France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 15 décembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


L éternel débat bénévole-salarié par VincentNogent le  [Aller à la fin] | Clubs |
Bonjour. Un exemple concret que plusieurs clubs ont sans doute vécu. Nous sommes 2 joueurs à organiser un stage sur 2 jours pour tous les membres du club intéressé. 20€ les 2 jours avec la particularité que la moitié de la somme aille au club et l autre moitié soit partagée entre les 2 joueurs organisant la session. Ça ne va pas chercher bien loin mais c est tout de même gratifiant pour le temps de préparation et d activité investis.

Le fait que ce ne soit pas fait bénévolement pose problème dans plusieurs esprits. Nous avons par exemple des joueurs qui entraînent les jeunes tous les samedi matin bénévolement toute l année dont la licence est offerte à nos frais pour les remercier de leur investissement.

Mais soyons clairs la question de l argent même à petite échelle face au bénévolat peut rapidement créer nombre de problèmes.

Avez vous des exemples de vos clubs et quels choix avez vous fait qu en pensent ceux qui ont ce genre d experience ?


Marc08, le
Du coté de Blagny , à un certain moment j'avais demandé lors de l'AG de mon club que celui ci m'aide sur hébergement d'un tournoi car c'est moi qui faisait à peu prés tout bénévolement (cours d'échecs organisation tournoi etc) - Sélestats - pendant 5/6 ans et Cappelle après ...par contre je m’engageais à prendre avec moi plusieurs joueurs jeunes prometteurs du clubs . Une année à Cappelle nous étions 6 ou 7 du club dans un grand gite payé par le club.
Maintenant plus trop de jeunes motivés ou d'un certain niveau et de mon coté même chose ...quoi que j'hésite à refaire Sélestats ou Cappelle !!


Yves4, le
Chacun a sa vision donc difficile de faire des généralités.
Ma vision qui concerne mon travail de professionnel (qui sera différente pour un autre professionnel). J'améne :
- ma connaissance des enfants
- mon expérience
- la stabilité : c'est mon gagne pain donc j'ai intérêt à la stabilité et je ne disparais pas rapidement comme nombre de bénévoles
- ma volonté que les enfants apprennent
- ma volonté que les enfants prennent du plaisir
Tout est intiment lié. Si je veux gagner ma vie, je dois satisfaire parents et enfants, amener des connaissances et faire en sorte que la confiance règne avec un atelier où ce ne soit pas la pagaille et avec un référent que les parents connaissent en sachant qu'ils peuvent s'adresser à lui en ayant une réponse rapide.

Tous ces éléments sont importants et rarement reconnus par les "clients" qui prennent rapidement l'habitude que tout se passe bien sans en reconnaître la valeur.
Souvent je n'entends parler que de résultats qui ne sont qu'accessoires mais vécus comme primordiaux par beaucoup.


Marc c est finalement un echange. Un compromis. Je suis pour ce genre de deal. Tout le monde y gagne.

Yves je pense comprendre les aspects évoqués. Nous sommes dans une époque où les gens s habituent à ce que tout soit immédiat. Presque dû parfois. Ce qui m inquiète au club c est que certes nous avons des bénévoles qui prennent en charge les jeunes. Les débutants. Et même quelques adultes. Mais aucun d entre eux n a finalement la moindre qualification comme entraîneur. Et je le ressens dans le niveau de chacun. Il faudrait réussir à les former auprès d un entraîneur pour que leurs "cours" soient de bien meilleure qualité et qu'on aie à long terme un vrai résultat.


Avoir un professionnel a toujours un coût. Nous avons un prof payé par le club les Vendredi soir et on sent qu'il est dans cet esprit d apporter du nouveau. D apprendre. D accompagner. C est agréable. Mais il y a un décalage plus flagrant encore du coup avec le samedi matin qui est géré par des bénévoles. J aurais beaucoup aimé être entraîneur pour le club mais ma vie professionnelle est déjà bien chargée.


Chemtov, le
Je ne pense pas que cela soit seulement une question de bénévole et de professionnel. Le problème vient peut-être du fait que cinq membres de votre club ont passé les examens fédéraux d'animateur ou d'initiateur.


Dans quel sens est votre message ?

Les 2 joueurs qui veulent organiser le stage. Mon ami et moi. C est aussi en vue de préparer un diplôme fédéral un cran ou 2 au dessus des diplômes d initiateur ou daffe 1. On attend simplement d atteindre les 1800 elo pour passer les diplômes puisque C est un critère et que nous n avons pas suffisamment d expérience pour faire une VAE.

Les animateurs du club ne dépassent pas 1400 elo. Ils font à merveille les initiations et l encadrement des enfants mais dès que les jeunes progressent bien la limite se fait sentir. On veut aller plus loin.


Marc08, le
@ Yves - je suis bénévoles mais
j'ai bien la connaissance des enfants - Bafa - Bafd et ancien formateur de ces diplômes et xx années de travail en CLSH - concernant la stabilité lorsque tu es TOUJOURS au club que tu as créer depuis 1993 cela doit être bon
Comme tous les bénévoles qui enseignes la pratique du jeu d'échecs si on veut que notre club dure ils faut aussi que les jeunes apprent et aime ce jeu et progressent vis à vis des parents qui paye la cotisation.
@ Vincent j'ai passé au début du club mon diplôme d'Animateur et je l'ai eu très très facilement - Coté Diplôme entraîneur je l'ai envisagé lorsque je suis monté à presque 2000 car il y avait cette barrière là mais aprés vu mes résultats avec les jeunes aussi bien de mon club que ceux que je conseillais sur différents championnats (Ligue jeunes - Championnat des Ardennes - France Adultes etc) je me suis fais tout une réputation de "bon coach" sans le "fameux diplôme et surtout avec de la pédagogie que certains entraîneur pourrais m'envier... car les cours sont une chose la compréhension par l'enfant ou le jeune une autre et même mes préparations - jusqu’à un certain niveau- sont assez craint par les autres présidents et entraîneurs des clubs de notre ancienne ligue preuve que.... et surtout toujours gratuit et bénévoles


Par contre, pour l'orthographe et la ponctuation, vous n'avez pas le bon diplôme :une bonne douzaine de fautes,et un texte difficile à lire, c'est pénible !
Pensez à vos lecteurs et relisez-vous, SVP ...


Chaque parcours est individuel. L expérience si elle est rondement menée peut valoir beaucoup pédagogiquement parlant. L intérêt des diplômes est la petite formation qui va avec ça peut tjs être intéressant et apporter du contenu. Des idées.

Pour ma part ne faire que du bénévolat ne m irait pas. Je travaille déjà 45h par semaine dans l entreprise familiale. Voire plus. Je termine à 19h en semaine et je travaille le samedi matin. Soit aux heures de cours au club. Proposer de façon ponctuelle des stages de perfectionnement à ceux qui le souhaitent sera un plaisir pour moi mais j aurais du mal à le faire benevolement. Puis c est aussi un gain pour le club


Il y a un grand flou pour définir qu est ce qui dépendrait de la licence payée ou non. Qui devrait être rémunéré ou non. Chaque asso a sa propre politique ses subventions ses finances. C est la régularité qui fait le succès de la progression de l ensemble d un club. Je suis admiratif du dévouement de notre président au club le tout benevolement. Il m arrive régulièrement d aider au club pour tout un tas de petites choses et de donner du temps benevolement de bon cœur. Mais je ne pourrais pas en faire autant que lui benevolement.

Ça reste la grosse boîte de pandore dans un club de rémunérer ou non des gens qui dynamisent le club. Les jalousies ou l incompréhension peuvent surgir


SLM, le
Une future pépite ce fil !


Pour nourrir SLM, je pose la question suivante :
un club ne devrait-il pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour payer les heures animées ?
Mon postulat étant qu'en règle générale, un bénévole fera du moins bon travail qu'étant rémunéré (moins de pression = moins de performance ? et moins de moyens = moins d'attente = moins de performance ?).


Chemtov, le
Non


Si un club n a pas les moyens ou le désir de rémunérer pas forcément. Il y a des bénévoles qui s auto forment de manière sérieuse on a de tout

Par contre créer un stage en extra par rapport au calendrier ou l argent est reverse tout ou partie au club ça se fait dans toutes les assos culturelles et sportives


Marc08, le
@ supergogol, je n'ai jamais dit que je suis bon en français et tant pis si certains comme toi n'arrive pas à me lire LOL


Sdb64, le
@VincentNogent : Pour ton stage, tu es bénévole ou tu ne l'es pas, y'a pas d'entre deux.
Si tu es payé alors tu dois produire une facture et payer des charges. Il n'y a aucune raison de faire moitié-moitié avec le club.
On peut comprendre que des membres de ton club trouvent à redire.


@sdb : on parle ici d une action ponctuelle une fois dans l année même si je comprends l idée générale. Je pense connaissant bien notre président qu'il s assurera que tout est en règle de toute façon inutile de chercher les ennuis le club doit rester sain.

Les membres les plus réticents sont simplement ceux qui ne voient pas en quoi ce que nous allons faire consiste réellement. Ou qui pensent pouvoir le faire alors qu'ils n ont ni les connaissances suffisantes ni l approche nécessaire pour un stage de 2 jours. C est difficile d expliquer à des gens qui jouent 5 parties dans l année le boulot que ça va demander avant et pendant.


@ Marc08 : tu as raison, l'orthographe, tout le monde s'en moque (il faut réfléchir et on perd du temps) et la ponctuation n'a jamais servi à rien (c'est bien connu).
Quant au respect des lecteurs, c'est une notion dépassée...


@supergogol le respect des règles d'orthographe n'est pas simple pour tout le monde, et la relecture n'est souvent pas suffisante. Il ne faut donc cesser de croire qu'un texte bourré de fautes est un manque de respect envers le lecteur. A ce propos je vous invite à écouter cet épisode de fin octobre du podcast "Parler comme jamais" : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/à-qui-la-faute/id1478653291?i=1000455523994


Merci Sisyphus, je sais que l'orthographe n'est pas facile à maîtriser pour beaucoup .(raisons médicales (dyslexie), raisons sociales , etc...)
Il me semble que ce n'est pas le cas de Marc08 qui semble connaître les règles grammaticales ou l'accord des participes, mais ne les appliquent simplement pas , par facilité, ou paresse.
Ce que j'aimerais, c'est simplement une relecture avant impression (ne serait-ce que pour la ponctuation, faute de mieux).
Est-ce trop demander ?


Marc08, le
@ Supergogol, pour info j'ai bac moins 10 et en dictée, j'avais régulièrement Zero cause pas d'accent etc ...et les 3 ou 4 concours passé à mon époque - entre 78 et 82 je les ai raté la dessus - je n'y peu rien après vu comme écrivent certains "ingénieurs" et même instits de la nouvelle génération ..cela me fait doucement rire car je lis beaucoup et donc retiens pas mal
Amitié échiquéenne un nul en orthographe


SLM, le
Décidément ! Entraîneur, pas moins pire qu'ingénieur ou instit, grand lecteur et le tout bénévolement : Marc est notre sauveur ! Votez Marc aux prochaines élections de la FFE : ça va filer droit !


Chemtov, le
Déçu car pas de ''pépite'' à l'horizon ? Mais il arrive aussi, parfois, qu'il y ait des gens ''normaux'' qui échangent sans animosité.


Orouet, le
"Je n'connais pas l'orthographe
Je n'suis pas le seul d'ailleurs
Mais souvent j'commets des gaffes
Qui ne manqu'nt pas de saveur
L'autr' jour, on me dit : caresse
Ca s'écrit avec un C
Je répondis tout d'un' pièce
Avec un Q c'est plus gai "


@ Chemtov "L'homme de la pampa , parfois rude, reste toujours courtois..."


AH je découvre seulement aujourd'hui toute la guirlande de messages…car je n'avais pas été attiré par le titre.
Intéressantes idées, montrant bien les conceptions contradictoires des uns et des autre sur la définition même du terme "bénévolat", sans parler des motivations des bénévoles…

A propos de l'orthographe, voici un article que j'ai trouvé très intéressant :

https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/fautes-orthographe-carriere

je voudrais ajouter qu'à mon sens il faut faire la différence entre une mauvaise maitrise de l' orthographe et de la grammaire, avec la négligence à l'écriture ou le "je-m'en-foutisme" …
Certaines ordonnances de médecins étant par exemple illisibles au point que quelquefois le pharmacien doit téléphoner au cabinet médical pour comprendre ce qui est écrit… A ce stade de mépris envers le lecteur, les fautes d'orthographe paraissent dérisoires…
Une autre chose me semble importante : je fais beaucoup moins de fautes d'orthographe lorsque j'écris sur une feuille de papier avec un stylo plume que lorsque je tape sur un clavier d'ordinateur avec un doigt de chaque main !! Il m'arrive souvent avec un traitement de texte lors d'un rapport, de devoir griffonner sur papier, afin que ma main et mon cerveau confirment la bonne orthographe.
Bon j'ai relu ce laïus avant de le publier !! rires.
cordialement à tous sur le forum.
PS : éternelle reconnaissance à tous mes instituteurs et institutrices qui m'ont appris à lire, écrire, compter, et réfléchir correctement avant mes 10 ans !! ils sont sans doute tous morts aujourd'hui...une autre époque...


Morts d'épuisement ?


sans doute la mort est-elle l'épuisement de tout espoir ou désir...y compris celui de mourir.


clarxel, le
ça ne parlera pas aux plus jeunes, mais quand je visualise Thierry, j'imagine la marionnette de Seilliere aux Guignols qui découvrait la technologie ;-)
C'est dommage, impossible de retrouver des vidéos (autres que la célèbre parodie de la liste de Schindler ou sur les 35 heures, je suis preneur de liens)

Je me souviens d'une collègue, il y a quelques années, qui faisait des calculs sur sa machine et écrivait les résultats dans Excel, c'est à peu près du même acabit...

Il y a un correcteur orthographique intégré depuis au moins 10 ans dans tous les navigateurs internet....
Et depuis au moins 5 ans un logiciel de reconnaissance vocale intégré dans Windows et Mac OS, qui évite de devoir taper avec 2 doigts...


Renan, le
Pour le logiciel de reconnaissance vocale je ne sais pas s'il y a beaucoup de monde qui l'utilise...


Mais c'est bien le problème Clarxel !!
le correcteur orthographique de Word, vous fait croire que vous êtes bon en orthographe et en grammaire alors que ce n'est pas le cas ! c'est pour cela que les copies du BAC aujourd'hui sont si lamentables : il faut se débrouiller sans ordinateur...!
Tout comme l'usage d'une calculatrice ne remplace l'utilité du calcul mental et l'utilité de son apprentissage aux enfants…
Vous me faites penser aux gamins dans mon club d'échecs, qui résolvent les problèmes d'échecs que je leur donne en exercice avec leur téléphone portable...et qui se croient doués aux échecs...


Hanam, le
le plus dommageable n'est pas forcément les fautes.

Pondre un pavé sans ponctuation, sans passer de lignes et lire quelques posts plus loin "tant pis pour toi si tu n'arrives à lire", je trouve que le manque de respect ou le jean-foutisme est plutôt là.

Ecrire sur un forum implique quand même d'être pouvoir lu...et de lire sans faire un gros effort de concentration...


elkine, le
Quand le BAC est trop dur il reste la BAC


L'éternel problème bénévole-salarié ou de l'orthographe.
Je vous invite à regarder cela : "La faute de l'orthographe | Arnaud Hoedt Jérôme Piron" sur toutube
surtout vers 4'35


Chemtov, le
De toute manière notre orthographe est un vrai délire, issu de travaux d'érudits qui se sont trompés pendant des siècles sur l'étymologie.


clarxel, le
J'ai pas mal lu et un peu écrit, je fais peu de fautes.
Je calcule correctement, sans plus, comme aux Échecs ;-)

La technologie n'est pas nécessairement l'adversaire de l'éducation.
Un correcteur orthographique ne corrige pas automatiquement et ne fait nullement croire à l'utilisateur que sa maîtrise du français est bonne : il souligne les mots qu'il suspecte être mal orthographiés, et c'est à l'utilisateur de choisir la bonne orthographe.
il me semble que c'est très instructif.


Chemtov, le
Je trouve plus étonnant qu'on s'offusque davantage de la forme que du fond des messages. Ainsi, on préfère lire n'importe quelle stupidité agressive, si celle ci est bien tournée. Pourtant, la qualité littéraire du forum est encore bien éloignée de celle des salons des petits marquis.


Renan, le
Celle des salons des petits marquis, que veux dire cette phrase chemtov?


Chemtov, le
« Dans ce monde (c'est à dire à la cour), un vice n'est rien mais un ridicule tue. »

Je faisais référence aux salons littéraires du XVIIIème siècle et surtout à ceux de la cour royale où l'on se livrait à des joutes oratoires, des défis, qui pouvaient détruire les perdants en les ridiculisant publiquement ( voir le film Ridicule ). On peut aussi penser aux petits marquis dans les pièces de Molière.




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité