France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 09 août 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Comment améliorer sa compréhension positionnelle ? par Renan le  [Aller à la fin] | Théorie |
Où puis je trouver des exercises ou des exemples afin que je puisse améliorer ma compréhension positionnelle (livres, sites ..etc)
Merci.


Tout le travail de Marc Quenehen avec Europe Échecs (revue et contenu vidéo sur le site) est basé sur l'amélioration de sa compréhension positionnelle.


Renan, le
Oui nickel parfait merci !


Salut Renan ,
je dirais que le livre de Nimzovitch "mon systeme " (en deux tomes) est un livre incontournable pour comprendre le jeu d'échecs. c'est un des meilleurs livres existant pour apprendre et comprendre le jeu positionnel.
A chaque fois que je le relis (tous les 10 ans), je découvre de nouvelles choses dans ce livre, mais je ne joue pas assez souvent pour espérer les assimiler définitivement (avant de les oublier pour les 10 prochaines années ! rires.)

j'ai aussi beaucoup aimé et perfectionné pas mal de concepts que je connaissais mal, avec les petits livres de Marc Quenehen chez Europe Echecs : principes de la stratégie.

Le livre de Nicolas Giffard, "Guide des échecs" est aussi très instructif, il contient un chapitre vraiment utile pour ce qui est des structures de pions, car il est très pédagogique pour un joueur de mon niveau et m'a permis de prendre conscience des forces et faiblesses des pions qui doivent être joués "en équipe solidaire " à tour de rôle et pas joués chacun individuellement au petit bonheur la chance.

Enfin, j'ai acheté et téléchargé la video de la méthode de Iossif Dorfman sur le site chess24 , "la Méthode Dorfman". j'ai appris quelques idées importantes (alternance du choix des coups candidats entre les équilibres dynamiques qui sont temporaires et les équilibres positionnels qui sont plus pérennes), mais je dois avouer que le niveau est sans doute réservé à des joueurs plus forts que moi, (je dirais première série autour de 2000 elo) pour en tirer un enseignement vraiment utile.
cordialement.


Renan, le
Impossible de remettre la main sur mes 2 nimzovitch...grrr...


Renan, le
Ce qui m'intéresse c'est le cheminement mental afin de m'aider à trouver le bon coup en milieu de partie; voir qu'il faut jouer d5 avec les noirs pour créer un pion Blanc isolé en d4 avec les blancs afin de pouvoir l'attaquer...autre exemple , voir une colonne semi ouverte et jouer le bon coup pour y mettre une ou deux tours sur celle-ci...etc...tout ces éléments ce sont des éléments stratégiques ???.


Renan, le
Par exemple dans le magazine EE ,dans les exos positionnels de Marc Quenehen, je trouve les trois solutions aux 3 premiers exercices mais de façon comment dire, de façon instinctive...
Comment faire pour améliorer ma manière de penser?


Bonjour Renan
Je t'enverrai des exercices stratégiques


Renan, le
ok merci Vincent!


Mes références datent un peu, mais voici de bonnes lectures sur le sujet pour un joueur de niveau modeste (je parle de mon niveau sans présumer du tiens) :
- “Les coups de maîtres aux échecs” de Bent Larsen (partie “trouver le plan”). Des cas pratiques.
- Les 3 volumes de Ludek Pachman “La stratégie” : un cours complet.
- “Comment mûrir son style aux échecs” de Jeremy Silman.


Renan, le
ok merci bascombe...
après ce qui est un peu compliqué pour moi c'est de mettre tout ça en application...
j’ai bien plus de facilité pour la tactique mais bon...


kieran, le
@Renan

"Par exemple dans le magazine EE ,dans les exos positionnels de Marc Quenehen, je trouve les trois solutions aux 3 premiers exercices mais de façon comment dire, de façon instinctive...
Comment faire pour améliorer ma manière de penser"

D'après moi, c'est bien ce que tu fais. Tu devrais continuer à essayer de "résoudre" ces diagrammes un peu à l'intuition et sans y passer trop de temps. Tu vérifies après la solution rapidement voire tu calcules les menaces en 1 ou 2 coups et tu passes à autre chose. Je pense qu'à vouloir trop verbaliser tu risques de tomber dans l'excès de dogmatisme.
My two cents.


Renan, le
ok merci kieran.


le Aagard "positional play" est bien


Excellent, oui, mais à un deuxième niveau.
Il faut commencer par les bases :
Chess strategy for club players Grooten - The Giants of Strategy Mc Donald, éventuellement le Pachman tome 2 pour les pions ou le bon vieux "simple chess" de Stean. C'est pour un niveau 1200-1500 -niveau positionnel s'entend.
Une fois étudiée ces bases (structures de pions basiques, colonnes et rangées, fou ou cavalier...etc) alors il y a des ouvrages plus élaborés comme le Aagaard cité par palm, "Chess structures" de Flores Rios. Ceux- là pour un niveau vers 1800.
Puis une fois ceux- là vu, des exercices de prophylaxie comme ceux donnés par Dvoretsky dans de nombreux livres.
C'est comme en tactique, on commence par des combines en deux coups style déviation, et mats élémentaires. Ensuite on passe à des calculs plus élaborés. Et peu à peu on arrive à des études compliquées !


Julo62, le
Les Échecs Simples, de Stean, chez Payot...
Tu viens de détruire ce qu'il me restait de self esteem échiquéen, Doc.
Car je crois que je n'ai jamais vraiment été au delà de ce bouquin que j'avais reçu pour une de mes premières participations au championnat de mon club.
D'un autre côté, ça veut peut être dire qu'il est un peu bien :-)


Il est super ce livre, certaines notions comme l'espace ou les cases fortes sont remarquablement présentées. Ce n'est pas parce qu'un bouquin est accessible aux débutants qu'il n'est pas utile aux joueurs plus forts, Julo !
Et beaucoup se passent pas mal de stratégie, en connaissant bien les ouvertures, correctement les finales et en calculant juste, de loin le facteur le plus important. Même certains joueurs de haut niveau semblent avoir en stratégie des notions rudimentaires - la stratégie aux échecs c'est plutôt l'arme des faibles...


Julo62, le
Je taquine et je plussoie la recommandation.
Ayant fait partie "des faibles", ceux qui sont trop mauvais ou paresseux pour bien calculer ou pour apprendre vraiment les ouvertures.

C'est un très bon souvenir que ce livre. J'ai l'édition française et je me souviens de ce commentaire au sujet de Botvinnik et de son repérage (peu évident) de la faible case c6 :"Mais la nature ne l'a-t-elle pas doté d'un œil aiguisé ?"

EDIT :
Je suis parti rechercher le précieux.
C'est dingue comme on déforme la réalité telle qu'on veut la voir.
La citation, c'est :
"Toutefois le Seigneur n'a-t-il pas doté Botvinnik de deux yeux pénétrants ?"


Gordon, le
DocteurPipo: "Même certains joueurs de haut niveau semblent avoir en stratégie des notions rudimentaires - la stratégie aux échecs c'est plutôt l'arme des faibles... "

:) Bien sûr ! Des faibles, genre Karpov, Nimzowitsch, Capablanca, Petrossian...voire Kramnik...


On peut bien jouer stratégiquement sans connaître des notions élaborées.
La plupart des joueurs actuels, à la notable exception de Carlsen, sont assez frustes quand ils parlent de stratégie : ils parlent de choses simples, un pion isolé, un fou meilleur qu'un cavalier, pas plus. En revanche leur perception est beaucoup plus fine que ce qu'ils expriment, évidemment, en particulier pour reconnaître les exceptions aux principes de "débutants" ! Cela indique qu'ils n'ont pas beaucoup étudié ce thème, comme Carlsen récemment, qui travaillant sur des mats élémentaires, avouait qu'il ne connaissait que très peu de nom de mat - il se rappelait quand même d'Anastasia...


Renan, le
Stean, simple chess ; ok Doc!...mais en rupture de stock...


Renan, le
Le grooten me disait quelque chose...il est dans ma bibliothèque !


Julo62, le
Ils sont nés après les principes


El cave, le
Ne prêtez pas "positional play" si vous y tenez, l'Aagard meurt mais ne se rend pas.


@ Renan
je crois que tu n'as pas Chessbase?
Comprends-tu l'italien écrit (peu de texte)
Je peux t'envoyer une série de 200 exercices russes par un entraîneur de haut niveau (pgn des positions et texte)
Tu peux imprimer le tout y compris les diagrammes en 94 pages.
C'est un trésor qui a été testé avec succès


Renan, le
bonjour picard...
oui je veux bien...
bonne soiree


sigloxx, le
En faisant bcp de blitz 2min 3min avec des tas d'ouvertures différentes. Jouer en randomfischer aide sans doute un peu aussi. Ces cadences rapides aident vraiment à savoir immédiatement juger l'activité des pièces et voir très vite les "cibles".

Après faut pas confondre compréhension positionnelle et stratégie. Le jeu positionnel va t'apprendre à bien plactr tes pièces, à juger l'activité, à voir les faiblesses (cases, pions, manque d'espaces, surcharges, etc..), les avants postes, les percées, les leviers, le caractère dynamique ou statique d'une position, roi exposé, etc... Ca ne demande aucune réflexion, juste de l'observation et de la reconnaissance de patterns. C'est pour ça que ça s'acquiert très bien en blitz ou même bullet.

La stratégie t'apprend comment profiter d'éléments positionnels pour concevoir un plan. Ca s'acquiert en lisant des bouquins (stratégie tome 1 et 2 de pachman p.ex), en analysant des parties et (parfois) en faisant des parties lentes. Un plan c'est une idée (une attaque de minorité pour liquider les pions de l'aime dame et rester avec un pion de plus p.ex) et sa mise en pratique. T a des plans bateau typiques d'une ouverture donnée qui sont assez faciles à pratiquer et mettre en oeuvre en blitz mais dès qu'on sort des sentiers battus, le blitz se prêta pas du tout à la mise en place de stratégies.


Renan, le
Merci sigloxx,
Ton second paragraphe est tout à fait vrai...la différence entre la stratégie et la compréhension positionnelle !le caractère dynamique ou statique d'une position est très bien expliqué par Dorfman dans son livre que je n'ai pas eu la chance de pouvoir lire.


Renan, le
Je vais potasser les livres de Marc Quenehen et ceux de pachman...


GMI2800, le
Bonjour à toi,
Le meilleur livre que j'ai à te conseiller si tu comprend l'anglais c'est:

Winning Chess Strategies de Yasser Seirawan(GMI Américain et commentateur pour chess24)


Tu y trouvera les basics de la stratégie:
-L'art de bien placer ses pièces
-Comment bien utiliser ses pions
-La création de cible
-L'avantage d'espace
-L'attaque sur le roi
et d'autres thèmes encore

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce livre c'est que le GMI Yasser Seirawan te permet de vérifier tes acquis en te donnant des exercices à chaques chapitres.

Pour ceux que ça intéresse:
https://amzn.to/36xoSH9


Gordon, le
Il existe en Français, dans une assez mauvaise traduction (ou plutôt, avec pas mal de "coquilles"), mais utilisable malgré tout, je pense...

Editions POLE.

https://www.amazon.fr/Stratégies-gagnantes-échecs-Yasser-Seirawan/dp/2848840919


Comment mûrir son style aux échecs de Silma (4ème édition) : une mine d'or. Le meilleur livre que j'ai lu


Renan, le
ok bien...oh lala, il y a de quoi faire.merci en tout cas.


Weakman, le
J ai acheté sur Amazon un des livres mentionnés ici, donc cela a pas servi qu à toi Renan :)
Si je puis me permettre c est pas mon fil, donc désolé de m exprimer, en plus je ne bosse les échecs qu un jour sur 1000, j aimerais savoir la différence entre jeu positionnel et stratégie, désolé je vais paraître ridicule mais moi je comprends pas, j ai relu plusieurs fois certains posts ici.
J ai été étonné quand sigloxx a dit que le bullet peut apprendre quelque chosé, ça concerne le positionnel, et pas la stratégie ?


Renan, le
la stratégie c’est ,il me semble;
la structure de pions, l'avantage d'espace , l'attaque sur le roi, les cases fortes ou faibles, les pions passés ou arriérés etc...
la tactique c'est une attaque double,échecs doubles,clouage,fourchette,enfilade etc... et tout les mats à connaître;mat des arabes,du guéridon,des épaulettes...etc


El cave, le
La stratégie est une conception d'ensemble, une intention, en bullet on peut respecter des principes à peu près sains mais on ne va pas chercher à monter une attaque de minorité, d'ailleurs avoir un pion de plus en finale de tours c'est à peu près la meilleure chance de tomber.
Les éléments positionnels sont les briques d'une stratégie disons.


Weakman, le
Tactique je vois très bien ce que c est, mais c est la difference entre stratégie et jeu positionnel que j ai du mal à voir, car si une attaque de minorité est la stratégie, alors cela n aurait pas pu être un élément de jeu positionnel ?
De plus j ai l impression de voir une atttaque de minorité grâce à la tactique alors je suis perdu pour classer les choses.


Gordon, le
Weakman : "Tactique je vois très bien ce que c est, mais c est la difference entre stratégie et jeu positionnel que j ai du mal à voir, car si une attaque de minorité est la stratégie, alors cela n aurait pas pu être un élément de jeu positionnel ?"

La stratégie, ça va être la décision de jouer sur l'aile-Dame, et le jeu positionnel va consister en la création de la position qui permet ensuite de déployer une attaque de minorité (par exemple) sur ladite aile...

Et si tout se passe bien, il devient possible que des possibilités tactiques apparaissent suite à cette attaque de minorité. Ou pas...Peut-être un simple affaiblissement positionnel de l'ennemi sur cette aile, avec des pièces empêtrées dans la défense. Alors là, retour à la stratégie pour, par exemple, envisager l'ouverture d'un second front à l'Aile-Roi...Et à nouveau, examen des éléments positionnels pour créer, si cela se peut, les conditions de cette nouvelle menace à l'Est.


Weakman, le
@Gordon : ok merci je vais essayer de retenir cette différence, cela est plus clair car tu as été bien précis 😉
Avec cette réflexion je crois que la stratégie est plus difficile, être capable de laisser tomber d un côté sans s acharner à l infini pour tout recommencer de l autre ....


Reyes, le
"Pawns not only create the sketch for the whole painting, they are also the soil, the foundation, of any position." — « Non seulement les pions créent l’esquisse pour l’ensemble du tableau, mais ils sont aussi le sol, le fondement, de n'importe quelle position. » Anatoly Karpov


Weakman, le
Merci je réalise avoir mieux compris, la stratégie est une vue d ensemble alors que le jeu positionnel en est juste un composant, avec la stratégie il faut peut être dès le départ se dire qu on attaque à droite pour finalement mieux gagner à gauche, ... cela peut être épuisant ... 😜




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité