produits. Je propose qu'il ne se passe pas plus d'un mois, six semaines grand maximum, entre la dernière partie des Candidats et la première du match de championnat du monde.
Evidemment, le champion du monde ne resterait plus peinard dans sa datcha norvégienne à compter les points pendant que ses secondants triment nuits et jours sur l'optimisation de son répertoire et que ses rivaux s'entredéchirent en dévoilant le leur. Ainsi, je propose : 1/ que le champion du monde participe aux Candidats élargis à douze, 2/ que le champion du monde en titre ne soit qualifié pour la finale que s'il finit parmi les quatre premiers. 3/ qu'il n'y ait pas plus de deux joueurs par fédération, tant pis pour un éventuel 3ème : il fera mieux la prochaine fois, il connaissait les règles. 4/ Enfin, zéro invitation, et les deux finalistes du championnat du monde qualifiés pour les Candidats d'après, ainsi que les 3ème et 4ème, qu'il y ait, pendant ce tournoi, de la bagarre à tous les étages (on peut imaginer - tout cela se peaufinerait dans les salons d'un hôtel lausannois - que les 11 et 12ème du tournoi seraient exclus du cycle suivant).

Voilà. Merci à Romain Leleu et son sextet pour ces suggestions !


Intéressant !


Franxis, le
Le champion du monde en titre doit jouer jouer les candidats , mais terminer dans les quatre premiers lui permet de jouer la finale. Effectivement intéressant. Moins confortable qu'aujourd'hui. Ce serait une révolution , car depuis toujours un challenger se qualifiait pour rencontrer le champion en titre. Il fut un temps où le champion du monde choisissait son challenger.


Franxis, le
La bagarre à tous les étages , c'est bien .Plus facile à mettre en place.


GK52, le
L’amateur lambda que je suis trouve ce système intéressant, mais, pas sûr que le champion en titre acquiesce et ne fasse pas une « Kasparov » à la FIDE…


mop, le
Est-ce que Ding pourra sortir de Chine pour aller jouer ?


oui, intéressant, mais les points 2 et 3, impossibles selon moi.
donc si le Champion en titre termine 4ème, il passe devant le 2ème ?
si c'est bien ce que j'ai compris, c'est irréaliste et injuste.
soit le tenant du titre participe aux Candidats, et dans ce cas il est logé à la même enseigne que les autres, soit il n'y participe pas, comme actuellement
d'ailleurs, ce n'est pas ce que défendait elkine, tout ça ? on ne le voit plus


Oui, on le regrette !
elkine était pour un championnat "light", avec un champion qui change tous les ans comme en cyclisme.


le lien de l'interview de Carlsen est mort, j'ai trouvé un autre lien (mais en anglais) :

https://en.chessbase.com/post/magnus-carlsen-about-passion-and-playing-for-the-title

il suffisait simplement de remplacer le "fr" par "en" dans le lien


LeHibou, le
Oui, intéressant. Mais en plus des inconvénients indiqués par GK52 et doubrrriouchkouf, cela revient à donner un pouvoir d'influence au champion en titre sur le "choix" de son challenger.

En effet, une fois assuré de sa propre qualification, le champion en titre peut "lever le pied" face à des joueurs ne pouvant terminer premier(ou au pire faire une gaffe "involontaire") et au contraire assurer face à ceux qui en ont la possibilité.

On me dira à raison que l'on imagine mal un joueur comme Carlsen se lancer dans ce genre de magouille. Exact. Mais le propre d'un bon règlement est de rendre impossible ce genre de conduite


"cela revient à donner un pouvoir d'influence au champion en titre sur le "choix" de son challenger."

C'était le genre de remarque que je me faisais aussi. On peut arguer que c'est déjà le cas quand Carlsen participe à la coupe du monde, mais tout le monde sera d'accord je pense pour dire que c'est beaucoup plus lointain.


Ma proposition serait de revenir au titre du championnat du monde tous les 4 ans.

Cette durée de 4 ans laisse le temps de désigner un candidat de manière cohérente, par exemple un an avant le match du titre, et permet au champion du monde en cours de jouer des grands tournois internationaux l'esprit tranquille.

Le tournoi des candidats fermé à 16 joueurs, tous les 4 ans, sans le champion en titre, reste ma préférence.


tous les 4 ans ? trop long je pense.
au contraire du foot, où c'est parfait, mais certains rigolos des instances veulent passer à 2 ans (le fric, tjrs le fric ... quels ânes).
ah bon hors-sujet ? ok


"Ma proposition serait de revenir au titre du championnat du monde tous les 4 ans".
Sauf que le championnat n'a jamais eu lieu tous les quatre ans !
Longtemps, la durée du cycle fut de trois ans, notamment de l'époque soviétique au début des années Kasparov.


Orouet, le
Tant que le système permet à mon favori de devenir champion du monde, je suis pour !
Orouët (qui rime avec malhonnête ...)


Julo62, le
C'est intéressant, la proposition de Ducouloir, faire sortir le champion de sa tour d'ivoire est nécessaire, ama.
Mais comme d'autre, le traitement de faveur (qualifié si dans les 4 premiers, ça installe un nouveau truc incompréhensible du grand public).


Renan, le
Les 16 meilleurs, y compris avec le champion du monde sortant, un tournoi style coupe du monde foot (après les phases de poules)...
Une partie avec les Blancs,une avec les Noirs...
2 points pour une victoire avec les Blancs, 3 avec les Noirs...un demi point pour une nulle...
Et si c'est l’égalité; 3 parties de blitz...


Finir parmi les quatre premiers, sur commande, n'est pas si aisé, surtout s'il y a onze autres candidats : c'est le reliquat du privilège acquis avec son titre. Une telle formule, si elle avait été appliquée, aurait fait jouer à Carlsen depuis Londres 4 tournois des Candidats, soit 88 parties avec l'obligation de faire plus de 50% par tranche de 22 parties. Avec les matchs à enchaîner contre un adversaire forcément en forme le mois d'après.

Pas sûr qu'il serait parvenu à se qualifier pour chaque finale, ayant à affronter à chaque ronde des Candidats, des adversaires surmotivés par ce simple affrontement. Bref, loin d'être la promenade de santé que certains anticipent, au point de l'imaginer choisissant son futur challenger. Autre point, je trouve souhaitable que le titre se transmette à l'issue d'un match, sauf contre-performance durant les Candidats. Enfin, dernier avantage, un champion du monde qui n'aurait pas les épaules serait concassé dès les Candidats suivants et le match suivant ne risquerait pas de prolonger un malentendu, renouvelant même de fond en comble le haut de la hiérarchie échiquéenne.

Voilà, j'espère que Bachar a pris connaissance du bidule et qu'il n'ira pas à la prochaine réunion avec l'angoisse de n'avoir rien à proposer.


Bintje, le
Ducouloir, tu écris : "Pas sûr qu'il serait parvenu à se qualifier pour chaque finale". C'est évident et c'est pourquoi ta proposition ne me plait pas.

Pour moi, le champion du monde a le droit de rater un unique tournoi sans que son titre soit remis en question pour autant.

Imaginons que Carlsen finisse 5ème d'un tel tournoi qualificatif et que, disons, Ding et Giri soient 1er et 2ème. Le titre de champion du monde n'aurait alors plus du tout la même valeur pour moi.


Julo62, le
Le classement elo, finalement reflète parfois plus que le titre qui est le meilleur.
Si Carlsen avait perdu l'un de ses 3 premiers matchs de défense, vu ce qu'il a accompli par la suite en tournois, il serait resté le meilleur.

Les échecs, comme le tennis ou le golf, par exemple, permettent de montrer assez nettement qui est le meilleur, sur la durée.

Le format du championnat du monde "traditionnel" ne fait que souligner ce que les résultats dans le circuit des tournois prouvent déjà.

De plus, depuis un moment déjà, on a du mal à trouver les finales de championnat du monde comme étant le sommet de notre jeu au niveau de la qualité du spectacle.


Un événement annuel de fin d'année, avec un tournoi "open" au système suisse ouvert à tout le monde et proposant 2 places qualificatives pour un tournoi fermé à 8 joueurs, les autres, soit qualifiés au elo, soit en ayant remporté un grand tournoi de l'année.

Le championnat du monde perdrait de sa superbe pour les initiés, peut-être, mais il deviendrait, comme le Master de tennis, un événement annuel, facilement médiatisable.

C'est complètement différent de ce qui se fait jusqu'ici, mais ça a au moins la cohérence de sacrer un joueur dans le même type d'événements que celui qui s'est imposé : le tournoi fermé.
Car finalement, le match est une excentricité réservée aux seuls championnats du monde. On ne couronne pas, aux Jeux Olympiques, le meilleur sprinter, après lui avoir fait, une fois tous les 4 ans, courir un marathon :-)


Meteore, le
Les finales de championnat du monde sont souvent déséquilibrées,avec assez peu de suspense, même Carlsen vs Karjakin & Caruana où l'on voyait bien que Carlsen était plus fort et attendait les départages tranquillement pour l'emporter facilement.

Les deux matchs Karpov vs Korchnoi était eux aussi très déséquilibrés (même le premier)

Les deux matchs Botvinik vs Tal étaient déséquilibrés ainsi que Fischer Spassky.

Il serait plus intéressant de trouver des matchs où l'un des joueurs ne se révèle pas manifestement plus fort que l'autre.

On peut penser à l'un des matchs Kasparov vs Karpov (1987)


Renan, le
Météore, lequel match?...Le 1er celui qui avait été arrêté et où karpov menait?...


Chemtov, le
''on voyait bien que Carlsen était plus fort''... en rapide. Autrement, on n'a hélas rien vu de la sorte. Il faut à tout prix un championnat sans départage en rapide afin qu'on puisse voir qui est le plus fort en match face-à-face.


@chemtov : Un championnat à la Karpov-Kasparov 1985, ce n'est plus envisageable dans le monde actuel. Qui plus est, avec ce qui se passe actuellement au niveau des logiciels et des ordis surpuissants, la possibilité d'une infinité de nulles se rapproche...Carlsen Caruana bien préparés, et pas trop risque tout, ça pourrait faire trente nulles de suite, jusqu'à ce que l'un des deux craque.
Et il n'y aura plus d'organisateurs pour un tel championnat, de toute manière.
Concernant l'idée de Ducouloir, on pourrait imaginer cette petite modification : les quatre premiers qualifiés pour la demi-finale, disons en 6 parties, et une finale un peu plus longue. Il est important, quelles qu'en soient les modalités, que le titre soit décidé à l'issue d'un match, et non d'un tournoi.


un championnat du monde tous les 2 ans j'aime mieux.
sur 16 parties et le champion garde son titre si égalité


Chemtov, le
Je n'ai pas donné mon avis sur le format. J'ai juste dit qu'il ne fallait pas de départage en rapide.


DDTM, le
Quelqu'un sait-il la repartition des joueurs sur les 3 Grands-Prix FIDE ?


@DocteurPipo
"...les quatre premiers qualifiés pour la demi-finale, disons en 6 parties..."
Et pourquoi le 1er du tournoi, le + méritant, devrait-il en remettre une couche contre ses 3 poursuivants ?
pas juste !
de la proposition de Ducouloir, perso je retiendrais le raccourcissement à 1-2 mois entre la fin des Candidats et Cht du Monde.


Krusti, le
Je n'interviens pour ma part que sur l'éventuel pouvoir d'influence du champion en titre sur le "choix" de son challenger..
Ceci il me semble doit constituer une cible principale et justifie une pleine mobilisation. Rien, vu de l’extérieur (et en partie également de l'intérieur) ne me parait plus préjudiciable au jeu d'échecs que l'idée même d'un champion décidant de qui il doit rencontrer ou cherchant à influencer (ou simplement risquant d'influencer) le processus de désignation du challenger.
J'ai un immense respect, allant parfois jusqu'au culte, pour les échecs du temps passé mais cette pratique fleure vraiment l'ancien régime dans tout ce qu'il avait d'arbitraire...


Piechka, le
Bon je vais faire diversion sur ce débat de transformation du championnat du monde qui me semble stérile, car peu réalisable.

Mais avant de le faire je vais quand même mettre mon grain de sel :

Primo : un changement ne peut se faire sans une solution qui plaise aux sponsors, l'argent c'est encore le nerf de la guerre. Donc ce sera une formule qui soit d'abord vendeur au niveau du grand public, avant d'être dans l'intérêt des échecs. Bien sûr les 2 choses peuvent être compatible, mais cela met un marqueur. En tout cas la formule devra être simple et lisible pour le plus grand nombre, donc pas de règles compliquées (Cf. plus haut).

Secundo : Une solution doit avoir l'approbation du champion du monde en titre. Tout plutôt que de revivre les moments affligeants d'une scission kasparovienne.

Tertio : Je suis contre la possibilité d'une quelconque possibilité pour le champion en titre de pouvoir influencer le choix de son challenger. Dans l'histoire des échecs mon plus grand regret est que Capablanca n'ait pas pu avoir la possibilité d'un match revanche contre Alekhine.

Et maintenant la récompense. Une vidéo de 2 heures ou MVL commente chacune de ses parties du championnat du monde de blitz.

ET MVL gagne la couronne mondiale de blitz


Krusti, le
J'ai un bémol peut-être sur le secundo... Je suis tout à fait sur la ligne qui consiste à, je cite "...plutôt que de revivre les moments affligeants d'une scission kasparovienne." scission qui finalement se relève être comparable à un traumatisme fondateur (comme on dit parfois en psychanalyse).
Mon bémol porte sur la notion d'approbation du champion du monde en titre.
Là je dis non !
Le champion du monde en titre est une variable.
Il y en a un aujourd'hui, il y en aura un autre demain... si on cherche l'approbation comment l'inscrire dans le marbre ?
La solution, l'édifice, devrait être stable et incontestable par delà et indépendamment du champion en titre (celui d'hier, d'aujourd'hui et de demain...).
Amha.


Le pouvoir d'influence dont vous parlez me semble surestimé : le champion du monde doit quand même finir dans les quatre premiers (>55%), jouant à chaque ronde des adversaires qui s'évertueront à donner le meilleur contre lui. S'il joue au plus malin, c'est uniquement en toute fin de tournoi, et s'il a de la marge. Et il favorisera de toute façon un très, très fort autour de 15/22 la qualification, sans ou avec le cadeau de Carlsen.

Je ne le vois pas, lui ou un autre champion du monde, passer pour un gros blaireau en s'envoyant en l'air pour ne pas jouer contre celui dont il aurait peur. Il est même dans une démarche inverse puisqu'il préférerait jouer Firouzja plutôt qu'un guignol (bien aidé au passage par la dernière partie contre Alekseenko).


@Piechka
"...Secundo : Une solution doit avoir l'approbation du champion du monde en titre..."
Si Carlsen laisse tomber son titre en cours de route, cette question ne se posera plus !


jojo, le
Si on veut un champion du monde de match...il faut des matchs.. Népo Carlsen était une parodie car népo n'était pas fait pour un match... Peut être que s'il avait passé des quarts des demis il aurait pu gérer la finale... faire des tournois incompréhensibles ou fortement aléatoires pour choisir un candidat qui aura au passage épuisé nombre ses prépas n'a pas amené des combats grandioses sur l'échiquier..On aura plus jamais du genre 3 finales smyslov botvinnik...korchnoi le retour....


Piechka, le
@Krusti
Quand je parlais de l'approbation du champion du monde en titre, ce n'était bien sûr que pour la mise en place du nouveau format. Donc pour moi cette approbation n'est qu'a une occurrence. Une fois le système mis en place, les joueurs connaissent les règles, et si cela ne leur plait pas, ils font comme Hou Yifan.

@Doub
Si Carlsen renonce à son titre alors Nepo devient de facto champion du monde. Cela a un certain nombre de conséquences :
1/ Si Carlsen se désiste avant les candidats :
Le champion du monde en titre joue le prochain tournoi des candidats de juin prochain.
1.1./On le retire des Candidats, et le vainqueur des candidats rencontrera pour le titre Nepo en match. Mais alors comment est choisis le huitième participants des candidats ?
1.2./ On maintien Nepo aux Candidats. Alors le vainqueur des Candidats deviendra t'il cette fois champion du monde ou il y aura t'il quand même un match contre Nepo. Et là on reparle du pouvoir d'influence du champion du monde en titre. Et que fait on si Nepo remporte une seconde fois les candidats ? A t'il alors le titre ou rencontre t'il en match le joueur arrivant en deuxième place.
2/ si Carlsen se désiste après les Candidats, que fait on si Nepo gagne denouveaules candidats ? Match ou pas match ?


Krusti, le
@Piechka j'avais bien compris. Simplement ce serait coller à un dispositif qui se veut permanent le nom d'un champion en particulier et c'est cela qui me semblait affaiblissant. Mais en même temps je ne suis pas en capacité de formuler une contre-proposition. L'idée d'une validation par un collège d'anciens champions du Monde avait son charme mais ne serait pas non plus irréprochable si tant est qu'elle soit réalisable.


Meteore, le
Commentaire de Maxime sur sa partie contre Amin Bassem : la position n'est pas facile à jouer car toutes mes pièces sont déjà sur les meilleures cases (je cite de mémoire avec déformation possible de la forme)

En effet, que fait on quand on ne peut plus améliorer ses pièces ?
Est ce que l'algorithme Dorfman prévoit quelque chose dans ce cas particulier ?


Orouet, le
"fleurer" + "l'ancien régime"
merci Krusti , je prends ;-)


Meteore, le
@Krusti : l'expression "l'ancien régime" n'a plus tellement de sens aujourd'hui, sinon pour les historiens.

Pour les hommes de la première moitié du 19eme siècle, qui avaient connu (ou dont les parents avaient connu -Tocqueville, par exemple) l'ancien régime, cela avait du sens et tout le monde comprenait ce que l'on désignait ainsi, mais aujourd'hui c'est terriblement imprécis et on peut se demander de quel ancien régime il s'agit?

De la même façon, dans les années 1950 ou 1960 on utilisait souvent l'expression "avant guerre" ou "pendant la guerre" et tout le monde comprenait de quelle guerre il s'agissait, aujourd'hui cela ne veut plus rien dire.


@Ducouloir comme tu le dis, la situation peut se présenter dans les dernières rondes (disons les 2-3 dernières), et c'est déjà beaucoup trop. Le simple fait d'accepter une nulle plus facilement plutôt que de pousser pour le gain, c'est déjà "influencer qui sera son challenger". Surtout si on considère le système suggéré plus haut (champion du monde qui doit être dans le top 4 seulement contre le 1er). On ne parle pas nécessairement de volonté consciente de choisir untel plutôt qu'un autre.

Et même si on peut se dire que Carlsen joue toujours pour le gain, il faut imaginer le même système plus tard, quand ce sera un autre plus bétoneur aux commandes.


yegonzo, le
Pour éviter toute forme de collusion, une seule solution : le système à élimination directe (Fischer vs russians : best by test !)

La nouvelle formule des Grand-Prix (des poules de 4 puis quart/demie/finale) me semble aller dans le bon sens.

Tout à fait transposable aux candidats.


Krusti, le
Objection mon cher @Meteore si tu me le permets.
En effet notre échange, nous qui (sauf erreur) ne sommes pas des historiens au moins au sens strict, prouve que cette expression a encore du sens au delà du cercle évoqué.
D'une manière plus générale je fais confiance à l'intelligence et à la culture de mes interlocuteurs et si d'aventure il, l'interlocuteur, manquait parfois et de l'une et de l'autre (comme ça peut arriver à tout le monde, moi le premier, selon le thème et l'objet de la conversation) je m'imagine qu'il aura la curiosité nécessaire pour continuer d'avancer.
Et si ça l'emmerde (oui je parle comme le président) il pourra toujours passer à autre chose sans haine et sans crainte.
On n'est jamais obligé de réagir à tout, tout le temps...
D'une manière plus particulière l'essentiel tenait sur l'idée d'arbitraire sur laquelle personne n'a achoppé j'imagine.
Sur les exemples "avant guerre" ou "pendant la guerre" tu as sans doute raison sauf si ces expressions sont utilisées, et c'est heureusement la plupart du temps le cas, dans un contexte spécifique ce qui permet de comprendre de quoi l'on parle.


Chemtov, le
'' l'expression "l'ancien régime" n'a plus tellement de sens aujourd'hui, sinon pour les historiens. ''

Euh... et peut-être pour les collégiens... Non ? Il me semble que l'Ancien Régime c'est au programme de 4ème ( enfin... peut-être plus... mais il y a dix ans, cela y était encore ).
(par exemple : https://media.eduscol.education.fr/file/college/65/9/College_Ressources_HGEC_4_Hist_07_TempsfortsRevolution_187659.pdf )


atha, le
@Meteore : pas grand chose, la méthode de Dorfman n’est applicable que si le bilan statique est non neutre —il ne me semble pas que la position des pièces rentre dans le rapport matériel. Ça rentre dans la structure (avant-postes, cases faibles…) mais elle est symétrique après …h5. Il n’a pas écrit non plus à ma connaissance sur le rapport 1 fous de même couleurs de chaque côté (après un échange de fou, l’un pouvant attaquer b4 l’autre le défendre) lors de l’évaluation du bilan statique.


Pour les gens de ma génération (61 ans) le terme " après guerre " (seconde mondiale) a encore une réelle signification. Mon grand père (orphelin de la première guerre mondiale) était militaire de carrière durant la seconde...il a fait la campagne d'afrique du nord et le débarquement en Italie..enfant,j'ai vu tant de photos papier de cette époque, émerveillé par ses jumelles militaires (vraiment excellentes !!) et je ne vous parle pas de sa boussole d'époque tout métal que J'ai amenée plus tard aux plus hauts sommets des Pyrénées espagnols et français... C'est mon grand père qui m'a offert mon premier jeu d'échecs pour mes 13 ans...


Chemtov, le
Intéressant. Chacun a une histoire personnelle tellement différente ( pour la même génération ).

Sur nos questions historiques:

Aujourd'hui au club, avec vingt jeunes et quatre adultes, entre 1h20 de découverte de la fantastique partie Johner-Nimzowitsch et 1h00 de jeu (une partie rapide), nous avons fait une pause de cinq minutes, avec un petit quizz, complètement hors Echecs, avec les questions :
''Connaissez-vous l'expression Ancien Régime'' et ''Connaissez-vous l'expression Avant-guerre''.

Pour la première question, sur les vingt jeunes ( un U20 / sept U18 / quatre U16 / quatre U14 / deux U12 / deux U10 ) seuls six des U16/ U14 ont pu répondre quelque chose d'à peu près juste. Apparemment les plus grands U20/18/16 avaient déjà tout oublié et les U12/U10 n'avaient probablement pas encore étudié le sujet à l'école.

A ma grande surprise, beaucoup plus d'enfants connaissaient mieux ''L'avant-guerre'' et ont même voulu me corriger en disant ''L'entre deux guerres''.

Bon... peut-être qu'en Alsace le sujet revient plus souvent qu'ailleurs, en France de l'Intérieur ( Même si quasiment aucun de mes élèves présents n'avait de parent alsaciens ).


clarxel, le
Sur son site (https://www.mvlchess.com/), Mvl annonce qu’il disputera le 2e tournoi (à Belgrade à partir du 1er mars) et le 3e (à Berlin à partir du 22 mars).


C'est bien de jouer le dernier des 3.


clarxel, le
Cet article de chess.com est intitulé : "toute l'information sur le Grand prix 2022"

Il contient en effet beaucoup d'informations : par exemple, le premier tournoi commence le 3 février prochain.

Il manque cependant, sauf erreur de ma part, une information essentielle, c'est la répartition des 24 joueurs sur les 3 tournois ; or nous savons que les joueurs ont cette information, puisque Maxime a indiqué sur son site hier qu'il jouerait les deux derniers tournois...


Meteore, le
La composition des groupes est annoncée.
Étienne Bacrot est avec : Naka, Grischuk, Andreikin
Espérons qu'il termine deuxième après Grischuk


ouille, ça va être dur !
@Meteore : je pense que Grischuk est un rival très important pour MVL ... autant qu'il ne score pas dans ce GP !


Oh !! Mais je pense que la présence de Etienne Bacrot inquiète aussi le groupe de Nakamura, Grischuk et Andreikine car ils savent bien que le français est un excellent joueur aussi fort
Que tous les GMI engagés dans les grands prix...
La résistance à la fatigue sur de nombreuses rondes est important sur de tels tournois car chaque partie est forcement difficile contre de tels adversaires. La jeunesse est alors un atout car on récupère plus vite de la fatigue...


Piechka, le
GP 1 Berlin

Poule A :
Grischuk - Naka - Andreikin - Bacrot

Poule B :
Ding Liren - Rapport - Fedoseev - Oparin

Poule C :
Aronian - Vidit Gujrathi - Dubov - Keymer

Poule D :
So - Dominguez - Harikrishna - Shirov

Les demies finales
Vainqueur poule A vs vainqueur poule B
Vainqueur poule C vs vainqueur poule D

Maintenant on peut envisager les différents scénarios pour ce premier GP


Poule D, le groupe de la mort


Piechka, le
Les 8 autres qualifiés des GP joueront les tournois 2 et 3. Outre MVL, il y a entre autre Giri & Mamedyarov dans cette configuration. Ce ne sera pas facile pour le numéro 2 français.

Si MVL réussit à se qualifier pour les candidats, il aura bien mérité sa place.


Meteore, le
En effet terminer premier d'un groupe n'est pas facile. Mais espérons pour Maxime


N'ayant pas revu jouer Ding Liren depuis longtemps dans un tournoi médiatisé...je me demandais quel serait son état de forme et son entraînement pour son retour fans l'arène des grands prix FIDE.
J'ai cherché ses dernières parties sur le site Chessrating 2700 et J'ai découvert que Ding Liren avait joué beaucoup de parties en chine contre tous les meilleurs joueurs chinois en 2021...avec succès!

Bref Ding Liren sera bien préparé et redoutable sans aucun doute dans ces grands prix FIDE .

A l'inverse j'en arrive à penser sue certains GMI du top 30 jouent vraiment de très nombreux tournois ces tous derniers mois , sans vraiment se réserver des périodes de repos ou de préparation...pour eux l'état de fraîcheur pourra jouer dans les parties finales des grands prix.


@ Thierry : « [Bacrot] est (…) aussi fort que tous les GMI engagés dans les Grand Prix. » Donc Bacrot est aussi fort qu’Aronian, Ding, MVL, Giri, Mamed, Grishuk… Pourquoi les organisateurs l’ont mis dans le chapeau 4 alors ? Ça sert à quoi ce genre d’affirmation ?


Piechka, le
Quant à moi j'ai une grosse interrogation sur le niveau actuel de Nakamura en partie longue. Il n'a pas fait de partie officielle depuis au moins 2 ans.


Zorglub, le
Il voulait dire aussi fort dans la compréhension et si il est dans une grande forme physique, il vaut beaucoup plus que son elo.


clarxel, le
Je doute que Nakamura et son ego surdimensionné soient "inquiets" (Sic) à la perspective d'affronter Etienne, bien au contraire.
Grischuk non plus bien sûr, mais lui ne prend pas de haut de ses adversaires.


TC est coutumier de ces affirmations qui sont davantage celles d'un supporter qu'une analyse rationnelle des forces en compétition...


Je comprends et je suis supporter également, et j'espère que Bacrot va créer la surprise. Mais cette histoire de "plus fort dans la compréhension", "il vaut plus que son elo", je ne la comprends pas, car ce n'est pas un tournoi de compréhension du jeu, mais un tournoi tout court. Difficile de croire que Nakamura, Grishuk et Andreikin auraient préféré avoir Oparin, Keymer ou Shirov dans leur poule.

Objectivement Bacrot a plus de chances de créer la surprise dans un format de coupe car il reste très compétitif en rapide (19ème mondial à 2720, et 41ème en blitz), et pourrait donc essayer de limiter les risques en parties longues, mais dans une qualification par poules avec 6 parties classiques entre 4 joueurs où seul le premier est qualifié, ça paraît quand même très compliqué pour lui. Il est sorti du top 100. Bien sûr la motivation sera autre que pour un match de Bundesliga, mais en face il y aura aussi de la motivation, entre Grishuk qui est un habitué de l'élite, Andreikin qui a déjà goûté aux candidats, et Nakamura…

Je suis curieux aussi de voir ce que va proposer Nakamura en parties classiques.


Quand je dis aussi fort ce n'est qu'une figure de style pas à prendre au sens mathématique comme 2 = 1+1 ;
Dans mon esprit cela signifie simplement que Bacrot est capable d'annuler une partie contre n'importe quel joueur du top 100..y compris contre des joueurs à plus de 2700.
Je parle bien d'une partie ...pas d'un match en 10 parties contre un joueur à 2800.

Clarxel à raison de dire que je réagis comme un supporter de Bacrot ..pas comme un bookmaker anglais... ceci dit j'étais persuadé que Bacrot était encore dans le top 100 mondial fide.




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité