France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 20 août 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Comment réagissez-vous après une gaffe ? par doubrrriouchkouf le  [Aller à la fin] | Théorie |
Pour ne pas polluer le post sur la Coupe d’Europe, et plus particulièrement les échanges sur la partie Carlsen – Ding.

... donc, le temps passé par Carlsen sur les 5 ou 10 coups postérieurs à 23.g4 (gaffe ou pas gaffe ?!) est infime.

Donc, soit ce n’est pas une gaffe et Carlsen avait tout prévu. Soit c’est une gaffe et il a pris très peu de temps sur les coups suivants pour faire croire à Ding que ce n’en était pas une.

Et vous, quand vous faites une gaffe, comment réagissez-vous APRES : vous prenez du temps (et reconnaissez implicitement vous être trompé), ou vous jouez à tempo pour faire croire que vous aviez tout prévu ?

Cette psychologie de comptoir m’intéresse :)


Jouer à tempo non, mais faire croire que c'était prévu oui (en réfléchissant normalement en fait). Enfin à condition que la position reste suffisamment compliquée :)


Boris S, le
J'ai pas vu les temps utilisés mais je suppose que Ding à pris un peu de temps avant de jouer. Et que donc, Carlsen, à ce moment s'est rendu compte de la bourde et a calculé les suites forcées.


Et bien pour la part il m est souvent arrivé de voir ma gaffe non pas en jouant mon coup ...mais en y réfléchissant plusieurs minutes après avoir joué!!rires .
Donc bien sûr mon adversaire ne voyait que mon regard concentré et impassible...
Mon souvenir le plus amusant dans une partie contre un adversaire plus fort que moi....je vois une combinaison de mat en 5 coups ...qui me semble imparable...Après avoir vérifié plusieurs fois je joue le premier de la séquence....en jouant ma dame....oui le mat est imparable ...mon adversaire réfléchit longuement...je suis persuadé qu'il cherche une solution impossible...et Je regarde confiant la pendule tourner...
Enfinmon adversaire joue...et prend ma dame avec 1avec son pion....
Je suis assommé sur ma chaise en comprenant que le mat est bien imparable...si ma dame n'était pas en prise....un aveuglement incroyable de mon cerveau en court circuit...



Personnellement je joue à tempo (surtout si la suite est forcée) avec un air impassible pour faire croire que c'est prévu.

Généralement le joueur réfléchit plus longtemps, de peur d'avoir eu une hallucination.

Cela permet de réfléchir sur son temps et d'avoir plus de chance de trouver une arnaque :)

Ce genre de petites astuces me rappelle une anecdote de Bronstein, qui disait qu'il existait des joueurs faisant semblant d'être à moitié endormis, pour faire baisser la vigilance et provoquer la gaffe.

Bronstein disait alors que pour les contrer, il faut leur proposer nulle : quand ils refusent, ils ont l'air idiot.

Pas sûr que cela fonctionne maintenant avec les règles anti-nulles qui prolifèrent :)


Reyes, le

Rodshtein, Maxim (2674) - Predojevic, Borki (2616), 34th European Club Cup 201 (7) après 24.Ce1
21...Ce4?? 25.Fxb4 1-0


En général, quand je me rends compte que j'ai fait une gaffe, mon adversaire aussi, et donc ma réaction c'est que j'abandonne !


Renan, le
Je fais la tronche ,mon adversaire le voit et joue le bon coup et du coup je perd la partie.


Chemtov, le
De toute manière, je fais tout le temps la tronche quand je joue, même quand je gagne. Donc on ne voit pas la différence.


DGuirao, le
Je fais souvent des gaffes!
J'enlève mes lunettes, je les pose, je prends mes mains et je mets ma tête dedans.

Ce n'est pas fait exprès, car c'est ma réponse physiologique. Mon adversaire peut me regarder en se délectant d'avance de la partie qu'il va gagner.

Après, je joue dynamique, je tends des pièges à la con, et je perds...

Après soit je laisse l'adversaire aller jusqu'au mat (pour lui faire plaisir), soit j'abandonne quand l'écart n'est pas rattrapable.


Je me mets des baffes et je me replonge dans mes livres de théories. Sans rire, je tente le tout pour le tout en attaquant le plus violement possible le roque adverse. Il y a bien évidemment peu de chance que ça réussisse mais qui ne tente rien n’a rien.


lafesse, le
A 2500 on abandonne avant que l'autre ait joué.
A 2300 on attends que le mec joue pour abandonner.
A 2100 on fait mine de rien et on espère que ça va passer sans y croire.
A 1900 on y croit encore . Apres tout , rien n est perdu !
A 1700 , on sait qu'on a gaffé, mais comme on gaffe tous les 3 coups, la chance peut tourner!
A 1500 , on ne sait pas qu'on a gaffé
A 1300 on pense qu'on a joué un fort coup!


Reyes, le
:) c'est pas faux...


Une anecdote :

Tournoi de Malakoff, je joue une coup et vois en même temps que je perds une tour ! Par réflexe, j'amorce presque un geste de reprise de mon coup mais mon adversaire grogne direct (à juste titre) ! Je joue mon coup et réfléchis à la façon de me défendre au mieux.

Avec un pion sur la 7ème rangée, je vois une tentative d'arnaque et joue donc cette infime chance en surjouant le mec désabusé. A un moment donné, je fais échec de ma dame en mode "j'y crois à peine" et le mec joue mécaniquement Rh8.

Et là, Dxa8 (prenant la tour) imprenable à cause d'un échec de tour soutenu par le pion dans la 7ème (et le roi en h8 qui serait maté). Pire, son Rh8 m'avait donné un mat en 10 coups !

Le plus drôle est qu'en fait (après analyse et ordi), même avec ma tour en moins , j'avais la nulle...

Ma stratégie fut donc "je joue au max une infime chance en surjouant le battu afin d'endormir mon adversaire".

Mais de façon générale, après de grosses bourdes, je reste impassible car comme T.C. je la vois pendant le temps de réflexion de mon adversaire et j'essaie donc de sauver les meubles au mieux.


Chemtov, le
@lafesse : pas mal vu !

Bon... mais il arrive aussi, même à presque 2700, que le joueur ne remarque même pas qu'il a gaffé, ni son adversaire !


Chemtov, le
Comme là( les blancs viennent de jouer e4 )




@lafesse : Excellent !!



Orouet, le
@lafesse : je ne pensais pas être si bien classé !

En vrai, je me lève !! je fuis !!
Je ne peux, sachant que j'ai fauté, rester tel un condamné attendant la sentence (la clémence ?) d'un juge d'opérette ...



Renan, le
Lafesse :
Même à 1500 on le sait quand on a gaffé...


La définition de gaffe est quelquefois relative....à la force des joueurs en présence.
Ainsi imaginons une partie entre deux GMI de premier plan ,
l'un jouera un coup qualifié de gaffe par tous les joueurs classés à 2700..
alors qu'un spectateur comme moi pourra exulter en disant : C'est le coup auquel je réfléchissais !!! (et en pensant tout bas , je m'améliore aux échecs ! rires) .

Ainsi lorsque je regarde des parties de jeunesse (classé 1600) aujourd'hui , je suis effrayé du nombre très important de mauvais coups joués par moi ou mon adversaire, qu'aucun de nous n'a vu , et à l'époque nous pensions tous les deux avoir fait une "belle partie" ...
Aujourd'hui je ne comprends même pas quelles sont les raisons qui m'ont fait joué de si mauvais coups à l'époque...


Chemtov, le
@Renan : '' Même à 1500 on le sait quand on a gaffé... ''

Ben, non, pas forcément. Dans l'exemple que je donne ( diagramme ) même un 2656 ( n°3 Français à l'époque et ex n°1 peu de temps avant ) n'a pas vu qu'il perd du matériel en 2 coups. Tout comme plusieurs dizaines de joueurs, dans la même position, dans ma base de données.


La position est jolie, très naturelle, donc on ne voit pas forcément parce que l'on ne cherche pas.


lafesse, le
D ailleurs , tout 2200 que je suis , j aimerai bien savoir où est la gaffe sur ton diagramme ,Chemtov :(


lafesse, le
Ah ça y est , j ai trouvé 💪


Chemtov, le
Fainéant !


Chemtov, le
Bon, ce n'est pas 100% une gaffe, car si on pousse l'analyse de l'ordinateur très loin, on voit que les blancs ont du jeu. Mais en tous les cas, les blancs ne voient presque jamais arriver le coup. Au 8ème coup d'une ouverture plutôt classique, c'est tout de même grave ! Le plus drôle est que plusieurs GMs ont utilisé cette ouverture ( qui perd l'avantage pour les blancs ) pour faire des nulles de salon.


lafesse, le
Oui , c est vraiment inhabituel , d autant plus que c est le genre d ouverture Ultra solide pour les blancs ou on pense qu il ne peut rien arriver ....
Je retiens ce truc !
Ça explique pourquoi les blancs joue un petit coup de dame en e2 ou c2 avant la poussée


Chemtov, le
Parfois, dans les bases de donnée, on peut penser qu'il y a eu des erreurs de saisie des parties et que les ordres de coups dans l'ouverture étaient différents. C'est possible. Dans ma partie ces premiers coups étaient justes, mais toute la suite a été mal saisie ( l'ordre des coups et, en fait, tout le reste, car la partie a duré 44 coups et pas 18 ). Je me suis donc déjà demandé si le nombre invraisemblable de parties avec gaffes que l'on peut trouver dans Chessbase, par exemple, dans la Philidor, ne s'explique pas simplement par des erreurs de saisie ( inversion de coups ). On trouve notamment beaucoup de 1.e4 e5 2.Cf3 d6 3.d4 Cd7 4.Fc4 Fe7 impunis.

Bon... c'est peut-être hors sujet par rapport au titre '' Comment réagissez-vous après une gaffe ? ( Il aurait peut-être fallu écrire '' Comment réagissez-vous après avoir remarqué que vous avez commis une gaffe ?''). Cependant, même si personne ne remarque la gaffe sur le champs, le fait d'y penser par la suite ( alors que le danger est passé ) modifie souvent le cours ( psychologique ) de la partie.


quelle est la partie dont vous parlez Chemtov ?


Meteore, le
sur la position de Chemtov , cela peut illustrer le fait qu'il n est pas évident de savoir, dans une position donnée, si oui ou non il y a une combinaison ou possibilité tactique, et qu il est donc utile d'avoir des indications sur le moment où il est utile d'en chercher. Par exemple , roi affaibli ou bien pièce non protégée. Ici c est le cas et on peut donc réfléchir à une tactique possible.
mais au premier coup d'oeil la postion semble excellente pour les blancs


Chemtov, le
@ComicStrip:

Lautier,J (2656) - Roos,D (2410) [D46]
FRA-chT Top 16 GpB France (7.3), 02.05.2007

1.d4 d5 2.c4 c6 3.Nf3 Nf6 4.Nc3 e6 5.e3 Nbd7 6.Bd3 Be7 7.0-0 0-0 8.b3 b6 9.e4

Et ici 9...Bb4 aurait créé une certaine tension dans le match ! Mais, à la place, automatiquement j'ai pris son pion central :

dxe4 10.Nxe4 Bb7 11.Ng3 Qc7 12.Bb2 Rad8 13.Qe2 Rfe8 14.Rad1 c5 15.Rfe1 cxd4 16.Nxd4 Bb4 17.Rf1 Ne5 18.Bb1 Ng6 19.Ne4 Nxe4 20.Bxe4 a6 21.g3 Rd7 22.Bxb7 Qxb7 23.h4 Be7 24.h5 Nf8 25.h6 Bf6 26.Nf3 Bxb2 27.Qxb2 f6 28.hxg7 Kxg7 29.Rxd7+ Qxd7 30.Re1 Rd8 31.Ng5 h6 32.Nf3 a5 33.Qc1 Qd3 34.Kg2 Rd6 35.Rh1 Qg6 36.Qe3 Nd7 37.Rh4 e5 38.Rh1 Rd3 39.Qe2 Nc5 40.Rh4 Ne6 41.Kf1 Qf5 42.Kg2 Qg6 43.Kf1 Qf5 44.Kg2 ½-½

Et dans Chessbase :

Lautier,J (2656) - Roos,D (2410) [D46]
FRA-chT Top 16 GpB France (7.3), 02.05.2007

1.d4 d5 2.c4 c6 3.Nf3 Nf6 4.Nc3 e6 5.e3 Nbd7 6.Bd3 Be7 7.0-0 0-0 8.b3 b6 9.e4 dxe4 10.Nxe4 Bb7 11.Ng3 Qc7 12.Bd2 Rad8 13.Qe2 Rfe8 14.Rad1 c5 15.Rfe1 cxd4 16.Nxd4 Bb4 ½-½

Ils ont mis le fou en d2, ce qui fait que le dernier coup perdrait une pièce. Le fainéant qui saisissait les parties ne comprenait plus et a envoyé la partie comme ça ! Ce qui m'a suggéré l'idée que pas mal d'autres parties ne doivent pas être davantage contrôlées et certaines pièces en prise ou gaffes n'en sont pas.





Dans le même esprit, que joueriez-vous avec les Blancs (le dernier coup noir est Fa2) ?





lafesse, le
Cg4 a l air croustillant


Chemtov, le
J'aime bien b4.


Allons allons, un coup un peu plus subtil. Les Blancs sont mieux, mais ils peuvent améliorer leur position par un coup subtil(ne dis pas la réponse, c'est juste un joli coup un peu inattendu).
J'ai vu ce coup aujourd’hui, partie Wang Hao contre Nihal - ma mention du dernier coup noir est un petit indice.
edit: Chemtov m'a devancé, argh...


Oh Chemtov.


lafesse, le
Après b4 , je ne vois pas trop la suite à part doubler tranquillement sur la colonne C


C'est un coup purement positionnel. Les Blancs ont une meilleure position, et une attaque prometteuse. Le contre-jeu noir est la faiblesse en b2. Si tu joues b4, il n'y a plus de faiblesses, c'est tout. Après la partie a continué (Dg4 etc.), et les Blancs qui étaient mieux ont gagné sans problème.
Si tu ne joues pas b4 tu es mieux quand même, mais si tu rates ton attaque (ou n'en tire pas grand chose), en finale tu auras des pb à cause de b2.


lafesse, le
En effet , merci pour ces explications .
Un coup simple et efficace


Renan, le
jai remarqué en ce qui me concerne que je faisais beaucoup de gaffes parce que j'étais bien fatigué deja avant...une bonne nuit de repos iln'y a rien de mieux...


Après une longue période sans jouer, l'impression de faire des gaffes à chaque coup.


Meteore, le
Si on a pas joué depuis longtemps les réflexes et le balayage tactique automatique de la position est affaibli.
Donc il faut consciemment vérifier qu'il n y a pas de problème tactique avant de jouer et à chaque coup.
On peut aussi vérifier si le dernier coup de l adversaire a changé quelque chose dans la position et permis une combinaison qui n était pas possible précédemment




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité