France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 novembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Un livre de chevet exaltant par Abrobecker le  [Aller à la fin] | Etudes |
Bonjour,

Je voudrais vous parler d'un livre que je savoure depuis quelque mois: Les échecs artistiques - le partage du Roi de Fabrice Touvron, aux éditions Olibris (je n'ai aucun lien avec cet éditeur, si ce n'est que j'avais déjà adoré Les blancs jouent Fortissimo de Maria et Jean-Olivier Leconte).

Le livre propose 50 chapitres, chacun contenant une position issue de partie, une ou plusieurs études, un ou plusieurs problèmes... Et je me régale!

Plutôt qu'un long discours sur les mérites du livre, je vous propose une des études découverte grâce à lui. C'est une étude de Henri Rinck, publiée dans The Chess Amateur en 1921. Les blancs jouent et gagnent.

Solution dans quelque temps...



Ma première idée pour les blancs a été 1.Th8 pour utiliser l'enfilade sur la Tour noire b8, mais cette idée est contrés par Tb6 +
j'ai alors pensé à Te7 + (avec idée d'utiliser la tour H1 pour faire des échecs sur les colonnes F1 ou D1..) pour en profiter de passer ensuite le Roi vers F2 pour manger la tour noire en G8…
mais je n'ai pas d'échiquier sous la main dans mon lit ...pour bouger les pièces et vérifier si cela marche.


Après Te7+, si le roi allait en f8, ce serait plié... Mais il a plus d'espace côté d8...


Chemtov, le
Dans un premier temps, si je me rappelle bien, il faut effectivement utiliser une menace en 8ème, mais c'est la menace de mat ( comme dans une finale roi et tour contre roi ). Il faut arriver à gagner la colonne c, puis sacrifier la tour en b1. Mais après , ça continue...


1.Te7+ Rd8 2.Td1+ Rc8 3.Rf7 Th8 4.Rg7 a2 5.Rxh8 Tb1 et je je ne vois plus trop. Fausse piste sans doute. Gagner la colonne c supposerait d'avoir placé la tour 7 en d7, mais le roi va en e8 :/


Très belle étude dans le style "classique" de Rinck.
@Abrobecker : Est-ce que le plan du livre n'est pas le même que le fameux livre de Fornasari et Haïk "Les échecs spectaculaires" ?


Orouet, le
à quoi sert le pion a3 ?


Bonne question ! A rien apparemment (si ma solution est la bonne).


Orouet, le
oui, en général les problémistes ont un souci d'économie
peut-être un échec sur la colonne "a" dans certaines variantes


Trouvé, je crois. En effet le pion a3 n'a pas l'occasion d'avancer.


JR_Koch, le
Le pion a3 est là pour que la solution soit unique.


Chemtov, le
@Orouet : A rien. Ou à rallonger la solution d'un coup ( sans le pion, Tc1-a1 serait possible ).

Rinck a composé des dizaines de position 2T v 2T. Et certaines sans aucun pion.


ça fait une différence à quel coup ?


Chemtov, le
Au 6ème.


Ah ok, merci.


Vous avez réussi à résoudre le problème uniquement par le calcul mental sans utiliser d'échiquier "en vrai " en bougeant les pièces ??
j'en suis bien incapable !


Pas trop dur, que des échecs et menaces directes de mat.


Chemtov, le
@thierrycatalan : ''uniquement par le calcul mental sans utiliser d'échiquier "en vrai " en bougeant les pièces ??''

Ben... c'est tout de même ce qu'on fait régulièrement en compétition. En cours, c'est pareil. Les élèves calculent les variantes sans bouger les pièces. En plus, ici, on connait à peu près l'objectif ! Dans une partie, c'est autrement plus compliqué.


J'avoue que toute ma vie je me suis entrainé tout seul à la maison avec un échiquier posé sur la table, et en bougeant les pièces, pour essayer de comprendre les variantes et juger les positions…( je n'ai jamais suivi un seul cours de ma vie non plus…)
Ce qui explique sans doute pourquoi, je suis mal à l'aise à la pendule en compétition, quand je dois calculer mentalement les séquences de coups au delà de 3 coups...


Renan, le
bonjour Thierry,

moi je suis un peu comme toi mais je ne suis pas sur que ce soit la seule raison,..dans tous les sports plus on commence tôt et mieux c’est!!!...
en faisant des exercices de tactiques sans bouger les pièces de l’échiquier?...1h par jour...


Chemtov, le
''je n'ai jamais suivi un seul cours de ma vie ''.
Vous n'êtes pas le seul. Les joueurs de ma génération ne connaissaient pas non plus cela. ''Entraîneur'' ( on ne parlait pas encore de ''coach'' ou de prof ), on savait que cela existait dans les pays de l'Est. Mais chez nous, il n'y avait quasiment aucun pro. En revanche, quand on étudiait, seul, et sans ordi évidemment, on prenait l'habitude, dans un premier temps, de ne pas toucher les pièces.


@DocteurPipo: oui, il y a un peu de l'idée des échecs spectaculaires de Haik/Fornasari. Mais l'auteur explique davantage les études (toutefois il passe rapidement sur les termes spécifiques aux problèmes je trouve) et saupoudre de quelques anecdotes. Je le trouve vraiment agréable à lire, d'où le post.

Allez, la solution, moi je l'ai seulement lue et savourée: 1.Te7+ Rd8 2.Td1+ Rc8 3.Tc1+ Rd8 4.Td7+ Re8 5.Tb7 Ta8 6.Ta7 Tb8 7.Tb1 Tc8 et on a obtenu ce que l'on veut, càd très peu d'espace autour du roi noir...

Le pion a3 sert pour l'unicité de la solution je pense, histoire que ce soit la TB de 7ème rangée qui menace la TNa8 et pas l'autre...




Chemtov, le
Les variations de Rinck, sur ces positions, sont tout à fait étonnantes. Cependant, il existe parfois des erreurs. Par exemple, cette étude (H.Rinck, La Stratégie 1921) est donnée comme gagnante pour les blancs dans le livre de Henrik Kasparian, Domination in 2545 Endgames Studies. Mais en fait, c'est une nulle.




Chemtov, le
Bon...personne ne réagit ( fainéants ! ). Donc pour gagner il faut tenter 1.Th7 avec une menace de mat ( Te7+ suivi de Td2 ou Tf2 mat ) et un beau zugzwang ( 1...Tf8 2.Te7 puis mat ou 1...Tg1 2.Th8+ ou 1...Tg6+ 2.Rf5+ ou 1...Tc6+ Rd5+ ou 1...Tc1 2.Ta7 Rd8 3.Td2+ Rc8 4.Ta8+ et TxTg8 )
Plus intéressant est le thème qui survient après 1...Tb8 par 2.Te7+ Rd8 ( 2...Rf8, 3.Tf2 mat) 3.Td2+ Rc8 4.Rf7! Th8 ( 4...Td8 5.Tc2 mat ) 5.Rg7! Th1 et on gagne la tour b8 par enfilade horizontale et/ou verticale par 6.Te8+ Rc7 7.Tc2+ Rb7 8.Tb2+ et TxTb8.

Mais il y a un hic, si les noirs jouent 1...Ta8 au lieu de 1...Tb8. On a à peu près la même idée, semblant même plus rapide ( car la tour a8 n'est pas protégée ) : 2.Te7+ Rd8 3.Rf7 Th8 4.Rg7. Et là les blancs sont censés gagner. Mais les noirs disposent du désagréable 4...Th2! Qui donne la tour contre la tour e7 ( surprotégée deux coups plus tôt, mais plus maintenant puisque le roi blanc est parti en g7 ). Il n'y a rien à faire 5.Te8+ Rd7 6.T2e7+ Rd6 et le roi colle toujours à la tour.


Chemtov, le
En revanche ici, par exemple, les blancs gagnent :




Chemtov, le
Par 1.Rd6+ Rf8 2.Tf1+ Re8 3.Te7+ Rd8 4.Td7+ Re8 5.Te1+ Rf8 6.Rc7 Ta8 6.Rb7 Ta5 7.Tc8+ Rf7 8.Tf1+ Rg7 9.Tg1+ et 10.TxTg8.

Bref...tout ça pour dire que la position initiale du post gagne même sans aucun pion sur l'échiquier ! ( mais par le passage du roi en f7- et g7 )


Akiba, le
Et bien, voilà qui fait plaisir ! Merci Abrobecker pour ce fil. Je suis heureux de savoir que mon livre puisse vous procurer autant de plaisir. Et, effectivement, "Les échecs spectaculaires", d'Aldo Haïk et Carlos Fornasari, qui restera à jamais une de mes plus belles découvertes échiquéennes, a très certainement influencé l'écriture du Partage. On peut y lire une anecdote à ce sujet, d'ailleurs. En ce qui concerne l'étude de Rinck - merci Chemtov ! - elle compte parmi celles, avec quelques problèmes, qui ont alimenté ma passion pour la composition, d'où sa présence dans le Partage...


Chemtov, le
C'est vrai, je me rends compte que le livre d'Aldo + Carlos Fornasari m'a aussi beaucoup servi, par le passé, pour faire des cours et éveiller l'intérêt de jeunes joueurs pour les domaines variés du jeu ( y compris le côté anecdotes, histoires, etc...).

Dès que j'en aurai l'occasion, je me procurerai aussi votre livre.


@Chemtov: désolé de n'avoir pas réagi à votre première variante, mais une étude démolie ne m'a pas donné envie de regarder.
Pour la deuxième position, on voit bien la position malheureuse des noires, mais je trouve le plan de la position du livre bien plus amusante.

@Akiba: surtout merci à vous d'avoir écrit le livre pour partager ces problèmes! :-)
Cela m'a paru comme une évidence d'en parler (ce que j'aurais dû faire aussi avec "les blancs jouent Fortissimo", mais il n'est jamais trop tard).


Chemtov, le
@Abrobecker : Je ne parlerais pas d'étude démolie. C'est juste une analyse inexacte, à l'intérieur d'un gros travail de recherche de Rinck. Ce qui est important, là, c'est l'apport du plan de jeu avec le roi.

Cela me rappelle un échange avec Etyoud ( Alain Pallier ) qui m'écrivait que 35% à 40% des positions du livre de Kasparian sont incorrectes. A vrai dire, cela m'est assez indifférent car je n'ai pas le regard d'un problèmiste ( référence à ''étude démolie'' ) mais plutôt une approche de joueur ( ''analyse de finale'') pour qui tout est bon à prendre pour enrichir son expérience, compléter sa technique de jeu, ajouter des images intéressante, etc... ( notamment, là, le coup de défense Th2 ). C'est le chemin qui compte, pas la fin.




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité