France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 11 décembre 2018
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


La finale Tour et Fou contre Tour s'invite à nouveau aux Olympiades par JR_Koch le 05 octobre 2018  [Aller à la fin] | Finales |
Je fais référence, évidemment, à la partie Duda - Caruana au premier échiquier du match Pologne - Etats-Unis de la ronde 9, qui a sans aucun doute joué un rôle énorme dans le résultat final. Cette même finale avait déjà suscité beaucoup de commentaires à l'occasion de la partie Leko-Ivanchuk, voir ici. Ironiquement, c'était déjà avec un fou de cases blanches pour les noirs, et le roi blanc coincé dans le coin h1. La différence, dans Duda-Caruana, c'est un pion blanc en h4 :



JR_Koch, le 05/10/2018 - 22:37:54
Le diagramme, le trait est aux noirs :


Ici, Caruana dispose d'un coup gagnant, qu'il n'a pas joué. Peu de commentateurs l'ont blâmé pour cela, parlant plutôt de "suite extrêmement compliquée", de "coup inhumain", etc. Pourtant, les choses sont assez simples, à condition de connaître les positions de base de cette finale.



JR_Koch, le 05/10/2018 - 22:52:05
Commençons par la position de Philidor, que je présente volontairement avec le même matériel que dans la partie (un fou de cases blanches côté noir) et avec le roi blanc sur la première rangée :


Le gain s'obtient par 1...Tb1+ 2.Td1 Tb2 3.Td7 Ta2 4.Td8 Tg2 5.Tf8 Fg6 6.Tf6 Fd3 7.Te6+ Fe4 8.Tf6 Te2+ 9.Rf1 Tb2 10.Rg1 Tg2+ 11.Rf1 Tg5 12.Re1 Ff5
Pour un candidat au titre mondial, ceci est à connaître par coeur (et je ne doute pas que c'est le cas pour Caruana).

Si la position est décalée d'une rangée vers la droite (Rf3, Ff4), le gain s'obtient plus ou moins de la même façon ; la fin est même plus facile.


JR_Koch, le 05/10/2018 - 23:05:37
Si l'on déplace la position d'une rangée supplémentaire vers la droite, les noirs ne gagnent plus :


La tentative de gain la plus dangereuse consiste justement à ramener le fou sur la diagonale h1-a8 pour tenter d'obtenir la position de Philidor : 1...Td1+ 2.Tf1 Td2 3.Tf8 Ff3 4.Tg8+ Rf4 5.Tc8 (pour contre 5...Re3 par 6.Tc3+) Fe4 6.Tc3 Fd3 7.Tc8 Re3 8.Ta8 et les blancs tiennent, en gardant la possibilité de faire des échecs horizontaux ou verticaux.


JR_Koch, le 05/10/2018 - 23:27:28
Retour à notre position initiale :


Sachant ce qui vient d'être exposé, 65...Fe4! s'impose au lieu de 65...Fg4? de la partie. Le pion h4 ne fait que gêner les blancs.

Il y a assez peu de choses à calculer après 65...Fe4! :

66.h5 Re3 (l'ordi vous donnera 66...Td1+ comme plus rapide mais cette suite est liée à la présence du pion h, alors que Re3 est le gain thématique) 67.Tf8 (67.h6 Td1+ 68.Rh2 Th1+ 69.Rg3 Tg1+ manoeuvre typique) Tg2+ 68.Rf1 Th2 69.Re1 Txh5 et on a Philidor






JR_Koch, le 05/10/2018 - 23:29:52
66.Tb8 Tg2+! avec deux options :

67.Rf1 Fd3+ 68.Re1 Re3 69.Te8+ Fe4 à nouveau Philidor


67.Rh1


Et là, ce serait gagnant mais compliqué sans le pion h4, par contre avec ce pion c'est très facile : 67...Rf4 (ou symétriquement 67...Re3) 68.Tf8+ Re3 69.Tf1 (le seul coup pour éviter l'échec à la découverte ; sans le pion h4 il y aurait 69.Tf3+!!) Ff3 70.h5 Rf4 71.h6 Ta2+ 72.Rg1 Rg3 suivi de Tg2+, Th2++ et Th1 mat

Conclusion : une bonne connaissance des positions de base de cette finale aurait dû amener Caruana à choisir la bonne case pour le fou (e4), même avec peu de temps de réflexion.



Chemtov, le 05/10/2018 - 23:32:03
A la fin d'une de ses parties d'équipe en 1995 ( Nationale 1 ou Top 16 ) contre Louis Roos ( qui avait la tour et le fou ! ), le GM Kiril Georgiev ( 2625 ) nous avait dit qu'il avait étudié cette finale à fond durant trois jours entiers ! Cela nous a amené à nous rasseoir à nos échiquiers d'étude ! Pas sûr que nos joueurs du Top se donnent cette peine aujourd'hui. En tous cas, cela a du bien faire rire Erony...

Bon ici, déjà, il ne faut pas que les blancs puissent clouer le fou par Tf8. Ensuite, il ne faut pas être obnubilé par l'image d'un mat avec un roi en h2 et la tour dans le coin. Même si la tour en h1, cela pourrait être sympa...


Chemtov, le 05/10/2018 - 23:33:41
Oups, j'ai posté juste après le premier message, sans voir la suite. Merci pour les analyses !


DocteurPipo, le 05/10/2018 - 23:36:03
@JR: merci pour cette rubrique !
"Pour un candidat au titre mondial, ceci est à connaître par coeur (et je ne doute pas que c'est le cas pour Caruana)."
Précisément, on sait que Caruana ne connaît pas cette ligne par coeur, puisqu'il a raté un gain crucial, contre Svidler, lors du tournoi des Candidats 2016, en ne retrouvant pas les coups les plus précis dans cette suite - et permettant du coup au Russe de se sauver grâce à la règle des 50 coups.
A part cela, je cherche...cela n'est pas si simple pour moi, malgré tes indices. Je me dis juste qu'avec le pion, il n'y a plus de défenses basées sur le pat.


jncool, le 05/10/2018 - 23:47:09
@docpipo anecdote marrante qui montre encore à quel point théorie et pratique sont éloignées . En 2011, top 12 , je défendais tour contre tour fou contre igor . Mes notions de l’époque s’arrêtaient aux 2 positions de bases
( steinitz Cochrane ) et à une partie ...Igor short dans une coupe du monde .
Igor a court de temps n’avait pas retrouvé le gain et je m’étais sauvé par hasard . Sitôt le 50eme coup passe , un joueur d’evry est venu kibitzer et blitzer toutes les lignes gagnantes . Ce même joueur qui en 2016 n’est pas parvenu à répéter ce qu’il m’avait montré sur l’échiquier 5 ans plus tôt ...




arnackor, le 06/10/2018 - 00:25:36
+1 JN

De mémoire Caruana avait déclaré après sa partie contre Svidler "je connais le gain, mais je l'oublie tout le temps".

Polgar, après l'avoir gagné en coupe du monde après avoir bien galéré, avait dit "je le connais depuis que je suis petite, mais j'ai eu beaucoup de mal à retrouver".

Maintenant je ne sais pas, on peut prétendre dans notre canapé que c'est facile et que des joueurs comme Caruana et Polgar ne travaillent pas assez, ou alors on peut avoir l'humilité de considérer que sur un échiquier après 5 heures de jeu et quelques minutes à la pendule, même quand on le maîtrise, c'est vraiment très difficile.

Merci JR pour les analyses ! Chouettes.

L'occasion pour moi de vous remettre les liens de mon petit livret sur cette finale :
Le PDF
Le CBV


Chemtov, le 06/10/2018 - 09:15:22
Le problème, c'est souvent la pendule. Les cadences de jeu qui font qu'on doit résoudre aujourd'hui ces problèmes quasiment en blitz.


JR_Koch, le 06/10/2018 - 09:40:12
Excellent matériel Arnackor. Fabiano, si tu nous lis...

Un peu de fiction maintenant. 7 octobre 2018, reprise des Interclubs. C'est l'effervescence au club de Truchtersheim, qui accueille le voisin Souffelweyersheim, pour un derby déjà considéré comme le match le plus important de l'année. La suprématie locale est en jeu. Le président-capitaine-entraîneur-joueur Francis Munsch a passé la semaine à élaborer des préparations d'ouverture pour ses 7 coéquipiers et lui-même.

Le déroulement du match semble récompenser ses efforts. Tous ont été hors préparation après pas plus de 6 coups, mais l'effet psychologique a dû jouer : malgré 50 points ELO de moins en moyenne sur chaque échiquier, le score est défavorable de seulement 1 point et il reste une partie. On peut espérer le match nul.

La dernière partie oppose Fabien, petite star locale formée au club avec ses 1438 Fide à seulement 12 ans, au doyen de l'équipe adverse, dont le bruit court qu'il aurait été contemporain d'Alekhine, mais personne ne s'est jamais donné la peine de vérifier.

La position est la suivante :


Après seulement 30 secondes de réflexion, sous les yeux désabusés de Francis, Fabien joue 1.Rb6?, sans doute attiré par la menace de mat. Son adversaire ne manque pas l'occasion d'obtenir Philidor par 1...Tg6+, et quelques coups plus tard, la nulle est signée.

Francis a bien vu que Lucena s'obtenait sans difficulté par 1.Th8+ Rc7 2.b6+ Rd7 3.b7 Ta2+ 4.Rb6 Tb2+ 5.Ra7 Ta2+ 6.Rb8, ou même 3.Ra7 ou 3.Rb7, mais il se garde bien d'en faire le reproche à son joueur. En effet, il n'est pas sûr de retrouver comment gagner la position de Lucena, l'ayant étudiée il y a très longtemps. De toute façon, aucun des joueurs présents ne semble avoir remarqué l'occasion manquée par Fabien. Et enfin, il ne voudrait pas qu'on lui rappelle qu'il a manqué la première place du rapide de Oberhoffen-sur-Moder pour ne pas avoir su mater avec deux fous contre un roi seul. C'est un enfant de 8 ans du club de la grande ville, Strasbourg, qui lui avait montré la manoeuvre, heureusement à l'abri des regards.

La défaite est dure à avaler pour Francis, mais sa décision est prise : il y aura un cours de finales par semaine, ce qui ne réduira que très peu les interminables séances de blitz jusqu'au bout de la nuit. Le livre est dans la bibliothèque depuis plusieurs années, mais à son aspect totalement neuf on voit bien qu'il n'a jamais été ouvert.


doubrrriouchkouf, le 06/10/2018 - 10:01:37
Merci pour cette file rafraîchissante :)


Chemtov, le 06/10/2018 - 10:13:27
Oh que de jolis noms dont les sonorités ravissent mes oreilles ! Hélas, ces deux charmantes cités n'ont pas de club d'échecs. Pour les prénoms, cela me rappelle plutôt des Haut-Rhinois.

Au passage le lien vers Leko-Ivanchuk aimablement transmis par Erony ( qui rit effectivement ) :
https://www.france-echecs.com/article.php?art=20081118004453508.




Chemtov, le 06/10/2018 - 10:24:26
Bizarre...le lien ne marche pas non plus quand on le copie, mais à partir du mail il marche...


Reyes, le 06/10/2018 - 10:26:19
https://www.france-echecs.com/article.php?art=20081118004453508


Chemtov, le 06/10/2018 - 10:27:56
Merci !


JR_Koch, le 06/10/2018 - 11:22:32
@ Chemtov : c'est volontaire, je ne veux me fâcher avec personne. Les personnages sont fictifs, mais une certaine ressemblance avec la réalité n'est pas forcément fortuite.
@ Reyes, si on peut enlever le premier diagramme qui résulte d'une erreur de ma part... merci d'avance


Reyes, le 06/10/2018 - 11:27:23
@JR_Koch : malheureusement je ne peux pas. Tu as dû mettre quelque chose dans la case du FEN et le mode édition (même admin), ne peut y accéder.


arnackor, le 06/10/2018 - 13:36:31
A noter l'impressionnante similitude de la position des pièces dans les 2 parties Leko-Ivanchuk et Duda-Caruana.


JMC, le 06/10/2018 - 17:44:52
Merci JR_Koch, très intéressant.

Ce qui m’amuse dans cette finale complexe, c’est qu’elle est nulle mais que l’on rate toujours un coup gagnant.



arnackor, le 14/10/2018 - 12:37:04
Sandro Mareco !!
Ce GM argentin a joué et gagné cette finale le 8 octobre contre Lopez Martinez (2581). Jusque là, rien d'incroyable. Mais le lendemain (!!), il obtient de nouveau (!!) cette finale contre Guerra Mendez (2534) et gagne encore !

Les parties sont sur sa page chess-db :
https://chess-db.com/public/pinfo.jsp?id=112275


JR_Koch, le 14/10/2018 - 22:10:32
Sacrée coïncidence de jouer cette finale deux fois de suite ! A la vue des parties, Mareco a certainement bien étudié cette finale.
Lopez Martinez perd de façon assez grotesque dès que son roi se retrouve à la bande. Dès qu'il renonce, sans raison d'ailleurs, à la défense de deuxième rangée, il en perd son latin.
Guerra Mendez défend correctement avec la position de Szen, mais se fait avoir dans une transition.
A noter que d'après les temps de réflexion (trouvé sur Chessbomb), les deux défenseurs ont démarré la finale avec 2 minutes à la pendule et ont joué sur l'incrément de 30s jusqu'à la fin.


Chemtov, le 14/10/2018 - 22:53:40
Oui, souvent le problème c'est, d'une part, le temps qu'il reste à la pendule et, d'autre part, la manière dont survient la finale après la chute du dernier pion. Par exemple, j'ai eu la position suivante au 91ème coup !




Chemtov, le 14/10/2018 - 22:57:32
D'après Nalimov, la suite de notre partie a été une comédie d'erreur :

Roos,D (2410) - Schneider,B (2395) [A37]
BL2-Sued 9293 Germany, 1993

92.Kh7 Rc6 93.Kg7 Ra6 94.Rh5+ Bg5 95.Rh1 Ra7+ 96.Kf8 Bf6 97.Rb1 Be7+ 98.Ke8 Bd6 99.Rh1 Be5 100.Kd8 Ke6 101.Rh6+ Kd5 102.Rh1 Bd6 103.Rc1 Rb7 104.Kc8 Rf7 105.Rc2 Bc5 106.Kd8 Kc6 107.Re2 Rf4 108.Re1 ½-½




Chemtov, le 14/10/2018 - 23:48:34
Ah non. Finalement ce n'était pas si grave. Il avait loupé le gain au début ( 93.Rg7 ? Fe5+ 94.Rf7 Ta7+ 95.Rf8 Re6 ) Mais après, on dirait que ça tenait la route.
C'est Nalimov qui débloque. Après 92.Rh7 Tc6 93.Rg7? Ta6? 94.Th5+ Fg5, il me dit que 95.Th1 perd en 56 coups! Et une fois le coup joué, il dit que c'est match nul... Va comprendre...
Heureusement, j'ai trouvé 106.Rd8 ( Tous les autres coups perdent d'après Nalimov ) et là on ne devait plus du tout avoir de temps à la pendule ( pas d'incrément à l'époque ).

J'en ai joué d'autres, mais je ne les retrouve plus. Notamment une que j'ai jouée en Hongrie. Ajournée contre le jeune (à l'époque) Tamas Halasz. Son entraîneur, super flair-play, Laszlo Hazai, m'avait prêté, pour la nuit, le livre sur cette finale ( J'avais bossé toute la nuit et j'avais réussi à faire nulle).


Chemtov, le 15/10/2018 - 02:25:44
Quelques remarques sur les comportements humains dans ce genre de finale :

1) Dans la position de départ, on peut voir qu'il y a un double échec. Le dernier coup est donc 91...Tg5xg6+ ( une prise car je parlais précédemment de la chute du dernier pion ). Evidemment, à la place, les noirs auraient pu gagner par 91...Tg5-g4+; 92.Rh6-h5 Tg4-g1; 93.Th4-h3 Tg1xg6 et Tg6-h6 mat.

2) Les noirs tentaient de gagner ce pion depuis 25 coups et cette fixation sur ce pion les a aveuglés au moment où une meilleure solution se présentait.

3) Ayant donc survécu miraculeusement ( en poussant un immense ouf de soulagement ! ), les blancs ont immédiatement gaffé après 91...Tg5xg6+ et 92.Rh6-h7 Tg6-c6 en jouant 93.Rh7-g7. Classique, en compétition. En fait, dans ce genre de situation, on reste sur le sentiment précédent, celui d'un étouffement du roi, en h7 ( alors que les menaces sont totalement différentes). On cherche alors à en sortir au plus vite, en g7 ( hélas pour tomber dans un autre type de position perdante ) .

4) Ensuite, un peu dans la même veine, on n'a pas envie de construire tout de suite le barrage défensif par Th7, tour bloquée par le roi en g7. On reste avec cette impression de s'étouffer soi-même ( toujours le traumatisme de la première position ). Alors que la position de la tour en 7ème offre une technique de nulle sympa, avec l'idée de sacrifice. Par exemple après 95.Th7 Ff6+ 96.Rf7 Ta7+ 97.Rg8 Ta1 98.Tb7 Rg6 99.Tg7+! ( 99...FxT pat !) ou 98...Th1; 99.Th7 etc...

Et tout ça ( autour du 100ème coup ) se joue forcément dans le stress du zeitnot et la fatigue.

Dernière remarque: comme me l'indique Erony, la position après 95.Th1 gagne effectivement pour les noirs. Il faut 47 coups pour gagner la tour blanche! Je viens de passer une heure et demie dessus et je commence vaguement à comprendre le(s) mécanisme(s)... ( Hélas, je dois travailler ce matin... autrement je continuerais volontiers à étudier ça ! )


JR_Koch, le 24/10/2018 - 19:48:18
A nouveau une finale tour et fou contre tour entre Praggnanandhaa et Meier au tournoi de l'île de Man. Pour l'instant Praggu, qui est en défense, a encore un pion en plus de la tour.
Avec trois quarts d'heure chacun à la pendule, ils ne pourront pas trouver l'excuse du manque de temps de réflexion.


DocteurPipo, le 24/10/2018 - 20:13:26
Meier joue selon la méthode soviétique : plein de coups pour rien pour abrutir le jeunot (13 ans). Pas sûr que cela suffise, contre ce grand espoir mondial.


mop, le 24/10/2018 - 20:19:34
Howell a gagné cette finale à la ronde précédente contre Harsha :

[Event "Chess.com Isle of Man Masters"]
[Site "Villa Marina, Douglas, Isle of"]
[Date "2018.10.23"]
[Round "4.20"]
[White "Harsha, Bharathakoti"]
[Black "Howell, David W L"]
[Result "0-1"]
[WhiteElo "2492"]
[BlackElo "2689"]
[PlyCount "214"]
[EventDate "2018.??.??"]
[TimeControl "40"]
[WhiteClock "0:02:04"]
[BlackClock "0:01:14"]

1. c4 {2} c5 {579} 2. Nf3 {34} Nf6 {55} 3. Nc3 {19} Nc6 {146} 4. d4 {136} cxd4
{17} 5. Nxd4 {5} e6 {10} 6. a3 {51} Bc5 {6} 7. Nb3 {70} Bb6 {10} 8. c5 {17} Bc7
{11} 9. Bg5 {6} h6 {844} 10. Bh4 {68} Be5 {940} 11. Rc1 {920} b6 {201} 12. e3 {
151} Rb8 {351} 13. Qc2 {1934} Ne7 {1305} 14. f4 {2250} Bxc3+ {32} 15. Qxc3 {116
} Nf5 {432} 16. Bxf6 {32} Qxf6 {6} 17. cxb6 {64} axb6 {259} 18. e4 {122} Qxc3+
{69} 19. Rxc3 {3} Nd6 {7} 20. Bd3 {82} f6 {223} 21. e5 {417} fxe5 {801} 22.
fxe5 {5} Nf7 {32} 23. Bg6 {4} O-O {17} 24. Rf1 {55} Bb7 {114} 25. Bxf7+ {13}
Rxf7 {7} 26. Rxf7 {36} Kxf7 {5} 27. Rc7 {112} Ke7 {155} 28. g3 {14} Kd8 {72}
29. Rc3 {27} Ra8 {15} 30. Rd3 {121} Kc7 {168} 31. Rc3+ {41} Kd8 {17} 32. Rd3 {5
} Be4 {35} 33. Rd4 {59} Bd5 {42} 34. Rb4 {7} Kc7 {32} 35. Nd4 {11} Rf8 {27} 36.
Ke2 {45} Kb7 {26} 37. a4 {51} Ka6 {22} 38. b3 {36} Bg2 {43} 39. Nb5 {28} Rf5 {
29} 40. Rd4 {32} Rxe5+ {26} 41. Kf2 {3} Bc6 {521} 42. Nc3 {181} Rf5+ {1008} 43.
Ke2 {101} Kb7 {379} 44. b4 {387} Kc7 {64} 45. h4 {189} g5 {337} 46. hxg5 {51}
hxg5 {6} 47. b5 {75} Bb7 {94} 48. Rc4+ {56} Kd8 {35} 49. Rd4 {8} Kc7 {523} 50.
Rc4+ {172} Kd8 {7} 51. Rd4 {30} Bg2 {11} 52. Nb1 {58} d5 {246} 53. Nd2 {50} e5
{36} 54. Rb4 {31} Kc7 {21} 55. Rb1 {35} Rf6 {110} 56. Rc1+ {129} Kd7 {6} 57.
Rg1 {121} Bh3 {3} 58. Rh1 {4} Bg4+ {67} 59. Ke3 {8} Kd6 {9} 60. Rh8 {101} Bf5 {
80} 61. Rd8+ {166} Kc5 {210} 62. Re8 {6} Re6 {389} 63. Rf8 {172} Bg4 {110} 64.
Rd8 {251} Bf5 {291} 65. Rf8 {111} Bg6 {44} 66. g4 {524} Kb4 {44} 67. Nf3 {272}
Kxa4 {36} 68. Nxg5 {5} Rd6 {17} 69. Nf3 {119} d4+ {23} 70. Kf2 {6} e4 {17} 71.
Nxd4 {29} Rxd4 {12} 72. Rf6 {3} Be8 {101} 73. Ke3 {195} Rc4 {44} 74. Rxb6 {5}
Bxb5 {31} 75. g5 {125} Rc5 {15} 76. Kxe4 {39} Rxg5 {2} 77. Re6 {40} Kb4 {11}
78. Re5 {46} Rg1 {30} 79. Kf5 {16} Bc4 {51} 80. Kf6 {25} Kc3 {24} 81. Rh5 {24}
Kd4 {25} 82. Rg5 {59} Re1 {77} 83. Rf5 {23} Re6+ {24} 84. Kg5 {23} Bd3 {11} 85.
Rf6 {40} Re5+ {47} 86. Kf4 {47} Be4 {10} 87. Rd6+ {10} Bd5 {4} 88. Ra6 {29} Re1
{26} 89. Ra4+ {15} Bc4 {7} 90. Kf5 {30} Rf1+ {5} 91. Kg5 {37} Kd5 {13} 92. Kg4
{76} Bd3 {46} 93. Ra5+ {93} Ke6 {7} 94. Ra3 {593} Be4 {60} 95. Ra6+ {32} Ke5 {1
} 96. Ra5+ {5} Bd5 {11} 97. Kg3 {17} Rf3+ {20} 98. Kg4 {5} Rf2 {7} 99. Kg5 {310
} Rg2+ {12} 100. Kh6 {4} Ke6 {126} 101. Kh5 {163} Rg8 {101} 102. Kh6 {43} Kf6 {
20} 103. Kh5 {51} Be6 {6} 104. Kh4 {4} Rg4+ {19} 105. Kh5 {3} Rf4 {114} 106.
Ra6 {116} Rb4 {1} 107. Rd6 {11} Rb8 {22} 0-1




DocteurPipo, le 24/10/2018 - 20:28:09
102.Rh6 est terrible, dans une position archi-nulle par exemple 102.Tb5 maintenant la pression sur le fou. Mais bon, il n'y a que ceux qui ne jouent pas qui ne font pas de fautes, spécialement vers le 102e coup...


JR_Koch, le 24/10/2018 - 20:31:45
Un rapide coup d'œil : Harsha avait la défense de Cochrane, et il tombe dans le seul piège de la position (102.Rh6 ??). Il ne mérite même pas un diagramme...


JR_Koch, le 24/10/2018 - 21:00:29
Et 2 cavaliers contre pion chez Karjakin-Sevian. Une finale beaucoup plus rare que Tour et Fou contre Tour.
Là, avec le pion bloqué en g4, elle est nulle facilement : le roi noir peut aller en a8 où il ne risque rien.

Pendant ce temps, Praggu a son roi à la bande et seulement 6 minutes à la pendule. Je ne pense pas qu'il ait une grande confiance dans ses connaissances...


JR_Koch, le 24/10/2018 - 21:20:43
Plus qu'une minute pour Praggu, mais il n'a pas fait de faute. Quant à Sevian, il va réussir l'exploit de perdre 2 cavaliers contre pion avec le pion en g4 et le roi au centre.


DocteurPipo, le 24/10/2018 - 23:12:45
Praggnanandhaa a tenu sans aucun problème, avec la défense deuxième rangée. Pas mal à 13 ans.




© 2000-2018 - France Echecs - Politique de confidentialité