France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 16 décembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Conseil achat module d analyse par VincentNogent le  [Aller à la fin] | Informatique |
Bonjour.

Aujourd'hui je viens demander conseil avant d acheter un module d'analyse.

Essentiellement pour de l analyse de partie et de variantes lors de préparation d ouvertures. Pas besoin d autres fonctionnalités ou gadgets.

Je n ai aucune idée des prix mais investir ne me gêne pas.
Savez vous s il est possible en général de l installer sur 2 ordinateurs ?


Salut Vincent,
je ne suis pas spécialiste de la chose, mais il me semble que ce qui est le plus important n'est pas la force brute du moteur calculateur (Houdini, Fritz, schredder, stockfisch , rybka, etc etc ) , mais plutôt la qualité de l'interface dans laquelle fonctionne le moteur.
En effet , il me semble que même les vieux moteurs d'échecs comme Fritz 5 (elo environ 2450-2500 humain) ou fritz 9 que j'utilise encore, sont parfaitement capables de repérer n'importe quelle erreur tactique évidente, ou même stratégique (sa proposition de coup d'un fou fianchetto par exemple), et cela que le joueur soit un amateur comme moi ou bien un joueur de niveau international;

Je dirais donc que le dernier Fritz 16, avec la toute dernière interface Chessbase, est un outil parfait pour analyser ses propres parties.

Du coté de ChessOK (ancien convekta) , il existe le logiciel ChessKing, avec moteur Houdini 2 , d'un tarif très avantageux, qui permet aussi d'analyser très bien ses propres parties dans une interface agréable, et avec une énorme base de parties de maitres.

Je déconseille fortement le logiciel Chessmaster pour analyser les parties … il raconte souvent n'importe quoi avec des phrases en clair ..mais par ailleurs Chessmaster est vraiment très agréable à jouer avec les profils d'adversaires enregistrés, il reste mon logiciel de jeu récréatif préféré sur ordinateur.

cordialement.






Bonjour Thierry. Merci pour ce retour. Je vais voir ce que je trouve d autre sur les moteurs que tu cités. Fritz semble être une valeur sûre.


Le dernier Stockfish 10.
Simple et gratuit.
Pourquoi se compliquer la vie?


oui bien sûr , Stockfisch est un excellent logiciel d'échecs, mais c'est que l'on appelle un simple "engine" , c'est à dire un calculateur de coups. Pour fonctionner, il a besoin d'une interface graphique , qui offre à l'utilisateur toutes les options conviviales de jeu , comme les analyses par exemple.
certes il existe des interfaces gratuites comme Arena , mais à mon sens , l'interface de jeu de chessbase , vendue sous le nom commercial de Fritz (qui est en réalité lui aussi un engine) reste l'interface de jeu la plus agréable à utiliser au quotidien.

Et puis avec le récent Windows 10 64 bits, il vaut mieux éviter les vieilles interfaces de jeu datant de Windows 32b >XP ou seven ... c'est pour cela que je considère que Fritz 16 est un excellent choix .


midi, le
J'aurais bien aimé donner des conseils sur l'achat d'interfaces, de modules de jeu et d'analyse mais il me paraît difficile de donner des conseils actuellement. Peut-être est-ce dû à la période de changement de Windows 7 vers Windows 10 avec ses lots de déboires, à l'arrivé d'une nouvelle IA à base de moteurs neuronaux, à la baisse d'activité remarquée sur les sites à ce sujet.

Ne sachant pas trop quoi faire, j'ai réalisé l'acquisition de Stockfish 10, Komodo 13.02, Houdini 6 pour avoir les trois meilleurs mondiaux et j'utilise actuellement les interfaces Arena 3.5.1, Aquarium 2018 (il paraît que le 2019 est bogué), Fritz 15 et Chessbase 14 (Fritz 16 et Chessbase 15 sont uniquement en 64bit, adieu donc les modules Chessbase de type .eng). Fritz 15 et Fritz 16 ne sont rien d'autre que Rybka mais ce n'est pas un défaut.

Il est bon de savoir qu'il faut au minimum 4 cores pour faire tourner un module actuel dans de bonnes conditions, surtout pour Komodo 13.02 et Houdini 6 comme le précise leurs auteurs car la puissance de leurs moteurs nécessite de l'énergie. Effectivement, sur deux cores, les versions antérieures gagnent ! Pour l'analyse infinie, un core ne représente pas un problème mais c'est loin d'être le cas pour les analyses automatiques de parties complètes. En ce dernier cas, plus on a de cores, mieux on se porte car on peut diviser le temps de réflexion total de la partie par le nombre de cores (en pratique, si on multiplie le nombre de cores par 2, on peut diviser en conséquence le temps de réflexion par 2). Les anciens modules Fritz développés par Frans Morsch jusqu'à la version 13 incluse percutent et permettent des analyses complètes avec des temps de réflexion très courts.

Pas simple en ce moment pour se poser dans une interface...


je suis surpris de lire que fritz 16 ne peut fonctionner qu'en 64 bits et ne reconnait pas les "moteurs engine " 32 bits.

Je penserais plutôt que même sous Windows 10 64bit, il est possible de choisir d'installer la version 32 bits ou 64 bit du logiciel Fritz … et que les deux fonctionneront …
maintenant est ce que sous une installation fritz 64 bit , on peut installer des moteurs UCI 32 bits en .exe , je pense que c'est aussi sans doute possible…
espérons que Patrick , l'expert Fou du roi, passera par le forum pour éclairer nos lanternes.

cordialement


midi, le
@thierrycatalan : Je viens d'installer Fritz 16 en 32 bit et tous les modules .eng sont filtrés à l'exception de Fritz 13 ! On ne voit plus que de l'UCI à l'horizon en 32 et 64 bit. On peut remarquer que, depuis peu de temps, Fritz est livré en UCI alors qu'il était de type .engine, un format apparu en 2006 avec la série 6 des modules Chessbase après le format de type .eng. On peut donc dire qu'il n'y a plus de différence dans la pratique entre les version 32 bit et 64 bit en dehors du fait qu'il soient compilés pour Windows 32 bit et non pas 64 bit. Une tendance actuelle assez sérieuse est l'abandon définitif du système 32 bit (un exemple avec Linux Ubuntu de Canonical qui vient d’abandonner la version 32 bit). Déjà, en 2014, Microsoft voulait lancer le fameux Windows 9 en 64/128 bit, de quoi aller sur Mars !




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité