France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 09 août 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Calcul en partie officiel vs calcul sur échiquier 2D par atha le  [Aller à la fin] | Actualités |
(Pas certain de la rubrique, je n'ai pas trouvé de section dédié à la pratique des échecs en général, à déplacer si nécessaire)

Bonsoir,

Lors de ma dernière partie officielle, je me suis rendu compte que j'étais beaucoup plus lent (5 à 10 fois moins rapide, à la louche)à calculer sur un échiquier réel que sur internet ou quand j'analyse avec sur fritz (sans vraiment être plus précis).

Cela s'explique probablement en partie par le fait que je joue peu de partie officiel (une dizaine par an) et que je n'ai donc moins l'habitude de calculer/visualiser les variantes dans ces conditions. Mais une telle différence de vitesse doit avoir d'autres raisons ? (différence de cadence,fatigue, environnement moins calme etc)

Des idées identifié les causes et pour m'améliorer efficacement sur ce point ?


yegonzo, le
Je dirais plutôt : stress d'une partie officielle (avec elo/ego à la clé) vs jmenbalec d'une partie sans enjeu...

Perso : cela peut m'arriver d'obtenir la même position après 10 coups, en 1/2h en officiel/ live et en 10 secondes en blitz on line...

Pour améliorer : jouer davantage de parties officielles !


Renan, le
Porte un casque anti bruit, tu seras moins gêné par l'environnement !!


@atha : Oui c'est un vrai problème pour les joueurs de compétition aujourd'hui. L'entraînement se fait le plus souvent sur ordi et les compétitions se déroulent sur échiquier classique, ce qui modifie complètement la vision. Beaucoup des joueurs à +2700 travaillent essentiellement à l'aveugle, mais pour les autres il faut s'habituer.
Un truc possible est de s'asseoir très haut (prévoir des coussins par exemple) pour surplomber l'échiquier. Et avant un tournoi important, faire une partie d'entraînement sur "vrai" échiquier.


Meteore, le
Je pense qu il y a aussi une différence de perception en 3D vs 2D. Cela peut devenir gênant en zeitnot.


A mon avis il faudrait faire de blitz en 3 D pour ne pas perdre la perception du jeu d echecs en bois


je me demande si ce n'est pas plutôt un problème de génération , car pour moi c'est exactement l'inverse !!
j'ai beaucoup de mal à jouer (et calculer) aux échecs sur un écran d'ordinateur, alors que c'est beaucoup plus facile pour moi avec un échiquier réel physique sous le nez !!
La preuve, c'est que pour suivre un grand tournoi d'échecs , comme par exemple MVL en ce moment, j'installe le citrine sur la table, à coté de mon PC portable relié à internet, afin de suivre la partie et chercher à comprendre la position sur l'échiquier réel. (en bougeant les pièces)... alors que pourtant j'ai aussi l'echiquier 2D de chessbomb sur mon écran !!

mais peut-être est-ce que c'est parce que j'ai appris à jouer aux échecs avec un échiquier physique, joué en compétition avant l'existence des ordinateurs, et qu'au final, j'utilise très peu l'ordinateur PC pour jouer aux échecs de manière ludique, ...mais plutôt le Par excellence ou le Novag citrine, c'est à dire des objets physiques que je peux toucher.


Chemtov, le
@thierrycatalan: Mais ce qui est le plus proche de la vision 2D, c'est... la lecture ! Tous les joueurs qui ont bien étudié leurs fondamentaux dans des livres, à l'ancienne, ne devraient pas avoir de problème avec des échiquiers sans relief.


Oui chemtov, c'est vrai, mais même lorsque j'ai lu mes premiers livres d'échecs (Tartakover Breviaire, Cheron débutants, Nimzovitch Système), j'avais toujours un échiquier à coté pour jouer les coups du livre …(un petit échiquier voyage plastique troué avec pièces à fiches)…
je crois pouvoir dire que je n'ai jamais lu un livre d'échecs sans un échiquier à coté de moi !
encore aujourd'hui quand je lis Europe Echecs, je rejoue les parties avec un échiquier obligatoirement sinon je peux pas suivre.
A y réfléchir, je me rends compte que je ne me suis jamais entrainé à jouer aux échecs de manière mentale en lisant une partie sans échiquier ..cela explique sans doute pourquoi j'ai toujours eu du mal à bien calculer les variantes tactiques au delà de 3 ou 4 coups devant l'échiquier, alors que je suis bien meilleur en stratégie pour trouver l'orientation que doit prendre la partie.


Chemtov, le
Ah ! Le ''petit échiquier voyage plastique troué avec pièces à fiches''. On en a usés aussi !

Mais c'est drôle car, justement, je trouvais que ces jeux étaient plus proches des jeux porte-feuilles ou des livres que des jeux vraiment en relief. Mais bon... au bout d'un moment, on n'y faisait plus vraiment attention. Effectivement, quand on commence à analyser et jouer de ''manière mentale'' comme vous dîtes, le support a beaucoup moins d'importance. Il sert juste à vérifier de temps en temps.

Personnellement les jeux grands, petits, avec des pièces moches ou pas, cela ne me gêne pas vraiment. En revanche, certains joueurs trouvent ça absolument insupportable.


atha, le
@yegonzo, effectivement le stress doit être un facteur.

@DocteurPipo, il faudrait que je teste en fermant les yeux, ça ne peux difficilement être pire.
Sinon c'est autorisé de jouer debout (pour avoir une vue 2D) ?

@Meteore, Si tu connais un site de jeu gratuit qui propose un échiquier 3D (et pas uniquement des pièces 3D), je suis preneur. D'autant plus si c'est disponible sur mobile.


Renan, le
atha, peut on jouer debout; c’est une bonne question a poser à clarxel...


Chemtov, le
On peut... mais ce n'est guère poli. L'adversaire risque de ne pas apprécier. Un GM français m'a fait ça, il y a bien longtemps en équipe ( pendant toute la partie ). Des années plus tard, il a appris que mon club cherchait un GM français en Top 12. Il est venu me demander si il pouvait avoir cette place ... Evidemment, nous ne l'avons pas pris. Nous n'avions que des places assises.


atha, le
Je pensais plus me lever au moment critique (~une fois par partie) mais c'est vrai que ça risque d'être mal perçu.


Chemtov, le
Non, mais, vous pouvez vous lever, et même ''surplomber'', de temps en temps. Evidemment.
Moi je vais parfois voir la position du côté de mon adversaire ( sans me pencher au dessus de son épaule évidemment ! ). A essayer. Cela permet de voir soudain des choses sous un autre angle !


ArKheiN, le
Avec un elo à 2200, je fais des gaffes inquiétantes depuis la rentrée. Je manque des gros trucs tactiques que je vois moi-même direct après avoir laché la pièce, bizarre? J'ai aussi l'impression de moins gaffer en 2D dans mes blitz internet...


Chemtov, le
Peut-être la fatigue ? Le manque de concentration certainement. Les nerfs...le stress de la compet ? Ou le contraire ?
Moi c'est le contraire. Depuis septembre, j'ai 4 sur 4 en équipe ( je ne joue que ça ) et je n'ai aucun stress. Mais je ne joue jamais de blitz ! Vous devriez peut-être essayer... ( l'abstinence et le repos ! )


ArKheiN, le
En tout cas pas le stress, parfois c'était dans des positions simples, je pense une baisse de la vigilence, et une grosse fatigue accumulée associée à un manque d'entrainement tactique. J'espère que c'est passager...


sigloxx, le
Je suis d'accord avec chemtov, la lecture ça aide à se passer d'échuiqier (qu'il soit 2D ou 3D). Moi je lisais l'informateur et europe échecs dans le métro et en cours (surtout cours de chimie organique ou mécanique des fluides où le prof s'en fichait que je fasse autre chose). A force on devient capable de jouer des bullet à l('éveugle ou plusieurs parties en même temps. Du coup en parties lentes je ne regardais pas toujours l'échiquier et je faisais une bonne partie de ma réflexion quand je me levais pendant le temps de réflexion de l'adversaire. Ca se perd un peu par contre avec le manque de pratique (ou avec l'âge?), j'ai clairement plus de mal à calculer loin et avec précision à l'aveugle maintenant.

Mais sinon la vision est effectivement plus facile sur un échiquier virtuel en 2D que sur un vrai échiquier, donc sans capacités à calculer à l'aveugle ça peut être un handycap d'être devant un vrai échiquier par rapport à un virtuel, surtout en ayant essentiellement l'habitude du virtuel.


atha, le
@ArKheiN, pour ce type de problème, se poser systématiquement la question "suis-je en train de gaffer" juste avant de jouer son coup peut aider. ça prend 30 seconde max (à ton niveau surement moins) et ça évite quelques désagréments.
Comme le signal Chemtov, les blitz peuvent être la cause. En blitz la réfutation est souvent manquée par l'adversaire donnant un faux semblant de contrôle et une confiance mal acquise.




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité