France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Friday 24 May 2024
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  

Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs
Dur dur de travailler les ouvertures par Domi77 le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
En ce moment j'essaie de travailler les ouvertures.
Et je me rends compte qu'il faudrait que j'y passe 2 heures par jour pendant 6 mois pour avoir un répertoire correct.
C'est au dessus de mes forces.
Par exemple, avec les blancs je joue 1.d4 et si les noirs jouent 1. ...ç5 !?! je suis déjà à l'ouest.
Je regarde la théorie et "psychologiquement" je peux tenter le gambit Morra. Mais celui-ci peut être refusé et ça peut se transformer en defense Française (1. d4 c5 2. e4 e6 3. Nf3 d5 4. e5).
Et donc si je rentre dans la benoni je met le pied dans une jungle épouvantable (vieille benoni, indienne etc.) qui en plus est jouée au plus haut niveau (Caruana,Mamedyarov,Ivantcuk) ...) ce qui est le signe que cette ouverture est tout à fait jouable coté noir.
En plus il semblerait qu'ils puissent jouer f5 relativement facilement.
1.d4 ç5 et la vie est belle ;o)
Quand je pense que c'est une branche "mineure" (par rapport aux est-indienne, structure carlsbad etc.) ça donne le tournis.

Comment faire pour travailler (et mémoriser!) les ouvertures ?



r2d2, le
@Domi77
Travailler les échecs, ça peut être considéré comme difficile, enfin c'est relatif, je travaille encore un peu les échecs à ce jour, j'ai plus de 60 ans, mais quand j'étais jeune, à 13-14 ans, je me levai échecs, je mangeai échecs, je me couchai échecs, bref c'était la passion dévorante (ça l'est toujours...un peu moins dévorante), je n'avais pas beaucoup d'autres loisirs, mais peu importe, ce jeu me rendait heureux. Je pense qu'il m a privé d'une jeunesse classique, mais grâce au jeu d'échecs, j'ai évité quelques écueils et jamais, je ne suis jamais ennuyé dans ma vie...et tout cela pour dire que le travail du jeu d'échecs ne m'a jamais paru comme étant difficile.


Meteore, le
@Domi:

A mon avis on ne te jouera quasiment jamais :
1.d4 c5 donc ne t'inquiète pas trop et ne perd pas trop de temps sur cette possibilité.

A la rigueur regarde un tout petit peu :

1.d4 c5
2.c3

et tu ne risques absolument rien avec les blancs...à part le fait que les noirs peuvent égaliser mais ce n'est pas trop grave.

Dans le livre de Ramesh il explique que les joueurs amateurs consacrent beaucoup trop de temps aux ouvertures.....


Il est extrêmement difficile de travailler les ouvertures à la maison, sans expérimenter et mettre en pratique très vite (dans la semaine) sur l'échiquier la compréhension et les connaissances acquises.
L'idéal est d'avoir un copain voisin de son propre niveau elo avec lequel jouer chaque des parties rapides (20 min chacun).

Il me semble vain de vouloir tester les ouvertures apprises contre Fritz jouant à 3000 elo : vous n'arriverez jamais à apprendre l'encyclopédie des ouvertures qu'il a en mémoire.

Je persiste à penser que jusqu'à un niveau international de MI en compétition , TOUTES les ouvertures connues sont parfaitement jouables pour les amateurs depuis le gambit dame jusqu'à l'italienne , en passant par la sicilienne le gambit Jaenish, le gambit evans ou la Hollandaise !

Le meilleur moyen que je connaisse pour étudier une ouverture, et de sélectionner et étudier quelques (environ 50) parties anciennes sur l'ouverture qui nous intéresse.

Attention je ne parle pas d'étudier seulement les dernières parties de GMI du top 10 mondial ... mais des parties tirées des années 1950-2200 de forts joueurs maitres fide, maitres international, GMI normaux, sans oublier les maitres du passé (Alekhine, Capablanca, etc) qui vous apprendront les diverses idées intéressantes trouvées et expérimentées au fil des années.... même si elles ont été contrées 50 ans après...votre adversaire ne le saura pas !
Connaitre ces diverses idées souvent étonnantes dans l'ouverture que vous jouez, vous donnera un avantage très important contre un joueur qui n'a pas étudié cela , même si ce joueur est beaucoup plus fort que vous.
Personnellement avec cette méthode, classé entre 160-1700 j'ai souvent résisté à des joueurs classés à plus de 300 points elo que moi pas seulement dans l'ouverture mais jusqu'au milieu de partie !! ..... hélas j'étais beaucoup trop faible en finale pour espérer en tirer profit et sauver la partie...

Bref ...étudier les ouvertures pour progresser c'est bien , mais étudier les finales c'est encore mieux !!
-


là le problème soulevé est; que faire quand on rencontre une ouverture qu'on ne connait pas? A mon avis, pas 50 solutions:
- voir si on peut retomber dans une ouverture que l'on connait ( exemple d4 si on connait le gambit morra, ou d5 et à ce moment là il faut s'attendre à e6)
- appliquer les principes généraux des ouvertures ( ex: Cf3 peut être pour développer une pièce)
- simplifier un max la position (prendre le pion)
- jouer un truc peu commun (c3 par exemple?)

l'idéal est de pouvoir transposer dans un systeme que l'on connait bien à mon avis.
sinon, jouer des trucs louches ne doit pas être bon. Donc peut être réfléchir et jouer un coup qui répond aux critères classiques sans vraiment s'engager dans une voie précise?

Bien sûr, plus on est fort et moins celà arrive souvent me semble t il.


Après 1.d4 c5,
Stockfish donne 2.d5 +0.9.
Ce type de position est d'ailleurs un rêve pour beaucoup de joueurs de 1.d4 !
Les autres coups sont nettement moins bons, mais e4,e3,c3 maintiennent l'égalité voire un tout petit avantage.
En revanche après 2.Cf3, les Noirs sont déjà mieux (après cxd4). Le principe du centre de pions est prioritaire par rapport à celui du développement le plus souvent.


Domi77, le
Merci à tous pour vos avis, c'est très sympa.
De ce que je comprends c'est qu'il n'y a pas de recettes. Il faut construire son répertoire petit à petit. Et quand on est "out of book" jouer le coup solide qui ne pretends pas à un avantage mais qui évite les mauvaises surprises.

@DocteurPipo
De ce que j'ai vu Après 1.d4 c5 effectivement 2.d5 est considéré comme une ligne forte pourvu qu'on mette un cavalier en ç3 (sans pousser ç4).
Le but étant d'empecher les noirs de jouer b5 et dans la mesure du possible de profiter de l'espace pour mieux manoeuvrer par rapport aux noirs qui ont moins d'espace.
Neanmoins je vois des parties jouées coté noir par des joueurs à plus de 2650 donc ça me parait très jouable et surtout assez simple.
Bref ; il y a du boulot ! ;o)




Meteore, le
Sur 1.d4 la réponse 1....c5 représente 1.4% donc peu de chance de l'affronter mais il faut tout de même avoir une idée.


1.d4 c5
2.d5! Cf6
3.Cc3 d6
4.e4


3.c4 est certainement possible et bon mais avec 3 Cc3 tu amènes ton adversaire dans une position qui lui est statistiquement moins familière, c'est donc plutôt une bonne idée je pense. J'ai l'impression que cela ne demande pas trop de connaissances pointues ? Empêcher b5 avec a4, profiter de l'espace, amener un C en c4 , viser un jour une poussée e5...à vrai dire je ne connais rien à cette position, mais cela donne l'impression que au moins quelques idées ne sont pas trop compliquée


Chemtov, le
1.d4 c5, ce n'est pas une ouverture. C'est juste... un coup. Il peut se passer tellement de choses différentes, surtout sur 2.e3. Il faut réfléchir aux structures souhaitées. Et elles se retrouvent souvent par des chemins très variés. Par exemple :

1.d4 c5 2.e3 Nf6 3.Nf3 d5 4.c4 cxd4 5.exd4 Nc6 6.Nc3 Bg4 7.cxd5 Nxd5

c'est la même chose que

1.c4 c6 2.e4 d5 3.exd5 Nf6 4.Nc3 cxd5 5.d4 Nc6 6.Nf3 Bg4 7.cxd5 Nxd5

équivalent bien sûr à :

1.e4 c6 2.d4 d5 3.exd5 cxd5 4.c4 Nf6 5.Nc3 Nc6 6.Nf3 Bg4 7.cxd5 Nxd5

Donc, en commençant par 1.d4, 1.c4 et 1.e4.


atha, le
A météore : sur une position qui arrive dans 1.4% des cas j’aurais tendance à jouer principal. Pourquoi travailler la sous variante de la sous variante ? Si les noirs jouent c5 ils savent quoi faire sur Cc3 (sans c4). En tous cas plus que toi qui ne le rencontre qu’une fois sur 100.


Meteore, le
@atha: sur 1.d4 c5

A priori les noirs vont mieux connaître la position que les blancs (comme tu l'indiques). C'est également vrai sur les lignes principales avec c4.

Donc j'essaye de trouver une ligne économique en termes de travail.

Sur :
1.d4 c5
2.d5

Les noirs ont globalement deux façons de poursuivre leur développement :
Soit avec : Cf6, d6, g6 Fg7 (sans e5)
Soit avec : e5, d6, Fe7 (vieille indienne)

Jouer avec Cc3 et e4 (sans c4 qui est la ligne principale ) me semble économique dans le sens où les plans dans les deux cas exposés ci dessus peuvent être assez similaires.

Par ailleurs :

1.d4 c5
2.d5 Cf6
3.c4 (grande ligne)

Oblige à étudier le gambit Benko
3.....b5

Qui est tout un monde en soi que l'on peut éviter par 3 Cc3

Normalement jouer les grandes lignes c'est le mieux dans l'absolu mais si on est 100% amateur et que l'on a ni le temps ni le courage de tout étudier il faut trouver des "shortcuts" pour réduire la quantité de connaissances tout en évitant d'être perdu dès le troisième coup.

Il doit être frustrant de connaître par cœur une série de variantes que l'on ne rencontre jamais (et que l'on finit donc par oublier) ,car si on joue par exemple 10/15 parties par an , une variante qui se produit dans 1.5% des cas , on peut ne jamais avoir à l'affronter de toute sa carrière.

A mon sens il vaut mieux essayer de connaître quelques idées générales sur la plupart des possibilités que l'on peut affronter et ne connaître de façon plus approfondie que les lignes beaucoup plus courantes de son répertoire


Autant certaines ouvertures se jouent bien sans grande théorie à condition d avoir une bonne compréhension des échecs. Autant certaines sont pleines de lignes critiques et très concrètes il serait donc suicidaire de les jouer sans étude préalable.

Le Gambit morra est truffé de variantes plus critiques les unes que les autres je ne le conseillerai à personne sauf pour en faire une arme de gain contre la défense sicilienne. Et encore. Ça donne tellement de jeu aux noirs il faut aimer vivre sur le fil du rasoir.

d5 paraît plus naturel avec les idées citées. On joue pour le centre et on a vite une partie jouable sans nécessairement devoir choisir des lignes critiques.

Pour en revenir au post initial dans sa globalité je vais reprendre ce que j ai dit plus haut. Certaines ouvertures nécessitent de retenir quelques idées clé et le reste se réfléchit sur l échiquier. D autres sont injouables sans travail rigoureux. Si on joue des ouvertures où les idées et la connaissance des plans sont plus importants que la théorie on bosse moins l ouverture pour privilégier la stratégie générale. Ça peut être économique.


Chemtov, le
J'ai toujours joué e3, sans problème. Et on se développe. Soit comme dans la ligne que j'ai indiquée ( si les noirs sont agités ) soit cool avec Cf3, Fd3, b3, Fb2. Avec ou sans c4. Au choix. Si on joue déjà d4 au premier coup, on doit être capable de jouer comme ça.


Renan, le
À mon niveau c'est vrai que jouer c5 avec les N après 1.d4 est osé.Je ne le jouerais pas, essayant autre chose, mais quoi?...il y a tellement de possibilités!


Reyes, le
Stefano Tatai (2480) - Sergio Mariotti, (2490), Match +3 ; -2 ; =3 Rome, 1977

1.d4 
« Une partie d'échecs peut être comparée à une construction dont chaque joueur est l'architecte plus ou moins habile. » 

1...c5 2.d5 e5 
« Les Noirs choisissent de verrouiller le centre derrière lequel ils espèrent se développer en paix. » 

3.e4 
« Le verrouillage du centre est total après 3.c4 d6 4.♘c3 ♘f6 5.e4 Cependant, l'ordre des coups adopté par les Noirs a le désavantage que les Blancs ne sont pas forcés de rentrer dans cette suite : en s'abstenant de jouer c2-c4, ils gardent ouverte la diagonale du Fou en f1 et ils disposent en c4 d'une excellente case pour un Cavalier, comme nous le verrons par la suite. Aussi, les Noirs préfèrent-ils généralement adopter l'ordre de coups : 1.d4 ♘f6 2.c4 c5 3.d5, etc. »

3...d6... 
« La première structure de pions est formée, et elle est fondamentalement favorable aux Blancs dont les deux Fous ont l'assurance d'être actifs, alors que le Fou en f8 est « mauvais » : les trois pions centraux de son camp sont sur sa couleur. Pourquoi dans ce cas choisir un début inférieur ? C'est qu'un désavantage ne signifie pas obligatoirement la perte, et qu'il est généralement compensé par d'autres possibilités : en acceptant certains risques, un camp montre sa volonté d'engager une lutte aiguë. Sur un jeu blanc passif, les Noirs pourraient obtenir des perspectives prometteuses en réalisant des poussées sur les deux ailes par ...b7-b5 et ...f7-f5. » 

4.f4!?
« Les Blancs prennent immédiatement des mesures énergiques. La menace élémentaire est de prendre en e5 pour ouvrir la colonne « f » aux pièces lourdes tout en faisant du fer de lance de leur position, le pion d5, un pion « passé protégé ». La théorie tient toutefois cette avance par trop aiguë. De nos jours, les Blancs jouent plus fréquemment 4.♗b5+ ♘d7 5.a4 g6 6.♘c3 ♗g7 7.♘f3 ♘e7 8.0-0 0-0 9.♘d2 h6!? 10.a5 f5... Dans la partie 0-1 (34) Duda,J (2734)-Edouard,R (2641) INT 2020, Romain Édouard a monté une attaque de toute beauté.


Reyes, le
Ouvertures en Vogue

Trois idées intéressantes tirées de l'actualité récente, dans le Gambit-dame, l'Espagnole et l'Anglaise. Par Romuald De Labaca. Ce premier épisode est gratuit. https://www.europe-echecs.com/art/trois-idees-noires-originales-8942.html

« Dans la série Ouvertures en Vogue, les internautes trouveront des idées originales et marquantes dans les ouvertures tirées de l'actualité. J'essaierai d'expliquer au mieux les concepts généraux et les thèmes importants afin qu'ils puissent être utilisés par les joueurs de tout niveau. » - Romuald De Labaca

Maître FIDE avec 2 normes de Maître International, Romuald De Labaca est directeur et entraîneur du club de Cannes depuis 2003, entraîneur de l'Équipe de France des jeunes depuis 2005, entraîneur de l'équipe de Top Jeunes de Cannes ; 10 fois championne de France, plusieurs médaillés dans les championnats internationaux jeunes (Guillaume Lamard, Gary Giroyan, Rajat Makkar, Timothé Razafindratsima) et d'une quinzaine de champion(ne)s de France jeunes. Secondant de Vladislav Tkachiev entre 2009 et 2014 et Kateryna Lagno entre 2009 et 2011.


1.d4 c5 2.d5 mène à une Benoni (vieille ou moderne comme l'indique Meteore). Les noirs ayant affichés leurs intentions au premier coup, les blancs peuvent adapter leur façon de jouer dès le 3eme coup : Cc3 puis e4 sans c4 en effet.

Logiquement donc, 1.d4 c5 < 1.d4 Cf6 2.c4 c5 (pion en c4) < 1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 c5 (évitant les 4 pions), même si tout est jouable hein.

@Domi : que joues-tu sur 1.d4 Cf6 ?


Domi77, le
1.d4 Cf6
je joue 2.Cf3


Et après 2...e6 ? 2...c5 ? (Maintenant si 3.d5 il y a l'amusant 3...b5 même si les blancs restent un peu mieux).


pierjeb, le
Regarder les vidéos de Julien Song : il explique ces parties de manière logique ( ouverture ) , Sa dernière vidéo sur le Gambit Dame est intéressante, d'autres plus anciennes sur la Catalane . Un conseil utile regarder les vidéos sur youtube , en mettant sur pause et armer vous d'un cahier en choisissant quelques ouvertures a votre gout et prendre des notes de ladite parties .


Domi77, le
En fait je n'ai pas de problème pour choisir mes ouvertures.
Le problème c'est que je prends conscience de la montagne qui se dresse devant moi si je veux les travailler sérieusement.
Et l'exemple que je donne au début 1.d4 c5 c'est juste pour illustrer la forêt de transposition (remarqué très justement par Chemtov, le 10/01/2023 01:35) qui rend le travail vraiment ingrat.
Sauf à choisir des lignes solides (genre Colle Zuker par exemple).

Merci pierjeb je vais jeter un coup d'oeil ;o)


@Domi Si je pose ces questions c'est car si tu sais quoi jouer sur 2...c5, alors tu n'as pas de problèmes non plus sur 1...c5.

"Le problème c'est que je prends conscience de la montagne qui se dresse devant moi si je veux les travailler sérieusement."
Bin, oui. On en est probablement tous là :)


Il ne faut pas trop en vouloir, et ne pas hésiter à aller chercher l'économie (parfois ça passe par les coups principaux !), surtout contre les coups rares.

Juste rapidement, en quelques minutes avec l'arbre d'ouvertures Masters de Lichess :
- 1.d4 c5 2.d5 est non seulement le coup archi principal (6500 parties sur 8500) mais aussi celui qui score le mieux de très loin (45% de victoires pour les Blancs contre 30-33% pour les coups secondaires).
- Dans la base des "amateurs", c'est aussi le coup principal et aussi celui qui score le mieux
- Les Noirs ont 4 réponses souvent jouées : e5 e6 d6 Cf6
- Sur 2...e6 (coup de Benoni moderne), bien sûr les Blancs ont c4 mais ça se dirige vers les grandes lignes de Benoni : si on a déjà un répertoire dessus c'est parfait, sinon on peut apercevoir le coup 3.Cc3 car c'est celui qui score (légèrement) le mieux à la fois chez les maîtres et les amateurs. L'occasion de (re)découvrir le piège célèbre 3...Cf6 4.e4 exd5? 5.e5! et les Noirs sont dans les cordes (Sockfish +3, maîtres 89% de gains, amateurs 73% de gains).
- Ce qui incite sur 2...Cf6 à choisir 3.Cc3 (qui nous fait en plus de l'oeil au niveau des stats des parties d'amateurs, étant le seul à dépasser 50% de victoires blanches). Si 3...e6 4.e4 on a transposé. Si 3...d6 4.e4 une position importante à étudier pour ce répertoire. Réputée favorable aux Blancs en l'absence d'un pion en c4, citons le plan Cf3-Cd2-Cc4 a4.
- 2...e5 3.e4 score à 53% de victoires pour les Blancs chez les maîtres, ce qui est énorme. Pas la peine de pousser très loin. Juste choisir après 3...d6 entre 4.Cc3 (on retrouve notre coup), coup principal très bien, ou 4.Fb5+ Cd7 5.a4 très bien aussi.
- 2...d6 3.e4 Cf6 4.Cc3 on a encore transposé

Regarder quelques parties de référence pour voir comment ça se déroule.
Dédier 30 minutes, ou bien 1 heure si on veut pousser davantage, et passer à autre chose :)

Mais oui, bien sûr, ça prend du temps.

Mais pas besoin de 360 heures pour se faire un répertoire correct, heureusement !!
Avec 50 heures, soit 2 heures par semaine pendant 6 mois, ce sera déjà très très bien.


Je ne suis pas à l'aise pour regarder ou étudier une partie d'échecs sur un écran d'ordinateur ou pire de téléphone portable, et c'est encore pire si on parle de la mémoriser !

Par contre (certainement lié à mon éducation), je me débrouille pas mal du tout pour mémoriser assez facilement une partie d'échecs que je joue sur un échiquier réel, et dont j'écris en même temps les coups sur un simple carnet...

Cette astuce "cognitive" pourrait peut-être aider certains joueurs habitués aux bases de données, à étudier plus facilement les ouvertures.


Dory111, le
Salut tout le monde,

Je dois dire que j'ai le même problème : j'ai vraiment du mal à savoir comment étudier efficacement une ouverture ou une défense sans l'oublier 2 semaines plus tard.

L'astuce que j'ai trouvée qui me permet pour le moment de progresser est de trouver l'ouverture que mon adversaire risque de jouer et de trouver une parade contre celle-ci, mais ce n'est pas faisable sur Internet tellement on y rencontre de joueurs.

J'ai lu un peu plus haut qu'il était conseillé de regarder les principales réponses et d'étudier 50 anciennes parties de cette ouverture ; je trouve l'idée intéressante.

Pour le moment, je cherche à me construire un répertoire.

J'ai vu que Vincent Moret avait fait un livre sur les ouvertures côté blanc et un autre côté noir. Qu'en pensez-vous si vous l'avez lu ?

Aussi, dans le choix, je suis un peu perdu entre l'italienne, l'espagnole, l'écossaise, et le système de Londres. Ce n'est pas simple de choisir.

Et vous, comment vous y êtes-vous pris ?


Chemtov, le
''Avec 50 heures, soit 2 heures par semaine pendant 6 mois, ce sera déjà très très bien.''

Et après six mois, le premier adversaire répond 2.e3 !


Dory111, le
Je reviens vers vous car j'ai trouvé chez un marchand de livre 2 livre sur les ouvertures qu'il avais a petit prix j'ai pris les 2

Par lesquels me conseilleriez vous de commencer

La maitrise des ouvertures par John Watson

Les idées cachées dans les ouvertures de Reuben fine ?

Merci d'avance de vos conseils


La maîtrise des ouvertures ?
Plutôt "maîtriser les ouvertures", non ?
Dans ce cas, il y a ... quatre tomes.
En tout cas, ce sont deux très bons livres (Fine et Watson). Mais ils ont près de 50 ans d'écart.


Je ne connais pas le livre de Watson, Mais j'ai lu le livre de Reuben Fine dans ma jeunesse (i.e.à 20 ans selon Anavour) , et il m'a fait une très forte impression.
J'en garde le souvenir d'un livre "indispensable" pour qui veut approfondir le jeu d'echecs en compétition.
Le livre permet à son lecteur de découvrir à quel point il est important d'étre très perspicace dans le mouvement de ses pions dans l'ouverture, de comprendre à quel point l'ordre dans lequel on joue ses pièces sur leurs meilleures cases est un facteur critique ( la séquence de coups pour arriver à la position que l'on désire obtenir ne sont pas interchangeables).
mais la chose la plus importante que m'a appris ce livre est qu'il faut toujours se questionner sur le "pourquoi" d'un coup inattendu joué par votre adversaire : il a forcément une idée derrière l'oreille que vous devez découvrir !

A mon sens que le livre de Fine présente des ouvertures qui ne soient pas à la mode aujourd'hui n'a aucune importance, ce livre a pour objectif premeir à apprendre à son lecteur de réflechir seul devant l'échiquier et à se poser les bonnes questions pour bien jouer TOUTES les ouvertures.

Ce livre de Reuben Fine est certainement un des meilleurs que j'ai jamais lu sur le thème " comment réflechir seul devant l'échiquier" .


Dory111, le
Bonsoir oui c'est effectivement maîtriser les ouvertures j'ai le premier tome

Vincent Moret ?

Mercredi je pensais justement acheter votre livre "Mon premier répertoire d'ouvertures, tome 1 : Avec les Blancs" Mais a la Fnac ou je vie il ne l'avais pas en stock je pensais regarder a Bruxelles Samedi comme je dois m'y rendre :)

Concernant le livre de Reuben Fine j'avais lu il y a quelques temps que c'était un livre que Fischer affectionnait particulièrement mais effectivement il date même si à mon niveau ca ne peut que m'aider


Dory111, le
@thierrycatalan Merci


pierjeb, le
il existe le logiciel Anki pour mémoriser dans divers domaines . Connaissez vous un tutoriel du Logiciel Anki pour l'utiliser uniquement dans le domaine échiquéen : notamment dans l'ouverture ou autres avec exemples a l'appuis .


Dory111, le
@pierjeb

Merci caa à l'air vraiment intéressant

Je me rappel il y a 25 ans quand j'ai passer mon permis j'avais acheter le cd.

A l'époque j'avais une très bonne mémoire mais après avoir fait les questions et réponses il y en avais 300 si je me rappel bien je savais répondre ABC ou D avant qu'on ai quasi posé la question :)

Le problème était que les questions était toujours dans le même ordre ce qui ne fut pas pareil pendant le test mais ca va je le réussi la seconde fois


@Dory111
"je pensais justement acheter votre livre".
Je ne peux pas vous dire que c'est une mauvaise idée ;-)
Mais il m'est difficile de me comparer à Fine ou Watson...
Concernant Fine, dans la mesure où ce n'est pas pour apprendre les dernières nouveautés d'une variante à la mode, il ne sera absolument pas démodé. Et pour un amateur, il est assurément plus digeste que les 4 tomes de Watson.
Par ailleurs, les livres de Euwe sont tous très pédagogiques. Dans l'Amateur devient Maître, il présente les idées des principales ouvertures avec des parties complètes. C'est très instructif. Si votre marchand de livres a des Euwe en français à petit prix, prenez-les sans hésiter. En plus, c'est un bon placement. Car ils prennent de la valeur...


Dory111, le
@VincentMoret

Je vais suivre votre conseil et celui thierrycatalan et commencer par le livre de Fine.

J'ai trouvé ce matin 2 livres de Euw Positions et combinaison le vol 1 et Maitre contre amateur.
Merci de vos conseils ils ont l'air terrible j'ai de quoi lire pour quelques temps maintenant :)

Effectivement je lis partout telle nouveauté tel autre mais les bases restent les bases et parfois utiliser d'ancienne variante peuvent certainement troubler les joueurs de moins expérimenté

@Domi77 Comme je cherche aussi je suis tombé sur ses 2 vidéos qui parlent d'une méthode qui est celui de la répétition comme pierjeb en a fait mention et spécifique aux ouvertures peut être ça vous aidera également ;)

https://www.youtube.com/watch?v=zs-a_P6S1y0

https://www.youtube.com/watch?v=i5MG9DHHQtQ


@Dory111
Positions et combinaisons, et Maître contre Amateur : deux très bons livres, mais les volumes 2 (Jugement et Plan, et l'Amateur devient Maître) sont sans doute encore meilleurs.
Bonne lecture.


Dory111, le
@VincentMoret

Ok merci je vais voir pour les trouver.
Un grand Merci ;)




© 2024 - France Echecs  | Utilisation des cookies  | Politique de confidentialité