France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 20 avril 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Ces joueurs qui jouent n'importe comment par galvin le  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour avez vous déjà été confronté à des joueurs qui jouent n'importe comment ?

bien sur, je parle pas des débutants,mais des joueurs confirmé, qui le font volontairement,

c'est à dire attaque à tout va même si ya aucune attaque mépris de sa structure de pion, sacrifice bidon

comment vous réagissez face à ces énergumènes ?


Personnellement, à mon petit niveau :

- Je prends mon temps : si l'attaque et/ou le sacrifice est bidon, cela vaut la peine de réfléchir longtemps pour trouver une réfutation "claire".

- J'essaie de rendre le matériel en plus pour obtenir l'initiative à mon tour. Généralement ce genre de joueurs détestent défendre.

-J'essaie de rester calme et ne pas me laisser submerger par le stress. Ce n'est jamais agréable de se prendre une attaque même douteuse. Quelques exercices de respiration sont les bienvenus.

-J'essaie de ne pas penser au résultat de la partie : dans ce genre de situation on se voit déjà gagner (si on est optimiste) ou perdre (si on est pessimiste),ce qui est néfaste pour notre jeu : généralement on joue trop vite dans le premier cas, trop lentement dans le second. j'essaie donc de trouver les meilleurs coup sans me prononcer sur le résultat possible.


domi, le
La question est sans fondement réel car il faut jouer la position:

1) Si il n'y a pas d'attaque envisageable et que le gars envoit tout, il y a juste à calculer et encaisser en étant patient pour gagner la finale.

2) Le sacrifice n'est bidon que si on le réfute sinon ..... il n'est plus bidon du tout

Si le sacrifice est bidon, encore faut-il le prouver et dans ce cas il faut être le meilleur.

Compliquer le jeu et est un principe élémentaire du jeu: quand stratégiquement c'est perdu, il faut bouleverser l'équilibre, et donc prendre des risques et moins se préoccuper de la structure et du matériel (donc éventuellement pratiquer des sacrifices bidons pour induire en erreur).



Après les parties les GM se rendaient souvent compte que les sacrifices de Tahl étaient toujours justifiés par la complexité provocant des erreurs de calculs mais souvent ne l'étaient pas en terme de réalité échiquéenne ... "sacrifices bidons"

Bon pardon si je ne suis pas clair, c'est ma première intervention sur ce forum, je suis ému ...



C'est très clair Domi mais le nom du 8ème champion du monde ne comporte pas de h, qui en modifierait la prononciation. Mikhail Tal donc :)


Meteore, le
A vrai dire tout le monde joue n'importe comment , c est à dire fait régulièrement des erreurs.
plus on s'élève dans les classements moins on fait d'erreurs.


Pour commencer, la terminologie "jouer n'importe comment" me propose problème.
Il n'y a pas "une bonne façon de jouer".
Je ne compte plus les gens que j'ai arnaqués, et qui après la partie voulaient m'expliquer la stratégie, ou "les échecs corrects". Bien souvent, on a surtout passé la post-mortem à faire l'inventaire de tous les éléments tactiques qu'ils ont raté, avec des échanges du genre :
- Lui : "Ta structure de pions est mauvaise"
- Moi : "Oui mais tu as un roi faible, et une série de coups forcés à trouver si tu veux survivre ; tiens encore 15 coups, avec la pendule qui tourne, et si tu joues correctement par la suite tu pourras exploiter ma structure".


Les échecs sont un jeu tout ce qu'il y a de plus concrets. Tous les principes ne servent à rien si des aspects concrets de la partie indiquent qu'il faut les ignorer.

Souvent, les mecs arc-boutés sur leurs pricipes sont tout simplement mauvais en tactique, ou trop flemmards pour calculer durant la partie.


Chemtov, le
@benvoyons : Prononciation en quelle langue ? On trouve exceptionnellement ce mystérieux h en espagnol :
http://www.ajedrezdeataque.com/04%20Articulos/01%20Tal/Tahl.htm


Meteore, le
plutôt d'accord avec Jonorigolo


Meteore, le
d'ailleurs parfois on peut considérer que l'adversaire joue "n'importe quoi" selon ses propres critères alors qu'en fait il a une compréhension supérieure.

je me souviens que vers 16 ans , deux ans après avoir commencé les échecs , je joue contre un joueur ayant environ 250 points elo de plus que moi. Je joue Db3 attaquant le pion b7 et il répond Db6 ce que je n'avais absolument pas envisagé. Je me dis "c'est bizarre , il n'a pas appris que les pions doublés c'était mauvais????" donc je prends (Dxb6) en me disant que même s'il n'y a plus les dames j'ai toujours une petit "plus" ayant infligé des pions doublés à mon adversaire.

Ce n'est que plus tard que j'ai compris que la règle des pions doublés comme la plupart des règles n'était que relative....




Chemtov, le
Effectivement, cela pourrait être le sujet d'un fil. Le ''n'importe quoi'' qui n'est pas ''n'importe quoi''. Par exemple, je viens de commenter une petite partie ( pour mon canard local ) qui commence comme ça :

1.d4 d5 2.Bg5 f6 3.Bh4 Nh6 4.Nf3 Nf5 5.Bg3 h5 6.Bf4 g5 7.Bc1 g4 8.Ng1

D'abord qui a joué n'importe quoi ? Les blancs, les noirs, les deux ?


Je me souviens d'avoir joué contre Gilles Mirales (en simultanée 10 échiquiers) ...
il a vraiment joué n'importe quoi !!!
1. b4 au premier coup !!
....suivi d'un double fianchetto
Il m'a massacré en 35 coups....

Sinon, il y avait aussi à cette époque Marc Santo Roman, qui balançait rapidement avec les noirs du pion f5 (contre pion roi ou pion dame...pas d'importance !) ... et il gagnait ainsi très souvent !!
encore du n'importe quoi vraiment ! rires.

Et on rencontre encore quelques Gambit Roi meurtriers en compétitions ... encore du n'importe quoi ??




Chemtov, le
Oui. Galvin devrait nous donner quelques exemples ( des parties ) de ce qu'il juge être ''n'importe comment'' ou ''n'importe quoi''.


Un de mes pires souvenir de partie, c'est d'avoir gagné un cavalier au 4ème coup contre un 2000 elo passablement désinvolte du fait de mon faible classement, et de m'être fait mater par la suite sur une attaque inexistante. Il jouait vraiment n'importe quoi !

Mais quelques années plus tard, l'un de mes meilleurs souvenir de parties, c'est d'avoir donné un fou au 10ème coup d'une partie par désinvolture face à un adversaire moins bien classé. J'ai monté une attaque impressionnante mais complètement bidon, il a paniqué et j'ai gagné.

Comme quoi jouer n'importe quoi...


Bellamy, le
Moi, ceux qui m'énervent, ce sont les énergumènes qui jouent volontairement mieux que moi…


Orouet, le
Moi, je joue n'importe comment, et ceux qui m'énervent ce sont ...


elkine, le
Ce fil me rappelle un poème de la grande époque d'FE.

Comme je rencontrais des lignes impossibles
Je ne me sentis plus guidé par l'E.C.O
Des gambiteurs ignares, avec mon roi pour cible
Nonobstant la couleur me plombaient ma théo.



Meteore, le
On dirait du Rimbaud ?!
(Club de charlevilles Mézières...dans les Ardennes )


Chemtov, le
Ils devaient jouer des débuts indiens.


Meteore, le
Quand on y repense ce poème est un sommet de l art mondial exprimé par un très jeune voyant qui pourtant n avait jamais vu la mer s étant contenté de lire Jules Verne.


galvin, le
ok je vois de toute façon ça fait partie des échecs, merci de mettre la vérité en face.

du coup je change un peu de sujet

avez vous assisté à des parties de fou ? moi oui, par exemple comme une partie avec Roi et cavalier contre Roi et cavalier et 2 pions et ben le joueur avec les 2 pions se met à faire plusieurs coups impossible inespéré pour l'autre

ou 2 parties ou les joueurs laissent leurs roi en Échecs et finissent leurs partie sans remarquer hihi.. en n3

j'en ai fait des belles moi aussi comme rater 2 fois un mat en 1 et le voir la 3ème fois heureusement( mon adversaire avez pas vu hahah)

les échecs ça peut être comique




AD, le
Tout en respectant ces joueurs, au niveau international, je citerais Jovaba, Rapport et parfois Nepomniachtchi.
Je conseille donc de regarder des parties analysées de ces joueurs pour voir comment ils ont pu être contrés.


Renan, le
Il n'y avait pas une légende qui disait que Fischer traînait sur Internet et jouait h4 ou un truc comme ça?


El cave, le
C'est une ouverture qu'on ne trouve qu'en Amérique
Et que là-bas on appelle le début indien
Mais c'était un peu le notre
Il y a un an, un siècle, une éternité.


Chemtov, le
Ce qui, par ailleurs, est tout à fait faux, Joe El cave !


Excellents les pastiches !


ref Elkine !

Magnifiques paroles poétiques !!
je me régale encore à les relire !!




El cave, le
Bon, essayons autre chose alors :

f8
Toi qui ne veux rien dire
Toi qui viens en b4
Et puis toi qui me cloues

Fou,
Que nous sortions ensemble
Toi que les noirs échangent
Au bout du cinquième coup





Chemtov, le
Variante Duras ?


elkine, le
non c'est pas ça


Chemtov, le
Non. Bien sûr. Je pensais plutôt à une dame.


El cave, le
Tout à fait, je ne suis pas de ceux qui pensent que Moreau s'évite, Chemtov.


Le bateau ivre et Voyelles, bande d'incultes !


Meteore, le
@Grande Sorcière : à mon avis aucun rapport avec voyelles , ni dans le rythme ni dans les sonorités...


A propos de jouer n'importe quoi, quelqu'un comprend pourquoi Carlsen a rendu la colonne a dans sa partie contre Mamedjarov par Txa8 au lieu de doubler les tours ?


En effet. La première fois je tournerai sept fois autour de mon clavier... ;-)


Chemtov, le
@grandesorcière: Vous n'aviez pas saisi ma référence aux indiens/peaux rouges ?


Et non. Mais ayant grandi à Charleville j'ai été pris du reflexe compulsif de traiter tout le monde d'incultes ;-)




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité