France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Thursday 30 June 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Mon système de Nimzowitsch paru chez Olibris par Renan le  [Aller à la fin] | Actualités |
Bonjour,

Le livre (T1) de Nimzowitsch est paru chez Olibris (traduit par Bauer).Je voudrais savoir quelle en est la plus value? Merci.


Renan, le
Par rapport à l'édition de Payot.


Chemtov, le
Cela m'intéresse aussi de voir ce que Christian a voulu améliorer du travail de l'équipe strasbourgeoise des années 70 (Première édition en langue française, chez Hatier).


Je possède l'édition parue chez Hatier en 1979 , dans une traduction française de Nobert Engel. ...selon l'édition allemande de 1975 parue chez Kurt Rattman.
(Le prix est encore indiqué au crayon : 91,80 francs)
J'avais été agréablement surpris par la qualité de fabrication du livre et ses pages bleutées...

Mon système de Nimzowitsch est vraiment un monument faisant partie des meilleurs livres universels jamais écrits sur les échecs...
Mais paradoxalement pas à cause de son style littéraire, mais à cause des idées extraordinaires que l'auteur présente dans ce livre. Nimzowitsch est un juif letton de nationalité danoise qui écrit dans un allemand torturé...en 1926 !
Aujourd'hui Mon système a été traduit dans toutes les langues importantes. La traduction de Engel (et Doris, Béa, Etienne, Michel...) est excellente , même si j'ai trouvé pas mal de coquilles dans le libellé des parties ..

Bon dès que j'aurais fini la lecture des principes fondamentaux de Capablanca que je découvre pour la première fois , je vais relire cet été avec grand plaisir le Mon Systeme .

Citrine prends garde à toi !!

Cordialement à tous sur le forum.


Le texte orignal n'a pas été écrit dans la langue maternelle de Nimzowitch. Par conséquent une partie de ses dire nécessite une interprétation. Les premières traductions françaises ont fait des censures d'une partie du texte. Ici, nous avons une traduction sans coupure de l'original.


Chemtov, le
''Le texte orignal n'a pas été écrit dans la langue maternelle de Nimzowitch.'' C'est-à-dire ? Le yiddisch ? L'allemand ?


"Nimzowitsch est un juif letton de nationalité danoise qui écrit dans un allemand torturé...en 1926 "

Extrait de la préface de l'édition Hatier 1979 .


Sa langue maternelle est le letton. L'ouvrage a été écrit directement en allemand.


Reyes, le
José Raúl Capablanca y Graupera (1888-1942), tout en reconnaissant « le talent extraordinaire et l'originalité » d'Aaron Nimzovitch, ajoutait : « Il joue des débuts bizarres et des parties si compliquées que bien souvent il est aussi embarrassé et intrigué que ses adversaires, sinon davantage. » Europe-Echecs N°212, Août 1976


Chemtov, le
@Guilaine13: Là vous m'étonnez.


Chemtov, le
Tiens... j'ai retrouvé cette discussion sur Nimzo : https://www.france-echecs.com/article.php?art=20150426171302436
C'est bizarre, j'y mentionne quelque part une traduction de ''Die Blockade'' par Christian. Mais, je n'en trouve pas d'autre mention sur le net. L'aurais-je inventée ?


Franxis, le
"Le blocage " est en vente chez Variantes , traduction de C.Bauer.


Chemtov, le
Oui. Un aimable forumeur m'avait déjà envoyé, en message privé, ce lien : https://olibris.fr/milieu-de-jeu/83-le-blocage-9782916340593.html
Merci à lui. Je pense que je vais donc acheter les deux ouvrages ( mon trésorier va râler...mais bon...)

Pour 'Mon Système'', la présentation de cette nouvelle édition est intéressante ( Note de l'éditeur, le Maître Fide Olivier Letreguilly ) :

'' Toute traduction de ce monument de la littérature échiquéenne qu'est ''Mein System'' est un défi. Nimzowitsch ne l'a pas écrit dans sa langue maternelle, et le sens du texte original est parfois obscur. De plus, les métaphores abondent (c'est un des pions forts de cette oeuvre que de rendre palpable toute la vie qui anime pièces et pions sur l'échiquier) et Nimzowitsch puise ses images dans la société de son temps, relayant à l'occasion des préjugés douteux (qui sont aussi de son temps, encore que certains aient la vie dure). Enfin, sa plume est volontiers polémique_ au point que, dans d'autres langues, nombre des éditions de son livre ont été bien édulcorées.

Longtemps après l'excellente traduction de Norbert Engel, publiée aux éditions Hatier puis aux éditions Payot, le grand maître Christian Bauer a à son tour relevé ce défi, et c'est pour toute l'équipe d'Olibris un plaisir de vous proposer cette nouvelle traduction. Elle reste proche du texte original, non censuré. De petits changements de pure forme, ont été apportés pour rendre le texte cohérent avec cette édition, qui est enrichie de nombreux diagrammes. Quelques notes de bas de page apportent des observations techniques quand c'est utile, mais les erreurs d'analyse de Nimzowitsch restent rares.

Si elles n'ont plus aujourd'hui le caractère nouveau sur lequel Nimzowitsch aime insister, les idées échiquéennes exprimées dans Mon Système restent largement d'actualité et la verve de l'auteur contribue à les rendre mémorables. Le résultat est que ce livre est l'un des plus profitables que l'on puisse lire quand on souhaite progresser aux échecs - et, chose rare, cela est vrai que l'on soit néophyte ou expert.

Merci de vous plonger dans ce livre. Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir que nous à (re)découvrir ce grand classique.''


Chemtov, le
@thierrycatalan : ''l'édition parue chez Hatier en 1979 , dans une traduction française de Nobert Engel. ...selon l'édition allemande de 1975 parue chez Kurt Rattman.''

Pas seulement. L'évocation de la parution chez Rattman concerne le copyright. Mais nous avions déjà, à Strasbourg, l'édition originale de Bernhard Kagan (Berlin 1926)... que je tiens, en ce moment, dans mes mains.

@Guilaine13 : D'après N.Engel, la langue maternelle de Nimzowitsch, c'est le yiddish.

@Renan : ''Je voudrais savoir quelle en est la plus value?''. D'après la lecture du texte d'Olivier Letreguilly, cette nouvelle édition est ''enrichie de nombreux diagrammes''. Et il y a de nouvelles notes de bas de page. Très bonne idée !


Chemtov, le
Euh... et puis non... ( c'était une digression sur le yiddish et ses locuteurs, défenseurs, etc... dans mon coin ) ( dont N.Engel et son épouse ).


Bonjour à tous .

J'avais lu la préface de la nouvelle édition de Mon Systeme parue chez Olibris. L'extrait est disponible sur le site de l'éditeur.

Nimzowitsch est un juif letton (né à Riga en Lettonie en Russie..) qui aura ensuite la nationalité danoise dont la langue maternelle est le yiddish et qui écrit en allemand ( il a fait ses études à Berlin !!)
On comprend bien que cet homme avait plusieurs cordes linguistiques à son arc pour exprimer une idée échiquéenne.
Et que le traducteur en français du texte original .doit aussi être polyglotte!

Comparé aux autres langues européennes, germaniques, latines ou slaves, le letton est une langue différente et unique. Si l'on compare le letton à d'autres langues européennes, comme l'anglais, l'allemand, le français, le russe et d'autres langues, on constate très clairement que le vocabulaire letton est particulier et unique.

Le yiddish n’est ni un dialecte ni un jargon. C’est une langue à part entière ! Tourmenté par le passé, oublié par le présent, le yiddish est une langue métisse trés originale.c'est la langue des Juifs ashkénazes d’Europe centrale et de l’est depuis le Moyen-Âge.
C'est une langue indo-européenne rattachée à la famille germanique.C’est l’allemand qui a exercé la plus grande influence. Mais au fil des siècles, sa grammaire et son lexique ont aussi été façonnés par les langues sémitiques (hébreu et araméen), slaves (russe et polonais) et même romanes.


Parmi les admirateurs de "Mein System" ,il a été fait mention de Larsen dans ce fil .
Un autre Champion, au moins aussi important dans l'histoire des échecs, a été très influencé par les idées de Nimzovitch : Tigran PETROSIAN , dont le style très original, (pour ne pas dire unique), est probablement lié à la découverte précoce du l'oeuvre du champion Letton.

@ Chemtov : avez-vous des nouvelles de vos correspondants arméniens, concernant la thèse de Petrosian ?
Pour ma part, rien de neuf, hélas...


Reyes, le
« Il n'y a pas d'école hypermoderne,... et Nimzovitch est son fondateur. » Richard Teichmann (1868–1925)


Joliment tourné !


ref Teichmann : De fait, les grands joueurs découvrent "naturellement" les principes positionnels, avant même qu'ils soient énoncés. Ainsi le concept le plus fameux de Nimzovitch, la prophylaxie (les mystérieux coups de tour, entre autres), se retrouve déjà en pratique dans des parties de Capablanca datant de 1915, bien avant la rédaction de "Mein System".
Cela étant, ceux qui énoncent de tels principes, de telles règles, font énormément progresser le niveau général, et donc le jeu. On ne classera pas Nimzo parmi les plus grands joueurs de l'histoire, mais il fut certainement un des plus influents concernant l'évolution du jeu, avec Philidor, Steinitz et Botvinnik.


Reyes, le
Tout le monde connait la phrase : « La menace est plus forte que l'exécution » qu'une croyance répandue attribue à Aaron Nimzowitsch. Ce n'est pas le cas. Georg Marco, à la fin de ses commentaires de la partie Lasker-Napier, Cambridge Springs, 1904, écrit que ce principe, appliqué instinctivement depuis longtemps, fut formulé pour la première fois par Karl Eisenbach (1836-1894), secrétaire de la Société viennoise des échecs.


@Reyes mais une anecdote (citée par H.Kmoch) lui attribue cette phrase dans un contexte bien particulier: Lors d'un tournoi, Nimzowitch appelle l'arbitre pour lui dire que son adversaire le dérange avec son cigare, celui-ci lui rétorque qu'il n'est pas allumé et Nimzo lui dit:"Tout le monde sait que la menace est plus forte que son exécution"




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité