France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 25 February 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
La revue Europe-Echecs n° 740 - Mars 2023 - Wijk aan Zee - Le duel des générations par Europe Echecs le  [Aller à la fin] | Actualités |
Cette année, le tournoi classique par excellence qualifié de « Wimbledon des échecs » a révélé quelques petites surprises.

Le Néerlandais Anish Giri, un habitué des places d’honneur, signe le plus grand succès de sa carrière en remportant le « Tata Steel Chess 2023 ». Après avoir terminé 5 fois à la deuxième place, c'est enfin la consécration pour celui qui commençait à souffrir d'une comparaison avec le cycliste Raymond Poulidor. Grâce à sa victoire dans la dernière ronde, il devance le jeune Ouzbek Nodirbek Abdusattorov qui avait pris la tête du classement dès les premières rondes. Giri empoche 16 points Elo et se retrouve au 5e rang du classement mondial. Il faudra probablement compter sur lui dans la course à la qualification du prochain Tournoi des Candidats.

« Il me semble qu'il est plus intelligent de se concentrer sur les échecs classiques cette année... J'espère qu'à la fin j'aurai un bon Elo et que je serai qualifié pour les Candidats, c'est ce qui compte. » Anish Giri

Le héros du tournoi, Abdusattorov, confirme qu’il est l’un des plus sérieux Candidats capables de conquérir le titre mondial parmi cette nouvelle génération née au 3e millénaire. Son titre de champion du monde de parties rapides en 2021 l’avait déjà propulsé sur le devant de la scène, mais son brillant résultat à Wijk aan Zee lui permet d'intégrer le Top 20 mondial devant des joueurs de l'élite tels que MVL ou Aronian.
Parmi les nouveaux arrivés dans la cour des grands, citons également l’Iranien Maghsoodloo et les Indiens Praggnanandhaa et Gukesh. Ils démontrent qu'eux aussi sont sur le point de bousculer la hiérarchie pour s’infiltrer dans le top 20 au détriment de la génération Carlsen.

Le numéro un mondial Magnus Carlsen, quant à lui, a souffert dans ce tournoi après un début difficile où il devait encaisser 2 défaites successives contre Giri et Abdusattorov. Magnus est revenu en force pour tout de même s'emparer de la 3e place du podium. Il a déclaré à l'issue du tournoi « Je vais me reposer et ne pas jouer des échecs classiques pendant un moment parce que je suis un peu fatigué après ces quelques semaines. »

Une légère déception pour Magnus qui détient le record de victoires à Wijk aan Zee (8 victoires) et qui a pour objectif d’être le premier joueur de l’histoire à franchir le mur des 2900 points Elo. Après cette édition 2023, même s’il caracole toujours largement en tête du classement mondial, en étant le seul joueur au-dessus des 2800 Elo, il a tout de même perdu 7 points, ce qui l’éloigne de son objectif.

Le plus grand revers est celui du Chinois Liren Ding qui occupe la 11e place du tournoi et perd ainsi une vingtaine de points Elo et la 2e place au classement mondial au profit de son futur adversaire le Russe Ian Nepomniachtchi. La proximité de son match pour le titre a sans doute créé des problèmes à Liren Ding, notamment celui de dévoiler ses secrets sur le plan des ouvertures. Je tiens à saluer l'excellente couverture du tournoi sur le site Europe Echecs par Marc Quenehen et Gérard Demuydt !

Vous retrouverez dans ce numéro un dossier spécial afin d'essayer de comprendre l'évolution des cadences de jeu aux échecs. Quel avenir pour la cadence classique avec l'émergence des cadences rapides et blitz ? Vous y retrouverez différents points de vue par le biais d'interviews données par l'ancien champion du monde et désormais président Délégué de la FIDE, Vishy Anand, le commentateur et streamer français de référence Kévin Bordi ainsi que l'ancien grand joueur néerlandais Loek Van Wely.

Enfin, nous avons appris avec tristesse, la disparition du grand-maître belge Luc Winants ; une pensée à sa famille. Nous lui réserverons un bel hommage dans notre prochain numéro.

Bonne lecture à tous !

Georges Bertola
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html

— Abonnement à la revue Europe-Echecs : https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
— Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne" https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

— Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess » www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
— SimpleChess Google Play https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess
— SimpleChess App Store https://apps.apple.com/fr/app/simplechess
— Comment progresser aux échecs Comment progresser aux échecs


"le commentateur et streamer français de référence Kévin Bordi"

Et quelle référence ! Nos voisin doivent être dégoûtés d'avoir Daniel King.


Chemtov, le
Mais encore bien faiblard par rapport aux soeurs Botez. Peut mieux faire.


Meteore, le
Sur KB, sa série Road to 2700 (ou back to 2700) est vraiment très bien, avec Etienne Bacrot qui commente de faon très intéressante


Orouet, le
"de faon très intéressante "

ce n'est cerf pas excitant, mais je biche quand même ...


Et paon sur le bec !


Domi77, le
J'avoue que voir EE le citer dans la même phrase qu'Anand m'a passablement irrité.


On s'en fiche. Il en faut pour tous les goûts.
Bordi est un très bon animateur (moins intéressant quand il joue) et met en valeur les très bons, comme Bacrot, Cornette, Tkachiev, ... et pas mal d'autres.
What else ?


atha, le
KB est également à éviter quand il commente en directe tout seul (tâche pas facile j’en convient). A part pourrir les débutants et dire les coups, c’est vide de contenu.
Sa chaîne YouTube est très bien par contre.


Chemtov, le
''et dire les coups'', bon... après... le commentateur est un peu là pour ça, non ? C'est normal de parler des suites probables.
Tout dépend comment on explique ces coups à venir, lesquels on choirait ( pas forcément d'après l'évaluation du module ) d'après quel plan, quelles idées. Mais c'est sûr qu'il vaut mieux un bon titré pour cet exercice.


atha, le
Par dire les coups je parlais de ceux de la partie uniquement.


j'ai acheté la revue hier ....
encore une fois un numéro Europe Echecs agréable à lire qui mélange de manière équilibrée la partie magazine et informations, avec les parties commentées et les exercices pour progresser.

l'interview de Kevin Bordi est intéressante à lire . je suis toujours un peu étonné de voir autant de critiques négatives sur son animation des événements d'échecs . j'ai l'impression que beaucoup de membres du forum ne réalisent pas les difficultés de son travail.

il s'adresse principalement à des joueurs débutants néophites ou très occasionnels et il est capable de leur communiquer la passion des échecs sur le long terme .

Il faut bien comprendre qu'il joue un rôle (il n'est certainement pas ainsi en privé) d'animateur un peu excentrique pour les gens de ma génération , mais visiblement il plait à la jeunesse qui frequentent twitch et Blitzstream.

Alors bien sûr Kevin Bordi n'est pas Daniel King ou Yasser Seirawan mais il ne s'adresse pas du tout au même public.
Enfin , il forme un excellent duo de commentateurs avec ses amis GMI , qui eux s'adressent à des joueurs d'échecs confirmés dans leurs commentaires.


Chemtov, le
Ce n'est pas vraiment une question d'âge. Il y a des vieux qui aiment et des jeunes qui n'aiment pas.


Domi77, le
@Thierry
Oui, il joue un rôle.
Sauf qu'avec son succès et son bagout il attire des top players ...à qui il coupe la parole systématiquement.
Et c'est dramatique.
C'est comme si tu mangeais dans un restaurant étoilé et que ton voisin de table mangeait avec les doigts en s'exclamant bruyamment après chaque bouchée 😨: Ça gâche le moment.


A choisir, je préfère encore Bordi à Seïrawan .
Son ton mielleux ,son sourire forcé et son style maniéré , me sont insupportables .
En effet, c'est une question de goût .


Chemtov, le
Forcé ? Il a toujours été comme ça. Jovial, poli, affable, très bien éduqué.
Pour les rares fois où je l'ai vu et sur récits de Kouatly, Donaldson, Watson, etc...
Et il a été l'un des meilleurs joueurs du monde (top 10).
Pour moi, il n'y a pas photo.


Meteore, le
Question légèrement HS mais en lien avec le numéro en question d'EE :

Savez vous si le fameux tournoi de blitz d'Herceg Novi ou Fischer à terminé 1er avec 19/22 et Tal second, à fait l'objet d'un livre? Les parties (ou certaines parties) ont elles été sauvées ?


Davout, le
Et sauvées de quoi ?


Orouet, le
...de l'oubli (peut-être)


Meteore, le
@Davout : j'ai trouvé plus poétique d'écrire "sauvées" , comme un tableau qui aurait réchappé à un incendie, mais pour être plus terre à terre on peut remplacer "sauvées" par "transcrites"


Davout, le
@Meteore
Elles le sont... voir avec Google.


Meteore il existe un livre de Dimitrije Bjelica (co-signé par Fischer ce que Fischer a contesté!) "Chess meets of the Century" publié en 1971 en Yougoslavie.
Toutefois on peut trouver les parties sur Internet.


Robert James Fischer à Herceg-Novi

Dans la Série « flashback » du Maître FIDE Sylvain Ravot; une plongée dans le passé à travers des joueurs et des parties qui ont marqué l'histoire des échecs.

La performance extraordinaire de Robert James Fischer au très fort tournoi de blitz de Herceg-Novi (ex-Yougoslavie) en 1970. 1h15 de vidéo !

https://www.europe-echecs.com/art/robert-james-fischer-a-herceg-novi-8891.html




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité