France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 27 mai 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Etude pour les longues journées de confinement par JR_Koch le  [Aller à la fin] | Etudes |
Bonjour, je vous propose une étude de ma composition, en espérant qu'elle ne soit ni démolie ni anticipée.



Les blancs jouent et font nulle.

Bonne recherche !


JR_Koch, le
Quelques remarques générales sur la position : du point de vue strictement comptable, le matériel est égal (en comptant une valeur de 5 pions pour la tour et 3 pions pour fou ou cavalier). Cependant, on sait qu'en finale, les pions prennent une valeur supplémentaire, et ce d'autant plus qu'ils sont proches de la case de promotion. Certes le pion a2 semble condamné, mais les 3 pions passés liés centraux forment un rouleau compresseur prêt à avancer.

Les blancs sont clairement en infériorité, d'autant plus que leurs pièces sont éparpillées dans les coins de l'échiquier. Leur objectif, pour sauver la partie, est de neutraliser les pions adverses, éventuellement en sacrifiant du matériel. Pour faire disparaître tous les pions noirs, ils peuvent consentir à voir disparaître deux pièces, en s'assurant toutefois que la finale tour contre pièce mineure qui en résulte est bien nulle. Nous aurons l'occasion dans les différentes variantes d'examiner certains de ces cas.


J'imagine bien Ce5 et Cef4 afin de libérer le Fou de cette surveillance.
Mais ensuite ... je ne vois pas.


atha, le
Rapport matériel sympa à étudier.
Je viens de passer un peu de temps dessus en bougeant les pièces pour voir : j'ai trouvé des mats, des menaces de mat forçant la répétition, des pseudo forteresses (j'ai pas poussé plus loin pour voir si ça tiens vraiment).
Je n'ai sûrement pas été précis avec les noires évidement mais ça montre le potentiel de la position. Du point de vue d'une étude j'imagine que c'est un bon point.


eh bien merci à JR Koch pour ce problème, mais qui me semble en effet bien difficile à résoudre !
j'ai de quoi m'occuper pendant un bon moment devant mon échiquier.
J'avoue que si je voyais cette position , sans savoir qu'il s'agit d'une étude avec une solution, je ne donnerais pas une chance aux blancs, tellement les noirs semblent pouvoir amener au moins un pion à dame.


JR_Koch, le
Merci pour votre intérêt. Revenez régulièrement, vous ne serez pas déçus, tellement cette position est riche.

Pour rentrer dans le vif du sujet, commençons par nous demander quel pourrait être le premier coup blanc. Manifestement, le fou f1 et le cavalier h3 ne peuvent pas jouer sans permettre un clouage, une enfilade ou une fourchette de la tour noire qui gagne une pièce. Les coups candidats sont donc probablement limités à 1.Ce6 (suggéré par ChessLulu), 1.Cf5 ou 1.Rxa2, par lequel nous allons commencer l'analyse.

Après 1.Rxa2 les noirs jouent 1...e3!

On voit apparaître la principale menace noire de la position : exploiter la surcharge du fou f1 qui doit à la fois protéger le cavalier h3 et empêcher l'avance du pion e. Le roi et le cavalier g7 sont trop loin pour intervenir, et 2.Cg5 Th1 3.Fd3 Td1 est clairement sans espoir (le fou est perdu). Il reste donc 2.Ce6, et après la suite forcée 2...Txh3 3.Cxc5 Tf3! 3.Fe2! (le plus résistant) Tf2 4.Cb3+ Rb4 5.Cxd4 Rc3 6.Cb5+ Rc2 nous obtenons la position du diagramme suivant.


JR_Koch, le

Il suffirait aux blancs de sacrifier l'une de leurs pièces contre le pion e3, mais ils n'en auront pas la possibilité. Ils perdent, notamment à cause de la mauvaise position de leur roi, comme le montrent les variantes suivantes :

7.Fc4 Tf4 8.Ca3+ Rc3 9.Fe2 Ta4 10.Fd1 Ta5 11.Fg4 Rb4 suivi de Txa3

7.Fh5 Th2 8.Fg4 Th4 9.Ca3+ Rc3 10.Cb1+ (10.Ff3 Ta4 et comme précédemment Rb4 et Txa3 ; 10.Fd1 Th2+ 11.Rb1 Th1) Rb4! 11.Ff3 Th2+ 12.Ra1 e2 13.Fxe2 Txe2 et le cavalier est aussi perdu.


sigloxx, le
L'idée finale est partiellement anticipée disons, le plus proche étant :

B:Rh1,Fe3,Fa8/N:Rh3,Th2
blancs jouent et font nulle, J.Vancura 1924

Mais ça reste très joli, bravo :).

A noter que sur 1.Rxa2 e3 2.Ce6 d3? 3.Chf4! Td2+ 4.Rb3 c4+ 5.Rxc4 d2 6.Fe2 Txe2 7.Cxe2 d1=D 8.C6d4 on a une jolie forteresse. donc 2...Txh3 est bien la seule suite (oar contre 3...Th1 gagne aussi).


sigloxx, le
Enfin je considérerais pas ça comme anticipé, parce que même si l'autre position finale avec Fc2 Tb4 Fb3 est connue aussi, il n'y a pas les deux ensemble comme ici. Tès joli finish :). J'avais loupé 4....Ra3! en première analyse.


JR_Koch, le
Merci sigloxx pour les suggestions. Je retiens 3...Th1 qui semble forcer la finale tour contre cavalier, alors que 3...Tf3 laisse le choix aux blancs d'entrer dans la variante ci-dessus.

Je suis moins convaincu par l'intérêt de 2...d3 car 3.Fxd3 a l'air compliqué. Quoiqu'il en soit, je n'ai pas besoin que le gain noir soit unique.

Quant aux idées finales, on verra … à la fin !

Voyons donc 1.Rxa2 e3! 2.Ce6 Txh3 3.Cxc5 Th1 4.Cb3+ (4.Fe2 n'attaque plus la tour comme sur 3...Tf1, rendant 4...Rb4 possible) Rb4 5.Cxd4 Txf1 6.Cc2+ Rc3 7.Cxe3

Cette finale est perdante pour les blancs, car le cavalier n'arrive pas à se rapprocher de son roi, sauf en b2 qui n'est pas une bonne case. Voilà pour le principe, mais les variantes sont très compliquées.

Une suite possible : 7...Tf2+ 8.Rb1 Te2 9.Cd1+ Rd2! 10.Cb2 Te4 11.Ra2 Rc1! 12.Rb3 Te3+ 13.Ra2 Te2 14.Ra1 Rc2 15.Ra2 Rc3 16.Ra1 Td2 17.Ca4+ Rb4 18.Cb2 Rb3

Conclusion de tout cela : 1.Rxa2 ne permet pas aux blancs de faire nulle. A suivre : l'analyse de 1.Cf5


JR_Koch, le
1.Cf5 est un coup logique, qui ramène le cavalier vers le centre, tout en gagnant du temps en attaquant la tour. La meilleure réponse est 1...Th8

En effet la tour a peu de perspectives en g4, et 1...Th5 permettrait un deuxième repositionnement du cavalier avec gain de temps par 2.Cg3

Les noirs conservent la menace e3 et Txh3, et ont une nouvelle option qui consiste en l'activation de la tour via la colonne f.

Après 1...Th8, les blancs ont de multiples possibilités. Les coups du cavalier h3 ne mènent pas loin :

2.Cf4 Th2! 3.Cg3 Tf2 4.Cg6 Rb4 5.Ce5 Ra3 6.Cc4+ Rb3 7.Ca5+ Rb4 8.Cc6+ Ra3 gagne

2.Cg5 Th5 3.Cxe4 (3.Cxd4 cxd4 4.Cxe4 Th1 5.Cd2 Rb4 6.Rxa2 Th2) Txf5 4.Fd3 Rb4 5.Rxa2 c4 gagne, car si 6.Fxc4 Ta5+ puis Rxc4


Sur 2.Rxa2 les noirs jouent 2...Tf8, forçant 3.Cg3
Sur 2.Cg3 il y a aussi 2...Tf8 et après 3.Rxa2 on obtiendrait la même position.

Voyons tout de même quelques autres tentatives après 2.Cg3 Tf8 :

3.Cg5 e3 (menace 4...Txf1) 4.Fe2 Tf2 5.C5e4 Tg2 6.Cxc5 (6.Rxa2 d3) Txg3 7.Cb3+ Rb4 8.Cxd4 Rc3 9.Cb5+ Rd2 10.Cd4 Tg2 11.Ff1 Tf2 12.Fa6 Tf6 13.Fb5 Tb6 14.Rxa2 Txb5 15.Cxb5 Rd3! et le pion va à dame

3.Cxe4 Txf1+ 4.Rxa2 Rb4 5.Chf2 c4 6.Rb2 d6 7.Cg4 Tf4 8.Cgf2 c3+ 9.Rc1 Rc4 10.Cd6+ Rb3 11.Cde4 d2+ 12.Rd1 Txe4! 13.Cxe4 c2+ 14.Rxd2 Rb2 et, à nouveau, les noirs font une dame

Après 2.Cg3 Tf8 3.Rxa2 ou l'autre ordre de coups 2.Rxa2 Tf8 3.Cg3 on obtient donc la position suivante :


JR_Koch, le

Ici, 3...Tf3 est prématuré car les blancs ramassent deux pions en échange du fou f1 : 4.Cxe4 Txf1 5.Cxc5 Rb4 6.Cd3+ Rc3 7.Chf2 et les noirs ont du mal à créer des menaces. A noter tout de même que dans cette dernière position, les blancs au trait seraient perdants (c'est ce qu'on appelle un zugzwang réciproque). Les noirs peuvent donc ruser par 6...Rc4, espérant 7.Chf2? Rc3! qui gagne. Mais les blancs ont 7.Cb2+ Rc3 8.Cg5 qui tient.

Au lieu de 3...Tf3, le coup logique est 3...Rb4


JR_Koch, le
Après 3...Rb4, les blancs ont deux options : 4.Rb2 et 4.Cg5

Après 4.Rb2, 4...Tf3 est maintenant possible, avec la suite 5.Cxe4 Txf1 6.Chf2 c4 7.Rc2

Le gain noir n'est pas trivial car le sacrifice d'un cavalier contre les deux pions noirs mènerait dans la plupart des case à la nulle.

Il s'obtient toutefois par 7...Te1! 8.Rd2 (8.Cd3+ cxd3+ 9.Rxd3 Txe4! 10.Rxe4 Rc3) Te3 9.Rc2 Te2+ 10.Rc1 d3 11.Rd1 Ra3 12.Rc1 Rb3 13.Rd1 (13.Cd2+ Rc3) Rb2


JR_Koch, le
4.Cg5 vise à éviter 4...Tf3, mais a l'inconvénient de perdre le contrôle de la case f2. La réponse 4...Tf2+! est justement la plus précise. 4...e3 pourrait transposer mais laisserait plus de possibilités aux blancs, alors que l'échec immédiat force le roi blanc à retourner sur la première rangée. En effet, 5.Fe2 permet 5...d3 avec gain immédiat.

Après 4.Cg5 Tf2+ 5.Rb1 le pion e4 est attaqué, les noirs jouent donc 5...e3

Les noirs menacent maintenant 6...Txf1+ suivi de 7...e2 ; il n'y a guère d'autre choix que 6.Fe2 (6.Fd3 perd du temps : 6...c4). Après 6...c4 7.C5e4 Tg2 les blancs ont à nouveau une alternative.


JR_Koch, le

Les blancs peuvent choisir de rapprocher le roi (8.Rc1 ou 8.Rc2 qui revient au même) ou tenter de s'en prendre aux pions noirs, quitte à sacrifier du matériel, par 8.Cf5

Après 8.Rc1 d3 9.Rd1 Rb3! 10.Cc5+ (10.Re1 Rc2) Rc3 11.Cce4+, deux possibilités gagnent pour les noirs :

- La solution directe mais quelque peu acrobatique 11...Rd4 12.Cd6 Tg1+ 13.Cf1 (13.Ff1 Txf1+ 14.Cxf1 e2+ 15.Re1 c3 16.Cd2 c2 17.Cb3+ (17.Cb5+ Re3) Rc3) dxe2+ 14.Rxe2 Tg2+ 15.Re1 Tc2! 16.Cf5+ Rd3 17.C5xe3 Te2+ 18.Rd1 c3 et gagne

- La solution technique 11...Rb2 12.Cc5 Txg3 13.Cxd3+ cxd3 14.Fxd3 et la position noire est gagnante, encore faut-il savoir la gagner !


Merci JR Koch, votre étude est bien plus compliquée que ce que j'avais trouvé tout seul devant l'échiquier !!
Merci de vos explications, elles montrent bien que la richesse du jeu d'échecs est phénoménale !
Tout cela me semble impossible à voir durant une partie avec la pendule qui tourne...


JR_Koch, le
Thierry, cette position (au départ de l'étude) est particulièrement compliquée, beaucoup plus que la plupart des positions de partie. Elle est d'ailleurs faite pour ça…
Pourtant, je pense que les meilleurs joueurs du monde sont capables d'en démêler l'essentiel dans un temps compatible avec la compétition (disons 20 minutes environ).
Mais elle est aussi construite pour présenter des variantes esthétiques, et sur ce point, le meilleur reste à venir !

Je reviens sur la dernière position évoquée dans le message précédent, avec tour et pion contre fou. Avec ce rapport de matériel, le camp le plus fort l'emporte généralement assez facilement, sauf dans des cas particuliers, dont cette position fait partie.

Les caractéristiques communes aux positions que je souhaite évoquer sont les suivantes:
- Le pion est en 6ème rangée (3ème pour les noirs)
- Le fou de la défense contrôle la case devant le pion
- Le roi de la défense est à proximité de la case de promotion du pion

Dans une position standard, le verdict de ce genre de position dépend de la colonne du pion. Elles sont nulles pour les pions-tour et fou (colonnes a, c, f, h) et gagnées pour le camp fort pour les pions-cavalier et pions centraux (colonnes b, d, e, g). Coïncidence : c'est la même distribution que pour la dame contre le pion en 7ème.

Si le gain est assez facile avec un pion-cavalier, il est beaucoup plus compliqué avec un pion central. Je donne juste une suite à titre d'exemple, à partir de la position du diagramme ci-dessus, mais il y a de nombreuses autres possibilités.

14...Rc3 15.Ff5 Rd4 16.Fc8 Tg2 17.Re1 Tg7 18.Re2 Re4 19.Fa6 Tg2+ 20.Re1 Tb2 21.Fc4 Tb6 22.Re2 Rd4 23.Ff7 Tb2+ 24.Re1 Tg2 25.Fe8 e2 26.Rd2 Tg5! 27.Fd7 Te5 28.Re1 Re3 29.Fb5!? Tc5 (évitant le pat) 30.Fc4!? Tc6 31.Fxe2 Tc1+ 32.Fd1 Tb1 gagne


sigloxx, le
Quel didactisme et dédication dans la présentation de la solution en tout cas! Je me serai paresseusement contenté de lister les coups des varientes secondaires avec zéro diagrammes et zéro explications (sauf vraiment position impossible à comprendre sans beaucoup d'explications comme la triangulation bizarre que j'avais postée il y a quelques mois dans une position de zz apparent).

Mais ça vaut le coup de lire tout ça en détail avec votre échiquier à côté en tout cas, beaucoup à apprendre et de jolies variantes :). Mais le meilleur reste à venir!


JR_Koch, le
Pour terminer l'analyse de 1.Cf5, il nous reste à examiner 8.Cf5 (après 1.Cf5 Th8 2.Rxa2 Tf8 3.Cg3 Rb4 4.Cg5 Tf2+ 5.Rb1 e3 6.Fe2 c4 7.C5e4 Tg2)

Les blancs abandonnent le fou e2 à son sort mais prévoient de se venger sur le pion d4. L'impulsif 8...Txe2? leur donnerait raison car après 9.Cxd4 Th2 (9...Te1+ 10.Rb2! puis Cc2) 10.Cc2+ Rb3 11.Cd4+ Ra4 12.Cc2 e2 13.Cc3+ ou 13.Rc1 les blancs sauveraient la nulle.

Bien meilleur est 8...d3! même si après 9.Fxd3 cxd3 10.Cxe3 il ne reste qu'un pion aux noirs.


JR_Koch, le
Les noirs gagnent après 10...Te2

Les blancs peuvent sauver leurs cavaliers mais pas la partie.

Deux variantes :

11.Cd5+ Ra3! (menace mat) 12.Rc1 Txe4 13.Rd2 Td4 gardant le pion

11.Cf6 (le plus résistant) Ra3 et ici, trois possibilités :
- 12.Rc1 Txe3 13.Rd2 Te6! 14.Cd5 Td6! 15.Cf4 Rb3 sauve le pion in extremis
- 12.Cc4+ Rb3 13.Ca5+ Rb4 14.Cc6+ (14.Cb7 Te6! 15.Cd5+ Rc4 16.Cf4 Tb6+) Rc3 15.Cd5+ Rc4 16.Cb6+ Rc5 17.Ce5! Te1+! (17...Txe5 18.Cd7+ nulle) 18.Rb2 d2 19.Ca4+ Rb4 20.Cc3 Txe5 21.Ca2+ Rc4 22.Rc2 Te2 23.Cc3 Th2 24.Ce4 Rd4 gagne. Ouf !
- 12.Cd1 Rb3 13.Cd5 d2 14.C5e3 Te1! (diagramme et analyse à suivre)


Magnifique ! Un grand merci pour le partage de vos analyses précieuses.


sigloxx, le
@ComicStrip : c'est pas fini, l'idée principale de l'étude arrive :)

@JR_Koch : ce serait pas mal de noter les coups de la ligne principale en gras (balise b entre deux accents circonflexes < et > et /b entre deux accents circonflexes à la fin, au cas où), pour que les flemmards qui n'auront pas le courage de tout regarder voient au moins la jolie idée finale.


JR_Koch, le

Les blancs sont pieds et poings liés, mais il n'est pas évident pour les noirs de briser la défense.
15.Ra1 Th1 16.Rb1 Tg1 (coup d'attente pour forcer le roi blanc à retourner dans le coin, avant de redéployer la tour) 17.Ra1 Tg8 et maintenant :

18.Cf5 Rc2 19.Cfe3+ Rd3 20.Rb2 Tb8+ 21.Ra3 Re2 22.Ra2 Te8 et gagne

18.Cf1 Tc8! (le plus rapide, d'autres coups gagnent aussi) 19.Cxd2+ Rc2 (menace mat) 20.Ce3+ Rxd2 et comme déjà mentionné en tout début d'analyse, la partie est perdue dans la finale cavalier contre tour lorsque le cavalier n'est pas en mesure de se rapprocher de son roi. Par exemple : 21.Cf1+ Rd3 22.Rb2 Tg8 23.Rb3 Re2 24.Ch2 Tg2


JR_Koch, le
Avant de quitter cette passionnante lutte entre tour et pion contre la paire de cavaliers, je soumets à votre sagacité la question suivante : après 10...Te2 11.Cf6

11...Ra3 est le seul coup gagnant, 11...Rb3 ne fait que nulle. Quelle est la différence entre les deux ?


sigloxx, le
Ca va être compliqué à piger et à bien expliquer, ce petit zz. Il repose sur le fait de garder un oeil sur e4 tout en gardant l'accès à c2 pour la tour en cas de Cd7, pour empêcher Cc5, et de ne jouer d2 qu'une fois que le Cf6 est parti vers une autre case et n'a plus accès à d7 ou e4.


sigloxx, le
Enfin le zz avec Ra2 Cd3 Cf2 vs Rc3 Tf1 pion d4 était encore plus compliqué.


JR_Koch, le
sigloxx, je n'aurais pas mieux résumé en une seule phrase. Mais je vais tout de même développer, en expliquant tout d'abord ce qu'est un zugzwang réciproque (noté zz ou ZZ), en donnant un exemple qui parlera à tout le monde :

Celui qui a le trait perd !

Et donc, lorsqu'une telle position est sur le point de se produire, chaque joueur fait en sorte de ne pas être le dindon de la farce, en quelque sorte en "tournant autour" de la position pour être le dernier à avoir joué lorsqu'elle se produit.


JR_Koch, le
Dans notre exemple, "tourner autour" peut se matérialiser de la façon suivante :

1.Rc5 Rg4? (1...Rf6 2.Rd5 Rf7! 3.Rxe5 Re7 fait nulle) 2.Rd6! (évitant 2.Rd5?? Rf4) Rf4 (il faut bien défendre le pion) 3.Rd5 et les blancs ont réussi le tour de passe-passe, les noirs sont perdus.


JR_Koch, le
Revenons à notre étude. La position suivante est un zugzwang réciproque (ZZ) :

Trait aux blancs, les noirs gagnent. Trait aux noirs, c'est nulle.

En jouant 11...Rb3 les noirs auraient permis 12.Cd1 qui atteint la position ci-dessus avec trait aux noirs.

Par 11...Ra3 ils "tournent autour" de la position de zugzwang réciproque pour répondre à 12.Cd1 par 12...Rb3. Et donc on atteint la même position avec trait aux blancs.

Voyons maintenant dans le détail pour quelles raisons concrètes la position est un zugzwang réciproque. Il faut montrer que chaque camp a ses pièces sur des cases optimales pour répondre aux actions adverses, et que chaque coup a des inconvénients.

D'abord, il faut mentionner la manœuvre Tc2 suivi de d2 et Tc1 mat qui est dans la position. Par exemple, si les blancs au trait jouent 1.Rc1 il suit 1...Tc2+ 2.Rb1 d2 et 3...Tc1 mat est imparable. Il en serait de même sur 1.Ra1

Pourtant, si les noirs sont au trait, le direct 1...Tc2 ne fonctionne pas, car les blancs ont 2.Ce4! d2 3.Cxd2+! Txd2 4.Rc1 et avec le cavalier proche du roi, les blancs sauvent la nulle.

On comprend donc que n'importe quel coup du cavalier f6 élimine la possibilité Ce4, notamment 1.Cd7 Tc2! qui contrôle justement la case c5. Après 2.Ce5 d2! 3.Cd3 Tc4 4.C1b2 Tc3 les noirs gagnent. Il ne reste que 1.Cd5, qui cette fois permet une défense contre 1...Tc2?, par exemple 2.Cf4, mais qui perd après 1...d2! suivi de Te1 comme on l'a montré ci-dessus (04/05/2020 20:53).

Il reste à expliquer pourquoi, trait aux noirs, 1...d2 ne fait que nulle : les blancs ont 2.Cd7! Te1 3.Cc5+ Rc4 4.Rc2 récupérant le pion d2. Si les blancs sont obligés de commencer par 1.Cd5, cette possibilité a disparu.


JR_Koch, le
Ceci conclut l'analyse de 1.Cf5, qui ne permet donc pas aux blancs d'obtenir la nulle, même si cela se joue à un cheveu.

Résumons par une suite caractéristique chaque essai envisagé jusqu'à présent :

1.Rxa2 e3! 2.Ce6 Txh3 3.Cxc5 Th1 4.Cb3+ Rb4 5.Cxd4 Txf1 6.Cc2+ Rc3 7.Cxe3 Tf2+ 8.Rb1 Te2 9.Cd1+ Rd2! 10.Cb2 Te4 11.Ra2 Rc1! 12.Rb3 Te3+ 13.Ra2 Te2 14.Ra1 Rc2 15.Ra2 Rc3 16.Ra1 Td2 17.Ca4+ Rb4 18.Cb2 Rb3 gagne

1.Cf5 Th8 2.Rxa2 Tf8 3.Cg3 Rb4 4.Cg5 Tf2+ 5.Rb1 e3 6.Fe2 c4 7.C5e4 Tg2 8.Cf5 d3! 9.Fxd3 cxd3 10.Cxe3 Te2 11.Cf6 Ra3! 12.Cd1 Rb3 13.Cd5 d2 14.C5e3 Te1! 15.Ra1 Th1 16.Rb1 Tg1 17.Ra1 Tg8 18.Cf1 Tc8! 19.Cxd2+ Rc2 20.Ce3+ Rxd2 21.Cf1+ Rd3 22.Rb2 Tg8 23.Rb3 Re2 24.Ch2 Tg2 gagne

Il reste donc à analyser 1.Ce6 :

Commençons par le coup logique 1...e3 qui menace Txh3 comme on l'a déjà vu. Maintenant, 2.Cxc5 arrive à temps pour parer cette menace car sur 2...Txh3? 3.Fxh3 e2 4.Cd3 contrôle e1.

Les noirs poursuivent donc par 2...Rb4


JR_Koch, le


3.Rxa2 Rxc5 est clairement sans espoir. Les blancs ont le choix entre 3.Ce6 et 3.Cd3+

Après 3.Ce6 Txh3 4.Cxd4 Th1? 5.Cc2+ Rb3 6.Cxe3 Tg1 les blancs ont le miraculeux 7.Cd1!!

Cela suffit pour la nulle grâce au chantage au pat.

Mais les noirs ont mieux : 4...Th2! 5.Fe2 Rc3 6.Cb5+ Rd2 et le pauvre fou se fait dominer : 7.Fc4 Th4 8.Ca3 Rc3 9.Fe2 Rb3 ou 7.Fg4 Th4 8.Ff3 Tf4 9.Fh5 Tf5 gagnent pour les noirs.

3.Cd3+ ne suffit pas non plus après 3...Ra3!, bien que les blancs aient réussi à garder leurs trois pièces : le roi est dans un réseau de mat.


JR_Koch, le

Les blancs ont de nombreux coups possibles:
- 4.Chf4 Th1
- 4.Fg2 Th8 5.Chf4 Tb8
- 4.Cc1 Th8 5.Cxa2 Txh3
- 4.Cb2 Th5 5.Cc4+ Rb3
- 4.Ce5 e2 5.Fxe2 Txh3 6.Cc4+ Rb4 7.Cb2 (7.Rxa2 Th2) Rc3 8.Fc4 Th1+ 9.Rxa2 Th2
- 4.Cdf4 Th7 5.Fc4 Th6! (coup d'attente) 6.Fxa2 (6.Cg1 Tc6 7.Fxa2 Tc1+ 8.Fb1 Txg1) Txh3 7.Fd5 Th5! 8.Fg2 Tf5 9.Cd3 Tg5
- 4.Ce1 d3!! (4...Rb3? 5.Cg1! sauve les blancs) 5.Cxd3 (5.Fxd3 Txh3 6.Fe4 Th2 7.Fg2 Rb3 8.Fd5+ Rc3 9.Fg2 e2 10.Rxa2 Rd2 11.Cf3+ Rd1 12.Cxh2 e1D) Tc4! (menace Tc3-b3-b1 mat, les blancs sont impuissants) 6.Cg5 Tc3 7.Cf3 Tb3 8.Cb2 Txb2 9.Fd3 Tb3 10.Ce5 Tc3 11.Cc4+ Rb3 12.Ca5+ Rb4

Les noirs gagnent dans tous les cas.

Mais alors, est-ce que cela signifie que les blancs perdent après 1.Ce6 e3 ?


ricou, le
JR c'est pour José Raoul donc ?

:)

Je fais un petit passage ici car j'ai un peu honte d'avoir passé tant de temps sur l'article concernant la triche. Alors que les vrais échecs se trouvent ici.
Je ne me souviens pas avoir vu une étude aussi riche, et en tout cas aussi richement commentée.

Merci


sigloxx, le
coucou ricou :) (jeu de mot totalement involontaire, je voulais juste dire coucou..).
Ca fait plaisir de te voir un peu ici et j'espère te voir poster également quelques nouvelles pjs à l'occasion :)


JR_Koch, le
Après 1.Ce6 e3 nous savons que 2.Rxa2 ne suffit pas pour la nulle, car nous avons analysé la même position via l'ordre de coups 1.Rxa2 e3 2.Ce6 en début d'article.

Mais il y a un coup qui sauve les blancs : 2.Cef4! (ChessLulu, c'était le moment !)

Les blancs confinent la tour et établissement un blocus des pions noirs sur les cases blanches.

Les noirs ont deux tentatives :

2...Rb4 3.Rxa2 c4 (3...Rc3 4.Cd5+ Rd2 5.Chf4) 4.Rb2 Th7 5.Rc2 Ta7 6.Cd3+ (pas forcément nécessaire, mais simple) cxd3+ 7.Rxd3 Rc5 8.Cf4 avec une nulle facile.

2...c4 3.Fxc4 Rb4 4.Fe2 (4.Fxa2? Txh3) Rb3 5.Fb5 Ra3 6.Fd3 avec une position bloquée. Dès que la tour noire quitte h4 les cavaliers se redéploient en g1 et e2, puis éventuellement c1 et e2.


JR_Koch, le
Les blancs arrivent donc à se défendre après 1.Ce6 e3 2.Cef4!; essayons 1...Rb4. Les blancs répondent 2.Rxa2.

2...e3 3.Cef4 transpose dans une variante déjà connue.

Les noirs peuvent tenter 2...d3 :

C'est maintenant l'autre cavalier qui entre en scène, avec en ligne de mire la case e3 dont le contrôle a été abandonné par les noirs :
3.Chf4! Th2+ (3...Rc4 4.Rb2 Th2+ 5.Fg2) 4.Rb1 Th1 (4...c4 5.Fg2 e3 6.Cd5+ ; 4...Rc4 5.Fg2) 5.Cd5+ Rb3 6.Ce3 c4 (6...Rc3 7.Rc1) 7.Cc5+ et 8.Cxe4


JR_Koch, le
D'après ce qui précède, il n'y a pas de gain noir après 1.Ce6 e3, ni sur 1...Rb4. La variante ci-dessus a montré que la poussée d3 peut être dangereuse, pourquoi pas immédiatement ?

1.Ce6 d3

Le coup logique est 2.Cxc5, mais nous verrons d'abord les autres possibilités : 2.Rxa2 et 2.Cef4


JR_Koch, le
2.Rxa2 c4! (plus besoin du roi, les pions avancent) 3.Rb2 (3.Cc5 e3 4. 4.Cxd3 cxd3 5.Fxd3 Txh3) Txh3 (3...e3 gagne aussi) 4.Fxh3 e3 5.Rc3 e2 6.Rd2 c3+ 7.Re1 c2 ou 5.Cd4 e2 6.Cf3 d2 et les noirs font une dame.

2.Cef4 c4 3.Cd5 d2 4.Cf2 (4.Ce3 c3 5.Cf2 Th1 transpose) Th1! 5.Ce3 c3 6.Cxh1 d1D+ 7.Cxd1 c2

Les noirs ont beaucoup sacrifié, mais le pion fait dame.
8.Chf2 c1D+ 9.Rxa2 e3 et gagne.

La seule chance est donc 2.Cxc5. 2...d2 ne marche pas (3.Cb3+), pas plus que 2...Txh3, les noirs jouent 2...Rb4 :

A présent, 3.Ce6 se heurte à 3...d2, les blancs doivent donc sacrifier du matériel pour se débarrasser des pions noirs d3 et e4. Il y a trois façons de le faire.


JR_Koch, le
Première façon : 3.Fxd3 cxd3 (pas 3...Txh3? 4.Fxe4 Ra3 5.Fd5 Th2 6.Cd3 Td2 7.Fxa2! nulle) 4.Cxd3+ Ra3!

Les cavaliers blancs n'arrivent pas à empêcher la tour noire d'accéder à la première rangée.
5.Chf2 Tc4 6.Cd1 Tc2 7.C1b2 Tc3 et la défense craque.


JR_Koch, le
Deuxième façon : 3.Cxe4 Txe4

4.Cf2 d2 (4...Te1+ 5.Rxa2 Txf1 6.Cxd3+ Rc3 gagne aussi) 5.Rxa2 Tf4 6.Cd3+ Rc3 7.Fe2 Te4 gagne.

4.Fxd3 résiste mieux mais ne suffit pas non plus après 4...Te3

- 5.Ff5 Ra3
- 5.Rxa2 Txd3 et nous savons maintenant, après avoir vu de nombreux cas, qu'un cavalier éloigné de son roi ne survit pas contre une tour.
- 5.Cf4 Ra3 6.Fe2 Tc3 7.Cd3 Tb3 8.Cb2 Txb2 9.Fd3 Tg2 10.Ff1 Tc2 puis Tc1


sigloxx, le
On arrive enfin au coeur de l'étude! Vivement demain :).


cette étude est incroyable de complexité !
elle donne aussi une leçon d'humilité, car lors du premier jour, après avoir passé presque 30 minutes devant mon échiquier de salon avec la position initiale à faire joujou avec les pièces, je pensais avoir presque trouvé la solution !
rires !
je ressemblais à un homme des cavernes qui a trouvé un smartphone (oublié par HG Wells) et qui après l'avoir étudié longuement, en conclu que cet outil sert bien sûr à écraser les framboises sauvages à condition de travailler sur une pierre plate..


sigloxx, le
@thierry : tu peux chercher la solution à partir d' lavant-avant dernier diagrammes. Pas simple (magnifique finish) mais il n'y a plus beaucoup de variantes à voir à présent, Ce6, Cxe4 et Fxd3 ayant été éliminés.


Compte tenu du contexte, je propose d'appeler cette étude "Basile" .


JR_Koch, le


Troisième façon : 3.Cxd3+ exd3 4.Fxd3 (4.Cf2? d2 5.Cd1 Th1 6.Fe2 Rb3 puis Rc2)

On a la même position que dans la variante précédente (3.Cxe4 Txe4 4.Fxd3), à la différence près que la tour est en h4 au lieu de e4. En quoi cela peut-il être avantageux pour les blancs ?

4...Txh3
Le coup naturel.

Dans cette situation, il suffirait aux blancs de faire disparaître le pion a2, et la position serait nulle, car le roi est dans un coin "favorable" : de couleur noire, tandis que le fou se déplace sur cases blanches. C'est une règle essentielle de la finale tour contre fou.

Pour l'instant, le fou est attaqué, et les noirs vont pouvoir défendre leur pion.

5.Fe4 Ra3
Ou 5...Th2 6.Fd5 Ra3 qui transpose.

6.Fd5 Th2
Le pion est défendu. Et maintenant ?


JR_Koch, le

7.Fg2!!

Dans une position apparemment sans espoir, les blancs ont ce coup sorti de nulle part, qui ne fait pas que résister un peu plus longtemps, mais qui permet bel et bien de sauver la partie.

Le fou est bien sûr imprenable pour cause de pat.
Si 7...Rb3 8.Fd5+ Ra3 (sinon 9.Fxa2 - ou sur 8...Rc2 9.Rxa2!) 9.Fg2 répète la position.

La tour doit jouer sur la colonne h, et où qu'elle aille on réitère la menace sur le pion a2 :
7...Th5 8.Fd5! (toujours le pat !) Th2 9.Fg2!

Les noirs doivent se résoudre à la nulle, que ce soit par pat, répétition ou perte du pion a2.


JR_Koch, le
Signalons que la position ci-dessus est un zugzwang réciproque (ZZ).

Le motif s'est déjà présenté en compétition, même si les joueurs n'en ont pas forcément profité. Mark Dvoretsky, dans son Manuel des Finales, donne deux exemples :

N. Gusev - Zhukhovitsky, Alma-Ata 1958

Les blancs, au trait, ont joué 1.Fg2? et après 1...Ra3 ils ont obtenu la position souhaitée, mais trait aux blancs, donc perdante.

Il fallait jouer 1.Fd5+ Ra3 2.Fg2! avec la nulle.

Hedge - Palatnik, Calcutta 1988

Les noirs ont abandonné sans voir que 1...Fg7! leur donnait la nulle.


JR_Koch, le
Retour à la position après 1.Ce6 d3 2.Cxc5 Rb4 3.Cxd3+ exd3 4.Fxd3

4...Txh3 n'est pas forcé. Les noirs ont trois autres possibilités.


sigloxx, le
@JR_Koch : je ne sais pas si tu comptes l'envoyer à une revue ou un torunoi (ou peut être déjà fait?) mais si c'est le cas présente bien les lignes Txh3 et Ra3 comme les deux lignes principales pour mettre en avant l'écho (tout le reste c'est des variantes secondaires pour justifier l'unicité, aussi intéressantes soient-elles).


JR_Koch, le
@sigloxx : Oui, il est clair que la valeur esthétique de l'étude consiste en cet écho, mais ce serait négliger la valeur didactique de ne pas présenter toutes les variantes secondaires. Et puis nous sommes ici pour parler d'échecs, n'est-ce pas ?

Voyons donc, à partir du diagramme ci-dessus, le coup 4...Td4. Il peut paraître surprenant de renoncer à la prise d'une pièce pour en menacer une autre ; mais pour les noirs, clairement, l'ennemi c'est le fou…

Les blancs n'ont qu'un seul coup : 5.Cf2. Sur un coup du fou, ou même sur 5.Cf4? les noirs répondent 5...Ra3 et la tour va se frayer un chemin jusque sur la première rangée. Exemple : 5.Fe2 Ra3 6.Cg1 Te4 avec zugzwang


Les noirs vont défendre le pion a2, par 5...Ra3 ou 5...Rb3. Dans les deux cas, pour les blancs, le chemin vers la nulle est très étroit...


JR_Koch, le
Sur 5...Ra3 les blancs doivent jouer 6.Fb1!!, seul coup pour faire nulle.

Le cavalier est assez proche pour trouver un refuge près de son roi après 6...axb1D+ 7.Rxb1 Rb3 8.Rc1 Rc3 9.Cd1+ ou 7...Td2 8.Ce4 Te2 9.Cc3
Les noirs peuvent tenter 6...Td2 mais les blancs tiennent aussi : 7.Ce4 Td1 8.Cc3 axb1D+ 9.Cxb1+ et il faut laisser sortir le roi du coin (9...Rb3 pat)

Sur 5...Rb3, par contre, 6.Fb1? perd après 6...axb1D+ 7.Rxb1 Td2 car le cavalier ne peut pas bouger sous peine de mat. En revanche, la position du roi noir donne aux blancs une nouvelle possibilité : 6.Ce4!

Encore une fois, c'est le seul coup qui sauve les blancs de la défaite. Le fou est indirectement protégé grâce à la fourchette en c5. Après 6...Ra3 on revient : 7.Cf2 et en cas de coup d'attente, par exemple 7...Td8 il y a à nouveau 8.Fb1!


JR_Koch, le
Il nous reste à examiner 4...Rb3 et 4...Ra3

Après 4...Rb3 :

Les blancs n'ont à nouveau qu'un seul coup qui obtient la nulle. Il faut résister à la tentation de sauver le cavalier : 5.Ff5? Th6! gagne pour les noirs. En effet : 6.Fe4 Td6 ; 6.Cf2 Tf6

Le bon coup est 5.Fg6! et les noirs ne peuvent pas empêcher Ff7 suivi de Fxa2

Enfin, 4...Ra3 :

Le roi noir n'est plus sur la diagonale a2-g8 comme dans la variante précédente. Les blancs n'ont que 5.Cf2


JR_Koch, le
Nous savons déjà que 5...Td4 6.Fb1!! fait nulle.

Les noirs poursuivent par 5...Th2 6.Cd1 Td2

La défense semble à bout de souffle, mais…
7.Cb2! Txb2 8.Fc2!!

La variante "écho" du 7.Fg2!! qui résulte de 4...Txh3
Le fou est évidemment à nouveau imprenable sous peine de pat, et le roi ne peut pas jouer. La tour doit se déplacer sur la colonne b. Notons que cette position est à nouveau un zugzwang réciproque (ZZ).


JR_Koch, le
8...Tb6 9.Fb3!!

A lui tout seul, le fou nargue les pièces noires.
9...Tg6 10.Fxa2
Nulle.


sigloxx, le
Magnifique!

Une petite coquille : après 4...Rb3 6.Ff5? Th6! 7.Fe4 Td6 8.Cf2, les noirs doivent jouer 8...Td2 et non 8...Tf6 9.Fd5+
Et à noter qu'après 4...Rb3 5.Cf2? Th2! 6.Cd1 Td2! 7.Cb2 Txb2 8.Fc2+ Ra3 on retrouve la position de ZZ de la ligne 4...Ra3 mais cette fois trait aux blancs, ce qui laisse le gain aux noirs (8...Rc3 gagne également).

Et pour ma remarque sur les deux lignes principales, c'était juste en cas de publication dans une revue. Cette présentation pour FE était parfaite :).


JR_Koch, le
Merci sigloxx.
Pas de coquille je pense, 6.Fe4 et 6.Cf2 sont deux variantes différentes.
Remarque tout à fait judicieuse sur le fait que la variante qui fonctionne sur 4...Ra3 ne fonctionne pas sur 4...Rb3, et réciproquement d'ailleurs. Cela doit porter un nom dans le domaine du problème ("mat changés" peut-être ? - je ne suis pas un spécialiste), je ne sais pas si on le considère comme un critère de qualité déterminant pour une étude.

Et pour finir, à la demande générale et celle de sigloxx en particulier, l'arbre des variantes, légèrement élagué.

La solution complète :

1.Ce6!

1.Rxa2 e3! 2.Ce6 Txh3 3.Cxc5 Th1 4.Cb3+ Rb4 5.Cxd4 Txf1 6.Cc2+ Rc3 7.Cxe3 Tf2+ 8.Rb1 Te2 9.Cd1+ Rd2! 10.Cb2 Te4 11.Ra2 Rc1! 12.Rb3 Te3+ 13.Ra2 Te2 14.Ra1 Rc2 15.Ra2 Rc3 16.Ra1 Td2 17.Ca4+ Rb4 18.Cb2 Rb3 -+

1.Cf5 Th8 2.Rxa2 Tf8 3.Cg3 Rb4 4.Cg5 (4.Rb2 Tf3 5.Cxe4 Txf1 6.Chf2 c4 7.Rc2 Te1 8.Rd2 Te3 9.Rc2 Te2+ 10.Rc1 d3 -+) Tf2+ 5.Rb1 e3 6.Fe2 c4 7.C5e4 Tg2 8.Cf5 d3! 9.Fxd3 cxd3 10.Cxe3 Te2 11.Cf6 Ra3! 12.Cd1 Rb3 ZZ 13.Cd5 d2 14.C5e3 Te1! 15.Ra1 Th1 16.Rb1 Tg1 17.Ra1 Tg8 18.Cf1 Tc8! 19.Cxd2+ Rc2 20.Ce3+ Rxd2 21.Cf1+ Rd3 22.Rb2 Tg8 23.Rb3 Re2 24.Ch2 Tg2 -+

1...d3

1...e3 2.Cef4 Rb4 3.Rxa2 c4 4.Rb2 Th7 5.Rc2 Ta7 6.Cd3+ cxd3+ 7.Rxd3 =

2.Cxc5 Rb4 3.Cxd3+

3.Fxd3 exd3 4.Cxd3+ Ra3 5.Chf2 Tc4 6.Cd1 Tc2 7.C1b2 Tc3 -+

3.Cxe4 Txe4 4.Fxd3 Te3 5.Rxa2 Txd3 6.Cg5 Tg3 -+

3...exd3 4.Fxd3 Ra3

4...Td4 5.Cf2 Ra3 (5...Rb3 6.Ce4! Ra3 7.Cf2 =) 6.Fb1!! Td2 7.Ce4 Td1 8.Cc3 axb1D+ 9.Cxb1+ =

4...Rb3 5.Fg6! Txh3 6.Ff7+ Ra3 7.Fxa2 =

4...Txh3 5.Fe4 Ra3 6.Fd5 Th2 7.Fg2!! ZZ Th5 8.Fd5 Th2 9.Fg2 =

5.Cf2 Th2 6.Cd1 Td2 7.Cb2! Txb2 8.Fc2!! ZZ Tb6 9.Fb3!! Tg6 10.Fxa2 =


sigloxx, le
ah oui autant pour moi je n'avais pas vu le ";" entre 6.Fe4 et 6.Cf2 ni que les numéros de coups étaient les mêmes :).

En études on parle d'essai logique quand un essai amène par exemple un ZZ mais avec le trait pour le mauvais camp et que la ligne principale amène le même ZZ mais avec le trait correct. C'est effetivement une valeur ajoutée (ici le fait qu'il y aie aussi Rc3 au lieu de Ra3 ne rendrait pas l'essai logique vraiment correct (il faut idéalement qu'il soit aussi exempt de duals). Mais bon ça valait le coup de mentionner quand même la variante :).

Et la désignation "essai logique" ne se limite évidement pas à l'illustration d'un ZZ, ça peut aussi être un essai ou par exemple on capture naturellement un pion mais on atteint alors une position de pat 12 coups plus tard, et une ligne principale qui évite astucieusement la capture de ce pion, etc..




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité