France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Analyse de parties par Marcus02 le 15 août 2012  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonsoir à tous, Quand on n'a pas d'entraîneur, ni de joueurs supérieurs à son elo (1644) comment analyse-t-on ses propres parties ? J'ai déjà essayé mais on se décourage facilement car on n'a pas de pistes à suivre. Merci pour vos réponses.


Reyes, le 15/08/2012 - 21:45:05
Il eut été plus judicieux de poser cette question en tant que commentaire dans l'article www.france-echecs.com/article.php?art=20120814225418131


Marcus02, le 15/08/2012 - 22:29:39
effectivement vous avez raison
je l'ai lu avec grand plaisir
mais la question que je pose est seulement pour ceux et moi meme qui n'avons pas d'aide humaine
seulement notre capacité de comprendre les echecs
cordialement
marc


Marcus02, le 16/08/2012 - 19:00:18
bonjour à tous
je me permets de vous mettre une de mes parties

1°E4,B6
2°D4,FB7
3°CC3,E6
4°CF3,FB4
5°FD3,CF6
6FG5,H6
7°FF6,DF6
8°0-0,FC3
9°BXC3,0-0
10°CE5,D6
11°CG4,DE7
12°F4,F5
13°EXF5,EXF5
14°TFE1,DF7
15°CE3,FE4
16°FE2,CD7
17°FH5,DE6
18°D5,DE7
19°FG6,DH4
20°TE1TF1,TF6
21°FH5,G6
22°FE2,TF7
23°DD4,TAE8
24FB5,TE7
25°TAE1,CF6
26°FE2,CD7
NULLE
j'avais les blancs
comment analysez vou la partie tout seul
et avec un ordinateur
cordialement
Marcus


Ptibus, le 16/08/2012 - 19:02:05
Si tu as un peu d'agent à investir dans les Echecs, tu trouveras par exemple assez facilement des entraineurs/titrés qui proposent d'analyser tes parties sur Internet. Cela peut même se faire en live via Skype (mais pour un peu plus cher).

Certes cela coute de l'argent, mais un entraineur aussi !

Si tu ne trouves pas, dis le moi et je te donnerai des adresses de très bons entraineurs.



Marcus02, le 16/08/2012 - 19:19:06
merci PTIBUS
j'ai déjà pris un entraineur pendant deux ans
j'ai gagné que deux points élos
nous avons analysé mes parties
mais il ne m'a pas donné de methodes
je voudrais savoir si un bon joueur puisse analysé ma partie en expliquant un plan à suivre
cordialement
marcus


Vanytchouck, le 16/08/2012 - 19:42:35
le problème, c'est que la pédagogie aux échecs n'a jamais été étudiée sérieusement (comme à l'école (*)). Pire, fondamentalement, elle cible surtout les très bons (et on adapte pour les amateurs).

Enseigner la tactique est aisée, mais enseigner le jeu positionnel est très dur. Surtout à des joueurs moyens.

Du coup des joueurs ayant plus de 2200 (voire moins parfois) s'improvisent prof d'échecs alors qu'ils n'en n'ont pas la compétence.

Perso, je déconseille un prof pour atteindre les 1800-1900. Je pense que n'importe qui peut (doit ?) atteindre tout seul.

Il y a un livre en anglais (peut être traduit en français) assez généraliste, mais pas mal : "Chess training for Budding Champions (Jesper Hall). Ce livre donne une méthode que je trouve très bonne pour analyser ses parties. l'idée est que tu analyses d'abord (et sans ordi) les moments où tu sens que la partie a basculé ou que tu n'as pas su comment gérer la situation (même si tu as finalement gagné). Que tu te trompes dans les analyses et dans les moments clef n'est pas trop grave.

Après avoir passé plus ou moins de temps, avec plus ou moins de sérieux, tu pourras demander l'assistance de fort joueur ou de l'ordi pour corriger. Par exemple, tu ne regardes que les évaluations et tu notes quand elles explosent (tu as les blancs et un coup fait l'éval de l'ordi sauter à -1,57 ou - 2,17). Là encore (et c'est vrai dans toutes disciplines intellectuelles), c'est toujours très bien de chercher par toi même avant de vérifier avec la machine.

Mais je le concède aisément, c'est très dur. Moi qui t'écris ces lignes n'ai presque plus le courage de le faire ...

(*) et encore, ce n'est pas parfait (avis du prof de maths que je suis);


Photophore, le 16/08/2012 - 19:42:58
La meilleure formule serait peut-etre de t'inscrire dans un club qui ait un bon entraineur , comme ce fut le cas pour moi à Caissa avec Camil Seneca qui donnait un cours hebdomadaire assorti d'une simultanée


Marcus02, le 16/08/2012 - 20:01:57
merci à tous pour ces renseignements

je pense quand meme qu'il doit bien exister un joueur volontaire qui a un bon niveau nous montrer comment analyser ma partie que j'ai mise un peu plus haut
cordialement
marcus


deathwing, le 17/08/2012 - 01:12:14
Si tu peux la rendre visualisable (c'est peut-etre pas possible en commentaires, seulement dans le post de base...), ca sera plus facile pour la regarder ;)

Sinon comme ca en lisant ta partie à "l'aveugle" j'aime bien le debut, les 9 premiers coups (meme si Fg5 pour echanger en f6 est discutable, rien de très grave).

Par contre c'est à partir de 10.Ce5 que ca ne va pas je pense, ton adversaire chasse ton cavalier avec gain de temps pas d6, meme si au coup d'apres tu attaques la dame le cavalier nest pas bien placé en g4 (il etait bien en f3), je pense tu aurais pu developper tes autres pieces (des coups comme Te1/Dd2) plutot que de jouer uniquement avec ce cavalier ;)

Pareil pour le coup 12.f4, tu veux attaquer a l'aile roi jimagine ou en tout cas te créer un joli centre mais apres le f5 des noirs tu ouvres la colonne e par exf5, j'aurais peut-etre preféré Cf2 pour garder la "tension" au centre, et surtout eviter d'ouvrir completement la grande diagonale pour le Fb7 des noirs.

Apres tu as l'air qd meme d'avoir eu qqchose avec Tfe1/Fh5 mais la il faudrait que je vois la position exactement pour en dire plus...


JLuc74, le 17/08/2012 - 07:53:12
Mon sentiment général en regardant ta partie c'est que tu fais des concessions positionnelles qui auraient dues conduire à ton étouffement progressif. Je n'ai pas l'impression que tu avais un plan. Tu devrais peut être travailler sur la stratégie (rubrique "Progressons !" dans EE).

Bon, c'est difficile de t'aider sur la base d'une seule partie qui se termine en queue de poisson (c'est bien de montrer ton opposition à l'interdiction de la NPAM mais quand même...). C'est la suite qui aurait été intéressante pour voir si les Noirs parvenaient à exploiter leur petit avantage positionnel mais qu'ils acceptent la nulle me fait penser que ton adversaire ne devait pas être plus à l'aise que toi.


Vitropo, le 17/08/2012 - 13:34:22
@Vanytchouck

Un 2200 peut être incompétent pour jouer les professeurs d'échecs
comme les matheux diplomés qui s'improvisent profs de math...
D'autre part,le niveau 18-1900 n'est pas une évidence même avec le travail (amha).


Vitropo, le 17/08/2012 - 14:15:29
@Photophore

J'ai appris à jouer à 14 ans avec le fameux 200 problemes d'echecs de Camil Sénéca.
Trés dur apprentissage mais je ne regrette pas.



erony, le 17/08/2012 - 14:41:14
J'ai appris à jouer à 13 ans (respect, Vitropo, SVP) mais à 14, je commençais à résoudre les problèmes de la chronique du fameux Camil Sénéca.

Apprentissage original mais je ne regrette pas. Ou plutôt si, je regrette qu'il n'y eut qu'un problème par semaine. Avec un peu plus, je serais devenu beaucoup plus fort, beaucoup plus vite !

Avez-vous toujours ce livre ? J'aurais une ou deux questions là-dessus. Car j'ai moi-même "150 problèmes" du même, paru apparemment quatre ans plus tard.



Vitropo, le 17/08/2012 - 21:50:31
oui erony,je viens de remettre la main dessus.
Je me suis cassé les dents dessus plus qu'autre chose.
Je me suis souvent vu passé 4 heures sur des 2 coups et en consultant la solution j'y voyais la réfutation !
193 mats de 2 coups jusqu' un 19 coups et 7 retrogrades.
Tiens !le pb 198 est d'un certain C.Caminade (1960).
Rien à voir donc avec Oroy ...


erony, le 17/08/2012 - 23:14:47
Merci Vitropo.

D'abord un rectificatif. Votre livre "200 problèmes" est apparemment de 1975. Le livre jumeau "150 problèmes" est de 1977 (je me suis trompé tout à l'heure, mon exemplaire de 1979 est seulement un nouveau tirage).

J'ai acquis ce second livre assez tard, étant censé connaître déjà tous les problèmes ci-inclus, puisque les ayant résolus à leur parution dans la chronique. Et j'ai même snobé le premier ! Il y a une chose que je ne comprends pas : mon livre (le second de la série, donc) contient une trentaine de pages exposant l'historique du problème d'Echecs (avec des exemples de Stamma, d'Orville, Herlin, Novotny, Loyd etc.) et trois pages sur "le problème et la partie" dont il me faudra un jour recopier ici 2 ou 3 paragraphes, à l'intention de Reyes et quelques autres. Et nulle part il n'est fait mention d'un premier volume. Bref, ce livre a tout l'air d'être un premier, alors qu'il est chronologiquement le second.

Ma question est donc : dans vos "200 problèmes", y a-t-il ce genre d'exposé, ou une intro quelconque, ou seulement les 200 diagrammes avec solutions ?

S'il y a, les 150 ne seraient alors qu'une nouvelle édition dégraissée.



erony, le 17/08/2012 - 23:19:55
D'autant que le dernier problème non rétrograde du mien est aussi un 19# ! Mais pas de Caminade !!


atms, le 18/08/2012 - 08:40:46
Mon Elo tourne autour de 1900.
Lorsque j'analyse une de mes parties, je m'attache davantage aux notions positionnelles, alors qu'en partie je calcule beaucoup.
Voir la partie après coup me montre la portée temporelle des coups joués.
Exemple : j'ai joué ce Cavalier en c5 parce que je voulais chasser la Dame adverse ? Oui mais quatre coups plus tard mon Cavalier a lui-même dû reculer, et puis la Dame adverse s'était déplacée sur une bonne case. Je peux donc voir que ce coup Cc5 n'était pas judicieux.
J'utilise l'ordinateur (Fritz 11) pour vérifier rapidement les propositions alternatives, mais je n'oublie jamais que les deux joueurs n'étaient pas GMI, et que donc le jugement du logiciel n'est pas tout à fait valable (puisqu'il suppose un jeu excellent dans les coups suivants).
Je m'attache surtout aux coups plausibles, mes coups candidats ou ceux auxquels j'aurais pu penser.
Voici ma tentative de commentaire :

[Event "Analyse FE"]
[Date "2012.08.16"]
[White "Marcus02"]
[Black "NN"]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "B00"]

1. e4 b6 2. d4 Bb7 3. Nc3 e6 4. Nf3 Bb4 5. Bd3 Nf6 6. Bg5 (6. Qe2 {
Pour éviter l'échange en f6 et garder la paire de Fous.}) 6... h6 7. Bxf6 Qxf6
8. O-O Bxc3 9. bxc3 O-O {Indispensable point stratégique. Les premiers coups
étaient plutôt faciles, les Blancs s'étant développés en fonction de la
pression noire sur leur centre. Maintenant que des échanges ont eu lieu et que
les deux camps ont roqué, les Blancs doivent réfléchir. Ce que (moi) je vois :
1. Chercher à faire participer tout le monde (ici les Tours). 2. Agir contre
le Roi adverse (relatif manque de développement des Noirs). 3.Ne pas
réveiller le Fou b7. 4.Profiter de la position exposée de la Dame Noire. Mes
coups candidats : Tb1 prématuré et pas très concret, De2 (lie les Tours) un
peu mou Cd2 pour faire suivre par f4, f5 etc. sachant que le Cavalier n'a pas
d'autre case évidente.} 10. Ne5 {Moins prudent et moins rapide que Cd2,
puisque le Cavalier va rejouer sans bénéfice notable.} d6 11. Ng4 Qe7 12. f4 {
Peut-être 12.Ce3 où il ira de toute façon, pour empêcher f7-f5.} f5 13. exf5 {
Essayer de jouer contre le Fou b7 avec Cf2!? qui lutte pour la case e4.} exf5
14. Re1 {Normal maintenant que la colonne f est bouchée.} Qf7 15. Ne3 Be4 {
Bon coup défensif. Les Noirs semblent pouvoir bloquer le jeu blanc (Fxe4 fxe4
et f4 est menacé).} 16. Be2 {Fc4 possible pour maintenir une pression sur la
diagonale a2-g8 (d5 Fb3 et on essaie de pousser les deux Pions c).} Nd7 17. Bh5
{Ce coup ne mène à rien. Il valait sans doute mieux le garder en réserve pour
le placer dans de meilleures circonstances. Les Noirs n'ayant pas de menaces
précises, il fallait sans doute chercher à améliorer le placement des autres
pièces, donc s'inquiéter du rôle de la Tour a1 par exemple, ou bien travailler
à l'échange du Fou e4 (par Cc4-Cd2!?).} Qe6 {Maintenant que e4 est verrouillée,
la colonne e tout entière risque d'être dominée par les Noirs.} 18. d5 Qe7 {
Df6 sans doute meilleur (pour jouer sur la diagonale a1-h8).} 19. Bg6 {
Là encore, au-delà d'une menace tactique qui a le mérite d'exister (prise en
f5 utilisant le clouage du Foue4), pas de perspectives sur cette case pour ce
Fou : si je place une pièce sur une case, peut-elle s'y maintenir, peut-elle
créer des menaces à moyen terme ? Ou n'est-ce qu'une tentative isolée suivie
d'une retraite rapide?} Qh4 20. Rf1 Rf6 21. Bh5 g6 22. Be2 {Si on compare avec
la position qui suit le 16ème coup blanc, qui a progressé ? Le développement
des pièces blanches ne s'est pas amélioré.} Rf7 23. Qd4 {
Début d'un jeu plus actif.} Re8 24. Bb5 Ree7 25. Rae1 Nf6 26. Be2 Nd7 {
Les Noirs semblent mieux, car (à mon avis) ils jouent sans risque et pourraient
continuer la pression sur le Roi blanc alors que les Blancs n'ont pas vraiment
de plan d'attaque.} 1/2-1/2




Vitropo, le 18/08/2012 - 11:16:11
@erony
Oui il est bien de 75 (imprimé en juin).
sommaire:
Mat en 2 coups
Mat en 3 coups
Mat en 4 coups
Mat en multicoups
Analyses rétrogrades

Aucune intro ou conclusion ,pas d'historique...
Environ 100 pages de pb et 100 pages de solutions.

Ce sont 200 pb déjà publiés dans le Figaro(les jeux du Figaro).Dans la même collection on y trouve :
120 donnes et pb de Bridge
100 pb de mots croisés
100 pb de scabbebeule

Gràce à un 17 # (N°192 dans le livre)j'ai pu comprendre ce qu'était une triangulation avant même de savoir ce qu'était une ouverture!




erony, le 18/08/2012 - 11:35:09
Très intéressant, merci Vitropo. Encore quelques questions et je ne vous embête plus.

-- le 19# a-t-il pour auteur Kricheli ?
-- qui est l'auteur du 17# ?
-- parmi les "7 rétros", y a-t-il Dawson et Lapierre ?
-- je suppose qu'il n'y a pas d'index de noms mais, parmi les multicoups (il ne doit pas y en avoir beaucoup), trouve-t-on Drumare ?

Vous dites "j'ai pu comprendre ce qu'était une triangulation avant même de savoir ce qu'était une ouverture". J'étais bien pire que vous sur ce plan, mais... nous verrons plus tard.


Nyarlathotep, le 18/08/2012 - 12:52:09
La semi-patate qu'est mézigue essaye à son tour, sans prétendre ni à l'exhaustivité, ni à la vérité.

J'ai un ELO en dessous des 1900, assisté par un ordinateur. Je n'ai pas retenu des lignes tactiques longues comme le bras, mais j'ai essayé de dégager les enjeux de début et stratégiques.

1.e4 b6 2.d4 Fb7 (les blancs occupent le centre, les noirs vont essayer de le détruire en le contrôlant à distance)

3.Cc3

Paradoxalement, 3.Fd3 est plus souple. En effet, le Cc3 va subir un clouage (le thème étant l'attaque du pion e4) et le cavalier pourrait se développer à profit en d2 une fois le Fc1 sorti. De plus, ce coup accélère le petit roque, la mise en sécurité du roi blanc puis l'ouverture des lignes. Mais il est vrai que 3.Fd3 a vraiment l'air d'être un coup de patate.

3...e6 4. Cf3 Fb4 5. Fd3 Cf6 6. Fg5

Cloue le Cavalier f6 et donc empêche Cxe4. Mais ce coup manque une fois de plus de souplesse. Un autre coup de patate, 6.De2, réserve le développement du Fou sur d'autres cases si besoin. 6.De2 sera toujours utile alors que 6.Fg5 ne le sera pas toujours.

6...h6 7.Fxf6

Forcé. Les noirs ont la paire de fous, mais...

7... Dxf6 8.O-O Fxc3 9.bxc3

...s'en débarrassent. Pourquoi? Parce que le Fb4 ne joue aucun rôle alors que le Cc3, une fois le pion e4 suffisamment protégé, pourra essayer de rayonner au centre.



Si on s'appesantit sur la position, les blancs ont un avantage d'espace et de développement, même s'ils sont déstructurés à l'aile dame. Avec les figures en moins, en finales de fous par exemple, il se peut qu'il soient en désavantage. Mais ici, on est en milieu de jeu.

Le plan passe donc ici par une tentative d'exploitation de ces avantages dynamiques: dame exposée, plus d'espace à l'aile-roi. Les noirs peuvent contrer au centre.

9... O-O 10. Ce5 (jouable, mais 10.Cd2 ne manque pas d'intérêt) d6 11. Cg4 De7 12. f4 f5 13. exf5 exf5

Les noirs ont choisi de contrer le projet d'expansion des blancs sur l'aile roi par un coup d'arrêt, f5, alors que d'autres options étaient possibles (12...c5 pour contre-attaquer la chaîne de pions blancs c3-d4 et menaçant d'ouvrir la colonne c sur les pions faibles). Que doivent faire les blancs?

14. Te1

Jouable, et obéissant au principe de Purdy de trouver tous les moyens pour ne pas reculer une pièce attaquée. Mais ce principe est rarement bon. Il fallait envisager des coups comme 14...Dh4, même si le gain temporaire du pion f4 paraît très douteux.

Pour éviter tout ça, plus simple était 14. Cf2, quoique plus passif et obligeant les blancs d'être créatifs pour recycler le cavalier.

14... Df7 15. Ce3 Fe4 16. Fe2

Le Fe4 devient monstrueux alors que le Fe2 est passif. L'échange 16.Fxe4 changeait radicalement la structure de pions et aussi les objectifs stratégiques de la partie. 16. Fe2 aurait pu aboutir au début d'une mort lente.

16...Cd7 17. Fh5

perte de temps dans une position critique

17..De6 18. d5

donne une case pour le cavalier en c5, mais, heureusement, le Fou noir occupe la case e4. Les blancs se privent définitivement des chances de pouvoir dévaluer la chaîne de pions noirs en jouant c5. Les pions blancs perdent de leur élasticité. Autre inconvénient du coup, le Fou blanc commence à devenir mauvais.

18...De7 19. Fg6

Une erreur qui n'a pas été sanctionnée par le plus précis 19...Df6 (double attaque) prenant l'initiative, attaquant le complexe des pions centraux faibles et forçant les blancs à batailler pour l'égalité après des acrobaties comme 20.Dh5. Les Noirs auraient pu, sur un bon jeu, obtenir un avantage net (mais je n'ai pas la technique requise...)

19... Dh4 20. Tf1 Tf6 21. Fh5 g6 22. Fe2 Tf7 23. Dd4

Les blancs terminent enfin leur développement (les tours se protègent) alors qu'ils avaient un avantage spatial et de développement au début de la partie. C'est un des signes que la partie a mal tourné.

23...Te8 24. Fb5 Tee7 (approximation dans la saisie des coups, corrigé) 25. Tae1 Cf6



Les blancs peuvent forcer la nulle ici!

26.g3 Dh5 (ou 26... Dh3 27.Tf2 suivi de Ff1 par analogie) 27.Fe2 Dh3 28.Tf2 suivi de l'essuie-glace du Fou entre f1 et e2!!!

26... Cd7

sort la dame du bourbier. Les noirs peuvent prétendre à un avantage.

(PGN en dessous, ce sera plus pratique pour introduire les coups pour les commentateurs suivants)

[Event "?"]
[Site "?"]
[Date "2012.08.18"]
[Round "?"]
[White "?"]
[Black "?"]
[Result "1/2-1/2"]
[PlyCount "52"]

1. e4 b6 2. d4 Bb7 3. Nc3 e6 4. Nf3 Bb4 5. Bd3 Nf6 6. Bg5 h6 7. Bxf6 Qxf6 8.
O-O Bxc3 9. bxc3 O-O 10. Ne5 d6 11. Ng4 Qe7 12. f4 f5 13. exf5 exf5 14. Re1 Qf7
15. Ne3 Be4 16. Be2 Nd7 17. Bh5 Qe6 18. d5 Qe7 19. Bg6 Qh4 20. Rf1 Rf6 21. Bh5
g6 22. Be2 Rf7 23. Qd4 Re8 24. Bb5 Ree7 25. Rae1 Nf6 26. Be2 Nd7 1/2-1/2

PS: vous avez peut-être des problèmes pour noter les parties. Vous employez parfois la notation longue, et aussi les lettres des coordonnées en majuscules. Lisez plus de livres et refaites à la main des parties. Vous pourrez aussi progresser dans votre compréhension du jeu comme ça.


Vitropo, le 18/08/2012 - 13:02:27
Il n'y a pas la liste des compositeurs.

Mais le 19# est de Drumare (le seul Drumare)et de Le Pontois (theme64,1962)Mémorial Ségal ,2eme groupe,4eme prix.

Le 17# est du Dr W.Speckmann (1955)

les 7 retros sont de:

CS Kipping(1910)
T.R.Dawson(1913)
Camil Seneca(1959)
R.Behal(1935)
C.Caminade(1960)
T.R Dawson(1913)
et le 200eme T.R Dawson(1914)

Je peux mettre celui ou ceux que vous voulez dans la rubrique probleme .
Faut juste que je consulte la FAQ pour pouvoir afficher le diagramme.




tovarich, le 18/08/2012 - 13:28:56
Bronstein proposait quelques trucs pour analyser une partie : d'abord on la lit, sans s'arrêter, puis on la rejoue et on note les moments où on s'arrête. Enfin on analyse ces moments.

Quand il s'agit de ses propres parties, il faut évidemment s'arrêter aux moments qu'on juge critiques, ceux où on a réfléchi. On passe un coup de logiciel pour voir si des séquences tactiques nous ont échappées.

Dans cette partie, l'ordinateur nous révèle que les coups à partir du terrible 18.d5 ? (erreur positionnelle s'il en est car elle libère des cases au Cavalier comme c5 et laisse des faiblesses sur la diagonale noire) ne sont pas les meilleurs de part et d'autre. Pourquoi avoir joué Fh5 ? Fg6 ? Pourquoi ces coups ont-ils créé des difficultés ? C'est le but de l'analyse. Les Noirs auraient-ils pu mieux joué ?

Si on revient concrètement à la partie, 10.Ce5 n'est pas le coup idéal si tu veux pousser f2-f4. Cd2 est meilleur et laisse même l'option de jouer Dg4 et Cf3. J'émet des doutes sur 16.Fe2 dont je ne vois pas l'intérêt. 16.Fc4 d5 17.Fb3 est intéressant pour miner le pion d5 par l'avancée des pions c2-c3.

Je constate surtout Marcus que tu joues de nombreux coups sans avoir un plan réellement clair ou concret. C'est le sens de 10.Ce5, 16.Fe2 et principalement 18.d5, 19.Fg6 dont je ne voit aucunement l'intérêt.


erony, le 18/08/2012 - 13:33:40
Non non, je vous remercie, je sais ce que je voulais savoir. Voici ma conclusion :

Il n'y a aucun problème en double. Seneca, probablement sous la contrainte du temps, a sélectionné 200 problèmes de sa chronique. Puis, ayant sans doute eu une autre proposition, et à plus long terme, a rédigé un traité plus élaboré, se contentant cette fois de 150 (autres) problèmes, puisqu'il y en avait déjà 29 dans son intro historique.

Si vous avez une question quelconque sur tel ou tel pb, n'hésitez pas.

Désolé, Monsieur Marcus, d'avoir squatté cet article prévu pour la partie, mais n'oubliez jamais que la recherche des problèmes est aussi un moyen de... mieux jouer.


Torlof, le 18/08/2012 - 14:32:18
@ erony:
le livre de seneca :200 PROBLÈMES D'ÉCHECS semble en vente
à la Libraire : Librairie Walden (PARIS, FR, France)

si vous regrettez de l'avoir "raté" à une époque il reste possible de réparer cet oubli de manière peu banale car sur l'annonce on lit :

Paris, Press Pocket, 1965.1 vol., broché. 200 parties avec diagrammes reproduits et commentaires, de diverses difficultés. Envoi signé :" Pour Julien Gracq, en toute sympathie, Camille Seneca ".


Edit: réfléchissant à cette dédicace j'ai eu un "insight" tardif !! :o( "à quel prix ?" ... j'y suis donc retourné ! ... 700 € quand même !!
Puissiez vous être doublement riche afin de posséder un tel exemplaire!


Torlof, le 18/08/2012 - 14:50:23
par ailleurs : "Marcus02" ne peut s'offusquer de ce que "Seneca" ait pris autant de place dans son fil : SENECA et Marcus n'étaient qu'une seule et même personne quelques années avant notre ère. Du haut de cette guirlande, 20 siècles les contemplent !


erony, le 18/08/2012 - 14:55:42
Merci Torlof de l'attention.

Quand mes finances me permettront, par exemple, d'acheter France-Echecs en le rebaptisant Erony-Echecs, comme avait fait équivalemment une dame riche avec le cercle de Madame Chaudé, je pourrai l'envisager.

Quoique l'inauthenticité en soit criante :
-- 1965 au lieu de 1975
-- Camille au lieu de Camil
-- parties au lieu de problèmes
-- Lagos (Steiner) au lieu de Lajos
etc.

Marcus s'offusquerait encore moins s'il pouvait voir (hélas, cela n'existe pas) une vidéo d'un cours épique (ils l'étaient tous) de Seneca au Faubourg-du-Temple.


Reyes, le 18/08/2012 - 15:06:11
Même pas un petit merci à Nyarlathotep pour le temps qu'il a pris pour commenter cette partie ? Même si on s'accroche quelque fois, merci Nyarlathotep !


Vitropo, le 18/08/2012 - 15:08:17
Oui j'aurais bien aimé assister à l'un de ses cours.


@Torloff
Les prix ont bien augmenté,il valait 6,50F en 75...
Il est de 1975 pas 1965 comme écrit en résumé sur le site.
J'ai bien ce livre mais il n'est pas dédicacé par l'auteur mais par la bibliothéque de Coutances !
je ne sais pas pourquoi...




Torlof, le 18/08/2012 - 15:13:03
lol!
quand je pourrais m'acheter France-Echecs je m'offrirais quelques vacances entre amis :o)
( j'aime beaucoup ce site mais j'ai quelques priorités )

sinon, toujours pour acquérir ce livre, il vous reste encore un peu plus de trois jours pour faire une enchère ici
( cela commence à 3€ + 2€40 de frais d'envoi ) le prix est ici raisonnable mais il faut oublier l'esprit de Julien Gracq! avec le risque de "redécouvrir" des problèmes que vous connaissez par coeur!

dans un cas le livre est trop cher et dans l'autre il devient redondant au regard de votre connaissance de Seneca.

sans doute faut il en conseiller l'achat à Marcus02... c'est un cours épique manuscript ( comme on les enregistrait avant notre ére vidéomane !


Torlof, le 18/08/2012 - 15:14:46
+1 Reyes, sans oublier atms qui, le premier, a fait cette noble démarche, le 18/08/2012 - 08:40:46


Nyarlathotep, le 18/08/2012 - 20:29:39
+1 Torlof. Sans le temps qu'a pris ATMS, je n'aurais pas pris le temps moi-même.

Signalons au passage une partie, peut-être pas dépourvue de défauts, mais intéressante, suivant à peu près la partie de Marcus02

À partir d'ici,



il est vrai que 11.Cd2 pose plus de problèmes aux noirs, la menace étant l'expansion sur l'aile roi avec e5.

Le plan de défense adopté est assez intéressant:

10...De7 (ouvrant le parapluie avant l'averse) 11. e5 f5 constitue un coup d'arrêt typique, bien qu'on le voit plus dans des structures de défense française. Après 12. exf6 Dxf6 13. Dg4, on arrive à un milieu de jeu équilibré (Lazar,J (2200)-Varga,L (2150), Hongrie 1998) qui s'acheva rapidement par la nullité même si les noirs ont commis une petite imprécision par 13...Cc6 mais comme les blancs n'ont pas vu 14.De4, tout rentra dans l'ordre et une poignée de main scella l'issue de la partie au 16ème coup.

Une partie illustrant le thème évoqué dans mon précédent commentaire continua, après 11. Ce5, par le douteux 11...Dg5

Un coup sans but (sauf un éventuel ...f5?), les noirs ont perdu le sens du danger.

11.f4 Dh4 12.g3 Dh3

La persistance des noirs à vouloir jouer leur dame sur l'aile-roi va être sévèrement sanctionnée!



13.Tf2 avec la même idée que dans la partie Marcus02-x mais cette fois-ci, après

13...g6 (Le plus humain, si 14.Ff1 Dh5 et la dame est sauve, non? Non!) 14.Ff1 Dh5 15.Fe2 Dh3 au lieu de la nulle par répétition par Ff1, les blancs peuvent jouer et ont joué 16.Fg4 qui gagne la Dame et force l'abandon. (Corbeill,J-Leonard,K, Westland 1985)

Oui, tovarich, mieux vaut suivre un mauvais plan que pas de plan du tout, et des mini-menaces doivent être au service du plan et non être la principale motivation de jouer les coups, quoique je serais moins sévère concernant 10.Ce5 que vous.

Mais certains coups de la partie ne sont pas dans l'esprit de la position.

erony et Torlof, j'abonde dans votre sens. Pour ce qui est manœuvre, évacuation de cases, passages ou même plan, le problème apporte aussi quelque chose. Maintenant, quel compositeur conseiller à un débutant adulte?

Merci de m'avoir lu.


erony, le 18/08/2012 - 20:38:42
Une vraie colle, Nyar !

Car s'il est facile de conseiller des compositeurs d'études par lesquels commencer (Kubbel, Troïtzky, Rinck, Platov...) il n'est pas facile de conseiller des auteurs de problèmes, leur enseignement étant en quelque sorte "tous azimuts".

Mais je vais tenter de répondre. A +


Vanytchouck, le 18/08/2012 - 21:42:48
"Vitropo a dit :

@Vanytchouck

Un 2200 peut être incompétent pour jouer les professeurs d'échecs
comme les matheux diplomés qui s'improvisent profs de math ...(...)"


Exactement ! Tu as parfaitement raison. Il y a juste une petite différence (qui n'est d'ailleurs pas du fait des matheux) :

En maths, c'est beaucoup plus facile de particulariser le savoir, de réduire l'objet d'étude à une notion la plus simple possible. Cela est le fruit de siècle d'enseignement. Au échecs, il n'y a pas ce background (au niveau de l'enseignement) de plus, il est très, très (voire impossible) d'isoler un thème positionnel(*). En gros, on ne va jamais gagner une partie sur un seul thème positionnel. Pire, leur utilisation n'est pas absolue, ni même hiérarchisée. Un joueur peut gagner une partie en ayant son roi au centre, sa structure de pion en ruine, un mauvais fou etc ...

Si je devais me hasarder à une comparaison, je dirais qu'enseigner les échecs ressemble d'avantage à l'enseignement de la recherche.

(*) Bien sûr, on peut très bien présenter cette partie sous le thème "contrôle des colonnes ouvertes", mais cette partie ne tournera jamais sur ce seul thème.


JLuc74, le 18/08/2012 - 22:00:18
"il est très, très (voire impossible) d'isoler un thème positionnel(*)." Bien sûr que si, il y a des parties (de GMI parfois) avec un thème principal qu'il est possible d'isoler. J'ai eu un prof qui nous a présenté ce genre de parties pendant toute une saison. Tu peux également regarder la rubrique "Progressons !" dans EE où il y a ce genre de parties.
Je comprends ce que tu veux dire mais un bon prof saura isoler les thèmes, quitte à ne pas montrer l'ouverture pour ne pas se disperser.


erony, le 18/08/2012 - 22:25:42
Les joueurs et le monde du problème.

Le rôle pédagogique de la recherche de problèmes me paraît être, comme je le disais de façon provocatrice, d'apprendre la marche des pièces. Plus précisément, d'analyser une position, au fond n'importe laquelle, qu'elle soit "naturelle" ou pas, issue d'une partie ou pas. De développer le sens de la coordination des pièces, d'apprendre à reconnaître si un mat peut survenir avec tel matériel, si une manoeuvre peut améliorer l'efficacité des figures, etc.

Je pourrais à présent parler des problèmes stratégiques, comme sans doute certains l'attendent. Mais même si l'on rencontre en partie des cas de "doublement Turton", de dégagements de ligne ou même de Novotny, ils ne sont pas la majorité. Je donnerai plutôt un exemple pratique qui me fut fort utile.

Très vite, je suis tombé amoureux des problèmes bohémiens, c'est-à-dire fondés uniquement sur la beauté du tableau de mat. Bon mais, allez-vous dire, le joueur se moque éperdument que le mat soit modèle, pur, économique etc. Bien sûr, mais ce qui est intéressant pour le joueur, c'est de savoir si, avec ce matériel face au Roi esseulé, il y a un mat ou pas. Eh bien, croyez-le ou non, grâce à MM. Pospišil, Vetešnik, Chocholous, Cisar, Mach, Matoušek, Kainer et bien sûr le plus connu de tous, Miroslav Havel, j'ai développé un sens du mat qui est vite devenu un sens du danger acceptable, donc un sens défensif : j'incitais mon adversaire à sacrifier pour une attaque, puis je baladais mon Roi le coeur léger, sachant qu'il n'y avait pas de mat. Il ne me restait qu'à "digérer" le matériel gobé. Et, si cela tournait mal, à annuler une finale perdante, mais ceci est une autre histoire.

Il y a suffisamment d'exemples sur FE de problèmes attrayants pouvant développer les qualités d'analyse "tous azimuts", avec retombées pour la partie. Les articles de Pessoa sur le mat en 2#, de Mont Fuji sur l'école allemande (multicoups), mon article "Echo" sur la Bohème, etc. Mais sachez prendre le temps d'analyser, de tenter de résoudre. Les moteurs d'analyse au clou !


Vanytchouck, le 18/08/2012 - 23:09:52
Jean Luc >

L'utilisation du mot "principal" prête un peu à confusion. C'est une erreur dont j'accepte l'entière responsabilité.

Dans une partie de G.M.I.(surtout les plus récente, surtout entre les plus forts), on peut a postériori expliquer que tel thème est le "thème principal" dans le sens où c'est lui qui a emporté la décision.

Mais ce thème n'est jamais seul(en tout cas dans 99 % des cas(*)). Il y a toujours des "thèmes secondaires" (les menaces secondaires) au second plan. C'est pour cela que l'on retrouve souvent des parties de références utilisées dans différents bouquins pour illustrer divers thèmes. Les sites qui proposent des analyses, présentent quasi systématiquement la partie sous différents thèmes.

En maths en comparaison, on peut enseigner la résolution d'une équation du 2nd degré ou la dérivation en te fichant de tout le reste (sauf bien sûr des prérequis qui concernent des connaissances plus faciles).

Cela dit, j'aimerais des exemples de ce que tu appelles "partie avec un thème principal que l'on peut isoler".

(*) A part l'attaque du roque. Et encore.


Vitropo, le 18/08/2012 - 23:12:06

A mon avis y a deux écoles;

La premiere consiste à hierarchiser les difficultés.
Exemple:
Les mats,des combinaisons,les principes de bases suffiront aux 14-1800.
Les problémes,les combinaisons plus complexes,les finales aux 18-2000
Et ainsi de suite...

Ou la deuxieme qui consiste à se casser la tête dés le départ avec uniquement des problémes .
Avec pour résultat les avantages susmentionnés
par erony.
Laquelle est la meilleure ,je ne sais pas
mais une chose est sûre,les moteurs d'analyse au CLOU !



Nyarlathotep, le 19/08/2012 - 00:16:24
Moteurs d'analyse, au clou, oui. Mais dans un premier et un troisième temps.

Le premier, quand on essaye très franchement de s'imprégner de la position. Il faut noter les coups que l'on envisage... et que l'on rejette aussi.

Le deuxième, c'est voir les coups qu'on a rejeté, ou aussi grâce à des lignes plus longues que simplement "Le meilleur coup", voir des ébauches de plans (un cavalier qui se dirige ves un avant poste, un doublement de tours, une percée de pions sont trois exemples évidents, mais il y en a d'autres)

Et ensuite, comme l'a écrit atms ici, rejeter les lignes, ardues, techniques, au delà de notre compréhension. Je pourrais vous citer des exemples de positions que seul les ordis arrivent à tenir, mais dans le cas du jeu humain, ce n'est juste pas possible.

C'est comme cette démolition célèbre d'une étude de Tigran Borisovich Gorgiev, rendue incorrecte par les tablebases en 6 pièces de Thompson.

Gorgiev, Shakhmaty, 1929, #365, deuxième prix


La solution de l'auteur, brillantissime (cherchez-là si vous ne la connaissez pas, une splendeur!) est démolie par le coup 1.Re2.

Mais, contrairement au monde de l'étude où ce dual majeur sera considéré comme gravissime, dans le monde du jeu à la pendule, on s'en fiche un peu. C'est très rassurant qu'il y aie deux manières de gagner une position, et la solution de Gorgiev sera plus belle et plus intuitive pour les carbonoïdes que nous sommes.

Non seulement les moteurs d'échecs ralentissent le processus d'apprentissage, mais ils désapprennent.

Car, enfin, à quoi ça sert de vouloir préparer des ouvertures si l'on n'a pas le sens de la position pour concrétiser l'avantage?

De même, penser comme un ordinateur fera perdre du temps tout court.

Un autre exemple:



Ici, il y a des quantités de manières d'annuler, mais aucune plus simple que 1.Fh6.

Étudier en accord avec son style et ses limites pour les repousser peu à peu est peut-être meilleur que de se taper des nuits sans sommeil à vouloir trouver une ligne obscure sur le Botvinnik que vous ne placerez qu'une seule fois dans votre vie, du moins si vous n'êtes pas GM et que la différence entre une victoire et une partie nulle ne vous coûte pas beaucoup d'efforts ou d'argent.

Travailler, oui. Mais intelligemment et en proportion.

Et laissons les siliconodules idolâtrer des dieux stupides et forts et mettre leur cortex en jachère.


Reyes, le 19/08/2012 - 00:37:18
Pour les joueurs "faibles" (1200-1700 environ), je leur recommande de commenter leurs parties comme des romans. De tout écrire ! Ce qu'ils ont pensé, pas seulement les variantes, mais aussi ce qu'ils ont ressenti, ce qui les a décidé à jouer tel ou tel coups, avec quelles idées, ce qu'ils craignaient, pensaient-ils attaquer ou croyaient-ils défendre, etc. Les mauvais coups (les mauvaises idées) n'arrivent pas par hasard. Ce ne sont pas seulement de mauvais calculs, ce sont souvent de mauvaises "pensées". Combien de fois entend-on des joueurs dire : "je voulais empêcher tel ou tel coup", alors qu'ils avaient l'avantage et pouvait pratiquement gagner. Ou le contraire. Un joueur qui parle de l'attaque qu'il souhaitait mettre en place, alors qu'il y a de grosses menaces contre lui.

Je partage l'opinion de Nyarlathotep concernant les ordinateurs, il faut s'en méfier. Non pas à cause des possibilités qu'ils pourraient ne pas voir, mais surtout parce qu'ils nous "déconnectent" de la position. Une fois que l'on a regardé un coup de l'ordi avec son +0.56, c'est fini, on ne pensera pratiquement plus à rien d'autre. On va même chercher à justifier ce coup avec des principes échiquéens, jusqu'à croire que l'on a compris l'idée. Le cerveau est paresseux.


thierrycatalan, le 19/08/2012 - 00:54:55
Méthode pour les débutants .... dont j'ai fait partie !

la question initiale du post est interessante, mais la réponse est vraiment pas simple :

en effet on comprend une analyse d'une partie uniquement en fonction de sa propre comprehension du jeu ...

Je m'explique : j'ai appris à jouer au collège grace à un benevole classé environ 1500 elo .
il a été capable de m'apprendre pas mal de choses, et j'ai vite progressé ....
mais on est loin de l'entrainement de carlsen par kasparov !

pendant tres longtemps je suis resté classé autour de 1600 , me contentant de jouer comme je l'avais appris ....

j'ai progressé lorsque dans le club j'ai decouvert que des joueurs classés 1800 me battaient systematiquement sans que je comprenne pourquoi au début :

j'ai donc rejoué chez moi ces nombreuses parties jouées en 40 coups / 2 heures , pour essayer de comprendre pourquoi je perdais :

la réponse est simple : je jouais au coup par coup, changeant d'idées tous les 4 ou 5 coups, sans comprendr que mon adversaire lui jouait un PLAN .

mais comment apprendre à faire un plan quand on est classé 1600 ??

et bien le journal EUROPE ECHECS !!!
chaque mois je rejouais toutes les parties du journal, en essayant de comprendre les commentaires des analystes ...

Peu a peu j'ai progressé , en realisant combien il y avait une harmonie interne dans les parties de gmi , qu'ils gagnent ou perdnt la partie d'ailleurs .

donc la progression passe par plusieurs choses en meme temps :
- jouer regulierement contre des joueurs plus forts que soi en partie " pendule " et notée.(idealement 100 à 200 points elo de plus que toi).

rejouer ls parties à la maison, en regardant si par exemple on s'est fait massacré par des simples combinaisons gagnant du materiel ,
ou bien est ce que on a perdu en essyant l'impression de jouer contre un rouleau compresseur alors que l'equilibre materiel est maintenu .

si tu perds a cause d'un manque de vision tactique ; il faut priviligier les exercices de combianaison ( logiciel du type conveckta excellent , ou aussi chessmaster en fr)

si tu perds parce que " tu ne sais pas quoi jouer" , il faut lire quelques livres majeurs , comme le mon systeme de nimzovitch.

il me semble illusoire de vouloir analyser une partie jouée par deux 1600 , avec un logiciel classé à 3000 elo, car tu ne comprendras rien aux coups que propose les logiciel, et tu ne les aurais jamais joués tout seul...

ou alors il faut acheter un ordinaateur du genre mephisto ou novag, qui joue a environ 200 ou 300 points elo de plus que toi, et lui te proposera des coups meilleurs , que tu pourras comprendre .






Nyarlathotep, le 19/08/2012 - 02:02:34
@Reyes

Dans l'analyse, typiquement, il y a deux moments où le programme me suggérait des coups bien au-delà de ma compréhension:

ici

Marcus02 - X, après 14.Te1



les noirs peuvent jouer 14...Dh4. Quoi que ce coup soit jugé légèrement inférieur par le sac à puces, je pense qu'un joueur de club relativement bon pourrait le tenter sans calculer ou en calculant assez loin, car le coup peut engendrer des complications. Néanmoins, si on joue "Simple Chess", à quoi bon risquer un raid d'une pièce esseulée sur l'aile-roi alors que la partie est globalement en train de tourner à l'avantage des noirs?

ici

même partie, après 20.Tf1



les noirs peuvent prendre l'avantage après 20...Df6, que je n'avais pas vu. (Les coups d'avant en arrière sont beaucoup plus difficiles à voir). L'ordinateur donne un clair avantage (-1.17), mais propose des coups de martiens pour arriver à ce dit avantage, donc, là encore, en deça de 1900 ELO, c'est difficile à voir.

Ce que je pourrais critiquer dans la partie, c'est de ne pas jouer de manière cohérente.

Fd3-e2-h5-g6-h5-e2-b5-e2 est probablement une séquence que l'on peut améliorer (si on va à b5, pourquoi revenir en e2? Soit on reste en e2, soit on échange avec le cavalier d7, car dans les positions bloquées, le cavalier est supérieur au fou, même si ce dernier est hors les murs)

De même pour Te1-f1, on aurait pu réfléchir à des moyens pour ne pas enlever une tour d'une colonne ouverte.

L'agglomérat de pions c2-c3-d4 aurait mérité meilleur traitement aussi (c4 envisageable?)

Occuper la colonne b peut-être aussi, en lançant le pion blanc jusqu'en a5.

Dans le deuxième diagramme, enfin, on peut voir que les pièces mineures blanches tapent dans le vide alors que les pièces noires, spécialement le Fe4, sont actives. D'ailleurs, il aurait fallu empêcher (à mon avis) un plan noir à base de b5-Cb6 isolant le pion d5 (c4 devient difficile) pour mieux l'attaquer ou sauter en c4 ou même a4.

Ce sont des divagations nocturnes et si elles sont réfutées... tant pis!

@thierrycatalan

même si on ne comprend pas les commentaires, le fait de jouer les coups et de voir le cheminement des pièces, la structure de pions dans des parties de GM ou de top GM (et je suis formel, faut les jouer sur un échiquier, pas simplement les visionner rapidement sur un ordi, ça, c'est l'apanage de joueurs plus forts qui ont aussi commencé avec un banal échiquier) aidera pas mal.

Je me rappelle avoir rejoué toutes les parties Karpov-Korchnoi de Baguio 78 ou la partie Razuvaev Farago en n'y comprenant pas grand chose, mais ça a formé mon œil...

Sans pour autant m’empêcher de lâcher des pièces en un coup!




Marcus02, le 19/08/2012 - 10:44:34
merci à tous pour vos commentaires
je voudrais savoir comment on fait des diagrammes
je reconnais que j'ai tendance à jouer sans plan
merci pour vos perspicacités messieurs
cordialement
marcus 02


Tantale, le 19/08/2012 - 10:57:06
comment on fait des diagrammes


erony, le 20/08/2012 - 21:01:57
Pour compléter mon intervention de samedi, je souhaiterais d'abord réparer un oubli. Encore plus connu que Havel est le révérend Karel Traxler. Mais il est vrai qu'il est connu pour ce qu'il a fait de plus banal, inventer la contre-attaque 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fc4 Cf6 4.Cg5 Fc5, alors que ses chefs-d'oeuvre dans le domaine du problème restent encore à découvrir par le "grand public".

Parmi les enseignements défensifs est le formidable pouvoir du Cavalier, surnommé l'ami du Roi, face à des pièces lourdes. On sait que la simple finale Roi + Dame contre Roi + Cavalier, quoique n'ayant aucun intérêt théorique, donne souvent quelques difficultés au possesseur de la Dame, en partie-éclair notamment. Et une attaque de mat dans laquelle un joueur a sacrifié, laissant l'autre aile à l'abandon, échoue parfois parce qu'un Cavalier collé au Roi retarde le mat, laissant le temps de la contre-attaque.

Voici un exemple des plus instructifs et des plus formateurs. Tentez de le résoudre sans plus attendre. Vous serez récompensés par de jolis mats, dont l'existence dans une telle position est déjà une surprise.

Mat en 4 (O. Wurzburg, 1923).
8/3np3/2p1Q1p1/4n3/4k3/3R2R1/8/K7

Je citais des compositeurs tchèques, mais Wurzburg en est un ! On retient qu'il habitait les "you-aisse-eilles", mais n'oublions pas qu'il est de la famille de Shinkman, lequel a beau être surnommé le "sorcier de Grand Rapids", est tout de même né en Bohême !





Marcus02, le 22/08/2012 - 11:40:36
bonjour à tous
je vous remercie pour vos messages
je voudrais savoir quelle ouverture , je peux apprendre étant 1644
j'ai déjà joué la KIA: king indian attack avec les blancs
l'anglaise avec les blancs
avec les noirs l'est indienne et la sicilienne najdord c'est trop compliqué
on me conseille avec les noirs la francaise et la scandinave car il y a très peu de theorie
avec les blancs LA KIA si les noirs jouent e5, c'est très dur pour les blancs de gagner
cela fait 40 ans que je joue et pas beaucoup d'amélioration
je sais la tactique, la tactique mais si on n'a pas d'ouverture à travailler et à comprendre je pense que la tactique est très difficile
merci pour vos futures aides
marcus02


Flytox, le 22/08/2012 - 14:02:14
Peu de théorie dans la scandinave et la française?


tovarich, le 22/08/2012 - 15:14:19
Il y a beaucoup de théorie dans la française et la scandinave mais elle est plus facilement assimilable.

J'avoue que je ne comprends pas pourquoi des joueurs à 1600 ou moins jouent des ouvertures aussi difficiles que la Najdorf ou l'Est-Indienne. A part l'effet de mode.

Avec les Blancs, évite ces débuts de flanc mais joue des systèmes faciles à assimiler. De toutes manières, ça rejoint ce qu'on écrit plus haut : il faut concevoir l'ouverture et réfléchir à un plan de développement. Je te conseille des systèmes passe-partout comme peuvent l'être le début Colle, le système de Londres ou la Torre.

N'oublie pas cette phrase de Lajos Portisch :"l'objectif dans l'ouverture est d'avoir un milieu de partie jouable". En développant correctement tes pièces, tu peux avoir des possibilités.


thierrycatalan, le 25/08/2012 - 18:26:21
propositions d'ouvertures pour débutants .

il me semble qu'un joueur classé autour de 1600 devrait concentrer ses efforts d'apprentissage des ouvertures dans un premier temps sur des ouvertures " historiques" qui sont tres riches d'enseignements généralistes sur la comprehension des ouvertures .

avec les blancs et les noirs , apprendre à bien jouer l'italienne pour le pion roi et à bien jouer le gambit dame classique pour le pion dame.

ces deux ouvertures permettent de passer en revue de nombreuses lois generalistes utiles pour toutes les autres ouvertures , comme par exemple le developpement des pieces , les tempo importants, les clouages, le controle du centre, etc ...

je recommande l'italienne de sylvain zinzer , et le manuel d'echecs du debutant de cheron pour le gambit dame.


ensuite , on peut jouer la petrov avec les noirs, et j'aime bien la hollandaise avec les noirs .

il me semble que ces vieilles ouvertures , apprennent beaucoup plus aux debutants que les ouvertures jouees par les grands maitres actuels , tellement compliquées .il suffit de voir le dernier championnat du monde entre anad et guelfand, ou les deux champions jouent des lignes d'ouvertures tres compliquées .


Nyarlathotep, le 27/08/2012 - 11:14:54
Dan Heisman, qui écrit une très bonne chronique sur chesscafe pour les débutants adultes, a recommandé récemment dans sa rubrique sur chesscafe l'est-indienne et la française pour comprendre les structures de pions et faire des progrès stratégiques.

Voici le lien:
http://www.chesscafe.com/text/heisman138.pdf


Nyarlathotep, le 27/08/2012 - 11:34:52
D'un autre côté, bosser (et comprendre!) une ouverture peut donner des idées sur d'autres ouvertures

Dans la défense des deux Cavaliers,

1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fc4 Cf6 4. Cg5 d5 5. exd5 Cxd5



6. Cxf7 est une possibilité intéressante, même si elle n'est pas la meilleure. (6. d4!)

Dans une partie jouée tout récemment, alors que je testais le douteux gambit Urusov,

1. e4 e5 2. Fc4 Cf6 3. d4 exd4 4. Cf3 d6 5. O-O c5 (5... Fe7 rendant le pion pour accélérer le développement donne probablement l'avantage aux noirs) 6. Cg5 d5 7. exd5 Cxd5



le pseudo-sacrifice 8.Cxf7 est une des manières de passer l'épaule (8.Df3 est tout aussi bon), le Cavalier d5 pouvant être pris très vite.


Marcus02, le 29/08/2012 - 10:40:20
bonjour à tous

je voudrais savoir comment vous travaillez vos ouvertures préferees ?
comment vous vous servez d'un livre ?
par ex : la défense francaise
comment travaillez une ligne avec les noirs ou avec les blancs car il y a pas de variantes
retenez vous seulement le plan de chaque variantes
merci d'avance
marcus 02


Marcus02, le 02/09/2012 - 18:32:18
bonsoir à tous

je suis étonné que personne ne donne de conseils à des amateurs d'echecs
cordialement
marcus


Bibifoc, le 02/09/2012 - 19:10:34
@Marcus02
Tu prends les parties d'un GMI qui joue une ouverture Y systematiquement et tu peux suivre l'évolution.


Marcus02, le 07/09/2012 - 08:24:19
bonjour à tous

je possède FRITZ 11
je voudrais savoir comment on se cree son repertoire d'ouverture ?
est il possible une fois qu'on télécharge twic de les charger dans la base de données de FRITZ et comment faut il faire ?
je vous remercie de vos réponses
Marcus 02


Torlof, le 07/09/2012 - 11:25:16
voici un lien vers le site du fou du roi où tu trouveras des bibliothèques d'ouverture de toutes sorte.
En toute logique, il existe sur ce site tous les renseignements nécéssaires à leur installation et utilisation.
Je t'invite à l'explorer .


Darkmuffin, le 07/09/2012 - 12:07:28
Des bibliothèques d'ouverture de toutes sorte mais rien sur le Grob.
snif.


lefouduroi, le 07/09/2012 - 18:44:34
Pas tout à fait vrai.
Il y a Le Tournoi Thématique A00 Attaque Grob


Nyarlathotep, le 07/09/2012 - 20:23:01
Je voudrais quand même attirer l'attention que si l'étude des ouvertures permet de progresser, si on fait des fautes tactiques ou stratégiques, ou si on joue sans plan, ça ne sert strictement à rien.

Donc, vers quoi se focaliser??


lefouduroi, le 07/09/2012 - 20:49:46
Entraînement tactique est une fonctionnalité peu utilisé dans Fritz.
Je ne suis même pas sûr que beaucoup d'utilisateurs la connaissent.


tovarich, le 07/09/2012 - 21:20:19
Personnellement, avant de regarder des bases de données sans commentaire, j'essaierai de me renseigner sur le sens des premiers coups d'une ouverture.


puch, le 08/09/2012 - 01:21:55
Nyarlathotep, c'est bien 8.Ff6+! dans l'étude de Grogiev, ou je rate une défense plus tordue ?


lefouduroi, le 08/09/2012 - 11:53:11
Depuis Fritz 8 on peut aussi utiliser l'entraînement aux ouvertures ou celui aux finales.

On peut aussi créer ses propres bases d'entraînement


Marcus02, le 08/09/2012 - 13:41:54
bonjour à tous
merci pour vos reponses
ce que je desire c'est savoir comment on se cree une bibliothèque d'ouvertures une fois qu'on sait ce qu'on veut comme ouverutre (ex la defense francaise variante d'avance avec les noirs) comment on la cree dans fritz 11 et je telecharge twic tous les mardis
je voudrais savoir si les parties de twic on peut les mettre dans une base de donnees de fritz 11
merci
marcus


tovarich, le 08/09/2012 - 13:57:54
Par un copier-coller c'est possible.

Attention, sur les bases officielles, il faut vérifier qu'on peut écrire dessus. Regarde les propriétés des fichiers et désactive "lecture seule" si tu veux les modifier.

Créer une bibliothèque d'ouvertures n'est pas difficile. Fritz le permet : il doit exister l'option répertoire qui te permet d'avoir des parties à partir des premiers coups joués.


lefouduroi, le 08/09/2012 - 15:49:30
Construire une bibliothèque d'ouvertures pour Fritz


Marcus02, le 01/10/2012 - 20:01:51
bonsoir à tous

je voudrais m'acheter une base de donnees et un logiciel d'analyse
j'ai vu chess base 11 ou chess assistant 12
et le logiciel houdini 2
quand pensez vous ?
amicalement
marcus 02


Nyarlathotep, le 03/10/2012 - 17:07:52
Oui, puch! Ff6+ est le premier et le dernier coup de l étude. C'est ce que, en rhétorique, on appelle une épanadiplose.


Roudoule, le 03/10/2012 - 19:10:53
@ Marcus02 - Ne gaspille pas ton argent, il existe des outils et des bases de parties gratuits :

- Moteurs d'échecs :
http://www.chesslogik.com/robbolito.htm
http://users.telenet.be/chesslogik//downloads/IvanHoe_999946f.rar
Les deux sont gratuits et comparables à Houdini, et pleins d'autres de tous niveaux, ici :
http://lefouduroi.pagesperso-orange.fr/tournois/uci/uel.htm niveaux

- Interface gratuite pour faire tourner tes moteurs et analyser tes parties :
http://kvetka.org/en/download.shtml
http://www.playwitharena.com/

- Base de parties :
http://www.theweekinchess.com/twic
http://chessok.com/?page_id=694
Toutes les semaines les parties des meilleurs joueurs sont mises en ligne

- Pour gérer tes bases de partie :
http://sourceforge.net/projects/scid/files/Scid/Scid%204.3/scid-4.3-windows.msi?download

Pour le contenu, hélas en Anglais :
http://www.chesscafe.com/
De belles signatures alimentent des chroniques toutes les semaines ou tous les mois.

... sans bourse délier !! ;o)


Marcus02, le 16/10/2012 - 20:31:03
bonsoir à tous

j'ai acheté houdini 2 aquarium mais la notice est en anglais
si quelqu'un possède un houdini
peut il m'expliqué comment analyser ses parties
comment sauvegarder ses parties
merci d'avance


Roudoule, le 21/10/2012 - 00:28:18
Houdini n'est qu'un moteur qui peut fonctionner dans plusieurs interfaces.
Le problème c'est de maîtriser Aquarium qui est très intéressant mais aussi très pointu, surtout pour l'analyse interactive, son point fort.
Il faudrait plus que quelques lignes dans un forum pour te guider.

Si tu as acheté le produit, il est étonnant que tu n'aies pas de doc en Français.
Voici celle concernant Rybka/Aquarium sur le site du vendeur :
Doc Rybka - Aquarium en Français
Pour les quelques améliorations de la version apparue avec Houdini tu devras te débrouiller avec la version anglaise.
Bon courage !



© 2000-2017 - France Echecs