France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 23 janvier 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Conseils pour progression par abattez le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Bonjour,
Je suis nouveau sur le forum, et la question que je souhaite vous poser à déjà été posée de nombreuses fois ici, mais chaque joueur étant différent avec des aptitudes différentes, des capacités différentes, c’est une réponse « personnalisée » qui me tente.
J’ai 53 ans, j’ai appris à jouer aux échecs en internat à l’âge de 20 ans, ensuite j’ai continué à jouer seul contre un jeu électronique « Kasparov Team Mate », j’ai laissé tombé pendants 20 ans et à 40 ans j’ai repris pendant 2 à 3 ans dans le club de ma ville. J’ai de nouveau arrêté pour raison de santé, et là depuis quelques mois, je reprends mais je me suis rendu compte que la mémoire chez moi n’est pas du tout mon point fort, résultat les ouvertures avec lesquelles je pensais être quelque peux à l’aise, eh bien je doit tout recommencer. Connaissant donc mes points faibles (la mémoire) j’ai laissé tombé les ouvertures pour bosser la tactique de manière assidue (une vingtaine d’exercices par jours).
Aujourd’hui je fais le bilan suivant: sur lichess j’ai un résultat très faible en blitz (1366), n’ayant pas de répertoire d’ouvertures cela s’explique, ensuite en rapide (1668) j’ai plus de temps pour réfléchir, je tombe donc moins dans certains pièges et enfin en tactique (2068).
Sur le forum certains disent: « bosser les ouvertures quand on a moins de 1700 Elo ça ne sert à rien » je veux bien, mais comment atteindre cet Elo si j’ai une position « merdique » au bout de 10 à 15 coups ? Je parviens à me raccrocher au wagon grâce à quelques combinaison tactiques, mais c’est pas toujours le cas.
Un petit conseil ? Merci d’avance.


Bonjour Abattez et bienvenue sur le forum .
Votre profil de joueur ressemble beaucoup au mien, et je comprends bien ce que vous dites par rapport au jeu.
Comme vous , j'ai appris les échecs très tard, et ensuite j'ai joué presque uniquement des parties amicales avec les copains et un petit ordinateur Par excellence, sans jamais prendre de cours ni vraiment jouer en compétition.

Ce que je peux dire, c'est que pour augmenter son niveau de jeu cela prend du temps et beaucoup de travail, très REGULIEREMENT . cela nécessite aussi de perdre des gros défauts "naturels" , car quand on a appris à jouer tout seul, on a forcement de grosses lacunes dans la manière de réfléchir, que l'on ne connait pas.

Pour ma part, j'ai fais de beaux progrès, visibles dans mon classement, à la lecture de certains articles dans EE ou certains livres, qui m'ont fait comprendre l'importance d'avoir un PLAN de jeu dans la partie, et de ne pas considérer les échecs comme une succession de coups tactiques successifs…comme je l'ai fais pendant 30 ans...

je vous recommande chaudement des livres comme le "Mon système " en 2 tomes de Nimzovitch , et les ouvrages pédagogiques de Marc Quenehen , en vente sur Europe échecs. Ces livres m'ont appris énormément, pas seulement à la lecture, mais en assimilant les idées qui y sont exposées, et en les mettant en pratique dans mon propre jeu .

c'est le meilleur conseil que je puisse vous donner, des joueurs beaucoup plus expérimentés que moi sauront sans doute vous donner d'autres excellents conseils.


Les experts de France-echecs mettent à juste titre en garde contre le risque d'une débauche d'énergie inutile dans l'apprentissage des débuts. Il est vrai qu'on peut perdre énormément de temps à essayer d'apprendre des lignes d'ouvertures sans en comprendre les enjeux, pour au final ne rien retenir ou presque, voire perdre sa vigilance en récitant le livre.

Mais il ne faut pas tomber dans l'excès inverse, car il est aussi indéniable que ne pas du tout connaître les débuts freine la progression, comme tu en fais l'expérience en ce moment. Dans ma dernière partie sur Lichess, en 5+3 contre un joueur à 1770, j'ai eu une partie très confortable contre la défense Marshall du gambit-dame. Il est sans doute plus fort que moi, mais même à ce relativement faible niveau c'est difficile de récupérer le retard de développement et l'initiative que tu laisses après des coups qui semblent pourtant très raisonnables (1.d4-d5 2.c4-Cf6).

Pour commencer, connaître le nom des ouvertures que tu joues pourra t'aider à organiser ta mémoire et te rappeler les coups qui t'on conduits à un milieu de jeu acceptable. N'importe quel manuel généraliste ou monographie sur les ouvertures te permettra d'y voir clair. Un livre avec beaucoup de texte et pas trop de variantes est à privilégier. Il y a par exemple le daté mais très abordable "Les idées cachées dans les ouvertures d'échecs" de Reuben Fine. Par contre évite de commencer par les deux tomes "Choisir son ouverture" de Sloutski et Cherechevski, qui sont complexes et dont le titre est un peu trompeur. Désolé mes références datent un peu. Il y a aussi sans aucun doute sur Youtube de très bonnes vidéos d'initiation aux différents débuts.

Je te donne deux pistes concrètes, sachant qu'il y a des entraîneurs qui liront ces pages et pourront également te conseiller.

Dans Lichess quand tu regardes ta partie après-coup, tu as un onglet avec des statistiques sur les coups joués et les pourcentages de résultats. C'est à prendre avec mesure, mais quand tu descends dans le détail tu vois le classement des joueurs, donc ça peut te donner une idée des coups les plus appréciés.

Étant donné l'immensité de la "théorie" des ouvertures, c'est quand même bien de tester les mêmes débuts sur une certaine durée, donc de faire un choix de répertoire, même si tes connaissances sur les ouvertures restent simples. J'ai souvent prêté "comment bien jouer l'ouverture" d'Edmar Mednis à des amis qui avaient la même demande que toi. Il propose une ébauche de répertoire (Sicilienne dragon contre e4, et un cours sur le gambit dame pour s'initier à d4). Alors ça ne couvre pas tous les besoins, et notamment avec les blancs contre d4 il faudra compléter un peu. Entre 1700 et 1800 sur Lichess, à vue de nez je dirais que 40% de mes adversaires jouent l'ouest-indienne, 20% le gambit orthodoxe, 20% la slave. Ensuite quelques est-indiennes, Benko, mais pratiquement jamais de Gruenfeld ou de Benoni. Donc en regardant un peu ces débuts tu seras couvert pour la plupart des parties. Pour des débuts plus tranchants, comme par exemple le gambit de budapest ou le contre-gambit albin, quelques défaites précoces et le coup d'œil qui suivra à l'arbre des débuts dans Lichess devrait te permettre de t'en sortir. Je ne connais pour ainsi dire rien sur la hollandaise, la benoni, le benko... et je me retrouve pourtant avec 90% de milieux de jeux jouables entre 1700 et 1800 sur Lichess. C'est peut-être un peu plus tendu en commençant avec le coup e4, qui amène tout de suite plus de tension.


abattez, le
Merci beaucoup pour vos réponses…
À thierrycatalan: Je possède certains livres que tu cites « mon système » de Nimzovitch, j’ai aussi « comment mûrir son style » de Silman, mais le problème que je rencontre avec les livres c’est que si je n’ai pas un échiquier avec moi je suis incapable de suivre les suites de variance comme par exemple 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 f5 4.exf e4 5.De2 De7 5.FxC dxc 6.Cd4 De5 7.Cf3 De7…. Sur 2 voire 3 coups j’arrive encore à visualiser au delà c’est fini. Pour essayer de m’améliorer coté visuel, je fais des exercices sur chess.com dans la rubrique « apprendre puis vision ».
Par exemple avec l’échiquier coté blanc, tu me dit h4 ou f7 je trouve la case de mieux en mieux, par contre coté noir je ne réponds pas à tempo, il me faut réfléchir beaucoup plus. Améliorer cette vision de l’échiquier des 2 cotés m’aiderais grandement je pense, mais là encore il n’y a pas de miracle… il va falloir y passer du temps.
Je complèterais donc ma question initiale en ajoutant: Comment bien profiter d’un livre avec ces problèmes de vision mentale de l’échiquier ?
À Bascombe: Je vais jeter un oeil sur les livres que tu me conseil en particulier celui de Reuben Fine… quand à revoir mes parties sur lichess, en effet je me suis rendu compte de bourdes monumentales dans certaines parties. Perdre une pièces net suite à une combinaison tactique, certes ça ne fait pas plaisir, mais bon…. Par contre en perdre une à cause d’une inattention c’est rageant… et ça m’arrive quand même pas mal de fois. Je suis conscient que pour ce problème, c’est à moi de rester concentré sur ma partie, mais surtout regarder ce que mon adversaire joue, car là aussi il m’est arrivé d’avoir une idée que je pense très bonne et de quasiment ignorer les réponses de mon adversaire.


@abattez: les ouvertures c'est évidemment important. Dans votre cas, je vous conseille un répertoire basé sur des systèmes cad des coups que vous jouerez quoi qu'il arrive, cela demande moins de mémoire. Ex : système de Londres (ou autres bien sûr).
Le mieux est de travailler avec un entraîneur qui vous guidera au moins au début, pourra vous indiquer
quoi et comment travailler en fonction de vos parties, qu'il analysera. Il y en a plein qui travaillent sur Skype, pour environ 35 à 50 e de l'h.
Enfin il faut beaucoup jouer en compétition.
Concernant vos problèmes de cases, cela vient automatiquement….en lisant des livres d'échecs !
Concernant le problème de déconcentration soudaine, avec l'âge c'est fréquent, on peut soigner mais pas complètement guérir...


Renan, le
Si vous êtes dans un club, vous pouvez demander à un fort elo de vous donner un cours de 1h ou 2h sur une ouverture sur e4 ou d4 ( ou une autre)...
Il vous expliquera les idées principales, la structure de pions, les plans etc...
Vous gagnerez du temps et ensuite vous pourrez l'étudier à la maison tranquillement( livre ou ordi)...et continuez à bosser la tactique...
Dernier conseil; allez au club,allez au club!
(Sur les ouvertures il y a les 2 livres de Vincent Moret chez olibris)...


il me semble aussi très important de lire des livres avec des parties bien commentées, pour se rendre compte des idées derrière les coups...Une foule de variantes n'a aucun intérêt , par compte les explications indiquant les idées à long terme , les objectifs, sont primordiales pour comprendre une partie , bien plus que les phases tactiques.
je trouve que la lecture des parties commentées dans Europe échecs chaque mois est très profitable, car s'adressant à un joueur amateur de manière claire sans parler des rubriques pédagogiques de Darko anic par exemple.
le livre cité par Bascombe de Fine est en effet excellent, car justement il explique le pourquoi des coups par rapport à une idée directrice sur plusieurs coups.il apprend donc comment réfléchir devant une position.
les livres de Quenehen (EE) sur les notions de stratégie m'ont aussi beaucoup apporté de manière simple à comprendre, chaque notion est illustrée par une partie thème parfaitement décortiquée et expliquée.


abattez, le
J’ai pas mal d’Europe échecs à la maison ainsi que quelques « bon » livres, je vais m’y replonger et voir ce que cela donne. Comme beaucoup ici, j’ai très souvent eu de bonnes intentions en achetant tel ou tel livre, mais devant ma difficulté à visualiser mentalement l’échiquier lors de la lecture, la motivation redescend rapidement. Si vous avez des astuces pour améliorer ce point je suis preneur.


Chemtov, le
Mais pourquoi vouloir visualiser mentalement l'échiquier ? Installez-vous tranquillement à une grande table et couvrez la d'échiquiers ! ( Un pour la partie principale et d'autres pour les variantes ). Bougez les pièces ( la mémoire des gestes, c'est important ). Travaillez éventuellement à deux en partageant vos idées et vos interrogations. Ne sous-estimez pas les commentaires stratégiques. Chez les bons auteurs ils ne sont pas là pour meubler ! Ils sont choisis précisément en fonction de situations caractéristiques. N'hésitez pas à relire le même livre. On comprend parfois mieux à la seconde lecture .


Toutes mes excuses par avance car je n'ai pas pris le temps de lire les conseils donnés précédemment autrement qu'en diagonale. Mais je ne peux qu'appuyer le conseil de travailler à deux. Aussi bien avec un fort joueur qui vous donnera la leçon, qu'avec un joueur moins fort avec lequel vous prendrez plaisir à progresser ensemble.


Bonjour. Pour ma part j utilise très souvent un ou plusieurs échiquiers avec le livre. Et je m arrête de temps en temps pour étudier moi même ce que je jouerais puis je reprends le fil du livre. Lorsque je n ai pas d échiquier je prends l échiquier d analyse lichess ou bien chess. Com pour pouvoir reproduire les positions l analyse en elle même n est pas pas utile dans ce cas.

Maître contre amateur et l amateur devient maître ainsi que tout livre étudiant des parties au coup par coup m a fait le plus grand bien dans l ouverture.


@Dr Pipo: Les systèmes ont leurs avantages et inconvénients , AMHA ils ne permettent pas de progresser. Beaucoup de joueurs de système amateurs ont tendance à s'y enfermer et jouent de manière trop schématique, en mode automatique.

@ Abattez: visualiser mentalement est très difficile. Tu peux t'y entraîner avec les livrets prévoir sans voir (en bas de page)


Renan, le
En français c'est la "méthode par étapes"...


abattez, le
L'étape 4 n'est pas disponible en Français visiblement....


Renan, le
Vois sur le site Variantes ou Le pion passé s'ils ne l'ont pas...


ok


abattez, le
Cette méthode par étape est-elle également adapté pour un adulte qui souhaite progresser ?


Renan, le
oui c’est beaucoup d’exercices dans des livrets de différents niveaux....il y a 8/9 exercices par page, il faut les faire avec un échiquier en réfléchissant sans toucher les pièces...(il,y a des exos de finales ,de la tactique et de la stratégie)...
les niveaux 3/4 ont l'air de te correspondre...
de memoire le livret coûte 4.5E...


mazette, le
@abattez : j'ajoute ma contribution aux conseils qui ont été donnés précédemment.

Concernant les ouvertures : "« bosser les ouvertures quand on a moins de 1700 Elo ça ne sert à rien » je veux bien, mais comment atteindre cet Elo si j’ai une position « merdique » au bout de 10 à 15 coups ?"
tout dépend de ce qu'on entend par bosser :-)
compte tenu de ta reprise récente, je rejoins la suggestion de Bascombe :
"Il y a par exemple le daté mais très abordable "Les idées cachées dans les ouvertures d'échecs" de Reuben Fine."
le livre est effectivement plus que daté mais il permet d'avoir un premier aperçu des ouvertures existantes.
idem pour son conseil :
"Étant donné l'immensité de la "théorie" des ouvertures, c'est quand même bien de tester les mêmes débuts sur une certaine durée, donc de faire un choix de répertoire, même si tes connaissances sur les ouvertures restent simples."
après avoir choisi une ouverture, il faut s'y tenir pendant quelque temps pour la tester et ne pas en changer constamment, afin de comprendre son idée principale, ses particularités comme sa structure de pions, ses avantages mais aussi ses inconvénients, etc.
attention toutefois, comme l'écrit benvoyons, aux ouvertures de type "système" : exemple notamment à la KIA qui n'est pas si simple à jouer en dessous d'un certain niveau.
attention également à ne pas tomber dans le piège consistant à apprendre par coeur une suite de coups sans finalement comprendre les positions qui en résultent.

Ce qui nous amène à un vieux dicton des Echecs qui prétend qu'il vaut mieux un mauvais plan que pas de plan du tout.
et à ce qu'a écrit thierrycatalan :
"l'importance d'avoir un PLAN de jeu dans la partie, et de ne pas considérer les échecs comme une succession de coups tactiques successifs."
en effet les Echecs sont autant Stratégie (le plan) que Tactique (la mise en oeuvre du plan).
sachant que la tactique ne se résume pas qu'aux combinaisons et aux sacrifices puisque c'est
"l'ensemble des mesures et méthodes servant soit à l'exécution du plan stratégique, soit à gêner la réalisation des plans adverses." (extrait de la Tactique Moderne par Ludek Pachman : clin d'oeil aux anciens, puisque moi aussi j'ai appris à jouer il y a plus de 30 ans :-) )

Ensuite tu écris :
"J’ai pas mal d’Europe échecs à la maison ainsi que quelques « bon » livres, je vais m’y replonger et voir ce que cela donne. Comme beaucoup ici, j’ai très souvent eu de bonnes intentions en achetant tel ou tel livre, mais devant ma difficulté à visualiser mentalement l’échiquier lors de la lecture, la motivation redescend rapidement."
tout d'abord je ne pense pas qu'un livre d'Echecs se lise mais plutôt qu'il s'étudie.
et pour cela, comme l'écrit si justement Chemtov : "Mais pourquoi vouloir visualiser mentalement l'échiquier ?", il n'y a pas d'autre façon que de le faire en installant un échiquier devant soi afin d'éviter une surcharge cognitive.
en plus, cela ne pourra qu'améliorer ta vision de l'échiquier et ton identification des cases,
comme DocteurPipo l'a aussi écrit : "Concernant vos problèmes de cases, cela vient automatiquement….en lisant des livres d'échecs !"
la mémorisation vient aussi de la répétition !
(à noter que lichess propose également un exercice similaire à celui de chess.com : https://lichess.org/training/coordinate )

Enfin, je vois sur ton profil lichess que tu ne joues que des parties rapides ou en blitz.
loin de moi l'idée de rentrer dans la polémique de savoir si le blitz est ou non une bonne chose.
mais si le blitz a un côté ludique et permet de tester différentes choses (notamment des ouvertures par exemple),
il a aussi un côté un peu zeitnot (second clin d'oeil aux anciens avant l'avènement des cadences à incrément :-) )
par le fait que "quand dans une partie vous avez des problèmes avec la pendule, alors vous ne jouez plus du tout aux échecs" (dixit un certain Bobby F.).
alors pourquoi ne pas jouer aussi des parties classiques, voire par correspondance ?

Pour finir j'espère que ces quelques conseils te permettront de progresser par une pratique régulière, sans jamais oublier le plus important : prendre du plaisir à jouer aux Echecs !


Julo62, le
Ultime conseil :

FUYEZ !!

(Trouvez un club, étudiez, jouez, et amusez-vous.)

Bon jeu !!


Renan, le
Bonjour Julo !!!

C'est un excellent conseils que te donne Julo !
Un club d'échecs est un bon moyen pour y rencontrer d'autres joueurs et à l'occasion de forts joueurs qui te donnent de bons conseils....
Cela te permet aussi de t'amuser et c'est bien mieux de jouer contre des vrais gens (en rapide ou pas)...cla ne t'empêche pas de "bosser" chez toi!


abattez, le
Merci à vous ;-)
@mazette. Je suis entrain de rechercher ce fameux "Les idées cachées dans les ouvertures d'échecs" de Reuben Fine." une fois trouvé (à un prix raisonnable) je commencerais à l'étudier... puisque comme tu le dit si bien, aux échecs on étudie un livre on ne le lis pas.
@Julo62: Je suis tout à fait d'accord avec ça, le problème c'est que le club de ma ville est devenu l'ombre de lui-même, le club n'est plus vivant. Il n'y a plus de tournois de partie longues, on y joue que des blitz le vendredi soir et le samedi.... autant dire.. aucun intérêt !! Les autres clubs sont à 50 km de chez moi... Dommage.


Renan, le
Ton club à un site internet?
Propose de faire un tournoi interne au modérateur du site ou envoie un mail au membre du club pour leur demander qui est volontaire pour le faire!.


elkine, le
C'est moi ou le fil sur Jérusalem est muré ?


Renan, le
Il est muré, je n'y arrive pas non plus.


TomTom, le
J'avais posté un message avec des caractères spéciaux, message qui a disparu au bout de quelques minutes. J'espère que ça n'a pas tout détraqué.


clarxel, le
En même temps, murer un fil sur Jérusalem...;-)

J'ai aussi mis des caractères spéciaux, c'est mal ?


TomTom, le
Ces caractères spéciaux m'ont tout l'air d'être le privilège du chef.
A ta place, je remplacerais immédiatement les symboles du fou et du roi par les lettre F et R, avant que la foudre ne s'abatte sur toi!


clarxel, le
Tu es gonflé, c'est toi qui m'a donné l'idée...;-)


Meteore, le
Maxime va devoir tout réviser pour sa partie avec les blancs.
Sur 1.e4

Il y a déjà eu entre les 2 joueurs :

Najdorf.rossilimo. française. Italienne . Caro kann.

Récemment nepo a évité la najdorf qui est sa ligne habituelle pour plutôt jouer 1.e5 contre Maxime.

J espère que Mvl va pouvoir le mettre en difficulté sur l ouverture par une préparation ad hoc mais comme il varie beaucoup ce n est pas évident


Reyes, le
@TomTom & Clarxel : C'est de ma faute, j'ai fait une connerie et ça a bloqué les commentaires. J'attends qu'un développeur soit disponible pour réparer.


Meteore, le
Sur 2017, 2018, 2019 :

Affrontement Mvl blanc vs Nepo noir :

5 victoires, 1 défaite, 2 nulles.

Toutes cadences confondues.

Soit exactement 75% avec peu de nulles...c'est tout de même encourageant


Reyes, le
Selon nos bases de données, en parties classiques, Maxime Vachier-Lagrave mène clairement par 5 victoires (3 avec les Blancs et 2 avec les Noirs), 6 nulles et [maintenant] 1 défaite. En parties rapides, MVL est toujours devant avec 3 victoires, 1 défaite et aucune nulle. Ce n'est qu'en blitz que le score est serré, avec 5 victoires pour MVL, 4 défaites et 5 nulles. https://www.europe-echecs.com/art/grand-prix-fide-de-j-rusalem-ac-3e-tour-ac-8033.html


TomTom, le
MVL va être en mode all-in aujourd'hui.
Une victoire (de l'un ou de l'autre) sera plus probable qu'en temps normal.
Espérons qu'il fera comme Radjabov en finale de la Coupe du Monde.


Meteore, le
A mon avis Nepo ne va pas prendre le risque d une sicilienne , caro kann ou française ( sauf si Maxime joue la variante d'échange! mais c'est peu probable)

Donc je pense que cela va donner une italienne/espagnole


clarxel, le
Reyes, tu es pardonné ;-)
Chouette, on peut donc utiliser les caractères spéciaux ?
Quelle est la technique pour tout bloquer ? ;-)


TomTom, le
Du coup, je remets ma petite énigme pour tester votre culture France-Echiquéenne (en espérant ne pas tout faire sauter) :

Trouvez l'intruse parmi les pièces suivantes (donner son nom):
♔♕♖♗♘♙👶♚♛♜♝♞♟


Esprit de Jean-Yves Boulay es-tu là ? Si oui, frappe deux fois.


TomTom, le
Bravo Bascombe, tu as gagné!
Il s'agissait en effet du mythique bambin©.




© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité