France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 23 mars 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Une finale TF/T entre deux super-GM par hubereric le 18 novembre 2008  [Aller à la fin] | Finales |

Ronde 5 des Olympiades, ce lundi, match Hongrie-Ukraine.

Pour le moment, le score est de 1,5 : 1,5 et la partie du premier échiquier, Leko-Ivanchuk, est décisive. C'est d'ailleurs, si je ne me trompe pas, la dernière partie en cours lors de cette 5ème ronde. Peter Leko avec les Blancs a un pion de moins dans une finale T+C contre T+F. Il donne son cavalier pour tomber dans une finale qu'il sait nulle, Tour contre Tour et Fou. Quelques coups plus tard, il tombe dans cette position (les Noirs viennent de jouer 123...Rg3) :





Leko joue 124.Td8?? Te3! (seul coup gagnant) 125.Tg8 Te7 126.Tg5 Th7 127.Re1 Td7 0-1 et l'Ukraine gagne le match 2,5 : 1,5.
On imagine la tronche de Leko.
Où les Blancs auraient-ils dû jouer leur Tour au 124ème coup?
Comment un joueur du niveau de Leko peut-il faire cette gaffe? Epuisement, nerfs fragiles? Peut-être erony ou quelqu'un d'autre viendra-t-il avec une explication.









F***1247, le 18/11/2008 - 00:48:48
fatigue oui nerfs fragiles aussi. Comme tu le dis, c'était le 124ème coup d'une partie décisive, dans une finale pas si évidente que ça à annuler je crois. C'est trop pour les épaules de ce pauvre Leko :-)


pessoa, le 18/11/2008 - 00:49:12
Finales La finale de Marie Sebag est sympa aussi, avec des menaces de transposition dans CC contre roi. J'aimerais bien en voir une analyse, aussi.


JMC, le 18/11/2008 - 07:18:22
Dur pour Leko et son équipe en effet Il faut surtout éviter le coup Fh3 avec echec.

Après ..Td8, Te3 (évitant Td3+) la menace Fh3+ oblige Tg8.

Mais maintenant, la Tour est coincée sur la colonne g.

1..Tf8! 2.Td2 Rg1! 3.Fh3 (mais pas echec!) Tg8+ =


Ta***le*9631, le 18/11/2008 - 07:52:52
Dans la BigDatabase 2008 On trouve 1524 finales de ce type avec seulement 51% de nulles donc cela doit être en pratique difficle pour le camp qui n'a que la tour.

Même parmi les plus fort joueurs on trouve nombre de parties nulle au départ qui se terminent par un gain.


JMC, le 18/11/2008 - 08:57:21
Cette finale est surtout très usante pour la défense car les positions perdantes sont très difficile à détecter.

Il survient plusieurs fois lors de cette même finale, un calcul précis de 4 ou 5 coups compliqués.

Pour le camp fort par contre, il peut quelques fois jouer un coup "neutre" mais qui oblige néanmoins son adversaire à de nouvelles vérifications.


C'est très fatiguant nerveusement cette finale, surtout que l'on peut la jouer pendant 30 coups certaines fois.


PhilippeCh, le 18/11/2008 - 09:13:17
il faut aussi préciser que Leko part tout de suite d'une situation défavorable avec roi sur la première rangée... S'il avait en plus des prob de temps, c'est un cauchemar à défendre.


Mi***me****12172, le 18/11/2008 - 09:49:30
Keres, 1974 "Malgré la haute fréquece d'apparitions de cette finale en tournois, on constate avec étonnement que la défense perd souvent sans nécessité."

Plus ça change...


Attakovitch, le 18/11/2008 - 12:52:22
@PhilippeCh: pas d'accord, car 3 coups avant Leko avait la fameuse défense en 7ème rangée décrite par Dvoretzky.

Position après 120...Rf4:


Leko a joué 121.Th8 Ta2+ 122.Re1 Te2+ 123.Rf1 Rg3 et on obtient le diagramme initial de ce post, où Tf8 est difficile à trouver surtout avec autant de pression.

Il aurait pu jouer 121.Tg2!? avec idée de maintenir la défense en 2ème rangée avec le Roi et la Tour à proximité, par exemple sur le coup d'attente 121...Tb1 122.Th2.

Quand les noirs repoussent le Roi blanc en 1ère rangée par Ta2+, on répond Rg1 et les noirs ne peuvent pas garder la 2ème rangée. C'est donc assez facile à tenir.

Je me demande si un grand technicien comme Leko n'a jamais étudié la défense en 7ème rangée, ou si la fatigue et la pression lui ont fait oublier ses connaissances.


Attakovitch, le 18/11/2008 - 12:53:36
Mince j'ai mis plus d'italique que prévu! C'était seulement pour "défense en 7ème rangée".


er****6204, le 18/11/2008 - 14:39:26
C'est la faute à Simonski...  
...et aux francéchéquistes ! Souvenez-vous : en février dernier, j'avais demandé à Simonski ses impressions de "néo-MI" sur la fin de partie Svietushkin-Grigore, que j'avais donnée sans commentaires. Et attendu quelques signes d'intérêt. Après quoi j'en aurais donné, en exclusivité pour FE, une analyse détaillée que j'aurais pu intituler "plus jamais ça". Comme FE est lu en Roumanie, il doit l'être en Hongrie, certes moins francophone mais pour les diagrammes et les coups, cela devrait aller. Leko l'aurait certainement (!) lue. Et aurait annulé facilement contre Ivanchuk. Mais devant l'inertie générale, j'avais renoncé. Et quand je lis certaines interventions qui précèdent, répétant jusqu'à la nausée les mêmes absurdités, je n'en ai pas davantage envie.


Ah oui, j'oubliais... La position était la même, les Blancs commencent à flotter au même endroit (envoyant la Tour en h8 au lieu de maintenir la défense de seconde rangée par Th2-g2 ou Rf2-g2), puis craquent au même moment (jouant Tg8? au lieu de Td8?) faute de se rappeler (ou de savoir ?) que la position de Lolli (= Philidor avec Rois sur la colonne Cavalier) est la seule nulle de la famille et donc de jouer Tf8 et Rg1. Le "plus jamais ça" se mue en "toujours la même histoire". Ou si vous préférez, "quousque eadem" ?


P-S. Merci Attakovitch (et Eric) mais je crains que ce ne soit sans espoir.




Minhou, le 18/11/2008 - 16:36:43
Pas tout à fait inapercu A quoi bon tenter de défendre la position de Lolli, si l'on peut obtenir la position de Szen :-)


thierrycatalan, le 18/11/2008 - 18:59:29
manque de temps ? franchement cette finale est peut etre nulle theoriquement et evidente avec fritz...mais un joueur meme un super gmi , apres une partie de plus de 4 heures , sans ajournement, à une cadence un peu plus rapide qu'il y a quelques années, a toutes les chances pratiques de faire une erreur pas si evidente que cela à voir en quelques secondes...


bref je ne trouve rien d'extraordinaire à ce que leko ou ivantchouk ou bacrot ou chirov ou topalov ou anand ou un autre se trompe dans cette position et dans les conditions de vette partie.



Je dirais meme que beaucoup de gmi se seraient sans doute trompé bien plus t^t que leko dans cette partie !


On voit regulierment dans europe echecs des gmi qui commentent leurs propres parties : ils font tous des erreurs devant l'echiquier qu'ils voient aussitot à l'analyse !


ricou, le 18/11/2008 - 21:21:28
C'est impardonnable ! 


ricou, le 18/11/2008 - 21:21:58
D'ailleurs Il parait que Leko s'est bouffé une couille après la partie !


St***gl****10811, le 18/11/2008 - 22:11:32
Tiens, y s'appelle Murtof? 


hubereric, le 18/11/2008 - 23:01:45
Ma question était assez rhétorique Car en fin de compte seuls Leko et son entraîneur doivent savoir le pourquoi et le comment de cette gaffe, mais je doute qu'ils passent par ici pour nous faire partager leurs impressions, même pendant leur journée de repos. Et je ne parierais pas sur le succès de FE en Hongrie...

On peut parler de deux erreurs, la première étant, comme l'a souligné justement Attakovitch, d'éviter imprudemment la position de défense avec la TB en 2ème/7ème rangée. C'était d'ailleurs peut-être l'erreur la plus grave: après 121.Tg2 la nulle devient facile à obtenir, par n'importe quel joueur normalement constitué.

Ricou rigole, mais Leko est un joueur professionnel (numéro 9 mondial au classement Elo, hein, c'est pas une brêle) et perdre bêtement comme ça dans une finale fréquente doit lui donner envie de mordre la pendule. Maintenant, certains forumistes de FE se débrouilleront peut-être mieux que lui dans les finales T+F/T ?



JbMullon, le 18/11/2008 - 23:47:33
J'ai suivi toute la partie avec beaucoup d'intérêt. Ivantchouk, qui joue une cochonnerie contre Leko avec beaucoup de sang-froid, et le torture dans la finale sur la même aile, pour finalement le zugzwanger et le planter dans TF/T, quelle classe quand même!
Je suis déçu par la poussée du pion h dans la finale sur la même aile et sur la gaffe dans la position finale, mais admirant le niveau de Leko, je ne rejoindrai pas certains de nos intervenants dans leur Tour d'ivoire pour juger laconiquement les prestations des joueurs du top 10 dans une partie interminable à l'enjeu énorme.

Fil intéressant néanmoins, je vais reprendre mon Dvoretsky, moi...


ricou, le 18/11/2008 - 23:49:19
Je suis en tâche aux échecs Mais je me souviens d'Alex Casa en 2003 je crois. En nationale III pour l'échiquier niçois, il jouait encore à 2200 élo, alors qu'il était malade. Il obtient une finale D vs T. Son adversaire lui propose nulle et se fait foudroyer du regard. Alex Casa m'expliquait la veille, qu'il avait appris à gagner ce genre de finale les yeux fermés avant même de savoir comment débuter. Mais la fatigue de ce grand Monsieur des échecs après plus de cinq de jeu eût(?) raison de son optimisme. Son jeune adversaire eut le culot dire après que cette finale était nulle théorique. Courroucé, Alex Casa le crucifia à l'analyse LOL


ricou, le 18/11/2008 - 23:50:44
tout ca pour dire Faut pas déconner ! Peter nous lit, et il se bouffe la dernière qu'il lui reste !


er****6204, le 19/11/2008 - 03:40:05
Philistins 

Merci Minhou, merci Ricou de relever le niveau. L'exemple de Casa n'est qu'un cas[a] parmi d'autres. Je disais craindre que ce fût sans espoir. Deux commentaires affligeants (18h59 surtout, et 23h47) ont en effet suivi.



Il semble inconcevable pour beaucoup que certaines fautes élémentaires puissent être évitées par un apprentissage ad hoc. Il semble d'autre part un crime de lèse-majesté d'oser dire qu'un "nélo" supersonique puisse ne pas avoir effectué cet apprentissage et donc jouer comme une brêle (en effet, Eric) certaines phases de la partie. Rytschagov, Svidler, Morozevitch, Onitschuk, Kasparov, Epishin, Gristchuk et bien d'autres ont saboté des finales, tout a été expliqué en détail sur FE. A chaque fois, le moyen de la jouer en blitz, les yeux bandés (j'exagère à peine) était donné. Quand c'était vraiment difficile, j'étais le premier à le reconnaître, n'ayant pas la science infuse. Aucune critique des variantes données ni des méthodes ne fut jamais apportée ici-même, mais les obscurantistes continuent (et, je le crains, continueront) de répéter qu'on ne peut pas savoir, qu'ils n'avaient pas de temps, que c'est trop difficile, qu'il faudrait être un ordinateur, que c'est plus facile depuis sa "tour d'ivoire", mais tout de même, sans craindre la contradiction, qu'ils sont très forts et donc savent ce qu'ils font, etc.



Un exemple particulièrement déloyal : un article voisin sur une finale de Dames ose passer sous silence le conseil (plus que jamais valable) de Chéron, conseil qui à lui seul rend inutile des pages de suites "tablebasées", et que récemment Vitiugov appliqua avec succès. Conseil que l'auteur de l'article ne peut ignorer, l'ayant commenté dans un 3e article. Quelqu'un se permet de donner trois ou quatre moyens de mieux comprendre une petite partie, certes, de cet univers des finales, et que croyez-vous qu'il arrive ? On se met à étudier, à commenter, à discuter sur pièces ? Non bien sûr : on taxe d'arrogance cet "empêcheur d'ignorer en rond" et on retourne à ses clichés.



A ces moments, on est tenté de se joindre à Petiteglise, parti en claquant la porte. Heureusement, j'ai deux contrepoisons : je reçois régulièrement des avis beaucoup plus pertinents de la "majorité silencieuse". Et je ne me résigne décidément pas à la "crétinisation des masses", comme disait Salvador Dali.





Mi***me****12172, le 19/11/2008 - 10:03:48
Une bonne tranche de condescendance... J'ai toujours pensé qu'un fort joueur d'échecs sortait grandi de traiter plus petit que soi avec patience et bienveillance. Mais je suis très vieille école...


er****6204, le 19/11/2008 - 10:16:16
J'ai toujours pensé 
qu'après s'être livré à une malhonnêteté, on s'efforçait de rester discret, on ne grimpait pas au cocotier. Et qu'en toutes choses on évitait de répondre à côté.



Mais je suis très vieille école...



Se***12272, le 19/11/2008 - 10:32:52
euh... je suis intéressé par ce conseil de Chéron sur les finales de Dames, est ce que vous avez un lien???


nadji, le 19/11/2008 - 10:43:58
@Attakovitch Dans ton diagramme, comment les blancs peuvent garder le contrôle de la 7e rangée après Tg2 Ff3 (suivi de Ta2)?


dan31, le 19/11/2008 - 10:49:02
cf erony même quelque chose que l'on sait par coeur peut s'avérer délicat voire impossible à cause du stress ou de la fatigue il me semble non ?


Ta***le*9631, le 19/11/2008 - 10:51:56
Gardons donc l'esprit de la très vieille école (C'est un Raphael)


nadji, le 19/11/2008 - 10:56:00
C'est pas si clair facilement Tg2 Ff3, Th2 Ta3, Th4+ Fg4, Th2 Te3 forçant le zugzwang


Etyoud, le 19/11/2008 - 11:20:09
Nadji, après ...Te3, pas moins de 8 coups blancs annulent... www.k4it.de


nadji, le 19/11/2008 - 11:29:22
Dans ce cas 


Mi***me****12172, le 19/11/2008 - 11:43:09
@ Sebj erony fait allusion à un fil créé par Tantale intitulé "Les Blancs peuvent-ils sauver cette finale ?", où le génie précurseur de Chéron est joliment mis en avant vers la fin.


Se***12272, le 19/11/2008 - 11:46:31
ah, je pensais que c'était le fil "la finale D+P/D à encore frappé", je me demandais s'il y avait des règles pour cette finale. Je vais voir l'autre fil alors, merci.


er****6204, le 19/11/2008 - 12:21:05
Réponse aux gens courtois 

Sebj : déjà fait.



Dan : oui, parfois, et ma remarque en tenait compte. Mais le plus souvent, dans les cas cités, non. D'autres exemples à suivre si je trouve le temps.



Nadji : quel zug ? Tg2 Ff3 Th2 suivi de Th4+ et retour. A suivre un exemple récent.



JBM : Bonne chance pour votre lecture de Dvo. Je vous souhaite sincèrement de ne jamais avoir la Tour seule. Car Dvo ignore tout simplement les deux défenses de Szen et de Centurini, soit l'essentiel (avec la défense de 2e rangée) de l'arsenal défensif. Il consacre en revanche, sur quatre maigres colonnes de l'édition française, trois à la défense de Cochrane (la moins utile !) et à Timman-Lutz qui se termine par une position perdante (mais nulle pour cause de 50 coups). Dans le même genre, je préfère la partie Nguyen Ngoc Truong Son-Vachier Lagrave (rassurez-vous, ils ne sont que deux) de février dernier, nettement plus instructive. Une autre idée serait de visiter FE. Recherche à suivre.



Mais vous pourrez au moins apprendre dans Dvo la méthode de gain de Philidor. Que vous auriez déjà pu étudier dans le Bréviaire des Echecs de Tartacover...






Mi***me****12172, le 19/11/2008 - 12:33:31
cher erony, vous avez le toupet de suggérer que les contributions de certains membres de ce forum participe à la "crétinisation des masses" et vous vous estimez courtois ? Resaisissez vous.


Mi***me****12172, le 19/11/2008 - 12:34:36
participent 


yegonzo, le 19/11/2008 - 12:57:01
@erony Vous faîtes souvent référence à des études de position (type Szen, Centurini ou jenesaisqui...). Vous dîtes souvent qu'en étudiant tel livre, tel article, on accroîtrait nettement nos connaissances en finale.


Vous oubliez un point essentiel : Etudier les finales, pour une très grande majorité des joueurs, c'est peut-être plus pénible que de se retaper l'intégrale de Balzac.
Quand une finale arrive, ben on la joue (forcé) et il nous arrive de faire de nombreuses erreurs. Mais ce n'est pas capital, on joue pour le plaisir... ça ne m'étonnerait qu'à moitié que cet argument tienne aussi pour les GM.

Par ailleurs, j'ai étudié (probablement mal)il y a 5-6 ans, de nombreuses finales (en me faisant très mal). J'ai joué depuis de nombreuses finales et même avec des connaissances supplémentaires, le plus dur parfois est à identifier dans quel cas on est : le 1.A.3.b ou le 1.A.3.c ?


er****6204, le 19/11/2008 - 12:57:15
Pour Nadji 





Sedlak,N (2590) - Solodovnichenko,Y (2582) (chT-Serbian League Zlatibor 31.08.2007) après le 91e coup noir




92.Th2 Fd4+ 93.Rc2! Ta1 94.Te2 Tf1 95.Rd2 Tf3 96.Rc2 Fe3 97.Tg2 Ff4 98.Te2 Tc3+ 99.Rb2 Fc1+ 100.Ra2 Fe3 101.Rb2 Rb4 102.Tg2 Fd4 103.Td2 [103.Tc2 Ta3+ 104.Rc1! Fc3 105.Rd1! Rc4 106.Re2] Fe5 104.Rb1 [104.Ra2] Tc7 105.Te2 [105.Ra2 Ta7+ 106.Rb1 Ta6 107.Rc2] Fg7 106.Tg2 [106.Ra2? Tb7!!; 106.Te4+ Rb3 107.Te3+ Fc3 108.Rc1 Td7 109.Th3] 106...Ff6 107.Tf2 Fc3 108.Te2 Rb3 109.Tb2+ Rc4 110.Tg2 [110.Te2] 110...Ta7 111.Ta2 [111.Te2? Rd3] 111...Te7 112.Rc2 [112.Tg2] 112...Te2+ 113.Rb1! Te1+ 114.Rc2 Tg1 115.Ta4+ Fb4 116.Ta2 Te1 117.Tb2 [117.Rb2] 117...Te2+ 118.Rb1! Te1+ 119.Rc2! [119.Ra2? Fc3!] 119...Ta1 120.Tb1 [120.Tb3] 120...Ta8 121.Tb3 Tg8 122.Tb2 Fa3 123.Ta2 Tg3 124.Rb1 [124.Rd1] 124...Tb3+ 125.Rc2! Td3 126.Ta1 [126.Rb1] 126...Fb4 127.Ta2 Te3 128.Tb2 Te2+ 129.Rb1! Fd2 130.Ta2 Te1+ 131.Rc2 Fb4 132.Tb2 Th1 133.Ta2! Th3 134.Rb2 Tb3+ 135.Rc2! Fa3 136.Rd2 Tb2+ ½–½.



Une bonne leçon sur la "défense de seconde rangée".





er****6204, le 19/11/2008 - 13:02:31
Non yegonzo 
je "n'oublie pas". J'ai toujours conseillé de ne pas s'abrutir. Une page de Balzac de temps en temps...


speedypierre, le 19/11/2008 - 14:16:44
Tout-à-fait d'accord avec Yegonzo Pour de nombreux joueurs, les échecs sont un plaisir et pas forcément un objet d'étude. Est-ce une faute morale méritant d'être qualifié d'abruti ou de créti, de ne pas avoir envie d'étudier une finale (même de base)?


er****6204, le 19/11/2008 - 14:47:16
Pour Dan et Yegonzo 




(Vehi Bach-Van Wely 2001 après le 86e coup blanc)



Ici le meilleur joueur hollandais peut obtenir Philidor à une colonne près par 86...Tb5! (menace ...Ff2+) 87 Rh3 (87 Ta3 Tb1 88 Rh5 Tb6 est immédiat) Th5+ 88 Th4 Tg5! etc. Au lieu de quoi il joue 86...Tg6? 87 Ta5! obtenant la nulle de Szen, absente du traité de Dvoretzky.



Le même erreur se reproduira 9 coups plus tard dans la même partie ! Stress ? Fatigue ? Evidemment non. Il faut conclure, aussi irrespectueux que cela puisse être interprété, que le no 1 batave ne connaît pas, ou plutôt, ne connaissait pas alors (nonobstant ses 2695 points zélo de l'époque) deux fondements de cette finale.



Szen se caractérisant par quatre lignes (colonnes ou rangées) contiguës (dans le cas présent, RN sur 3, RB sur 4, TB sur 5, TN sur 6), il suffit de l'avoir apprise et de savoir compter jusqu'à 4 ! Pas de sous-paragraphe de paragraphe à la Jean Dieudonné !



Ajoutons, cerise sur le gâteau, que les Blancs finiront par abandonner au 96e coup... dans cette même position nulle de Szen, mais symétrique par rapport à la 4e rangée ! Mais leur "rélo" n'était que de 2450...



Vous n'êtes pas convaincus ? Donnez-moi du temps, dont je manque cruellement, et je vous en sors un pour chaque petit déjeuner.


er****6204, le 19/11/2008 - 14:55:51
Qui ? 

fut qualifié d'abruti ou de crétin ? Je croyais que vous étiez compétent en matière littéraire.



supergogol, le 19/11/2008 - 14:58:00
Je propose un petit sondage puisqu'il est question des finales que chacun "devrait" connaître, si j'ai compris Erony.


Qui, sur ce Forum, sait mater "les yeux bandés", (pour reprendre une expression ici utilisée)sur ces finales "de base":


1/ R+D contre R+T

2/ R+C+F contre R

J'éspère des réponses honnêtes et sincères, bien sûr.


alobert, le 19/11/2008 - 15:42:13
Bon, D contre T, je n'y connais rien. L'autre, je l'ai étudiée soigneusement, oui.



Si j'interviens rarement dans ces fils spécialisés sur les fins de parties et les études ou problèmes, je lis toujours avec plaisir et intérêt les interventions d'erony, que je remercie pour la qualité et la générosité de ses contributions.


ricou, le 19/11/2008 - 16:01:11
Quand je jouais Je les avais apprises, je les savais, et ai eu l'occasion de gagner en finale F+C en 5 minutes. Na!
Aujourd'hui, c'est une autre histoire, je n'ai pas joué de partie sérieuse, ni étudié quoique ce soit depuis 2004.


supergogol, le 19/11/2008 - 16:30:36
Je ne voudrais pas avoir l'air de me défiler : Pour ma part, je ne saurais pas mater "techniquement" ni dans l'une ni dans l'autre de ces finales !

Et je suis beaucoup trop fainéant pour m'y coller
Pardon, Erony.


dan31, le 19/11/2008 - 17:10:16
j'aime les finales mais j'ai autre chose à faire ... S'il fallait choisir, quelle est la finale qu'il vaut mieux connaître (le plus de chances pratiques d'avoir à la défendre ou à la gagner) : Dame contre tour, TF contre tour, ou FC contre roi nu ?

J'avoue ne m'être intéressé réellement qu'à la dernière jusqu'à la maîtriser il y a 5 ans environ. Bien sûr je m'en souviens très mal (à part du W avec le cavalier, mais je doute que ça suffise en zeitnot et peut-être même pas avec 30 secondes par coups, la règle des 50 coups n'étant pas loin).


Simonski, le 19/11/2008 - 19:29:29
le message d'erony ne voulait pas dire crétin dans le sens premier Il voulait dire "conquête de la médiocrité" (qui n'est guère mieux) mais qui veut dire que les gens n'étudient rien et qu'ils en sont fièrs.



Il me parait normal quand on joue aux échecs de savoir mater ! Donc de pouvoir mater avec 2F, CF ainsi que TF vs T lorsque c'est gagnant ! Après on peut choisir de ne pas s'en préoccuper (chacun fait ce qu'il veut) mais on a toujours l'air ridicule lorsqu'on ne gagne pas une partie gagnante car on a eu la flemme de feuilleter un bouquin ou bien de ne pas sauver une position nulle théorique après 5H de jeu contre un adversaire plus fort...



Voir des joueurs du top 10 ne pas arriver à défendre une position nulle théorique je trouve ça ridicule. Perso je n'ai jamais étudié TF vs T et je ne m'en vante pas! Sur ce ... Je crois que je vais aller feuilleter fondamental chess endings... :-)



Au championnat de Paris Nataf avait fait nul contre Shirazi avec la tour avec 2 mins KO à la pendule ! Cela veut dire que ca doit être assez facile. Et donc que certains très forts joueurs ne conaissent tout bonnement pas cette finale (même Leko!).



A méditer...



PS à Supergogol : A ma grande époque, je matais avec CF en environ 30 secondes. J'ai même eu dans une nocturne (à 5h du mat!) TCF vs T et j'ai échangé la tour ! A la grande stupeur de mon adversaire qui pensait que c'était nulle théorique (il avait 2000 élo!) je l'ai maté comme un chien :-). Je gagnais aussi tout le temps D vs T contre l'ordi (avec tablebases) sur ICC ! Par contre pour ce dernier, 6 mois m'ont suffit pour ne plus y arriver...


hubereric, le 19/11/2008 - 22:00:21
Pour le sondage de supergogol J'aimerais bien sortir mon joker: je ne suis plus joueur! Plus sérieusement, avec les yeux bandés ces finales me prendraient pas mal de temps de réflexion et je ne suis même pas sûr d'y arriver dans la finale R+D vs R+T. Je me sens un peu crétin... ;-)

En tout cas merci à erony pour ses exemples éloquents. Il a prouvé que même les GM ont des choses à apprendre, ou à réviser, dans les finales dites "simples". Nous aurons peut-être la chance d'assister à une autre finale TF vs T dans cette Olympiade :-)


El cave, le 19/11/2008 - 22:57:58
c'est bien dommage que tu ne joues plus, tu avais pourtant l'étoffe pour devenir un joueur titré à mon avis. Sinon pour le sondage j'ai gagné la seule partie où j'ai du jouer RFC vs R mais je n'ai pas tellement d'idée sur la méthode D contre T, je vois juste vaguement deux trois trucs à éviter genre l'enfilade qui force un pat mais ce sont de vieilles réminiscences.


F***1247, le 19/11/2008 - 23:47:16
réponse à supergogol Les yeux bandés, je ne sais gagner aucune des deux.
Je crois que dans tous les blitz / bullets que j'ai jouées dans ma vie (et je joue beaucoup sur Internet), j'ai eu une fois à défendre R contre RFC (l'adversaire est tombé, alors que la partie s'approchait quand même dangereusement de sa conclusion, et la partie fut donc nulle), et j'ai dû jouer 2 fois RD contre RT (le camp qui avait la dame gagna à chaque fois au temps, sans chercher vraiment à progresser).
Dans toutes mes parties rapides ou longues (il y en a environ 50), je n'ai pas été confronté à cette situation.

J'aime beaucoup jouer des finales, j'aime bien les finales théoriques et je les étudie avec plaisir. Mon choix d'ouvertures est totalement dépendant de la possibilité que j'ai d'obtenir des finales favorables, et l'étude des ouvertures consiste autant pour moi à essayer de saisir les nuances et les pointes tactiques de certains débuts complexes que d'approfondir soigneusement les finales typiques sur lesquelles l'ouverture débouchera.
Pour autant, je reconnais avoir plus agréable à faire qu'apprendre minutieusement certaines méthodes de gain qui ne se présenteront de toute façon jamais dans mes parties (ou qui seront, par la force des choses, systématiquement massacrées puisque je ne joue qu'à des cadences très rapides), et dont le côté purement technique ne me procure aucun plaisir. Je préfère alors (pardonnez mon côté joueur) résoudre une PJ ou un problème.
J'espère que ce n'est pas un crime.


er****6204, le 20/11/2008 - 00:25:01
Divers 

Supergogol : sans problème pour le 2. Pour le 1, avec les tablebases en face, je devrais faire quelques révisions, notamment pour la démolition de la "défense de... troisième rangée", cette fois ! Dan : connaître le W, c'est déjà beaucoup. Un participant au national B 2007 n'était pas dans ce cas ! Laquelle est la plus pratique ? Il me semble que l'on rencontre T+F/T un peu plus souvent que les deux autres. Mais celle où l'on se sent le plus ridicule quand on ne gagne pas, c'est certainement F+C ! Fox : quelqu'un qui aime résoudre des PJ ou des problèmes ne saurait être entièrement mauvais, comme disait -- à peu près -- Fields.



Merci Alobert, Simonski, Eric. J'ajoute quelques références d'articles publiés sur FE, où il fut question de T+F/T.




Partie Bacrot-Hamdouchi dans "actualisations MJAE de février 2007" : http://www.france-echecs.com/index.php?mode=showComment&art=20070208233258897




Parties Nguyen-MVL, Svietushkin-Grigore, Smyslov-Bronstein etc. : http://www.france-echecs.com/index.php?mode=showComment&art=20080217012444928



Partie Rychagov-Grischuk : http://www.france-echecs.com/index.php?mode=showComment&art=20071227171214928




actualisations MJAE de décembre 2007 http://www.france-echecs.com/index.php?art=20071203084626622&mode=showComment




et enfin, ce que je crois être mon meilleur article depuis que j'ai le plaisir de connaître FE : "Le plus loin possible" :

http://www.france-echecs.com/index.php?mode=showComment&art=20061225181612247



De quoi prendre le petit déjeuner des deux semaines à venir...




Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 02:05:20
Fréquences d'apparition Sur 1 million de parties,

T+F vs T : 0.06%

D vs T : 0.04%
BR>F+C : 0.02%


F+C apparaît une fois sur 4,400. Pour fixer les idées, chessgames.com liste 2,243 parties pour la carrière entière de Kasparov. 1 chance sur 2 d'y être confronté 1 fois ! La probabilité de faire face à une Najdorf est 72 fois supérieure. 72x. 7200%. A votre avis, le super GM se concentre sur quoi ?


Les fréquences de ces finales sont si faibles que l'impact Elo de devoir improviser lorsqu'on est confronté à ces finales face à un adversaire (en toute probabilité guère mieux préparé) est donc, à d'insignifiants arrondis près, de zéro. ZÉRO.

Les 2700 savent donc ce qu'ils font (quel scoop) et peuvent sereinement laisser les puristes des finales à leurs sarcasmes parfaitement déplacés.


elkine, le 20/11/2008 - 02:26:24
voilà une vision bien commerciale du jeu Pour moi si tu ne sais pas jouer avec 5 pièces, c'est pas la peine de jouer avec 32.


F***1247, le 20/11/2008 - 02:38:56
autant tout arrêter tout de suite alors Bizarre ce genre de postulat pour ce qui n'est qu'un jeu.


Simonski, le 20/11/2008 - 02:57:34
"Pour moi si tu ne sais pas jouer avec 5 pièces, c'est pas la peine de jouer avec 32." lolllll ! Enorme ta phrase car elle est criante de vérité ! :-)



Quand un 2700 ne sait pas mater avec Cavalier Fou ou gagner TF vs T quand c'est gagnant il peut s'attendre à ce que la populasse se foute de sa gueule ! Rien de plus normal après tout...



Voir dans cette reflexion des "sarcasmes" et autres "condescendances" est totalement risible.


hubereric, le 20/11/2008 - 03:33:05
Comme disait erony dans un autre post cité plus haut "Les statistiques, c'est comme les sondages, on peut leur faire dire ce qu'on veut."

Poussons la logique de rentabilité un peu plus loin, juste pour rire: quel est le pourcentage des finales R+P vs R+P dans le million de parties de Micromegas? Plus petit que celui des Najdorf, n'est-ce pas? Donc statistiquement c'est pas la peine de les étudier, bon débarras. Et les finales R+2P vs R+P? Pareil. On extrapole à toutes les finales de pions, puisque c'est une suite de cas particuliers? Et voilà, on peut larguer aux chiottes tous les bouquins sur les finales de pions! Merci Micromegas, ça dégagera de la place dans la bibliothèque.
En fait, si on réfléchit bien, on peut même laisser tomber les finales, parce que plus de 50% du million de parties n'atteint pas ce stade. On se demande pourquoi les 2700 Elo perdent leur temps à dépasser le stade de l'ouverture quand ils jouent des parties : ils n'ont pas compris le but du jeu ou quoi ???


Mille excuses à Micromegas mais c'était plus fort que moi, j'ai commis un gros sarcasme.


dan31, le 20/11/2008 - 08:59:16
oui je crois que pour F+C ce qui m'avait motivé, c'était de me dire :"si tu as cette finale un jour sans la gagner, c'est affreux !". Mais c'est certainement aussi la moins fréquente des 3. J'avais aussi vu à une certaine époque pour cette finale une méthode des triangles qui me semblait plus satisfaisante que le W, car on y repoussait le roi du centre au bord, alors que le W ne concerne que la fin, quand le roi est déjà au bord.

Sinon, je me souviens d'une arnaque que j'ai réussie en partie longue ou avec F+2C+2P contre F+2C+4P, je me suis dit que ma meilleure chance pratique était d'éliminer des pions quitte à sacrifier des pièces dans le but d'arriver à F+C en me doutant que mon adversaire (1800) ne connaîtrait pas ou C+C contre roi. L'impact psychologique a été tel qu'une fois arrivé à F+2C contre F sans aucun pion, finale qui doit objectivement être plus favorable au camp attaquant que FC contre roi seul, mon adversaire m'a immédiatement proposé nulle !! Evidemment il ne pouvait échanger aucune pièce mineure s'il ne connaissait pas FC contre roi mais je crois que F+2C contre F est beaucoup plus facile à gagner (on a plus de pièces attaquantes).


Simonski, le 20/11/2008 - 09:32:53
Ce n'est pas la 1ère fois que j'entend parler de la méthode du W? tout le monde a l'air de penser qu'il y a 2 méthodes pour gagner !



Il n'y en a qu'une seule lorsque le roi est dans le mauvais coin !! Quel W??


ricou, le 20/11/2008 - 09:33:14
merci micro pour cette bonne tranche de rire matinale. :D


dan31, le 20/11/2008 - 09:44:06
le W sert à faire passer le roi du mauvais coin vers le bon coin. Le cavalier fait une manoeuvre en W entre les 5e et 7e rangées, pour garder le contrôle des cases clés (bien sûr coordonné avec la bonne position du roi et du fou):

http://fqechecs.qc.ca/index.php?typ=actu&id=228&categorie=57h


dan31, le 20/11/2008 - 09:46:43
W ou triangle ?  http://www.mjae.com/Fou-Cavalier-Roi.html


dan31, le 20/11/2008 - 09:54:09
ma mémoire est mauvaise Voici la position finale, trait aux noirs, que j'évoquais dans mon post de 8h59. Mon dernier coup est Cxb4, il y avait un pion noir en b4. Mon adversaire me propose nulle sans même jouer son coup. Peut-on gagner cette finale sans connaître FC contre roi, par exemple en créant des menaces de mats avec les 3 pièces pour gagner le fou blanc ?






Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 10:01:01
La fréquence d'une finale... RP vs RP ou RP vs RPP est 4,000% supérieure à F+C.


Simonski, le 20/11/2008 - 10:06:03
je dirais même + 4,0000000000000000% supérieure à CF. @dan31 : Il n'y a pas de W quand le roi essaye de se barer au centre de l'échiquier !


dan31, le 20/11/2008 - 10:06:14
oui bon on peut reconnaître que d'un point de vue pragmatique Micromegas n'a pas tort. Connaître FC contre roi fera peu progresser votre elo, et ce même pour un super GM. Par contre, quelqu'un qui aime le jeu, fût-il un joueur de compétition, devrait connaître FC contre roi qui est le mat le plus difficile contre roi nu.


elkine, le 20/11/2008 - 10:06:56
@fox je joue aux échecs pour "comprendre".
Une partie où j'ai l'impression d'avoir rien compris, même si je gagne, ne me satisfait pas, et je pense ne pas être le seul.
Ignorer les finales élémentaires parce que "ça tombera pas à l'exam" me semble un renoncement. Simple question de curiosité intellectuelle...


Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 10:10:35
j'aime bien ton paralogisme, hubereric Je dis: "Il est un peu vain d'étudier une finale qui apparaît 0,02% du temps." et tu en déduis par un très joli non sequitur "Donc il est vain d'étudier les finales, qui n'apparaissent qu'une fois sur deux." Pas mal.


dan31, le 20/11/2008 - 10:11:27
ref simonski dans le lien vers mjae, 3e diagramme, il me semble que même si le roi essaie de se barrer vers le centre tu dois au contraire continuer le W : voir 22.Cd7 sur ce lien.

Apr contre si tu veux dire que le W ne sert pas à refouler le roi au bords, tu as raison : il sert seulement à passer du mauvais au bon coin.


Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 10:51:49
J'avais pour seule ambition... d'illuster numériquement pourquoi un super GM pragmatique sera fondé rationnellement à décider d'être un bien plus grand perfectionniste des ouvertures que des finales.

Je suis le premier à le regretter. Les ouvertures me gavent alors que les finales m'émerveillent.


F***1247, le 20/11/2008 - 11:21:05
@elkine Non voyons un peu les choses sous le même angle. J'éprouve tout autant que toi le désir de comprendre ce jeu, car j'y vois une très belle stimulation intellectuelle, et c'est pourquoi le jeu proprement dit ne me suffit pas, et que je ressens le besoin d'étudier les échecs sous toutes leurs coutures : ouvertures, finales, combinaisons, études, problèmes sont autant d'objets d'investigation passionnants.


D'autres cependant n'ont pas cette approche et, va savoir, jouent aux échecs uniquement par plaisir et pour passer du bon temps. Je ne vois pas en quoi leur façon d'aborder les échecs serait moins respectable que la nôtre ; au contraire, il me semble qu'ils ont beaucoup mieux saisi que nous la fonction première de ce jeu.
Alors bon, venir leur dire que "si tu ne sais pas jouer avec 5 pièces, c'est pas la peine de jouer avec 32", c'est un peu de l'intégrisme intellectuel.


Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 12:16:33
Intégrisme intellectuel... ou plutôt intolérance d'altérité.


alobert, le 20/11/2008 - 13:36:04
Il ne s'agit pas du tout d'Elo comme semble le penser l'auteur de ceci : "Les fréquences de ces finales sont si faibles que l'impact Elo de devoir improviser lorsqu'on est confronté à ces finales face à un adversaire (en toute probabilité guère mieux préparé) est donc, à d'insignifiants arrondis près, de zéro. ZÉRO." mais bien de résultats !



Si Leko avait annulé, le résultat du match Hongrie-Ukraine aurait été de 2-2. Ce point offert à l'Ukraine va


alobert, le 20/11/2008 - 13:39:48
sorry... suite peut-être signifier une médaille.



Il est possible que les joueurs à plus de 2700 consacrent presque tout leur temps aux ouvertures (je n'en sais rien mais je peux l'imaginer). C'est que les finales sont une base indispensable et acquise depuis belle lurette.


Bellamy, le 20/11/2008 - 13:57:13
Imaginons que Leko ait pu perdre la dernière partie de Brissago sur cette erreur. Aurait-il été consolé de savoir que cette finale n'apparait qu'avec une fréquence de 0,001 ?


Ici, c'est moins grave : ce n'est que un point de match aux olympiades... Je n'ose penser à la réaction de ses coéquipiers. Comme dit alobert, c'est peut-être une médaille qui s'envole.


Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 14:06:11
Alobert, quelle partie ne comprends-tu pas dans cette équation ? Maximisation d'Elo = Maximisation d'espérance de résultat


Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 15:03:12
En 1.500 parties de carrière, Leko semble (si ma base est suffisamment complète) n'avoir rencontré T+F/T qu'une fois, et il avait le Fou. C'était contre Adams en 1999 à Frankfurt. Leko a gagné. La position initiale était nulle, Adams donna le gain 6 fois en une trentaine de coups, et Leko ne lui rendit la faveur que 5 fois!


alobert, le 20/11/2008 - 15:12:20
Rien à voir avec une espérance statistique mais tout à voir avec le résultat d'une et une seule partie, peut-être très importante, comme ici. Évidemment que tout joueur professionnel a passé du temps à étudier ces finales peu fréquentes. Même si cette étude ne devait "payer" qu'une seule fois, le temps qui y a été consacré serait amplement justifié. Je ne doute pas un instant que Leko connaît très bien cette finale. Simplement, l'enjeu, la tension, la fatigue, ... l'ont poussé à la faute. Ce serait aussi excessif de prétendre sur la base de cette partie qu'il ne connaît pas cette finale que de prétendre que Kramnik ne connaît pas ses mats élémentaires pour s'en être fait planter un par une machine. Je ne serais d'ailleurs pas du tout surpris que Leko y ait déjà été confronté.



Mais plus fondamentalement, tous ces joueurs ont dû passer un temps considérable sur les finales pour arriver à leur niveau. Et ce travail-là est très rentable, et à long terme.


bl***oc**5339, le 20/11/2008 - 15:24:27
On en revient au débat théorie / pratique Comme tous les autres GMIs, Leko a sans nul doute étudié ces finales théoriques au moins une fois dans sa vie. Leko a su comment gagner les positions gagnantes, et annuler les positions nulles. Après tout, pour un joueur de son calibre, c'est "facile" à apprendre (plus que certaines sous-variantes de la Sicilienne ou du Gambit Marshall).



Maintenant, il y a la pratique : après plusieurs heures de jeu, sans doute fatigantes, il faut se souvenir de la manoeuvre. Si on ne s'en souvient pas par coeur (aucune pratique ni relecture depuis plusieurs années), il faut la retrouver.

Comment la retrouver ? Il y a le calcul pur est simple, qui n'est pas évident. Et il y a les "principes", la culture, la synthèse et re-formulation d'idées.



Un bon manuel de finales (ouvertures, stratégies, etc...) ne doit pas simplement donner variantes sur variantes, principes sur principes. Il doit synthétiser, faire oeuvre de pédagogie, trouver un lien logique et conducteur, bref, donner un fil rouge qui marquera la mémoire du lecteur, et lui permettra de s'en remémorer le moment venu.




C'est pour cela qu'un auteur tel que Nimzowitsch a eu du succès : il donnait des métaphores pleines d'humour qui, si elles n'étaient pas toujours correctes à 100%, donnaient au moins un lecteur des conseils facilement mémorisables pour ses propres parties. De même, j'ai bien apprécié le livre de finales de Znosko-Borowski.




Et au contraire, tous ces livres ou analyses qui ne sont que des suites fritziennes sans élément humain, n'ont qu'une seule valeur : poubelle !



Mi***me****12172, le 20/11/2008 - 21:18:28
Sergeeva (2325) (KAZ) - Schripchenko (2455) Devinez quoi, joué ce jour même aux Olympiades : une T vs TF. Sergeeva a défendu pendant 46 coups sans jamais céder la nulle. Mieux que les 11 erreurs de Adams-Leko ! C'est possible. Mais est-ce rentable ? Telle est la question...


elkine, le 20/11/2008 - 21:32:43
ça dépend comment on définit rentable Par exemple, pas mal de joueurs mieux côtés qu'Ulf Andersson ne seront jamais respectés comme lui...


er****6204, le 20/11/2008 - 23:55:18
Assez d'accord  

avec Elkine, Alobert, Bellamy et Blaylock, sauf sur un point, concernant spécifiquement Leko. Je serais heureux d'interroger son compatriote Portisch à ce sujet. Je ne crois pas qu'il ait sérieusement étudié cette finale, comme semble le prouver ce nouvel exemple présenté à mon attention par notre statisticien québécois, spécialiste du tri d'informations (comme quoi le diable porte pierre). Je dénombre d'ailleurs, non pas 11, mais 15 erreurs, dans une partie rapide il est vrai, probablement sans incrément, la fin étant surréaliste (si le texte est exact). Car même sans "aucune pratique ni relecture depuis plusieurs années", on n'oublie pas la nulle de Szen, pour laquelle existe précisément "un fil rouge qui marque la mémoire du lecteur" : je le donnais hier à 14h47.



Terminons par un dernier "sarcasme" : Je conseille à Leko de se payer trois heures de cours spécifique sur Tour-Fou / Tour avec Arnaud Hauchard, axé principalement sur Szen et la défense de 2e rangée.




Mi***me****12172, le 21/11/2008 - 10:50:33
La probabilité de rejouer cette finale... étant ce qu'elle est, Peter Leko, avec son "nélo supersonique" (sans aucun sarcasme, Simonski, j'ai bien noté), peut tranquillement ignorer celui qui se permet tristement de lui dire qu'il joue "comme une brêle" (sans aucune condescendance, Simonski, j'ai bien noté).

Traiter ainsi un éminent super-GM, 30ème meilleur jouer d'échecs de tous les temps selon chessmetrics, n'a pas l'air de gêner la modération de France-Échecs, ce que je déplore.

Peter, if you ever read this sad post, on behalf of those who care, I do apologize. A fervent admirer.


Simonski, le 21/11/2008 - 14:05:13
personne ne l'a insulté ici tu rêves mon pauvre ami...



Peter, if you read this post, you will see that micromegas is a fervent "leche-cul" as we say in France. Your fan is proud that you made 15 errors in a dead draw position. Go on playing like this.


Mi***me****12172, le 21/11/2008 - 14:55:21
Ah..."Jouer comme une brèle" n'est pas péjoratif ? Le terme ordurier que tu utilises ci-dessus ne l'est-il pas non plus ? Tu pourrais le remplacer avantageusement par le mot "flagorneur" et rester ainsi dans les limites acceptables de la civilité.


Badisse, le 21/11/2008 - 15:05:43
Allez, place au jeu, messieurs. Moi je signe des 2 mains pour une nulle sur les 4 échiquiers...


Mo***at****11669, le 21/11/2008 - 15:18:41
Vous avez composé le 17 Ne quittez pas ...

Pour Simonski et Micromegas : vous êtes sur un forum francophone!
Pour Micromegas tout seul : les lignes de la modération de France-Echecs sont toutes occupées. Merci de renouveler votre appel ultérieurement et en français toujours! merci !


er****6204, le 21/11/2008 - 15:38:06
Levon, Jan-Hein et délicieuse Katerina 

Si vous lisez le triste article voisin, en nom et place de deux sinistres guignols, je vous présente leurs excuses. Traiter ainsi un éminent super-GM, 34xyju05 ème meilleur joueur d'échecs de tous les temps et de toutes les galaxies selon schtrumpfmetrics, risque de perturber sérieusement la modération de France-Échecs, qui n'en peut plus de se tenir les côtes, la distrayant d'une activité plus sérieuse comme la recherche de PJs, ce que je déplore.




hubereric, le 22/11/2008 - 02:31:36
gardons la tête froide @ Micromegas: Attention aux différences de conceptions des deux côtés de l'Atlantique. Ainsi en France, le terme "lèche-cul" n'est pas ordurier, mais vulgaire, et son emploi s'est généralisé de nos jours. Les moeurs ne sont plus ce qu'elles étaient ;-)

Dire de quelqu'un qu'il a "joué comme une brêle" n'est pas une insulte, mais simplement une façon, certes un peu argotique, de qualifier un niveau de jeu décevant. Une recherche rapide sur Google montre d'ailleurs, significativement, que cette expression fut appliquée, dans le passé et dans d'autres domaines, au PSG ou à Florent Pagny ;-)


Toujours à propos de Peter Leko: dans la finale, il a pris l'initiative de liquider son cavalier et son pion contre les deux pions noirs. C'était bien la peine, s'il ne maîtrisait pas la finale T+F vs T qui en a résulté ! Nous sommes déçus, évidemment, parce que nous attendions beaucoup mieux de la part d'un joueur de niveau stratosphérique. Malgré sa défaite contre Ivanchuk, il a tout de même marqué 5 points sur 7 et réussi une perf Elo de 2803. Mais la Hongrie aura du mal à monter sur le podium.



Attakovitch, le 22/11/2008 - 10:42:55
@ supergogol Leko s'efforce de répondre à ton sondage: il vient hier de gagner la finale D contre T face à Caruana! Comme quoi c'est tellement rare ces finales théoriques...


Mi***me****12172, le 22/11/2008 - 10:58:33
Ordurier "Qui dit ou écrit des choses sales, obscènes. Qui contient des obscènités."

Lèche-cul est ordurier et son usage est évidemment une violation criante de la charte de ce forum.

Leko n'a pas vu que ne pas jouer le coup unique Tf8 permettait le joli coup unique gagnant Te3 et on se permet de comparer son jeu à celui d'un âne ? Navrant.


pessoa, le 22/11/2008 - 19:48:04
Dans la série 'finales théoriques difficiles' Grichtchouk et Elianov joue T+pions f et h contre T.


hubereric, le 23/11/2008 - 04:41:24
Arf ! là je jette l'éponge Quelqu'un d'autre que moi parlera à Micromegas des registres de langue. Cette discussion est dans un cul-de-sac ;-)
(Note pour l'usage de Micromegas: "cul-de-sac" est mot extrêmement ordurier, tellement ordurier que même les Anglais l'ont repris dans leur langue. Dieu seul sait à quoi il peut leur servir.)

@pessoa : grâce à erony et Tantale, on peut voir la finale T et pions f et h contre T sur un post parallèle ici


Simonski, le 23/11/2008 - 20:31:22
@hubereric Tu fais comme tout le monde tu ne lui réponds plus :-)


puch, le 23/11/2008 - 20:54:22
très bon fil Depuis le temps que je m'ennuyais sur FE, je vais ptêt revenir plus souvent.


Sinon, 20'' pour R+F+C/R mais grosses difficultés contre l'ordi à D/T (gain 1 fois sur 2 ou 2 fois sur 3...)




Mi***me****12172, le 23/11/2008 - 21:30:51
Un prof de français de France m'expliquait récemment, à la suite d'une altercation avec un élève qui lui avait dit "vous me faites chier" et qui semblait défendre avec la plus sincère bonne foi du monde que cela n'avait rien de grossier, que la bataille contre l'avilissement du français était perdue. Vous permettrez à certains de continuer à résister.

Allez, un peu de culture pour finir :

"C'était la saison des vendanges; de la route ou nous passions,
on apercevait, jupes courtes et penchées vers la terre, des cultivatrices dont on
voyait surtout la première syllabe."


Victor Hugo




er****6204, le 24/12/2008 - 22:15:11
Jésus Marie 

Non, FE n'est sans doute pas le lieu pour fêter la Nativité. Et je serais bien en peine de dire la Messe de Minuit. Je voulais seulement parler du fort sympathique grand-maître espagnol Jesus Maria de la Villa Garcia, auteur de "100 finales que vous devez connaître". J'espère qu'il en a offert un exemplaire à son compatriote Vila Gasquez (voir article RFC/R). Mais limitons-nous à notre sujet, T+F/T.



Il rend un hommage apprécié à Philidor, certainement le "meilleur joueur français de l'histoire" (clin d'oeil aux voyageurs à travers les siècles qui hantent ce forum), n'oublie pas l'exception de Lolli avec les Rois sur la colonne-Cavalier, explique la défense de 2e rangée, etc. Malheureusement, sans doute influencé par le manuel de Dvoretzky dont il fait un (trop ?) chaleureux éloge, il passe sous silence, lui aussi, la fondamentale position de Szen (ainsi d'ailleurs que celles de Kling & Kuiper et Centurini).



Vous me direz qu'il a pris le parti de faire court. Mais alors pourquoi ces deux pages sur Cochrane, la tarte à la crème, comme chez Dvo, au lieu d'aller à l'essentiel ? Comme pénitence, mon fils, vous me jouerez cinq fois le gain de Philidor en blitz.



Mais enfin, ce livre est d'une lecture bien agréable. Tout ce qui peut donner le goût des finales est le bienvenu. Parmi d'autres constatations amusantes, j'ai apprécié que soit rappelé le fait qu'un Cg2 est aussi loin de h1 que de a8, ou qu'un CB arrête mieux un PNh3 (avec RNh2) depuis a5 que depuis h4. Vive Grigoriev et joyeux Noël !



Allez en paix...



Simonski, le 31/12/2008 - 14:29:31
tu trouves que le "fundamental chess endings" est complet ? 


er****6204, le 24/01/2009 - 22:15:39
Non 


er****6204, le 24/01/2009 - 22:17:20
Il y a ceux qui savent
et les autres. L'Ukrainien A. Volokitin, connu dans la région parisienne pour une tournée très appréciée qu'il y effectua il y a quelques années, se trouvait avec la Tour seule contre Tour et Fou au Néerlandais E. l'Ami, riche de 2603 points "zélo" (4e ronde de Wijk).


Ce fut une simple promenade de santé. D'autres diront : "il annula en lisant son journal".



Ta***le*9631, le 24/01/2009 - 22:57:48
Erony lit la Bible alors que je le pensais à Wijk aan Zee !


Simonski, le 24/01/2009 - 23:50:39
qd je parlais du fundamental chess endings je parlais de la finale T+F vs T


er****6204, le 25/01/2009 - 00:07:12
C'est bien 
ce que j'avais compris.


Je me permettrai de renvoyer à ce qu'en dit notre ami commun dans sa critique sur MJAE de l'ouvrage en question, p. 299 et p. 301.




er****6204, le 15/03/2009 - 20:24:23
Ob Szen... 


Trait aux Noirs (Bastian-Markgraf, jouée il y a un mois)


Le joueur des Noirs, malgré ses 2463 grains zélo, ne connaît pas Herr Szen, ni sans doute Monsieur Philidor. Au lieu de gagner illico par 114...Td7! 115 Tf6 Tc7 (ou 115 Tf5 Th7 116 Rd1 Tc7), il préfère 114...Tc2? sur quoi les Blancs lui "aszenent" 115 Td8! = (1-2-3-4, cela peut servir de savoir compter jusqu'à 4).



alobert, le 15/03/2009 - 23:03:54
L'exemple vient d'en haut... Interview d'Anand, lue sur Chessbase :

Question : Une bonne partie de votre préparation porte sans doute sur les ouvertures. Vous entraînez-vous encore sur la tactique, les finales ?

Réponse : Oui, dans ma préparation pour le match de Bonn, je résolvais cinq exercices tactiques chaque soir. Je me suis également entraîné à certaines finales que je craignais, par exemple tour et fou. Étonnamment, on oublie trop facilement la bonne méthode de défense. Même des grands-maîtres peinent à tenir cette finale très piégieuse. J'y ai donc consacré beaucoup de temps.




Badisse, le 16/03/2009 - 20:30:23
Szut, inutile de connaitre Szen, il suffisait d'un peu de calcul ici ;o) Il était très plaisant de suivre ce soir les finales de cavalier de Mazé-Postny et Kamsky-Aronian. J'avoue avoir pris mon panard devant la 1ère.
Pour la finale de tour avec 2 pions de plus ^_^, il fallait regarder Ivanchuk-Leko.


Badisse, le 16/03/2009 - 20:32:47
Szut : un clin d'oeil aux tintinophiles :) 


er****6204, le 16/03/2009 - 22:01:57
Je ne m'intéresse que modérément 
aux compétitions de style "montreur d'ours", mélodieuses ou non. Il est déjà assez difficile de jouer les finales à cadence humaine. On peut certes y trouver des positions intéressantes... comme dans un tournoi de 3e catégorie. En revanche la partie de Mazé est instructive : disons que son deuxième g4-g5 est meilleur que son premier !



ThL, le 17/03/2009 - 16:29:30
Vu ce week-end en Interclubs Position après 65... Txa7



66. Rd2 Ta3 67. Th4 Ff5 68. Tf4 Fe4 69. Tf8 Rd4 70. Td8+ Fd5 71. Tc8 Tg3 72. Te8 Th3 73. Te7 Fc6 74. Te6 Th2+ 75. Te2 Th3 76. Te6 Td3+ 77. Re2 Fd5 78. Te7 Td3 79. Rd2 Fc4 80. Td7+ Rc5 81. Tc7+ Rb4 82. Tb7+ Fb5 83. Tc7 Td3+ 84. Rc2 Td4 85. Tb7 Td6 86. Tb8 Td5 87. Tb7 Rc5 88. Tc7+ Rb4 89. Tb7 et, toutes les autres parties du match étant terminées et le conducteur des Noirs ayant été informé par son capitaine que le partage du point suffisait à son bonheur, la nulle fut signée. Au vu du déroulement de la partie, il est de toute façon peu probable que les 27 coups qui restaient à sa disposition lui aient permis de faire mieux que continuer à tourner en rond.


er****6204, le 18/03/2009 - 02:28:18
Où l'on voit 
que l'idée de Cochrane (ici 71 Td7 Ta2+ 72 Rd1), si elle peut occasionnellement rendre service, est infiniment subsidiaire comparée à la nécessaire connaissance, pour le défenseur, de Szen, de Centurini, de Kling & Kuiper et de la défense de 2e rangée.


er****6204, le 18/03/2009 - 18:41:10
Facile 
Dans la partie d'aujourd'hui de Marie (qui simplement bat la première du tournoi) sur 53 Rg5 (Zhao joua Rg3) outre l'évident ...Ff3, on peut larguer le pion par 53...Tg1+ 54 Rxh5.




Les noirs gagnent immédiatement (Zhao Xue-Sebag, variante). Voyez-vous comment ?


er****6204, le 19/03/2009 - 21:25:40
Ramollissement cérébral 
Ils se plaignent que c'est trop difficile, mais même quand il y a un gain en deux coups, personne ne se manifeste. C'est toujours "elo-loto-dodo"...


Y-a-t-il un joueur d'échecs dans la salle ?


ThL, le 19/03/2009 - 22:27:48
C'est amusant mais si je ne m'abuse, cette position de zugzwang ne se retrouve dans aucune des études "principales" avec Tour et Fou contre Tour, que ce soit à titre de variante ou même de menace. Cela explique peut-être que certains joueurs (au moins moi, en tout cas) aillent chercher midi à quatorze heures pendant un bon moment avant de voir NTQuLi4gRmU4KyA1NS4gUmg0IEZnNiBldCA1Ni4uLiBUaDEr (ce pâté est la solution encodée en base 64, décodage ici par exemple).


er****6204, le 19/03/2009 - 23:10:05
Non, en effet 
On trouve en revanche cette idée dans quelques études artistiques, mais nous savons que "la nature imite l'art".



TWVyY2kgYmVhdWNvdXAgVGhMIHBvdXIgY2UgY29kZQ==



Petiteglise, le 20/03/2009 - 00:04:18
on peut la trouver dans cette amusette, composée à l'instant :p 

comment jugez vous la position ?


(oui ok, j'ai choisi la solution de facilité, mais je serais surpris qu'il existe une bonne intro...)


er****6204, le 20/03/2009 - 00:22:49
Et pourtant 


Les Blancs gagnent (J. Fritz, 1955).


L'idée (virtuelle) de Marie en écho-caméléon.



Petiteglise, le 20/03/2009 - 01:14:50
joli en effet, mais je parlais de l'utilisation de "mes" zugzwangs (surtout le premier), pas juste de cette idée...


Petiteglise, le 21/03/2009 - 11:42:48
même si ça pourrait aller dans la rubrique actualités ou dans le post sur le top 16, je préfère le mettre là où ça parle d'échecs...




Dans cette position, après avoir répeté les coups (Dd2, Rg3 Dc3, Rf2), Yannick Gozzoly (noirs) a accepté la nulle d'Edouard Romain (hier en top 16)

Normal non ?

Mais...

les noirs jouent et gagnent!


Petiteglise, le 21/03/2009 - 11:44:08
oups.... 

les noirs jouent et gagnent


Petiteglise, le 21/03/2009 - 11:45:17
grrrrrr pion noir en d6 :




El cave, le 21/03/2009 - 13:28:52
après Dd2 Rg3  g5 et Fd1 paraissent chiants. De1+ Df2 Dxb4 avec une finale agréable mais de là à dire que c'est gagnant ça semble lointain, le plus dangereux me semble g5 avec la menace immédiate Df4-h4 mat.


1 .. Dd2 2 Rg3 g5 3 Dd8+ Rg7 4 Dxd6 De3+ 5 Rg4 Fd1+ 6 Rf5 Fc2+ 7 Rg4 f5 très esthétique.

Sinon 3 Rf3 Fd1+ 4 Re4 f5+ 5 Rxf5 Dxf4+ 6 Re6 Fg4+ 7 Re7 Df8 ou 6 Rg6 Fc2+ 7 Rxh6 Dh4

Bien vu Joachim, thèmes classiques mais c'est joli tout ça.


er****6204, le 27/03/2009 - 15:53:46
Philidor ou Arpad Elo ? 
Deux "conceptions différentes", comme dirait Kaktus (à propos d'autre chose ? ... pas sûr). Considérons cette partie jouée tout récemment par équipes (où, comme l'a montré Dulovitch, on est particulièrement motivé).


Khenkin,I (2647) - Maksimenko,A (2536) après le 82e coup blanc (jouée en Bundesliga le 31.01.2009)



82...Ta3?! Pourquoi laisser passer le Roi ? [82...Tf1 ou 82...Tf7] 83.Tg7+ Rh6 84.Tg2 Ta4 Les Blancs ne menaçant pas encore Rf5, le plus simple est 84...Tb3, maintenant le statu quo. Mauvais est 84...Ta6? comme 84...Ta8? qui permettent 85.Rf5, le Fou couvrant harmonieusement en e5 ou f6. Possible est 84...Ta5 mais après 85.Fe5, il faut revenir : Ta3! 86.Rf5 Tf3+! 87.Ff4+ Rh7.
85.Re5 Ta5+ Là encore, 85...Ta3! était indiqué. 86.Rf6 L'affaire se corse.


er****6204, le 27/03/2009 - 15:58:12
Que jouez-vous avec les Noirs ? 



er****6204, le 27/03/2009 - 16:23:03
Les Noirs 
par leurs flottements précédents, se sont compliqué la tâche. Mais rien est encore perdu. Ils disposent d'un coup simple, si du moins ils ont dans le passé étudié un peu la question.


86...Rh5! (place le Roi sur la même ligne que sa Tour, comme dans Kling & Kuiper) 87.Fe5 Rh4 (Ta3 était encore possible) 88.Rf5 Ta3! et c'est la nulle de Szen.


Ils jouèrent autrement : 86...Ta6+? 87.Rf5 Rh7 A présent, les Blancs ont l'évident 88.Tg7+! Rh6 89.Tg8 Rh5 90.Fe5 obtenant la position de Philidor.






Mais ce n'est pas parce qu'on arbore 2647 télo à sa boutonnière qu'on a lu le Bréviaire des Echecs de Tartacover. Ils jouèrent donc autrement.


er****6204, le 27/03/2009 - 16:26:54
rien n'est encore perdu voulais-je dire.


er****6204, le 27/03/2009 - 16:39:19
Suite 
88.Ff6? Ceci permet 88...Ta3! 89.Tg7+ Rh6 et l'on "sifflote". Est-ce la fin des gags ? Mais non. 88...Ta5+? 89.Fe5 Ta6 90.Tg7+! Rh6 91.Tg8





Trait aux Noirs.


er****6204, le 27/03/2009 - 17:00:25
Malheureusement 
si l'on obtient bien après 91...Ta7 le 1-2-3-4 caractéristique de Szen, on se trouve dans la seule exception de Szen reconnaissable (comme la seule exception de Kling & Kuiper) au fait que la Tour de la défense est sur l'avant-dernière ligne ( la colonne "g" ou "b", la rangée 7 ou 2). Le manque d'espace coûte la Tour : 92.Tg1 Rh7 93.Th1+ Rg8 94.Th8+ Rf7 95.Th7+.


Les Noirs sont donc perdus. Ils jouèrent 91... Rh5 attendant la réalisation du gain de Philidor (en supposant qu'ils le connussent eux-mêmes). Mais la partie continua ainsi : 92.Tb8 Tc6 93.Tb1 Tc4 94.Ta1 Tb4 Ou 94...Tg4 95.Th1+ Th4 96.Tg1 etc. .





95.Ta6?strong>. Perseverare diabolicum. La démonstration est faite (comme chez Van Wely plus haut) qu'il ne s'agit pas de stress ou de fatigue mais bel et bien d'ignorance. On philidorisait encore par 95.Tg1 Ta4 96.Tg7 Ta6 97.Fc7.



er****6204, le 27/03/2009 - 17:23:20
Le confit est trop gras 
95...Tg4! . Obtenant, contre tout espoir, une défense de 2e rangée. 96.Ff4 Tg5+™ 97.Re4 Tg6 98.Ta1 Rg4 99.Fe5 Rh5 100.Tf1 Rg4 101.Ff6 Rh3 . Ou Rh5. 102.Rf5 Rg2 103.Ta1 Tg8 104.Re4 Tg4+ 105.Re3 Tg6 106.Fe5 Rh3 107.Rf4 Tg4+ 108.Rf5





Un dernier gag, cette fois peut-être imputable au temps : au lieu de 108...Tg8!, les Noirs font 108...Tb4? et après 109.Ta2 ils sont mats, mais...


Sauvés par le gong, par application in extremis de la règle des 50 coups ! Donc ½–½.


Enjoy.



Pépère, le 27/03/2009 - 19:45:31
incomprehensible... Pourquoi jouer 108...Tb4 alors que les Noirs ont trouvé (par hasard) cette défense sur la colonne g?
Maksimenko comptait peut-être les coups et s'est permis cette petite amusette, réclamant la nulle après 109.Ta2.
Très instructif cette finale.


er****6204, le 27/03/2009 - 21:59:46
Merci  
de ce compliment et de votre attention.


En l'absence d'informations (autres que le texte de la partie), je ne crois pas que les Noirs aient délibérément joué un coup perdant pour provoquer. Le joueur a pu se relâcher, attachant plus d'importance au décompte des coups qu'à la position. Il a pu aussi jeter un oeil à la pendule et, surpris, jouer vite un coup, n'importe lequel. Notre Charpentier avait émis une hypothèse analogue, il y a un an, à propos de la partie de Maxime contre le no 1 vietnamien, hypothèse à laquelle je ne croyais pas davantage.


Cette faute, comme les deux autres fautes noires, me choque moins que les deux fautes blanches. Voici pourquoi. Pas plus que le jeune Negi (voir le 3e lien donné ci-dessus, le 20-11-2008 à 00:25), Khenkin ne sait gagner la position de Philidor, que j'ai pour ma part apprise (mais mémorisée plus tard !) à l'âge de 15 ans dans le "Bréviaire". Ce n'est pas glorieux, mais après tout, pourquoi pas ? Peut-être est-il comme nos Banlieusard et Dulovitch de FE, et s'intéresse-t-il plutôt à d'autres compartiments du jeu. Pourquoi alors continue-t-il cette finale qu'il ne domine pas, jusqu'à épuisement de la règle des 50 coups ? Pour attendre la faute ? Mais elle est venue, et il est incapable de l'exploiter ! La faute grossière ailleurs ? Elle est bien venue, mais un coup trop tard !!


N'aurait-il pas un peu (même... un peu plus) méprisé son adversaire ? Les promeneurs de FE, habituellement ultrasensibles au mépris supposé, seraient-ils insensibles à ce mépris-ci ?




er****6204, le 27/03/2009 - 22:02:34
Lire  "alors" au lieu d'"ailleurs".


er****6204, le 27/03/2009 - 22:08:54
erratum le 2e lien, celui-ci : http://www.france-echecs.com/index.php?mode=showComment&art=20080217012444928


Pépère, le 11/09/2009 - 20:41:37
ah Grischuk - Karjakin sur le même thème...


Pépère, le 11/09/2009 - 20:42:25
pardon en live à Bilbao


Reyes, le 11/09/2009 - 20:44:41
A voir aussi une partie jouée ce matin au championnat du monde féminin par équipes.

WGM Aginian Nelli 2307-WGM Zdebska Natalia 2410 : 0-1

www.europe-echecs.com/actualites/actualites-la-chine-championne-du-monde-1965.html


Pépère, le 11/09/2009 - 20:47:51
Merci Reyes


er****6204, le 11/09/2009 - 22:08:47
Ouais 
Pas très passionnantes, ces deux parties...
Grigri annule en sifflotant, son adversaire n'ayant pas réussi, en 39 coups, à créer la moindre menace.


La partie de ces demoiselles est un peu plus animée, compte tenu de l'ignorance totale des deux protagonistes (je ne suis pas sûr que ce commentaire fasse "djeun's" comme dirait Zorglub, ni même soit très galant, mais tant pis...).


Après avoir raté la défense de 2e rangée au 71e coup, Cochrane au 75e, la joueuse des Noirs rentre dans Philidor par sa faute du 82e, ce qui n'est pas grave, son adversaire ne sachant pas la gagner. Au 87e coup, en revenant sur sa 2e rangée, elle avait le moyen de forcer son adversaire à avouer son ignorance. Au lieu de quoi, de façon miraculeuse, l'on transpose dans la méthode philidorienne. Les Blancs négligent au 91e coup l'échec de Tour qui s'impose, donnant à l'adversaire deux occasions d'interroger, l'une en répétant les coups, l'autre en menaçant d'une défense à la Centurini. Au lieu de quoi elle préfère se suicider...


Merci, chers amis, pour ces courts métrages.


er****6204, le 27/11/2009 - 12:12:46
Polgar 
Quand elle avait 14 ans (et un ruban dans les cheveux), Judit a perdu cette finale contre Igor Novikov. Elle n'a pas dû aimer. La leçon en tout cas a parfaitement été comprise. Contre L.-D. hier, elle a "cochranisé" à outrance, comme en son temps son compatriote Portisch. Pas même besoin de la défense de deuxième rangée.


Vous attendez certainement que je rappelle qu'un autre de ses illustres compatriotes eut moins de réussite, il y a juste un an. Pas tout à fait ! Je dirai à sa décharge qu'il était trop tard pour cochraniser. Il aurait été instructif de voir Judit dans la même position de départ que Leko-Ivanchuk. Mais pas en blitz...


Avec le Roi à la bande (hum ! j'ai peur que kaktus passe par là...) même le grand Portisch a failli la perdre. D'autant qu'il lui restait un pion, ce qui est en général dramatique : plus de défense par pat constitutive de la méthode "2e rangée". Contre quelle terreur ? Eh bien, notre actuel champion de France, qui n'avait alors que 21 ans. Malheureusement, ce dernier ne connaissait pas le gain de Philidor. Je suppose qu'il a, comme Judit, appris la leçon depuis...


er****6204, le 11/03/2010 - 22:29:31
Aveuglement 


Les Blancs jouent et perdent (San Segundo-Beliavsky, Madrid 1997 après le 109e coup noir).


Nous extrayons cet exemple du 3e volume de finales de Beliavsky & Mikhalchishin ("Modern endgame practice") page 43. Les Blancs jouèrent ici 110.Tb8? autorisant le mat en un.



Commentaire des auteurs : c'est de l'aveuglement. Certes, mais... continuons la lecture. Que conseillent-ils ? Après 110.Rc1 Tc2+ 111.Rd1 Tb2 112.Tc8=, disent-ils, on obtient une nulle bien connue. C'est en effet la position de Szen. Certes elle n'est pas dans Dvoretzky, mais depuis le temps que nous la rabâchons sur FE, même les moins "accros" aux finales doivent la connaître.



er****6204, le 11/03/2010 - 22:30:16
Mais cette analyse ne vaut rien 


Les Noirs gagnent.


111...Tb2? est une énormité permettant en effet d'"aszener" 112.Tc8!


Au lieu de quoi, par , 111...Tc7! 112.Re1 (112.Te8 Th7 113.Rc1 Tb7 est le stratagème terminant presque toutes les parties décisives jouées avec ce matériel) 112...Tc1+ 113.Td1 Tc2, on obtient la position de Philidor : 114.Td7 Ta2 etc. Pour reprendre les termes des auteurs, un gain "bien connu". Mais poursuivons la partie (revenez au premier diagramme).


, 110.Tb8? Td2+?! [110...Th1# était plus convaincant, comme le signalent les auteurs ; ce n'est pas une raison pour donner ?? à ce coup]


111.Rc1 Tc2+! 112.Rd1 Tc3! [Bien joué Monsieur Beliavsky : 112...Th2? 113.Tb3+! Fd3 114.Rc1! Tc2+ 115.Rb1!!, commentaire d'erony]


113.Tb2 Ff3+ 0–1


er****6204, le 11/03/2010 - 22:31:11
??, mais à qui ? 
Beliavsky & Mikhalchishin (je me demande de plus en plus si Alexandre a réellement travaillé à ce livre ou s'il a prêté son nom, comme jadis Smyslov ; mais Loewenfisch était, lui, un grand auteur) donnent "??" à 113.Tb2, alors que c'est élémentairement perdu... sans même besoin de la méthode de Philidor. Jouons leur "recommendation"113.Te8




Les Noirs gagnent.


Toujours la même histoire : 113...Tc7 114.Te5 (114.Te6 Tb7) 114...Th7 115.Rc1 Tb7– +.


Ainsi donc deux grands-maîtres, respectivement classés 2505 et 2665, ont "oublié" (ce terme diplomatique, au lieu de "n'ont pas été capables de voir", fait hurler de rire Boris Spassky) un mat en un coup. Dans le feu de la partie, et dans des conditions de jeu (de temps en particulier) certainement loin d'être idéales, pourquoi pas ? Ne leur reprochons rien.


Mais que dans un traité sur les finales, écrit dans la tranquillité de son bureau et sans limite de temps (on peut du moins le supposer), que dans un traité, dis-je, datant de 2003 où toutes les 5-unités, même avec 2P contre 1P (on n'en demande pas tant) sont cybernétiquement couvertes, que dans un tel traité (que l'on pardonne cette anaphore, c'était une manière de remercier Nyar), on décrète nulle à deux reprises, quand il y a deux gains théoriques, l'un assez long mais connu, l'autre encore plus connu mais en trois coups seulement, cela laisse rêveur.


Vous allez me répondre : "Très bien, erony, mais un ex-champion du monde, que certains qualifient de meilleur joueur de l'histoire, ne voit pas non plus un mat en un. C'est aussi dans un livre, un gros livre rouge, matraqué sur tous les médias. Qu'en dites-vous ?"


Malheureusement rien. Sinon que Bent Larsen (bon anniversaire Bent), mieux inspiré, voit plutôt Philidor comme "meilleur joueur de l'histoire". Qui aurait vraisemblablement reconnu le gain de Philidor.



er****6204, le 12/03/2010 - 18:34:53
Surestimation 
L'exemple précédent (commentaire du 110e coup) pouvait laisser supposer que nos deux auteurs connaissent, à défaut de Philidor, au moins "le Philidor hongrois" Szén József. C'eût été trop beau.




Les Blancs annulent (Short-Agdestein 1990 après le 77e coup noir).


Non contents de se tromper sur l'identité du joueur des Noirs (qu'ils croient être l'Islandais Arnason), ils gratifient le coup joué, 78.Ra4 , de deux points d'interrogation, pas un de moins.


Ce coup est pourtant excellent, fuyant instinctivement le coin le plus dangereux et s'apprêtant à construire un Szen ou un Kling & Kuiper.


78...Rc3 79.Th4! [79.Ra3 est jouable mais plus périlleux : Ta8+ 80.Ta4 Tb8 81.Tb4!! =] 79...Fc4 [79...Tb8 80.Ra5 Fc4 81.Th5! Kling & Kuiper ou 81.Th3+ Fd3 82.Th5!)


er****6204, le 12/03/2010 - 18:35:47
Il suffisait pourtant 
qu'ils consultent l'Informateur 49 (partie 411) pour voir que le joueur des Noirs mentionne la vraie faute de la partie, la seule, qui se produit maintenant :





80.Ra5? Tf6 0–1


Au lieu de quoi : 80.Th5! (Szen) ou


80.Th3+! Fd3 81.Th5! (Szen) 81...Tf1 82.Ra5 (Kling & Kuiper) donnait satisfaction.



er****6204, le 13/03/2010 - 00:33:07
Une petite dernière avant dodo 


Trait aux Noirs : nulle (Nataf-Short 2000 après le 91e coup blanc).



Les auteurs nous annoncent que les Noirs viennent de jouer 40 coups sans prise ni mouvement pionesque, que l'on est donc à 10 coups du gong. Pas de chance, c'est 30 coups (plus exactement 29). Quand on ne sait compter jusqu'à quatre (cf. Szen), comment le pourrait-on jusqu'à 30 ?


Short joua 91...Td7 qui est correct, même si 91...Te1+ 92.Fe5 Tc1! (Kling & Kuiper) est plus simple. Mais après le 92.Tf5 d'Igor, gaffa : 92...Td1? 93.Tb5! Te1+ 94.Fe5 1–0.


La nulle s'obtenait par 92...Td4! interdisant la menace Tb5 et préparant 93.Fd6 Tc4 (de nouveau Kling & Kuiper). Ou le plus acrobatique 92...Th7! 93.Tb5 Te7+!.



Mais que croyez-vous que préconisent les auteurs. Selon eux "le plus simple" - sic - est 91...Tb1? qui... perd la Tour en deux coups.



Toutes les remarques qui précèdent concernent les pages 42-43 du livre. Trois exemples avariés. Combien en ont-ils rédigés sur notre thème ?



Vous l'avez deviné. Trois. Fermez le ban.



alobert, le 17/07/2010 - 23:07:14
Tiens, la revoilà, cette finale prétendument rarissime : Naiditsch a testé Ponomariov.



Par ailleurs, je suis tombé sur ce site http://www.chessintranslation.com/ qui renferme de nombreuses interviews inédites hors langue russe. Je vous recommande particulièrement l'interview en deux parties de Gelfand, sans langue de bois, sur sa carrière, les joueurs qu'il apprécie ou redoute, la FIDE, la vie, l'apprentissage du jeu, le talent, sa méfiance à l'égard des logiciels. Il remercie notamment son premier entraîneur pour lui avoir appris à travailler et déclare carrément ceci : "At 9 years old I knew rook endgames to the same level as many current grandmasters, with no false modesty."


Nyarlathotep, le 18/07/2010 - 12:13:10
Remarque publiable (et va être publié d'ailleurs) dans un autre fil Vous rappelez vous de cette étude de Fritz l'humain que nous soumettait plus haut Erony?



Fritz, Ceskoslovensky Sach, 1955, #3492


Blancs jouent et gagnent



Eh bien, au quart de tour près, nous en avons un avatar dans sa conclusion. Je ne vous dirai pas de qui elle est, vous l'aurez sans doute deviné...



Vous savez qui, Europe Échecs, 1959.


Blancs jouent et gagnent





1. Te7! Txa8

2. Fa7! Rd8

3. Th7! Tc8

4. Fb6+ Re8

5. Fc7


Urform peut-être, répétition du schéma peut-être, mais anticipé, et la rotation d'un quart de tour n'est que le prélude à d'autres manipulations.



À noter que dans son livre, vous savez qui a omis de mettre la variante

1... Rd8 2. Ff3!! Rxe7 3. Fc5+

qui figure dans la base de données de Van der Heijden et certainement (mais les Grands Anciens pourront me le confirmer) dans l'Europe-Échecs de l'époque...






Badisse, le 05/09/2010 - 14:26:30
Moi qui croyais que les chinois avaient une technique parfaite en finale... Cf la partie Shirov-Wang Hao à Shangai, et la finale T+F vs T


Badisse, le 05/09/2010 - 14:28:30
Tiens, même idée que Blunderman ;o) On a l'impression que le chinois cherche à se suicider, et il y arrive !


er****6204, le 13/11/2010 - 21:13:56
A suicide, suicide et demi Le Chinois en question a fait des progrès en finales, depuis deux mois.


Bernard83, le 13/11/2010 - 23:06:15
Encore une ! Et on vient de m'apprendre que ce soir , SULAVA a gagné une finale identique contre CRUT permettant à Hyères d'arracher le match nul en N1 contre Besançon !!

Cette finale est-elle gagnable à 100 % ou faut-il une erreur de l'adversaire ?


er****6204, le 14/11/2010 - 00:13:28
A priori non à la 1ère question, oui à la 2e, à 98%. Le mieux serait de donner la position.


Dobra veče, Nenad.


er****6204, le 16/11/2010 - 13:58:18
Aronian si j'ai bien vu, a raté ...Tb2+ en blitz il y a 5 minutes.


er****6204, le 22/11/2010 - 20:48:48
Intéressante, la vidéo Carlsen-Svidler Les Noirs obtiennent Cochrane, dont nous répétons sans arrêt qu'elle peut se révéler utile, mais sans plus, contrairement à ce que semble penser Dvoretzky. La preuve.


Puis, notre sympathique Peter obtient Kling & Kuiper. On se dit qu'il va annuler en sifflotant. Las ! C'est le moment où il se gratte la tête et s'immerge dans d'infinis regrets. La gaffe arrive au quart de seconde suivant, il casse la forteresse au lieu de maintenir le statu quo.


Il peut alors obtenir la position de Philidor par un échec de Tour. Bonne occasion de vérifier si le premier rélo mondial, entre deux pubs pour des fringues, l'a étudiée. Malheureusement il se suicide en transposant dans l'exception de Szen que tous les lecteurs de FE connaissent, reconnaissable à ce que la Tour défensive est sur la colonne-Cavalier (ici la 7e rangée après rotation de 90°).


Note pour Pépère : ce qui suit résulte du "visionnage", comme disent les pédants, à l'instant même, de la vidéo susmentionnée. Je n'ai pas la partie sur mon ordi, et n'ai pas consulté les tablebases.


Minhou, le 22/11/2010 - 21:24:35
Après KK  Il y a surtout un gain raté (Tg2?), suivi immédiatement d'une Szen ratée (Ta5+ permettant de poursuivre par Ta3 - Szen)


er****6204, le 22/11/2010 - 22:06:36
Exact J'avais vu que ...Ta3 était impossible mais... pas eu le temps de voir ...Ta5+.


En somme, un vrai cas d'école. Il ne manque que Centurini !


er****6204, le 22/11/2010 - 23:55:31
Je me demande encore pourquoi j'ai écrit "ce qui suit" au lieu de "ce qui précède". De même que Peter se demande encore, peut-être, comment il a pu perdre cette partie...


arnackor, le 23/11/2010 - 13:36:54
En effet J'ai attentivement visionné tout ça aussi, avec je l'avoue une vérif rapide tablebase, pour être sûr. Mentionnons tout de même que les joueurs devaient jouer avec 2 secondes par coup, ce qui même lorsqu'on connaît les schémas, laisse un temps réduit pour les vérifier :-)


arnackor, le 23/11/2010 - 15:32:52
J'ajouterais quand même à propos de Cochrane (je ne sais pas ce que dit Dvoretsky sur la question) que c'est utile, à condition bien sûr de connaître les rares règles d'or associées, en l'occurrence la suivante : reprendre la 2ème rangée avec la Tour dès que possible.


er****6204, le 23/11/2010 - 15:58:21
C'est ce que fit Lutz contre Timman (1995). C'est l'exemple donné par Dvo. Et il a plusieurs fois "repris la 2e rangée". Puis il l'a lâchée et s'est retrouvé dans ce pétrin :




Les Noirs annulent, mais il faut être vigilant.


A ce stade, si votre bagage se limite à Cochrane et la "2e rangée", vous avez une belle jambe. Il joua ...Tb5? qui transpose à peu près dans Carlsen-Svidler. Il ne lui restait plus qu'à faire jouer la règle des 50 coups...


er****6204, le 23/11/2010 - 16:25:09
Encore mieux 

Les Noirs annulent (Milov-Hebden 1998).


Les Blancs viennent de jouer 70 Fd4-f6. La "défense de deuxième rangée", chérie de ces Messieurs, ne peut être maintenue. il faut sortir autre chose de sa manche. La partie dura encore 3 coups. Résultat, 1-0. Au coup précédant l'abandon, c'était encore nul.


Si j'avais du temps, j'en ferais une analyse détaillée. Dans 10 ans peut-être... Tout bien considéré, le Cochran[e] que je préfère se nomme Eddie.


Et il chante "20 flight rock".


er****6204, le 23/11/2010 - 16:36:00
Si, on peut la maintenir par ...Te8+ et retour. Mais avec du sang-froid. Après le coup joué ...Rh6 (erreur de doigt toujours possible), c'est là qu'il faut "un autre bagage".


arnackor, le 23/11/2010 - 18:18:31
La défense de la seconde rangée reste importante en plus de Cochrane pour un kit de survie à peu près respectable, certes.


Lutz n'a pas trop mal réalisé son Cochrane pendant une quarantaine de coups. Je me demande pourquoi il a lâché la 2ème rangée au 110ème par contre. Même s'il y avait encore quantité de façons d'annuler, y compris en évitant le grotesque Tb5+.


Merci pour ces 2 références.


arnackor, le 25/11/2010 - 12:09:31
@erony Une petite remarque à propos de Szen : il ne suffit pas en fait de compter jusqu'à quatre, au delà de se souvenir de l'ordre des colonnes (pas insurmontable, certes) il faut aussi prendre en compte que le roi offensif doit être sur la 3ème rangée (ou bien que le Roi défensif soit sur la même couleur que le Fou). Roi et Fou inversés et la position n'est plus Szen, comme tu l'avais d'ailleurs probablement toi-même noté dans un exemple.

Sinon peux-tu me joindre via mon profil ? J'aimerais te soumettre un modeste document pédagogique que j'ai réalisé sur cette finale.


er****6204, le 25/11/2010 - 21:03:24
Oui, bien sûr Le moyen mnémo que j'avais donné reposait sur la ressemblance avec l'essentielle Philidor, que l'on doit impérativement connaître. Le diagramme au moins, à défaut de savoir la gagner (hum ! hum !), pour précisément la distinguer de Szen.


C'est ainsi que les points communs n'avaient pas été précisés, à savoir :


-- le Roi attaquant est en 6e rangée (en 3e si l'on se place du point de vue de la défense)

-- le Fou est dans son dos pour le protéger des échecs verticaux. Donc en 5e (en 4e pour le défenseur).


Par extension, le Fou peut se trouver sur une autre case de la diagonale. De même que, par extension, la Tour attaquante peut se trouver plus loin que la "4e colonne".


ThL, le 26/11/2010 - 14:49:09
Tiens, puisque je passe par là Cet exemple de traitement relativement récent (il date de la saison dernière).





Position après 77... Rxb5

78. Tc3 Tg4 79. Tc2 Fb4 80. Tc8 Tg3+ 81. Rc2 Fc5 82. Rd2 Rc4 83. Re2 Te3+ 84. Rd2 Tf3 85. Re1 Tf7 86. Tc6 Rd4 87. Re2 Rd5 88. Tc8 Fd4 89. Rd3 Tf3+ 90. Re2 Te3+ 91. Rd2 Th3 92. Te8 Th2+ 93. Rd3 Th3+ 94. Rd2 Tf3 95. Rc2 Tf6 96. Rd3 Tf3+ 97. Re2 Ta3 98. Rd2 Fe5 99. Td8+ Re4 100. Rc2 Tc3+ 101. Rd2 Tb3 102. Te8 Tb2+ 103. Rc1 Ta2 104. Rb1 Th2 105. Rc1 Rd4 106. Rd1 Ta2 107. Re1 Re4 108. Te7 Rd5 109. Td7+ Rc4 110. Rf1 Fd4 111. Tf7 Rd3 112. Tf3+ Fe3 113. Tf7 Re4 114. Re1 Ff4 115. Rd1 Fe5 116. Rc1 Fd4 117. Rb1 Th2 118. Tf1 Rd3 119. Tf3+ Rc4 120. Rc1 Fc3 121. Tf4+ Fb3 122. Rd1 Td2+ 123. Rc1 Td3 124. Tf2 Fd4 125. Tf1 Fe3+ 126. Rb1 Td2 127. Th1 Tb2+ 128. Ra1 Fd4 129. Tb1 Ra3 130. Txb2 nulle.



Je n'ai pas le temps de trop la commenter pour l'instant, il faut que j'aille déposer ma voiture au garage pour une révision (oui, je sais, tout le monde s'en fout). Les connaisseurs auront reconnu passer les positions de Cochrane (au 107e) et de Kling et Kuiper (au 113e).


arnackor, le 29/11/2010 - 00:33:35
Quelques stats et quelques nouvelles @Thl : une référence ? Je n'ai pas trouvé cette position dans les bases.



Quelques statistiques

Années | Nombre total de parties |
Nombre de TF vs T |
Nombre de gains

Avant 1990 |
312239 |
176 = 0,06% |
54 = 31%

1991-2000 |
288754 |
191 = 0,07% |
85 = 45%

2001-2008 |
338043 |
281 = 0,08% |
128 = 46%

2009-2010 |
94406 |
121 = 0,13% |
50 = 41%



A noter la qualité défensive en finale avant 1990 largement meilleure (certes les cadences plus lentes, certes les ajournements, mais quand même). Et depuis l'année dernière ça commence à s'améliorer un tout petit peu (les gens commenceraient-ils enfin à bosser ? Ou c'est aussi qu'ils en ont marre de la perdre ? :-)).



J'en recense 21 depuis début septembre !
Quelques dernières en date :

- 3 au mondial de blitz : Carlsen - Svidler, Eljanov - Aronian, Caruana - Ponomariov (ce dernier est le seul à avoir annulé, même si Eljanov n'était pas loin (même s'il était perdant à un moment, en effet !) mais il a fini par jouer un coup interdit, le pauvre).

- au Cap d'Agde Tatiana Kosintseva, face à Hammer, a défendu correctement pendant 15 coups avant de gaffer en un.

- au championnat du monde des moins de 18 ans, ronde 10 (sur 11), Cristhian Cruz (2497), certes en situation difficile au départ de la finale, manque deux fois la nulle contre un 2516 et perd.

- aux Olympiades Romain Edouard a annulé facilement contre Rodshtein, les féistes sont au courant.

- au championnat d'Europe des clubs, le jeune Sjugirov (2627) manque Philidor que Markos (2566) lui offrait sur un plateau, et annule.



Je termine avec le meilleur : notre ami Parimarjan Negi (2596) ! Comme référencé dans ce fil, il avait montré son ignorance de Philidor en février 2008, annulant une finale avec de multiples gains (ça arrive à tout le monde, notamment Tkachiev à 21 ans, mentionné par Erony). En février 2010 il a défendu cette même finale avec succès. On pouvait alors penser qu'il avait travaillé la question, après que la finale lui soit tout de même arrivé à 2 reprises. Et bien ce n'est visiblement toujours pas le cas !

Le 30 octobre dernier, lors de l'open Unive (ronde 9) (MVL gagnait le fermé devant Shirov), il obtient à nouveau TF contre T, face à Perez Candelario (2526). Ce dernier offre à Negi 3 occasions d'obtenir Philidor ! Negi décline poliment la première fois, offre Szen la seconde fois à la place, et finalement la 3ème fois il joue la variante gagnante. Mais Caïssa avait bien compris que le jeune homme n'avait pas fait ses devoirs et le punit en permettant à son adversaire de réclamer la règle des 50 coups à 3 coups du mat ! Nulle !



arnackor, le 29/11/2010 - 01:14:37
précision sur les stats désolé, j'oubliais d'indiquer que les stats ont un filtre : au moins un joueur + de 2400.


Le père siffleur, le 29/11/2010 - 12:37:56
Une autre hier lors des championnats d'Italie, entre Dvirnyy et Brunello, à qui il ne restait que 2 minutes (avec incrément). Il a finalement gagné sur une gaffe de son adversaire.


arnackor, le 29/11/2010 - 15:31:43
Dvirnyy-Brunello Brunello n'avait que 2 minutes, reste à savoir le temps restant à son adversaire. En tout cas des erreurs de part et d'autres.

Dvirnyy laisse son adversaire atteindre Philidor, mais Brunello, bien qu'il semble avoir déjà vu la manoeuvre, est néanmoins bien ennuyé pour la retrouver. Il tournicote une quinzaine de coups puis perd patience et laisse Szen à son adversaire (117.Th6, joué). 2 coups plus tard, Brunello se dit que ce serait pas mal de retomber dans Philidor si possible, et voici la position trait aux blancs :




On comprend que les noirs veulent jouer Rc4. Dans ce cas pourquoi jouer 120.Th5+? et lui donner gratuitement ? Les blancs avaient le choix entre 120.Ra5 avec l'idée Rc4 121.Th6= Szen, et 120.Th6 avec l'idée Rc4 121.Tc6+ Fc5 122.Ra5= avec une sorte de Szen.

La partie se poursuivit par 120...Rc4 121.Tg5 Ta7+ 122.Ta5 Tg7 123.Th5 et là Brunello se souvient qu'il faut jouer un coup de Fou pour contrôler h4, alors il joue 123...Ff2?!. La révolution de Philidor est-elle en marche ? Pas du tout, mais cela suffit à embrouiller son adversaire en tout cas : après 124.Tf5 Fe3 les joueurs atteignent cette position :




Que doivent jouer les blancs ?

Au lieu de profiter de l'occasion pour reprendre (temporairement) la précieuse 2ème rangée par 125.Tb5, qui forcerait notre ami Sabino à recommencer Philidor du départ (on ne s'est jamais vraiment éloigné du départ cela dit, mais bref), les blancs jouent l'insouciant 125.Th5? et se prennent l'esthétique 125...Fg5!.



Sûrement sonnés, les blancs perdent encore en lucidité et jouent 126.Ra5 et n'ont plus qu'à abandonner après 126...Tg6. Brunello aurait été plus méritant s'il avait du trouver le gain après 126.Ra3. La manoeuvre est superbe, avec un Fou déchainé : 126...Ff6! 127.Ra4 Tg2 128.Th3 et le coup final 128...Fe7!




er****6204, le 29/11/2010 - 21:19:28
Mais oui ce ...Fe7!! correspond au Fa4!! (dans la position de Philidor telle que publiée, variante du 5e coup) qui avait tant enchanté un GMI ex-champion de France. Davantage plus tard...


er****6204, le 03/12/2010 - 15:38:45
Partie de ThL La défense me semble bonne jusqu'au 121e coup, même si 85 Te8 ou 102 Tc8, avec un Szen déplacé une colonne plus haut, est plus simple. Passons sur le bizarre 118 Tf1 : j'aurais joué Tf8, mais cela revient au même.


Ayant regardé sans tablebase, j'ai cru que la faute décisive était 121 Tf4+?!, alors qu'on peut s'en sortir miraculeusement au coup suivant par 122 Tf1!. Mais c'est "moralement" la vraie faute, puisque 121 Tg3 est un Centurini confortable. Mais le compteur est trop avancé, les Blancs peuvent commencer à faire des fautes, la meilleure jouissance étant de donner à son adversaire le gain de Philidor pour 1) vérifier, à 95% de chances, qu'il ne le connaît pas 2) dans le cas contraire, le féliciter en lui faisant toutefois remarquer que le gong retentira avant l'écoulement des 15 coups nécessaires.


Notons que le joueur des Noirs connaît le procédé anti-Centurini 123...Td3!! (seul coup gagnant). C'est aussi le cas d'Ivanchuk, ce n'est pas celui d'un autre très fort GMI dont le nom se termine de même et a le même nombre de syllabes.


nn***nn***12286, le 03/12/2010 - 15:48:51
Fedor ? 


er****6204, le 03/12/2010 - 16:43:55
Plus fort Du moins ailleurs qu'en T+F/T.


nn***nn***12286, le 03/12/2010 - 16:54:39
Plus fort, je ne vois que Grischuk 


pessoa, le 03/12/2010 - 16:59:03
Onichtchouk qui mal y pense ?


nn***nn***12286, le 03/12/2010 - 17:05:22
Ah oui, un autre Alexander... 


arnackor, le 10/12/2010 - 22:56:59
Luke McShane à la hauteur ! Il a défendu sans souci contre Kramnik lors de la ronde 3 du London Classic. Un demi point très important puisqu'il avait débuté le tournoi avec 2/2 !


er****6204, le 16/01/2011 - 12:53:58
Dérapage à Wijk 

Après le 74e coup noir de Hammer-Efimenko, jouée hier en première ronde du tournoi de Wijk.


Les Blancs réussissent une sorte d'exploit, confinant leur Roi à la bande sans la moindre obligation. Au lieu de jouer simplement 75 Ta5 ou 75 Tc3, ils "pondent" 75 Rh4? après quoi 75...Rf4 gagne classiquement sans même Philidor.


"If I had a hammer"... je lui en donnerais un coup sur la tête, pas trop fort, juste de quoi faire rentrer deux ou trois choses.


Je viens juste de lire sur un article voisin : "Aujourd'hui, ce sont les logiciels qui font progresser les joueurs humains et les humains sont devenus beaucoup plus forts qu'il y a, disons, dix ans". C'est sans doute vrai... dans d'autres compartiments du jeu.


Badisse, le 16/01/2011 - 18:42:22
Les blancs ne devaient pas connaitre et ont du calculer, jusqu'à la faute. Le thème du jour, qui a plu aux 2 chinois, serait plutôt la finale F vs C.


Badisse, le 16/01/2011 - 18:53:48
Wang Hao ne pouvait il pas continuer encore un peu, surtout à ce stade de la partie ? Une erreur est si vite arrivée après 5h de jeu ! Il lui suffisait de croquer le dernier pion blanc.


er****6204, le 05/03/2011 - 20:45:22
Nihil novi sub sole 

Les Blancs annulent (Delorme- Malek, jouée il y a un mois à Moscou, après le 82e coup noir).


83.Tf6! est le coup qui s'impose, obtenant Kling & Kuiper et annulant sans réflexion.


Il fut joué 83.Ta6 qui complique un peu mais après 83...Re4, au lieu de 84.Tf6? Ff4! 85.Re1 Rf3! 0–1, correct était 84.Re1! Rf3 85.Td6! obtenant Szen qui annule de même.




Les Noirs annulent (Iljushin- Barbosa, jouée il y a un mois à Moscou, après le 103e coup blanc).



103...Th3! est le coup qui s'impose, obtenant un Centurini somptueux (avec une colonne de trop) et annulant sans réflexion :104.Tg8 Td3 (Szen) ou 104...Rd1 105 Te8 Th1 caractéristique de la défense centurinienne.


Il fut joué 103...Tb7+? 104.Fb4 Tb5 105.Tc8+ Rd1 106.Te8 1–0


On peut répéter un million de fois les positions élémentaires, tant que les "grozélos" (respectivement 2492 & 2461) refuseront de passer deux ou trois soirées à les apprendre, c'est comme si nous pleurions (le terme exact est un peu différent) dans un violon.


er****6204, le 13/06/2011 - 22:36:43
Un cours gratuit d'Arnaud 


(Hauchard-Chomet 1998 après le 57e coup noir).


58.Td8 Tb7 59.Td2 Th7 60.Tc2 Fd4 61.Rd2 Th3 62.Re2 Fc3 63.Rd1 Abandonne la défense de 2e rangée par nécessité.

Td3+ 64.Re2 Te3+ 65.Rf2 Fe1+ 66.Rf1 [66.Rg2]

66...Rd3 67.Tc7 Cette fois sans raison, mais aussi, sans gravité [67.Ta2]

67...Fc3 68.Td7+ [68.Rf2 Fd4 69.Rg2]

68...Fd4 69.Tf7 [69.Rg2 Re4 70.Tf7]

69...Tg3 70.Re1




Arnaud connaît la position de Szen. Pourtant FE n'existait pas encore. Il fallait bien qu'il l'apprît ailleurs.


70...Tg1+ 71.Tf1 Tg7 72.Tf8 Fe3 73.Td8+ [73.Tf3]

73...Re4 74.Tf8 Ce serait Philidor si l'on intervertissait RN et FN. Nous en sommes loin !

74...Tg2 75.Rf1 Avec RNd3 ce serait Kling & Kuiper.

75...Ta2 76.Re1 [76.Tf7 Rd3 77.Tf8 Kl-Ku]

76...Rd3 77.Rf1




Nous y sommes. Arnaud la connaît aussi.


77...Ta1+ 78.Rg2 Et de nouveau les grands espaces. Le reste est du tripotage.

78...Re2 [78...Tg1+ 79.Rh3]

79.Rg3 Tg1+ 80.Rh4 Rd3 81.Te8 [81.Rh5 Re4 82.Tf7]

81...Re2 82.Tf8 Tg7 83.Rh5 Fd4 84.Rh6 Rd3 85.Te8 Tg1 86.Rh7 Fe3 87.Tg8 Th1+ 88.Rg6 Re4 89.Te8+ Rf4 90.Ta8 Tg1+ 91.Rf7 Fd4 92.Tg8 Ta1 93.Re6 Ta6+ 94.Rd5 Ff6 95.Tg1 ½–½


A un moment de l'article en lien, nous suggérons que Leko prenne des leçons avec Arnaud. Nous ignorons la suite des événements.


er****6204, le 07/09/2011 - 20:46:06
C'est uniquement pour donner raison à JRK, pour qui j'ai une très haute estime, que je replonge très ponctuellement dans le marigot.

Cette finale devrait enfin confondre, si la bonne foi leur était donnée, tous ceux qui martèlent l'imbécillité : "Ils savent, puisqu'ils ont un grozélo, mais le stress et la fatigue les ont empêchés de trouver...". Avec leur chef de file, le pseudo "docteur" dont la 2e partie du pseudo sonne comme un aveu, qui a récidivé ces derniers temps, profitant de mon absence.

Non, ils "ne savent pas". Il ne savent pas en général. La preuve, quand quelqu'un "sait" ou "a su", on voit tout de suite la différence. Il est clair que Judit (que je ne saurai jamais remercier assez pour cette démonstration) a appris le gain de Philidor. Arnackor dit "à l'âge de sept ans", c'est bien possible. Il est tout aussi clair qu'elle l'avait en grande partie oublié, ayant eu d'autres chats à fouetter.

Elle commence par remettre la Tour défensive sur la 2e rangée (en l'occurrence ici, la colonne "g") au lieu de l'en chasser, puis elle joue l'aberrant ...Ff5?! qui, par chance, ne compromet pas le gain. La mémoire lui revient peu à peu. Elle joue ...Ff1 dans la bonne position. Elle a une double chance : son adversaire ne réclame pas la nulle pour triple répétition. Sans doute par une élégance qu'on peut désormais qualifier de navarrienne, considérant qu'il aurait déjà dû perdre cette partie. Notre Fress avait fait preuve d'une gentillesse analogue, dans la même finale, contre Alexandra Kosteniuk, laquelle ne sait pas gagner la position de Philidor, et en outre l'a comprise de travers (voir son site).

Et aussi, c'est une version simplifiée de Philidor, proche du "mauvais coin", où un seul échec délicat est à trouver (en l'occurrence ...Tb3+) au lieu de deux. Qu'en état de stress et de fatigue on a du mal à inventer sans connaissance préalable. Et... elle ne l'a pas manqué.

Lequel échec est, en somme, la signature. Merci Judit.

PS : excellent PE, "l'infarctus" en voyant les finales du championnat de France. Ce n'était pas loin, mais mon cardiologue en a vu d'autres.


Badisse, le 08/09/2011 - 14:52:55
Merci erony. Et sinon, ton avis sur ...d5 dans l'italienne? :-)


Nyarlathotep, le 10/09/2011 - 14:57:04
Il est vrai que la partie Dominguez-Polgar est assez hallucinante.

Donnons le mot de la fin à la dame de cœur, Judit.

«I made a grandmaster norm by winning the Philidor position, I always knew how to win it, but here I had some sort of a blackout! Fortunately, in the end I found the right setup!»


er****6204, le 10/09/2011 - 16:30:58
Je ne connais pas la partie dont elle parle, mais je la crois d'autant plus volontiers que, lorsqu'elle perd, à la même époque, contre I. Novikov (dont il est question ci-dessus le 27/11/2009 à 12:12) c'est pour avoir eu peur de rentrer dans Philidor, et être tombé de Charybde en Scylla.

Et cela, quelques coups après Cochrane, dont nous répétons le caractère secondaire. Papa n'avait pas eu le temps de lui apprendre Kling & Kuiper, autrement plus important.


Photophore, le 10/09/2011 - 17:49:58
Je ferais un reproche aux auteurs de manuels :Sur les finales hétérogènes ils ne disent à peu près rien , et pourtant j'en rencontre beaucoup plus fréquemment que ne le dit la statistique : j'ai tout eu
D vs 3 pièces
D+C vs D
T vs 4P et meme un improbable 2T vs 3 pièces
( avec des P de chaque coté )
Alors je laisse les bouquins de coté et mets en route Houdini profondeur 35
Qui me jettera la pierre?
Je demandais seulement une méthode de gain!


Ta***le*9631, le 10/09/2011 - 17:58:25
Il y a deux parties avec ce matériel trouvées dans la base :
Nisipeanu - Polgar, J jouée en 2009. Jouée sans erreur. La date ne colle pas.
Bizarement la règle des 50 coups est oubliée car la tentative de gain va du coup 60 au coup 138.

Une autre :
Novikov - Polgar, J. jouée en 1990 dans la-quelle Judit fait une erreur fatale avec 87...Tb5.


Photophore, le 10/09/2011 - 18:17:33
Lequel? j'en ai cité plusieurs


Ta***le*9631, le 10/09/2011 - 18:20:15
Le matériel T+F contre T. C'est une réponse à Erony.


Slucaino, le 10/09/2011 - 23:05:23
Je n'ai rien à ajouter sur le plan technique, seulement un témoignage de joueur pour évaluer la difficulté de jouer les finales F+T contre T.
A la fin des années 80, j'ai ajourné contre Thierry Manouck avec un Roi fixé à la bande et une Tour contre Roi, Tour et Fou. L'interruption a duré un mois et Alain Villeneuve a passé quelques heures à me montrer les finesses de la position. Je le remercie pour son aide ainsi que pour le goût des finales et de la précision qu'il a su me communiquer à cette époque-là.
La cadence était alors, après les premiers 2 heures 40 coups, de 1 heure pour 20 coups autant de fois que c'était nécessaire. Bien qu'armé jusqu'aux dents des connaissances nécessaires pour défendre cette position nulle mais pénible, j'ai dû utiliser tout mon temps de réflexion pendant presque 40 coups (2 heures) avant que mon Roi ne trouve le chemin de la seconde rangée où la défense est plus facile. Connaissant mon manque de goût pour les zeitnot, je ne doute pas que ce temps de réflexion était nécessaire à bien comprendre la situation.


er****6204, le 10/09/2011 - 23:54:28
Retour sur Novikov-J. Polgar 1990.

S'il est vrai que, pour un ordinateur, l' "erreur fatale" survient au 87e coup, il en est différemment pour un humain.

Quand on joue un coup nous contraignant, par la suite, à des coups d'étude artistique pour devoir annuler, on peut parler de faute quasi décisive, même si l'appréciation mathématique du coup est seulement "?!".

La vraie faute est au 85e coup.

Où joueriez-vous votre Roi ?





er****6204, le 10/09/2011 - 23:54:30
Je repose ma question aux administrateurs : comment supprimer un message ?
Cette dernière intervention n'a aucune raison d'être en double.


er****6204, le 11/09/2011 - 00:11:30
Le coup correct est 85...Rh6! évitant par principe le "mauvais coin" (de la couleur opposée à celle du Fou) et rentrant en sifflotant dans Kl & Ku mentionné plus haut :

86 Ff5 Tb6! (ou de même Tb4+ 87 Fe4 Tb6! ou 87 Re5 Rh5! fuyant encore le coin).





er****6204, le 11/09/2011 - 00:22:56
Après les coups de la partie : 85...Rh8?! 86 Ff5 Ta5 87 Tg6, non seulement une fillette géniale de 14 ans, mais même un finaliste chevronné aura du mal à survivre.

Par exemple 87...Tb5? (qui fut joué) perd, alors que 87...Tc5! annule. Oui, vous l'avez deviné, c'est encore un avatar de la série "le plus loin possible ?". Dans une variante, la Tour est perdue car elle est trop loin .





er****6204, le 11/09/2011 - 00:34:07
Le plus recommandable est probablement 87...Ta7! pour vite faire ...Tg7!, mais les dangers subsistent.

Un autre échantillon :
87...Ta1! (quoi de plus naturel que de faire respirer sa Tour ?) 88 Re5. Ici nécessaire est 88...Ta7!! mais après 89 Rf6!, vous devez être superman (ou superwoman) pour annuler.

Je vous laisse là-dessus. Laku noć.






er****6204, le 11/09/2011 - 00:36:37
La TN est en a7 (désolé) mais cela ne change rien.


er****6204, le 11/09/2011 - 10:25:37
Les Noirs font nulle (I. Novikov, J. Polgar & erony).

La menace est Th6+ suivi de Fe6+.

La seule défense consiste à chevaucher le tigre par 1...Th7!! avec six variantes :

2 Fe6 Tg7!
2 Tg1 Tf7+!
2 Fe4 Td7!
2 Fd3 Tc7!
2 Fc2 Tb7!
2 Fb1 Ta7!

Sauf e7, toute la septième est visitée.

Le valet de carreau présente ses hommages à la Dame de coeur.




Petiteglise, le 11/09/2011 - 14:07:24

Trait aux noirs qui annulent.

Tu veux visiter toute la 7ème rangée ? Y'a qu'à demander !


er****6204, le 11/09/2011 - 17:39:51
PE's touch, avec essai thématique mettant l'accent sur le ZZ. Very good !

Le "couperet des 200" étant proche, je redonne quelques liens :

Bacrot-Hamdouchi

Nguyen-MVL, Svietushkin-Grigore, Smyslov-Bronstein etc.

Rychagov-Grischuk

Crosskill

Karpov-Van Wely etc.

Ainsi, direz-vous, ils n'auront plus d'excuse ! Mais en avaient-ils besoin ?



er****6204, le 11/09/2011 - 18:34:37
Une petite mise au point, légèrement hors-sujet mais je ne sais où la placer. Beaucoup d'internautes ont vibré en suivant la finale Bacrot-Robson de l'actuelle coupe du monde. Certains ont répandu à ce sujet sur FE les sottises habituelles. Mais je m'étonne que personne n'ait rappelé que le coup que devaient jouer les Noirs se trouve exactement ici le 12/09/2010 à 12:54.

Je connais nombre de joueurs (parmi eux, aucun grand-maître) qui connaissent par coeur cette position fondamentale, dont un depuis l'âge de vingt ans. Qui n'a évidemment jamais "joué quelques dizaines de blitz" (sic) pour s'en souvenir.


er****6204, le 11/09/2011 - 19:11:14
J'oubliais : la fin de Gashimov-Ponomariov est exactement Horwitz 1885.

Mais, c'est bien entendu, les connaissances ne servent à rien, n'est-ce pas ?

Hvala, doviđenja.




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité