France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Thursday 01 December 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


La revue Europe-Echecs N° 736 — Novembre 2022 — Une menace existentielle par Europe Echecs le  [Aller à la fin] | Actualités |
Ce n’est pas de gaité de coeur que de revenir sur un sujet qui monopolise le débat dans les médias et les réseaux sociaux depuis quelques mois : la triche ! Elle a toujours existé. Reprendre un coup à l’insu de son adversaire, acheter une norme pour l’obtention d’un titre ou d’une partie pour remporter un match par équipes et, au plus haut niveau, soudoyer un secondant pour connaître les préparations de l’adversaire.

Pourtant cela relevait souvent d’une problématique digne des services secrets, essentiellement humaine. Ce qui a fondamentalement changé, c’est que la triche est d’abord une question de technologie. L’intelligence artificielle est la véritable championne du monde d’échecs, avec un niveau stratosphérique de plus de 3000 Elo, la tentation d’entrer en communication avec elle pendant la partie est le coeur du problème.

Depuis la pandémie de la Covid, les tournois en ligne se sont multipliés et c’est Chess.com, le modèle économique numéro un actuel, qui s’est imposé pour populariser le jeu. Devant le succès rencontré, un problème a surgi. Comment peut-on être à la fois organisateur, sponsor, juge et arbitre pour lutter contre la triche ?

Plus d’une centaine de titrés ont été listés pour avoir triché en ligne, mais un seul est jeté en pâture, Hans Niemann, soumis à l’opprobre de l’opinion publique. La conséquence d’un pavé dans la mare, jeté par le champion du monde Magnus Carlsen, qui a soulevé la question de la triche au plus haut niveau en présentiel, sans en apporter la preuve. Apporter la preuve face à un fort joueur intelligent, ressemble au problème posé par la quadrature du cercle. Comme l’a remarqué l’ex-champion du monde Vishy Anand, pour influencer le résultat de manière décisive, il suffit de pouvoir obtenir l’appui de l’intelligence artificielle à une ou deux reprises lors des moments critiques de la partie. La réponse apportée par la FIDE n’est donc pas satisfaisante pour résoudre la question des échecs professionnels.

« Depuis 2006, la FIDE utilise le modèle du statisticien Kenneth Regan, pour analyser les parties d’échecs et prendre des décisions sur la triche dans des situations où il n’y a aucune preuve concrète. Le modèle de Regan détermine la probabilité de triche en analysant les coups dans la partie d’un joueur par rapport aux performances attendues en fonction de son classement Elo. Il est conçu pour signaler ceux qui ont triché avec certitude, ce qui est beaucoup plus facile à obtenir avec des joueurs plus faibles. » Gérard Demuydt

En deux siècles et demi, les performances réalisées par le génie humain ont totalement bouleversé nos vies. En 1770, les spectateurs s’émerveillaient des succès du « Turc », un automate dans lequel se dissimulait un fort joueur, pour déplacer les pièces sur l’échiquier au moyen d’un bras mécanique. Aujourd’hui nous sommes proches de voir l’intelligence artificielle se dissimuler dans notre cerveau ou dans notre corps au moyen d’une petite puce ou autre subterfuge pour nous aider à vaincre l’humain.

Une note positive pour célébrer un avenir radieux, la France réalise un doublé historique lors des championnats du monde d’échecs Jeunes. Deux titres de « champion du monde » Marc Llari chez les moins de 8 ans, et David Lacan, chez les moins de 10 ans. Il faut ajouter une belle 3e place pour Augustin Droin et une 4e pour Timothé Razafindratsima chez les moins de 16 ans. Un coup de chapeau au club de Clichy-Echecs-92 qui obtient la médaille d’argent de la coupe d’Europe des clubs, devancé par le Novy Bor Chess Club.

Bonne lecture et rendez-vous au Cap d’Agde pour fêter sa 20e édition.

Georges Bertola

— La revue Europe-Echecs N° 736 — Novembre 2022 — Une menace existentielle
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs.html
— Abonnement à la revue Europe-Echecs : 6 mois = 44,95€ ; 1 an = 69,95€ ; 2 ans = 138,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
— Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne"
https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

— Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess » https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html
— SimpleChess Google Play https://play.google.com/store/apps/details?id=com.simplechess&hl=FR
— SimpleChess App Store https://apps.apple.com/fr/app/simplechess/id394634657


Renan, le
Bonjour à tous,
Avec un magnifique reportage sur les échecs en Guyane...j'y ai passé 2 ans ou j'allais jouer dans le petit club de Kourou ... que des bons souvenirs.


Je recopie ici le message que j'avais écrit il y a quelques jours.

j'ai acheté ce matin la revue Europe Echecs de Novembre 2002, avec Hans Moke Niemann en couverture, imitant le penseur de Rodin !

Bien naturellement, la revue aborde le scandale entre Carlsen et Niemann, d'une manière que je trouve très équilibrée, puis en élargissant la problématique de la tricherie aux échecs depuis l'automate 'Le Turc"!

Les commentaires de diverses personnalités sont intéressants, sauf l'article de Philippe Mouttou (un spécialiste en sécurité informatique), auquel je n'ai absolument rien compris !

La revue Europe Echecs confirme un virage stratégique observé depuis pas mal de mois maintenant : elle devient chaque mois un véritable manuel d'apprentissage du jeu, et n'est plus simplement un magazine présentant les parties les plus intéressantes jouées dans le monde.

Les rubriques de Marc Quenehen, de Ivanchouk, de Libizewski, de Nataf , et de Kamsky, sont de véritables cours particuliers pour progresser aux échecs ! je suis ravi !

Je conseille à tous les lecteurs du forum (Renan si vous lisez ceci !) désireux de progresser aux échecs de manière régulière et économique, de s'abonner à Europe Echecs, c'est un excellent outil pour s'améliorer aux échecs !


Reyes, le
Garry Kasparov reprend son coup contre Judit !

C’était à Linares en 1994. Le 13e champion du monde, Garry Kasparov, sans avoir dit « j’adoube », a repris un coup de Cavalier pour le replacer sur une autre case… Susan Polgar, grand-maître international, commente... https://www.europe-echecs.com/art/garry-kasparov-reprend-son-coup-contre-judit-8894.html


Renan, le
Bonjour Thierry,
Je suis abonné à EE depuis longtemps, je le reçois un peu en avance chaque mois...
Globalement c'est un bonheur de le lire,même si je préfère certaines rubriques à d’autres.(j'aime celle de Mr Quenehen, un peu moins celle sur les ouvertures que je trouve trop élitiste vu mon classement...)...J'ai eu la chance d’avoir en cadeau quelques revues EE anciennes (vers les années 1990 aux années 2000) qui globalement sont meilleures mais c'est mon avis personnel.
Je continue à m’abonner car c'est pour moi le moyen de soutenir la seule revue francophone existante en français.


Oui je trouve que tous les joueurs d'échecs francophones ont beaucoup de chance de pouvoir lire chaque mois une revue de qualité comme Europe Echecs et il ne faut pas hésiter à soutenir la revue comme on le peut...
Pour ma part je parle de la revue à tous les joueurs d'échecs amateurs que je croise et qui n'ont jamais connu un club ou une licence de leur vie ..

C'est fou le nombre d'amateurs joueurs d'échecs qui ne connaissent pas l'existence de la revue Europe Echecs pourtant vendue chez de nombreux marchands de journaux.

Je suis persuadé que la revue est un excellent outil pour s'améliorer régulièrement...mais à la condition de rejouer toutes le parties commentées et de les étudier, et de voir les rubriques techniques comme des leçons et cours particuliers ...la revue peut fournir chaque mois une bonne dizaine d'heures d'études sérieuses du jeu d'echecs à tous ceux qui veulent progresser.


Renan, le
La seule revue d'échecs francophone...


Julo62, le
Sur le "pièce lâchée, pièce pas jouée" de Kaspi, je ne savais pas que ça s'était passé devant autant de témoins dont l'arbitre et Rentero.
Parce que ce dernier avait bien fait monté la sauce en déclarant qu'il avait (ou pas) une vidéo qui montrait (ou pas) l'épisode et qu'il la diffuserait (ou pas).
C'était donc un abus de position dominante de Kasparov (ce que je savais) cautionné par tout ce qui se trouvait, sur place, comme officiels ou organisateurs (ce que je ne savais pas, ou pas à ce point).
Sacré Garry ! (Perdre dans son jardin et en plus contre une jeune fille, trop dur!)


Kasparov était sans conteste un joueur extraordinaire, mais il me semble , avec une personnalité et un ego quelquefois très désagréable (à minima) pour ceux qui le fréquentait.(et pas seulement les joueurs d'échecs).
Mais bon, comme il est opposé à Poutine, Ducouloir allumera des cierges à l'église pour lui s'il glisse sur la neige...


Chemtov, le
@Renan : Pas gentil pour d'éventuelles revues québecoises, suisses ou belges. Et puis il y a Route 64, comme revue d'échecs française.
@Julo62 : Carlsen tente aussi de reprendre un coup, puis il abandonne dans un blitz. Mais il était beaucoup plus jeune.


Renan, le
@chemtov; je ne sais pas si la revue 64 est une revue explicative de parties d'échecs (je ne l’ai jamais lu).
@Tc; Kasparov est encore un grand joueur d'échecs qui a aujourd'hui un passeport croate et qui a mon avis ne met plus 1 pied en URSS (pardon en russie).


Je viens de terminer hier l'étude (et pas seulement la lecture) de la partie espagnole entre Anand et Mamedyarov (coupe d'Europe des clubs 2022) qui est analysée sur 4 pages par Gata Kamsky dans la partie du mois.

Les commentaires de Gata Kamsky sont absolument extraordinaires et ont été pour moi une véritable révélation.
Kamsky nous explique avec des MOTS ( et pas des variantes d'ordinateur) toutes les choses invisibles qui changent lors de chaque coup sur l'échiquier : les cases importantes et leur rôle, les relations entre les pièces d'attaque et de défense, les conséquences des positions de pions sur la stratégie, la coordination entre les idées tactiques et stratégiques.

La rubrique mensuelle de Kamsky est un véritable trésor pour approfondir la compréhension du jeu d'échecs et justifie à elle seule l'achat indispensable de la revue Europe-Echecs.

Kamsky est un pédagogue exceptionnel. Il s'impose selon moi comme la colonne centrale de la revue.


@Renan "La seule revue d'échecs francophone... "

Certain(e)s d'entre vous se souviennent-ils/elles de la défunte Revue des Echecs qui parut qlq années au début des 80's ? Le ton général était agréable et changeait du côté un peu "naphtaliné" de l'EE de l'époque.
Le volume de pages plus important des numéros permettait le traitement en profondeur de certains tournois, notamment. J'ai par exemple lu et relu le dossier sur le championnat de France 1983 gagné par Aldo Haïk au départage, et durant lequel P. Herb avait méthodiquement démonté tous les joueurs de Pirc qu'il avait affrontés. L'analyse qui avait été faite de ces parties était passionnante (surtout pour un joueur de Pirc comme je l'étais à l'époque...).


Renan, le
La revue des échecs je ne connaissais pas, trop jeune acétate époque. Dans la bibliothèque de mon club,il y a la revue Matt.


Oui, Serse999, avec les dessins de P. Bretagnolle.


Renan, le
J'étais trop jeune à cette époque pour lire la revue des échecs.


Formidables, les dessins de Bretagnolle !


Oui, les dessins de Bretagnolle participaient de cet air frais qui soufflait sur l'échiquier.
Et le rédacteur en chef était une rédactrice !


On a le droit de la nommer ? Mathilde Maraninchi.


Pour ceux que çà intéresse, je vends la série complète des EE depuis 1959 , dont les 6 premières années, reliées "de Luxe" comme on disait à l'époque .
Je vends aussi la série complète de La "Revue des Echecs" .




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité