France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 14 April 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
Structures par mazette le  [Aller à la fin] | Théorie |
A contrepied de toutes ces vidéos sur YT qui vous promettent monts et merveilles aisément, facilement et simplement ("gain en 7 coups après 1.h4", "pièges d'ouverture trop trop fort", "exploser votre adversaire en 10 coups", "enlarge your elo", "guérison maladie inconnue", "retour de l'être aimé en 24h" ... euh ... je m'égare ☻), j'étudie depuis des mois le livre "Chess Structures - a Grandmaster Guide" de Mauricio Flores Rios.

Au delà du fait que je confirme que c'est "un ouvrage magistral" (dixit DocteurPipo le 11/03/2015 dans cet
article), je me demandais comment poursuivre cette passionnante étude des structures :

1. avec d'autres livres tels :
. Pawn Structure Chess d'Andrew Soltis
. Winning Chess Middlegames de Ivan Sokolov
. Winning Pawn Structures de Alexander Baburin

2. avec des ressources plus en lien avec l'ouverture ?
je pense par exemple à des livres tel l'excellent "Pirc Alert!" et ses 200 pages sur les thèmes généraux et idées de la Pirc.

3. avec un recueil de "Mes meilleures parties" de [merci de saisir votre champion du monde préféré ☺]

3. inutile, le livre du GMI chilien se suffit à lui-même !

4. autre ?

au plaisir de vous lire.


Renan, le
Mon système 1 et 2 de Nimzowitch?
Tu auras peut être une réponse de chemtov ou du Doc (Docteurpipo).


Le milieu de jeu est une phase du jeu souvent mal jouée par les amateurs comme moi, par ignorance des principes stratégiques élémentaires.
Tous les ouvrages d'apprentissage ne sont heureusement pas écrits uniquement pour des joueurs confirmés de compétition...
Des livres comme mon système de Nimzowitch ou les principes fondamentaux de Capablanca sont parfaitement profitables pour les amateurs...
Pour ceux qui veulent aller au delà je recommande de visiter le site internet d'un éditeur français de livres d'échecs, dynamique courageux et avisé dans son choix de livres consacrés au milieu de jeu :
Le site OLIBRIS.fr présente d'excellents livres pour tous les niveaux de joueurs .
La boussole sur l'échiquier par exemple est excellent.


"enlarge your Elo", j'ai explosé de rire :=))


Aujourd’hui, c’est un secteur qui est en pleine évolution.
Avec le développement des logiciels, notre compréhension des milieu de jeux et notamment des structures de pions s’affine.
Dans le même temps, les logiciels les plus avancés sont très loin d’avoir résolu le jeu. Si l’on considère que la résolution du jeu est le niveau dix, je pense que nous en sommes au niveau trois ou quatre, pas plus.
Et du coup à part des ouvrages traitant de structures spécifiques, il n’y a pas mieux que de regarder la pratique des meilleurs joueurs- et logiciels.
Parmi eux, il en est un qui ne fait jamais ou pratiquement jamais de fautes au niveau du jeu de pion. C’est Carlsen !


Une grande différence que j'ai souvent remarqué dans les parties jouées entre joueurs amateurs ( < 1800) et les parties jouées à haut niveau ( > 2200), c'est bien la manière de jouer les pions ...

Je trouve que les joueurs amateurs jouent beaucoup de coups de pions et le plus souvent de manière un peu impulsive, pour regretter quelques coups plus tard de ne pas les avoir laissés oû ils étaient...
les amateurs confondent souvent l'avancée des pions avec un jeu d'initiative...
Hélas les pions ne reculent jamais ! Rires.

Au contraire je trouve que les joueurs de haut niveau jouent peu de coups de pions par rapport au nombres de coups des pièces légères ou lourdes ... ils savent que tout mouvement de pions à des implications importantes sur le long terme du déroulement de la partie...


Domi77, le
@Mazette
Je serais intéressé pour avoir plus de détails sur ce qui t'a marqué dans l'ouvrage "Chess Structures - a Grandmaster Guide".


L'ouvrage de Rios est irremplaçable.

En complément :les ouvrages de Marovic chez Gambit
- Dynamic Pawn Play in Chess
- Understanding Pawn Play in Chess


mazette, le
@thierrycatalan
et les joueurs entre 1800 et 2200, ils ont quelle manière de jouer les pions ? ;-P

@Domi77
en synthèse : sa clarté !
plus précisément la capacité de l'auteur à présenter de façon simple un sujet complexe.

au delà bien sûr des plans Blancs et Noirs présentés pour chaque structure, deux choses m'ont particulièrement marqué :

1. la possibilité de découvrir une ouverture via le milieu de partie qui en découle ou inversement, le milieu de partie découlant d'une ouverture.
dans mon cas cela a par exemple été la découverte de la structure Hérisson/Hedgehog qui m'avait toujours intéressée.

2. la transformation d'une structure en une autre, notamment le changement apporté par un simple échange de pièce.
exemple avec le chapitre sur la structure Maroczy lorsque les Noirs échangent le cavalier Blanc en d5 :
sont abordés les 2 transformations selon que les Blancs reprennent avec le pion c ou le pion e.

@philippe1934
merci pour tes 2 suggestions, je vais regarder cela.


Meteore, le
C'est un très bon livre ....surtout utile pour la culture générale.....néanmoins comme il s'agit des structures en lien avec les ouvertures, un joueur ayant un répertoire très restreint (ce qui est dommage, mais parfois on est obligé d'être spécialisé faute de temps) Ne pourra utiliser dans sa pratique qu'une partie du livre. Par contre cela donne vraiment envie d'utiliser plus d'ouvertures...


atha, le
@Meteore : tout dépend ce que tu veux dire par répertoire restreint.
Par exemple si tu joues l’espagnol, tu as quand même intérêt à lire les chapitres sur les structures siciliennes et est-indiennes.


mazette, le
L'un des autres intérêts aussi est d'apporter un point de vue différent mais complémentaire à la traditionnelle classification des ouvertures : débuts fermés, semi-fermés, semi-ouverts, ouverts, etc.
Mais ceci n'est que mon humble avis.


C'est un sujet connexe; je viens de commencer un remarquable ouvrage sur les finales :Theorical Rook Endgames de Shankland chez Quality Chess.
Shankland ne traite pas les finales de bases (ou très peu) style Lucena ou Philidor.
Il aborde les finales techniques, 3/2, 4/3, un pion passé contre deux liés etc.
C'est le meilleur ouvrage que j'ai vu sur les finales de tour, car sa valeur pratique est immense : l'auteur détaille les structures gagnantes et celles qui font nulle dans tous les cas de figure.
Il donne aussi des lignes de conduite précises et concrètes pour conduire des finales telles T+f et h contre T.
Ici on bénéficie du meilleur de l'alliance entre un fort GM et les logiciels surpuissants. C'est l'homme qui est aux commandes mais il est considérablement aidé par un escalve surpuissant qui lui permet de faire une analyse exhaustive, et de la résumer en règles simples et minimales, mais fort précieuses !


atha, le
“l'auteur détaille les structures gagnantes et celles qui font nulle dans tous les cas de figure”
Précise-t-il quelles finales sont censées être nulles, mais en pratique très souvent perdu ? Ou quelles finales doivent être connu par cœur (au moins les manœuvres clés) et quelles finales peuvent être gagnées sans connaissance?




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité