France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Tuesday 23 July 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
40 ans, trop tard pour s'y mettre sérieusement ? par Loner le  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonjour à tous,

Tout est dans la question.
Je sais jouer mais je n'ai jamais approfondi mon jeu.
Aujourd'hui j'aimerais progresser.

Merci d'avance pour vos conseils


Chemtov, le
Pas de problème. Mais il faut aller en club. Nous avons plusieurs personnes de votre profil qui trouvent ce qu'ils cherchaient (adversaires, conseils, etc...)


Loner, le
Malheureusement mon emploi du temps m'empêche d'aller en club :-(


Vous pouvez contacter un Entraîneur Fédéral (via le site de la Fédération) proche de chez vous , pour des cours particuliers, en présentiel. Ou des cours par Internet.

Mais ce sont des professionnels, donc, il vous faudra négocier un tarif raisonnable par rapport à votre budget.


ArKheiN, le
Quel que soit le domaine, pour atteindre le meilleur de son potentiel "du moment" il faut s'en donner les moyens, c'est-à-dire au moins du temps, du style 2h par semaine grand minimum. J'aurais presque envie d'en dire 5h par semaine bien répartis (lecture, exercices tactiques, jeu semi-rapide au programme). Base en finales, ouvertures. Une fois les bases atteintes je pense qu'on peut réduire les heures pour consolider une fois le pic de progression aplani.


Zorglub, le
Bonjour Loner, je suis professeurs d'échecs et accessoirement grand maître d'échecs. Quel est votre estimation elo et quid de vos ambitions? Par expérience gagner 1000 points elo à votre âge est impossible mais vous pouvez passer d'un niveau 1200 à 1600 facilement. Essayer de jouer à l'aveugle et de trouver des exercices sans toucher les pièces. Apprenez vos coordonnées par cœur cela vous facilitera la tâche. Sinon il vaut mieux aussi par expérience chercher des exercices faciles sans toucher les pièces que de résoudre un exercice plus difficile en bougeant les pièces. On ne devient jamais musclé uniquement avec des produits ce serait trop facile...il faut faire du sport, des tractions, des pompes bref souffrir un peu. Cela fait 34 ans que j'entraîne. J'espère que mes conseils aideront les joueurs de votre profil.


Loner, le
Merci pour vos conseils.


Un autre conseil pour Loner de la part d'un amateur sexagénaire :
Pour progresser aux echecs, ( et c'est plus important que d'y consacrer des heures ), il faut d'abord prendre du plaisir et de la joie à jouer aux échecs devant un échiquier ( pas devant un écran ).
Étudier les échecs est facile quand on aime le jeu.
et enfin apprendre également que devant l'échiquier , le plaisir intérieur de jouer une belle partie d'échecs (même perdue) est largement plus grand que de gagner une partie pleine d'erreurs grossières.


Et quid du plaisir intérieur de jouer une belle partie d'échecs pleine d'erreurs grossières (même perdue) ?


Quarante ans c’est trop tard pour devenir fort, clairement .
Mais pas trop tard pour s’y mettre sérieusement, plein de passionnés ont des niveaux modestes !
Donc si vous souhaitez devenir fort dans une discipline, les Échecs ne vous donneront pas satisfaction mais est-ce votre ambition ?
Si vous cherchez simplement à mieux comprendre le jeu, à dominer les principaux concepts stratégiques ou tactiques, là il n’est pas trop tard, dans une posture de chercheur plus que de compétiteur.


vampyr, le
Pour devenir fort?
Mais c'est quoi être fort déjà ?
La question serait plutôt, si quelqu'un est passionné par le jeu et s'y mets sérieusement (sans pour autant en faire sa seule activité), quel niveau peut-il atteindre ?
2000? 2200? MI? GMI ?

J'aurais tendance à penser que MI est le seuil maximum pour un quadragénaire.


Chemtov, le
Mais on ne sait pas grand chose de Loner. Parmi les arrivants tardifs en club ou parmi les parents qui ont participé un jour à un tournoi, j'ai vu tous les profils possibles, disons de l'archi débutant dont la famille disait ''vous verrez il est très fort'', jusqu'à un autre, 1700 (qu'il est devenu plus tard), très modeste et pas du tout conscient de son potentiel (un prof de nos enfants) (c'était donc il y a longtemps...). Niveaux très différents aussi avec les parents étrangers.

@vampyr : Pour devenir fort? Loner a juste dit qu'il aimerait progresser. Donc peut-être de 1200 à 1500. Mais à 1500, en équipe départementale ou dans un open C, on est aussi un ''fort'' pour les autres. Et un MI, c'est un ''faible'' en Bundesliga (même en Top 16). Tout est relatif. Et comme dit précédemment, Loner ne nous indique pas son niveau de compréhension et de connaissance actuel. A-t-il déjà ouvert un livre d'échecs ?


Loner, le
J'ai feuilleté quelques livres d'échecs mais je suis preneur de vos conseils sur les bouquins recommandables.


Ça dépend de votre niveau.


Loner, le
Faux débutant


Orouet, le
expérience personnelle :
Commençé les échecs à 36 ans !
Meilleur classement (10 ans + tard) 1920 elo !
Intégre un club (les Sables d'Olonne) rapidement
Beaucoup de conseils (bouquins, direct, analyses)
recréer le club de St Jean (1998)
intervient dans les écoles, collèges ...
actuellement (+65 ans) 1710 elo
Que du bonheur ;-)

conseil: club, club club !!!


splash, le
le premier conseil c'est se lancer dans la compétition (en présentiel)
c'est le minimum

la pratique c'est ce qui fait progresser


Renan, le
Bonjour,
Fréquenter un club pour y avoir des cours,des conseils avec des forts joueurs...faire le tournoi interne pour vous habituer à la pendule et à noter la partie...Un peu de travail perso ; comprendre les principes des ouvertures et faire de la stratégie...Il faut que ce soit ludique , amusez vous comme un gamin, surtout ne lâchez pas le morceau! Et surtout soyez bon perdant!


Chemtov, le
@Loner: J'ai retrouvé ceci (d'il y a cinq mois) :
https://www.france-echecs.com/article.php?art=20230116183305491

Avez-vous travaillé quelques livres proposés ? ( ou d'autres ? )


Loner, le
@Chemtov

Non car suite à ce post je n'ai pas su quels livres choisir.
Puis j'ai été bien occupé laissant un peu les échecs de côté.
Et l'envie revient toujours au bout de quelques temps.


Tiomsy, le
Bonjour Loner,

si je ne devais vous conseiller qu'un seul bouquin ce serait "Le bréviaire des échecs" de Tartakover.

Certains chapitre sont datés, mais celui où il donne des conseils généraux sur le placement des pièces m'avait fait franchir un cap (de faux débutant qui donne pas ses pièces en un coup à joueur qui sait à peu près quoi faire dans ses parties).

Dans un second temps, pourquoi pas se pencher sur "Mon système" de Nimzowitsch.

Et puis les vidéos de Marc Quenehen qui est un génie de la pédagogie.

Quant à la question du titre, tout dépend ce que vous appelez "fort". Vous ne souhaitez pas aller en club, donc vos références sont les elo en ligne. Quel niveau souhaitez-vous atteindre ?


Chemtov, le
@Tiomsey : Encore une fois, il me semble que Loner n'a jamais mentionné le mot ''fort''. Je lis qu'il a simplement envie de progresser, en s'y mettant sérieusement. Après... effectivement... chacun a une approche différente et juge autrement ce qui est ''sérieux''. Certains, sur ce forum, semblent très investis dans le jeu, très intéressés, et expliquent même ce qu'il faut faire. Mais... ne le font pas eux-mêmes !


Tiomsy, le
@Chemtov au temps pour moi, je me suis laissé influencer par les autres réponses !

Donc je réponds à la vraie questions du titre : non, il n'est jamais trop tard pour s'y mettre sérieusement ! Et même à 40 ans, je pense qu'on peut atteindre un niveau correct. Je m'y suis mis sérieusement à 32, ça ne fait pas une énorme différence.


Bien sûr, il n’est jamais trop tard. Cela étant l’honnêteté force à reconnaître que en commençant à 40 ans, le niveau atteint sera limité. Peut-être que Einstein en commençant les échecs à 40 ans aurait pu obtenir 2200, peut-être -bien que je n’y crois pas. À 40 ans, je pense que la capacité d’apprentissage est bien moindre que celle des jeunes. Et certaines capacités comme les calculs rapides sont émoussées.


Sauf les calculs rénaux , bien sûr...


Loner, le
Je m'étais inscrit sur Chess.com mais j'accumule les défaites c'est décourageant.


Chemtov, le
A quelle cadence jouiez-vous ?


Loner, le
Des parties de 10 minutes. J'ai atteint 600/700 elo


Chemtov, le
Oui... ben... pour un ''faux-débutant'' c'est évidemment beaucoup trop rapide pour pouvoir faire des calculs élémentaires corrects. A cette cadence, forcément, on doit perdre du matériel par-ci par-là et les parties sont alors sans intérêt.

Au club, les joueurs de votre profil trouvaient que 25 minutes c'était trop rapide. On fait donc une soirée d'entraînement à 50 minutes par joueur. Et après, quand on analyse, on voit qu'il y a encore des fautes basiques.


Maintenant que j'ai 62 ans....
je me vois avec le recul comme ayant été en pleine forme à 40 ans....

- Aucun problème de fatigue passé 22 heures...
- Aucun problème de concentration après 2 heures de travail en continu...
- aucune articulation qui coince quand je me lève rapidement de ma chaise....
- aucune fatigue visuelle quand je lis Europe Echecs chaque mois....

"On n'a jamais que l'âge auquel on a commencé à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir " (Capablanca)


Chemtov, le
40 ans ! En effet... A cet âge, je n'imaginais pas qu'avoir 40 ans pouvait poser un quelconque problème pour quoi que ce soit ! Entre mon 40ème anniversaire et le suivant, j'ai joué 42 parties classées FIDE, en maintenant mon elo (-5pts) (mais toujours > 2400). Et je travaillais en même temps. Et aucun problème de santé. Alors qu'aujourd'hui, c'est un peu plus compliqué... (aimable euphémisme...)

Mais même après 60 ans, on peut aussi commencer à jouer aux échecs ! Actuellement, nous avons plusieurs groupes intéressants composés de joueurs '''tardifs''. Le mardi après-midi, un groupe de retraités se retrouve au club (ils ont piqué la clé) et ils jouent des parties super sérieuses dans une ambiance de championnat du monde. Et puis le même jour, à midi, nous intervenons auprès d'une amicale de personnels dans une institution européenne. Là, notre formateur est très apprécié et lui-même apprécie beaucoup l'ambiance de cette mini-section du club uniquement composée de quadras et plus (principalement des débutants).

Et nulle part la moindre pendule réglée à moins de 30 minutes. Que du sérieux ! (pour reprendre l'énoncé : ''s'y mettre sérieusement'')


Zorglub, le
Aucun rapport les amis...Ce monsieur est débutant et à 40 ans il est trop tard pour avoir une grande ambition. C'est comme se mettre à apprendre une langue étrangère ou jouer d'un instrument de musique.


ArKheiN, le
On peut pas apprendre à jouer d'un instrument au niveau amateur à 40 ans ou apprendre une langue? Un peu triste comme perspective. J'ai 39 ans.


Zorglub, le
On peut mais on ne sera jamais parfaitement bilingue et pour avoir donné des cours collectifs et individuels à des quadragénaires voir plus vieux, les progressions étaient très décevantes.


Chemtov, le
@zorglub : Ce monsieur est effectivement débutant, mais pourquoi lui attribuer une ''grande ambition'' ? Je vois des gens jouer ''très sérieusement'' à 1300 elo. On parle et on feuillette des livres à chaque soirée de club, ils jouent en équipe depuis cette année, une dame de 45 ans a même fait son premier open, etc... Quant à apprendre une langue à 40 ans... tu devrais voir mon frère Jean-Luc, il travaille tous les jours une langue depuis plusieurs années. Evidemment, c'est plus dur, mais quand on a la motivation... Après, c'est sûr, ce sera limité à la conversation pas trop compliquée. Comme les Echecs seront limités pour ce monsieur, mais il prendra du plaisir à comprendre un peu mieux ce qu'il joue.


Zorglub, le
Il intitule son post : est-ce trop tard pour s'y mettre sérieusement ? et non pas est-ce trop tard pour comprendre un peu mieux les echecs... Implicitement le mot sérieusement était synonyme d'ambition. Enfin, il n'a pas raconté grand chose donc nous supputons. Beaucoup de joueurs prennent du plaisir à progresser et donc gagner et quand ils ont atteint un plafond, ils laissent tomber le jeu...pour mes élèves cela représente 70% des joueurs environ. Après entraîner un joueur pro est différent, il suffit de trouver de nouvelles idées dans les/ses ouvertures.


Comme l'on souligné plusieurs intervenants, les définitions de débutant " et " d'amateur" et "s'y mettre sérieusement " sont très subjectives ....pour nous-mêmes qui sommes les habitués du forum et certainement aussi dans l'esprit de Loner..

A mon idée , un débutant motivé pour progresser doit avoir présent à l'esprit 2 ou 3 choses importantes :

- l'apprentissage doit être équilibré entre le temps passé sur le jeu réel sur l'échiquier ( EN BOIS ! PAS SUR UN ECRAN ) et le temps consacré à l'" étude " .

Je n'aime pas ce mot " étude " car il fait souvent peur et fait psychoter certains : il 's'agit simplement de lire sérieusement des livres pédagogiques d,explications pratique de tactique et stratégie sur les échecs, de résoudre des exercices simples, de lire et comprendre des parties commentées et expliquées.

Le plaisir de jouer aux échecs est toujours présent lors de l'étude des échecs....( c'est pas comme les maths ou la physique à la fac !! Rires).

- il faut étudier à part égales 1/3 les finales simples, les motifs tactiques-combinaisons, et les ouvertures les plus variées possibles.

- il faut trouver un partenaire humain pour jouer aux échecs idéalement un petit peu plus fort que soi afin de progresser , disons que l'on gagne 3 parties sur 10 contre lui.

- certains logiciels d'échecs ont plusieurs vertus pour faire progresser un débutant : je pense notamment à l'excellent CHESSMASTER sur PC . Qui comprend d'excellents bonus vidéos de cours d'échecs, et permet de jouer contre des adversaires de force très progressive et de style de jeu variés ( attaquant / défenseur/ prudent / casse-cou
Etc

- il vaut mieux consacrer 30 minutes par jour aux échecs plutôt que 5 heures une fois par semaine....


Pour conclure un objectif elo de 1400 elo dans un délai de 12 à 24 mois est une chose parfaitement raisonnable pour un débutant même à 40 ans.


Zorglub, le
@Thierry d'accord avec pas mal de points mais on peut très bien faire son éducation uniquement sur écran .J'ai une connaissance qui a le niveau 2000 fide sans avoir poussé la porte d'un club et en effleurant juste de temps en temps un échiquier (je l'ai rencontré lors d'un blitz chez blitz society). C'est un peu triste mais il existe de très forts joueurs du net qui n'ont pas le temps pour la convivialité...C'est la nouvelle génération post covid !


Chemtov, le
Tout est un problème de vocabulaire. Certains, à 40 ans, ont l'ambition d'apprendre à nager. Un sacré challenge pour eux.
Alors que pour d'autres, ce n'est rien.

Mehrshad Sharif et moi, nous avons eu, pendant des années, un élève (quasi sponsor) acharné, niveau 1200, qui voulait progresser à tout prix. Ce sympathique quadragénaire (RIP Popaul) avait tapissé le mur de sa salle à manger de pages des encyclopédies des ouvertures, imprimées en format A2, et il étudiait même... en déjeunant. Après deux ou trois ans, il a ou grimper sur le podium du championnat départemental (tournoi genre moins de 1700). Puis il a arrêté les Echecs ! Il nous a légué aussi un beau stock de livres (tous recouverts).

@thierrycatalan : le mot ''étude'' est un très joli mot, pas du tout rébarbatif. L'étude des échecs est une des choses les plus incroyables qui existe. Entouré de livres, dans une bonne bibliothèque, on peut commencer à lire à 09h00 du matin et sortir la nuit tombée sans avoir vu le temps passer.


Davout, le
@Loner
Vous êtes sur chess.com, vous pouvez faire aussi des parties en différé avec 1, 2 ou 3 jours par coup. Cela laisse le temps de réfléchir.


Julo62, le
"sérieusement"

Pour moi, le jeu "sérieux", c'est celui où il y a un enjeu.
Pour nous autres amateurs, il n'est pas (ou rarement) financier, je dirais qu'il est à la fois sportif et psychologique.

Sportif : je ne joue que en interclubs, là où chaque demi point compte pour l,'équipe.
Psychologique : parce que dans une "vraie" partie (pas sur internet ou au club pour s'entrainer), on expose son égo. Les fautes et les maladresses, on les commet soi-même, et leurs causes sont en nous.

Donc, je dirais prenez une licence et venez jouer "en vrai".
Même un tournoi rapide, sur une journée, c'est incroyable la quantité d'émotions qu'on ressent en quelques parties et en quelques heures!

c'est "sérieux", on joue !


Chemtov, le
C'est clair. Et même l'entraînement (même non homologué) en 50 minutes par exemple, avec parties notées, dans une salle silencieuse, avec d'autres joueurs qui vont regarder votre partie, dans une ambiance studieuse, ''sérieuse'', cela n'a pas de prix. Il faut se mettre en condition et en situation pour progresser.


@vampyr 25/05/2023 09h56

Je vous trouve bien optimiste.
Parmi les GMI, MI et MF Français, combien on obtenu leur titre après 40 ans ?
Et parmi ceux-ci (si il y en a) combien on commencé les Echecs de façon sérieuse seulement à l'âge adulte ?


Loner, le
Merci à tous pour vos réponses.
Je n'espère pas devenir MI ou GM.
Simplement me faire plaisir et ne pas accumuler les défaites.
Plusieurs choix s'offrent à moi, m'inscrire sur Chess.com et suivre leurs cours, ou bien me lancer dans un bouquin du style le bréviaire des échecs avec mon échiquier à portée de main.


kaktus, le
l'intérêt des échecs c'est que tu finit toujours par trouver chaussure à ton pied.

Même dans l'éventualité où tu commencerais par enchaîner les défaites, tu finiras par trouver la victoire , en tournoi ou en club


Chemtov, le
@Loner : ''pour s'y mettre sérieusement'', se ''lancer dans un bouquin'', c'est vraiment le minimum du minimum.


ArKheiN, le
Effectivement c'est pas un programme de folie, combiner livre pour la théorie, tactique et pratique sur chess.com pourquoi pas, mais je recommande de vouger les pièces sur un vrai jeu pour s'imprégner de l'âme de la position et retenir davantage.


Davout, le
Vous inscrire sur chess.com ... Et pourquoi par Europe Echecs ? Ils ont aussi des vidéos très pédagogiques et s'adressant aux joueurs débutants jusqu'aux joueurs de clubs ? Allez voir les vidéos de Marc Quennehen, par exemple.

Montrez-nous quelques unes de vos parties pour que nos plus forts joueurs, sur ce forum, puissent vous conseiller.




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité