France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Sunday 02 October 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Nouvelle attestation de réponses négatives au questionnaire de santé par clarxel le  [Aller à la fin] | Actualités |
Je suis surpris qu'il n'y ait pas encore d'article sur le forum au sujet de la nouvelle procédure de vérification de l'état de santé d'un joueur pour l'obtention de la licence, avec cette "attestation de réponses négatives au questionnaire de santé"

l'info sur le site fédéral

Des réactions ?


Si tu postes c'est qu'il y a quelque chose qui te dérange sur cette page, mais je ne vois pas quoi. Dis nous ?


atha, le
@benji3000 : un bon troll laisse les autres polémiquer. Il ne fait qu’orienter la discussion


Il doit y avoir une différence par rapport à avant, mais pourtant il me semblait que les dernières années, j’avais simplement rempli une paperasse inutile similaire à celle qui est annoncée ici


clarxel, le
@Benji :
Des joueurs de mon club m'ont demandé de renouveler leurs licences pour pouvoir jouer dès ce week-end et j'ai à cette occasion découvert qu'il faut désormais cocher les cases "Attestation de réponse négative au questionnaire de santé : Oui/non et si non produire la date du certificat médical afin d'obtenir la licence.
Il est indiqué Le club doit conserver l’attestation de réponses négatives au questionnaire de santé, ou à défaut un certificat médical de non contre-indication de moins de 6 mois


J'ai donc demandé aux joueurs de m'envoyer leurs attestations, et cela m'intéresse de savoir comment cette requête a été reçue dans vos clubs.


Renan, le
Disons qu'il faut lire l’article jusqu'au bout sur le site de la FFE :

"Si la personne souhaitant obtenir une licence répond « non » à toutes les questions, elle est dispensée de fournir un certificat médical de non contre-indication. La personne atteste avoir répondu « non » à l'ensemble des questions. Cette attestation doit être conservée par le club."...

Il y a 3 questions ,rien d’insurmontable.(pour un adulte)


Chemtov, le
Une nouvelle plaie d'Egypte (ou de la FFE)... Après :
1) la suppression des subventions de l'Agence Nationale du sport aux clubs
2) l'absence de recherche d'organisateurs pour les Championnats de France des jeunes ( désormais à Agen pour x années )
3) l'incapacité à convaincre nos trois meilleurs joueurs de participer à l'Equipe de France Olympique
4) la suppression du Championnat de France adulte au profit d'une Coupe ( en plus, et surtout, en cadence rapide )

voilà :
5) la chute des licenciés programmée, avec ce certificat médical quasiment obligatoire pour les enfant ( il est impossible de répondre non à 100% des questions ).

6)? 7)? 8)? 9)? 10)? Encore cinq autres ''plaies'' à venir ?
Espérons qu'il ne faudra pas 40 ans pour que les choses reviennent à la normale.


Renan, le
Je n’avais pas regardé le questionnaire pour les jeunes...c'est un questionnaire type à toutes les fedes ou c'est un spécial échecs ?...
On a plus l’impression que les questions sont pour les "seniors"...
Après, en ce qui me concerne et ayant fait un sport physique jeune jusqu'à un âge plus avancé, j'ai toujours fait un certificat médical sans questionnaire.


Wisemas, le
@Chemtov Pourquoi vous attendez vous à une diminution ? C'était obligatoire depuis quelques années le certificat médical.
Là il y a quelques facilités en plus comme depuis l'an dernier, avec le questionnaire qui correspond à celui présent dans un arrêté.

Donc rien à voir avec la FFE pour ce cinquième point, contrairement aux autres.


Chemtov, le
''On a plus l’impression que les questions sont pour les "seniors"...''

En effet ! Il est invraisemblable ce questionnaire pour un enfant. Idéal pour le terrifier (et surtout : ''Il est préférable que ce questionnaire soit complété par votre enfant'' !) ( ''Et qu'il fasse des cauchemars!'' ) : http://echecs.asso.fr/Actus/14098/questionnaire_mineur.pdf.

On dirait une blague.

@Wisemas : Jusqu'à présent, la FFE délivrait les licences sans qu'on ait besoin de cocher la case du certificat. Et il y a plein d'événements où les joueurs sont affiliés juste avant la ronde. Et pour les scolaires (mais qui jouent en compétition classique) dont les parents ne viennent pas au club même, les contacts sont déjà longs et compliqués. D'un côté, cela va être plus lent et plus difficile que jamais. D'un autre côté, il leur faudra quand même la licence FFE pour être assuré dans les cours et les sorties. Et beaucoup refuseront de remplir cette paperasse (ou ne la comprendront pas) (les nombreux étrangers que nous avons).


Renan, le
@chemtov,
La phrase "Il est préférable que ce questionnaire soit complété par votre enfant'' m’interpelle.
Il me semble que les parents ont autorité sur leurs enfants en France (sauf si la loi a changé)...Donc dans 99,99% des cas c'est les parents qui remplissent le questionnaire,non?
Si le papa ou la maman de l’enfant ne sait pas si celui est allé à l'hôpital il y a 6 mois, il y a un problème...
Étrange l’encadré dans ce questionnaire.


Julo62, le
Vous avez lu la page de la FFE ?

"Pour les mineurs, il s'agit d'un modèle obligatoire du Ministère des Sports (fixé par l'arrêté du 7 mai 2021)."

La Fédération Française de Football propose exactement le même document, je ne sais pas pour d'autres fédérations, mais, étant donné qu'il s'agit d'un document obligatoire...


Chemtov, le
L'idée, c'est de ne pas influencer l'enfant, de le laisser s'exprimer librement sans crainte ou contrainte. C'est très bien. Mais d'un autre côté, sans explication, sans pédagogie, chaque expression, chaque situation présentée ici est anxiogène. Et les enfants, sont souvent tout aussi hypocondriaques (voire plus !) que les adultes. J'en connais quelques uns... ( J'imagine Woody Allen, enfant, cochant la totalité des cases ! ).


Chemtov, le
@Julo62 : Oui. Mais vous trouvez que cela a un sens pour la pratique des Echecs ? Si un enfant peut aller en classe, il peut jouer aux Echecs.

Une journée de classe en semaine, de 8h00 à 12h00 et 14h00 à 16h30 ( parfois avec une heure d'échecs en plus entre midi et deux ! Et/ou encore une heure quinze de 16h45 à 18h00 ) est sacrément plus épuisante qu'une partie de deux ou trois heures en équipe un dimanche.

Il fallait négocier un modèle particulier. Ou bien présenter ce parallèle école/tournoi. Mais pas suivre des modèles inadaptés.


Julo62, le
@Chemtov
Non
Mais c'est la France !

La Fédération dépend du ministère des sports, elle est tenue de respecter les règlements sportifs.

Si vous voulez dénombrer tous les non-sens administratifs, même en substituant l'intégralité de nos temps de présence respectifs ici, à cette recherche, ne pensez-vous pas que nous échouerons ?
D'autre part, il m'apparaît souvent que ce péché mignon réglementatiste ne soit pas notre pré carré.

Édit:
"Il fallait négocier un modèle particulier..."
En fait, c'est tout un sens de l'humour digne des meilleurs fantaisistes que je n'avais pas perçu.
Ou un peu de mauvaise foi ?
:-)


Chemtov, le
Déjà, il ne faut pas être plus royaliste que le roi ( c'est ce qui s'est passé déjà avec les dossiers de l'ANS, où la FFE a fait du zèle en sabrant des clubs sous le regard effaré des dirigeants de l'ANS eux-mêmes ) ( avec qui j'ai parlé dans ma région ). Pour cette histoire de délégation, je crois qu'on surjoue en voulant ressembler aux grands sports et en n'ayant honte de nos particularités de sport intellectuel.

''Ou un peu de mauvaise foi ?'' ??? Sur quoi ?

Le ''modèle particulier'' fonctionne très bien avec les services de l'éducation et ceux des sports ( municipaux ) avec lesquels je travaille. On nous octroie des créneaux ''sportifs'' sans problème ( depuis longtemps, avant l'obtention de la délégation ) et les enfants n'ont pas besoin de certificats médicaux !


Julo62, le
Mauvaise foi :

Prétendre qu'il n'y a qu'à négocier pour obtenir ce genre de dérogation auprès d'une administration ministérielle.

Car, à moins que la France de l'Extérieur ne soit si différente de l'Autre, je peux vous assurer que ce n'est pas en quelques réunions que vous obtiendrez une modification concernant la sécurité des enfants, même si le règlement a été écrit par Ubu en personne.


vampyr, le
@Chemtov:
C'est une obligation ministérielle. La FFE ne fait pas les lois. Et je pense qu'il est difficile de terrifier un enfant avec un formulaire après le Covid, la guerre en Ukraine etc,.. (surtout qu'il va surement le remplir 2/3 fois).

A titre personnel, un zeitnot ou une partie intense officielle est plus éprouvante que de suivre un cours. Et la tension nerveuse est tout autre. De même qu'il n'est pas pertinent de comparer un examen avec un cours.

PS:
-Qui sont les 3 meilleurs joueurs? Pour rappel les raisons de ne pas jouer ont été évoquées et peuvent s'entendre.
-Le championnat de France 2022, bien que vous n'aimiez pas la formule reste un championnat. Il n'a donc pas été supprimé, merci de rester honnête.


Chemtov, le
@Julo62 : 1) Il faut déjà essayer 2 ) Je peux vous assurer qu'ici ( ou en plus du droit français, nous avons aussi un droit spécifique à l'Alsace-Moselle ) on croule aussi sous les règlementations. Je passe mon temps à rédiger des conventions pour nos interventions où chaque détail est scruté à la loupe, révisé, corrigé, etc...

@vampyr:
1) C'est une obligation ministérielle. Mais chaque sport est différent.

Et si justement, les enfants, que je pense très bien connaître, ont beaucoup plus peur de l'irrationnel des textes comme celui-là (ce formulaire) que du tangible. Et puis, je ne vois pas bien le sens de ces comparaisons. Et vos expériences personnelles n'ont rien à voir non plus avec des participants d'un match de poussin.

P-S : Firouzja, MVL, Bacrot. Là n'est pas la question. La question, c'est la FFE et les efforts qu'elle doit faire pour aligner la meilleure équipe. Cela aussi, on en est responsable devant son ministère.

Et le championnat de France a bien été supprimé. C'est une Coupe. Même si certains le nomment championnat (cela existe dans un autre sport?).


Julo62, le
1) Je ne sais pas si la Fédération a, ou n'a pas essayé.
Aussi je ne suis pas en mesure de m'exprimer sur ce sujet.

Mais nous sommes dans une époque où le principe de précaution est devenu le point convergent de la pensée politique et de la pratique administrative.

Ce serait un point très intéressant à discuter, mais le questionnaire santé d'une fédération sportive est, sans doute, l'une des dernières accroches pertinentes à ce débat.


2) J'ai eu bien souvent à "négocier" avec la CUS dans des domaines éloignés de vos préoccupations et c'est pourquoi je ne crois pas qu'il y ait tant de différences de part et d'autre des Vosges ;-)


Julo62, le
Le rugby, le basket et tous les autres sports individuels de duel sacrent un champion à l'issue de ce que vous dénommez une coupe.

En fait, je crois bien qu'il n'y avait que le football et nous pour procéder ainsi.


Chemtov, le
1) Vous êtes sur ? Le calendrier du top 14 de rugby :
https://static.ccm2.net/scrib-files/36424587.pdf

Matchs aller.. et retour ! Toutes rondes, doubles rondes (!) (Une idée pour les Echecs! ) Et effectivement une finale qui ne représente pas un vingtième du tout !

2) Non. Il n'y a pas tant de différences. C'est ce que je dis. Donc pourquoi y arrive-t-on ici ? (A avoir des avantages du sport, sans en avoir les problèmes)


Julo62, le
1) Maître, concernant les autres sports, je me permettrais de ne pas suivre vos avis :-)
Les 6 meilleurs de top 14 disputent les "phases finales" sur des matchs secs !!
La plupart des autres sports co jouent des "play off".
Pour le football, c'est vrai, c'est un toutes rondes pur dans la plupart des pays, et quand le champion est connu 3, 4, 5 journées ou plus avant la fin, on s'emm... Ça perd de l'intérêt.


2) Vous ne découvrez tout de même pas ce soir le poids de la bureaucratie française ?
Et d'autre part, on aurait tort de la dénigrer en bloc, car bien qu'elle ait bon nombre de défauts, si les gens d'ailleurs se réfugient chez nous plus que l'inverse, elle participe, elle aussi, de celà.
Pour la tenue d'une partie d'Échecs, l'organisation d'une compétition, et je crois pour tout le reste aussi, la perfection n'est pas de ce monde.
(Et à vouloir l'approcher sans discernement, il peut advenir qu'on la fasse définitivement fuir.)


Une fois de plus, Chemtov bat tous les records de mensonges en un seul message. Je me suis contenu pendant l’ensemble des fils sur le Championnat de France, mais à un moment ça ne fera pas de mal de rétablir quelques vérités.

Alors effectivement, comme certains l’ont souligné dans leurs interventions :

1. Le modèle de questionnaire pour les mineurs est commun à l’ensemble des fédérations sportives. Il est fixé par le Ministère des Sports, et visible sur le site Légifrance.

2. Cela fait plusieurs années que ce questionnaire existe. L’obligation de certificat médical date quant à elle d’il y a 25 ans, et donc la fédération y est soumise depuis qu’elle est agréée sport.

3. La FFE remplit sa mission (voire même son devoir) de fédération sportive : elle fait de la pédagogie sur les règlements en vigueur et les obligations procédurales auprès des clubs. On a organisé ce soir une visio pour que les président(e)s de clubs puissent poser leur question, et le replay sera disponible demain : je vous invite à le visionner !

4. Si vous voulez négocier votre « modèle particulier », je vous invite à contacter le député de votre circonscription. C’est assez facile, il suffit qu’il fasse modifier le code du Sport pour dire que la FFE n’est pas concernée par ce qui s’applique à toutes les fédérations sportives, y compris pétanque ou billard :-)


Chemtov, le
Julo62:
1) Je n'ai aucun avis, je constate. Ils font bien, d'abord, un double (!) toutes rondes, non ? (voir mon tableau 2022-2023). Donc c'est le pied ! Championnat en double ronde !! Dingue! Puis Coupe, certes. Mais à mille lieux de notre minable coupette, directe. Chez eux, on peut suivre une équipe pendant au moins 26 jours ou rondes ! Chez nous la moitié des joueurs est virée après juste deux jours ! Le niveau zéro pour intéresser un supporter d'une équipe ou d'un joueur.

2) Mais moi, j'aime bien les règlements ! Je ne dénigre pas notre système national. Mais rajouter une couche (traitement fédéral des dossiers ANS, par exemple) (pour se faire bien voir? Je ne sais pas. Personne n'a compris), ce n'est pas malin. Et comme dit, les règlements locaux nous donnent de créneaux sportifs (écoles), des salles gratuites, des animations (sportives) (sans certificats médicaux) etc...

Ah... quand même, un fédéral se mouille un peu.

CheckMatt, le 02/09/2022 00:43 :
Oui, elle y est soumise depuis qu'elle est ''agréée''. Donc cela ne date pas de la délégation, mais de 2000 (si je ne m'abuse). Et vous savez bien que la FFE ne l'exigeait pas, ce certificat (la licence était délivrée sans que l'on ait à cocher la case dédiée). Vous venez seulement de modifier la procédure sur le site, pour cette nouvelle saison.


Julo62, le
@Chemtov
Au rugby, ce qui compte, et qui fait l'histoire de ce sport, c'est le titre, le sacre, le Bouclier de Brennus.
Il est joué sur un seul match, une finale, le seul match qui compte vraiment.
Et le championnat, en toutes rondes, hormis pour les rivalités de clochers n'a qu'une bien moindre importance.
On peut même remarquer que ce sport a dû se montrer particulièrement inventif en matière de scoring pour rendre vivante sa saison régulière.
D'autre part on peut terminer 6e, et très loin de la tête et gagner le championnat. Pareillement aucune équipe ne considérera la 1ere place à l'issue de la saison régulière comme équivalente au titre, loin de là.

Mais plus généralement, dérouler un point mineur d'un argumentaire, pour y déceler, peut-être, une contradiction minime et en profiter pour rejeter la totalité du raisonnement est un sophisme éculé et, somme toute, pénible (car comme pour tout sophisme, s'il ne faut que quelques mots et quelques instants pour l'asséner, il nécessite plus d'efforts et de temps pour être réfuté).
Si vous voulez l'observer plus avant, écoutez tous les discours climato-sceptiques, antivax, brefs anti-scientifiques en général.

En sport, en général, et c'est un fait avéré, encore plus dans tous ceux dits de duel (ce à quoi on peut le plus rapprocher les Échecs), c'est par un système coupe qu'on désigne un champion.
Dans les sports de combat, il est fréquent que la course au titre ne dure que le temps d'un combat, quelques minutes simplement parfois.


Sinon "minable coupette" ici, "logorrhée" là-bas (entre autres exemples) je vous réitère mes propos.
Les choix lexicaux qui sont, souvent, les vôtres suffisent à faire perdre la plupart de l'intérêt de vos propos.
Vous adoptez systématiquement l'attitude langagière des politiciens (ticards?) qui ne cherchent qu'à radicaliser leurs camps et jamais à trouver une solution véritable à une problématique.

Quand on place si haut, du point de vue des valeurs, le jeu d'échecs, ne doit-on pas s'attendre à ce que les comportements de ses propagandistes s'éloignent, autant que faire se peut, de travers aussi grossiers ?

On pardonnerait facilement à l'ignorance ou à la jeunesse, mais là !
Certainement, vous continuerez dans cette veine, vous contenterez certains, en amuserez d'autres, et désolerez les derniers.
C'est un choix.


+1 Julo62
Le ton des propos, les termes employés, la répétition des mêmes doléances post après post, même quand ça n'a rien à voir avec le sujet commence à vraiment être pesante ...

Sur le ton : j'ai parfois l'impression d'un enfant qui teste les limites et cherche à savoir jusqu'à quel niveau d'insulte il peut aller avant de s'en prendre une.

Sur les sujets rabâchés depuis quelques mois :
- les subventions ANS : la décision qu'elles seraient attribuées par la FFE ne date pas de la nouvelle équipe mais de 2020 (CD sept. 2020)...
- le championnat de France 3 années de suite à Agen : visiblement, cette proposition avait été faite par Mathilde Choisy et a fait l'unanimité lorsqu'elle a été discutée en CD (CD nov. 21)...
- le certificat médical : ça fait un moment qu'il est obligatoire
Tout est bon pour taper sur la nouvelle équipe, et Chemtov n'hésite pas à utiliser des éléments qui datent d'avant.
Il y a donc beaucoup de désinformation dans ses propos et les répéter en boucle ne les rendra pas vrais.

Sans parler de "moi, moi, moi, ma vie, mon oeuvre" qui deviennent agaçants. Il y a beaucoup de gens qui oeuvrent pour les clubs d'échecs en France (et dans le monde bien sûr) et qui n'en font pas sans arrêt l'étalage.


Chemtov, le
@Julo62 : Vous arrivez quand même à écrire parfois n'importe quoi. En Championnat de France par équipe (aux Echecs/Top 16) ou au Rugby(Top 14) ce qui compte ce sont bien toutes les équipes, quelles qu'elles soient, qui vont jouer en toutes rondes (doubles rondes au rugby), soit 88 matchs aux Echecs et 182 au rugby. L'important n'est pas comment on décerne le titre à la fin, l'important c'est comment tout le monde a des chances de bien se classer pendant tout le championnat. C'est comme ça qu'on fait progresser les clubs (et les joueurs). Pas en les éliminant en deux jours. Comme en Coupe.

@monalisa :
_ ANS : Oui, bien sûr. Mais à l'époque cette subvention nous parvenait avec... le même dossier! Dans mon département un seul dossier a été accepté, cette fois-ci !
_ Mathilde Choisy ou qui que ce soit, je m'en fiche. Je l'ai fait savoir à Bachar Kouatly qui a aussi voté pour Agen cette année et les suivantes. Je lui ai écrit ainsi qu'à d'autres membres du CD pour leur dire que c'était une honte.
_ Le certificat médical : cela fait des années que la FFE permet qu'il ne soit pas demandé aux familles.

L'équipe, nouvelle ou pas (je m'en fiche), le fait est que l'équipe détruit systématiquement les Echecs par ces différentes mesures. Clubs appauvris (ANS), jeunes démotivés par Agen 1,2,3,4, etc..., supporters déçus (Albi), nouveaux membres et dirigeants embarrassés (affiliations à prendre pour des tournois proches). Bref une rentrée pénible. Heureusement qu'on a d'autres sujets de se réjouir, localement.


Julo62, le
Vous êtes désarmant :-)
Et en terme de "n'importe quoi", au minimum, là, il y'a match :-))


Renan, le
Bonjour,
J'ai fait mon curieux et j'ai donc regardé sur le site de l'ouest de football :

https://footbretagne.fff.fr/simple/licences-informations-2021-2022/

Vous trouverez toutes les infos (y compris pour les mineurs donc)...et il y a bien ce petit encadré sur le questionnaire des mineurs (qui est identique).


@Renan : Moi désolé mais je vois le même encadré qui vous posait problème dans ce document qui est le questionnaire pour les mineurs.

Je le redis une nouvelle fois : le questionnaire pour les mineurs est fixé par le Ministère, rien n’a été modifié par rapport à ce qui est dans le Code du Sport : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000043488605/"


Renan, le
@checkmatt,
Bien sur,il y est cet encadré.
Ça veut dire que le ministère autorise un jeune de 12 ans par exemple à remplir un questionnaire de santé puis à prendre une licence tout seul?...(Il est préférable que etc...c'est étrange.)
Comment était le questionnaire en 2019-2020? Identique?


Julo62, le
"Avertissement à destination des parents (...) Il est de votre responsabilité de..."


Renan, le
Ah et donc tu laisses tes enfants remplir le dit questionnaire seuls?
Il est préférable que...
Mes parents ne m’ont jamais laissé remplir un questionnaire médical seul à 12,13,14 ans etc...
Je voudrais voir un modèle de questionnaire des saisons précédentes...


Chemtov, le
@Julo62: Alors mettez au moins mon état de ''n'importe quoi'' sous le compte d'une éventuelle ignorance et non de la mauvaise foi. Car, je ne transmets pas que mon avis personnel, mais sur tous les points, ANS, Agen, Albi, Attestation (pourvu qu'il n'y ait pas une série de B à venir... Bachar ? Botez ? ) j'ai déjà beaucoup échangé par ailleurs et mon avis est plus que partagé par joueurs et dirigeants. Ce sera évidemment aussi les sujets traités en commissions et AG diverses à venir.


mop, le
Je n'ai pas lu beaucoup de réponses de cet article parce que ça sent trop l'affrontement.
Je vous dit ce qui se passe dans mon club :
Je pense que personne ne donne de certificat médical mais on ne me l'a jamais réclamé non plus.
Je l'ai donné une fois en 5 ans car j'y avais pensé lors d'un rendez-vous chez le médecin.
La majorité des adhérents ne sont même pas au courant de l'obligation du certificat médical.
Ils ne vont probablement jamais sur le site de la fédération ni sur FE.
De mon côté, je ne ferai rien à moins que l'on me le demande explicitement.


Chemtov, le
Ben... on vous le demandera. Le problème c'est : Comment votre président va-t-il prendre les licences maintenant ? Il sera obligé de courir après tous les certificats ou attestations de tous les membres. C'est un boulot à temps plein ( déjà pour faire rentrer les cotisations, c'est la galère ).
Là, le logiciel bloque la prise de licence. Vous imaginez les clubs qui ont plusieurs centaines de membres ? ( Châlons, Marseille, Bischwiller, etc... ). Il y a environ 50 clubs qui ont plus de 100 membres ( rien qu'en licence A ). Plus de 5000 licenciés dans les 30 premiers clubs.


mop, le
C'est simple.
Il suffit de cocher pour avoir la licence.
S'il n'y a pas de vérification des attestations, il cochera ce qu'il veut et on aura la licence.


@Chemtov : Le fait que le logiciel ne soit pas bloquant était un problème, puisque l’obligation existait déjà ! Donc vous n’aviez pas le droit normalement de prendre une licence sans demander un certificat médical.

La procédure est donc maintenant allégée puisque le certificat médical n’est plus automatique. Maintenant, si vous ne souhaitez pas respecter la loi c’est votre problème.

Mais la FFE a quant à elle fait son travail : informer au mieux les présidents de clubs des démarches imposées par le Code du Sport. Article explicatif, visio hier, on tente au mieux d’accompagner les bénévoles de notre fédé, c’est tout.

Pour celles & ceux qui seraient intéressés, la visio organisée hier est en replay sur le site fédéral.


Chemtov, le
Moi, je n'ai jamais dit que je n'allais pas respecter la loi. C'est le monsieur avant qui a dit que son président n'allait pas le faire. Eventuellement, nous ne prendrons que des licences B pour les écoles ( car il est techniquement impossible d'expliquer le problème à des centaines de personnes, avec lesquelles nous n'avons déjà que des contacts limités, sauf le jour des tournois ).
Mais je crains que ce soit le même problème avec les B.

Déjà, je vais imprimer 450 questionnaires ou attestations. On verra progressivement ce qui faisable. Là, fin août, avant même la rentrée, j'avais déjà 41 inscrits fermes, plus liste d'attente, à l'Ecole Européenne de Strasbourg. Pour eux, il faudra en plus traduire les questionnaires.


mop, le
C'est ça la faille.
Le fait que le logiciel ne soit pas bloquant.


clarxel, le
J'ai obtenu sans difficulté les attestations de la part des joueurs qui voulaient jouer ce week-end.
Je leur ai expliqué que je devais cocher la case pour qu'ils aient leurs licences et qu'il n'était pas question que je commette un faux en écriture, même électronique.
Ils ont parfaitement compris.


Le soir de l'assemblée générale, j'aurais imprimé quelques versions du questionnaire en papier pour ceux qui ont des difficultés avec les outils numériques, cela ne devrait pas être très long.

La version pour les mineurs sera certainement plus problématique, mais il ne s'agit pas d'une version spécifique aux échecs, beaucoup de nos jeunes joueurs ont d'autres activités sportives, auront déjà été soumis aux mêmes obligations imposées par le ministère des sports et auront donc déja été soumis au questionnaire.

Ce post n'était pas un piège à Chemtov, mais ce cocktail détonnant d'agressivité et de mauvaise foi qu'il nous a servi est assez édifiant.

"l'équipe détruit systématiquement les Echecs par ces différentes mesures"
Vous auriez dû vous relire...

@checkMatt : merci pour le lien vers la video


Krusti, le
Il se trouve que mon médecin traitant est également le médecin fédéral national de la Fédération Française de Golf.
C'est dire qu'il en connait un rayon en matière de vrais sports.
Sur la base d'un récent score calcique à zéro (qui peut en dire autant ici hein ????) il m'a fait parvenir à la suite d'une téléconsultation un CACI à la pratique du jeu d'échecs en compétition.
J'en suis à vrai dire assez fier et j'imagine la joie de mon cher président de club lorsqu'il va en recevoir une copie.
J'ai cependant oublié d'échanger avec lui sur les comparaisons possibles et intéressantes entre deux jeux individuels comme le golf et les échecs par exemple. Il y a peut-être des enseignements ou pistes à creuser. Je continue de constater que le parallélisme des formes entre des activités qui n'ont pas grand chose à voir entre elles (sport collectif bruyant au grand air vs jeu individuel silencieux en vase quasi clos) n'amène que confusion et graves illusions.
Vive les échecs.


Renan, le
Petit retour arrière dans ce que j'écrivais précédemment ; le questionnaire des mineurs est plus pertinent pour les seniors (disons 65 ans ou +)...Avez vous déjà entendu parlé d’un joueur qui fait un infarctus pendant une partie?...
Peu de risques quand même pour un jeune de 12 ans...
Pour jouer au foot ou un rugby, il faut un certificat médical (les questionnaires sont exactement les mêmes).


Chemtov, le
Merci Clarxel, pour ce post. Pour une fois, vous avez servi à quelque chose. Je m'étais bien relu ( je me relis avant chaque publication ) et "l'équipe détruit systématiquement les Echecs par ces différentes mesures" ( toutes celles de la lettre A, pour l'instant ) est plus vrai que jamais ( mes différentes consultations téléphoniques de la matinée l'ont vérifié ). Mais bon... localement on se bat contre cette adversité et on gagnera quand même.

Il faudra juste fonctionner un peu autrement, avec probablement beaucoup moins de licenciés ( mais beaucoup plus de membres, c'est l'essentiel ) ( on économisera en plus sur les licences, mais c'est dommage pour la FFE que nous aimions soutenir traditionnellement ainsi, avec plus de 9000 euros versés chaque année ).


mes différentes consultations téléphoniques de la matinée l'ont vérifié

c'est à dire?


J'avoue que je ne me suis jamais senti en danger d'une crise cardiaque devant une partie d'échecs !
je joue d'abord pour m'amuser et passer un moment agréable et je n'ai jamais été vraiment stressé devant un échiquier ... sauf lorsque ma tasse de café est vide !
même si j'ai été quelquefois énervé par l'attitude désagréable et prétentieuse de certains adversaires qui justement n'ont pas l'air de jouer aux échecs pour s'amuser !!

Le principal danger mortel du jeu d'échecs se situe certainement au niveau des déplacements en voiture pour aller jouer une partie !

Je pense que certains films d'horreur comme les dents de la mer ou Alien sont plus dangereux pour mon coeur et susceptibles de me faire faire un AVC, même lorsque je suis assis confortablement dans mon canapé !!
Il faudrait sans doute instaurer un certificat médical pour l'inscription à Netflix ou Amazon Prime !


Chemtov, le
@Waterprof : Que l'accumulation de ces problèmes pèse sur beaucoup de dirigeants et de joueurs contactés. Donc, c'est à moi de les convaincre que ce n'est pas si grave, qu'ils y arriveront, que Agen, c'est très joli, qu'il y reste des choses à découvrir, qu'on les aidera pour prendre les licences dans leurs clubs ( en plus du mien, il faut que je bosse pour les autres... gag ! ), qu'on fera ensemble leur dossier de l'ANS ( même si moi je n'en dépose plus, mais ça, je ne leur dis pas...) etc... Bon... mais je suis honnête, je leur dis que pour MVL/Firouzja et Bacrot en EDF et pour la Coupe/Cht de France, je ne pourrai rien faire!


Chemtov, le
A noter que l'argent des licences perdu, le sera aussi pour les comités Ligue et Département ( 50% ). On a quand même financé ainsi, pendant longtemps, les projets locaux des comités ( organes décentralisés de la FFE ).


serait ce une rebellion sur les prises de licence?


Chemtov, le
Mais non ! Pas du tout ! Je ne veux que ça, des licences. Et aider la FFE ( la FFE, c'est vous, c'est moi, c'est tout le monde, ou presque...).
Le problème vient de ces attestations ou certificats qu'on ne pourra pas obtenir ( à moins d'engager une personne à plein temps pour faire ça toute l'année ). Parvenir à prendre 480 licences A ( toutes payées, rien d'offert ) c'était déjà un pari fou. Et très, très compliqué.
Là, cela va devenir carrément impossible.


clarxel, le
Je propose de demander en urgence la béatification de notre martyr Chemtov pour son œuvre admirable de sauvetage des Echecs français, cible de la volonté de « destruction systématique » (sic) de l'équipe fédérale. ;-)


Chemtov, le
''Il ne suffit pas d'être inutile. Encore faut-il être odieux.'' C'est sûr qu'avec vous les échecs français ont de l'avenir...


Et pour l'ensemble de son oeuvre et son dévouement à relever le niveau sur FE (un boulot à temps plein!), une statue à son effigie sur la place principale de Strasbourg. :-)


Chemtov, le
Tiens... Ben voyons ! Manquait plus que celui-là... Mdr ! C'est clair que pour le niveau, là, maintenant, il va falloir faire contrepoids...

Là, on parle d'une autre fédé que de la vôtre (j'explique). Bon, donc, si déjà vous êtes là... dites nous au moins quelque chose d'intéressant : la licence fédérale, aux Pays-Bas, doit-elle être accompagnée aussi d'un certificat médical ? ( ou attestation de non contre-indication à la pratique du Jeu d'Echecs ) ( rien qu'en l'écrivant, ça fait sourire... c'est carrément surréaliste ).

Ce serait intéressant de savoir comment cela se passe dans les autres pays d'Europe. Est-ce qu'une directive aussi sotte peut bloquer aussi l'accès aux Echecs, dans ces pays ?


une attestation pour jouer aux échecs, je trouve ça franchement ridicule. Mais on est dans un monde où il faut tout contrôler, tout prévoir. Se prémunir de tout... Donc on s'y plie...


Fox, le
@Chemtov : combien de fois t’a-t-on volé ton quatre-heures à l’école ? Ceci pourrait expliquer cela


Franxis, le
J'ai joué en tournoi contre un jeune de 14 ans qui après la partie a fait une crise d'épilepsie. Le jeune terminait ses convulsions sur le sol , le président m'a dit " on n'a l'habitude !" J'ai essayé de lui expliquer qu'une crise d'épilepsie pouvait très mal se terminer.


Julo62, le
On a longtemps eu un membre du club qui souffrait d'épilepsie.
La situation s'est progressivement dégradée pour passer d'une crise extrêmement occasionnelle à une crise systématique lors d'une partie.

La difficulté, c'était que :
- Pour lui, les échecs étaient sa quasi-unique bouffée d'oxygène,
- Pour le club, il y avait une prise de responsabilité lourde (finalement presque incompatible avec ce qu'est un club),
- Pour le club, toujours, il y avait conflit entre sa mission d'accueil qui se veut universel et les risques pris.

La situation a évolué pendant je pense bien plus de 10 ans.
D'abord, le club a refusé qu'il participe aux déplacements, puis aux compétitions même à domicile.

Je crois qu'il est évident, à posteriori, que, si la présentation d'un certificat médical d'aptitude avait été nécessaire, la situation aurait été réglée plus rapidement.

Ce ne sont pas des questions simples, il y avait réellement dilemme entre vouloir prolonger l'accueil de notre coéquipier, car dans certaines conditions, nous imaginions que la pratique du jeu et le contact social au sein du club lui étaient bénéfiques et nos doutes, le fait de ne pas savoir si on ne fait pas pire que mieux.


En aparté, et quand je me souviens de cette situation, un élément déclencheur pour le refus d'inscription auprès de la famille, ça a été l'augmentation des réactions des tiers (parents de jeunes adhérents, membres des autres clubs...).
Ça peut paraître violent de dire ça, mais en plus des dangers pour la victime des crises, assister à ces crises peut être une violence psychologique forte subie par un enfant et même par un adulte non préparé à assister à ces événements.
Il peut aussi se développer un sentiment de culpabilité chez les adversaires.


Ça remonte à assez loin, ce sont les seuls "connaissances" que j'ai à ce sujet, et je ne sais pas du tout quelle est l'évolution récente de la prise en charge de cette maladie (et j'ai bien conscience qu'il existe une multitude de situations différentes).
Cependant, ce qui est certain, c'est que c'était une situation extrêmement délicate pour le malade, sa famille, le club, ses coéquipiers, et ses adversaires.
Et que, malgré, je crois, de la bonne volonté, nous étions simplement incompétents face à cela.


Franxis, le
Il faut un certificat du neurologue qui suit le patient autorisant les échecs en compétition. Certificat qu'il n'obtiendra que que si le neurologue estime que le traitement est bien équilibré avec des crises très rares. Sinon pas de compétition.Restent les parties amicales au club . Ce n'est que mon avis.
Dans l'exemple que j'ai cité , la partie avait été dure pour les deux , avec finale stressante.


Chemtov, le
@Fox: Ah... vous aussi ! Mdr ! Le ban, l'arrière ban et arrière-arrière ban vient aussi trotter et baver ici. Bon... sur votre question ( que je ne comprends pas... comme souvent ) et bien, non... Dans ma scolarité, à la récré, je jouais aux échecs avec mon prof de dessin ( joueur de club ) plus tard avec un surveillant ( aujourd'hui papa d'un président de club francilien ) et, accessoirement, j'expliquais la marche du cavalier sur les chemisiers quadrillés des filles, les grandes, du lycée voisin ( cour adjacente à la nôtre ).

@autres moins xxxx : Les consultations (pas médicales!) continuent et quelques pistes apparaissent... Médecin du travail, sportifs, parents, s'interrogent aussi et proposent de compléter simplement le bulletin d'inscription au club ( que chaque membre ou parent de membre signe de toute façon ) par un encart ( très visible ) dédié à cette problématique. Du genre ''Je certifie avoir vérifié les contre-indications à la pratique du Jeu d'Echecs en ce qui me concerne ou pour mon enfant''. Ou un truc comme ça. Avec un lien vers le questionnaire.

Cela aura au moins deux effets bénéfiques :
1) Ils apprendront que les Echecs sont un sport.
2) Ils auront une crise de fou rire en lisant la mention ''non contre-indication à la pratique du Jeu d'Echecs''. De la bonne humeur assurée pour toute la journée.

@Fanxis : Oui. L'épilepsie peut être mortelle, notamment si on fait une mauvaise chute. Cela a failli arriver lors d'un de nos matchs par équipe, cette année. Sans la présence d'un de mes frères ( médecin ) et d'une joueuse très réactive ( et petit brevet de secouriste ) la personne serait morte ( chute sur la tête, puis en arrêt cardiaque, du sang partout, c'était impressionnant ). Mais cela aurait pu se passer n'importe où ( heureusement, c'est arrivé dans cet environnement ). Mais ça, c'est la vie... Il y a des grands risques à vivre.

Pour info: la personne est très bien suivie et a toujours eu l'accord de ses médecins pour ses diverses activités professionnelles et sportives.


Julo62, le
Nous concernant, malheureusement la situation ne se reproduira plus.

(Je pense que c'est extrêmement compliqué, bien au delà de mes compétences, la prise du traitement, ces effets secondaires, l'évolution entre 2 consultations, les aspirations du malade, de sa famille...
Ce sont des souvenirs pénibles.)


Franxis, le
C'est différent s'il s'agit d'une crise d'épilepsie inaugurale , ce qui peut arriver à tout le monde ou si l'épilepsie est connue . Dans ce cas , la famille peut se retourner contre le club qui a laissé jouer son fils en connaissant les risques d'un stress prolongé.


@Chemtov : Vous n’avez qu’à adresser cette proposition de modification à votre député(e). C’est facile, dites lui que c’est l’article L231-2 du code du Sport qui doit être modifié.

En attendant, à part hurler à l’équipe en place qui tuerait les Échecs, j’aimerais savoir ce que vous proposez sur ce sujet précis.
Si vous étiez aux commandes de cette fédé, que feriez-vous ?


Chemtov, le
1) D'abord, je me fiche complètement de savoir qui compose l'équipe en place (réf.Monalisa). Et je ne hurle sur rien. Je cherche des solutions, à l'inverse des débiles rigolards qui sévissent sur ce post ( ils se reconnaitront )
2) Hélas, vos mesures s'ajoutent à une série d'autres sur lesquelles vous ne répondez pas. Mais j'admets, ce n'est pas le sujet principal.
3) Sur les mesures à prendre, il y a la loi, puis il y a toujours des adaptations. Sur le covid, c'était pareil. On nous a dit que tout était interdit. J'ai proposé un protocole avec deux jeux et on a pu pratiquer partout ( chez nous du moins ) ( écoles publiques notamment ).

Je fais donc des propositions constructives (que je soumettrais aux services des sports locaux, s'il le faut). Que pensez-vous de ma proposition d'encart du genre : ''Je certifie avoir vérifié les contre-indications à la pratique du Jeu d'Echecs en ce qui me concerne ou pour mon enfant''.
A intégrer au bulletin d'inscription habituel au club ? Mais ce serait encore mieux si vous mettiez cela sur le site fédéral (dans le module de prise des licences).


Ben si vous faites ça vous ne respectez pas la loi, c’est tout…

Article L231-2 Code du Sport :

III.-Pour les personnes mineures, et sans préjudice de l'article L. 231-2-3, l'obtention ou le renouvellement d'une licence, permettant ou non de participer aux compétitions organisées par une fédération sportive, est subordonné à l'attestation du renseignement d'un questionnaire relatif à l'état de santé du sportif mineur, réalisé conjointement par le mineur et par les personnes exerçant l'autorité parentale.

Lorsqu'une réponse au questionnaire de santé conduit à un examen médical, l'obtention ou le renouvellement de licence nécessite la production d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique sportive.


Vous suggérez que notre Fédération dise au Ministère qu’on a décidé de ne pas respecter le Code du Sport et de faire notre propre sauce ?


Chemtov, le
@Franxis: Là, en l'occurrence, chez nous, ce n'était pas un joueur du match, c'était... l'arbitre !

Pour le cas que vous citez, évidemment, si une famille connait les risques d'un stress prolongé, elle ne laissera pas jouer le gamin.


Chemtov, le
@CheckMatt: Oui, mais on leur envoie le lien vers le questionnaire. Donc s'ils signent le bulletin, ils attestent avoir pris connaissance du questionnaire.

''Vous suggérez que ... etc''. Non. Je suggère juste que vous sortiez de votre attitude négative. Soyez constructif, en vous disant que vous êtes l'un des présidents d'un des 50 clubs de plus de 100 membres.


Julo62, le
C'est vrai que Naka n'a pas sa langue dans sa poche et qu'il apprécie la polémique, mais ce qui se passe au niveau des inscriptions à la FFE, je crois qu'il s'en fout.
Et il ne parle pas français. :-)


Chemtov, le
Je ne vois pas vraiment ce que vient faire Naka ici. Et il n'y a pas de polémique.

1) il y a un problème réel relevé et exposé :

C'est-à-dire l'impossibilité de communiquer avec des centaines de licenciés (principalement des jeunes) afin qu'ils produisent un certificat médical et/ou d'abord de leur demander de remplir un questionnaire de santé

2) il y a des conséquences certaines évoquées :

C'est-à-dire la perte des affiliations à la FFE de milliers de joueurs, peut-être la moitié déjà des 7800 licenciés des 50 plus grands clubs à plus de 100 licenciés (rentrée équivalente peut-être à 50000 euros). Et bien davantage si toutes les licences B des jeunes sont concernées.

3) il y a une solution proposée :

C'est-à-dire respecter totalement l'esprit du code du sport en proposant aux familles :
a) d'attester qu'elles ont prit connaissance de la législation (étudier le questionnaire consultable par un lien)
b) d'attester qu'il n'y a pas de contre-indication de la pratique du Jeu d'Echecs pour leur enfant.

En pratique :
En signant simplement le formulaire d'adhésion au club qui présentera un encadré dédié à cette question de non contre-indication à la pratique des Echecs. Pas de signature, pas de licence. En quelque sorte, ce sont les familles qui cochent la case, dans le logiciel fédéral de prise de licences, sur la non contre-indication de la pratique des Echecs pour leur enfant.

Eloi... si tu nous entends...


nous?


Chemtov, le
@benvoyons : Oui. Nous. Réunion cet après-midi de dirigeants du club et de parents, suite à un tour téléphonique. D'abord avant, puis pendant la Simultanée publique donnée cet après-midi, place d'Austerlitz (encore trois à venir pour les intéressés).
Demain matin aussi, rendez-vous dans une école ( oui, je sais, demain c'est dimanche, mais c'est une école juive ) pour voir notamment comment on pourra (ou pas) affilier les élèves, avec ce problème de non contre-indication du Jeu d'Echecs.


@Chemtov : mais est-ce que ce que vous proposez n'est pas exactement ce que demande la FFE ?


Julo62, le
"Je ne vois pas vraiment ce que vient faire Naka ici. Et il n'y a pas de polémique."

Je crois que j'ai été modéré, sans doute pour humour mal à propos, le post auquel je répondais aussi.
Ça aurait été plus clair si l'entièreté de mon message avait disparu.
Bon, après, ce qui reste est factuel :-)


clarxel, le
@benvoyons : oui, Nous
Nous, Chemtov 1er, Pharaon des Echecs de France...

@monalisa : chuuut... ; l'important est qu'il ait l'impression que la solution vienne de lui...;-)


Chemtov, le
Sur le site fédéral, dans le module de prise de licence, pour affilier un joueur, je dois cocher la case :

''Médical : Attestation de réponse négative au questionnaire de santé : ''
''oui'' ( case à cocher )
''non'' ( case à cocher ) : ''date du certificat''

''Le club doit conserver l’attestation de réponses négatives au questionnaire de santé, ou à défaut un certificat médical de non contre-indication de moins de 6 mois.''

Ce n'est pas pareil. Je ne tiens pas à conserver 400 attestations de réponses négatives en plus C'est du travail et de la paperasse supplémentaire (j'avais déjà 400 bulletins d'inscription l'an dernier). Et de toute façon, jamais les familles ne renverront cette attestation en plus. Et bien sûr, elles ne vont pas déclarer des ''oui'' et se contraindre à organiser une visite médicale.

Si mon encadré est accepté, je n'aurais pas de travail supplémentaire (je suis aussi bénévole, comme les bénévoles de la FFE).

@clarxel : Comment allez-vous gérer vos 70 licenciés ? Vous allez leur donner les documents présentés par la FFE et n'affilier qu'en cas de retour? Ou vous n'avez pas compris le problème ? (plus vraisemblable...)


@Chemtov : mais votre encadré, c'est l'attestation de réponse négative intégrée au bulletin d'adhésion... Je persiste à ne pas voir de différence avec ce que demande la FFE (il suffit de conserver les bulletins d'adhésion).


Wisemas, le
En fait Chemtov le problème c'est qu'avant vous étiez supposé stocker les certificats médicaux, et vous ne le faisiez pas contrairement à la loi, si j'ai bien lu vos écrits.

C'est pour ça que vous avez l'impression que cela s'est compliqué, alors qu'il y a juste une facilité en plus offerte : remplir une attestation de réponse négative au questionnaire de santé si on ne souhaite pas fournir de certificat médical.


Chemtov, le
@monalisa: Avec mon encadré formulé comme je l'ai indiqué ? ''Je certifie avoir vérifié les contre-indications à la pratique du Jeu d'Echecs en ce qui me concerne ou pour mon enfant''.
Cela conviendrait à votre avis ? C'est ça ma question à CheckMatt. Sans s'opposer à l'esprit de la loi, comment trouver une formulation et une démarche plus acceptable pour les familles.
Là, pour l'instant, avec le formulaire fédéral tel qu'il est, je ne peux pas prendre de licences.
@Wisemas : Je ne les stockais pas car, jusqu'à cette rentrée, la FFE délivrait les licences sans que l'on ait besoin de cocher la case sur les certificats médicaux (impossibles à obtenir par ailleurs).


Chemtov, le
@Julo62 : Et bien, j'espère que ma réponse aura satisfait vos interrogations sur ce sujet ( ce n'est pas moi qui ai ''modéré'' vos propos ).


@Chemtov: Pourquoi ne pas mettre dans l'encadré la formulation recommandée pour l'attestation ?
"J'atteste avoir renseigné le questionnaire de santé FFE pour les personnes majeures et avoir répondu par la négative à l’ensemble des rubriques."
ou, pour un mineur,
"En ma qualité de représentant légal de XXX, j'atteste qu’il a renseigné le questionnaire de santé pour les mineurs (modèle de l’annexe II23 du code du Sport) et a répondu par la négative à l’ensemble des rubriques."

Pour les certificats, comme le dit Wisemas, on doit les stocker depuis plusieurs années. Les clubs (gros clubs) dont j'ai été membre le faisaient. Bien sûr, ils prenaient parfois la licence contre une promesse de certificat qui n'était jamais fourni, malgré les relances.
Il me semble que le fait d'avoir à cocher la case pour la prise de licence permet de se retrancher derrière cette obligation : pas de certificat, pas de licence. C'est le cas pour pas mal de sports, et quand il n'y a pas le choix, les adhérents finissent par trouver le temps/la motivation pour obtenir ce fameux certificat.

Ce qui est proposé cette année, c'est de faciliter les choses en n'exigeant pas de certificat, mais une attestation. Je ne vois que du progrès dans cette proposition (si, bien sûr, on est dans l'optique de respecter la loi...).


clarxel, le
N'ayant que des moyens intellectuels infinitésimaux par rapport aux vôtres, j'ai forcément mal compris, comment pourrait-il en être autrement ? ;-)
Néanmoins, avec mes 2 neurones, j'ai élaboré une stratégie que j'ai présentée plus haut, et que j'ai commencé à appliquer.


@Wisemas : non, la nouveauté est qu'il faut obligatoirement cocher la case OUI (attestation reçue) ou si NON renseigner la date du certificat.
Auparavant, renseigner les informations sur le certificat médical n'était pas requis.

Autrement dit, en l'absence d'attestation ou de certificat, émettre une licence nécessite de commettre un faux en écriture, sans parler des conséquences en termes de responsabilité en cas de problème de santé

Donc pour moi, c'est clair, pas d'attestation / certificat, pas de licence....


Mais Chemtov, on ne vous interdit absolument pas d’intégrer dans le bulletin d’inscription de votre club l’attestation de réponse négative…
La FFE fournit un modèle d’attestation, après si vous souhaitez intégrer ce modèle dans vos bulletins, pas de problème…
C’est d’ailleurs ce que fait le foot

Par contre, il ne faut pas reformuler la phrase comme vous le faîtes (parce que les questions qui sont posées, ce ne sont pas des « contre-indications » comme vous le dîtes).

@Wisemas et @monalisa : vous avez totalement raison. Le système est désormais simplifié puisque pour les adultes, on supprime le certificat médical obligatoire tous les 3 ans. Une personne souhaitant jouer aux Échecs pourra ne jamais avoir besoin d’un certificat si chaque année elle atteste répondre non au questionnaire de santé


Julo62, le
@ Chemtov

Je n'ai jamais cru que vous ayez modéré.
Je n'ai pas d'interrogation sur le sujet, je suis intervenu, avant-hier, parceque le document était présenté comme une possibilité pour un enfant de s'inscrire sans l'aval de ses parents, pas par vous, certes.
Perso, le questionnaire, la visite médicale et le certificat, si nécessaire, je trouve ça juste normal et plutôt simple.

Après ça a dévié, comme d'hab.



Et je comprends la modération, l'humour n'était pas forcément adapté à l'endroit ou au moment.


Reyes, le
J'ai modéré en croyant rendre service. J'ai pensé, selon un message qui indiquait que l'auteur s'était trompé d'article, qu'il fallait supprimer les messages (et les réponses) parlant de Nakamura.


Julo62, le
Aucun problème, Reyes, mais comme une partie du message est resté, je croyais que c'est le côté potache qui gênait.


Personnellement je n'ai rien contre le nouveau dispositif qui me parait pas si compliqué que cela.
Il y a juste une des questions pour les jeunes que je ne comprends pas. C'est la suivante :
Penses tu à arrêter de faire du sport ou à changer de sport ? Si le gamin me répond : En plus des échecs je faisais du karaté mais je vais peut être changer et faire du judo. Donc répondre oui à cette question, alors je dois lui demander un certificat médical ?


Chemtov, le
@CheckMatt : '' Mais, on ne vous interdit absolument pas d’intégrer dans le bulletin d’inscription de votre club l’attestation de réponse négative''.

Mais c'est exactement ce que je ne veux pas faire.

''Par contre, il ne faut pas reformuler la phrase comme vous le faîtes''. Donc, j'ai ma réponse.

Et pourtant, il faut une formulation très différente de la vôtre. Car justement, nous sommes les Echecs et pas le foot. Et les gens ne répondront pas à ce questionnaire.

@Julo62: ''Perso, le questionnaire, la visite médicale et le certificat, si nécessaire, je trouve ça juste normal et plutôt simple.'' ???? Simple? Et bien, vous ne connaissez pas mes parents d'élèves. Les uns ne lisent pas le Français, d'autres ne voient jamais de médecin, pour d'autres on ne communique que par l'assistante sociale, d'autres vous envoient leur avocat dès que vous grondez leur gamin, etc... Pour les obliger à remplir quoique ce soit, c'est déjà difficile. Alors pour ces démarches là, je n'essaie même pas. Ils feront des tournois internes (inter-écoles) non homologués, cette année. Et on gardera l'argent des licences pour autre chose.


Chemtov, le
@Crepuscule : Il est impossible de répondre non à toute les questions. Ce n'est pas un questionnaire pour les Echecs. En quoi est-ce que le fait de s'être fait opérer de l'appendicite dans l'année impose une visite médicale pour jouer aux Echecs ?
Enfin... c'est pareil pour presque toutes les questions. Donc pour le 18 (Tournoi d'Erstein) je me demande combien il y aura de licenciés...
Au lieu d'aller au traditionnel Tournoi de l'Avenir à Bischwiller le 24, avec mes troupes, je vais faire le mien (non homologué). J'économiserai aussi 250 euros d'inscriptions.


r2d2, le
La FFE marche sur la tête avec ce questionnaire qui n'est assurément pas adapté à notre discipline.
Cela va emm...er tous les responsables de clubs.
C'est une aberration administrative, une de plus, une maladie bien française (ceinture, bretelles et parachute)
Et cela risque de décourager plus d'un enfant et parents.
Et en plus c'est mal formulé et sujet à interprétation.
Es-tu allé(e) à l’hôpital pendant toute une journée ou plusieurs jours ?
Réponse oui (j'ai été voir untel [mon frère par exemple] qui est malade).


@Chemtov
Je partage ton inquiétude pour le nombre de participants au tournoi de la rentrée ...:((


MChoiz, le
Après la découverte de l'obligation du questionnaire de santé en 2022 par certains présidents, on peut espérer une découverte de l'obligation du contrôle d'honorabilité pour les dirigeants et les personnes encadrantes en 2035 peut-être. :-)


Chemtov, le
@MChoiz: Et un questionnaire adapté aux Echecs plutôt qu'au foot, en 2050.

@r2d2: Quasiment toutes les questions sont problématiques. Je les ai faites une par une et je connais des enfants qui peuvent répondre oui à une quinzaine. Et pour ces enfants, les Echecs, c'est pour eux la plus grande chance et le plus grand bonheur ( pas une contre-indication, mais une prescription du médecin !). Malheureusement, avec ce truc, ils n'iront peut-être pas aux compétitions cette année ( faute de licence ) (je n'aurais pas le temps d'expliquer, à chaque famille, comment ça fonctionne).

@Crepuscule : Oui. Parce que même avec la meilleure volonté du monde, on ne peut pas avoir un certificat médical ( puisque ce questionnaire de foot oriente obligatoirement vers le certificat médical ) la veille du tournoi (ou même dans la semaine avant).

Un grand nombre d'affiliations du premier trimestre se font souvent juste avant les compétitions. Même pour la première ronde des équipes d'octobre, je me pose des questions. Pour avoir un rendez-vous chez un médecin il faut parfois une semaine. Donc il faudrait quand même prendre des licences en cochant la case et en faisant ainsi une fausse déclaration ?
Evidemment, les tournois les plus touchés vont être les premiers. Aujourd'hui, à la simultanée, j'ai entendu des jeunes dire qu'ils voulaient aller à Erstein. Mais comme d'habitude, ils se décideront trois jours avant. Vous les prendrez sans licence ?


@Chemtov
Notre tournoi étant homologué rapide fide il faut forcément être licencié ! Et nous ne faisons pas de licence B le jour même.


Chemtov, le
Aïe, aïe, aïe... De toute façon, pour les licences B, il me semble que c'est désormais pareil aussi ( certificat médical ou pas de licence ).

Généralement, aussi tôt, en début de saison, pas mal de joueurs assurent les organisateurs de tournois qu'ils sont ''en cours'' d'affiliation ( alors qu'ils n'ont pas encore mis les pieds dans leurs clubs ). Après, c'est aux organisateurs de faire confiance ou pas...

Rappel : réunion dimanche à Kintzheim, avec le CDJE (CEBR). Tu y seras ?


clarxel, le
Il n'y a pas que l'épilepsie qui peut poser un problème pour jouer aux échecs en compétition. En effet, le stress généré par la pression du temps et de l'adversaire peut accentuer, parfois de façon très prononcée, les symptômes de certaines maladies neurologiques. C'est précisément ce qui se passe pour moi.

Jouer en zeitnot devient en effet quasiment impossible en raison de l'importance des tremblements. Je précise que ces tremblements peuvent être impressionnants pour l'adversaire ou un spectateur, mais ne présentent pas de risque particulier. Cependant, au cours de l'été 2021, j'ai fait plusieurs crises de panique, avec des symptomes se rapprochant d'un arrêt cardiaque et qui ont nécessité l'intervention du Samu en urgence et l'interrruption du tournoi de Vaujany 2021 pendant pluesieurs heures.(Je suis vraiment désolé d'avoir ainsi perturbé le tournoi, c'était la 1ere crise)
Cela s'est reproduit à 3 reprises, dont 2 fois en jouant en ligne la nuit sur Lichess.
Les crises de panique ont disparu depuis septembre 2021, sans doute en lien avec un changement de traitement.

J'en viens au certificat médical et au questionnaire.
Je ne peux bien sûr pas répondre par la négative aux 3 questions, mais j'obtiendrai je pense sans difficulté un certificat médical cette année, que ce soit de la part de mon généraliste ou de mon neurologue.
Pour autant jouer en tournoi est devenu quasi impossible. Lors de ma dernière tentative, à Malakoff, j'ai joué 5 rondes sans problème, mais lors de la 6e je suis arrivé en retard et je n'ai pas pu jouer en raison des tremblements. J'ai été exclu du tournoi, de façon peu élégante, j'ai vraiment eu l'impression d'être un pestiféré, même si je comprends que j'ai pu inquiéter les arbitres / organisateurs, et je ne souhaite pas que cela se reproduise.

Je joue jusqu'à présent sans symptômes visibles (ou très faiblement) dans mon club et en interclubs.

Ce témoignage a pour objet de montrer que le risque n'est pas nul et donc d'inciter les bureaux des clubs à ne pas prendre ces sujets de santé et d'obligations déclaratives à la légère, mais aussi d'illustrer la difficulté de ne pas être rejeté par principe ou par ignorance lorsque l'on est atteint de ce type de maladies.
Comme vous l'avez compris, même à mon modeste niveau, je reste un amoureux des Echecs.


Clarxel vous devriez comme moi envisager le jeu d'échecs d'abord comme un loisir agréable vous permettant de vous amuser devant l'échiquier pendant des heures !
Je n'ai jamais été stressé en jouant aux échecs, même lors de parties de compétition face à des adversaires beaucoup plus forts que moi, je prenais plaisir à lutter contre eux pendant des heures concentré sur l'échiquier pour résoudre les problèmes posés comme un rebus à résoudre...et sachant que ma défaite était inévitable au 40 eme coup de la partie...( je n'abandonnais jamais avant le 40eme coup ! )


Franxis, le
@clarxel , si on prenait la tension artérielle et le rythme cardiaque des joueurs pendant une partie ,encore plus s'il y a plusieurs rondes , on serait inquiet . Les joueurs qui ont des pathologies cardiaques , infarctus , troubles du rythme ; j'encourage les présidents à ne pas prendre de risques et à être en règle pour les certificats. Effectivement les reactions de l'encadrement sont surprenantes . Le président qui laisse convulser le gamin ,"on a l'habitude" ou " on le veut plus en équipes " ...


arrêtez un peu avec vos histoires. On a l'impression que jouer aux échecs est hyperdangereux. C'est grotesque. Quant aux cas extrèmes de personnes qui ont telle ou telle pathologie grave, elles doivent bien en être consciente et faire attention ( et pas seulement aux échecs dans ces cas). C'est une simple question de bon sens.


@r2d2 : « La FFE marche sur la tête avec ce questionnaire qui n'est assurément pas adapté à notre discipline. »

Si vous parlez du questionnaire pour les mineurs, je vous rappelle une nouvelle fois (3 fois au moins que je l’écris dans cette discussion) qu’il s’agit d’un modèle obligatoire fixé par le Ministère des Sports et sur lequel la Fédération n’a pas la main.


Krusti, le
Discussion ?
Je la cherche encore...
(+1 pour l'obligation du contrôle d'honorabilité pour les dirigeants et les personnes encadrantes en 2035)


Chemtov, le
@Krusti : Moi, j'ai fait une proposition, mais elle est rejetée. A mon avis il y a des pistes à creuser sur le mode de réponse sur le logiciel fédéral qui pourrait permettre de prendre des licences.

Là, les prises de licence instantanées sont déjà devenues impossibles. Imaginez, la journée porte ouverte dans votre club le mercredi. Vous avez un tournoi dimanche. Un gamin doué arrive qui a joué auparavant, et/ou ailleurs, déjà capable de faire un tournoi. Il veut s'inscrire de suite et jouer dimanche. On lui dit OK, mais la licence on ne l'a prendra pas avant qu'il revienne avec un certificat médical dans les trois jours !
C'est ce qui va se passer la semaine prochaine dans la plupart des clubs et tout au long de l'année avec les nouveaux membres ( les remplacements/sauvetages de dernière minute en équipe, finis ! ).

@clarxel, le 03/09/2022 19:39 :
'' chuuut... ; l'important est qu'il ait l'impression que la solution vienne de lui...;-) ''. Non, vous voyez ma solution n'est pas acceptée. Vous en avez une à proposer ? Au lieu d'agresser ?

@Franxis : C'est bien que vous ayez cité (presque) toute la ( longue ! ) liste des contre-indications, rédigée à la demande du Conseil National de l'Ordre des Médecins, est, selon l'avis du Club des Cardiologues du Sport :

• Angor instable

• HTA non contrôlée

• Trouble du rythme

Commission médicale de la FFE

Soit trois cas ! ( Mais qui bloquent la prise instantanée de licences qui se faisait pour des dizaines de milliers... d'enfants, quasiment jamais concernés ).


Chemtov, le
Super ! J'ai vu qu'il y a plein de GM qui ont déjà étudié le questionnaire ( en français ! ) et qui ont déjà, soit répondu non à toutes les questions ( et obligatoirement envoyé le formulaire signé ) soit obtenu en un temps record un nouveau certificat médical pour cette saison.
Trop forts ces professionnels, ceux du bout du monde surtout, qui montrent l'exemple ! Alors que d'autres clubs, pleins d'amateurs, restent bêtement dans la sidération.

http://www.echecs.asso.fr/ListeJoueurs.aspx?Action=CAT&JrCat=SenM


Yves4, le
Je n'ai pas le courage de lire toute la file.
Ce questionnaire n'a aucun sens et est complétement déconnecté de la réalité. J'aurais honte de présenter ça à une famille et il est totalement inconcevable de montrer ça à des enfants. A des ados peut être pour faire une séance détente et bien rire de la bêtise des adultes mais à part ça.....


Chemtov, le
Je les fais lire à une jeune fille de 21 ans Elle a presque pleuré, mais pas de rire. Tellement de mauvais souvenirs... Elle m'a dit qu'elle ne le ferait pas lire à son petit frère. Heureusement, il existe les Echecs comme médecine douce. A recommander (en club) ... à bonne dose !
Sans contre-indication !


Yves4, le
Ce truc : http://www.echecs.asso.fr/Actus/14098/questionnaire_mineur.pdf
est une honte !
C'est intrusif. La plupart des infos ne regardent personne d'autre que la personne concernée et quel rapport avec les échecs ? Secret médical, connaît pas.
En tant cas qu'adulte, je refuserais d'y répondre. On va demander à des enfants de primaire de répondre à ça par eux-mêmes !!!!! Qui a pu prendre une telle décision, comment peut-on le relayer ?


Julo62, le
En lisant, même en diagonale, vous aurez, plus d'une fois la réponse à votre question.

Mais déjà ici :
"Si vous parlez du questionnaire pour les mineurs, je vous rappelle une nouvelle fois (3 fois au moins que je l’écris dans cette discussion) qu’il s’agit d’un modèle obligatoire fixé par le Ministère des Sports et sur lequel la Fédération n’a pas la main."
CheckMatt, le 04/09/2022 14:23

5 ou 6 messages plus haut pour profiter du lien cliquable.


Quand je lis ce questionnaire médical tout à la fois ridicule et honteux, j'en arrive à me poser cette question : Est-ce que finalement faire des pieds et des mains à la FFE pour que le jeu d'échecs soit reconnu comme un sport par le gouvernement était-il vraiment une bonne idée ?


@Yves4 : en prenant la peine de lire l'article de la FFE, vous verrez que le question NE DOIT PAS être donné au club. Il faut seulement attester qu'on a répondu non à toutes les questions, et si on pense que même ça, c'est trop intrusif, on peut fournir un certificat médical.

Comme avant. Comme pour tous les sports, depuis des années. Et les gens y arrivent. Et ils prennent même l'habitude de le demander lors d'une visite à leur médecin au cours de l'été, s'ils en ont l'occasion. Sinon, ils s'organisent pour en obtenir un pour la rentrée.
Pour le foot. Pour le basket. Pour la natation. Et pour les échecs, ça ne serait pas possible ? On serait plus cons que les autres ?


Julo62, le
On m'a dit que le débat avait été posé.
Ministère de l'Agriculture ou Ministère des Sports.
La FFE a opté pour celui des Sports, les patates !

:-))


Chemtov, le
@monalise : Vous avez vu la liste des joueurs affiliés ce week-end ? Vous pensez vraiment que Mamedyarov, Jobava, Cheparinov, Esipenko, Aleeksenko, Vidit, Naidistch, Malakhov, etc... ont répondu au questionnaire, trouvé 0 réponse positive ou sont allés voir leur médecin pour obtenir un certificat ?

Par ailleurs, cela ne sert à rien de comparer avec ce qui se passe à côté. Quand on aura admis cela, on comprendra enfin comment faire avancer la FFE, plutôt que de la planter avec des copiages qui ne fonctionnent pas ( ANS, Cht/Coupe, Licences, etc...)


Yves4, le
" le question NE DOIT PAS être donné au club. Il faut seulement attester qu'on a répondu non à toutes les questions,"
Je rêve.
On donne un questionnaire et les parents doivent dire qu'ils ont répondu non aux questions ?
Et ce sont les enfants qui doivent l'avoir rempli pour que les parents disent que leur enfant a répondu non ? à des questions délirantes.
J'aimerai ne pas passer pour un "...." en transmettant cette demande.


Julo62, le
Je crois que Mamedyarov, au vu du drame vécu par Gashimov, ne serait pas hermétique au sujet.

Le comportement d'une minorité de professionnels ne doit cependant pas prendre le pas sur la marche à suivre quand à l'accueil massif de pratiquants, d'enfants en particulier.


Ensuite, la pertinence du document, encore une fois, ce n'est pas l'œuvre de notre fédération.
Nous, français, sommes en général assez fort pour nous cacher derrière le gouvernement, l'administration, ou tant d'autres choses. Pour ne pas passer, cette fois, pour un débile, soyez français ;-)


ce questionnaire n'est que le syndrome du principe de précaution, ou principe du parapluie. Je me couvre. S'il arrive quelque chose, ce ne sera pas de ma faute car j'avais pris les mesures pour...
ça n'empêchera pas qu'un jour ou l'autre quelqu'un fasse un avc devant l'échiquier


Yves4, le
Non mais attendez. Si un parent répond oui à une question quelle qu'elle soit puisque c'est anonyme, il doit fournir un certificat médical :

- l'enfant a t-il plus grandi que les autres années ? C'est étonnant mais les enfants grandissent. Plus que les autres années ? sortez les calculatrices.
Tu as grandi ? fini les échecs. Cherchons les enfants qui ne grandissent plus et qui seront des champions.

- As-tu beaucoup maigri ou grossi ? Ne t'inquiète pas la fédé est là pour surveiller ton régime alimentaire et t'envoyer chez le médecin si besoin est. Regarde ce que tu manges, sinon c'est la fédé qui le fera.

Vous en voulez encore ?


Chemtov, le
@Julo62 : ''Le comportement d'une minorité de professionnels'' ? Mais ceux-là ne sont nullement mis en cause. En revanche, je me demande comment ont fait leurs présidents pour faire leurs déclarations ...
Le problème, effectivement c'est plutôt ''l'accueil massif de pratiquants, d'enfants en particulier''.

Comment faire dans des délais très rapides, avec la succession ininterrompue de compétitions et d'inscriptions de membres dans les écoles et les clubs durant toute l'année.
Je l'ai écrit hier à l'organisateur d'un tournoi pour le 24 septembre : ''Je souhaiterais venir le 24, avec une délégation conséquente de jeunes ( certainement plus de trente ). Mais avec les nouvelles directives fédérales pour prendre les licences nous risquons d'être vite bloqués. Surtout pour les nouveaux que je ne verrai que dans la semaine précédente. Ils n'auront pas de certificats médicaux aussi vite et le questionnaire de la FFE est impossible à remplir sans cocher une case qui implique un certificat. Il est aussi devenu impossible d'affilier d'un coup un groupe entier. Pour certaines écoles, cela va prendre des mois d'explications et de relances.''


La FFE a voulu être reconnue comme une fédération sportive, ça a probablement des avantages et des inconvénients, mais ça fait longtemps qu'elle le veut et c'est fait maintenant.

Partant de là, il y a la loi. Que la FFE demande d'appliquer.

Si on trouve que le questionnaire est inapproprié, deux options :
- on se cache derrière la loi et on demande de le remplir ou de fournir un certificat
- on ne demande pas de remplir le questionnaire, et on demande systématiquement un certificat médical. Ma comparaison avec les autres sports avait seulement pour but de montrer que la fourniture d'un certificat était facile et répandue, et que je ne vois pas bien l'intérêt de gesticuler comme vous le faites, quand bien même vous pensez que la mesure est injustifiée. Encore une fois, le certificat est demandé par la FFE depuis plusieurs années. Peut-être que vous étiez hors-la-loi dans vos clubs, mais les clubs où je suis passée moi l'exigeaient tous.

Accessoirement, on s'adresse à son député pour lui demander de faire changer la loi


Et j'ajoute que si vos clubs avaient pris l'habitude de demander le certificat les années passées, comme c'était demandé par la FFE, le pli serait déjà pris et les certificats seraient prêts.


r2d2, le
@thierrycatalan
Quand je lis ce questionnaire médical tout à la fois ridicule et honteux, j'en arrive à me poser cette question : Est-ce que finalement faire des pieds et des mains à la FFE pour que le jeu d'échecs soit reconnu comme un sport par le gouvernement était il vraiment une bonne idée ?
Je suis d'accord avec vous et je me suis posé la même question.
Je pense que le jeu d'échecs est un jeu, un art et un sport à la fois.
Pour moi, un sport, c'est avant tout la dimension physique. Aux échecs, si je regarde le physique de nos "athlètes", on est loin des Kevin Meyer.
Et moi, je ne connais pas vraiment de sport où tu peux faire des pauses cigarettes pendant un match ou une partie.


Yves4, le
Monalisa, la situation se résoudra plus facilement que tu ne le crois. Les parents diront qu'ils ont bien répondu non quelque soient les réponses pour aller au plus simple.
C'est étonnant comme ces formulaires vont montrer que nos enfants sont en bonne santé.

Pourquoi de l'agitation ? parce que cette mesure est absurde et qu'être obligé de faire appliquer des mesures absurdes, c'est être soi-même absurde.
Comment expliquer ce questionnaire aux parents sans se faire agresser ?


Chemtov, le
@monalisa: Toujours la même réponse... Pfff... Essayez plutôt de trouver une modalité d'inscription plus souple restant dans l'esprit de la loi.

Ce que j'avais proposé ne me semble pas choquant. Un simple encadré à signer dans le bulletin d'inscription au club indiquant la reconnaissance par le joueur adulte (ou les parents d'un mineur) de la nécessité d'avoir fait un contrôle par un médecin (certificat) ou par soi-même (via le questionnaire).

La responsabilité doit être celle des familles et la charge de travail ne doit pas reposer sur les présidents de club. Car autrement, ceux-ci seront de moins en moins nombreux à rempiler...

@r2d2: Evidemment, les Echecs n'ont rien à voir avec aucun autre sport. Vous pouvez jouer avec un bras et une jambe dans le plâtre et avec tout un tas d'autres problèmes de santé.


Yves4, le
"Te sens-tu triste ou inquiet ?
Pleures-tu souvent ?"

Prenez-vous la mesure de ces questions ?


@Yves4 : et alors ? les parents prennent leurs responsabilités et s'il y a un problème, le club et la FFE seront couverts. C'est le but recherché. Si les parents ne sont pas sûrs, ils demandent un certicat à leur médecin. Fastoche.

@Chemtov: Toujours la même réponse ... Pfff ... Essayez plutôt d'appliquer la loi telle qu'elle est et de ne pas faire une montagne de ce qui se gère très facilement ailleurs.


Chemtov, le
@r2d2: Oui, celle-là, elle est grave... C'est notamment une qu'on a discutée avec la jeune fille que je citais précédemment et son frère...

@monalisa : Oui, mais les Echecs ne sont pas (encore) comme ailleurs. Je n'en fais pas une montagne. J'ai déjà eu les réponses (hélas négatives) à mes questionnements (hier matin dans une école).

C'est vous (FFE ? je ne sais pas si vous êtes au CD) qui ne voulez pas voir la réalité en face. On agit d'abord, on réfléchit après. Si vous connaissiez le nombre de présidents qui n'attendent qu'un détail pour laisser tomber... Après pour en trouver de nouveaux...

Et puis, ''le club et la FFE seront couverts''. C'est en fait ça, votre problème. Oui, alors, il y a plus facile. On n'aide pas, on ne cherche pas, on ne fait rien, pas de joueurs, pas de problèmes. On est couvert.


Yves4, le
De toute façon cette mesure ne sera pas respectée (et heureusement) :
- elle est absurde donc tu n'auras pas beaucoup de retours des questionnaires ou des certificats médicaux
- les clubs et la fédé ne contrôleront pas les retours car ils perdraient trop de licenciés.
Or la seule chose qui est importante pour les bureaucrates, c'est le nombre de licenciés.


clarxel, le
@Chemtov : je ne vous agresse pas ; Vous, en revanche... ;-)

La méthode que je suggère est de simplifier la réalisation du questionnaire :
- le transmettre en version électronique à ceux qui maîtrisent les outils informatiques
- si besoin les orienter vers les bons outils
- utiliser notre réunion d'assemblée générale pour remplir et récupérer les attestations papier

Pour les mineurs, ne pas se précipiter.

Je ne prends pas les licences au moment de l'inscription mais plutôt en octobre, quand commencent les compétitions. D'ici là, j'anticipe qu'un certain nombre de nos jeunes auront déjà dû répondre au questionnaire dans le cadre d'autres activités ; il suffira donc d'en faire une copie.

Je reconnais tout à fait cependant que je serais en difficulté si j'organisais un tournoi courant septembre.

La question que vous posâtes (j'ai de plus en plus de mal à utiliser le passé simple ;-) à 9h35 est pertinente, il me semble. En effet, face à cette nouvelle obligation, le plus simple est de cocher la case sans même demander le questionnaire. Je ne me fais pas d'illusions sur le fait que certains clubs procéderont ainsi, par facilité. Le pire est qu'en faisant ainsi de il est possible/probable de que leurs effectifs progressent, certains joueurs privilégiant les clubs qui ne leur demanderont pas de remplir les attestations.

Pour ne pas pénaliser ceux qui appliqueront la nouvelle réglementation, je pense qu'il est indispensable qu'il y ait une forme de contrôle.


@Chemtov : je ne suis pas au CD, rien à voir avec la FFE, simple joueuse.
Pour le reste, j'arrête ici cette discussion stérile.


Le questionnaire destiné aux mineurs m'a particulièrement agacé, car il est bien bien spécifié que les 21/24 questions s'adressent aux enfants (de 7 à 18 ans ?? ) , avec d'ailleurs un tutoiement paternaliste que je n'aime pas !

Bon le seul point positif que je vois dans ce questionnaire est que la première ligne demande de cocher la case : tu es un garçon ou une fille, et la FFE ne propose pas une 3 ème case dans l'air du temps du wokisme (mais cela viendra sans doute prochainement avec ce gouvernement !) ....


Chemtov, le
@clarxel: Chez nous cela commence le 18 septembre, puis le 24. Mais souvent les enfants ''apparaissent'' dans les cours et dans les écoles juste une semaine avant les tournois. Cela arrive encore en novembre et même en janvier. Et même en fin d'année ou pour le Festival d'Eté. Bref... c'est un flux continu.
A la fête scolaire du Jeu d'Echecs à Erstein, il y trois ans, j'ai déplacé 146 enfants (!) dont j'ai affilié au moins une vingtaine le jour même ( certains que je découvrais pour la première fois ).
Donc, il faudrait que nous ayons des directives plus souples (propositions) pour pouvoir garder ces futurs membres

@monalisa: La discussion n'est pas stérile si on reconnait les problèmes et si on cherche à faire avancer les choses... Et on peut le faire ( Allo ? le 22 à Asnières ? Il y a quelqu'un ? Eloi ? tu es là ? )( Sors de dessous la table. Viens voir Papa Daniel, tes ''ministres'' sont aux abonnés absents...). C'est aussi un moyen de collecter des informations pour les réunions à venir.


Le 22 à Asnières a organisé une réunion en visio pour parler de tout ça. La vidéo est disponible sur le site de la FFE. Mais ce n'est jamais assez, ils sont maintenant sommés de venir s'expliquer sur France-Echecs ...

Je me demande si vous vous rendez compte à quel point votre manière de vous adresser aux gens, de les prendre systématiquement de haut (cf. votre dernier paragraphe) est absolument ridicule. Quel melon !


r2d2, le
@monalisa
On peut reconnaitre à Chemtov l'énergie sans compter à oeuvrer pour le développement du jeu d'échecs.
Il est le responsable d'un des plus grands clubs de France et à ce titre, je lui confère d'avoir une légitimité affirmée (ce que peut-être avez vous traduit par "melon").
J'en parle d'autant plus aisément que je ne suis pas un de ses amis et ayant déjà eu quelques "passes d'arme " avec lui sur ce forum.
Sur ce sujet, je partage complètement son analyse.
Et à part Chekmatt qui ne fait que répéter et hurler (caractères gras) C'est pas nous, c'est la loi c'est la loi patati patata...On aurait au moins aimé savoir si la FFE a au moins conscience de la problématique, de la non adaptation de ce questionnaire et du côté contre productif à accroître le nombre de licenciés.
A t'elle expliqué cette problématique aux fonctionnaires technocrates ubuesques sui ont pondu cette aberration?
As telle eu un retour? Est elle résignée.
Sacrifie t'elle le nombre de licenciés sur l'autel du statut de fédération sportive?


@r2d2 : Avoir sa propre légitimité n'autorise pas à traiter ceux qui oeuvrent de leur côté pour les échecs d'imbéciles et autres qualificatifs du même acabit que j'ai la flemme de rechercher dans les commentaires de Chemtov (dans ce fil et dans d'autres), quand bien même on estime qu'ils ne font pas les choses comme il faudrait.

Il y avait un moment pour poser des questions, c'était cette réunion. Il est aussi possible d'écrire à la FFE, et même de donner son avis et ses arguments sur ce forum. Ceci dit, le forum n'est pas un forum de la FFE, et ils n'ont aucune obligation à venir s'exprimer ici.

Face à quelqu'un qui depuis plusieurs mois vocifère à longueur de commentaires et insulte à tout va, je comprends qu'on n'ait pas envie de répondre à questions dont je veux bien admettre qu'elles sont légitimes.


Domi77, le
@chemtov
Tu fais des efforts louables depuis quelques temps mais le naturel reprends le dessus.
Alors tu va me résoudre 20 mats en 3 coups et 10 études pour la peine ;o)

...

Tous les jours pendant 15 jours.


Chemtov, le
@monalisa & Domi77 : Je ne prends personne de haut. Mdr ! ( cette image ne m'était même pas venue à l'idée ). Je connais tout simplement Eloi depuis qu'il est petit, je connaissais son papa aussi, j'ai vu ce jeune homme dans les championnats du monde jeune quand il faisait des grosses bêtises à l'hôtel et dans les Mc DO, on a joué en matchs ensemble, parlé de projets, etc... Je garde toujours beaucoup d'affection pour lui; même lors des élections à Paris, nous avions des échanges privés très sympathiques. Et je suis juste désolé qu'il soit dans la situation où il est maintenant ( entouré de gens beaucoup moins sympathiques et, sur certains plans, complètement incompétents; je vous ai déjà donné les preuves/exemples de ma série de ''A''. )

Sur la légitimité, il y eut déjà sur internet un intéressant recadrage linguistique de la part de mon frère Jean-Luc pour rappeler alors à la FFE/Laurent Vérat ce qu'on entendait par cela (légitimité) ( certainement pas le simple fait de siéger au bureau fédéral !). Je ne retrouve pas le texte, mais je cherche.

Après, je ne m'attendais pas à ce que Eloi réponde ici, évidemment. Mais les problèmes restent ( décision aujourd'hui : on va lâcher un groupe extérieur le mercredi matin, trop compliqué pour les licences et les certificats, pour construire autre chose, plus simple, en interne ).

@r2d2 : Le vrai problème du questionnaire est qu'il concerne la pratique et les interdictions pour le ''sport'' en général. Et pas pour les Echecs, en particulier. Deux choses bien différentes ( donc inapproprié dans notre problématique d'autorisation ). Il y a plein de situations où on ne peut pas faire du sport, mais des Echecs. Donc on n'a bien besoin de formulation simple sur l'absence de contre-indications.


Domi77, le
Pardon pour la blague. Je ne me sent pas du tout concerné par cette conversation donc ça me paraissait - de mon point de vue - tellement surréaliste que je n'ai pas pu m'en empêcher.
Je n'y reviendrai pas ;o)


Chemtov, le
Pourquoi pas ? C'est vrai qu'il y a souvent des gens pas du tout concernés, ou qui ne connaissent pas du tout le terrain, qui ramènent leur fraise, juste comme ça, pour exister. Cependant, on peut aussi être de bon conseil, même en étant extérieur au domaine. On se renseigne, on propose, on corrige, on avance de nouveau des idées, etc... Tout est possible. Même si Monalisa n'aime pas qu'on réfléchisse et fasse des propositions à notre ami Eloi. De toute façon, les discussions, locales en tous les cas, ne font que commencer.


clarxel, le
Vous êtes désespérant, Chemtov, comme Domi, l'espace d'un instant, il m'a semblé que vous aviez fait un pas vers le constructif.
Et puis, patatras, 10h59, le 2e paragraphe, le naturel est en effet revenu au galop

Aggravé par la tentative de justification de 14h50 qui commence par ce grandiose "je ne prends personne de haut" qui a dû provoquer une épidémie de yeux levés vers le firmament chez les lecteurs du forum.

Difficile de donner tort à Monalisa...


vampyr, le
@Chemtov:
Si l'on se trouve dans une situation où l'on ne peut pas faire de sport, j'espère que l'on voit son médecin au moins une fois tous les 6 mois !

De même je trouverais normal et sain que chacun voit un médecin au moins une fois tous les 6 mois voir 1 fois par an au minimum d'autant plus si on est mineur.

Pour info plusieurs clubs sportifs avaient lors de la fin de saison précédente averti leurs membres de bien penser à un certificat médical pour la rentrée.

Pour les impacts on verra à la fin mais pas de raison d'être si pessimiste.


Chemtov, le
@clarxel : Parce que vous ne connaissez pas du tout mes relations et contacts en dehors du forum et ce qui se passe en ce moment. Ici, vous êtes dans une petite boîte étriquée, comme dans un petit théâtre, où vous jouez aussi votre rôle. Amusant. Mais il y a la vraie vie à côté, avec des problèmes graves.

@vampyr: Oui, c'est possible que cela se régularise. Mais le problème est maintenant. Tout de suite. Pessimiste, non. Réaliste. C'est la vie. On en a vu d'autres. On s'adapte. Mais il y aura certainement une période en creux ( cela a déjà commencé ce matin avec 20 licenciés potentiels en moins ).


Julo62, le
On ne regrette jamais de s'absenter quelques temps :-)

2 points mineurs :

@r2d2
Il me semblait que c'est par l'emploi des majuscules qu'on signifie qu'on crie, sur internet.
Et même, il me semble difficile de mieux souligner un propos, via une interface qui n'autorise pas le soulignement, que de l'inscrire en gras.
Même comme ça, cette information est passée inaperçue.

@Domi77
Pourquoi ton smiley a toujours un gros nez ?


r2d2, le
@Julo62
Non, cette info répétée plusieurs fois n'est pas passée inaperçue.
Ce qui est fascinant et quelque peu déroutant...cest que la FFE ait accepté ce questionnaire inadapté pour la pratique du jeu d'échecs...en argumentant, mais c'est un questionnaire identique pour tous les sports...ce qui confirme ce que je pense...la pratique du jeu d'échecs n'a rien à voir avec le sport (au sens physique), mais relève d'une discipline ludique intellectuelle.
Mais la FFE a tellement oeuvré pour être considéré comme une discipline sportive, on se retrouve à devoir composer avec ce genre de questionnaires absurdes et inadaptés.
Il est à souhaiter, qu'en contrepartie, les avantages de ce statut soient conséquents.


@r2d2 : vous avez écrit dans votre 1er message « La FFE marche sur la tête avec ce questionnaire qui n'est assurément pas adapté à notre discipline ».

Pourquoi écrire cela si vous avez bien saisi que la FFE n’a pas de latitude sur le questionnaire mineurs ? (à l’inverse, quand elle le pouvait, elle a allégé le questionnaire, par exemple pour les adultes)

Donc c’est effectivement agaçant de lire des phrases telles que la vôtre, donnant à penser que les dirigeants de la fédé sont déconnectés du terrain. Moi aussi, j’étais sur le terrain samedi dernier pour le forum des associations, moi aussi j’ai des licences à prendre avec certificat ou questionnaire.
Je dis pas que c’est simple, mais je vous dis simplement que c’est la loi. D’autres sports « peu physiques » tels que la pétanque ou le billard sont soumis au même questionnaire que nous.

Je rappelle par ailleurs que ce questionnaire pour les mineurs n’est pas nouveau ! L’équipe actuelle n’a absolument rien touché au dispositif pour les moins de 18 ans. Au contraire, le seul changement que nous avons fait cette saison concerne les majeurs et c’est une simplification avec la suppression d’un certificat médical.

Quant à ceux qui se demandent (ex @thierrycatalan ou r2d2) si finalement ce ne serait pas une bonne chose que la fédération n’ait pas son statut de fédération sportive, car elle n’y aurait aucun avantage, j’aimerais vous rappeler que les clubs (c’est à dire nous tous bénévoles) touchons grâce à ce statut plus de 460 000€ annuels de l’Agence Nationale du Sport, une somme qui sert autant de projets de développement pour gagner des licenciés.

Pour ma part, entre demander aux parents de signer un papier versus perdre 460 000€ de subventions directes (sans compter les autres subventions des collectivités sur les territoires liées au statut de sport), j’ai choisi mon camp.


Krusti, le
Merci Matthieu mais pourrions-nous quand même avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière ?
C'est pour un ami.


Chemtov, le
Comme le dit vampyr :
''Pour info plusieurs clubs sportifs avaient lors de la fin de saison précédente averti leurs membres de bien penser à un certificat médical pour la rentrée.'' Très bien. Mais pas nous. Là, pour nous, tout a été balancé en vrac, le premier week-end de septembre.

Dès la saison précédente terminée (01.09.), on veut prendre les licences et on découvre la nouvelle fonction bloquante du logiciel. Et puis les explications le 02.09. Débrouillez-vous pour affilier pour les compétitions de mi-septembre...

@Krusti: Si la crémière pouvait déjà nous rendre la subvention de l'ANS supprimée, ce serait sympa ! En plus, on n'avait presque rien demandé ( 1500 € soit un 100 ème de notre budget ) pour une dizaine de projets, afin que d'autres clubs, localement, aient aussi leur part du gâteau. Mais on ne pensait pas à ceux, ou plutôt, à celui ( le seul ) qui l'a eue !! J'offrirai une tasse de thé à la crémière ( et une deuxième pour Eloi ).


Domi77, le
@Julo62
Un gros nez ? Ou ça ? 😉


r2d2, le
@Checkmatt
Le choix est donc les sous, le questionnaire absurde et un risque potentiel de perte de licenciés vs pas de sous, pas de questionnaire absurde et moins de risque.
La réponse est dans la pertinence de l'utilisation des fonds nouveaux.
Au moins, il y a une contrepartie car je maintiens que ce questionnaire est vraiment d'une absurdité totale pour le jeu d'échecs.


Je redis que ça fait 20 ans que le certificat médical (simplifié au fil des années et devenu questionnaire ou certificat médical) est obligatoire : ça ne date pas de la délégation obtenue en mars dernier, mais de l’agrément obtenu en 2000 pendant le mandat de Jean-Claude Loubatière…
Je ne crois pas que jusqu’à maintenant cela ait empêché notre fédération d’augmenter son nombre de licenciés, bien au contraire.

À l’inverse, si les 460k€ d’ANS qui irriguent nos clubs sur le territoire disparaissent, il y a de très grands risques d’une chute des chiffres de licence (contrairement à ce que vous dîtes).


Renan, le
Puisque maintenant je suis presque à la retraite et que j'ai un peu de temps et que je ne tremble pas moi, j’ai adhéré à une association (loisirs) de seniors qui n’est pas sportive (donc pas comme un club de foot ou de rugby(sport préféré ici avec 1 équipe en Top 14)). Figurez vous que pour adhérer à celle ci il faut remplir le même questionnaire de santé et suivant les réponses il faut fournir un certificat médical.
L’association fournit le questionnaire avec la demande d’adhésion.
Il se trouve donc que pour la prise de licence du club d'échecs j'ai rempli le même questionnaire.
Cela me rappelle donc ma "jeunesse" (🤣) ou mes parents remplissaient la demande de licence et m’emmenaient ensuite chez le médecin pour avoir un certificat médical (utile pour détecter une malformation cardiaque par exemple).

Je comprends bien le désarroi de chemtov qui doit imprimer 2 ramettes de feuilles ou tout simplement les stocker ou rappeler les consignes aux futurs licenciés...et parfois son ennui pour annoncer aux futurs licenciés qu'ils ne le sont pas de suite ( donc pas de tournois possible dans l’immédiat).
Verra t’on la suppression de la mention "prise de licence sur place possible" lors des futurs tournois? (Ben non vous ne pouvez plus prendre une licence car il faut fournir un certificat...)


r2d2, le
Ca fait bientôt 50 ans que je joue en compétition et je n'ai fourni qu'un certificat médical en tout et pour tout.
Je n'ai même pas été obligé d'argumenter auprès du médecin concernant le côté ridicule de ce certificat, lui-même étant aussi joueur d'échecs.
Alors dire que ça fait 20 ans que ce certificat est obligatoire m'étonne un peu. Serait ce à penser que les différents clubs où j'ai été licencié se seraient royalement assis sur cette "obligation"?
Si tel est le cas, je les en remercie de ne pas être rentré dans ce modèle de société aseptisé à outrance.


Renan, le
Il en est de même pour le certificat d’honorabilité ; mon club me l’a demandé il y a environ 2 ans donc ça existe.
@r2d2; chemtov a expliqué un peu plus haut le pourquoi du comment : case cochée ou pas qui donne accès ou pas à la prise de licence; case qui était inactive les années précédentes.


@r2d2 : Oui en effet, c’est une obligation jusqu’à présent peu respectée dans nos clubs. Mais de là à penser que nous mentons sur le site fédéral quand on vous dit que ça fait 20 ans……

J’ai retrouvé ce diaporama datant de 2009 par Guy Bellaïche (que certains connaissent sur ce forum) : page 5, il est indiqué « La FFE est une Fédération sportive donc certif »

http://www.echecs.asso.fr/Actus/5954/Sante_Sport_et_Jeu_d_Echecs.pdf

PS : et si vous voulez tout savoir, le certificat médical obligatoire pour toute licence sportive a été mis en place par la loi du 23 mars 1999


Chemtov, le
@Renan : ''imprimer 2 ramettes de feuilles''. Etc... Oh, non! Moi, je ne ferai rien du tout. Personnellement, je n'ai pas le temps de faire ce qui serait le boulot d'une personne à plein temps. Les 100 joueurs de nos dix/douze équipes recevront un lien informatique, de leur capitaine respectif. Et chacun tentera de gérer son secteur. Idem pour les cinq intervenants dans les écoles ( 200 gamins ) . Après, ils me transmettront... ou pas. Et j'affilierai... ou pas.

Bon... là... cela va être un peu plus compliqué qu'avec les cotisations. Pour celles-ci, je dis aux capitaines de me ramener l'argent, sinon je ne prends pas les licences. A ce moment, je sais que souvent le capitaine avance l'argent pour ses joueurs ( ils savent que je suis assez fou pour avoir un forfait en équipe plutôt que de laisser jouer un joueur qui n'a pas réglé ). Mais là pour le certificat, le capitaine ne pourra pas l'avancer !

Pour les écoles payantes ( celles donc où on affilie ) ce sera résorbé, peut-être, en fin de saison. Pour d'autres jeunes et adultes qui jouent peu en compétitions... Je ne sais pas.

On fera avec.... en attendant le nouveau scud de la FFE ( ce sera le 6ème si je compte bien ).


r2d2, le
@Checkmatt
Une obligation peu respectée n'est donc pas une obligation dans les faits.
La FFE se serait accommodé de ce caractère obligatoire non respecté pendant presque 20 ans donc.

Chacun sa vérité.


Renan, le
Chemtov,
Votre club n’est pas monté en Top16?
Comment vous allez faire s’il vous manque des joueurs non licenciés ?


Non mais attendez vous me faîtes rire là. Vous posez précisément cette question :

« Alors dire que ça fait 20 ans que ce certificat est obligatoire m'étonne un peu. Serait ce à penser que les différents clubs où j'ai été licencié se seraient royalement assis sur cette "obligation"? »

Je vous démontre par a+b que oui, cette obligation « existe depuis 20 ans » et que les différents clubs où vous avez été licencié se sont « royalement assis sur cette obligation ».

Et vous me répondez « Chacun sa vérité » ??


r2d2, le
@Checkmatt
Et vous, vous affirmez que cette une obligation qui date de 20 ans, obligation qui n'en était pas vraiment une car il y avait une tolérance de la FFE..
Une obligation non obligatoire, vous appelez cela comment ?
Moi..un non sens !


Chemtov, le
@Renan : Il n'en manquera pas. Les joueurs amateurs de l'équipe paient leurs licences+cotisations ( même les MI ). Et le capitaine (et joueur) mon frère Jean-Luc, le moment voulu, demandera (comme mes autres capitaines) à ses joueurs (donc à moi aussi!) les documents nécessaires.

Nous attesterons tous n'avoir aucun problème de santé, en cochant négativement les 25 cases du questionnaire. La solution alternative que mon second frère, médecin, fasse des certificats en série, ne fonctionnant pas. En effet, consciencieusement, il risquerait de mettre toute l'équipe au repos ! ( Nous aurons une équipe de grands sportifs de plus de 60 ans de moyenne d'âge, sur huit échiquiers. Démontrant le renouveau des Echecs Français et de sa compétition phare ! ).

Mais tout cela est encore très loin. Avant de mettre les habits de licencié MI/Top16, il faut se concentrer sur la tâche de nounou en CP/CE1 et à l'école d'échecs du club. Et se rappeler qu'on est aussi président/employeur. Pfff... Je vais me noyer dans le thé...


Je serais vraiment malheureux , si le médecin m'interdisait par certicat médical ma bonne bouteille de cidre brut traditionnel et mon gâteau 4/4 breton lorsque je pose mon échiquier sur la table du salon pour suivre les grands tournois mondiaux d'échecs ! , sous prétexte que je suis un peu en surpoids, et un peu diabétique !!


Krusti, le
Il faut se méfier des sales habitudes qui perdurent sous le sceau de l'indifférence générale, voire du nez bouché et du regard qui file ailleurs.
Celles qui consistent à ne pas respecter une obligation pour faire constater ensuite qu'on en a finalement pas besoin (on se débrouille tellement bien entre nous).
On pourrait imaginer un président de club qui depuis 20 ans n'organise jamais de réunion annuelle, ne procède jamais aux élections visant à élire un bureau, ne produit jamais de bilan financier tout en continuant à inscrire des équipes en nationale années après années, tout en continuant à participer aux élections du président de la fédé etc...

Mais c'est sans doute un excès de l'imagination. Cette imagination "... maîtresse d'erreur et de fausseté, d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours."
Ah le couple Droits / Devoirs.


Chemtov, le
Cela semble pourtant difficile. Depuis quelques années, les clubs qui demandent des subventions doivent passer obligatoirement par le CompteAsso sur lequel ils doivent déposer compte-rendus d'AG annuels, listes, documents et comptes de toutes sortes à jour (bilans, budgets, liste des membres du CD, attestations, etc...). Même pour des subventions locales. Non ?

''Un président de club depuis 20 ans''. Noooon.... Là, c'est le cauchemar assuré pour cette nuit... genre : il y a tellement peu d'aides fédérales et tellement de nouvelles attaques qui surgissent sans cesse, de manière à dissuader toute nouvelle vocation, que nous voilà condamnés au même bonhomme, pour huit nouvelles années de présidence au club... Cela me rappelle quelque chose...

Il faut qu'on revoit les statuts pour interdire plus de trois mandats ! ( C'est Christian Bauer, qui m'avait dit cela prophétiquement, en 2012 à Nîmes : on sait quand on devient président, mais on ne sait jamais quand on en sort... Aujourd'hui je comprends...).

Une solution, Krusti, c'est de vous présenter à la place de votre président...


Krusti, le
Voilà qui pique ma curiosité. Je vais aller aux nouvelles...


Bellamy, le
« La solution alternative que mon second frère, médecin, fasse des certificats en série, ne fonctionnant pas. En effet, consciencieusement, il risquerait de mettre toute l'équipe au repos ! »

Pas sûr de bien comprendre. Il ne faut surtout pas demander de certificat médical, parce que le frère en question, qui doit connaître, et la médecine, et les échecs, risquerait de ne pas l’accorder ?

S’il fallait apporter une preuve de l’utilité du certificat, c’est réussi !


Chemtov, le
Cela s'appelait une plaisanterie, Bellamy.

Evidemment, mon grand frère pourrait délivrer ces certificats. Aucun de nous, dans notre équipe, ne souffrant des trois seuls cas de contre-indication pour les échecs, cités plus haut par Commission médicale de la FFE:

• Angor instable

• HTA non contrôlée

• Trouble du rythme

Vous savez ces cas que des dizaines de milliers d'enfants, futurs (ex-) licenciés risquent d'avoir*
( * c'est aussi une plaisanterie... )


Cette histoire ressemble au brexit : je veux quelque chose (sport), je prends le positif (subvention), mais je veux renégocier le négatif (formulaire).


Renan, le
ANaigeon ;
Je ne suis pas d’accord avec vous,sachant que le certificat médical est obligatoire depuis mars 1999 (voir commentaire de checkmatt du 05/09 à 21h13).
Qu’est ce qui fait qu’aujourd'hui la FFE s’en inquiète ?...Du coup c'est sûr cela fait goulot d’étranglement pour la saison en cours,quand on a 50 licenciés dans un club c'est gerable mais à 450 c'est pas pareil !...
Du coup la mention "le joueur peut prendre une licence sur place avant le début du tournoi " va disparaître ?


Krusti, le
Attention @Chemtov cela fait deux fois de suite en 24 heures que vous lisez mes posts de travers. Lorsqu'il s'agit du transsibérien c'est sans conséquence mais là, le 05/09/2022 23:28, c'est beaucoup plus ennuyeux car vous laissez entendre que j'en ai après mon président de club alors qu'il n'y est pour rien et qu'il est exemplaire sur cette question.
C'est étonnant, je passe du temps ici même à tresser des lauriers au plus grand club du monde du val-de-marne, le mien aujourd'hui, le cavalier de l’espérance de Maisons-Alfort, et soudainement j'assassinerais mon président ?

J'ai d'ailleurs bien pris soin de ressortir la formule de Blaise Pascal sur l'imagination pour bien préciser que je me plaçais sur le terrain du cas théorique.
Alors bien sur les parisiens savent pour la plupart que derrière il y a un vrai club mais je le ne cite pas pour deux raisons, la première c'est que j'y ai laissé des amis (qui font avec ce que je décris bon gré mal gré) et la deuxième parce que cela de mon point de vue ne se fait pas.
Pour autant je maintiens qu'il est possible de présider un club sans tenir d'AG, sans procéder à des élections de renouvellement, sans présenter de fait de bilan financier tout en élisant le président de la Fédé quand l'occasion se présente (10 ans à l'époque 20 aujourd'hui sauf si on me prouve le contraire).
Le problème n'est pas de mettre la pression sur des bénévoles pour le plaisir de faire suer le monde, au contraire il faut les aider les bénévoles j'en suis le premier convaincu, mais le problème est de lutter contre les dérives. Et nier qu'elles existent est aussi grave surtout au moment de la reconnaissance des échecs comme un sport etc etc
Mais de votre propos je comprends qu'à ce compte là il ne faut pas réclamer de subvention et donc se tenir à l'écart d'AssoConnect merci de ces précisions.

(NB lors de la rédaction de mon post de le 05/09/2022 23:31 vous n'aviez apparemment pas terminé la rédaction du votre, d'où ces précisions)


@Renan : la FFE ne s'en inquiète pas seulement aujourd'hui. Elle répète chaque année que le certificat est obligatoire, et tous les clubs dont j'ai été membre jusqu'ici me l'ont demandé.
Ce qui change, c'est que la FFE faisait jusqu'ici confiance aux clubs pour collecter ces certificats. Maintenant, elle demande aux clubs d'attester qu'ils ont bien le certificat (ou une attestation de réponses négatives au questionnaire) lors de la prise de licence.

Pour les clubs qui respectaient les règles jusqu'à présent, ça ne change rien. Pour les autres, c'est évident qu'il va falloir s'organiser ...

Et pour une inscription sur place à un tournoi, il suffit de se pointer avec un certificat. A préciser sur la fiche du tournoi, sans doute.


Renan, le
@Monalisa,
Pour ça que par exemple mon club donne en même temps la fiche d’inscription et l’attestation (pas de pb donc).
Je doute que beaucoup de personnes viennent avec un certificat, mais affaire à suivre dans le long terme.


Bellamy, le
Je fais de la course à pied depuis pas mal d’années. Selon les années, je suis licencié ou pas. Quand je ne suis pas licencié, j’apporte un certificat médical À CHAQUE COURSE. Ça ne pose aucun problème à personne.


Chemtov, le
Je ne pense pas qu'il y aura des problèmes avec les adultes. Certains ne joueront pas la première ronde des équipes ( comme ils seront au courant assez tard ), mais ça, ce n'est pas très grave.

Mais ce sont les clubs qui affiliaient des classes entières d'enfants, dont les animateurs n'avaient quasiment pas de contacts avec les parents, qui vont perdre beaucoup de membres, dans l'immédiat. Car apparemment cela concerne les licences B aussi. Ou me trompe-je ? ( Je ne sais pas, je ne prends jamais de licences B, donc je ne peux pas tester sur le logiciel ). Les premières provisions de la FFE sur les licences, et les retours de 50% aux comités de ligue puis de départements, vont probablement chuter. Forcément chez nous, puisque déjà notre Ligue récupère 4500 euros du circuit des licences de mon club.

Les années précédentes, la FFE laissait prendre les licences sans contraindre les clubs à demander les certificats aux joueurs. Maintenant elle ne laisse plus faire et prévient du changement qu'au 01er septembre. C'est juste brutal et inattendu ( certains clubs ne l'ont pas encore remarqué d'ailleurs ! )

@Krusti : Les lignes 1 à 3 concernaient tous les clubs. Les lignes 4 à 8, aussi ( mais surtout le mien ! ). Effectivement, par la neuvième et dernière ligne, je pensais que vous étiez concerné par ce que vous écriviez et que vous parliez d'un ancien club où vous aviez évolué. Surtout parce que vous en aviez déjà parlé précédemment. Désolé. Je ne pensais pas que vous entriez dans les secrets d'un club qui n'aurait pas été le vôtre.


Krusti, le
Vous utilisez @chemtov un mot intéressant sur lequel il peut convenir de s'arrêter.
Pour un club d'échecs qu'est-ce qui est secret, qu'est-ce qui ne l'est pas?
Et par là sur quels aspects peut-on espérer un minimum de transparence ?
J'espère que le CR de l'AG annuelle ainsi que les résultats des élections internes sont accessibles au plus grand nombre... Surtout aux futurs licenciés.
Si ce n'est pas le cas qui dispose de l'information ? Le comité départemental peut-être ?
...
En effet je parlais d'un ancien club dans lequel j'ai évolué.
Si j'avais su à l'époque que ce club était tenu d'une main de fer dans ces conditions je n'aurais jamais pris de licence. Je me souviens encore du jour où j'ai évoqué la possibilité de me présenter au poste de trésorier aux prochaines élections internes.... deux provocations en une seule phrase... on m'a fait comprendre que je n'étais plus le bienvenu.
Bref.

Sinon pour avoir vécu exactement la même situation que Bellamy durant de longues années je confirme (mais il n'en était pas besoin) son propos. La différence étant sans doute que la CAP y compris la course sur route discipline à laquelle sans aucun doute il fait plus précisément référence, n'a jamais connu le même type de trauma que les échecs (au sens de l'excellente formulation d'@ANaigeon, le 06/09/2022 12:22)
Pour autant la genèse de la course sur route ne s'est pas faite sans heurts, mais pour d'autres raisons.


Chemtov, le
1) Sur ''votre'' club : Donc, je n'avais pas complètement lu ''de travers''.

2) Sur le certificat : Mais j'entends très bien ce que disent tous les sportifs habitués à ce certificat. Mais on ne peut pas non plus faire comme si les Echecs, ce n'était pas différent.

Nous sommes en réalité une ''petite'' fédération, avec énormément de licences bidons. Ou du moins des licences qui n'ouvrent pas réellement sur une pratique sportive. Et la FFE, c'est un peu la maman grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf... Elle n'explose pas, mais ce sont ses petits enfants grenouilles, les clubs, qui éclatent sans cesse, ici où là ( absence de dirigeants, pas de renouvellements, poids des contraintes, etc...). Et bien sûr, conséquences : on ne trouve plus d'équipes de dirigeants pour les comités départementaux ou régionaux (LEGE et CEBR, chez nous).

Si on pouvait déjà maintenir la situation actuelle, telle qu'elle, ce serait déjà génial. Mais là, à mon avis, lors de la prochaine AG et réunion de rentrée départementale des clubs (samedi), on ne va pas être nombreux...


ce problème de déclaration est à mon avis annexe. Ridicule... mais annexe. Pour ce qui est de l'attractivité des clubs c'est une autre histoire... pourtant il me semble qu'avec internet, la vie actuelle, les échecs ont leur épingle à tirer.
Maintenir la situation actuelle... Il faudrait plutôt la développer


Krusti, le
@chemtov
Sur votre dernier 1) dans ce cas il fallait écrire "Une solution, Krusti, c'était de vous présenter à la place de votre président... " et non "Une solution, Krusti, c'est de vous présenter à la place de votre président... " qui laisse entendre qu'il s'agit de mon club actuel. Ce qui n'est nullement le cas.
Là était la lecture de travers.


Chemtov, le
@Waterprof : La vie des Echecs en France, c'est un perpétuel recommencement... Je relis parfois les compte-rendus d'il y a quelques décennies. Je crois relire la même chose, institut de formation nationale, équipes de France, relation avec les sports, les institutions, etc...
Si vous saviez tout ce qu'on a fait et qui a disparu !

@Krusti : Tout à fait. C'est vrai. Mon français est celui que je pratique avec mes 5-8 ans ( j'évite de parler autrement qu'au présent ! ). Corrigez-moi sans problème.


Oui Chemtov, il est parfois amusant de lire des comptes rendus d’il y a quelques années.

Autre exemple avec la lettre de rentrée des clubs 2018/2019 que j’ai retrouvée dans la boîte mail de mon club, et où on peut lire ceci au sujet du certificat médical

Pourquoi cette mesure ?

Pour être en accord avec la législation du Ministère des Sports qui encadre les fédérations sportives. Les Échecs sont considérés officiellement comme un sport depuis l’année 2000. À l’occasion de la modification de la réglementation en 2017, notre Fédération a été rappelée à l’ordre sur ce point manquant dans le dispositif de la prise de licence. Dans une société où l’encadrement du risque est de plus en plus complexe et judiciarisé, nous ne pouvons plus nous soustraire à cette mesure.
Nous avons donc décidé au Comité Directeur en novembre 2017 de faire le nécessaire pour être en accord avec le Ministère des Sports pour la Saison échiquéenne 2018-2019.


Bizarrement, je n’ai trouvé aucun écrit de votre part à l’époque pour prédire l’effondrement des Échecs par la faute de l’équipe de Bachar (et il prenait alors une décision tout à fait logique)


Bah je pense que ce problème de certificat médical posera un problème en automne car c'est la première fois qu'il est véritablement exigé pour l'enregistrement de la licence fédérale, et certes il y aura quelques "couac" ...
Mais je suis certain que dès l'an prochain, les gens auront intégré dans leur pensée , qu'il faut un certificat pour jouer au club d'échecs et cela se passera alors bien.

La solution provisoire qui faciliterait les choses serait alors de laisser jusqu'au premier janvier aux licenciés pour fournir un certificat médical. (après tout un certificat datant de l'an dernier est souvent toujours correct )


Oimsi, le
Chemtov est comme un poisson dans l'eau dans un post comme celui là..."Don't feed the troll" prend ici toute sa valeur et son sens.


Chemtov, le
@CheckMatt : Tout à fait. Bachar proposait alors une décision tout à fait logique, par rapport à sa (mé-) connaissance du terrain de l'époque ... décision qu'il n'a finalement pas appliquée, de manière aussi logique, une fois le terrain connu. Heureusement ! Les licences sont donc restées toujours accessibles sur le site, sans cocher la case du certificat médical. Donc pas d'effondrement.

Mais vous n'avez toujours pas compris que je me fiche complètement de quelle équipe est en poste à la fédé (quelles personnes) (d'ailleurs Bachar a voté aussi pour cette honteuse décision sur Agen). Ce qui m'importe c'est que CheckMatt, Bachar ou autre ne plante pas le développement des clubs en ce début de saison. Mais c'est bien parti pour ( et pas seulement avec ce certificat ).

@Oimsi : Je me passerais bien de cet exercice là. Mais si ça les amuse de rappeler constamment leurs erreurs et de me demander de les commenter... Pourquoi pas... C'est du service public. Tant mieux. Ils sont utiles ( j'ai besoin aussi de matos, copiés-collés, pour les prochaines réunions ).


kieran, le
Une question stupide à laquelle je ne trouve pas de réponse :

Si j'arrive le matin d'un tournoi rapide et que je n'ai pas de licence, puis-je la prendre sur place sans certificat médical ?


splash, le
@kieran
ca dépend si le club organisateur du tournoi veut bien prendre les licences sur place
et si oui et que tu n'as pas de certificat medical alors il faut remplir le questionnaire. Si tu as des "non" partout, ca passe


Renan, le
@Splash;
Et c'est bien le pb,c'est ce que reproche chemtov (voir son commentaire du 02/09 à 00h45,avec la case à cocher devenue active).


Dans cette affaire, il n'est question que de responsabilité.

1) Il n'est pas vrai, comme le prétend Chemtov, que la FFE avait, ces dernières années, renoncé à appliquer l'obligation de certificat. Au contraire, elle rappelait chaque année que le certificat était obligatoire. Par contre, elle estimait qu'il était de la responsabilité des clubs de s'assurer que les certificats étaient collectés. Bien qu'ayant constaté, de mon côté, que certains clubs respectaient bien cette obligation, on comprend aujourd'hui que tous ne le faisaient pas.
Ce qui change cette année, c'est que la FFE demande aux clubs d'attester qu'ils ont bien fait leur boulot au moment de la prise de licence. Et ça coince. Parce que ne pas le faire, sans le dire, c'est une chose, mais on est un peu plus gêné aux entournures quand il s'agit de mentir : un président qui cocherait la case sans avoir eu un certificat ou une attestation engagerait sa responsabilité.

2) Du côté des joueurs : soit on estime qu'on a besoin des conseils de son médecin, et on présente un certificat ; soit on estime que non, et on atteste avoir répondu non au questionnaire (pour soi même ou pour son enfant). On prend ainsi ses propres responsabilités, et si on fait une crise cardiaque au cours d'une partie, on se débrouille avec ça.
Refuser d'attester avoir répondu non aux questions ou de fournir un certificat, c'est simplement refuser de prendre ses responsabilités et se défausser sur la FFE en cas de problème.

Donc je ne vois pas de problème pour une prise de licence le jour d'un tournoi : on amène un certificat ou on fait une attestation et on prend ses responsabilités.


Chemtov, le
''Il n'est pas vrai, comme le prétend Chemtov, que la FFE avait, ces dernières années, renoncé à appliquer l'obligation de certificat.''

Ah bon... Question de vocabulaire. La FFE avait de toute évidence renoncé temporairement à l'appliquer, puisqu'elle autorisait encore la prise de licence par un club ( sans avoir à cocher la case proposée sur le certificat médical) le 31 août ( par exemple pour un ultime nouvel affilié pour le rapide de Tressange ).

Mais ce même club, le lendemain ( il y a juste une semaine ) pouvait constater le changement brutal. Sans annonce, sans préavis. Mais pourquoi ne pas l'avoir annoncé en fin de saison d'équipe ? Par exemple ? Et suivirent après, seulement, le message et les explications sur le site fédéral ( mais hier encore certains clubs et certains dirigeants, même nationaux, n'étaient pas encore au courant ! ).

Diffuser maintenant l'annonce pour près de 500 licenciés, voire plus de 1000 licenciés (A+B) comme par exemple au club de Marseille, cela va être coton ( rien vu sur leur site ).


@Chemtov : sur la route, il y a des panneaux stop. Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de gendarme à côté pour vérifier qu'on le respecte qu'il n'est pas obligatoire de marquer l'arrêt.
Si quelqu'un grille le stop un jour où un gendarme est présent, je ne pense pas qu'il va lui expliquer que ce n'est pas normal, que ce stop, il le grille tous les jours, et qu'il croyait qu'il n'avait pas à le respecter puisqu'habituellement il n'y a pas de contrôle... et qu'il aurait fallu le prévenir avant qu'un gendarme serait là.

Quand la FFE dit que c'est obligatoire, depuis plusieurs années, c'est obligatoire. Même si elle ne demande pas de cocher une case pour attester qu'on l'a bien fait.
Maintenant, elle demande de cocher la case. Encore une fois, les clubs qui respectaient l'obligation depuis des années ne sont pas mis en difficulté.


Chemtov, le
Belle insistance. Mais les justifications de la FFE n'ont plus aucun intérêt. ( Quelle était le sens de cette case à cocher, si on n'avait pas besoin de la cocher ? Avec le gendarme présent en permanence, pour reprendre votre image )

Le mal est fait. Il faut maintenant que les clubs trouvent le rythme de travail pour contacter leurs masses de jeunes ( invraisemblable perte de temps dans cette rentrée si lourde déjà ). On verra ça en commission, samedi matin, je pense.


Merci à monalisa pour son excellente métaphore du gendarme.

La FFE disait depuis des années que le certificat médical est obligatoire. Quand vous preniez une licence sans cocher la case du certificat médical, vous ne respectiez pas la loi Chemtov. C’est de la responsabilité des clubs de cocher cette case, un point c’est tout.

Les clubs n’étaient probablement pas assez informés, et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons renforcé la communication : nous avons organisé une visio spécifiquement pour présenter le nouveau dispositif et répondre aux questions des dirigeants.

Maintenant les clubs sont au courant, mais rassurez vous Chemtov, la FFE n’ira toujours pas contrôler votre club. Elle ne viendra pas vérifier que vous avez bien l’attestation pour le licencié dont vous avez coché la case. Mais au moins désormais, les présidents de clubs sont au courant des obligations légales qui incombent aux clubs sportifs.


Krusti, le
Justement... en droit (comme on dit)... quel organe contrôle(ou pourrait contrôler) les clubs ?


Krusti, le
J'avais oublié que c'était la question tabou par excellence. Pourtant les présidents de club votent et élisent le président de la Fédé...
D'où vient ce droit de vote et comment l'obtenir et le conserver ?
Si je vote (moi krusti) par exemple aux législatives... on me demande par la voie de la présentation de la CI ou d'un autre document du même type de mettre en évidence que je suis un citoyen français disposant de mes droits civiques... Ces derniers pourraient être remis en cause (on peut se voir retirer le droit de vote).
Pour un président de club comment ça se passe ?
Casuistique:
Si j'ai créé un club d'échecs en 2000 par exemple et que je suis devenu ce qu'on appelle un président auto-élu depuis (parce que je n'ai pas envie de m'embarrasser à jouer le jeu des statuts internes du club et que c'est moi le chef et que je fais tellement pour les échecs que personne n'a intérêt à venir me gonfler...) ça n'alerte personne ?
Il faut être clair si d'un côté on a je cite " énormément de licences bidons" et par ailleurs qu'on peut s'asseoir sans difficulté sur les statuts c'est qu'en plus d'être une petite Fédération on dispose de belles écuries d'augias...
NotaBene pour mettre fin à ces dérives sans pénaliser la majorité des présidents de club qui sont irréprochables j'avais proposé au débat, sur ce point, l’élection du président de la Fédé: "Ne peuvent voter que les présidents de club pouvant présenter un CR d'AG de moins de 3 ans mettant en évidence la réélection du président et des membres du bureau".
Pas un truc extravagant qui me semble frappé au coin du bon sens.
A suivre.


Chemtov, le
@Krusti le 07/09/2022 22:42 : C'est à la FFE délégataire de le faire. C'est pourquoi ( outre le fait que je n'ai aucune confiance dans les propos de CheckMatt ), il nous faudra nous plier à cette directive complètement absurde pour nos centaines d'enfants ( surtout s'il n'existe aucune contre-indication pour les enfants ).
D'ailleurs, on a déjà supprimé une section qui ne pourra pas répondre à cette exigence ( contacts avec les familles et demandes d'attestation ou certificats )

Quand au gendarme qui autorise et participe ( en délivrant les licences ) pendant des années puis qui interdit du jour au lendemain, sans prévenir et explique après... pour moi, il est trop peu fiable ! On ne va pas lui faire confiance.

Krusti, le 07/09/2022 23:01 : Cela semble évident. Mais la FFE et ses organes décentralisés survivent grâce à ces dérives. Sur les rentrées d'argent de ces licences bidons ( que la FFE torpille en ce moment ) et sur le soutien d'un grand nombre de clubs aux fonctionnement très, très basique ( aimable euphémisme ).


Krusti, le
(Telescopage)
Mais si c'est la FFE qui doit contrôler qui peut élire le N°1 Fédéral, quel est l'organe de la FFE qui s'en occupe concrètement ?
Quel est le dispositif ?
Je vois bien les diverses commissions qui sont à l’œuvre mais je n'ai pas trouvé l'organe qui s’occuperait de ce type de problème.
La question est d'importance, il s'agit tout de même d'être "clean" sur son corps électoral !


Renan, le
Tiré d’un commentaire de checkmatt:

"PS : et si vous voulez tout savoir, le certificat médical obligatoire pour toute licence sportive a été mis en place par la loi du 23 mars 1999."

De l’an 2000 à 2021 j'ai été licencié dans 4 clubs d’échecs, je n’ai jamais donné de certificat médical.
Mais je me demande à quoi sert une licence ?(assurance en cas d’accident sur le trajet pour aller au club, et à quoi d’autres?).
Dans l’hypothèse ou je participe à un tournoi ou au championnat de France d'échecs en 2023,
que se passe t’il si je fais un malaise cardiaque pendant une partie (alors que je n’en ai jamais fait,de malaise)?


Chemtov, le
@Renan : Ben... oui... sur le certificat, il y une hypocrisie phénoménale ici. Evidemment plein de joueurs n'ont jamais donné de certificats, même des dirigeants nationaux (100% sûr).

Mais le message de notre paire fédérale est passée ( les forums servent quand même ) : '' mais rassurez vous Chemtov, la FFE n’ira toujours pas contrôler votre club''. Ni le mien, ni, surtout ceux des copains, ouf, merci, se disent-ils ! ( mais pas sûr pour le mien, vu le traitement ciblé pour l'ANS, quand on voit qui a reçu et pour quoi et qui n'a rien reçu avec une activité vingt fois supérieure ).

Mais le mien, de club, est forcé d'agir strictement maintenant et perdra des licences, de l'argent et de l'activité ( et la FFE donc aussi, tout comme la Ligue et le CDJE qui en profite ), car il est impossible de forcer certains partenaires ( avec qui nous travaillons ) de contacter tous les jeunes ( confirmation déjà reçue de leur part ) afin de leur demander les papiers requis ( certificat/attestation ).

Concernant ''à quoi sert une licence'' ? Voilà une drôle de question Renan... Elle aide à des financements divers ( très nombreux projets différents des clubs ). Elle vous sert à jouer en compétition et à participer aux activités internes de votre club ( qui doit profiter de financements ) ( ou pas ! ). La FFE reverse une part à votre ligue qui reverse à votre CDJE qui doit aider les clubs ( à financer des tournois par exemple ). La licence entre dans une masse budgétaire globale de la FFE qui paie pas mal de monde et fait tourner la baraque.
C'est tout à fait normal de payer une licence (La A, surtout. Celle que nous prenions toujours, exclusivement, pour soutenir notre FFE. Mais là, la question se pose maintenant...).

@Krusti: Les réponses sont chez CheckMatt et supplétifs. Mais ne faites pas peur à tout le monde. N'en rajoutez pas après cette histoire de certificats. Plein de petits présidents de club vont s'enfuir en courant et beaucoup de postes vont se retrouver vacants.


Renan, le
@chemtov,
Je savais que la licence (A) sert à la FFE, au cdje, à la ligue du coin (achat de jeux et de pendules pour les tournois par exemple).

L’assurance de la licence sert s'il m’arrive quelque chose au club ,ok.

Moi ce qui m’interrese c'est dans le cas où le joueur a un accident de voiture pour aller à un tournoi (ou à une journée de championnat) par exemple à quoi sert la licence?
Idem si j'ai un malaise cardiaque lors d'un tournoi (Alors que je n’en ai jamais fait avant et que j'ai donné mon certificat médical)?
(Sachant que souvent les assurances voiture servent pour le trajet domicile/travail(ou départ en vacances)...donc en dehors du loisir).


Chemtov, le
L'assurance qu'elle contient sert à rembourser des dépenses liées à votre éventuel accident :

http://clubs.echecs.asso.fr/Documents/5/00_Synthese_des_garanties_de_l'assurance_FFE.pdf
http://clubs.echecs.asso.fr/Documents/5/05_ASSURANCE_FFE_Declaration_Accident.pdf

Mais c'est sûr, généralement vous êtes déjà assuré ( les enfants souvent deux fois ! ). Et le club a souvent encore une assurance pour les locaux qu'il occupe.


Renan, le
Je pose la question ,pas spécialement pour vous (même si de temps en temps vous avez dû y être confronté.).
Que se passe t’il donc si je fais un malaise, quelle assurance (mutuelle ?)fonctionne pour le remboursement des frais engagés (pompiers,hôpital etc...)


Julo62, le
La question c'est : pourquoi une autre assurance/mutuelle que la tienne couvrirait tes problèmes de santé ?
Si tu fais un malaise dans le train, ce n'est pas l'assurance de la SNCF qui va prendre en charge tes frais d'hospitalisation, mais la tienne. Pareil si tu es au théâtre, dans un stade, un restaurant...

Sauf si la responsabilité d'un tiers est avérée.
(Et c'est tout l'objet de ce certificat médical ou de cette attestation, le club qui t'accueille ou la FFE ne constituent pas des tiers responsables dans ce cas.)


Domi77, le
@Julo
L'assurance qu'on t'oblige à prendre ne sert à rien d'autre qu'à engraisser les sté d'assurance (puisque tu es déjà assuré, souvent plusieurs fois...). Et j'imagine que la FFE prend un pourcentage aussi.
Dans un monde "normal" on appelle ça du racket.
On bénéficie tous de la sécu donc cette "assurance" devrait être facultative.


Krusti, le
"Plein de petits présidents de club vont s'enfuir en courant et beaucoup de postes vont se retrouver vacants. "
Je n'ai jamais cru à cette fable, on nous la raconte depuis des années il ne s'est rien passé de tel... jamais.
Tout comme je ne crois pas qu'il existe le camp des bons contre le camp des méchants.
Les présidents de club majoritairement respectueux et efficaces ne constituent pas un groupe homogène pour autant et il y a forcément des brebis galeuses, peu j'ose l'espérer mais elles sont là.
J'en ai rencontré.
Et elles profitent bien d'une présentation binaire de la situation pour se faire oublier.
Elles sont peu nombreuses.
OK.
Est-ce une raison pour se boucher le nez ?
Plus qu'hier nous avons un devoir d'exemplarité.
Pas de droit de vote pour le président de club auto-élu.
On commence par là. Ciblé comme cela les présidents en règle ne sentiront rien passer.


Julo62, le
@Domi

La cotisation, c'est le moyen d'un transfert d'argent entre nous, joueurs et la fédération.
Il y'a une partie pour l'assurance, le fonctionnement, la redistribution...
Le détail, je ne sais pas, et franchement, ça ne m'intéresse pas trop (même si je sais que ça peut vite être un sujet sulfureux).

Pour le système d'assurance, c'est un peu plus compliqué qu'un simple racket.
L'assurance, en général, est aussi nécessaire au fonctionnement de notre système économique que les routes ou l'électricité.
Pour le bien-fondé de ce système, déjà, on approche des 200 messages, et, surtout, j'espère que certaines des problématiques de la fédération seront résolues avant que ce système ne daigne muter ;o)


Chemtov, le
@Krusti: ''Je n'ai jamais cru à cette fable''. Quelle fable ? Chez nous les clubs sont numérotés B67001 (du plus ancien, le mien) à B67115 il me semble (le plus récent). Donc il y a eu 115 clubs dans mon département.

Aujourd'hui, il n'y en a plus que 30. Et encore, certains juste avec le nombre de membres nécessaire pour exister (5 je crois). On ne trouve plus d'organisateurs, plus de salles et même plus...d'adversaires !

Et ça, c'est notamment dû au fait que les présidents sont dépassés par les règlementations ( ce qui se passe en ce moment, notamment avec le certificat médical, n'étant qu'un début).

Les charges administratives du président ( et de son comité ), les diplômes, les normes, les assurances, les attestations ( de santé ou autres ) etc... ça refroidit grave les vocations de dirigeants. Et personne n'aide vraiment ces présidents ( sauf par quelques tutoriels hypocrites qui enfoncent les clous des cercueils de leurs clubs ).




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité