France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 24 février 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Effectifs par DDTM le  [Aller à la fin] | Actualités |
La tendance de ce debut de saison est de +4-5%.
A quoi attribuez vous cette tendance ?

http://www.echecs.asso.fr/Actus/6797/NVLIGUES.pdf


Hanam, le
plus d'augmentation que de diminution.

de rien... :)


DDTM, le
Dans l'Est :
"L'année 2019 s'est terminée avec un nombre de licenciés plus qu'encourageant puisque la barre des 5 000 titulaires d'une carte fédérale a été effleurée ( 4 987 pour être précis ). Voilà un an, c'était la barre des 4 400 qui était presqu'atteinte ( voir : https://www.echecs-grand-est.fr/les-effectifs-au-1er-janvi…/ ). Pour l'occasion, nous ne pouvons que nous féliciter du travail de fond qui est fait tout au long de la saison depuis de nombreuses années et qui finit par porter ses fruits. Les animations dans les écoles, dans les parc, dans les kermesses ou encore dans des supermarchés portent leur fruit. La qualité des interventions des bénévoles et des salariés n'est pas étrangère non plus à cette réussite. Alors pour faire court ( mais sincère ) : BRAVO ET MERCI A VOUS TOUS QUI OEUVRENT INLASSABLEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DU JEU D’ÉCHECS !!!!" LEGE Fb


Renan, le
Pour être clair, cela donne quoi en nombre de licenciés pour cette année 2019, par rapport aux autres années ???


kroko, le
@Renan: lol, tu trouves l'info si tu ouvres le chemin donné par DDTM

@DDTM : Si on regarde ce document(http://www.echecs.asso.fr/Actus/6797/Effectifs1.pdf), on peut voir que 2018-2019 était une très mauvaise année.

40848 pour 2019-2020 nous ramène au niveau de 2018.

Il y a une augmentation plus importante sur la B (+8% contre +2% pour la A). J'ai utilisé les comparatifs des ligues.

En toute honnêteté, si on m'avait demander de répondre sans regarder les chiffres, j'aurais dit qu'il y a moins de licenciés.
J'ai tord et j'ai même tord pour ma ligue.
Pour mon club, j'ai malheureusement raison :-/


vampyr, le
En progression, je ne sais pas parce que de mémoire on avait dépassé le 50 000 licenciés en 2005. Donc oui peut être qu'on est au dessus de 2018 mais bon on devrait au moins avoir une progression plus importante.
Aux échecs, il n'y a pas de limite d'age comme au foot ou au basket. Donc on forme autant de joueurs que ceux qui partent.
Donc:
- soit on forme moins qu'avant et là oui c'est une vraie progression du nombre de joueurs (mais pourquoi alors forme-t-on moins de joueurs) ?
- Soit on forme plus qu'avant mais on en perds plus aussi. Dans ce cas, forme-t-on mal? Ne sait-on pas garder des joueurs?


Renan, le
Kroko,
Je me posais la question pour les années précédentes...pas que l'année dernière...par rapport à 2005, il y a nettement moins de licenciés...


Chemtov, le
Car je crois qu'il manque les milliers de licences B de la Corse devenues ''licences corses''. Il me semble qu'en tout et pour tout, les deux départements corses n'ont affilié que quelques centaines de membres à la FFE, en 2019.


Wisemas, le
Comme d'habitude, nous pouvons faire dire ce que nous voulons aux chiffres et donc sur la tendance.

Je pense que l'auteur de la question attend la réponse "les élections", mais je répondrais plutôt : au nombre anormalement bas de licenciés de la saison sportive précédente. Nous revenons sur des chiffres plus normaux semblables à ceux depuis 2014.


Chemtov, le
Je pense que les chiffres varient suivant les régions et le contexte local. Les raisons peuvent être diverses. Donc c'est difficile à analyser

Chaque club a un vécu différent. Je peux vous dire que pour mon club la baisse que nous avons eu de 420 à environ 350 licenciés provient de la perte d'une dizaine de créneaux scolaires ( suppression du périscolaire pour la totalité des écoles du centre ville ) et suppression des emplois aidés ( obligation de réduire l'effectif de formateurs du club de 6 à 2 ou 3 ).

Mais pour la motivation de l'équipe dirigeante du club, notre programme global, l'organisation de tournois, la participation et le soutien aux événements du département et de la ligue, le nombre d'équipes, les résultats, etc... rien n'a changé.

Donc rien à voir avec la politique ou les actions de la FFE ( en ce qui nous concerne ) .


DDTM, le
"Des chiffres encourageants pour les échecs au féminin :

En effet le nombre de licenciées s'est très sensiblement accru par rapport à la fin de l'année 2018.

Le nombre de joueuses en fin d'année est passé de 6656 à 7269 soit + 9,21%.

Résultats très certainement liés à la politique de développement menée par la ffe depuis un certain temps. Le plan de féminisation est déjà activé et il est soutenu par l'Agence nationale du sport.

De beaux projets sont en cours ou vont démarrer prochainement et de belles compétitions se préparent:

Les championnats féminins rapides des ZID, la N2F, le Top 12F à Rennes, la N1F au château de Villandry, à Montpellier, à Chalons...le trophée Roza Lallemand à Belfort...sans oublier la coupe de la parité facile à mettre en place.

Merci à tous les clubs qui mènent des actions en faveur du développement de notre sport au féminin." DNEF


vampyr, le
Moi ce ue j'aimerais c'est de vraies statistiques utiles (enfin sous réserves que des statistiques puissent être vraies), à savoir:
-Nombre de licenciés qui renouvellent leurs licences,
-Nombre de nouveaux licenciés et surtout à quel age? (est ce des scolaires ou des retours)
-Nombre de départs (non renouvellement) et à quel age?
-Nombre de compétitions (club, tournoi) jouées par licenciés ?Avec répartition par catégories


DDTM, le
@vampyr
Quels sont donc tes chiffres (pour tes stats interessantes) pour ton club ?


yegonzo, le
+1 vampyr
D'une manière générale, l'analyse statistique des effectifs FFE est très pauvre, aussi bien d'un point de vue fond que forme.

Pour ne pas critiquer dans le vide, je me propose d'aider si besoin (nb : c'est mon métier).


Tiens , je me pose une question, ayant moi même contribué à l'embellie des statistiques (j'ai repris en sept 2019 une licence …) :

Combien de membres du forum ne sont pas licenciés à la FFE ??


vampyr, le
@DDTM: Je ne comprend pas ta question. Pourquoi devrais je te donner des chiffres.

La Fédé indique des stats qui ne sont pas utiles, juste un nombre de licenciés pour faire beau ou autres. Je préféré que l'on propose des solutions aux problèmes actuels.
Si l'on voit que l'on perd une catégorie de joueurs, il faudrait essayer de savoir pourquoi. (Manque d'offres de tournoi, club trop petit, impersonnel, trop loin,....)

J'aimerais aussi qu'on nous donne des stats comme:
-nombre de titrés par génération
-nombre de podium au championnat du monde et d'Europe par an (ou tout les 2),
- etc...


Chemtov, le
@vampyr : La question de DDTM n'était pas polémique. On voit déjà que les variations, baisses, hausses, sont différentes suivant les régions, les départements.
Et même deux clubs voisins peuvent être l'un à la hausse, l'autre à la baisse et peut-être dans des secteurs complètement différents ( l'un perd ses adultes, mais gagne des poussins et a finalement plus de membres que l'autre qui stabilise bien son effectif adulte mais perd ses classes périscolaires ). Les chiffres sont toujours interprétables de façons variées. Donc c'est intéressant de savoir ce qui se passe au premier niveau, celui des clubs ( comme le vôtre aussi ).


TomTom, le
Peut-être un petit effet MVL?

Certes sa médiatisation reste bien modeste, mais avant les 2-3 dernières années, on était proche du zéro absolu pour ce qui est de la médiatisation des joueurs français auprès du grand public.

5% d'augmentation ça ne semble pas beaucoup, mais il faudrait voir ce qui se passe dans les autres pays pour pouvoir comparer.


Renan, le
je voulais savoir si les licenciés B comptent comme les licenciés A?


Hanam, le
quand tu fais une addition A+B, ben oui...

dans quel contexte sinon ?

mais c'est vrai que l'analyse stat pourrait être mieux...sans compter que seulement des PDF sont mis à dispo...C'est plutôt embêtant..


Chemtov, le
Je pense que vous trouvez tout ici :
http://www.echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=6797

Par exemple, pour vous :
http://www.echecs.asso.fr/Actus/6797/NOR-01-01-20.pdf

et pour vampyr :
http://www.echecs.asso.fr/Actus/6797/IDF-01-01-20.pdf


Renan, le
le prix d'une licence b est différent de celui d'une licence A et forcement ne donne pas les mèmes droits (tournoi cadence lente ou rapide),mais dans les stats et pour d’éventuelles subventions c’est la même chose?


vampyr, le
@chemtov:
Je comprenais que la question n'était pas polémique mais sur un club comme le mien (environ 70 licenciés), les stats ne sont pas forcément parlantes. Par contre globalement, des tendances peuvent être tirées.
A titre de mon club personnel, des efforts conséquents sont mis sur le "recrutement" et la formation des jeunes. On cherche aussi à leurs donner des possibilités de jouer.

Je trouve juste que la Fédé ne propose pas forcement les bonnes solutions et qu'il s'agit peut être d'un soucis d'analyse des problèmes.

Par exemple, je ne me souviens pas avoir vu passer des idées comme des compétitions nationales par équipes de blitz ou de semi rapide (par exemple 15+5 A/R). Je pense que peut être il faudrait donner un petit coup de boost à certaines compétitions.


Chemtov, le
Hauts de France :
http://www.echecs.asso.fr/Actus/6797/HDF-01-01-20.pdf
( pour Hanam. J'ai confondu NOR=Normandie avec Nord )

@vampyr : Oui, il y aurait des choses à faire. Mais le calendrier est déjà plein et les compétitions marchent bien.

Pour les stats, on remarque tout de même de grosses différences, par exemple en Alsace, le Bas-Rhin monte de 12% de 1275 à 1448 licenciés ( dont seulement 138 B ) alors que nos frères du Haut-Rhin stagnent de 847 à 861 licenciés ( avec une baisse globale des A et un basculement vers les B ). Et pourtant, lors de leur AG, ils avaient plus de clubs présents que lors de la nôtre.

Donc les tendances globales...je n'y crois pas trop.


vampyr, le
@chemtov: Sur une ou 2 ans oui mais si on regarde sur une dizaine d'années voire quinze alors on aurait surement des enseignements.
L'un que j'ai tiré, c'est que les échecs sont une activités qui fait plaisir aux parents. Mais dès que les années passent, l'école devenant plus prenante en temps alors les jeunes sont obligés de choisir et délaissent les échecs pour le foot ou autre.
Expliquer pourquoi et comment y remédier ca serait bien.


Chemtov, le
En Ile de France, ce sont apparemment seulement deux départements, les 92 et 95, qui permettent une hausse ( avec environ +220 licences B chacun en plus).

Oui ( sur les analyses à 5, 10, 15 ans ). Je pense que les chiffres montrent un niveau à peu près similaire de membres. Et les variations de 2000 ou 3000 ne signifient pas grand chose. Les licences B plus ou moins licences scolaires, les ex-licences B devenue corses, les licences A offertes et équivalentes à des licences B, etc..., tout cela est bien difficile à analyser.

Alors pour booster, pas artificiellement, mais pour augmenter effectivement le nombre de membres, faut il encourager des tournois de blitz ou du rapide ? Vous imaginez déjà ma réponse....

Et bien oui ! Pourquoi pas ? Mais comment ? Et comment ne pas nuire aux cadences longues ? Il faut noter que dans mon département qui se porte plutôt bien, voire très bien, en matière de licences, le Challenge BNP Paribas n'a jamais marché ( ou à peine ).

Il y a déjà un vaste choix de compétitions. Ou placer les nouvelles ?


Sdb64, le
Le nombre d'enfants participants au championnat IDF est en légère baisse (-15).
Dans le 92 le club Petit-Roque de Sèvres a organisé son 1er tournoi interne jeunes. 60 joueurs. Il n'en faut pas plus pour exploser les "stats" de l'année dernière.


Hanam, le
@Chemtov, ma question était pour Renan.

C'et gentil d'avoir pris le temps mais je savais où les trouver :) C'est bien fastidieux à étudier, j'y ai passé quelques heures d'ailleurs dans le passé car j'avais fait des bonds en lisant certaines interprétations.

Je te rejoins sur les tendances globales, très dur à identifier même en triturant les tableaux (surtout pour un non statisticien...)

D'accord aussi avec vampyr et yegonzo, c'est limite kafkakien car il manque plein de données utiles...

Le sujet est fort intéressant mais il y a une absence d'éléments exploitables.


vampyr, le
@chemtov:
J'imagine déjà votre réponse que je peux concevoir. Je pense juste que le calendrier national est a revoir:
Commencer mi-octobre et finir mi-mai, cela laisse une période de 5 mois qui est très (trop) importante entre les deux.
Je signale juste que je trouve dommage qu'il n'y ait pas de compétition (régionale ou nationale ou plus) rapide ou blitz par équipe.
Exemple: Poule de 6 ou 8 équipes et une après midi.
Pourquoi pas aussi une poule de 14 sur le système de a N1 avant (poule haute et basse)?

Et qui n'aimerait pas voir ou avoir des olympiades en rapide ou blitz. Les années paires en parties longues et impaires en parties rapide?


Chemtov, le
Ben... septembre, c'est tout de même un mois très lourd pour lancer le démarrage des clubs, des écoles, des comités départementaux et ligues, etc...

Mi-mai... c'est loin d'être fini...L'an dernier de fin mai à fin juin il y a eu encore le Top 12 ( 100 joueurs ), les Coupes dont les finales ont regroupé 64 joueurs pour la 2000, 64 pour la JCL, 64 pour la parité, 16 pour la Coupe de France (1/2 finales et finales ) plus les finales des écoles ( 200 jeunes ) et des collèges ( 200 jeunes ). Faut organiser tout çà !

Perso... je trouve que l'offre fédérale est déjà gigantesque. Je ne connais aucune autre fédération où il y a un tel choix. Les opens ne manquent pas non plus, les Championnats de France jeunes et adultes ont leurs rythmes... Sur le plan national, presque tout a été demandé, la FFE a tout accepté et le résultat est qu'il y a un foisonnement de compétitions hétéroclites ( j'ai oublié les féminines au passage ) qui parfois se recoupent et nuisent alors les unes aux autres.
Les Français ne seraient ils pas un peu râleurs et ne faudrait il pas développer plus localement ?

Certes un encouragement fédéral, ce serait bien pour les tournois locaux. Et les rapides ont déjà été tenté ( Challenge BNP Paribas ).

Par ailleurs, pour les Olympiades... on ne peut pas en plus mettre ça aussi sur le dos de la FFE ! ( Et puis moi, ça ne me branche pas du tout... ni mes jeunes qui râlent déjà car ils trouvent que 1h00 KO, c'est beaucoup trop rapide ).


Renan, le
Hanam,
dans le contexte ou pour les subventions données par une ville ou un département, je voulais savoir si juste le nombre de licenciés comptait...

ce qui me surprend moi ces que pour certaines régions cela va très bien au niveau licenciés mais d'autres moins et pourtant il y a des grandes villes dans ces régions (par exemple NAQ, ou il pourrait y avoir plus de licenciés...)


Chemtov, le
@Renan : C'est ce que je voulais dire. C'est complètement variable suivant le travail de terrain. Les gens ne vont pas soudain dans les clubs et prennent une licence parce que MVL est passé deux fois à la télé ( D'ailleurs feu notre pauvre Xavier et le jeune Fahim ont, probablement fait davantage par rapport au grand public ). A mon avis, c'est le travail incessant de terrain qui rapporte en membres, avec les animations publiques, les écoles, les organisations d'événements, de tournois, de simultanées publiques, où on rencontre des gens, du public, des parents, des acteurs et partenaires associatifs, des officiels, etc.... C'est tout cela qui génère des nouveaux membres et qui remonte le moral et stimule les anciens pour rester. Mais il faut sortir de chez soi et ne pas rester figé sur le net !

Pour les subventions, les villes, les départements, les régions, peuvent avoir des grilles différentes. Mais le poids des licenciés est évidemment très important.


vampyr, le
@chemtov:
je dis juste que si on fait le bilan que la Fede marche au top et que tout est parfait ok on garde tel quel.

Après si on se rend compte que les échecs et bien TOUT le monde (en dehors des joueurs) s'en fout et bien il faudrait peut être avancé.
Or et sauf erreur de ma part mais début janvier:
- le championnat de France adulte n'a toujours pas trouvé son lieu, ni les villes candidates
- le championnat de France jeune se joue à Agen (ville très/trop connue)
- le nombre de licenciés diminue;
- le challenge BNP Paribas n'a pas été renouvelé ni remplacé;

Et quand je disais les olympiades en rapide, je ne demandais rien à la Fédé.
Et si tu as des jeunes qui trouvent que 1h K0 c'est trop peu, je te trouve autant si ce n'est plus de joueurs qui trouvent que un dimanche après midi entier pour UNE seule partie c'est trop.


vampyr, le
Je trouve que rester chez soi figé sur le net c'est pas forcement mauvais. Après tout, cela revient au même que voter blanc, c'est à dire qu'il n'y a pas ce que je recherche où que je ne sais pas que cela existe.
Maintenant juste certains chiffres pour méditer dessus:
- Abonnés Youtube FFE: 2 280
- Abonnés Youtube Blitztream : 34 800
- Abonnés licence A: 27 124
- Abonnés licence B: 26 958


Chemtov, le
Mais c'est deux choses différentes qu'il ne faut pas opposer. Il y a aussi des millions de gens qui regardent la télé ( il y a d'ailleurs un super Columbo en ce moment ! ) et autant qui jouent à d'autres choses sur le net. L'un n'empêche pas l'autre. Ce qu'il faut c'est que les gens qui jouent sur le net découvrent les clubs et le plaisir de prendre son temps à jouer une partie longue, profonde et riche en stratégies. Bon, la pub est finie... on m'appelle, Columbo reprend...

( Pour le Championnat adulte, il n'est pas annoncé, ce n'est pas pareil, pour le championnat jeune, c'est très bien à Agen, le nombre de licencié ne diminue pas, +4-5%, et le challenge BNP n'a pas été renouvelé, tant mieux ! Bon film ou bon blitz ! )


Sdb64, le
Pourquoi comparer le nombre de licenciés au 1er janvier alors que les saisons vont de septembre à septembre ? Les 4-5% on en reparlera au 31 août !

Les pourcentages de renouvellement et de nouvelles licences par département sont les plus données les plus intéressantes.

Exemple de transparence au tennis :
"L’analyse des fichiers de licenciés montre que, malgré l’évolution positive du nombre de licences, chaque année 34 % des adhérents ne renouvellent pas leur adhésion. Les taux observés au sein d’autres Fédérations sont généralement équivalents, voir plus importants (autour de 40 % pour l’aviron, le badminton, ou l’escrime,...). Le début de l’âge adulte ne semble pas propice à la pratique du tennis (45 % de taux d’abandon). Il s’agit généralement d’une période d’instabilité marquée par de nombreux changements de vie (choix d’études ou d’orientations professionnelles, mobilité géographique, vie en couple,...). Le non renouvellement des adhésions est également plus élevé chez les femmes (38 %). Ce résultat avait déjà été observé à l’échelle de l’Île-de-France. L’étude avait permis de distinguer deux périodes critiques pour les femmes : la pratique en école de tennis qui souligne peut-être un encadrement mal adapté (5-15 ans) et la tranche d’âge 28-38 ans pour laquelle les contraintes familiales sont plus fortes."

https://www.irds-idf.fr/fileadmin/DataStorageKit/IRDS/Publications/collaboration/plaquette_tennis.pdf

"Si un tiers des pratiquants cesse de fréquenter un club, une bonne partie d’entre eux (41 %) continue pourtant à jouer au tennis en-dehors de tout encadrement"

carte du taux d'abandon au tennis


Chemtov, le
Bien sûr, les chiffres sont comparés régulièrement ( et pas seulement au 31.12 et 31.08 ). Pour mon département, ils étaient de 1509 licenciés (A+B) au 31.08.19. En huit mois, jusqu'au 31.08.20, je pense qu'on trouvera encore quelques dizaines de membres pour dépasser ce chiffre d'août 2019 ( peut-être déjà fin janvier, après les championnats scolaires ).


vampyr, le
@chemtov:
Et pourtant c'est pareil.
Reprenons point par point:
1) Si le championnat de France adulte n'est pas annoncé, pour certains travailleurs comme moi, le savoir bien avant me permet d'arbitrer entre le championnat de France selon l'endroit et d'autres open voire pas d'échecs du tout.

2) Je n'ai rien contre Agen, j'ai déjà fait l'adulte et j'en garde un bon souvenir . Cependant Agen, c'était déjà le Cht de France jeune en 2018 et 2016 et 2017 chez les adultes. Pourquoi choisir toujours la même ville sauf si ce sont les seuls candidats ?

3) Entre les 53 840 abonnés en 2008-2009 et les 54 082 abonnés en 2018-19 (je prends les extrêmes en termes de date sur le fichier de la fédé), on a une augmentation de 0.45%. Or l'évolution de la population en France sur la période est de 4-5% (https://www.insee.fr/fr/statistiques/1892117?sommaire=1912926). Où est l'augmentation ? Nulle part, on a un nombre de licenciés en diminution (par rapport) à la population.

4)Pourquoi se réjouir du fait que le trophée BNP n'est pas été maintenu. (OK j'ai compris votre aversion/haine pour le blitz et les cadences rapides). Mais on avait un sponsor crédible qui finançait le jeu d'échecs. Actuellement, on ne dispose d'aucun sponsor

5) Alors oui faire venir ceux qui jouent sur le net et leurs faire découvrir les clubs et les parties longues, c'est beau l'utopie. Mais on les fait venir comment?

6)Dois je en déduire que vous considérez la situation des échecs en France comme correcte ?


vampyr, le
PS: Bon columbo


Chemtov, le
1) Il y a encore un peu de temps tout de même. Je viens à peine de lancer mes deux opens de juin et juillet ( vous devriez venir, c'est très joli Strasbourg ).

2) Peut-être les seuls candidats qui répondent aux exigences de la FFE. Donc ce souci de qualité, c'est plutôt bien, non ?

3) Attention aux chiffres de la période des licences corses ( qui ont disparu par milliers ) .

4) Pas de haine ni d'aversion ! J'aime bien le blitz. Mais pas plus que les échecs cylindriques ou le condi-chess.

5) On les rencontre d'abord ! En organisant des manifestations extérieures, en prenant des rendez-vous chez les directeurs d'école pour ouvrir des cours, en recréant sans cesse ce que d'autres détruisent. Comment croyez vous que mon club a 350 à 400 licenciés ( voire plus ) depuis 10 ans ?

6) Correcte ? Bien sûr. Même plus que ça. Du moins dans mon coin où l'activité est incessante et où on n'arrive même plus à suivre tellement il y a de choses à faire ( même là pendant les vacances, aujourd'hui, demain, stages départementaux, au club, pour les jeunes ) Après... je crois au travail de terrain... Que tout le monde s'y mette ! Un peu comme JFK je dirais ''Ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country''.

7) Columbo est terminé. Diabolique dans cet épisode ! Et il y a une scène d'anthologie dans une ''soupe populaire'' où il est pris pour un sans-abri.


vampyr, le
1) Je vais y réfléchir. Mais pour le championnat de France, le plus tôt est le mieux. Encore une fois certains doivent planifier en avance.

2) Soucis de qualité oui, mais quand seul une ville respecte les conditions alors que doit on en déduire si ce n'est une baisse de l'attractivité?

3) Certes les licences corses n'y sont pas. DE 2013-2014 avec 58 491 (première année sans les licences corses) à 2018-2019 avec 54 082, je ne vois toujours pas l'augmentation. Et si on prend l'Alsace sur la période 2008 à 2019, on passe de 2847 à 2421, là encore une augmentation. Après je conçois parfaitement,Chemtov,que si votre club est attractif et bien géré les effectifs gonflent mais cela semble une exception.

4)Le blitz reste des échecs (si, si), pas les autres variantes qui s'y rapproche parfois autant que le shogi ou les dames.

5)Ok,sauf que ce ne sont pas eux qui font la démarche de venir mais l'inverse. Mais pourquoi le poker a pu être télévisé, aussi médiatique et pas les échecs qui ont quand même une meilleure réputation.

6) Pour moi en IDF, on remarque que:
- les tournois tiennent grâce à une poignée d'irréductibles qui ne sont pas ou peu remplacés/soutenus (Pensée pour Mr Marchand).
- les clubs voient les joueurs venir de moins en moins ou alors juste pour la compétition.
- le TOP 16 est devenu TOP 12, on voit que effectivement tout va bien....

7) Columbo c'est pas mal mais j'avoue préféré Maigret.


Chemtov, le
Ah... je suis déçu... au sujet de Maigret.
Bon pour le reste... je suis partiellement d'accord avec vous. Mais je vois plutôt le verre à moitié plein qu'à moitié vide, réconforté par les retours que je reçois sur nos actions dans la Cité ( Là on vient de nous proposer de nouveaux créneaux, pour 2020, sur les mercredis matin, assez bien payés ).

Alors il y a certes des phénomènes de société ( poker... pour en arriver à une telle référence ! ) mais surtout les gens sont de plus en individualistes et ne s'impliquent pas dans l'action publique ( j'y inclus les Echecs ). Je ne sais pas qui a la solution ( peut-être Philippe1934 ! ) mais je ne crois pas qu'elle réside dans le blitz et le public du net qui reste confortablement chez soi.

Il faut sortir dans la rue, aller chez les autres ( surtout quand ils ne peuvent pas venir ) ( je pense à mes tchétchènes, arméniens, azéris et géorgiens des quartiers ) faire découvrir, animer la Ville, bref s'aérer !! Echecs = Sport !

Alors on peut bien sûr prospecter dans toutes les directions... même le chess boxing ( mais je préfère le condi-chess qu'on a pratiqué lors des Courses de Strasbourg ).


bzh92, le
Il est paradoxal de voir la société française TOTAL devenir sponsor de la FIDE et non pas de la FFE.


De plus en plus on nous fait tout payer, les coups de fil dans certaines administrations théoriquement à notre service en échange des impôts, le stationnement super cher près d'un hôpital, etc. Tout cela ne stimule pas, en retour, une envie furieuse de bénévolat.


Renan, le
total ne sera pas sponsor des JO...
Aneigeon, tu fais de la politique la?


vampyr, le
@renan:
Sans aller jusqu'à faire de la politique, voir une société Française sponsoriser une fédé internationale sans pour autant financer la fédé française, il faut s'interroger.


Chemtov, le
@A.Naigeon : Je ne vois pas trop le rapport avec le bénévolat dont tu pourrais faire bénéficier un club local ( tiens... j'ai retrouvé un vieux résultat d'équipe, Match Alsace contre Lorraine 1970 !! Moi, je ne jouais pas encore. Mais autrement il y avait toute la tribu...). ( Pour le bénévolat : http://cercledechecsdestrasbourg.net/index.php?option=com_content&view=featured&Itemid=101
On est preneur pour toutes tâches...)

@les autres : Total est l'un des financeurs de deux championnats mondiaux féminins ( Cht du Monde et Grand Prix Féminin ) sur six mois. Apparemment c'est une stratégie mondiale, vers les féminines, dans un temps limité. Total est une société privée qui fait des affaires et n'est pas un généreux donateur, comme ça. Ils testent s'il y a là un créneau intéressant. La France n'offre rien de similaire. Je ne vois pas très bien ce que la FFE a à voir là dedans. Vos interrogations me surprennent.


DDTM, le
"Je vous joins une étude que j'ai réalisée à propos de l'évolution de ces chiffres depuis 2009.
Celle-ci s'arrête au 31/08/2019 pour des raisons évidentes : les comparaisons sont faites sur des saisons entières.

Je l'ai mise sur ma page FB, mais celle-ci n'est pas très lue (taper mon nom)

Et le lien partageable :
https://drive.google.com/open?id=16L0xv7icQkIx2lMFQ3CJJ8Y9E3e3jr14

Alain Saint-Arroman"


clarxel, le
Ce n'est pas de la politique, c'est du café du commerce...

Pour Total, il est évident qu'il est infiniment plus intéressant pour le groupe pétrolier français de financer la fédération russe, puissante, proche de personnalités politiques influentes, que la fédération française.

Il est quand même dommage que la FFE n'ait pas pu négocier au passage un petit quelque chose.
Peut-être n'est-il pas trop tard ?


Sdb64, le
EVOLUTION DES EFFECTIFS DE LA FFE DEPUIS 11 ANS

Super travail M.Saint-Arroman. Chapeau bas.

"On voit bien sûr le taux colossal de perte : pratiquement les 2/3 des licences nouvellement prises ne sont pas reprises la saison suivante."

ça pique

@Clarxel : Total ? Pourquoi pas MacDo tant qu'on y est. Total peut garder son argent, on n'en a pas besoin de toute manière.


Chemtov, le
Beau travail de compilation de chiffres. Intéressant. Mais l'article devient peu à peu politique, avec beaucoup de commentaires peu convaincants... Dommage, cela gâche tout. Mais je garde le document.


Hanam, le
travail à charge, c'est dommage. Une analyse des effectifs mais toujours à partir de 2014, et quand il y a une augmentation, c'est électoraliste :) et quand ça va pas, c'est la faute aux autres

@sdb64, ça concerne uniquement les licences B....


Dommage de considérer se passer de sponsoring, d'autres sport ne se prive pas de contractualiser avec McDo ou d'autres.


Ces variations sont difficiles à analyser car elles ne répondent pas toujours à des critères bien définis. Le département que je préside, le Tarn, a été pendant 2 ans en tête des 13 départements d'Occitanie en matière de progression. Puis, effondrement total en 2018-19 avec une dernière place dans ce type de classement malgré de gros efforts en matière de développement. Puis nouvelle progression cette saison avec du +20% au 1° Janvier alors que les clubs et le Comité départemental n'en ont pas plus fait que la saison précédente !
Il faut certes se méfier du nombre de licences B trop lié aux humeurs de l'Education Nationale. Mais ce n'est pas la seule raison, surtout en ce qui concerne les licences A plus identifiables et a priori constantes.
Si progressions et régressions restent parfois peu identifiables, il faut avouer que l'on part de bien bas et que le nombre de licenciés, par rapport à celui supposé du nombre de personnes sachant plus ou moins jouer aux Echecs, reste ridiculement bas.
La barre des 100 000 licenciés qui nous avait été annoncée reste encore bien haute.


Merci SDB64 pour ce lien vers cette analyse du nombre des licenciés FFE depuis 11 ans, c'est vraiment très intéressant.

Maintenant quelles seraient les conclusions à tirer de l'analyse de ces chiffres par rapport à la manière dont fonctionne la FFE et les Ligues ? je ne sais pas !

Je m'interrogerais plutôt sur la place qu'occupe vraiment le jeu d'échecs dans la société française en 2019...par rapport à ce que cela pouvait être dans les années début 1980 …

Je me rappelle l'époque où Aldo Haik est devenu MI vers les années 80, cela était réellement un exploit remarquable aux yeux de tous les joueurs d'échecs français … et que dire dans les années 90, quand on a vu le premier GMI français (Bachar Kouatly pour ceux qui l'ignorent sur le forum ...sourires)…
Des joueurs aujourd'hui vétérans, comme Giffard, Sharif, Seret, Kouatly, Renet, Miralles, Prié, etc sont des pionniers, qui ont largement contribués à rendre populaire le jeu d'échecs chez les jeunes dans tous les clubs d'échecs de France. (il y avait même des posters de ces joueurs aux murs !!).
Aujourd'hui les membres de l'équipe de France d'échecs sont tous reconnus au niveau international, et peuvent se confronter sans complexe à des nations échiquéennes comme la Russie, l'Ukraine, les USA, la Chine... Que de chemin parcouru depuis 40 ans !

La place des échecs dans la société est hélas en perte de notoriété, il est pour moi symptomatique que ce soit sur Twitch que les échecs soient les plus visibles, et qu'ils ne représentent qu'une petite goutte d'eau par rapport à des centaines de jeux videos (qui me sont souvent totalement inconnus !) …

Des centaines de milliers enfants et jeunes adultes connaissent et jouent (des heures durant) aux derniers jeux videos de Nitendo , de Playstation…. comment le jeu d'échecs pourrait-il lutter contre cela aujourd'hui ?
il me semble que c'est à ce genre de questions sociétales que la FFE doit réfléchir, et pas se perdre dans des querelles stériles à propos du nombre de licences sous tel ou tel président de la FFE...


vampyr, le
@sdb64: votre remarque sur le sponsoring est ahurissante/déplacé.
Le milieu associatif est très précaire, les clubs ont presque tous des subventions des collectivités locales.
Donc avoir TOTAL,BNP ou McDO (autres) c'est inutile mais par contre vivre au crochet des mairies, conseils régionaux c'est noble?

Avoir de l'argent pourrait permettre de :
-faire un plan national auprès des écoles jeunes (ou à minima permettre à plus de jeunes de partir pour des compétitions internationales);
-faire un plan pour le développement des élites;
-baisser le prix des licences ou permettre aux club de se constituer des réserves ou de mettre en place certains projets (cours, nouveau matériel,...)
- etc...

Pour mémoire, la FFE a eu en 2018 1,9 M€ de recettes et dégagé un déficit donc effectivement on a énormément d'argent….


Sdb64, le
@vampyr : Quand on n'a pas l'argent pour faire alors on fait pas. Mais comment faire pour trouver l'argent ? On demande l'aumône à une mairie (la moyenne des subventions distribuées aux clubs d'échecs français ne doit pas voler très haut - on devrait pouvoir s'en passer)?
Perso je préfère vendre des gâteaux au marché du coin chaque semaine, c'est plus rentable et plus pérenne que les subventions.
La précarité associatif commence lorsque le projet associatif repose sur des subventions. Mais je conçois que ce soit plus facile de remplir quelques pages d'un dossier de demande de subvention plutôt que de se mettre aux fourneaux ! Jusqu'au jour où tu perds ta subvention.


Renan, le
Je reviens sur Total qui n'est pas sponsor des J.O en France en 2024 car Total = pétrole et donc pas vert...mais sinon rien n'empêche la FFE de trouver un nouveau sponsor (il y a des gens à la FFE qui sont charger de trouver des sponsors,si Total est sponsor de la fédération Russe, pourquoi pas de la FFE ?? )...

Concernant les licences,on voit que globalement, il y a une stagnation...et qu'il y a un gros turn-over de licenciés,c'est à dire des gens qui arrêtent et reprennent une licence quelques années plus tard....mais tout cela est à comparer avec des fédés du même type...
(Bridge,poker?, pétanque ?,...ou autres...)


vampyr, le
@Sdb:
Quand on n'a pas d'argent, on ne fait pas donc on meurt. La moyenne des subvention distribuées aux clubs est beaucoup plus importante que tu ne le crois! Par exemple:
- Combien de club pourrait payer un loyer pour leurs activités ?
- Comment lancer un nouveau club sans subvention pour le matériel?
Maintenant si tu es prêt à payer ta licence et ta cotisation plus de 300€ par an on peut en discuter mais je doute que beaucoup de clubs survivent.


La précarité du monde associatif vient du fait que l'on considère celui-ci comme accessoire. Diminue les revenus de quelqu'un et l'une des premières choses qu'il fera c'est de limiter/annuler certaines dépenses ou loisirs.
Et vendre des gâteaux plus rentable et pérenne? Soyons sérieux….


Sdb64, le
Quand on n'a pas d'argent, on fait des choses qui ne coûtent pas d'argent ou se bouge pour financer son projet.
Pour lancer un club ça doit coûter une soixantaine d'euros lors de la création de l'association en préfecture. La FFE offre 4 pendules au lancement. La plupart des club ne paie aucun loyer, même si les mairies facturent de plus en plus l'électricité ou l'eau. Acheter 8 jeux taille 5 coûte 100 euros.

Si 5 adultes et 5 enfants s'inscrivent à 80 euros l'année, tu couvres déjà la totalité de tes dépenses de lancement (même le coût des licences A pour tous !).

Conclusion : on peut lancer un club sans subvention et continuer à faire vivre ce club, d'une année sur l'autre, sans subvention.


Chemtov, le
''Comment lancer un nouveau club sans subvention pour le matériel?''
En s'adressant à la FFE : http://echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=9309
(Demande de dotation d'un nouveau club)
Généralement les comités départementaux aident aussi.


vampyr, le
@Sdb64:
Quelle est la différence entre une subvention en cash de la mairie et le fait que la mairie te prête gratuitement des locaux, les chaises ?
La réponse: aucune. C'est une subvention dans les 2 cas. Et je répète,je connais très peu de club qui pourrait supporter un loyer.
Si tu devais payer un loyer, tu tuerais près de 80% des clubs.
Ensuite demander gratuitement 4 pendules à la Fédé ca ne te gène pas?
Si l'on est contre les subventions du privée, on doit l'être aussi contre celles des organismes publics. (Il peut y avoir quelques exceptions )

Que je sois clair, je remercie chaleureusement les bénévoles car sans eux les clubs n'existeraient pas. Je considère qu'il y a une forte précarité et que se faire sponsoriser/subventionner par des sociétés n'est pas dégradant ni infâme.Au contraire c'est une marque de reconnaissance de l'impact positif des actions menées.


vampyr, le
Et je ne considère pas que ce soit impossible de créer un club à partir de rien. Juste c'est un effort colossal d'un bénévole ou d'un passionné et souvent le club périclite avec la disparition de celui-ci.
Et quelle est la rémunération de ce bénévole? NADA.
Je trouverais logique que quelqu'un qui fasse du bénévolat bénéficie de contrepartie (retraite, dédommagement, gratuité de certaines dépenses,...). Mais cela c'est un autre sujet.
Qu'est devenu CAISSA après la disparition de Mme Chaudé de Silans? Que deviendra le club 608 après le départ d'André Clauzel?




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité