France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Tuesday 18 June 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
La revue Europe-Echecs n° 753 - Mai 2024 : Les Opens de plus en plus populaires mais dissuasifs pour les super GMI par Europe Echecs le  [Aller à la fin] | Actualités |
Plus de 2500 joueurs ont participé aux 3 opens qui se jouaient dans l’ombre du tournoi semi-rapide « Grenke » à Karlsruhe réunissant les joueurs du top avec une cadence inhabituelle (45 minutes + 10 secondes par coup). Pas de surprise avec une nouvelle victoire du meilleur joueur du classement mondial, Magnus Carlsen. Le champion du monde officiel, le Chinois Ding Liren, partage la dernière place, accentuant le malaise car il semble dans une phase de doute et supporte de plus en plus difficilement la pression.

Le succès remporté par les opens est incontestable. Une démonstration, si nécessaire, que les échecs « classiques » restent populaires chez les joueurs de club. Peut-on conclure qu’une sorte de clivage est survenu entre cette catégorie de joueurs et ceux qui pratiquent essentiellement le jeu en ligne, plutôt favorables aux cadences rapides ?

Une situation assez cocasse est survenue après la victoire convaincante de l’Américain Hans Moke Niemann en solitaire avec 8 points sur 9 possibles dans l’Open A. Il obtient sa place pour l’année prochaine dans le tournoi des super GMI, alors que Carlsen l’a accusé de tricher lors de la « Coupe Sinquefield » du tournoi de Saint-Louis 2022, sans en apporter la preuve. De quoi apporter quelques soucis aux organisateurs lors de la prochaine édition. Depuis, la menace d’un procès en diffamation a disparu. Les choses se sont conclues à l’amiable, sans doute avec l’aide de quelques poignées de dollars.

On assiste en parallèle à un autre phénomène avec la montée en puissance de nombreux jeunes joueurs, dont beaucoup proviennent d’Asie. Face à cette nouvelle vague, la plupart des joueurs les mieux dotés sur le plan du classement Elo hésitent à se mêler dans l’arène des combats de gladiateurs que représentent les tournois opens.

C’est pourtant le risque qu’a pris le jeune Indien Arjun Erigaisi lors de l’Open de Minorque en Espagne. Un pari risqué puisqu’il devançait d’une centaine de points Elo ses principaux concurrents. Arjun remporte le premier prix invaincu avec 6 victoires et 3 nulles et un gain d’à peine 3 points Elo. L’exercice est particulièrement périlleux car une ou deux nulles supplémentaires et cela conduisait à la sortie du « Top 10 » mondial. Ce qui équivaut à quitter la zone de confort pour les invitations à des super tournois.

Etant donné la participation de nombreux très jeunes joueurs dans les opens, nous avons analysé ce phénomène dans un mini dossier concernant les petits prodiges avec un gros plan sur le jeune Argentin de 10 ans, Faustino Oro, et déjà un Elo proche de 2350.

« Le problème avec les opens n'est pas que les meilleurs joueurs aient si peur, c'est que les prix de la plupart d'entre eux sont trop bas et non garantis. La FIDE utilisant un circuit pour inciter les joueurs à y jouer gratuitement est dommageable pour l'écosystème à mon avis. » Le GMI Anish Giri

C’était un grief porté notamment par Bent Larsen il y a un demi-siècle, à l’encontre des joueurs soviétiques qui étaient salariés par l’état (les Chinois de nos jours !?), contrairement aux joueurs venus d’Occident. La position des super GMI est de plus en plus fragilisée puisque, pour prétendre jouer au plus haut niveau, ils ont besoin de secondants pour les préparations, d’une équipe solide pour le coaching et d’user d’une technologie dernier cri. Le problème posé par l’argent devant la difficulté de trouver des sponsors se fait cruellement sentir pour certains.

Bonne lecture.
Georges Bertola
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html

— Abonnement à la revue Europe-Echecs : https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
— Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne" https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

— Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess » www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
— SimpleChess Google Play https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess
— SimpleChess App Store https://apps.apple.com/fr/app/simplechess


Ah ! Europe Echecs ouvre à nouveau le débat :
Le jeu d'échecs est- il d'abord un jeu de passion pour le plus grand nombre ou bien un métier réservé à une élite professionnelle surdouée ??

C'est le genre de question que se posent tous les enfants au conservatoire de musique ( inscrits par les parents...) à un moment ou un autre ...

Je prends la comparaison entre le jeu d'échecs et la musique car l'histoire est riche d'enseignement...tant au niveau des compositeurs ( tous des pratiquants d'un ou plusieurs instruments) que des musiciens interprètes faisant partie d'un orchestre symphonique professionnel ou d'amateurs très qualifiés jouant dans les formations municipales ...

Si Giri joueur professionnel, ne veut pas jouer aux echecs dans un Open avec des milliers d'amateurs , sous prétexte de conserver son " Elo " alors il ne mérite pas le respect et l'admiration de tous ses abonnés amateurs qui le suivent sur les réseaux sociaux ( aussi rémunérateurs) ...qu'il fréquente plutôt son banquier à la table plutot qu'un échiquier convivial.

Ce classement elo est vraiment une drogue malsaine et toxique pour les joueurs d'échecs


Renan, le
Bonjour,
EE avait déjà fait un nmr sur les jeunes (Gmi) en devenir il y a quelques années et c'est très intéressant de voir que certains jeunes ont un elo de plus en plus fort, de plus en plus tôt.
Ensuite il y a toujours le débat sur les échecs en cadence classique et les rapides, débat qui existe depuis au moins 20 ans, chacun doit y trouver son compte...
Et comme dans tous les sports, il faut une base et une élite, en somme rien de neuf.


Chemtov, le
@thierrycatalan : Ce n'est pas Giri, les pros ou l'elo qu'il faut juger. Mais la FIDE qui utilise l'elo comme mode de sélection.


Orouet, le
"Ce classement elo est vraiment une drogue malsaine et toxique pour (tout) les joueurs d'échecs "
+1 TC !


Renan, le
Pas pour moi en tout cas, vu mon classement !
Mais parfois j'ai la chance de voir la mine déconfite de mon adversaire qui c'était fait un jugement rien qu’à celui ci.


Heureusement qu'aucun mathématicien fou n'a jamais inventé un classement "Elo" pour savoir si JS Bach était mieux classé que Mozart ou si Beethoven était meilleur que Purcell ou Rossini...


Reyes, le
https://www.europe-echecs.com/art/numero-de-mai-d-europe-echecs-9225.html


Le problème des opens de parties lentes avec des milliers de joueurs, c'est qu'il y a aussi des milliers de téléphones portables, des milliers de déplacements et autres interactions pendant que les rondes se jouent, etc. et en général seulement une poignée d'arbitres pour gérer toute cette foule...


Renan, le
Pas pour moi en tout cas, vu mon classement !
Mais parfois j'ai la chance de voir la mine déconfite de mon adversaire qui s'était fait un jugement rien qu’à celui ci.
Je corrige.


ref Pascal : bien naturellement que dans un Open avec des centaines d'amateurs passionnés, les conditions de jeu ne sont pas les mêmes que dans un open fermé à 9 joueurs priviligiés invités par un milliardaire ....
mais on parle bien du même jeu : les échecs .
et Pour ce qui est de l'usage du téléphone...je l'utiliserais pour faire des photos souvenirs de tous les GMI célèbres que je pourrais croiser !

Et si j'ai la chance de jouer assis devant un GMI , il ne me viendrait pas une seule seconde à l'esprit de tricher avec Fritz ! jouer contre un GMI est un souvenir inoubliable priviligié et rare pour n'importe quel amateur !
Ma seule préoccupation sera de lui faire signer un autographe devant le scor un-zero de ma feuille de partie !

J'ai ainsi de beaux souvenirs de mes parties jouées (en simultané) face à Kortnoij, Spassky, Cebalo, Miralles.... dans lesquelles je n'ai pas triché ( quelle idée saugrenue, j'étais admiratif plutôt !) ! et je pense que la quasi totalité des amateurs d'échecs auraient fait comme moi ....


Meteore, le
Je commence à m'approcher de la fin de la revue (comme d'habitude très dense!) et j'en arrive au test de l'escalier (un de mes moments favoris).

J'en suis au n°1 normalement destiné aux 1400/1600 (cf diagramme aprés 6....h5! très bon coup je trouve, destiné à éviter la manœuvre g4,Cg3 qui libérerait le Ce2 actuellement bloqué en e2 )

la question est de trouver le coup blanc dans cette position : 7.????

A mon sens le coup à trouver, est très beau stratégiquement, mais vraiment difficile! Je pense sensiblement supérieur au niveau 1400/1600. (Personnellement j'ai eu du mal , mon test de l'escalier commence mal! mais je comprends bien les choses (je pense) maintenant, après avoir regardé la solution, d'autant plus que c'est une position de type défense Philidor que je connais assez bien )


NB : pour ceux qui veulent y réfléchir par eux même,

NE LISEZ PAS LA SUITE



Il s'agit de trouver 7.Cg1! , en effet les deux cavaliers blancs sont médiocres (surtout le Ce2) le Cc3 est contrôlé par le pion c6 et le Ce2 ne peut pas faire la manœuvre classique g4 suivi de Ce2-g3 grâce au pion h5 noir.

Il est donc tout à fait logique de l'amener en f3 où il sera bien mieux, mais c'est au prix de deux temps perdus en début d'ouverture. psychologiquement c'est très difficile!

Je sais aussi que ce type de repositionnement du cavalier existe plus souvent à l'aile dame où l'on voit régulièrement : Cd2-b1-c3

A mon avis difficile pour le niveau 1400/1600 (d'autant plus qu'il a été "upgradé" récemment) mais peut être me trompe-je?

qu'en pense Marc? et vous qu'en pensez vous? surtout si vous êtes dans cette tranche elo




Introuvable , en effet, et même pour beaucoup plus fort, à mon avis ...


Chemtov, le
''en effet les deux cavaliers blancs sont médiocres (surtout le Ce2)''.

Mais non. Il est très bien ce cavalier en e2.

On joue 7.d5, puis dxc, g3, Fg2, Fe3, 0-0. Ou bien dxC, Cg3, Cf5 (si Fb7). Avec une Sicilienne très agréable pour les blancs. Non ?

Cg1 est probablement un coup d'ordi. C'est comme ça qu'on écrit les livres d'échecs aujourd'hui... Quelle misère...


Je n'avais absolument pas pensé à jouer cavalier en g1 après avoir passé plus de 5 minutes sur la position ...
Par contre il y avait plein d'autres coups qui me plaisaient pour aérer la position blanche un peu comprimée !


Chemtov, le
Ben... vous pouvez aussi terminer le développement par g3, Fg2, 0-0. Bon... après... quand on s'amuse à jouer les ''oreilles d'âne'' (a3,h3) dans les six premiers coups, c'est sûr qu'on peut se créer des problèmes stratégiques qui demandent alors des réponses tout aussi bizarres. Comme quand Nakamura commençait par 1.h4. Pas nouveau d'ailleurs. C'est ce que m'avait dit un des frères Meinsohn quand j'avais 14 ans. Si tu veux voir si tu comprends les échecs, entraîne toi avec quelqu'un sur 1.h4 h5. Et refaites le monde ! (et la théorie...)


Meteore, le
précision : il s'agit de notre grand espoir français, Marc Andria, avec les blancs.


Meteore, le
@Chemtov :

"Mais non. Il est très bien ce cavalier en e2"

Je ne pense vraiment pas :

* Il ne peut pas aller en c3 car il y a déjà un cavalier
* s'il va en g3 il se fait chasser par h5

Si on essaye de transposer dans une sicilienne avec les blancs, on aura le problème de ne jamais pouvoir le faire accéder à la case d5.

par exemple :

7.d5 (comme tu proposes)

7......a6 (il faut garder le F en c8 pour le moment afin de surveiller la case f5)

8.dxc6 Cxc6
9.g3 Fe7
10.Fg2 Fb7 (maintenant que le cavalier ne peut plus passer par g3)
11.Fe3 Cb8 (vers d7 et aère le Fb7)
12.00 Cbd7 (cf diagramme)


Il me semble que c'est une mauvaise sicilienne pour les blancs avec un Ce2 toujours "englué"




Chemtov, le
Et je n'ai pas le droit de jouer Fg5 ? Au 8ème, 9ème, 10ème, 11ème coup ? Quand je vois d6-e5 plus h5... c'est tentant.

Et dans l'ère pré-ordi, on jouait sans problème la position que vous montrez. Mais sans pion h5.


Pourquoi tant de haine envers le classement elo ? C’est un très bon système, envié ou adopté par d’autres sports, qui tient compte du classement des adversaires et non du tour atteint dans un tournoi (tennis). C’est un excellent outil pour mesurer une progression, se motiver pour s’améliorer et cibler des ressources pour travailler. Ça permet de faire des appariements plus équitables dans les tableaux de type coupe. Qui voudrait un match Carlsen vs Caruana ou Nepo dès le premier tour d’une coupe ?

Par ailleurs la Fide utilise d’autres critères que le elo, notamment pour sélectionner les participants au tournoi des candidats, et il en va de même pour les organisateurs (par exemple Wijk an Zee où le gagnant du tournoi B gagne une place pour le A l’année d’après).

Bien sûr aucun système n’est parfait (cf qualification de Firouzja au tournoi des candidats), mais franchemment ce classement est bien utile.

Que souhaitez-vous d’autre à la place comme critères pour décider qui est invité à jouer tel ou tel tournoi, dans quel ordre on place les joueurs dans les matchs par équipe… ?


marcq, le
@Meteore, oui j'ai bien mal jugé la difficulté de cet exercice "1400-1600", ce serait plutôt "1400+1600" :) Je reconnais mon raté dans l'évaluation qui ne doit d'ailleurs pas être le seul sur les 228 positions de tests positionnels que j'ai proposé ces dernières années dans la revue. Je pense que je sous-évalue la difficulté de pas mal d'exercices, peut être par la contrainte de vouloir absolument construire une progression en escalier pour le côté ludique.

Cette position est extraite d'une partie récente jouée par Marc'Andria à Grenke. Cette manœuvre de Cavalier avait attiré mon attention avec l'idée que le Cavalier pourrait être mieux placé en f3 qu'en e2 pour notamment profiter de la case g5 que la poussée du pion noir en h5 a affaibli.

Chemtov nous rappelle qu'on peut aussi créer et jouer le "trou de Boleslavsky"


Meteore, le
en effet certainement intéressant d'intercaler Fg5.
par ex :

7.d5 a6
8.dxc6 Cxc6
9.g3 Fe7
10.Fg2 Fb7
11.Fg5 (à jouer avant que le Cavalier noir se repositionne en d7)

cf diagramme

et les blancs peuvent jouer avec l'idée :

d'échanger le Fg5 contre le Cf6 , puis de mettre le Cc3 en d5 et enfin de repositionner le Ce2 (englué) en c3 , puisque la case est maintenant libérée.

Il me semble que tout cela fonctionne bien mais est plus classique et finalement moins "accurate" que le surprenant Ce2-g1 de MAM.

A mon sens il ne l'a pas trouvé sur l'échiquier car j'ai vu que son adversaire avait joué trois fois en 2023 une défense identique (sans h5).

Il a donc eu le temps d'envisager en préparation le coup h5 avec la réponse Cg1






© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité