France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 15 décembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Recherche livre milieu de jeu par VincentNogent le  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour. Il y a vraiment énormément de livres qui traitent du milieu de jeu. Création de plan mais aussi exercices tactiques focalisés sur ce moment de la partie.

Je viens demander conseil parmi vos lectures. J ai du mal à cerner mon problème exact mais contre des joueurs de tout niveau même plus fort j obtiens presque toujours un avantage d ouverture. Un joueur plus fort que moi ne le sera pas dans l ouverture. Quelques fois dans la finale. Mais surtout dans le milieu de jeu.


J ai oublié de préciser je suis 1735. Je m entraîne régulièrement et je joue facilement 40 à 50 parties lentes par an. J ai joué plusieurs 2100 2200 et même un 2400 récemment et j ai vraiment senti la différence de niveau en milieu de partie.


Je peux t'en conseiller deux:
Chess structures (M.Flores Rios) paru chez Quality Chess et Chess startegy for club players (H. Gtooten) chez New in Chess


J ai regardé de plus près au sujet de ces 2 livres et ça me semble parfait. J ai de la lecture pour quelques mois merci 😉


atha, le
1)Personnellement j'ai commencé par lire "la valorisation des pièces en cours de partie" de Soltis.
Puis j'ai lu "Comment mûrir son style aux échecs" de Silman, "L'art du combat aux échecs" de Bronstein (difficilement trouvable) et vu "La méthode aux échecs" de Dorfman (En vidéo, le livre original est introuvable à prix décent, mais une version 2 améliorée est en cours de préparation).

-Le silman fut révélateur (lutte cavalier contre fou, lien avec la strucure de pion notamment) sur beaucoup de points et m'a permis de structurer m'a compréhension d'une position. Ainsi que sur la nécessité d'avoir un plan exploitant les déséquilibres (terme utilisé par Silman, comparable aux éléments de Dorfman, même s'il ne sont d'accord sur la liste) de la position (ex fou contre cavalier, structure de pion, sécurité du roi...). Le cahier d’exercice "mûrir son style par l'exemple" est un bon complément.
-Dorfman présente plus un algorithme permettant de trouver le bon coup. Evidemment cet algorithme se base sur des considérations positionnelles qu'il appelle éléments (sécurité roi, tandem, passage en final...).

Ces deux ouvrages sont souvent vu comme dogmatiques (pas étonnant au vu du sujet). Dans les 2 cas,il faut prendre du recul sur ce qui est présenté, y réfléchir, se faire son opinion et refaire la même chose 3 mois plus tard(et ainsi de suite). Personnellement je n'ai pas trouvé pas trouvé de raison de dire que l'un est meilleur que l'autre. Il ne couvre pas exactement la même chose et on peut donc utiliser l'un en complément de l'autre. A noter que je n'ai pas vu de cas où l'une méthode entrait en contradiction avec l'autre (à des détails prêt). Le silman est souvent recommandé pour une première approche de la stratégie mais je ne vois pas de raisons particulière à cela (par rapport au dorfman).

-Le bronstein est une mine d'or. Les parties (le livre contient toutes les parties du tournoi) sont un régale et les commentaires très instructifs : position au classement, précédent match entre les 2 joueurs, lien théorique avec des parties jouées précédemment dans le même tournois, condition psychologique des joueurs, tout est analysé même les coups ! Et surtout le raisonnement derrière ces coups. Beaucoup de Nimzo, Est-Indienne et sicilienne ont été jouées au court de ce tournoi. Ce qui fourni un gros panel de parties excitantes (et de création d'idées profondes sur ces ouvertures) et donnant beaucoup de matériel pour illustrer des idées/concepts.
-Le soltis est intéressant mais de mémoire un peu fouillis, donc pas idéal pour commencer. Mais il peut être envisagé une fois un premier livre de stratégie/milieu de jeu assimilé (6 mois/1 ans je dirais au vu de ton nombre de parties). Il présente la valeur des pièces (suivant différentes échelles de valeurs créé par différent maîtres), et analyse de nombreux exemple varié de déséquilibre de pièce (dame contre 3 pièces, tour contre fou + cavalier etc).

A noter qu'il existe des livres de stratégie plus spécifiques (initiative, milieu semi ouvert etc) qui peuvent être utiliser pour approfondir certain point.

2)Pour la tactique en milieu de jeu, je n'ai pas de recommandation particulière, à part de s’exercer régulièrement (il doit exister des livres de tactiques sur le sujet mais faire régulièrement des exo sur chesstempo devrait assurer une bonne base) pour être prêt quand la possibilité d'une combinaison se produira. Ce qui arrivera plus souvent en notre faveur que le contraire si on suit une bonne stratégie (et qu'on a obtenu une bonne position).
A noter également qu'étudier des parties célèbres utilisant nos ouvertures, permet de découvrir des tactiques récurrentes dans ce milieu de jeu particulier(en plus de motifs stratégiques découlant de l'ouverture).


Renan, le
chez olibris tu as le livre de Nunn; comprendre le milieu de jeu.


Merci pour cette analyse. J ai beaucoup entendu parler du silman pour les finales je ne pensais pas qu'il avait aussi son "traité" du milieu de jeu.

J ai de quoi faire pendant au moins 1 an ou 2 avec les propositions apportées.
@atha tu fais référence aux parties jouées comme étant un outil majeur pour assimiler plus rapidement tout ce qui est étudié d une manière générale ?

@renan le Nunn a l avantage d être en Français et est très bien critiqué mais j'ai aussi lu qu'il était bien jusqu a 1800 voire 1900. J ai peur que d ici un an ou 2 il ne me soit plus du tout utile surtout si d autres ouvrages vont plus loin


atha, le
Outil majeur, je ne sais pas mais la plupart des plan d'entrainement contiennent l'analyse de parties de champions (autant apprendre des meilleurs). Surtout des parties des années 50/60 à 90 (après les ordinateurs font perdre de le l’intérêt à un paquet de parties).
Sinon comme lecture, il peut être intéressant de lire "Principes fondamentaux de stratégie militaire" par Carl Von Clausewitz.
On peut faire beaucoup de lien entre les 2 domaines (par exemple les notions d'avantage numérique, de contre attaque, de centre de gravité et d'économie dans la défense) et ça nous force à réfléchir en regardant les choses sous un autre angle.


Pourquoi pas tout simplement "Mon système" ?

Et dans un second temps le Flores Rios est très bien.

Le Soltis, c'est la traduction de "rethinking the chess pieces" (que je trouve franchement excellent) ?


@VincentNogent : le travail approfondi sur ton répertoire d'ouvertures peut aussi être une bonne approche. Normalement, si le boulot est bien fait, tu dois avoir une connaissance poussée des positions de milieu de jeu qui découlent de tes ouvertures. Ainsi, tu sauras au moins quoi faire dans toutes tes parties.

J'ai énormément progressé en faisant ce travail.

J'étais assez mauvais en stratégie. Je ne comprenais pas forcément pourquoi car j'avais bossé dur sur la stratégie "générale". Puis j'ai adopté cette approche du "milieu de jeu appliqué à mes ouvertures", et je me suis amélioré. Bon, je ne suis pas devenu Petrossian, soyons franc, mais clairement, j'ai progressé.

Et bon, je ne comprends pas grand chose à toutes les positions qui n'appartiennent pas à mon répertoire, mais à la limite, peu importe vu que je n'ai jamais à les jouer.

Je suis aussi devenu un peu plus fort en milieu de jeu quand j'ai travaillé sérieusement les finales (je recommande Silman's Complète Endgame Course, meilleur que ses livres sur le milieu de jeu à mon avis).


Le Silman une vrai bible pour le plan et pour les débutants les échecs en 10 leçons : une mine d'or sur le milieu de jeu de façon très claire et précise


Chemtov, le
Comme dit jonorigolo : ''Mon système''. ''Pas tout simplement'' car ce n'est vraiment pas simple. Mais au moins il faut essayer de le lire. Et puis une bibliothèque d'échecs perso sans ''Mon système'', ça n'existe pas.


Bah à 1700 c'est largement abordable.

Ce qui super dans "Mon système" c'est qu'il y a plusieurs niveaux de lecture. Un large panel de joueurs pourra y trouver son compte.

J'ai souvenir que Kramnik disait dans une interview qu'il relisait ce livre régulièrement et y découvrait toujours quelque chose de nouveau.


elkine, le
Yasser Seïrawan pense que « Mon système » est nul. Pis, il te fera régresser.


Il date un peu le Nimzovitsch. Apparemment certains de ces concepts ne sont plus valables, Watson en parle dans son livre Secrets of modern chess strategy


Je possède my system depuis 4 ans il me semble. Je l ai lu 2 fois. Sans aller jusqu au bout car je sentais que ça dépassait mon niveau de compréhension. J y ai beaucoup appris sur les colonnes ouvertes la 7e rangée les avant postes et nombre de thèmes stratégiques indispensables mais comprendre ne signifiait pas forcément assimiler et trouver en pratique.

Ca paraît évident l idée de bosser soi même ses milieux de jeu découlant de son propre répertoire. Tellement évident que je ne l ai jamais fait ! J essaierai car l idée m intéresse mais après avoir fait mes gammes en visitant l ensemble des thèmes et notamment des structures de pions.


Par contre étudier des plans et structures qui sortent de mon répertoire me plaît de plus en plus contrairement à toi Jono. Je me surprends de plus en plus à jouer totalement hors répertoire pour apprendre de nouvelles idées et progresser.

J ai eu une pensée pour toi en poussant g6 contre e4 il n y a pas très longtemps contre un joueur de ton niveau.


atha, le
"Le Soltis, c'est la traduction de "rethinking the chess pieces" (que je trouve franchement excellent) ?"
@jonorigolo, c'est bien ça. Un livre trouvé par hasard sur un aire d'autoroute à 4€^^. Il traite de points importants (les échanges de pièces et déséquilibres matériels) mais je trouve qu'il manque de cadre. Contrairement à Dorfman qui fournit une méthode pour déterminer les pièces à échanger, Soltis fournit (de mémoire) uniquement des exemples concrets. Donc plutôt à lire, à mon avis, après un premier livre de stratégie.

Sur mon système, il me semble avoir entendu la même chose, il contiendrait des concepts faux (tout ce qui est publié sur le sujet avant botvinnik contient des concepts faux).
Pour ceux qui sont quand même intéressés et qui comprennent l'anglais il existe une série d'une 30aine de vidéos de 10->30 minutes sur youtube. Recherchez "my system". Ça reprend l'ensemble du livre en y ajoutant d'autre exemple.


elkine, le
J'attends impatiemment la réaction de Chemtov. Quelque chose comme :

« Des concepts faux ? Allons bon... Dans le grand Est, où l'on travaille dur, on l'utilise toujours...
Je vous laisse, j'ai un cours à préparer. »


Chemtov, le
Réaction sur quoi ?


Chemtov, le
Ah...OK. Désolé je n'avais pas vu votre précédent message sur cette histoire de l'an dernier qui a fait sourire plus d'un.

Ben...oui...Nimzowitsch, c'était il y a un siècle. Et déjà quand mon ami strasbourgeois Norbert Engel l'a traduite il y a quarante ans ( la première en français ) l'œuvre du Maître était forcément déjà un peu dépassée ! Nous nous en amusions déjà un peu. So what ? ( Mais, je vous assure, vous y apprendriez beaucoup de choses ! )

Ce qui est étonnant, c'est Seirawan qui en écrit un magnifique éloge, dans l'introduction de la traduction américaine de 1991, pour ensuite se faire allumer ( de belle manière ! ) pour avoir soudain renié son amour de jeunesse.

Et, bien entendu, à Strasbourg ( dans le Grand Est, je ne sais pas ), on utilise toujours Nimzowitsch. J'ai d'ailleurs un assistant qui est un fan inconditionnel de l'ouvrage. Il m'a dit que c'était le livre préféré de ses coachs ( GM ) et de ses co-équipiers, dans sa jeunesse... en Azerbaidjan !

Et puis, j'ai tendance à croire davantage Gelfand, Kramnik ou Rozentalis que d'autres...


atha, le
On peut penser que mon système est un énorme apport au jeu d'échecs tout en admettant qu'il n'est aujourd'hui plus complètement adapté et que d'autre livre sont plus juste et plus accessible.
Rien d'incohérent.
Après comme tu dis Chemtov, ça reste un ouvrage à posséder, ne serait-ce que d'un point de vue historique. D'un point de vue technique ses erreurs (qu'il mentionne d'ailleurs dans le livre, il est tout à fait conscient de l'incomplétude de son travail), ne rendent pas pour autant le reste de son ouvrage inutile, loin de là. Il vaut juste mieux prendre un peut de recule et pour ça il vaut mieux déjà connaitre la stratégie moderne.


C'est comme les bouquins de Euwe. D'un point de vue didactique ils sont excellents mais nombre de variantes sont réfutées.


Franchement merci. J ai parcouru brièvement le flores et le Herman grooten pour savoir lequel j allais approfondir en premier.

J ai commencé par le grooten. C est un véritable cours + exercices sur la stratégie de milieu de partie. J ai le sentiment d apprendre à jouer. De mieux comprendre les échecs. Je me rends compte que j ai vraiment de gros progrès à faire
Pour aller à l étape suivante. Je ne joue plus un seul blitz sur internet tellement j ai l impression d être une brêle en positionnel depuis que je lis ce livre 😮

En tout cas les livres sont exactement ce qu'il me fallait. Merci bien.


kaktus, le
c'est quoi le titre du Herman grooten ?


Chemtov, le
Hier soir, j'ai montré à deux joueurs du club que ce qu'ils cherchaient se trouvait à un mètre cinquante d'eux, dans la bibliothèque ( Gambit dame orthodoxe avec les noirs, plans de libération, Capablanca ou c5. Et aussi plans dans Française Steinitz Cc3 avec les blancs ). Pas dans des livres d'ouverture, mais juste dans ''Amateur devient Maître'' de Euwe et Meiden. Ils n'avaient jamais vu de leur vie ces plans et manœuvres, après des décennies de jeu ( tournois et surtout blitz sur le net et jeux avec leurs ordis ! ). L'un m'a dit : '' mais vous comprenez... si vous saviez... nous n'avons pas le temps d'étudier''. C'est sûr, le gars est trop pris, il organise même des soirées blitz-pizzas chez lui...alors c'est sûr, cela laisse pas trop le temps d'ouvrir un livre une fois en dix ans. Il va aussi beaucoup sur les forums d'échecs....( si vous nous lisez...)


@Chemtov : Nos avis divergent sur tous ces livres. Perso, je pense que le Nimzo, le "Bronstein", le Euwe sont à éviter; je les déconseille fortement aux jeunes. Pour les autres, il y a l'attrait historique, le charme de la langue (notamment le nimzo), mais en 2019 ce ne sont pas de bons bouquins d'apprentissage.


@kaktus : chess strategy for club players 3rd edition.

@chemtov : nous avons tous je pense ces joueurs types dans nos clubs. Nous avons un certain nombre qui ne souhaitent pas spécialement être entraînés par ceux qui proposent de leur donner des cours. Ils préfèrent s entraîner seuls à la maison. C est a dire des blitz sur internet. Je fais partie des rares au club à me servir d un abonnement Europe échecs et chess Com pour bénéficier de tous les cours et toutes les vidéos proposées afin de compléter l utilisation de livres. Quand je joue un blitz c est pour le plaisir et voir un peu mon évolution. Je n ai jamais considéré ça comme un entraînement hormis à jouer plus vite avec peu de temps et encore c est discutable.


@docteur pipo

Je trouve pour les avoir lu que ces livres sont destinés à un public adulte pour avoir le recul nécessaire et apprécier les finesses littéraires de Nimzowistch notamment.


kaktus, le
merci, je l'ai commandé du coup :)


Je trouve qu'il va rapidement à l essentiel. Tout en approfondissant suffisamment de variantes clés qui restent étroitement liées à la compréhension du thème traité. Pas de sentiment de surcharge en tout cas pour les premiers chapitres je suis loin de l avoir terminé.

Un bouquin sur les différentes structures de pions et les plans qui en découlent est je pense la suite logique de ce genre d entraînement. Ça me paraît vraiment indispensable de commencer avec ce cours de stratégie complet avant de passer aux structures dans le détail. Le premier posant les bases pour le second.


Perso, je déteste depuis toujours le Bronstein.

Et visiblement je ne suis pas le seul : https://youtu.be/EHCE68qr5oQ .

Au niveau des annotations de parties, je trouve que Botvinnik est très au dessus du lot. Son livre sur ses trois matches contre Smyslov est un régal et devrait être une lecture imposée au moins pour tous les joueurs de Française et de d4.


Il me semble opportun de citer ici le bouquin d'Emmanuel Bricard (aka Slucaino ici) : Exercices de Stratégie (chez Olibris). L'occasion de dire tout le bien que je pense de M. Bricard, que j'ai eu le plaisir de côtoyer lors d'un cours à La Rochade il y a une vingtaine d'années.


Effectivement c est dans la lignée directe des 2 livres d apprentissage. D ici un peu moins d un an il sera très utile pour solidifier l apprentissage stratégique 😉


Chemtov, le
@Docteur Pipo : ''en 2019 ce ne sont pas de bons bouquins d'apprentissage''.

Cela dépend de nos objectifs et des élèves qu'on a... Aujourd'hui l'un de mes gamins (12 ans) m'a remercié pour mon ''enseignement pythagoricien''. Je n'ai pas compris, mais j'ai fait semblant... C'est vrai que souvent, au club, je me demande si nous sommes en 2019 ( ça parle russe, géorgien et tchéchène, on boit du thé, on se chauffe autour d'un vieux convecteur, les livres sont éparpillés ici et là et on bavarde et raconte des histoires d'un autre temps... ).


D après une rapide recherche sur internet pythagoricien fait référence aux disciples de Pythagore qui transmettaient un savoir aux disciples dans une démarche scientifique mais aussi morale et fraternelle.

La confrérie des scientifiques en somme ! Vous avez officiellement été reconnu comme guide bienveillant des échecs et de l éthique au sein de votre club. Je ne sais pas si cet enfant l entendait dans ce sens ou si C est juste qu'il voit en vous un prof à la fois juste et bienveillant. C était positif.


@Sisyphus : effectivement c'est un super bouquin. Chemtov en avait parlé lors de sa sortie (en bien!); c'est une mine pour les entraîneurs, mais aussi pour les joueurs souhaitant progresser dans ce domaine, le plan en milieu de jeu et en finale.


Chemtov, le
@VincentNogent : Ouf ! Je ne savais pas très bien s'il se fichait de moi ( probablement un peu...). Bon...ils ne sont pas tous comme ça. Son voisin lui a demandé : ''T'es au lycée ? ''.

@DocteurPipo & Sisyphus : Oui, j'aime bien ce livre. Même s'il est de 2016 ! Peut-être parce que presque toutes les parties sont anciennes !


@chemtov : à 12 ans il a dû voir cette année où l année dernière Pythagore en maths. Peut être que C était une moquerie pour illustrer un côté sérieux et scientifique. Ou alors c était autre chose. Mais volontairement ou involontairement il vous a fait un compliment et aux échecs on sait que le résultat est roi !


Exercices de stratégie d'Emmanuel Bricard a l'air très intéressant en effet. Je l'ajoute sur ma liste de Noël :)
C'est aujourd'hui Black Friday, si quelqu'un le voit quelque part en promo merci de le signaler! ;)


Davout, le
Je suis surpris que personne ne mentionne les 3 tomes de "La stratégie moderne" de Ludek Pachman, éditions Grasset -Europe Echecs. Je les préfère au Bronstein "Zurich 1953" car dans ce dernier il y a beaucoup de nulles et certaines parties avec des commentaires et analyses minimalistes. Bronstein a choisi quelques belles parties à analyser mais ce n'est pas l'ensemble de toutes les parties.


Aujourd'hui News In Chess, fait une promotion sur 4 livres d'échecs et sur une pendule DGT :
- Coaching Kasparov par Nikitine
- All wrong moves par Chapin
- Chess Tactics par Hansen
- The grandmaster (Carlsen) par Butler.

Cordialement à tous sur le forum.


@Davout : Le deuxième tome sur les structures de pions était très bien fait, mais dans ces bouquins anciens, non seulement certains coups sont tactiquement faux, mais les conceptions stratégiques erronées, ce qui est gênant concernant des livres sur la stratégie.


kaktus, le
@thierryC

Je ne pensais pas être poursuivi par le black friday jusqu'ici :)


lol


Davout, le
@DocteurPipo : Avez-vous un lien internet ou des articles sur vos remarques ?


Pour ma part j'ai un très mauvais souvenir des Pachmann, dès l'époque de leur achat (je les préférais sur borne d'arcade). Soit ça faisait mine d'inventer l'eau tiède, soit c'était simplement inintéressant. Je ne rappelle là que mon ressenti d'il y a une vingtaine d'années.


elkine, le
J'ai joué aux mêmes jeux que toi Sisyphus. Je comprends maintenant pourquoi je vois des fantômes dans mes parties.


Davout, le
Donc, concernant les Pachman, Grasset mais surtout Europe Echecs (qui normalement sont plus compétents aux échecs que Grasset) nous auraient vendu de la "merde" ?


J'interviens rarement d'habitude (juste pour dire qu'on a besoin d'une féminine à Hénin-Beaumont pour ceux qui suivent) mais là le sujet me touche...

Le Bronstein est le livre avec lequel j'ai appris les échecs. Je me souviens encore de la forte impression que m'a laissé la première partie (qui parle des complexes de cases faibles). J'ai eu vraiment l'impression d'apprendre plein de choses en le lisant.

Le Pachman est extraordinaire. Les exemples s'enchainent de façon très logique. C'est limpide, très instructif pour moi.

Sinon, comme livre sorti récemment, les exemples du Panchenko sont très bien choisis selon moi.


ref Davoud , je crois que beaucoup de monde ne comprend pas qu'il faut différencier une analyse humaine d'un GMI et une analyse de logiciel valant 3300 elo....
Aujourd'hui les auteurs les plus consciencieux font "vérifier" leurs analyses personnelles par un logiciel, alors que les auteurs plus fainéants ne font aucune analyse personnelle et recopie celle de l'ordinateur…
Tout livre d'échecs écrit par un GMI, même champion du monde, écrit avant l'apparition de Fritz , contiendra nécessairement des failles vues par l'informatique…
mais franchement quel joueur non professionnel s'en soucie ?
Alekhine, Larsen, Tal, Cheron, Tartakover, Bronstein, Giffard, Nimzovitch , Fischer, Karpov, Pachman, Keres, Silman , Watson, Euwe, …

Leurs livres de parties, d'analyses, d'enseignement, "plein d'erreurs"ont formé des générations de GMI depuis 100 ans ….
il faut croire qu'ils sont assez bons aujourd'hui pour m'apprendre quelque chose sur ce jeu.


Chemtov, le
Je ne sais pas exactement de quel livre de Pachman on parle ici, mais quand j'étais jeune je travaillais avec un livre de Pachman en allemand dont les chapitres exposaient des thèmes classiques, l'un sur les pions pendants, l'autre sur les pions isolés, etc... C'était du très bon travail, très instructif, et plus tard je l'ai utilisé pour mes cours. Je ne retrouve hélas plus ce livre dans mon capharnaüm.

Mais je lis ici quelques mauvaises critiques sur Pachman (Sisyphus). J'ai du mal à y croire. D'une part à cause du travail que je citais précédemment, d'autre part à cause du bonhomme qui était extrêmement rigoureux ( à en faire peur ! ). J'ai joué deux fois en simultanée contre lui ( à Strasbourg ) dans les années 70 et j'ai fait un petit stage de finale en 1974 à Hambourg, en marge d'un tournoi international junior par équipe. Un bonhomme très impressionnant qui ne rigolait pas question boulot.


je viens de trouver sur internet un article qui demande à de nombreux GMI, quels sont pour eux les meilleurs livres d'échecs jamais écrits …
C'est assez extraordinaire à lire !
je n'ai jamais entendu parler de certains des livres cités, mais d'autres livres reviennent très souvent …
voici le lien internet des interviews :

https://www.chess.com/fr/article/view/les-meilleurs-livres-d-echecs

cordialement


Davout, le
@Chemtov : nous parlons des 3 tomes de "La stratégie moderne" de Ludek Pachman, éditions Grasset -Europe Echecs


Davout, le
@thierrycatalan : +1


Chemtov, le
Ah! J'ai retrouvé mon Pachman ! 180 parties commentées pour étayer sept chapitres sur des thèmes stratégiques. Super !

Amusantes ces listes de livres préférés de certains MI ou GM ( plutôt MI ). Surtout Seirawan qui met Zurich 53 dans sa liste ! Allez comprendre..( réf. Elkine ).

@Docteur Pipo: Apparemment tous ce gens comme moi, ne savent pas comment travailler avec les jeunes de 2019.
Bon...je plaisante... Il s'agit bien sûr de livres qui leur plaisent à eux, pour eux. Pas forcément à mettre dans les mains de jeunes ( qui n'ont peut-être jamais ouvert un livre ).


Davout, le
@Chemtov : j'ai bien fait de venir sur ce fil et de parler de Ludek car vous avez retrouvé votre Pachman.


Chemtov, le
@Davout : Oui merci ! Et c'est bien ce livre ( mais en allemand ). En fait c'était 14 chapitres, pas 7. Et je n'ai que le volume 2. Je vais chercher les autres. Ils doivent être au club.


J ai passé en revue le lien de Thierry. C est hallucinant le nombre de livres que je ne connaissais pas. Beaucoup de livres de "l ancienne école"


Chemtov, le
''C est hallucinant le nombre de livres que je ne connaissais pas''

Et je peux encore vous en citer facilement deux à trois fois plus !

Comme auteurs, évidemment : Karpov, Gelfand, Korchnoi, Youssupov, Timman, Rozentalis, Suetin et beaucoup d'autres...


Je trouve que j ai déjà une bibliothèque conséquente en quelques années à peine. Mais j étais loin d imaginer qu'il y avait telle quantité déjà dès le milieu du 20e siècle. Yussupov a été indirectement mon entraîneur pendant 1 an à travers 3 excellents bonds du tigre traduits de l allemand.


Chemtov, le
Dans tous les pays, il y eut beaucoup d'auteurs moins connus qui ont écrit sur tous les domaines du jeu. Les grands collectionneurs possèdent des milliers de titres différents. Là, dans notre bibliothèque, mon assistant au club, d'origine azérie, et qui parle une demi-douzaine de langues, a détecté des livres en tatar ! ( De Nezhmetdinov )


Chez Quality Chess il y a les livres de Liptniksy, Romanovsky et Suetin qui abordent le thème du milieu de jeu.


Renan, le
Chemtov, le pachman avec les 180 parties c'est lequel??


J ai le sentiment que votre club en Alsace est un mini carrefour ( non pas de la drogue ou du moins notre préférée) des échecs européens et doit avoir des allures de musée. En tout cas pour la bibliothèque. Nous avons un Alsacien au club qui nous a donné plusieurs de ses anciens livres pour la bibliothèque du club. Claude Groshenny des fois qu'il aie séjourné par chez vous. Seul bémol plusieurs livres sont en anglais ou en allemand et peu de joueurs au club se débrouillent avec d autres langues.

J ai tendance à oublier que tous les pays de l ancienne union soviétique ont eu une culture echiqueenne bien plus dense et précoce que la notre. D ou le fait que nombre d ouvrages nous soient moins connus.


Chemtov, le
@Renan : Mon livre est une vieille édition reliée, allemande, de 1958, ''Moderne Schachstrategie'', la traduction de l'original ''Strategie Moderniho Sachu'' (Prague 1958 ). Moderne... pour l'époque, mais qui m'a servi encore trente ans plus tard et servira encore soixante plus tard.

C'est le deuxième volume, d'une série de trois.


Chemtov, le
@VincentNogent : Oui, je connais bien Claude. Mais c'est un Haut-Rhinois ( Colmar ). Attention ! A ne pas confondre !

Non le club n'est pas un musée ! Les livres sont notre collection familiale qui se disperse peu à peu. Et chez nous aussi 80% des livres sont en langues étrangères. Lors de l'Open d'Eté 2019, on avait pensé faire une expo et distribuer les livres pour quelques euros symboliques pour tous les amoureux du jeu ( ne gardant bien sûr pour nous que l'essentiel ). Il faut que les livres servent et circulent et justement le côte musée n'a guère d'intérêt. Mais on n'a pas eu le temps...


Quel blasphème j imagine mes jours seraient en danger si je venais à commettre un tel amalgame en terre Alsacienne ! En tout cas il est resté enfant de L est dans son cœur ça ne fait aucun doute.

L idée est intéressante si le but est de transmettre. Donner un second souffle à ces outils.


Chemtov, le
Je dois ajouter que nous recevons aussi parfois des livres de la part d'anciens joueurs ou des legs suite aux décès de proches, joueurs d'échecs. On essaye aussi de nous en vendre... sans succès évidemment !


Des particuliers ou des colporteurs ?


Chemtov, le
Des particuliers.


Bonjour, je tiens à dire que je n'ai fait que rappeler mon sentiment à la lecture de la stratégie moderne de Pachman à l'époque il y a 20 ans. Je l'avais lu après les "Mon système", "Jugement et plan", Zurich 53, etc. et donc je n'y avais rien trouvé de plus, ce qui m'avait rapidement décroché.
Je l'aurais lu en premier je l'aurais peut-être trouvé particulièrement passionnant.


Difficile de discuter de ces bouquins objectivement; on a un attachement affectif à certains livres, pour les avoir lus à une certaine période, avoir compris certaines choses grâce à eux.
Le Zurich 53 est très bien écrit et surtout extrêmement bien traduit par Lohéac. Du coup la version française est très populaire, un peu comme la série "Amicalement Vôtre" qui a été un flop mémorable, sauf en France -grâce entre autres au doublage formidable de Michel Roux.
En tous cas, il est bien connu que l'auteur véritable est un joueur amateur passionné, ami de Bronstein (qui a participé en donnant quelques analyses).


Renan, le
Ah tiens ce n'est pas Bronstein qui l'a écrit, je ne savais pas ça...


Chemtov, le
Quelques articles intéressants.

https://en.chessbase.com/post/shattered-illusions-genna-sosonkos-the-rise-and-fall-of-david-bronstein

http://chesscom-chesscoach.blogspot.com/2017/10/boris-samoilovich-weinstein-uno-de-los.html

Au sujet de Bronstein et Vainshtein ou Weinstein ( rien à voir avec Garry Kimovich Weinstein ou... Harry Weinstein ! )


Chemtov, le
@DocteurPipo: Amicalement vôtre a été un flop... aux Etats-Unis. Mais cela a très bien marché, pas seulement en France, mais dans beaucoup d'autres pays, notamment en Allemagne( Die 2). La série a été diffusée dans 80 pays.


"La série a été diffusée dans 80 pays." Comme toutes les séries américaines !


Chemtov, le
Et presque cinquante ans plus tard, on en parle encore !


Chez Quality Chess, le Suetin (Soviet Chess Strategy), le Romanovsky (Soviet Middle Game Technique) et le Liptnisky (Questions of modern Chess Theory) me semblent des bons livres sur le milieu de jeu.

Bien mieux que les Nimzovitch puisque ces auteurs avaient assimilés ses idées.


Chemtov, le
Elle est pas mal celle là !




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité