France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 20 août 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


De JCM à BK par Reyes le  [Aller à la fin] | Actualités |
Tout le monde le sait, la critique est aisée, mais l'art est difficile. Cependant, tout n'a pas pu être négatif dans les présidences successives à la Fédération Française des Échecs. Les présidents de la FFE des 10 dernières années ont tenté d’œuvrer au mieux, avec plus ou moins de succès et pour une fois il serait bon pour l'histoire, comme pour la mémoire, de témoigner des mesures positives qui vous ont marquées voire servies, et rappeler l'équipe qui les a mises en place. La nouvelle génération pourra ainsi connaître l'origine des évolutions à la FFE. À vous de jouer... Et soyez positifs :)


Pour ma part, j'ai toujours une pensée de reconnaissance pour Jean-Claude Loubatière .
il m'a transporté dans sa propre voiture pour participer au collège au championnat académique dans les années 75....car je n'avais aucun moyen de m'y rendre...
c'était la première fois de ma vie je voyais une compétition d'échecs en dehors de mon collège.... et aussi des gamins bien plus forts que moi, alors que j'avais appris le jeu depuis un peu plus d'un an... ! rires.

Cela se passait bien longtemps avant qu'il n'aide avec d'autres personnes dévouées, bénévoles, au développement de plusieurs clubs en Languedoc Roussillon, et ne devienne bien plus tard président de la Fédération.

Son dévouement, sa passion et son amour sincère pour le jeu d'échecs étaient réels , il a fait un énorme travail de fond pour développer les échecs auprès de la jeunesse, avec les moyens (modestes) à sa disposition.

Mais je suis peut-être hors sujet, s'il ne faut parler que de la période 2009 -2019 ! rires
Mais comme Kasparov dans "my great Predecessors" n'oublions pas les pionniers et les "anciens".


Oui, d'accord avec Thierry, les grandes réformes datent de Loubatière. Le top 16, le top jeunes, le championnat de France jeunes, l’organisation des différentes directions etc. Cela a été l'âge d'or de la FFE à mon avis.


On peut regretter la présidence de Jean-Claude Loubatière et ses grandes réformes comme l'a souligné docPipo. La période qui suit ressemble à un ronronnement un peu terne, sans mesure forte, d'ailleurs je ne saurais plus vraiment dire qui a pris la suite. Jean-Claude Loubatière ne faisait pas que gérer la FFE, il avait une stratégie et mérite notre respect à tous


Renan, le
Bon docteurpipo rappelle tout ce qui a était fait par le président Loubatiere.... aujourd'hui la FFE est une fédération de 60000 licenciés environ...
Avec tous ses bénévoles...ce n'est pas rien et le travail réalisé est extraordinaire vu le peu de moyens financiers (il faudrait pouvoir comparer à une autre fédération de 60.000 licenciés)...
Quels ont été les réalisations des présidents de Jcm à BK?... je ne sais pas...qu'est ce qui a marché ?....ou pas?...peut être peux tu nous en dire plus Reyes?....(est ce que le nombre de licenciés augmentent?)....



Escacs, le
Très bonne idée ce poste Reyes, quel sage ce Reyes...on ne vas pas attendre les 200 commentaires cette fois...


Je ne suis dans le monde des Echecs que depuis une quinzaine d'années et je n'ai donc pas connu la présidence de JC Loubatière. Les présidents élus depuis avaient tous de bonnes idées et étaient sûrement au départ sincères.
Le problème c'est qu'ils ont souvent été rapidement rattrapés par un quotidien souvent opaque lié à plusieurs facteurs. Certains ont été mal entourés, pas assez organisés, dépourvus de sponsors et de carnet d'adresses, butant parfois de façon inexpliquée sur certaines réformes pourtant évidentes.
Mais tous se sont heurté à des problèmes extérieurs à la Fédération liés aux éternels débats existentialistes sur les Echecs, sur le manque de reconnaissance de cette discipline et sur sa difficulté à pénétrer le monde de l'enseignement. Je ne connais pas en effet un autre sport qui ait sans arrêt à se justifier.
Le nombre de licenciés est une chose, mais je connais des sports qui en comptent bien moins mais qui bénéficient de beaucoup plus de respect et de considération de la part des décideurs.
Des efforts sont certes consentis, des conventions signées ici et là. Mais si derrière cela ne suit pas, quel réel bénéfice pour les Echecs, discipline pourtant bon marché et facile à organiser ?
Enfin, tous les licenciés de base, dont je suis, constatent que nombre de mandats présidentiels sont pollués par différentes affaires, internes ou externes à la fédé, qui nuisent grandement au dynamisme et aux grands projets affichés lors des campagnes électorales.
Les Echecs pourront-ils enfin un jour sortir de cette spirale négative ?



Enlever la féminine obligatoire de N3->positif. Dommage de ne pas aller plus loin.
Étrangement, les stats de féminines ne sont pas écroulées suite à cette mesure, qui était faite à l'origine pour avoir plus de féminines.




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité