France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Le point sur la campagne par PetitPat le 25 novembre 2016  [Aller à la fin] | Actualités |
Contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là, la campagne 2016 est beaucoup moins violente que celle de 2013 où noms d'oiseau et autres attaques personnelles fusaient ! Certains disent même qu'elle est ennuyeuse !!

L'équipe de Kouatly a appelé tous les présidents de club à voter par correspondance pour leur permettre de conserver leur anonymat, et contrer le "ratissage" des voix par les présidents de ligue de l'équipe Escafre. C'est d'ailleurs un débat intéressant pour les futures élections FFE : pourquoi conserver ce vieux système peu démocratique de "pouvoirs" et "mandats" alors qu'on peut si facilement voter par correspondance (et pq pas par voie électronique dans le futur) ??

Côté Kouatly, le programme est distillé sur les réseaux sociaux. Voici les points principaux pour ceux qui ne sont pas sur Facebook :

* Villes des championnats : Nous annoncerons 2 ans à l'avance les villes accueillant les championnats de France "jeunes" et "toutes-catégories". Il sera ainsi beaucoup plus facile pour les participants de planifier leur venue, et cela permettra aussi aux organisateurs locaux de préparer ces événements très en amont et donc beaucoup plus efficacement. Être responsable, c'est prévoir !

* Développement de masse par le scolaire : Développer les échecs à l'école est pour nous LA priorité :
- en créant des passerelles avec les clubs
- par des manifestations médiatiques locales
- en développant une gamme complète de manuels scolaires d'initiation et de perfectionnement
- pour augmenter le nombre de licenciés

* Haut niveau : nous nous engageons à augmenter les moyens alloués aux équipes de France jeune et adulte. Le soutien passera aussi par le parrainage des jeunes espoirs par des grands maîtres français aguerris, afin qu'ils puissent transmettre leur expérience. Ce soutien entre les générations donnera à nos jeunes de solides atouts pour aborder les compétitions internationales.

* Tarif licences : Notre engagement : il n'y aura pas d'augmentation de la part fédérale du tarif des licences. Ce n’est pas aux joueurs et aux clubs de faire les frais d’une mauvaise gestion. Ce choix fort est réaliste car il repose sur l'apport de 260.000 euros dès le début de la mandature.

* Le référent régional : sera une personne-ressource au service des clubs, pour aller vers une Fédération de proximité. Il aidera chacun selon sa taille et ses problématiques spécifiques (embauche, dossiers de subventions, recherche de local, contact avec les élus, aide à l'organisation de tournois...).
Il encouragera la création de clubs dans la Ligue et mettra en place les pôles d'excellence régionaux que nous vous présenterons bientôt !

* Pôles régionaux : Pour détecter nos jeunes talents, les former et les accompagner vers le plus haut niveau, nous mettrons en place un pôle national d'excellence, consacré à l'entraînement et à la formation. Et pour être au plus près des jeunes, les 13 pôles régionaux seront des relais locaux, animés par le référent régional. Ils auront aussi des missions de formation : stages d'arbitrage, d'animateur, d'entraîneur, de formation des dirigeants.
Les échecs français ne manquent pas de talents, aidons-les à éclore !

A suivre...


JLuc74, le 25/11/2016 - 12:45:57
Kouatly et les autres oublient un truc : ce n'est pas le nombre de licenciés qu'il faut augmenter mais le nombre d'adhérents dans les clubs et ça n'a rien à voir. L'augmentation artificielle du nombre de licenciés par le biais de licences B scolaires s'oppose même à l'augmentation du nombre d'adhérents dans les clubs.


EchecsAglo, le 25/11/2016 - 13:08:50
@JLuc74 : plus j'ai d'adhérents au club, plus j'ai de licenciés.

Pour la FFE, le nombre de licenciés est forcément très important, puisque plus il y en a, plus la FFE sera écoutée. Bon 1 000 000 serait nettement mieux que 100 000, mais cette petite barrière est symbolique.

Vous ressortez en permanence l'argument licences B. Et j'ai du mal à comprendre. Je ne suis pas sûr qu'il y ait tant que ça de licences fantômes.
Une partie des licences B deviennent des licences A, dès que les joueurs s'impliquent davantages et/ou passent aux parties longues.

En quoi la licence B scolaire (je ne vois pas trop votre définition de ce terme) s'oppose à l'augmentation du nombre d'adhérents dans les clubs ?


JLuc74, le 25/11/2016 - 14:10:29
"plus j'ai d'adhérents au club, plus j'ai de licenciés."
Mais pas l'inverse.

"Je ne suis pas sûr qu'il y ait tant que ça de licences fantômes."
Je ne parle pas de licences B fantômes mais de licences qui ne correspondent pas à des adhérents.

"Une partie des licences B deviennent des licences A"
Je ne connais pas l'importance de cette partie, mais 1% c'est une partie donc je ne peux pas contredire.

"En quoi la licence B scolaire (je ne vois pas trop votre définition de ce terme) s'oppose à l'augmentation du nombre d'adhérents dans les clubs ?"
C'est quoi une licence B scolaire si ce n'est la licence d'un jeune qui ne pratique que dans le cadre scolaire et qui n'a pas besoin pour cela d'être adhérent d'un club ? C'est à dire de payer sa cotisation au club pour participer à ses activités.
Si un jeune joue toute l'année à l'école avec en prime quelques tournois rapides scolaires il aura moins l'envie de rejoindre un club que si on l'initie quelques semaines pour ensuite lui proposer de rejoindre un club.


PetitPat, le 25/11/2016 - 14:13:31
C'est une évidence pour tout le monde (ou presque !) : plus tu as de jeunes initiés en masse dans les écoles, plus important sera le pourcentage de jeunes qui vont démarquer au club et devenir de vrais joueurs. C'est presque ridicule d'écrire ça tellement c'est évident ! Bien sûr, il faut que l'encadrement (à l'école puis au club) suive, avec des animateurs compétents et bien formés. D'où le volet formation très important proposé par kouatly grâce à ses 13 référents régionaux qui vont aider les ligues, cdje et clubs à mettre sur pied tous les stages.


JLuc74, le 25/11/2016 - 14:17:48
"plus tu as de jeunes initiés en masse dans les écoles, plus important sera le pourcentage de jeunes qui vont démarquer au club et devenir de vrais joueurs."
Rien de plus faux


PetitPat, le 25/11/2016 - 17:29:02
Moderniser la Direction Nationale de l'Arbitrage. Voici comment :
Améliorer les formations, en les harmonisant, avec des stages plus proches des besoins des arbitres.
Faciliter l'accès à l'arbitrage par l'introduction de l'arbitre de club.
Fonctionner de manière plus collaborative avec les Directions Régionales d'Arbitrage des nouvelles régions.
Travailler davantage avec la Direction Technique pour simplifier les règlements.


krumnik, le 25/11/2016 - 17:43:33
@PetitPat
"Améliorer les formations, en les harmonisant, avec des stages plus proches des besoins des arbitres" ça veut rien dire ce blabla, c'est quoi les besoins des arbitres ? Améliorer, harmoniser, besoins, on dirait une agence de com !

"Faciliter l'accès à l'arbitrage par l'introduction de l'arbitre de club" et c'est quoi un arbitre de club ? tout le monde en parle et personne ne donne d'explication.

"Fonctionner de manière plus collaborative avec les Directions Régionales d'Arbitrage des nouvelles régions" encore une phrase de politicien. Dans les régions il n'y a que rarement (ou jamais) une direction régionale de l'arbitrage (avec quelle mission ?), depuis que je suis arbitre, dans ma région, il y a un directeur mais pas de direction, renseignez vous avant de balancer des énormités.

"Travailler davantage avec la Direction Technique pour simplifier les règlements". Quels règlements ? Qu'est ce qui ne fonctionne pas ? Détaillez svp.












JLuc74, le 25/11/2016 - 18:01:40
C'est vrai que c'est pénible toutes ces phrases creuses. Voter ce n'est pas, comme il se devrait, supporter un programme c'est faire confiance à une équipe sur la base de vagues promesses plus ou moins interprétables, ça ne donne vraiment pas envie.


JPierre72, le 26/11/2016 - 11:21:15
Les 3 candidats aiment les échecs, ça se sent. Après la différence entre une promesse et un projet ce sont les moyens à disposition pour le réaliser. Et là il n'y a pas photo.


Chemtov, le 26/11/2016 - 14:18:35
C'est clair. Pour sortir de ce bourbier ( j'ai longuement réfléchi pour ne pas utiliser un mot vulgaire sanctionnable par Reyes ) où nous nous trouvons depuis longtemps, il n'y a pas le choix. Et d'ailleurs, c'est la raison même de ces élections anticipées. Finalement, quelle chance nous avons ! Que Bachar Kouatly et Gilles Betthaeuser s'impliquent pour nous. Je ne comprends vraiment pas qu'on puisse refuser ce cadeau.

Pouvoir envoyer nos jeunes et nos équipes en compétition internationales, cesser de prendre clubs et licenciés pour les vaches à lait de la FFE, c'est peut-être pour bientôt!

Après sur les sujets techniques, notamment Laurent Freyd à l'arbitrage, ça c'est super aussi.

Et sur le terrain, c'est vrai que tout l'arsenal administratif et réglementaire est épuisant. Un petit dépoussiérage et de la souplesse, là dedans, cela ferait du bien.


arnackor, le 26/11/2016 - 15:12:29
C'est une question très facile qui se pose pour les présidents de club : souhaitez-vous continuer à faire du surplace, comme entre 2001 et 2016 (nombre de licences A identique), ou souhaitez-vous impulser une nouvelle dynamique à notre fédération avec des idées, des moyens financiers et de l'énergie, venant y compris de l'extérieur du monde des échecs ?

Certains veulent continuer dans notre triste inertie. Espérons qu'ils soient minoritaires.


PetitPat, le 26/11/2016 - 15:46:29
Krumnik, ne sois pas frustré et n'ai pas peur du changement et de la modernisation ! Il n'y a pas de phrase politique là dedans, mais au contraire du concret. Laurent Freyd dans la liste Kouatly est l'arbitre le plu capé et titré de France... C'est sans doute lui qui a planché sur la partie arbitrage du programme. Tout le monde demande une simplification des règlements depuis des lustres ! Livre de l'arbitre + règlement de la FFE + règlements de toutes les compétitions, ce sont des milliers de pages ! C'est plus compliqué de composer une équipe valide d'interclubs que d'apprendre à jouer aux échecs! Et concernant le diplôme d'arbitre af3 par exemple : dans notre monde moderne informatisé, est-ce bien intelligent de passer la moitié du stage à comprendre le système suisse ? Personne ne fera plus d'appariements sans ordinateur... Il faut entrer dans le 21e siècle!


JLuc74, le 26/11/2016 - 16:22:24
@arnackor : tu poses une question peut être facile mais très mauvaise.

La FFE n'a très peu à voir avec le développement des clubs, ou leur stagnation. C'est aux clubs de se bouger sans rien attendre de la FFE si ce n'est qu'elle ne leur mette pas trop de bâtons dans les roues.

Ce n'est pas la FFE qui fait venir les gens dans les clubs, c'est le travail de terrain.


Chemtov, le 26/11/2016 - 17:00:28
Oui, bien sûr. C'est le terrain. Pendant toutes ces années noires ( depuis JCM ) nous n'avons pas attendu la venue du messie pour travailler localement et nous continuons énergiquement, indépendamment de la FFE.

Cependant, au club, il a fallu une grande force de caractère pour d'un côté envoyer 8000 euros annuels de licences à la FFE et d'un autre côté observer stoïquement le gâchis fédéral permanent.

La seule pensée à laquelle se raccrocher était toujours '' La FFE , c'est nous ! '' . Pas eux !

Alors, localement, nous, qui bossons pour notre FFE depuis toujours, nous ne crachons pas sur les aides que nous pourrions obtenir. Par exemple, nous avons un grand projet de création de clubs ou de soutien à des clubs existants déjà sur la couronne ouest de Strasbourg. Mais je ne me vois pas du tout faire cela avec les actuels co-listiers locaux de M.Escafre, tellement lourdingues et sectaires, toujours omnubilés par les clivages partisans.

Il faut du renouveau, ''everything passes, everything changes, just do what you think you should do'' dit mon T-shirt de Bob Dylan. Là il faut agir et évoluer !


JLuc74, le 26/11/2016 - 17:35:23
@Chemtov : je ne comprends pas trop, vous voulez financer un projet local avec de l'argent de la FFE, c'est à dire provenant d'autres régions ? Qui parle de gâchis fédéral permanent ?


krumnik, le 26/11/2016 - 17:54:39
@Chemtov
8000€ pour la fédération, erreur, 4000€ pour la FFE et 4000€ pour la ligue d'Alsace et le CDJE67. Soyez précis.


Balthazar, le 26/11/2016 - 18:01:33
Ceux qui croient aux promesses de Kouatly sont ils les mêmes qui ont cru aux promesses de Salazar ?
Aucune garantie, des promesses, des promesses...


Chemtov, le 26/11/2016 - 18:07:39
@JLuc74 : Je ne vous parle pas de financement ( là merci, tout va bien chez nous, même si on nous prive de nos subventions et qu'on profite du retour de nos licences à d'autres fins ).
Non, ce qui nous intéresse, c'est le côté relation publique, avec les pouvoirs publics, peut-être les entreprises, c'est le côté conseil, savoir-faire et professionnalisme de l'équipe Kouatly qui nous intéresse, peut-être avec l'aide du référent.

Et le projet ne concerne pas mon club, mais le développement global, le maillage fédéral sur le département ( organisme décentralisé de la FFE ). Actuellement, on tourne souvent en rond parce qu'on ne sait pas y faire, malgré notre bonne volonté et notre énergie.

Et je vous rappelle tout de même que l'argent de la FFE, c'est d'abord le nôtre ! ( pas celui d'autres régions ! ) ( mon club a versé près de 50 000 euros à la FFE, en moins de 6 ans, depuis que je suis président du club ).


Chemtov, le 26/11/2016 - 18:17:52
@krumnik : Oui, bien sûr. Mais les ligues et les Comités départementaux sont les organismes décentralisés de la FFE. Rien ne revient aux clubs. Effectivement, avec ces 50 000 euros, nous avons financé, sous ma présidence, la FFE pour 25 000 euros, le Comité du Bas-Rhin pour 15 000 euros et le Comité du Haut-Rhin pour 10 000 euros( strictement rien à voir avec mon club ! )

@Balthazar : Vos mettez en doute la parole de M.Betthaeuser et des autres, sur les 260 000 euros annuels ? Vous n'avez rien d'autre à dire ? ( ou JCM ? ).


JLuc74, le 26/11/2016 - 18:20:54
"Je ne vous parle pas de financement"
Ok, je suis d'accord si il ne s'agit que l'aspect relation publique qui son rôle est à mon avis. Krumnik parle quand même de 4000 € vendant de la FFE

"Et le projet ne concerne pas mon club, mais le développement global, le maillage fédéral sur le département"
J'avais bien compris.




JLuc74, le 26/11/2016 - 18:26:00
Je viens tout de même d'apprendre qu'un arbitre d'interclubs pouvait se faire indemnisé par les instances fédérales (que ce soit la ligue ou la FFE) . Je le conçois bien pour le Top 12 mais bien plus difficilement pour la moindre ronde d'interclubs, dans une division régionale par exemple. Je pensais naïvement que la plupart des arbitres faisaient ça bénévolement, parce qu'ils aimaient ça et pour rendre service, qu'au pire c'était le club chargé d'organisé la rencontre qui l'indemnisait. Je ne sais pas combien ça représente chaque saison pour la FFE et les ligues mais est-ce qu'il n'y a pas des économies à faire ?


Chemtov, le 26/11/2016 - 18:35:29
4000 euros dont 1600 qui vont au Comité du département voisin ( ! ) et 2400 dans notre Comité départemental qui... ne nous soutient pas ( car nous aurions d'autres rentrées potentielles !! ) .




Chemtov, le 26/11/2016 - 18:38:12
Je ne sais pas pour les arbitres.... Je n'ai jamais entendu parler d'arbitres d'équipe indemnisés, hors Top 12 ( et pourtant, on en joue des compétitions par équipes ! ) .


krumnik, le 26/11/2016 - 19:00:14
@Chemtov
2ème erreur, 8000€ de vos membres et non l'argent du club, sauf si chez vous la licence est gratuite.

JLuc74
Dans tous les sports les arbitres sont indemnisés, la FFE impose (logique) aux clubs d'avoir un arbitre parmi ses licenciés (ou risque de descente pour l'équipe). Si aucun arbitre présent lors d'un match par équipe, 150€ d'amende.
On est un sport, donc obligation d'avoir quelqu'un qui garantisse le respect des règles. Comment régler des conflits s'il n'y a pas d'arbitre sur place ?

Ce n'est pas la FFE qui indemnise les arbitres sauf en finales nationales, sinon c'est les ligues pour les finales de ligues et les CDJE pour les départements. En championnat par équipe c'est le club qui reçoit qui indemnise, si l'arbitre ne demande rien c'est son choix. Un exemple c'est 50€ pour un match par équipe du dimanche 13h30 à 20h00 environ.

Depuis que j'arbitre je paye de l'ISF, tellement je suis bien payé :-)


Chemtov, le 26/11/2016 - 19:20:55
@krumnik : '' 8000€ de vos membres et non l'argent du club ''. Merci, pour cette remarque ! C'est exactement ce que je voulais dire !

Car nous ne faisons aucune différence entre notre club et nos membres ( qui comprennent pourquoi ils paient une cotisation, car ils adhèrent au projet global du club, mais qui ne comprennent pas pourquoi cette cotisation englobe une part aussi importante pour la licence à la FFE ).

Un étudiant qui vient au club ( un appartement en location ), le mardi soir, aura un cours gratuit du triple Champion de France Letzelter + soirée jeu avec conseils ( de votre serviteur, MI, de temps en temps ), le jeudi soir il aura un cours gratuit d'un entraîneur national (DEFFE), Sylvain Degardin + un entraînement en partie surveillée, le samedi, un gentil arbitre bénévole encadrera sa partie en tournoi interne, il bénéficiera aussi d'une bibliothèque fournie, il pourra participer à plein de compétitions par équipe, etc... Pour cela, il paiera 85 euros annuels dont 38 iront au club et 47 à la FFE ! Cherchez l'erreur....




krumnik, le 26/11/2016 - 19:50:28
C'est bizarre, j'avais répondu à PetitPat, mais mon message à disparu.


Chemtov, le 26/11/2016 - 20:48:06
C'est certainement Bachar Kouatly qui veut vous baillonner !


krumnik, le 26/11/2016 - 21:01:58
@Chemtov
lui je ne sais pas, mais.....
On me reproche ma vulgarité, donc je vous présente mes excuses, à vous et aux autres membres du forum, pour avoir des opinions sincères.


Renan, le 26/11/2016 - 21:13:46
@chemtov: je pense que le principe de reversement à la fédé est valable pour tous les sports...


Chemtov, le 26/11/2016 - 21:31:30
Tout à fait. Je n'ai rien contre le principe. C'est pourquoi, nous soutenons notre fédération en incitant autant de joueurs à la rejoindre. J'ai toujours été élevé dans cette idée ( un papa déjà président du club et deux présidents de la FFE très proches de la famille ! ).

Mais, bon... au bout d'un moment, on se demande si on ferait pas mieux de garder ces sous pour faire des choses plus utiles pour les échecs !

@krumnik : Nos opinions sont aussi sincères. J'espère que vous le croyez.


PetitPat, le 26/11/2016 - 22:36:11
programme Kouatly / 8e point concret et novateur qui complètera parfaitement le site fédéral très lourd :
Notre engagement : créer une application FFE complète pour les smartphones et tablettes qui proposera :
- une carte interactive pour trouver son club le plus proche
- de trouver facilement son tournoi en fonction de la date et du lieu
- de suivre en direct les tournois fédéraux et de jouer
- des ressources pédagogiques pour s’entraîner et progresser
Un outil ouvert à tous, pour une Fédération moderne au service des joueurs et des dirigeants !


krumnik, le 26/11/2016 - 23:56:08
@Chemtov
"Nos opinions sont aussi sincères. J'espère que vous le croyez" je vous crois. Mais admettez que la FFE représente d'autres opinions que les vôtres ou les miennes, la France n'est pas Strasbourg (très belle ville et très grand club) ni le 67 ni l'Alsace. Certains ne veulent ni de vos réformes ni des miennes (comme la réforme du top 12 par exemple, personnellement j'ai une autre idée que les 2 candidats)

Je conteste la candidature de Bachar Kouatly tout simplement parce qu'il y a trop de "flou" dans son programme (ma copine Martine dit "si c'est flou, il y a un loup). Evidemment ses partisans sont persuadés que toutes les propositions sont un "cadeau" pour nôtre fédération. Mais mon côté alsacien m'oblige à comprendre le pourquoi (warum). J'ai cherché des réponses et pas de réponses. Même au débat filmé aucun détail si ce n'est "on fera des commissions". Il y a même des contradictions entre les 2 soirées filmées. Les chiffres ne sont pas bon, 260000€ moins les 180000€ de BNP ne permettent pas l'embauche de 13 super-référents et le financement de divers projets, pôle espoirs etc. Jamais le candidat BK n'a répondu que ces postes ne seront pas des emplois aidés, dans la première vidéo il dit vouloir créer 3 postes par an (malgré le mauvais son on l'entend) donc même à la fin de la mandature il n'y aura pas les 13 postes.

J'ai appris à être très prudent avec les promesses "il faut donner la parole aux clubs"

Pour vôtre gouverne, j'ai également beaucoup de "problèmes" avec le programme de la liste Escafre, mais même "flou" son petit programme (il y a un certain manque d'ambition) est compréhensible pour mon petit cerveau, faire fonctionner la FFE, tout simplement et c'est déjà pas mal dans un premier temps.

Dernier point, la dernière mandature a été une catastrophe (pas seulement sur le point financier) et conserver des membres de l'ancien bureau et de l'ancien CD me semble être une erreur. Egalement de chercher à défendre l'indéfendable.

Mon cher Chemtov, avec mes amitiés sincères et warum. Si ce message n'est pas supprimé




Chemtov, le 27/11/2016 - 01:11:01
J'espère bien que la FFE représente d'autres opinions que les nôtres ! Heureusement.

Moi, je vous donne ma position et pourquoi un club comme le mien ( et comme un bon nombre d'autres clubs voisins ) attend ce changement.

Mais, dans ma petit tête inexpérimentée, je ne comprends juste pas comment on peut préférer un programme A + 0 euro à un programme B + 260 000 euros et la palette de pointures attenantes ( Education nationale, Entreprise, Arbitrage, etc...).

Un problème a généré une AG anticipée. La solution du problème est apportée. Et on n'en voudrait pas... Et je ne comprends pas non plus pourquoi la FFE devrait alors fonctionner moins bien qu'avec M.Escafre, si on a plus d'argent (??).

Mais de quoi a-t-on peur ? Je me dis parfois qu'ils sont un peu fous ces Gaulois...

Et avec l'un ou l'autre président, personnellement je resterai actif dans mon comité de ligue et dans mon comité départemental, comme tout le monde je suppose. Les forces vives du terrain ne disparaîtront pas du jour au lendemain !

Quant à préférer le retour des maîtres et amis de Balthazar, non, par pitié, pas ça ! Pour avant-goût, on a eu récemment un éditorial sur un site insulaire. Consternant...

P-S : Vous devriez écrire un mail à Bachar ou l'appeler pour avoir vos réponses.


JLuc74, le 27/11/2016 - 07:44:37
@Petipat ! "créer une application FFE complète pour les smartphones"
Comme si les joueurs n'étaient pas capables d'utiliser le site web pour ça.

J'espère que ça ne coûtera rien à la fédération, que ce sera développé bénévolement.



poker, le 28/11/2016 - 08:04:22
tout dépend de ce que l on attend de la présidence ? un gestionnaire ou une vision d'avenir … 3 candidats à départager … faites votre choix …


PetitPat, le 28/11/2016 - 09:13:15
Poker, je suppose que tu penses à Kouatly pour la vision d'avenir et Escafre pour le gestionnaire... Mais ce n'est pas seulement ce clivage là à mon avis (d'ailleurs Kouatly qui a réussi dans la finance et patron sauveur d'Europe-Echecs est probablement de loin le meilleur gestionnaire aussi!). A mon avis, le choix est plutôt entre : Un Escafre - sans doute très bon arbitre - de notre monde des échecs et qui ne connaît que cet univers (même profil que Moingt ou Salazar, des quasi pros des échecs qui ont forcément besoin du salaire de président). Et un Kouatly qui vient aussi de notre monde (puisque devenu grand-maître dans sa jeunesse) mais qui a ensuite eu une grande carrière professionnelle extérieure, et a donc connu "autre chose". D'où sa possibilité de composer une liste plus ouverte au monde "extérieur", avec des gens qui vont apporter d'autres choses, et surtout une bouffée d'air frais. C'est à mon avis la différence majeure.


Balthazar, le 28/11/2016 - 09:37:10
Escafre a également travaillé dans le privé, mais il a un triple avantage : c'est un dirigeant associatif de longue date, il n'a jamais fait de faillite et personne sur sa liste n'a été condamné pour détournement de fond.


JLuc74, le 28/11/2016 - 10:20:20
La campagne électorale est, dans son principe, en complète opposition avec le rôle que je souhaiterais voir jouer à la FFE et à son président : à la fois efficaces, concrets et discrets. Escafre, Dornbusch et Kouatly veulent prendre le pouvoir alors que le président devrait simplement être au service de la FFE et la FFE au service des clubs.

Quand on fait campagne on ne peut évidemment pas être discret, il faut se montrer. On ne peut pas être concrets, il ne faut surtout pas être précis dans les mesures qu'on a l'intention de prendre. Quant à l'efficacité elle est dirigée vers l'obtention de la place, du titre, ça n'a rien à voir avec la direction de la fédération.


GBel, le 28/11/2016 - 10:57:31
Pourquoi vouloir la présidence de la FFE à tout prix ?

Par égo ?
Pour un emploi, l'argent et le salaire du Président ?
Pour moderniser le navire FFE ?

Pour tout ça ?

Mettez des croix dans chaque case pour chaque candidat et vous ferez votre choix !


Chemtov, le 28/11/2016 - 11:22:05
C'est partiellement exacte, JLuc 74. Mais votre vision , un peu à l'ancienne ( excusez-moi ) reflète aussi la situation de notre fédération et des échecs en France.

Discret : Non ! Surtout pas ! De la discrétion ? Mais pourquoi pas aussi de l'anonymat.

Efficace et concret : 260 000 euros + le directeur de l'enseignement scolaire pour l'E.N. + les autres ( je ne vais vous refaire la liste... Ils ne viennent pas là pour jouer à la belote ensemble et Bachar Kouatly se présente seulement parce qu'ils sont là ! )

Bien entendu, ils se mettent au service des joueurs, des enfants et de leurs clubs, mais surtout de tous les gens qui ne sont pas encore en club !

Quand on sait organiser quelque chose comme le Cap d'Agde ( près de 1000 joueurs ) ou attirer 50 000 personnes vers les échecs dans les activités de vacances, on a un peu de métier tout de même !
( Merci Balthazar, et JCM, de nous rappeler les grands moteurs de la liste. )

Et ce premier cercle puissant donne confiance aux techniciens qui bosseront sur le terrain ( techniciens que nous sommes aussi, vous et moi, ou d'autres, tous les jours ).



JLuc74, le 28/11/2016 - 12:16:30
"Discret : Non ! Surtout pas ! De la discrétion ? Mais pourquoi pas aussi de l'anonymat. "
Je parle de la FFE et de son président, surtout pas des clubs. Les clubs au contraire de la fédération doivent être particulièrement actifs sur le terrain, soutenus par la fédération et non dirigés par la fédération.

"Efficace et concret : 260 000 euros + le directeur de l'enseignement scolaire pour l'E.N."
je suis de la minorité qui pense que les échecs n'ont rien à faire sur le temps scolaire, ça fait des dizaines d'années qu'on nous sert le même mensonge sans globalement aucune retombées pour les clubs. Je précise "globalement" parce qu'on ne va pas manquer de mettre en avant quelques établissement scolaires qui connaissent une certaine réussite avec les échecs. Dans ce domaine avec Kouatly c'est "Ca ne marche pas ! Augmentons encore les moyens !" Non, quand ça ne marche pas il y a un moment où il faut comprendre qu'on fait fausse route.

"attirer 50 000 personnes vers les échecs dans les activités de vacances"
Je ne sais pas de quoi il s'agit mais quelles sont les retombées ?


Rachmani, le 28/11/2016 - 12:45:24
A lire les posts des uns et des autres, on sent une grande suspicion vis à vis de la fédération. Il faut dire que les débacles des dernières années ont laissées des traces.

Investir massivement sur pub et le marketing. C'est du ressort de la fédé
C'est ce territoire de la méconnaissance qui grève la popularité des échecs en France.
Si le public savait ce qui l'attend, il irait plus volontier en club.
Allez, je pousse la caricature à l'extrème : personne, hors adhérents des clubs ne sait ce qui se passe dans les clubs.
Personne ne sait comment se passent les tournois.
Les infos ne restent qu'entre spécialistes.



JLuc74, le 28/11/2016 - 12:59:13
"Investir massivement sur pub et le marketing. C'est du ressort de la fédé"
Non, aucune retombées.

"C'est ce territoire de la méconnaissance qui grève la popularité des échecs en France.
Si le public savait ce qui l'attend, il irait plus volontier en club.
Allez, je pousse la caricature à l'extrème : personne, hors adhérents des clubs ne sait ce qui se passe dans les clubs.
Personne ne sait comment se passent les tournois."
Là tu as raison mais ce n'est pas du ressort de la FFE, c'est aux clubs de se bouger. (Discours difficile à tenir quand on se présente à la présidence de la FFE)


Marc08, le 28/11/2016 - 13:15:17
Bonjour à tous,
je me permet de donner un avis sur tout cela :
si on considère que le financier est extrêmement important (et à première vu cela l'est) c'est très surement la liste de Bachar qu'il faut voter (sauf si c'est encore un truc à la Salazar et ses 1M d'euro !) âpres sur sa liste il y a trop de personnes de l'ancien C.D qui disaient "amen" à tout ou nageait bizarrement donc "des moutons" sans trop de personnalité (sauf Prié qui profite d'un C.D ou il joue en coupe mixte et perd cause composition des équipes.... pour demander à ce C.D de modifier le règlement de cette coupe mixte pour ne plus que la composition soit style coupe de France ....cela fait très mauvais joueurs !)
Après coté Stéphane c'est une liste orienté "échecs et passion " à tout pris, des personnes de qualité et avec du répondant (Mélanie Vérot par exemple élue avec moi sur la liste Salazar ce n'est pas un mouton elle !) par contre leur problème c'est l'argent, on ne sait pas trop comment ils vont faire pour palier à l'absence de la BNP ...et mon club est strictement contre toute augmentation on paye déjà assez chère pour aucun retour de la fédé depuis la création de celui ci en 1994 ...et cela personne ne le dit assez haut mis à par mon ami Alsacien Chemtov qui ne veut plus engraisser la fédé aussi de son coté !!!



krumnik, le 28/11/2016 - 13:19:19
@JLuc74
les 50 000 personnes formées, l'ont été dans les centres de loisirs de la CCAS. Effectivement il semblerait qu'il n'y ai pas de retombées sur le nombre de licenciés, c'est bien la preuve que la méthode ne fonctionne pas.

Je pense comme vous que ce n'est pas le rôle de la FFE que d'investir les écoles de France. Depuis des années des dizaines de milliers d'enfants sont initiés dans les écoles sans que l'affluence dans nos clubs ne bouge, et plus grave, que le niveau de nos jeunes ne soit en progression. C'est le travail de l'éducation nationale "d'éduquer" nos enfants et non celui de la FFE, chacun son boulot.

Le moteur de la FFE c'est les clubs, le rôle de la FFE étant d'administrer. Si la FFE fait bien son boulot elle aidera déjà grandement les clubs.


Balthazar, le 28/11/2016 - 13:21:01
lettre de Stéphane Escafre :

"Une gestion saine, des soutiens externes

Chers amis des Echecs,

Dans notre, première lettre nous traitions des thèmes généraux et vous faisions part des nombreux soutiens du monde échiquéen obtenus par notre liste. Il est temps de revenir aujourd'hui vers vous.

J’ai repris la présidence de la Fédération dans un contexte difficile de crise. S'il est besoin de le préciser - commençons par ce point et débarrassons-en nous -, j’assume bénévolement les doubles fonctions de Président et de Directeur de la Fédération, permettant ainsi à notre association de réaliser des économies conséquentes.

Une gestion saine est une condition indispensable au bon fonctionnement de la FFE. Quand nous avons géré la fédération : nous avons laissé des comptes bénéficiaires de plus de 70.000 €. D’autres candidats ont fait des promesses qui se sont soldées par un déficit de 170.000 €. Ils reviennent devant vous avec les mêmes promesses... qui n'engagent que ceux qui les reçoivent.

Depuis un quart de siècle, je suis bénévole au service de notre passion commune. En tant que président de club, président de commissions fédérales, Secrétaire Général de la FFE et président de Ligue régionale, j’ai acquis une expérience du monde associatif à laquelle d'autres candidats ne pourraient peut-être pas prétendre.

Le travail de ces quelques mois à la présidence de la Fédération a déjà apporté des résultats tangibles :

- Nomination d'un organisateur pour les Championnats de France Jeunes ;
- Mise à jour de la convention avec le Ministère des Sports ;
- Renégociation de la convention avec le Ministère de l’Éducation Nationale (caduque depuis deux ans) ;
- Signature d'une convention avec l’UNSS en conservant les compétitions scolaires fédérales ;
- Homologation de tournois rapides FIDE ;
- Reconduction d’une subvention de la Fondation l’Échiquier de la Réussite, et récupération des aides non réclamées depuis 2014 ;
- Partenariat avec ChessBase (20.000 € de prix à Agen, accompagnement de l'équipe de France, informations en français sur leur site) ;
- Participation à « Health & Chess » (les échecs outils thérapeutiques) ;
- Présence aux Gymnasiades, les « jeux olympiques scolaires ».

Sans pour autant négliger les « affaires courantes » :
Fusion des ligues régionales ; Olympiades (3ème meilleur résultat de notre histoire) ; Championnat de France (économie de 20.000 € par rapport au prévisionnel de l’ancienne équipe) ; Gestion des Interclubs et des Coupes ; Championnats d’Europe et du Monde « Jeunes » ; Gestion des Opens ; Présence aux Congrès FIDE et European Chess Union (réunions négligées par l’ancienne équipe) ; Aide aux tournois à normes.

Je suis heureux d'être parvenu à renouer un lien de confiance avec les pouvoirs publics, et d'avoir rétabli celui avec les salariés de notre association, lesquels ont d'ailleurs tous témoigné du climat de travail apaisé depuis ma nomination.

Bien sûr, je n’étais pas seul pour réaliser ces actions. Je remercie les membres de notre liste que se sont déjà impliqués, pour remplacer les démissionnaires de l’ancienne équipe soutenue par mon concurrent principal. Certains souhaitent mettre la fédération à leur service, d’autres souhaitent servir la fédération...
Chacun d'entre vous jugera en toute conscience.

Je remercie les salariés sur qui je me suis beaucoup appuyé ces dernières semaines. Je remercie les bénévoles, et particulièrement l’actuel Secrétaire Général pour son dévouement.

Pour servir les clubs : j’ai choisi une équipe de passionnés impliqués sur le terrain, chacun avec ses compétences et ses connaissances particulières. Juriste, ambassadeur, cadre en Ressources Humaines, ingénieur, médecin, joueur de haut niveau et entraîneur, cadre, secrétaire, enseignant, comptable, conseiller dans le domaine de l'emploi, chef d'entreprise, chercheur en informatique ou journaliste, tous sont des personnes responsables qui ont déjà fait leurs preuves. Tous sont conscients que leur rôle n'est pas de vendre du rêve mais d'aider et d'accompagner les militants que vous êtes dans vos démarches quotidiennes.

En m'accordant votre confiance pour réformer notre association, en plaçant les besoins des dirigeants locaux au cœur de notre réflexion : c'est ensemble que nous irons de l'avant.

Les promesses de certains sont immuables, d'élection en élection. Notre équipe n'a qu'un seul objectif, celui d'apporter du concret dans la plus grande transparence.

Bien à vous,

Stéphane Escafre"


JLuc74, le 28/11/2016 - 13:34:56
Quelqu'un a le souvenir d'une grande opération de promotion des échecs par la FFE qui a eu un impact sensible sur les effectifs ou la fréquentation des clubs ?


Rachmani, le 28/11/2016 - 14:06:36
Je comprends que je n'ai pas bien précisé mon propos.
En un sens, Internet peut apporter des réponses aux questions que peuvent se poser des joueurs pas spécialisés. Cela reste à double tranchant. Une réponse trouvée ne signifie pas qu'elle répond effectivement à la question dans un premier temps, et au besoin réel, dans un deuxième temps.
Pour peu que les pages ne soient pas d'assez bon niveau technique, ou manquent de précision et elles risquent plus de desservir que de servir.
Le piège assez pernicieux d'Internet est de créer des certitudes. En lisant pas d'autres réponses à sa requête Internet, l'Internaute pourrait se créer la certitude qu'il n'existe pas d'autres réponses à ses questions.

Au travers de GCT, au travers de bien d'autres événements, il est possible de se mettre au niveau du grand public pour présenter ce niveau du jeu d'échec (pas le niveau elo) : connaissance du fonctionnement du jeu, connaissance des structures (clubs, fédé...), connaissance des ressources, connaissance des possibilités d'apprentissage, connaissance des lieux ou l'on peut pratiquer, connaissance des moyens financiers requis et des coûts des activités.
Si par exemple on propose de claquer 500 euros par an, qu'en fait - on ? ne serait-ce pas à réfléchir ? 
Ce n'est pas forcément évident de prendre une casquette pour voir les choses vue du public.
Selon les thèmes ci-dessus, on rencontre vite des pléjugés qui ont la vie dure.
Ce que j'avais dit : malgré plus de 15 de travail, beaucoup de personnes voient encore le badminton comme un sport de plage.

Je vois autre chose qui existe aussi ailleurs, j'inscris mon enfant de ce cursus là de tel institution parce que je sais quelle fourchette de niveau il pourra prétendre.
A mon sens, il y a un travail énorme de lisibilité à faire sur les cursus proposés.
Plus on saura proposer en commun, des cursus, qui se retrouvent dans de plus en plus de centres d'entraînement (institut, correspondanc, club...), plus on saura proposer un son de cloche qui se renforce de lui-même.

Au risque d'en décevoir plus d'un, à mon sens, il y a des actions du ressort des clubs, et des actions du ressorts de la fédération, et des actions du ressort d'acteurs privés.

Des actes de vulgarisation, ou de comm/marketing comme au GCT, clairement, il en faudrait 100 à 1000 fois plus par an.
Qui s'en occupe ? Combien de fois par an devrait on en parler ? 

Pour expliquer le rythme à suivre, le nombre d'heures de cours et d'entraînement,....
Qui s'en occupe ? Combien de fois par an devrait on en parler ? 

Que dire du marketing des échecs ? Avec bien entendu cette casquette la
qu'est ce qui fait rêver le joueur d'échec ? Qu'est ce qu'il le fait venir ?
Qu'est ce qui est rédhibitoire concernant la comm des échecs ? le marketing ? 


arnackor, le 28/11/2016 - 14:11:28
Enorme foutage de gueule cette lettre.

Le pire c'est le passage où Escafre s'approprie les bénéfices financiers qui sont le fruit du travail de l'équipe Salazar en 2015, et qui n'a pas été compris par l'AG 2016 (notamment car mal expliqué).

Enfumage total. Zéro programme, zéro apport financier, zéro vision d'avenir. Donne la nausée.


TourBlanche, le 28/11/2016 - 14:19:31
Si vous voulez laisser notre fédération au XXe siècle, et sans idée, votez Escafre !

Heureusement que certains présidents de club ont envie de faire évoluer notre fédération. Espérons-les majoritaires.

C'est qui Gilles Durant ?

@JLuc et krumnik : vous êtes bien gentils avec votre critique du scolaire, mais dans la vie il n'y a pas que les licences FFE, il y a aussi l'apport du jeu d'échecs aux enfants, et aux gens en général. Les licences FFE si elles augmentent tant mieux, mais ce n'est pas la priorité numéro 1 dans l'existence, heureusement.
D'ailleurs c'est bien de critiquer mais vous proposez quoi ? Rien.


Chemtov, le 28/11/2016 - 14:46:53
Bah... au moins, il a de l'humour, M.Escafre. Il faut lui laisser ça.


JLuc74, le 28/11/2016 - 14:46:58
@Rachmani : Je n'arrive pas à te suivre mais je reprends deux de tes propos

"Je vois autre chose qui existe aussi ailleurs, j'inscris mon enfant de ce cursus là de tel institution parce que je sais quelle fourchette de niveau il pourra prétendre."
Tu parles d'un enfant qui aurait déjà montré de bonnes aptitudes en compétition ou d'un enfant qui entrerait dans un club ?

Dans quasiment tous les cas les parents d'un enfant qui veut jouer aux échecs l'inscrivent dans le club du coin, ils ont rarement le choix et ne s'inquiètent pas d'histoire de cursus ou du niveau auquel il pourra prétendre.

"Des actes de vulgarisation ... il en faudrait 100 à 1000 fois plus par an"
C'est inutile, les clubs n'ont pas la capacité d'accueil.

C'est quoi "GCT" ? (la CGT je connais mais ça doit être sans rapport)


JLuc74, le 28/11/2016 - 14:51:36
@TourBlanche : "l'apport du jeu d'échecs aux enfants, et aux gens en général"
Aucunement prouvé et on peut en douter quand on voit les adultes qui fréquentent les tournois. Les joueurs d'échecs ne sont pas des modèles.

"Les licences FFE si elles augmentent tant mieux, mais ce n'est pas la priorité numéro 1 dans l'existence"
La FFE et ses clubs, je préfère même écrire les clubs et leur FFE, n'ont pas vocation à jouer les humanitaires (et heureusement sinon il y aurait un fantastique constat d'échec à établir)

"D'ailleurs c'est bien de critiquer mais vous proposez quoi ? Rien. "
Rien de plus faux, j'ai fait ici (et ailleurs) des propositions très concrètes (développement des tournois rapides pour jeunes débutants, refonte du mode de calcul du classement national, abandon du milieu scolaire au profit du milieu péri-scolaire, autorisation d'homologuer un tournoi pendant la période du Championnat de France, etc.)


Rachmani, le 28/11/2016 - 14:55:38
ah oui, c'est vrai c'est pas clair.
Le GCT est le grand chess tour.



JLuc74, le 28/11/2016 - 14:57:33
Je me souviens à peine de ce que c'était le Grand Chess Tour, impact de ce truc là : zéro. Qui en dehors des joueurs licenciés en a entendu parler ? Ca a fait combien de nouvelles licences ?


krumnik, le 28/11/2016 - 15:22:19
@TourBlanche
l'augmentation des licences c'est vôtre candidat et ses soutiens qui en font une priorité absolu. "sous 100.000 licenciés on n'existent pas" dixit BK

A titre d'information, j'ai moi même initié quelques milliers d'enfants au jeu d'échecs, je pense avoir une certaine légitimité pour en parler. Il faut différencier l'initiation dans les écoles, souvent dans le seul but financier, et l'accueil de nouveaux joueurs (membres) dans les clubs. Il n'est pas facile, parfois pas possible, de faire les 2 en même temps, plusieurs "grands" clubs en France tentent les 2 mais au vu des résultats en compétition je ne suis pas sur de l'efficacité. Il y a même sur le site de FE un de ces président qui remet en cause cette politique et veut revenir à moins de licences mais plus de de résultats.

Déjà amener les enfants des écoles dans les clubs n'est pas facile, mais après s'en "occuper" au club souvent impossible. Animateur de club est un métier (vrai), initiateur scolaire un autre (j'ai fait les deux, maintenant plus qu'un. Une vrai formation pour les différents intervenants, voilà un de mes projets. Récemment un dirigeant de club, ayant des animateurs, m'a dit que ce n'était pas nécessaire et avait un coût trop élevé ! puisque le but principal des interventions dans les écoles n'étaient pas de former des joueurs d'échecs mais de faire du chiffre. On est loin des préoccupations d'une fédération sportive.

L'apport intellectuel du jeu d'échecs aux enfants, c'est un bon slogan pour vendre, je suis très sceptique. Dans ma jeunesse (il y a très longtemps) j'ai connu un instituteur qui faisait animation philatélie, je suis persuadé qu'il a rendu beaucoup d'enfants meilleurs, surtout que c'était un passionné.

Croyez vous que si le jeu d'échecs rendait intelligent, alors depuis des siècles il serait enseigné dans toutes les écoles du monde. Je suis toujours amusé par les gens qui veulent réinventé l'eau chaude.

J'ai des idées pour faire avancer nôtre fédération, elle ne sont pas "glamour" mais pragmatique. Pas besoin de paillettes et de milliardaires pour faire avancer les échecs juste de la passion et de la sueur. Ca fait moins rêver, désolé.

Pour terminer, vous chercher à savoir qui est Gilles Durant, je ne sais pas, mais qui est TourBlanche ou bien PatMat. Moi c'est Serge Krumm de Chalons en Champagne, si vous voulez faire avancer vos idées marchez à découvert, c'est plus facile pour dialoguer.


BacharKouatly, le 28/11/2016 - 15:29:56
Chers amis,

Les élections approchent, et face à la dynamique créée par notre liste et notre projet, certains cherchent à transformer la bataille des idées en bataille de personnes. Nous ne souhaitons pas participer à cette guéguerre qui depuis des années affaiblit notre Fédération.

Le cas le plus marquant fut sans doute la démission du Directeur Technique National qui aurait dû rester dans le strict cadre de la confidentialité fédérale. Manifestement, la pratique récurrente de Monsieur Escafre durant les 3 dernières années consistant à communiquer de façon critique les réunions du Comité Directeur s'est retournée contre lui. Ainsi cette lettre de démission a été relayée.

Il n'en demeure pas moins que je déplore ces agissements comme j'ai appelé à la "responsabilité" dès l'annonce de ma candidature.

Les luttes internes à la Fédération n'ont pas attendu que nous soyons candidats pour exister ; j'ajouterais même que c'est l'une des motivations qui nous poussent à proposer un esprit nouveau, aussi ambitieux que responsable.

Nos défis sont nombreux, les attentes légitimes. Je ne souhaite pas devoir répondre à la mauvaise foi de toutes les attaques à venir.

Nous n'avons ni ce temps, ni cet état d'esprit.

Cette élection est un moment important dans la vie démocratique de la Fédération, où seuls le programme, la liste et les garanties apportées nous paraissent déterminants.

Notre liste : rassemblement large et inédit de femmes et d'hommes d'horizons variés, tous unis par l'amour du jeu d'échecs et la volonté de donner à notre Fédération une autre envergure. Y figurent de nombreux dirigeants et bénévoles, mais aussi des personnalités du monde de l'entreprise, de l’Éducation nationale, ainsi que des élus. Tous ont déjà apporté beaucoup aux échecs, et leur rassemblement sur notre liste est un signal fort.

Notre programme : développement des échecs à l'école, réforme de la Direction Nationale de l'Arbitrage, mise à disposition des dirigeants d'un référent régional, création d'un pôle national d'excellence... Notre programme est le fruit de la réflexion de notre équipe, mais aussi de plusieurs mois de rencontres sur le terrain, et de discussions avec plus de 350 présidents de clubs.

Enfin, l'apport financier garanti de 260.000 euros dès 2017 donne à notre programme une réelle crédibilité, et le distingue des promesses qui ne reposent sur aucun financement et ne verront donc jamais le jour.

Comparez les différents programmes et faites votre choix sur ces éléments objectifs. Surtout, votez pour faire entendre votre voix et ne pas laisser la parole à ceux qui ont pris l'habitude de parler beaucoup et très fort plutôt que d'écouter !

Bachar Kouatly


Hanam, le 28/11/2016 - 15:32:39
Au foot, rugby et autres sports, tous événements médiatisés ou résultats d'une équipe nationale phare entraîne une augmentation mécanique des licenciés...

Un des sports qui n'a pas utilisé ce phénomène de bon résultat, c'est le basket après la médaille d'argent au JO. Rien n'a été fait. Avant le basket passait sur France Télé maintenant nada depuis longtemps...

Bon, les échecs, c'est ni le foot, ni même le basket...Mais on ne peut pas prétendre qu'il n'y aura aucune retombée puisqu'il n'y a plus rien.

La majorité des quarantenaires et plus connaissent Kasparov, au moins de nom...en dessous, on peut gratte, y a rien.

Dans sa lettre, il est en train de nous expliquer qu'il bosse depuis sa nomination ? Ouf, tant mieux, il veut la place...Par contre, la transparence voudrait qu'il ne cite pas ce qu'il a récupéré de l'ancienne équipe...




JLuc74, le 28/11/2016 - 15:50:41
@krumnik : avec quelques nuances je suis d'accord.

Là où je ne suis pas d'accord c'est sur la professionnalisation des animateurs, je différencie ce qu'on fait par passion, par intérêt personnel, de ce qu'on fait par intérêt financier. Les deux ensemble n'étant pas incompatibles bien sûr. Etre animateur, président de club ou arbitre, à moins de le faire à haut niveau (pas président de club bien sûr) c'est avant tout une activité bénévole. Président de club, arbitre, animateur, c'est du loisir.

J'ai du mal à comprendre cette "professionnalisation" de l'encadrement aux échecs où il semble normal que celui qui va donner un cours soit payé, j'ai même découvert que le type qui va arbitrer une rencontre d'interclubs dans les locaux de son club peut demander 50€ d'indemnisation.

Je suis moniteur d'escalade dans une grosse association multi-sports de montagne, 2000 adhérents, des dizaines de brevetés fédéraux (44 je crois en escalade) pour l'encadrement des différents activités et l'association ne compte qu'un emploi, à mi-temps, celui de l'hôtesse d'accueil. On a juste l'obligation légale de payer les services d'un Brevet d'Etat pour encadrer les mineurs (une erreur dans ce domaine peut avoir des conséquences bien plus graves que la perte d'une partie sur un coup du berger).

Pourquoi est-ce que ce n'est pas pareil pour les échecs ? Il y a bien sûr beaucoup de bénévoles pour donner des cours, c'est même peut être le cas le plus courant, mais il y a toujours cette demande de certains de professionnaliser de plus en plus cette façon de partager son intérêt pour le jeu.



JLuc74, le 28/11/2016 - 15:58:55
BK : "des promesses qui ne reposent sur aucun financement et ne verront donc jamais le jour."
Comme si on ne pouvait rien faire gratuitement...

@Hanam : "tous événements médiatisés ou résultats d'une équipe nationale phare entraîne une augmentation mécanique des licenciés"
Ca n'a rien d'évident pour le cyclisme et il me semble totalement faux de penser plus de médiatisation => plus de licenciés. Tout dépend de l'activité en question, certaines sont bien plus discrètes que d'autres, avec succès.




Hanam, le 28/11/2016 - 16:33:56
@JLuc74

Si on recherche un peu, le VTT et le BMX ont porté la FFC et contribué à augmenter les effectifs..qui avaient en général baissé après les scandales de dopage du TDF....

La fédération d'escrime a connu une augmentation suite aux bon résultats olympiques (2004).

Le foot varie en fonction des résultats de l'EDF.

Le basket a monté un peu, merci Tipi ! mais c'est très récent.

Le handball...la progression est monstrueuse => l'EDF.

Y a le badminton aussi, là je cherche encore pourquoi :)

J'aborde même pas la natation, je pleure en voyant leur dossier de presse comparé à nos malheureux graph excel ...

Je suis d'accord que ca dépend de l'activité et qu'évidemment, ça apportera moins de licenciés dans certaines..mais quand même, la médiatisation (résultat nationaux + com'-marketing ou autre) apporte des licenciés.



JLuc74, le 28/11/2016 - 16:57:48
En écrivant mon message j'ai faillit évoquer le badminton, quasiment aucune médiatisation et pas mal de licenciés. Je me suis laissé dire que ça venait de la pratique en milieu scolaire et pourrait laisser penser que les échecs pourraient suivre la même voie mais ça fait des dizaines d'années qu'on n'y arrive pas.

Alors pourquoi ? 3 éléments de réponse, il y en a sûrement d'autres :

- Contrairement aux échecs le badminton est un vrai sport, pas uniquement un sport sur le papier et les pratiquants ont une activité physique pendant la pratique. Quand les activités entrent en concurrence je comprends, et j'approuve, ceux qui choisissent de faire du sport plutôt que des échecs.

- Il est essentiellement pratiqué en milieu scolaire sur de courtes périodes, le temps de découvrir. Les programmes de la FFE pour le milieu scolaire ont toujours été d'aller au delà de la simple découverte, c'est l'idée des compétitions scolaires. On ne peut en effet pas vendre le mensonge des qualités pédagogiques du jeu en proposant seulement quelques semaines d'initiation.

- Les clubs de badminton ont sans doute une capacité d'accueil et de prise en charge des débutants nettement supérieure à celles des clubs d'échecs, c'est lié à l'activité et aux besoins humains nécessaires en fonction du nombre de débutants. C'est bien beau d'initier les enfants si on ne peut rien leur proposer en club.


krumnik, le 28/11/2016 - 17:08:32
Dans d'autres sports une grande partie de la com est faite par les sponsors et les équipementiers. Si Adidas pouvait vendre en masse des polos MVL ou Nike des pompes Air Carlsen la FFE n'aurait plus de soucis à se faire.

Malgré l'image élitiste de nôtre activité les sponsors des marques de luxe ne sont pas intéressées pour communiquer sur nos tournois, le challenge Porsche ou Louis Vuitton, ce serait chouette comme premier prix vétéran. Il suffit de lire EE pour voir que les grosses boites ne se bousculent pas pour acheter des pages de pub, idem pour les revues étrangères.

Enfin aux échecs il n'y a pas d'équipement particulier à vendre, ballons, jogging, casquettes, putter, velos, donc pas de marché rentable, un peu DGT, Chessbase et peu être Bic pour les stylos. Il faudrait peut-être contacter les fabricants de smartphones afin de leurs expliquer qu'il y a un vrai marché pour les joueurs d'échecs, je plaisante bien sûr. Pour la tv aucun intérêt, sauf peut-être pour des tournois féminins avec de jolies jeunes filles très peu vêtues comme au beach volley ou les audiences à l'époque ont littéralement explosé, si vous trouvez ça scandaleux c'était pourtant la réalité à l'époque. Ou alors faire tomber dans les pommes un joueur en sueur en plein tournoi, comme Diniz à la marche au JO, il faut essayer de faire le buzz et les programmeurs des chaines tv ne parle qu'en chiffre d'audience, alors avec nos rares spectateurs sur le net... Moralité, pas de communication, pas de tv, pas de sous, snif.



Rachmani, le 28/11/2016 - 17:50:21
Pourquoi un tel carton au badminton ? 
- côté ludique de jeu,
- un sport complet qui offre plein de choses à apprendre.
- des joueurs qui, en suivant entraînement et tournois atteignent des niveaux départementaux et régionaux.
Par contre, il faut s'attendre à 2h d'entrainement minimum par semaine pendant plus de 5 ans, plus les jeux libres plus les tounois.
- assiduité forte des membres du club aux cours.
- 4 à 5 groupes de niveaux différents pour les entraînements.

A 5 ans d'intervalle, on voit des joueurs qui ont bien montés. Pas seulement des joueurs qui avaient mon niveau, mais aussi des joueurs moins forts, et des joueurs plus forts.
Tous les parcours sont possibles.

Ce qui me paraît bloqué aux échecs : c'est la crédibilité de la progression.
Je rencontre trop de joueurs qui voient le travail comme difficile.
Si on arrivait à avoir beaucoup de joueurs qui arrivent à progresser, cela pourrait bien changer la donne.

Pourquoi un tel carton des jeux de société : diversité de style, du nombre de joueur. cf idris aberkane, une des fonctions premières pour l'apprentissage d'un cerveau reste le jeu.




Marc08, le 28/11/2016 - 19:19:39
Comme je l'avais dit à un certain moment à D. Salazar lorsque notre "Sport" arrivera à rassembler 20.000 spectateurs dans une rencontre échiquéenne - on AURA GAGNE ! mais même les XXXX connections Internet lors des différentes rencontres -en France- sont un peu du pipeau car les "passionnés" se connecte 20 fois au moins par jours et à chaque fois on comptabilise une connexion ..!de plus lorsque l'on essaie de "vendre" notre "sport" que représente - on a eu xxxx connexions lors de tel manifestation ... et Monsieur combien de spectateurs...là on se tait car c'est la misère.
Alors comme vous le dite toutes et tous que faire pour rendre notre "Sport" médiatique.
il faut donner envie aux plus jeune de "rêver" de nos CHAMPIONS ...et là combien de jeunes joueurs dans nos club rêve d'être Carlsen ..pas beaucoup quelque fois 1 - par contre combien de "gamins au foot rêve de "Messi" combien de gamin l'année dernière rêvais de Zlatan - l'achat d'un de ces joueurs de plus de 50M d'euro est amortie en 2 années de vente de maillot floqué à leur nom - combien vends t'on de maillot Carlsen ou Kasparov ou Anand j'ai jamais vu un gamin au échecs porter un maillot d'un champion d'échecs ! le battage médiatique commence LA !!! sur ce point
réfléchissez un peu tout les jeunes participants aux championnats de France jeunes recevant un maillot floqué du nom du Champion du Monde avec le logo de la ville accueillante et marqué -Championnat de France des jeunes - cela ferais passer la pilule des 50€ et cela aurait un "cachet" et donnerais envie aux frères et sœurs qui ne participe pas à cette grande "messe" des échecs d'avoir le même et là on comme le médiatique de notre "SPORT" car après au retour dans les clubs - les comités - les ligues - dans l'école .etc.. vous imaginez l'impact visuel et médiatique de cette publicité à coût réduit ! réfléchissez messieurs les "futurs Président" de notre fédé l'avenir de notre "sport" passe par là et ce n'est pas grand chose


JLuc74, le 28/11/2016 - 19:46:12
"Comme je l'avais dit à un certain moment à D. Salazar lorsque notre "Sport" arrivera à rassembler 20.000 spectateurs dans une rencontre échiquéenne"
Au niveau mondial ou national ? Au niveau mondial c'est déjà fait, au niveau national c'est ridicule.

"il faut donner envie aux plus jeune de "rêver" de nos CHAMPIONS.."
Mais non, déjà qu'une majorité d'adultes licenciés s'en foutent royalement de l'élite mondiale (ils ont entendu parler de Carlsen et d'un français qui marche pas mal mais dont ils ont oublié le nom) alors tu imagines bien que les enfants sont encore moins au courant. Aux échecs il n'y a pas ce culte des meilleurs joueurs mondiaux et c'est plutôt une bonne chose. (Ca limite au moins le nombre de papas qui veulent à tout prix que leur enfant devienne un nouveau Carlsen)

Ce n'est pas ça qui fait venir les enfants dans les clubs mais le plaisir d'apprendre, de jouer entre copains, de faire des compétitions.


krumnik, le 28/11/2016 - 20:03:38
@Marc08 +1
bonne idée le maillot au lieu d'y mettre "j'aime les échecs". Personne n'aime les échecs mais plutôt la victoire et sinon "I love chess" après le repas on te ramène le plateau de fromage :-) Ce serait pas mal de faire venir les membres de l'équipe de France et de les faires signer des maillots ou des posters, de les présenter, qu'ils fassent des animations, etc, pour que les gamins connaissent MVL et Bacrot par exemple.

@JLuc74
"Ca limite au moins le nombre de papas qui veulent à tout prix que leur enfant devienne un nouveau Carlsen"
pas d'accord, il faut savoir faire rêver les gosses, on est un sport, c'est bien de voir des enfants qui s'amusent au club. Mais c'est de nôtre devoir d'aider ceux qui rêvent de devenir champion du monde, sinon appelez nos clubs animation échecs ou NAP et non club d'échecs.







JLuc74, le 28/11/2016 - 20:14:58
Parfois je me demande comment j'ai réussit à faire venir autant d'enfants au club sans les faire rêver qu'ils allaient devenir des champions.

Il y a plusieurs sortes d'enfants :
- Ceux qui rêvent d'être champion, qui en ont la capacité et qui travaillent pour y arriver. Ils ne sont pas nombreux.
- Ceux qui rêvent d'être champion, qui n'en ont pas la capacité et qui arrêtent après une saison ou deux.
- Ceux, et c'est la majorité, qui ne rêvent pas d'être champion, qui se contentent d'obtenir quelques petits résultats. Une partie gagnée par-ci, une qualification pour les championnats de ligue par là, parfois une petite coupe de 3ème mais qui s'amusent bien et reprennent leur licence chaque saison.
- ...




krumnik, le 28/11/2016 - 21:17:42
@JLuc74
franchement j'adore la 3ème catégorie, mais il ne faut pas être naïf, le but d'un jeu est de gagner pour la plupart des joueurs (même aux petits chevaux), et donc mon rôle est de les aider à devenir les meilleurs possibles, ils font un sport.

Il est vrai que j'adore voir des gamins qui s'amuse sans prétention mais quant ils pleurent après une défaite, c'est triste. Donc il faut que je les aide à progresser pour éviter les larmes. Les enfants qui s'en fichent de perdre ont peut-être un problème, mais je ne suis pas pédo-psychiatre. J'en ai connu beaucoup avec le sourire après une défaite mais j'ai un sérieux doute.


JLuc74, le 28/11/2016 - 21:35:45
"donc mon rôle est de les aider à devenir les meilleurs possibles"
Bien sûr

"Il est vrai que j'adore voir des gamins qui s'amuse sans prétention mais quant ils pleurent après une défaite"
Ce sont rarement ceux-là qui pleurent.


papymichel, le 29/11/2016 - 10:43:10
tout ce que dis Jluc 74 est frappé du coin du bon sens et j'approuve à 200%..! je suis animateur BENEVOLE en TAP dans 8 écoles de ma commune et j'essaye de faire comprendre aux élus que ce n'est pas avec 5/6 séances qu'on peut faire aimer les Echecs.


JLuc74, le 29/11/2016 - 12:03:15
@papymichel : en 5/6 séances on peut susciter l'intérêt ensuite il faut que le club fasse le nécessaire pour accueillir les enfants les plus intéressés. Comme tu fais beaucoup de séances de TAP est-ce que tu ne peux pas comme moi ouvrir des cours d'échecs au club à la place de certains créneaux de TAP ?


Marc08, le 29/11/2016 - 12:08:07
Papymichel en 5/6 séances tu vois déjà si le "mome" accroche ou pas et s'il n'accroche pas il y a 90% de chance qu'il n'aime pas notre jeu après chacun a son propre ressentie mais par expérience de mon coté ce point est sur !


Oliverftn, le 29/11/2016 - 13:42:14
Une interview assez originale du candidat BK : https://www.youtube.com/watch?v=03lQ_ZtmZSY - on y apprend pas mal de choses !


Rachmani, le 29/11/2016 - 15:51:26
Aujourd'hui encore, un symbole fort du gaspillage d'énergie tient à la répétition depuis zéro.
Le cahier des charges d'une bonne comm, d'un bon marketing, d'une bonne vulgarisation a précisément pour mission d'enrayer tous ces anéantissements des efforts des plus passionnés.

Il y a deux formes de pertes :
- par le départ de licenciés, qui partent avec ce qui leur a été enseigné sans le transmettre, ou entraîner avec d'autres joueurs.
Pour les formateurs, il faut consacrer autant d'heures pour former des remplacants.
- par les bras qui se sont baissés, par les plus motivés qui sont partis, par un ras le bol d'avoir l'impression que leurs efforts ne sert à rien.

En un sens internet, Internet peut apporter un certain nombre d'infos (tournois, lieu de formation, forums...).
Toutefois, Internet reste à double tranchant.


Rachmani, le 29/11/2016 - 16:21:32
"Je vois autre chose qui existe aussi ailleurs, j'inscris mon enfant de ce cursus là de tel institution parce que je sais quelle fourchette de niveau il pourra prétendre."
Tu parles d'un enfant qui aurait déjà montré de bonnes aptitudes en compétition ou d'un enfant qui entrerait dans un club ?

==> non, je parle de ce qui se passe de manière générale dans tous les domaines. Il y a des domaines, ou certains centres sont saturés très vite du fait de leurs réputation.

"Dans quasiment tous les cas les parents d'un enfant qui veut jouer aux échecs l'inscrivent dans le club du coin, ils ont rarement le choix et ne s'inquiètent pas d'histoire de cursus ou du niveau auquel il pourra prétendre."

==> je veux bien qu'aujourd'hui l'univers des échecs gravite beaucoup autour des clubs. Toutefois, cela te crée un biais d'analyse.
Tu pars du principe que les gens s'inscrivent donc ils sont intéressés.
Moi je recherche à renverser la tendance des gens qui ne s'intèressent même pas au club.

""Des actes de vulgarisation ... il en faudrait 100 à 1000 fois plus par an"
C'est inutile, les clubs n'ont pas la capacité d'accueil."

==>Le club n'est pas le centre de l'attention du monde des échecs. Il existe aussi des tournois, il existe aussi Internet.
Attention à cette fermeture d'esprit ou tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, réduit aux portes du club.
Pour les actes de vulgarisation, il en faudrait investir en masse pour permettre de gagner du temps sur la présentation des échecs.
Quand le public profane a la tête pleine de préjugés, difficile de convaincre de l'intérêt du jeu. Ce serait l'objet de la vulgarisation que de casse ces préjugés, et rendre abordable des choses compliqués.

Cela a fait aussi ses preuves en physique, et bien des gens ont pu s'intéresser à la physique sur la base de ces initiatives.
Donc si on essaye pas, on aura pas de retour.
Maintenant, vu d'un club, ca paraît pas rentable en terme d'accroissement de licenciés, mais au début.
Si on travaille pendant 5 ans sur ce sujet, on peut renvoyer à la préhistoire des préjugés vieux comme le monde sur le jeu d'échecs.

Il faut accepter de perdre du temps et de l'argent pour ensuite arrêter d'en gaspiller, ensuite.
Mais là encore, ce n'est pas du ressort des clubs (trop lourd financièrement), pas forcément du ressort de la fédération même si une bonne expertise du sujet peut permettre d'éviter de repartir à zéro à chaque fois.

Et puis, il reste à trouver des marketeurs, et des pros de la comm pour proposer des pistes de travail, et un suivi fort.


JLuc74, le 29/11/2016 - 17:47:07
"Le club n'est pas le centre de l'attention du monde des Echecs"
On est en train de parler de la FFE et de son avenir. La FFE est une fédération de clubs et rien d'autre, elle n'est pas chargé de développer la pratique du jeu en dehors de ses clubs. Ca ne veut pas dire qu'elle (c'est à dire ses clubs) ne doit pas intervenir en dehors des clubs pour faire découvrir le jeu mais c'est uniquement dans l'intérêt des clubs. Pourquoi investir des moyens humains, voire financiers, si ce n'est pas pour trouver de nouveaux adhérents pour les clubs ?

"il reste à trouver des marketeurs, et des pros de la comm pour proposer des pistes de travail"
Mais non, ça ne sert à rien de faire je ne sais quelle opération publicitaire coûteuse si les clubs n'évoluent pas pour accueillir de nouveaux joueurs. Et si les clubs évoluent pour accueillir de nouveaux joueurs toute opération marketing nationale devient inutile puisque les moyens de recherche de nouveaux adhérents fait partie de l'évolution de clubs par des moyens définis localement.

Pour prendre un exemple récent, la FFE n'a pas besoin de faire une opération avec McDo pour que les clubs trouvent de nouveaux jeunes.


Rachmani, le 29/11/2016 - 17:57:16
OK pour la définition politique de la FFE.
Par contre, elle aurait intérêt à s'intéresser à ce qui se passe hors des clubs, c'est précisément ce qui va alimenter l'envie d'aller en club.
Pourquoi investir des moyens humains, voire financiers, si ce n'est pas pour trouver de nouveaux adhérents pour les clubs ?

Si, c'est pour promouvoir le jeu de manière générale.
C'est le rôle de la pub en marketing de changer les préjugés. C'est probablement le meilleur moyen de construire un projet solide pour décupler le nombre de joueurs d'échecs.

La cerise sur le gâteau est multiple :
- il n'y a pas mieux à l'heure actuelle que les clubs en terme rapport qualité prix, Au vue du nombre d'heures de jeu possible, du nombre d'heures de cours, du nombre de personne que l'on peut rencontrer. Faire dans le privé avec des profs et des séances payantes tout ce que propose un club pour un adhérent devient exhorbitant. Ca aussi c'est un argument de vente.
- cela signifie que pour toute personne qui parle des échecs, on travaille a changer ses préjugés. Le travail est colossal.

[Mais non ... McDo] => c'est ton parti pris à toi. Il n'engage que toi.

Je répète, attention aux oeillères ou l'on se ferme aux investissements à long termes.
Ce que tu proposes concerne le court terme et le moyen terme
Le plus dur, c'est d'accepter qu'il y a plusieurs profils d'attrait possibles pour les échecs.
C'est se tirer une balle dans le pied de critiquer et condamner tout ce qui n'a pas marché pour toi dans le passé.




JLuc74, le 29/11/2016 - 18:46:49
"elle aurait intérêt à s'intéresser à ce qui se passe hors des clubs"
Oui mais c'est moins à la fédération de le faire qu'aux clubs.

"Ce que tu proposes concerne le court terme et le moyen terme"
Absolument pas, je pense au contraire que miser sur le marketing c'est du court terme mais que pour construire un réseau de club plus dense et plus solide il faudra des dizaines d'années, ce n'est pas à l'échelle d'un mandat de président de la FFE. Il ne faut pas croire aux miracles de la pub, c'est du travail de terrain à long terme.

"C'est se tirer une balle dans le pied de critiquer et condamner tout ce qui n'a pas marché pour toi dans le passé."
Le "passé" pour moi n'est pas très ancien et à peu près tout ce que j'ai fait depuis que je dirige un club a fonctionné (sans prétention). Ce que je dis sur ce qui ne marche pas je l'ai vu dans des clubs que j'ai fréquenté ou que je vois autour de moi. Quand je vois le club d'une agglomération de 100.000 habitants (à peu près, j'ai pas vérifié le chiffre) qui s'investit dans les écoles depuis des années et qui a tout juste une équipe jeune en N3J je me dis qu'il y a quelque chose qui ne va pas.


Balthazar, le 30/11/2016 - 09:17:55
Des videos :

débat entre les trois candidats :
https://youtu.be/2CXiMMTgqUw

questions/réponses :
https://youtu.be/gtMZyvdVAYo


Deux présentations, Escafre et Kouatly à Carquefou :
https://youtu.be/Q63Nwp-8kjQ

(montez le son)


Oliverftn, le 30/11/2016 - 09:44:45
et une interview de BK (octobre 2016) : https://www.youtube.com/watch?v=03lQ_ZtmZSY


papymichel, le 30/11/2016 - 10:32:14
JLuc 74
c'est sur que j'aimerais poursuivre mes interventions ailleurs qu' en TAP , mais il n'y a plus de club dans ma commune..! les dirigeants sont tous partis avec la caisse..! je les ai attaqués en justice , car une subvention était versée par la mairie et au moment ou Jai voulu faire participer les enfants à un championnat scolaire, il fallait que l'on prévois 2 autobus pour les emmener à quelques km, le président du club et le trésorier m'on dis que les caisses étaient vides..! on s'est cotiser avec des joueurs du club , et une petite participation des parents (c'était encore en Francs donc 1 Franc...! ) et les enfants ont pu jouer. j'ai bien sur gagné le procès ( pour ceux que çà intéressent j'ai le jugement ; me le demander pour preuve) mais les dirigeants on trouves une parade pour ne pas avoir à payer( les frais de justices entre autre) en changer le nom du Club si bien que à ce jour il n y a plus de club chez moi..! quel gaspillage.. d'autant que ayant une bonne retraite, je le faisais entièrement bénévolement.de cette histoire j'ai mis 16 ans avant de m'en remettre et c'est à la demande de Mme le maire de ma commune( on se connais depuis plus de 30 ans) que j'ai décidé de redonner des cours GRATUITEMENT . je sais que dans tous les milieux il n'y a pas que des gens honnêtes mais voilà bien un exemple qui montre qu' être animateur bénévole à l'époque était loin d'être facile..! c'est pour çà je suis avec attention vos débat..! désolé d'avoir eu à m'expliquer de manière un peu abrupte mais les faits sont suffisamment graves pour être révélés.


JLuc74, le 30/11/2016 - 11:14:04
Après 16 ans ne serait-il pas temps de vraiment tourner la page ? Pourquoi maintenant les enfants ne disposent-ils pas d'un club ? Je ne sais pas où tu es mais n'existe-t-il pas une structure multi-activités qui pourrait accueillir un créneau pour des cours d'échecs ? Inutile de créer une nouvelle association, cette structure pourrait être affiliée à la FFE et ça simplifie grandement le démarrage. C'est comme ça que j'ai procédé il y a 3 ans avec un certain succès.


KaiserSauzee, le 01/12/2016 - 02:28:05
@Balthazar : Escafre a travaillé dans le privé et n'a jamais fait faillite? C'est bien! Tu penses que ces critères suffisent à choisir ce candidat?
Bon sang mais y'a plein d'autres trucs sympas à dire sur lui que ça non? On va convaincre comment les clubs avec ce genre d'argument?
Non, soyons sérieux. Stéphane a bien d'autres qualités, comme euh... si voilà, il aime voyager!
Non, pas terrible.
Si, il aime parler de lui à la 3ème personne; il a 5 oreilles, une qui écoute Léo, une JCM, une qui fait semblant d'écouter ses colistiers, et 2 sur lesquelles il ne dort plus.
Voilà, 5 oreilles ça fait son Surround.
Pas de faillite? Ouais... Quand les comptes partent en sucette, le mieux c'est de pas les publier: pas de comptes, pas de faillite!
On a vu ça à Toulouse, à la Ligue PACA et maintenant à la FFE où les comptes de 2016 ne lui seront pas imputables. Il est trop fort Steph. Même les Réunionnais en ont goûté avec une Ligue en cours de dissolution. Le modèle de la loose à transposer.
Voilà une bonne formation à dispenser aux Présidents de Clubs (souviens toi du programme c'est dedans). Et le slogan! Wow. Il donne enviiiie! Festoyer, dormir, bourré!
il a dit que "bourré" c'est lui qui a insisté! Remarque, faut bien ça pour voter son programme.

Bon maintenant, y'a intérêt à pas déchirer ses certificats de travail s'il veut rebosser dans le privé le 11 décembre; d'après les derniers retours terrain...même pas sûr que ses colistiers votent pour lui, c'est te dire!



Chemtov, le 01/12/2016 - 23:13:58
Un peu méchant, ce KaiserSauzee...

Mais bon... il ne faut pas s'inquiéter pour le futur de notre futur ex-président-arbitre(o), il a déjà prévu de passer à l'Est, juste après les élections :

http://www.chess-results.com/tnr245994.aspx?lan=1&wi=821&turdet=YES

http://www.maleliit.ee/eurapid2016/index.php?a=4




KaiserSauzee, le 02/12/2016 - 11:42:40
Un peu méchant? Disons un peu désabusé. Encore ce matin, on nous sonne les cloches avec un mail à la Churchill "La victoire ne dépend que de nous".
Tu parles! Si ça dépendait de toi ça se saurait mon cher Stéphane.
Il admet enfin qu'il a construit sa liste UNIQUEMENT pour avoir SA présidence, c'est dingue! Lisez plutôt "Aussi mobilisons nous plus que jamais ! Notre force, vous le savez, c'est le lien que vous avez construits depuis des années avec les présidentes et les présidents."

Tout est dit. "Je fédère, tu bâtis, il joue..."

Ecoeurant.


Chemtov, le 02/12/2016 - 14:32:41
Non, juste amusant. D'ailleurs les coordonnées de l'arbitre de ce tournoi, en Estonie, sont aussi amusantes. En effet, il s'agit carrément du mail présidentiel FFE ! Avec ce don d'ubiquité, nos présidents sont vraiment trop forts ! Donc Bachar Kouatly, à partir du 10 décembre pourrait se retrouver destinataire des mails destinés à l'arbi-trop de ce tournoi.



PetitPat, le 02/12/2016 - 15:02:46
Ca n'a rien de choquant à mon avis, Escafre connaît très bien les estimations de votes... et il faudra bien qu'il recommence à gagner sa vie avec l'arbitrage à partir du 11 décembre. Il ne faut pas voter contre lui, mais pour Kouatly! Pour sa liste et son projet, qui vont donner un bon coup de fouet à la ffe et aux échecs en France. Et si les échecs français passaient enfin dans le 21e siècle et décollaient enfin !!?


JPierre72, le 03/12/2016 - 20:46:15
Il y a avait un article sur Kouatly dans l'Est républicain, intéressant je trouve.


PetitPat, le 05/12/2016 - 09:28:44
Le grand agitateur de la France des échecs.

Il est des hommes dont la vie, le parcours, l'histoire imposent le respect. Bachar Kouatly, candidat à la présidence de la Fédération Française des échecs, est de ceux-là. Petit-fils de Choukri Kouatly, premier président de la Syrie indépendante en 1943 et fondateur avec l’Égyptien Nasser de la République Arabe Unie en 1958, le Franco-Syrien, rédacteur en chef et directeur depuis 1997 de la revue Europe-Echecs fondée à Besançon en 1959, n’a cessé de bousculer toute sa vie les codes pour porter le jeu d’échecs au sommet.

Son histoire échiquéenne commence au Liban. « J’ai appris à jouer au collège ». En un an, sa progression est fulgurante. Il devient troisième meilleur joueur du monde cadet À 17 ans, il s’illustre à nouveau. 11 est le deuxième plus jeune joueur à devenir maître international (titre accordé à des joueurs très forts). Arrivé en France dans sa famille maternelle à Grenoble, il mène de front des études supérieures (sciences po et un DEA de l’économie de l'énergie) et le plus haut niveau des échecs. Champion de France en 1979, il sera dix ans plus tard le premier joueur français « et du monde arabe », à devenir grand maître international.

« Le jeu d'échecs est une discipline d'avenir. Elle réclame peu d’investissement et touche toutes les catégories sociales »

La petite révolution qu’il entend mener à la tête de la Fédération est dans la lignée de celle qu’il a appliquée à la revue Europe-Echecs. Fin 1997, huit mois après son arrivée comme directeur de la publication, il parie sur internet. Vingt ans plus tard, la plateforme accueille des millions de joueurs. Europe-Echecs, ce sont aussi 50.000 personnes formées chaque année dans des camps de vacances. Pour permettre à la Fédération « d’épouser son temps », il a ouvert sa liste à des personnalités civiles. Une première dans une discipline repliée sur soi. Onze personnalités dont des chefs d’entreprise n’ayant jamais été licenciés partagent désormais son projet. Il repose sur un sommet de la pyramide fort avec une équipe de France dans l’élite mondiale et un joueur, Maxime Vachier-Lagrave, n° 2 mondial et candidat potentiel au titre suprême. Mais la base, il veut la construire « sur le développement du jeu dans les écoles et les échecs loisirs. Depuis 2004, le nombre d'adhérents stagne à 60.000. Notre ambition est de dépasser les 100.000 ». Toute sa vie, Bachar Kouatly s’est donné comme ligne de conduite de ne jamais compter que sur lui-même. Son expérience, sa hauteur d’esprit sont des atouts qu’il entend mettre au service du jeu d’échecs en France. Une discipline dont la force est de toucher toutes les catégories sociales : les jeunes comme les plus âgés, les femmes, mais aussi les personnes en situation de handicap.

BI0
1958 : naissance le 3 mars à Damas, année où son grand-père fonde avec Nasser La République Arabe Unie.
1979 : remporte le championnat de France d’échecs.
1989 : premier joueur français à devenir Grand Maître international.
1994 et 1996 : candidat à la présidence de la Fédération internationale des échecs.
1997 : rédacteur en chef et directeur de la publication fondée à Besançon Europe-Echecs.
10 décembre 2016 : candidat à l’élection à la présidence de la Fédération française des échecs. Trois listes sont en compétition.


Rachmani, le 05/12/2016 - 10:47:28
Je suis en train de lire quelques livres intéressants :
- la créativité de lionel bellenger
- Savoir défendre ses idées et influencer les autres de John Daly.

Ils posent la question de proposer des idées qui tout en collant au contexte actuel, savent proposer aux gens ce dont ils ont besoin sans forcément le savoir.
Cela pose la question de savoir identifier les problèmes, avant de formuler des réponses. Ils insistent sur la nécessité de bien poser des problèmes plutôt que de proposer que des solutions.
A réfléchir pour insuffler de nouvelles énergies.



JLuc74, le 05/12/2016 - 11:00:53
"Mais la base, il veut la construire « sur le développement du jeu dans les écoles et les échecs loisirs."
Les échecs à l'école on nous en parle depuis toujours et ça n'a jamais marché, à chaque élection on nous repasse le plat. Il serait temps de se rendre compte que ça ne marche pas pour faire venir des jeunes dans les clubs et que l'accès aux écoles est de plus en plus difficile. Pourquoi s'acharner dans une voie de plus en plus fermée et qui ne mène nulle part ?

"le nombre d'adhérents stagne à 60.000. Notre ambition est de dépasser les 100.000"
Le chiffre de 60.000 adhérents est faux, il est nettement inférieur. Il ne faut pas confondre adhérent et licencié, nombre de licenciés ne sont pas adhérents de clubs. A la louche le nombre d'adhérents ne dépasse pas les 45.000.

En considérant que les nouveaux clubs auront un nombre réduit de licenciés, pour atteindre les 100.000 adhérents il faudrait au moins doubler le nombre de clubs sur le territoire. Pour cela il faut des personnes pour les créer, c'est à dire des personnes qui vont quitter leurs clubs pour créer de nouveaux clubs ou des personnes qui ne sont pas actuellement licenciés qui vont créer des clubs à partir de rien. Tout ça dans la durée du mandat de BK, ce n'est évidemment pas réaliste. Si on gagnait 5000 licences A ce serait déjà énorme.


Rachmani, le 05/12/2016 - 17:22:37
Bonjour.

Même si je ne crois pas à la providence sur le retour d'expérience qui suit, je m'étais occupé d'un club au collège et au lycée.
Ce qu'il en ressortait :
- accent mis sur l'ambiance, 5 ans à chercher ce qui faisait venir les gens.
- peu de priorité à la formation elle-même.
On a beaucoup mis l'accent sur les possibilités de jeu, et d'échange entre les joueurs.
Des connivences se sont créés. Se sont les liens entre les joueurs eux-mêmes qui ont fait venir les gens.
En lycée, arriver à avoir 10 échiquiers tout le temps pris pour jouer, pour un lycée à 2000 personnes, je trouvais ca pas si mal.
20 Personnes assez accro pour venir plus de la moitié de le semaine de cours, je trouve ca top.
On arrivait à être en permanence une vingtaine, parfois 25.

A date, ca me paraît important de miser aussi là-dessus : l'ambiance, la connivence entre joueurs.
J'y ai participé par la connivence que j'arrivai à créer avec chaque joueur.
Pour moi, vu d'un club, il est intéressant de répertorier tous les leviers sur lesquels agir pour attirer du monde.


JLuc74, le 05/12/2016 - 18:51:05
"On arrivait à être en permanence une vingtaine, parfois 25."
Combien ont ensuite rejoint un club ?

Chaque jour il y a des centaines de milliers de personnes qui jouent aux échecs en France, il y a des centaines de milliers de personnes qui font du vélo, ce n'est pas pour ça qu'ils vont rejoindre un club.


doubrrriouchkouf, le 05/12/2016 - 19:06:39
'Usual suspect' parmi nous ?!


JPierre72, le 05/12/2016 - 23:14:54
Autre sujet important pour les élections : les comptes intermédiaires de la FFE. Ils devaient être publiés le mois dernier, et pouf comme par magie on n'a rien, dormez tranquille on verra plus tard. Pourquoi les cacher ? Mauvais, meilleurs que prévu ?


Chemtov, le 05/12/2016 - 23:16:37
Oui, c'est bizarre de voter sur un bilan, aussi court soit-il, sans avoir les comptes.


Rachmani, le 05/12/2016 - 23:31:01
Jluc74, Combien de personnes sont allées en club ?
Sur une centaine qui ont traversé le club, je ne sais pas. 0, 1, 2 ? et c'est encore un problème important aujourd'hui.
Des clubs de collèges lycées et enseignement supérieur se créent, en restant en vase clos !
A l'époque, j'étais dans le stéréotype du méconnaisseur du jeu d'échec, avec plein de préjugés.

Ce qui est important à retenir : quand on est vase clos, on ne s'intèresse pas à comment fonctionnent réellement les clubs.
On va vers les premières sources d'infos qu'on trouve. Et à l'époque il n'y avait pas Internet.
Du coup, comme beaucoup de personnes, il n'y avait pas cette curiosité ni cet élan pour les clubs.
Et je peux vous dire qu'en 8 ans de collège/lycée, j'ai pu voir cela pour plus de 150 personnes.
Ce qui est effrayant, c'est à quel point ce schéma se reproduit de lui-même.

J'ose espérer qu'avec les initiatives actuelles d'introduire les échecs dans les établissements de l'éduc nat cela va un peu changer la donne


GBel, le 06/12/2016 - 21:36:00
on nous a dit... on nous a redit... on nous invente...

Les autres ne faisaient pas... nous, on fear mieux...Et après, on fait quoi ensembles ?

Bref, ça ne donne pas envie de voter... ni de se déplacer...


GBel, le 06/12/2016 - 22:30:54
Je viens de recevoir un mail de l'équipe de BK m'indiquant qu'il avait le soutien de 2/3 (des présidents ?)

Pour que le soutien devienne victoire, il nous propose de voter ou de donner le pouvoir, il viendra les chercher à domicile...

Etonnant, non ?


krumnik, le 06/12/2016 - 23:13:41
Avec un petit billet en plus.......



JLuc74, le 06/12/2016 - 23:14:37
@Rachmani : "J'ose espérer qu'avec les initiatives actuelles d'introduire les échecs dans les établissements de l'éduc nat cela va un peu changer la donne"
Lorsque j'ai débuté les échecs en club, il y a une trentaine d'année c'était déjà ce discours qui était tenu. Les échecs à l'école ça ne date ni d'hier ni de demain (si je peux m'exprimer ainsi), c'est déjà très ancien et globalement ça ne marche pas. Au mieux il s'agit effectivement de personnes qui fonctionnent en vase clos qui ne rejoignent pas les clubs et leurs activités. Et on aura beau multiplier les moyens c'est toujours ce schéma qui se reproduira. Et puis si on augmente les moyens financiers ça n'augmentera pas beaucoup les moyens humains, pour ça il faut énormément de temps.

Je reste optimiste parce que je constate tous les jours que le jeu d'échecs passionne beaucoup d'enfants mais il ne faut pas les laisser dans le confort d'un club scolaire mais se contenter de les initier à l'école et ouvrir les clubs aux plus intéressés.




Deauville, le 06/12/2016 - 23:15:17
@GBel
oui, choquant même.
Justement ce que dénonçait Chemtov il n'y a pas si longtemps.
Un peu d'humour dans une campagne maussade: j'ai eu un appel du club du Cap d'Agde (soi-disant, inverifiable) La brave dame ne savait même pas que je suis sur la liste de S Escafre, et quand je lui ai dit, elle a continué à dérouler son script téléphonique pour essayer à tout prix de me faire voter B Kouatly. Méthode suffisante pour me dégouter de voter BK même si j'étais indécis...


Rachmani, le 07/12/2016 - 00:48:54
Jluc74,

D'où l'intérêt de partager sur internet, ici notamment, ce qui marche.
Moins on en parle, moins ca a de chance de se diffuser.
J'aurai pris mon pied a applqier ce que je sais aujourd'hui, mais 20 ans plus tôt.
J'aurai pas hésité, je serais allé en club.
C'est aussi parce que j'ai une meilleure connaissance de ce qui marche.



Chemtov, le 07/12/2016 - 00:57:02
@Deauville: Je ne comprends rien du tout à ce que tu racontes. Ce que je dénonçais, c'était que des personnes avaient voté, en mars, en utilisant les pouvoirs destinés à un autre vote.

A part ça, je ne comprends pas ce qu'il y a de choquant dans cette campagne, côté Kouatly. Ce soir, chez nous, un président a fait courageusement 20km dans le froid pour déposer son pouvoir chez un autre qui ira samedi à Paris. D'autres, inversement, iront recueillir des pouvoirs. C'est plutôt un beau travail, d'une équipe enthousiaste. Et j'espère que tu as bien écouté les arguments de cette dame !




PetitPat, le 07/12/2016 - 09:39:44
Je trouve comme chemtov que c'est plutôt bien que, même avec apparemment une avance confortable, l'équipe Kouatly soit pro jusqu'au bout et aille chercher les voix. C'est plutôt bon signe pour la future gouvernance de la FFE : du sérieux et de la ténacité !


JPierre72, le 07/12/2016 - 10:23:47
Oh, l'équipe de Kouatly ose essayer de gagner, c'est quand même inadmissible ;-) Ils ont même un programme, une liste, des financements et des idées, pas fair play du tout...


krumnik, le 07/12/2016 - 11:40:50
@Deauville
Le club d'échecs capechecs n'a pas de féminine de licencié, vous avez surement discuté avec une charmante secrétaire du comité d'entreprise d'EDF. Je suis content de savoir que ma facture d'électricité et de gaz (qui augmente encore) permet à BK de faire campagne.


Chemtov, le 07/12/2016 - 12:06:50
Apparemment, en face, le téléphone chauffe aussi...
Avant de s'effondrer, ''Le vieil Empire contre-attaque'' !


GBel, le 07/12/2016 - 13:48:31
je me doutais que ça allait s'envoyer ici des noms d'oiseaux après ma petite intervention...

Ce que je trouve étonnant, c'est de n'avoir rien reçu de l'équipe adverse de BK, car vous ne savez peut-être pas mais je ne voterai pas pour la liste où je suis encore inscrit...

Et pour l'ébauche de budget 2016 et le budget prévisionnel, bof, bof, rien de bon en vue !!


Rachmani, le 07/12/2016 - 14:38:43
Pour revenir au collèges, lycées, et clubs dans les fac....
Il serait intéressant de faire des propositions de structure, par exemple sur le site de la fédération.
Pourquoi ?
Plus on donnera d'info sur comment fonder un club, plus on aura de clubs étudiants qui se calqueront sur le fonctionnement de clubs de la fédé.
Le plus on rapprochera ces deux univers, le plus on favorisera le transfert.

Si internet peut servir, c'est à abonder dans ce sens.


Chemtov, le 07/12/2016 - 14:46:36
Noms d'oiseaux ? J'espère que non ! Ma remarque se voulait seulement malicieuse et amicale. Au contraire, je trouve que tout le monde se comporte plutôt bien. Du moins en public. Dans les mails et appels téléphoniques, c'est probablement autre chose (J'apprends ainsi plein de choses marrantes sur moi, et d'autres soutiens, que... je n'aurais jamais imaginées !).

Bref... il n'y a rien de grave dans tout cela. Et j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi ces élections provoquent de telles crises chez certains. Il est important de prévoir et construire le futur... dans très bientôt.


Chemtov, le 07/12/2016 - 14:52:18
@Rachmani: ''clubs étudiants qui se calqueront sur le fonctionnement de clubs de la fédé.'' Ce n'est pas si simple... L'expérience que nous avons sur Strasbourg est intéressante, mais les activités d'échecs à l'université sont principalement gérées par les structures du sport universitaire très différentes des structures fédérales, aussi bien dans leur fonctionnement que dans leur conception même.


Orouet, le 07/12/2016 - 15:34:41
c'est vrai, le futur approche à grands pas ...


El cave, le 07/12/2016 - 15:47:19
Il est temps d'ébaucher le budget 2016 en effet, d'ordinaire on commence ce genre de choses avant le calendrier de l'Avent !


Chemtov, le 07/12/2016 - 15:55:28
ET bientôt l' ''after''... Pour reprendre l'expression de doubrrriouchkouf.


Petiteglise, le 07/12/2016 - 17:30:11
Et il est surtout temps de rappeler Tout ce que les élections à la Présidence de la FFE pourraient changer pour vous.


GBel, le 07/12/2016 - 18:54:21
Alors ? rien lu sur le changement, c'est assez creux cet article mais normal, c'est Chessbah, le dernier des sites d'échecs


atms, le 07/12/2016 - 19:40:53
Pareil, il m'a fallu un temps fou pour comprendre que Chessbah était un site parodique.


Rachmani, le 08/12/2016 - 13:24:14
Chemtov :
Pour faire un parallèle, en sport, je me pose la question des parallèles effectués entre FNSU et les fédé des différents sports.

Il doit bien y avoir 3 à 5 millions de personnes dans le monde académique du collège à la fac.
C'est là où l'effort de représentation des bonnes pratiques semble à réitérer à chaque rentrée scolaire.
L'idée totalement folle de créer un elo universitaire pourrait doper l'émulation échiquiéenne académique.

De même, il y a une réflexion à mener sur le rôle d'embassadeur à mener par les jeunes joueurs confirmés, auprès de leurs établissements académiques.


Chemtov, le 08/12/2016 - 14:38:39
Il y a un problème au niveau de la double licence FFE + FNSU ( ce qui revient assez cher pour des étudiants ).




kieran, le 08/12/2016 - 15:03:21
@GBel,
Je crois que le message était que cela ne changera rien ^^


Rachmani, le 08/12/2016 - 15:24:34
Dans l'idée d'un système universitaire, plusieurs aspects :
- Un système de classement propre au monde universitaire peut permettre d'introduire cette notion de elo. Il n'a pas besoin d'être calé sur le classement FFE.
- Des pratiques sportives, voici un REX intéressant : plus les réflexes sont affutés, et convergent vers de bonnes habitudes, plus il y a de chance de fidéliser la personne.
D'où les efforts d'investissement à faire en matière de comm, de méthode.... :
on peut parler de l'intérêt de ce qui est dit là
http://www.france-echecs.com/article.php?art=20161108202020534
on peut parler du plaisir que l'on peut prendre et c'est le plus important.


GBel, le 08/12/2016 - 19:57:43
C'est marrant, depuis que je ne suis plus candidat à rien, on me parle plus gentiment -)


KaiserSauzee, le 08/12/2016 - 20:09:30
Sans doute parce qu'ils ont compris que derrière l'emportement occasionnel, il y a un gros coeur et des principes louables.


Slucaino, le 08/12/2016 - 20:12:03
Et on peut dire aussi, Gbel, que toi-même tu as adouci ton expression.



© 2000-2017 - France Echecs