France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 12 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Tour + Fou contre Tour = Nulle facile ? par mop le 13 juin 2011  [Aller à la fin] | Finales |
Je lis souvent que cette finale est nulle. Mais est-ce facile ?


D'après vous, les top GMI annulent cette position les yeux fermés quelque soit la cadence ?
Les blancs sont au trait.



Je lis souvent que cette finale est nulle. Mais est-ce facile ?


D'après vous, les top GMI annulent cette position les yeux fermés quelque soit la cadence ?
Les blancs sont au trait.





DocteurPipo, le 13/06/2011 - 18:30:39
Ce n'est pas facile. Certains GM le perdent facilement, Nataf récemment n'a pu trouver deux mats en trois côté TF, en 30s par coup. En fait cela nécessite de la pratique, c'est à dire apprendre la méthode et faire une centaine de blitz avec un ordi, par exemple. Hauchard est capable de trouver les coups instantanément en défense, comme il l'a prouvé contre Chomet lors d'un National à la montagne en 98, je crois.


erony, le 13/06/2011 - 21:40:48
Sujet traité 
ici où la position de Centurini est montrée de manière plus convaincante, et surtout
ici.


Je m'en vais y remonter, pour faire plaisir au docteur Pipo, la partie Hauchard-Chomet de Méribel.


jer1700, le 14/06/2011 - 14:30:47
pour défendre garder au maximun R et T sur la 2ème rangée ; si on doit mettre le R sur la bande, penser au "pat" si le R adverse est en opposition, en insérant sa T entre les 2 roi (la T doit être en prise par le F adverse et la T adverse sur la 2ème rangée)


mop, le 14/06/2011 - 21:24:35
En fait, j'ai tiré la position d'un blitz.... Carlsen-Svidler


erony, le 14/06/2011 - 22:08:14
Laquelle  
est commentée, du moins en sa phase critique, le 22-11-2010 à 20:48 (et suivantes) dans le lien ci-dessus.


Salvador, le 28/07/2011 - 08:35:52


Les Blancs jouent et annulent.

N. Kralin, 2008. On trouve vraiment toutes sortes d'études dans la base de données des études. La solution fait 16 coups et T contre T+F à partir du 10eme coup.


erony, le 10/04/2013 - 20:09:23
Je me propose d'analyser une finale jouée le 1er avril dernier (on peut se poser des questions à ce sujet) par notre co-champion de France Romain Edouard, au classement stratosphérique de 2680 points zélo (toutes mes félicitations au passage) contre Solodovnichenko (à vos souhaits !) classé beaucoup plus modestement à 2559. Notre représentant détient la Tour seule, face aux deux figures de l'Ukrainien.

Nous savons que notre lapin sait défendre cette finale, ainsi qu'il l'a montré aux Olympiades 2010 (contre Rodstein). Cette partie s'est donc certainement jouée avec une cadence de sauvages. Outre les nombreuses erreurs, on constate que (si du moins le texte de la partie est correct) les Noirs ont manqué un mat en un. Cela arrive à des gens très bien, n'est-ce pas Monsieur Beliavsky ? Les deux joueurs ne devaient disposer que d'un misérable "incrément", ce qui devrait être formellement interdit chez les gens civilisés, comme on pourrait l'attendre (illusion maintes fois démentie) dans les milieux d'Echecs. Mais ceci est une autre histoire.

Au départ, il y a encore des pions. Voici la position après le 53e coup noir. Contrairement aux deux protagonistes, vous avez le temps de réfléchir. A bientôt.

Trait aux Blancs.

8/8/2R5/5b2/5k2/1PP4r/P3K3/8




Nyarlathotep, le 11/04/2013 - 05:06:09
Dégrossissons la position au niveau du patzer que je suis, en termes d'échecs-prises-menaces.

La menace noire est Th2+ suivi éventuellement sur Re1 de Re3 avec menace de mat et sur Rf1 Fe4.

Que valent les trois pions passés (!) des blancs sur l'aile-dame? C'est aussi une difficulté, car après Th2+, on peut encaisser un des trois pions par Txa2. Ceci ne peut pas être évité par la bourde Ta6 à cause de Fd3+.

Th2+ a donc tout l'air d'être une menace sérieuse.

Approfondissons Th2+

Trois variantes, Rd1, Re1 et Rf1

Écartons d'emblée Re1:

1...Th2+ 2.Re1 Re3 3.Rf1 (seul coup pour parer la menace de mat mais) 3...Th1+ 4.Rg2 Fe4+ protège une tour et gagne l'autre

sur Rd1

1...Th2+ 2.Rd1 Re3 3.Rc1 Tc2+ 4.Rd1 (Rb1 Txc3+ trivial) Tb2 et Tb1 mat ne peut être évité par des moyens supportables pour un humain

dernier essai: Rf1

1...Th2+ 2.Rf1 et là, je ne sais s'il faut jouer d'abord Re3 ou Fe4. Si les noirs ont un gain forcé sur Rf1, alors il faut parer Th2+ par 1.Rd2 fuyant avant que les problèmes commencent.

Mais c'est juste un dégrossissage.


erony, le 11/04/2013 - 14:31:24
Oui, le danger est donc réel. Nous sommes dans l'une des rares situations, aux Echecs, où nous serions contents de placer trois de nos pions dans la boîte ! Leur présence interdit deux défenses essentielles :

-- la défense de "2e rangée" qui se fonde sur le pat.

-- la défense de type Centurini qui se fonde sur un échec en 3e rangée.

Si l'on supprimait ces trois pions, les Blancs annuleraient aisément. En exceptant les coups mettant la Tour en prise, tous les coups légaux sauveraient la partie, sauf le suicidaire Re1? et, bizarrement, le coup de la partie (à suivre).

Il y a tout de même un cas ou deux où la présence d'un pion donne un nouveau débouché à la défense. Comme l'a pressenti Nyar, les Noirs au trait gagneraient. Considérons donc le coup 54 Tc7, qui ressemble à un coup d'attente, mais n'en est pas tout à fait un. Les Noirs répondent 54...Th2+ et maintenant, la première constatation désagréable est que le Roi ne peut venir en f1 (en effet, aussi bien Fe4 que Re3 ou Re4 gagne).



Le coin le plus confortable pour la défense, correspondant à une case angulaire de la couleur du Fou, comme expliqué le 11/02/2007 à 15h42, est interdit.

Essayons donc 55 Rd1. Alors 55...Re3. Avec la TB en c6, il n'y avait maintenant que Rc1 qui perd (analyse de Nyar). Mais ici un petit coup intermédiaire sauve la mise : 56 Te7+!



Après 56...Fe4 57 Rc1! Tc2+ 58 Rb1!! la batterie est inoffensive, la Te7 étant "planquée". Et sur ...Txc3+ le Roi monte en a3 et... l'on repart vers l'autre coin confortable a8 !

8/4R3/8/8/4b3/1PP1k3/P1r5/1K6





puch, le 11/04/2013 - 14:39:14
Par contraste, après 58.Rd1?? c'est le pion supplémentaire en c3 qui interdit la défense typique par 59.Tc7, qui annulerait sinon.


erony, le 11/04/2013 - 14:46:05
Exact puch, je voulais en parler dans une autre variante, mais on ne répète jamais assez les bonnes choses !

Nulle.

8/2R5/8/8/4b3/1P2k3/Pr6/3K4




erony, le 11/04/2013 - 14:52:06
J'oubliais de répondre à Nyar, dans le style Mieses : avec les pions, no pat, sir !


erony, le 11/04/2013 - 15:27:12
Erratum : "aussi bien que Fe4 que Re3 ou Rf3 gagne."

Un autre exemple, qui n'est pas de tout repos, où un malheureux pion sert tout de même. Essayons 54 Tc4+ Fe4 55 Rd2 Th2+ 56 Rc1 Re3.



Sans le pion c3, nous serions dans un confortable Kling & Kuiper. Bon mais, ayant vu ce qui précède, je joue tranquillement 57 a4 Tc2+ 58 Rb1! puisque (malin) mon pion b3 protège ma Tour : Txc3+ 59 Rb2.



Mais là-dessus mon adversaire m'assène 58...Fd3!. Si j'ai évité l'infarctus, je trouve l'unique coup.

Trait aux Blancs. Domination de la Tour ? Presque.


8/8/8/8/P1R5/1PPbk3/2r5/1K6





JR_Koch, le 11/04/2013 - 19:30:29
Sans vouloir interrompre l'exposé de cette variante, j'aurais préféré (intuitivement) au premier coup 1.Tf6 et si 1...Th2+ 2.Rf1 et le roi noir ne peut pas s'approcher.


erony, le 11/04/2013 - 21:49:53
C'est tout à fait mon avis, JR.

Non, il n'y a pas d'interruption, la variante précédente étant terminée (je laisse aux promeneurs la joie de trouver l'unique coup du dernier diagramme. Et encore y en aurait-il une, elle serait la bienvenue, cet article doit vivre, comme les autres. Enfin, certains autres.

Mais je souhaitais montrer les affres des autres suites pour en arriver logiquement au bon Tf6!. Et j'avais presque fini : 54 Rd2 Th2+ 55 Rc1! Tc2+ 56 Rd1!! cette fois, car d'une part la TB est en prise sur 56 Rb1?, d'autre part le RN n'est pas encore en e3. Et conclure qu'aucune de ces défenses n'était vraiment confortable.

Je voulais donc, avant de poursuivre la partie, terminer l'analyse du premier diagramme par le coup cochranien de JR. Toutefois, une explication s'impose, si l'on se souvient de la discussion ici, où j'avais quelque peu malmené (le 23/11/2010 à 16h25) le petit père Cochrane, allant jusqu'à lui préférer le chanteur de twenty flight rock .

Ma conviction concernant le "coin confortable" est fondée à 75% (voir lien à 14h31) sur le fait que "Lolli 2", apparentée à Philidor, mais avec les Rois sur la colonne-Cavalier est nulle (ne pas confondre avec Lolli 1, avec les Rois sur la colonne-Fou, qui est gagnante). Mais voilà, dans la défense de Lolli 2, l'espace du côté opposé est essentiel (souvenez-vous de 7...Th2!!). Et donc, on ne peut rien espérer de cette défense dans le cas présent, où ledit "espace opposé" est encombré de ces misérables pions importuns.

Ajoutons qu'une autre arme défensive, Kling & Kuiper, tombe ici précisément... dans l'exception, avec, comme pour Szen, la Tour défensive sur la colonne-Cavalier.

L'exception (c'est perdu).



La règle (c'est nul)



Pas de chance, le FN est sur cases blanches, on ne peut avoir que l'exception.

Bref, le "bon coin" ne l'est plus, à cause de ces maudits pions : les unes après les autres, presque toutes les défenses essentielles sont annihilées.

Cochrane, c'est le moins qu'on puisse dire, n'a pas les mêmes exigences ! D'accord, je considère la découverte de Cochrane comme secondaire, mais voici enfin un cas où, si j'ose dire, elle sert vraiment à quelque chose !

Et donc 54 Tf6! Th2+ 55 Rf1! faisant en effet comme si les pions n'existaient pas. Et sur 55...Txa2 on pousse 56 c4 ou b4, et ainsi de suite jusqu'à ce que notre adversaire soit contraint de nous en débarrasser.

8/8/5R2/5b2/2P2k2/1P6/r7/5K2





erony, le 12/04/2013 - 20:49:29
Mais il fut joué 54 Td6?. Le seul mérite de ce coup est qu'il est de longueur 1, le minimum, qu'il peut donc être exécuté plus vite, évitant peut-être aux Blancs de perdre au temps (Karpov avait fait un jour un commentaire semblable).

Après le naturel 54...Th2+ 55 Rd1 Re3 56 Rc1 Tc2+ il n'est pas possible de venir en b1, la Tour blanche étant toute seule en rase campagne (...Td2+). D'où 57 Rd1.



Le gain s'obtenait illico par 57...Tb2! : ce serait un confortable Szen sans le pion c3 après 58 Tc6, comme puch l'a fait remarquer plus haut (hier à 14h39). Mais ici, il ne reste que 58 Re1, après quoi ...Th2 puis ...Fe4 gagne la mise.

Il fut joué à la place 57...Txc3?! qui ne compromet pas le gain, la partie gardant un aspect philidorien. Puis 58.Re1 Tc1+ 59.Td1 Tc8 60.Td5 Fe4! 61.Td7 Tc1+ 62.Td1 Tc2 63.Td8 Txa2 64.b4 Ta1+ 65.Td1 Ta8 66.Td7.

A présent, que jouez-vous avec les Noirs ?

r7/3R4/8/8/1P2b3/4k3/8/4K3




puch, le 13/04/2013 - 01:03:07
Peut-être 66...Ta4.

On doit se débarrasser du pion blanc pour pouvoir mettre la tour blanche en zugzwang et la chasser de la 7è rangée.

66...Tb8?! 67.Rd1! (impossible sans le Pb4)
67...Txb4? (67...Tc8 est sans doute toujours gagnant, mais on piétine)
68.Tc7 ne fait que nulle. (Szen, c'est bien ça ?)

66...Ta4 67.b5 Tb4 et le roi blanc ne peut jouer sous peine de Tb1+, donc on peut ensuite gober le pion:
68.b6 Txb6 69.Td8 Tb2 (Philidor, là j'en suis sûr!)
70.Td7 Ta2 71.Td8 Tg2 72.Tf8 Fg6 73.Tf6 (ou 73.Rf1 Tg5 74.Re1 Tc5 75.Td8 Fh5 76.Rf1 Tg5 et mat par Fe2+ et Tg1)
73...Fd3 74.Te6 Fe4 75.Tf6 Te2+ 76.Rd1 Tb2 et il faut donner la tour pour éviter Tb1#.


thierrycatalan, le 13/04/2013 - 07:38:15
Facile ? vous avez dit Facile ?

j'ai été intrigué par cette finale par tous les commentaires précedents.

Il est certain que la présence de quelques pions sur l'échiquier dans les deux camps, peut rendre cette finale (Tour+Fou vs Tour) très complexe, difficile à évaluer et à jouer.
Quasi impossible de prévoir le résultat nulle ou pas.

je me suis donc interessé à la position basique sans les pions ...

A l'heure où les tables bases existent (RB+RN+TB+TN+FB), il n'y a aucun espoir de jouer contre un engine cette position.
Mais SANS les tablesbases ? est ce que Fritz Trouvera le gain en mode autoplay ? je suis en train de vérifier cela.

Etant plutot un faible joueur en finale, j'ai voulu d'abord regarder cette finale (sans pions) en jouant contre le Fidelity Par Excellence, en prenant le camps sans le Fou ....
Et bien la machine a été incapable de me battre ! je tenais la nulle (largement > 50 coups joués )

cordialement






erony, le 13/04/2013 - 09:56:49
Thierry : sans tablebases (qui pour T+F/T ont tout de même plus de 20 ans), je suppose que la machine aura du mal pour le gain de Philidor rappelé ci-dessus par puch, qui demande 15 coups dans la position originelle (la machine dit 21 car elle considère le trivial TxF). Quoique mon vieux Fritz 5,32, que je croyais sans tablebases, y parvienne tout de même. La méthode pour apprendre cette finale est d'étudier les positions-clés et non, comme disait quelqu'un, de "jouer une dizaine de blitz" contre un ordi.

Puch : eh bien, 66...Tb8? fut joué dans la partie, la faute est plus grave car il y a mieux que 67 Rd1? (...Tc8! en effet). Le bon coup fut joué en réplique par notre "lapin".

D'accord pour 66...Ta4! et tout ce qui suit, quoique 66...Ta2! me paraisse encore plus clair. Et bravo pour connaître aussi bien Philidor, contrairement à une tripotée de gens à 2600 et plus.


erony, le 15/04/2013 - 11:31:15
Donc après 66...Tb8? les Blancs jouèrent l'unique 67 Td2!



Certes, la défense de 2e rangée ne deviendra efficace qu'après la disparition du dernier pion : 67...Txb4 68 Te2+!, mais il y a une autre idée : 67...Fd3 68 Th2! pour une "défense de 3e rangée" à la Centurini.

68...Tf8 69.Th3+! Rd4 70.b5



Si maintenant 70...Rc3 (souvenez-vous : les "4 cases sur la ligne de clouage") 71 Th1 les Blancs sont sauvés, pion "b" ou non, puisqu'ils ont le coup d'attente Tg1.

Il s'ensuivit un paquet de coups sans histoires : 70...Tf1+ 71.Rd2 Tf2+ 72.Re1 Te2+ 73.Rd1! Rc3 74.Th8 Tf2 75.Tc8+ Fc4 76.Te8! La nulle de Szen. 76...Fxb5 Le décompte des 50 coups peut commencer. 77.Tc8+ Fc4 78.Te8! De nouveau la nulle de Szen.

Tf7 79.Te3+ Fd3 80.Te8 Tf5 81.Tc8+ Fc4 82.Te8! Tf1+ 83.Te1 Tf8 84.Te3+ Fd3 85.Te7 Tf6 86.Tc7+ Fc4 87.Te7! Tf3 88.Te8 Tf6 89.Te3+ Fd3 90.Te8 Tf7 91.Tc8+ Fc4 92.Te8 Tf3 93.Te7 Fb5 94.Tc7+Plus simple 94 Te5 ou Te6. Rd3 95.Re1! Tf8 96.Te7 Fc6 97.Ta7 Fe4 98.Ta3+ Rd4 99.Re2 Th8 100.Ta4+ Re5 101.Rd2 Th2+ 102.Rc3 Tc2+ 103.Rb3 Tc7 104.Tb4 Fc2+ 105.Rb2 Rd5 106.Tb5+ Rd4 107.Tb4+ Rd3 108.Tb8 Rd2 109.Td8+ Fd3 110.Tb8 Tc1

Que jouez-vous à présent ?

1R6/8/8/8/8/3b4/1K1k4/2r5





puch, le 15/04/2013 - 12:30:03
En zeitnot, comme l'étaient sans doute les joueurs, je jouerais 111.Tb4 avec l'idée 111...Fc4 112.Ra3 Rc3 113.Tc2+ Rb3 114.Tb2+. La fameuse seconde rangée.


Chemtov, le 15/04/2013 - 12:41:36
113.Tb3+ probablement


erony, le 15/04/2013 - 14:47:53
Bravo à tous deux !

Mais il fut joué 111 Ra2?, abandonnant sans raison la défense de 2e rangée, qui se trouve en l'occurrence la colonne "b". On pouvait la maintenir comme déjà dit par Puch & Chemtov en jouant 111 Tb4! Tb1+ 112 Ra3 ou 111 Tb3! Fc2 112 Tb4!.

La punition était 111...Fc4+! (pas facile à voir en 2 secondes) menant à Lolli 1, qui gagne... juste avant l'application de la règle des 50 coups (sans prise, il faudrait tenir jusqu'au 125e coup noir) : 112 Rb2 (112 Ra3 Ta1+ revient au même)



112...Tc2+!

113 Ra3? perd la Tour.
113 Rb1?! Rc3! suivi de ...Th2 ou g2 est clair.
113 Ra1! est le plus exigeant : comment achever la bête ? Un seul coup gagnant (mais je vous ai presque tout dit).

1R6/8/8/8/2b5/8/2rk4/K7





JR_Koch, le 16/04/2013 - 13:33:08
Je suppose qu'il faut éviter le piège 113...Rc3 ? 114.Tb2 ! forçant soit le pat soit l'échange de tours.
Donc 113...Ta2+ 114.Rb1 Rc3


erony, le 16/04/2013 - 18:18:07
Bravo JR et merci de votre fidélité.

Diagramme après 113...Rc3? 114.Tb2!!



Il faut donc jouer comme indiqué par JR 113...Ta2+!! 114.Rb1 Rc3! 115.Rc1 Fa6! (Lolli 1, que nous poursuivons un peu pour ceux qui découvrent cette finale).



116.Tb6 Fd3 117.Tc6+ Fc4 118.Tb6 Tc2+ 119.Rb1 Te2 120.Ra1 Te5! 121.Tb8 Ta5+ 122.Rb1 Fd3+ gagne avant le gong !

Au lieu de quoi les Noirs jouèrent 111...Rc3?. Tout rentre dans l'ordre (si l'on peut dire). Mais l'épopée est loin d'être terminée. Pour le théoricien du moins, car il ne fait plus de doute que les Blancs sont normalement sauvés, pourvu qu'ils ne soient pas obligés de donner leur Tour contre le Fou avant le 126e coup. Voire pire...

112.Tb3+ La menace ...Fc4+ ne plaisantait pas.
Rc4 113.Tb8! Ff5 114.Tf8 Tc2+ 115.Ra3 Tf2 116.Tf7 Tf3+ 117.Rb2! Tb3+ 118.Rc1 Fe4 119.Tc7+ Rd4. De nouveau une crise.

Quel est le plus sûr ? En oubliant la règle des 50 coups.

8/2R5/8/8/3kb3/1r6/8/2K5





ThL, le 17/04/2013 - 01:32:46
Mon premier instinct me disait de jouer 120. Td7+ pour obtenir à nouveau une position de type Cochrane après 120... Fd5. Et puis j'ai vu 120... Re3 qu'on doit pouvoir ranger dans la catégorie « voire pire ». L'instinct n'est donc pas très fiable à une heure du matin.

Le deuxième coup candidat naturel serait 120. Rd2 pour ressortir de la bande. Cette fois on « menace » vraiment Td7. Sur 120... Tb2+ ou 120... Td3+ on doit pouvoir revenir par 121. Rc1 et je ne vois pas comment les Noirs peuvent progresser.


erony, le 17/04/2013 - 09:32:06
Consolez-vous, ThL, en vous disant qu'à "une heure du matin", votre "instinct pas très fiable" vous fait jouer comme un 2680 !

Aussi incroyable que cela semble, il fit joué en effet 120 Td7+?. Ma remarque de 18h18 était délibérément ambiguë ! "Les Blancs sont normalement sauvés", disais-je. Mais quand de super-joueurs doivent se transformer en "singes frappeurs de pendule", plus rien n'est "normal".

120 Rd2! est l'un des deux coups que je recommanderai ici, même si j'en préfère (légèrement) un autre. Bravo. Peut-être aurez-vous le temps de l'indiquer. Je laisse une heure ou deux avant de reprendre cette épopée.


ThL, le 17/04/2013 - 09:56:39
120. Rd1 peut-être ? 120... Re3 ne donnerait que la position de Szen.


erony, le 17/04/2013 - 17:52:13
120 Rd1! est bon aussi, revenant au même que 120 Rd2! ; celui auquel je pensais était 120 Tc8!

Bah ! On pourra soutenir que c'est une question de goût, entre 120 Tc8! et 120 Rd2!.

Je préfère le premier, arguant que le seul coup dangereux en apparence est 120...Re3 qui donne un immédiat Szen : 121 Rd1!.



Le second est excellent aussi, en considérant 120...Tb2+ 121 Rc1 Th2 122 Td7+ (122 Tc8!) Re3 123 Tc7! : Kling & Kuiper.



On aurait pu jouer aussi l'élégant 123 Td2 mais pourquoi "entrer dans les broussailles", comme disait O'Kelly ?

Peut-être me répondra-t-on que 120 Tc8! Tb1+ 121 Rd2 Tb2+ rentre dans la 2e suite et donc c'est kif-kif. Mais mon goût personnel, fondé sur un conseil de Karpov (et aussi de Portisch), est d'envoyer un message à mon adversaire : je ne fais rien, puisque vous ne menacez rien (il n'y a évidemment pas de zugzwang ici !), je vous montre ainsi que je maîtrise la position, vous vous agitez sans raison, j'attends donc votre proposition de nulle !

Notez que je viens de faire allusion à une pratique civilisée, fort menacée durant ces dernières années, mais dont quelques événements récents nous laissent croire qu'elle reviendra.

Après l'horrible 120 Td7+? la partie aurait dû en effet s'achever : 120...Re3! suivi d'un mat en 2. Pourtant, ThL, vous n'avez pas encore vu le "pire".

8/3R4/8/8/3kb3/1r6/8/2K5





erony, le 17/04/2013 - 18:07:39
Seulement voilà, cadence de sauvages aidant, les deux joueurs ont la tête dans le sac : 120...Fd5? obtenant en effet, dit justement ThL, une "position de type Cochrane".
121.Td8 Th3 122.Rd2 Th2+



123.Re1? [123.Rd1! serait le vrai Cochrane ; jouer en e1 part d'un bon sentiment : rejoindre le meilleur coin après nettoyage des scories de l'aile-Dame. Mais...]

123...Re3! Un stratagème classique. La menace de mat permet de s'approcher.
124.Rd1 Fe4! 125.Rc1 Tc2+! Les Blancs peuvent demander la nulle par application de la règle des 50 coups, mais ne le font pas. Soit ils n'ont plus le temps de savoir où ils en sont, soit ils trouvent jouissif de continuer en plaçant sur la tête de leur adversaire une "épée de Damoclès". Ce qui précède et ce qui suit nous incline à pencher pour la première hypothèse.

126.Rd1 Tc7



127.Te8?! [127.Re1 est meilleur : Tc1+ 128.Td1 Tc2 interrogeant l'adversaire sur sa connaissance de Philidor]

127...Tc6 128.Te7 Tc8 129.Te6 Th8 130.Re1 Est-ce le coup réellement joué ? [quoique 130.Rc1 Tb8 ne vaille pas beaucoup mieux] Alors, le "pire" aurait pu arriver : 130...Th1#

7r/8/4R3/8/4b3/4k3/8/3K4





erony, le 17/04/2013 - 18:40:42
Les émotions ne sont pas tout à fait terminées.

130...Tc8?! 131.Td6



Tf8? [131...Tc2! 132.Td7 Tb2 133.Td8 Tg2 134.Tf8 Fg6! Philidor; ou 131...Th8 répétant les coups, "pour voir"]

132.Td2! Fd3 133.Te2+! Défense de 2e rangée.



133...Rd4 134.Tf2 Th8 135.Rd2 Ta8 136.Tf7? [136.Tf4+ Fe4 137.Tf2! maintenant ladite défense]

136...Ta2+! 137.Rd1 Rc3 138.Tc7+ Fc4 139.Re1 Th2? Le dernier coup joué est aussi la dernière faute : 139...Te2+! 140.Rd1 Te8 suivi de la mini-moulinette habituelle ...Ta8!, Re1, ...Tf8!. ½–½

Après le coup joué, la nulle fut conclue. De toute façon 140.Te7! est Kling & Kuiper.

8/2R5/8/8/2b5/2k5/7r/4K3





erony, le 17/04/2013 - 18:47:36
Eh bien voilà, cette partie nous a permis de tout réviser, non ? Sauf peut-être Crosskill 1 (je ne parle pas de Crosskill 2, voulant à tout prix demeurer dans l'humain).

J'avoue avoir rarement rencontré, dans ma vie, un exemple ayant autant de vertus pédagogiques.

Les lapins sont peureux, dit-on ? Celui-ci, au contraire, ne manque pas d'audace. Qu'il veuille bien m'excuser de l'avoir un peu placé sur le grill (quoique je préfère le civet, en l'occurrence). Il me pardonnera sans doute en considérant que c'est pour la bonne cause.

Critiques et remarques bienvenues. Bonne lecture.


JR_Koch, le 18/04/2013 - 10:58:04
Par curiosité j'ai cherché à quelle cadence s'est jouée cette partie : 2h/40 coups + 30min, sans incrément.
Elle s'est donc probablement terminée avec quelques secondes à la pendule pour les deux joueurs.


erony, le 18/04/2013 - 11:56:08
Sans incrément, carrément... Encore pire que ce que je pensais.

Puisse mon travail constituer un plaidoyer pour l'abandon définitif de ces cadences, non plus de sauvages, mais de fous furieux.


regicide, le 18/04/2013 - 12:54:54
Excellent travail, erony.

Je crois avoir à peu près tout saisi, même si les positions théoriques de base (Cochrane, Crosskill, Kling & Kuiper, etc...) ne me sont pas toujours très familières.

Que de subtilités avec si peu de pièces! Merci à toi en tout cas pour cet exposé limpide et passionnant.


erony, le 18/04/2013 - 15:59:20
Merci Régicide, cela fait chaud au coeur.

Ne te casse pas la tête avec Crosskill dans l'immédiat. Le kit de survie est :

-- Szen (hier à 17h52),
-- Kl & Ku (ibidem),
-- en tenant compte de leurs exceptions (le 11 à 21h49),
-- Centurini (esquissé le 15 à 11h31),
-- la 2e rangée (hier à 18h40),
-- et, tout de même (!) Cochrane (hier à 18h07).

Et, si tu as la pièce de plus, Philidor (version allégée le 16 à 18h18).


erony, le 18/04/2013 - 16:02:41
Attention aux exceptions : Svidler est tombé dans l'une d'elles dans son blitz contre Carlsen (ci-dessus 14 juin 2011).


liamborough, le 01/07/2013 - 00:52:13
Une parenthèse pour ajouter ce fil "nouveauté théorique en finale" par Erony dans la section Etudes.
A partir du 06/03/2013 - 22:48:45, un petit bilan avec le matériel roi-tour-fou contre roi-tour, notamment un renvoi vers ce post, et une étude assez complexe avec ce matériel à partir du 05/04/2013 - 12:00:39.




arnackor, le 27/08/2013 - 15:01:44
Capté à Nancy

Vous pouvez réfléchir aux coups joués avant que les annotations apparaissent dans la vidéo au fur et à mesure.


erony, le 27/08/2013 - 15:35:18
Merci Arnackor pour cette agréable détente.

Oui, le joueur des Noirs connaît presque Sz, mais pas encore Kl & Ku.

Un détail toutefois : la réclamation des Noirs pour cause de 50 coups semble venir tout de suite après la faute blanche (à moins d'une coupure ?). Et donc même en cas de 3 Td6!, les Blancs n'auraient pas pu gagner avant le gong ! Une autre Timman-Lutz ?


arnackor, le 27/08/2013 - 23:48:24
Exact, il était déjà trop tard pour pouvoir compléter la manœuvre de gain en entier.


erony, le 28/08/2013 - 21:12:37
La même issue inespérée avait été vécue par MVL contre Nguyen Ngoc Truong Son en 2008.

Christopher Lutz signale dans son livre le paradoxe qu'un mauvais coup, normalement perdant, force la nulle immédiate dans cette circonstance.

Notons aussi que le Td6! raté (du moins moralement) est exactement, à couleurs renversées, le ...Te3! (qui, lui, fut effectivement joué) de Leko-Ivantchouk présenté ici. Ce que j'ai appelé le "procédé anti-Centurini", empêchant le clouage du Fou sur la 3e rangée du défenseur.



© 2000-2017 - France Echecs