France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 10 décembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


La revue Europe-Echecs N°696 – Mars 2019 : La longévité aux échecs par Europe Echecs le  [Aller à la fin] | Actualités |
Notre éminent collaborateur le Grand-Maître Vassily Ivanchuk fête ses cinquante ans le 18 mars avec un parcours et un palmarès remarquables. Il a accumulé les titres, champion Junior de l’URSS en 1985, champion d’Europe Junior en 1987, 1er ex æquo du championnat du monde Junior en 1988, devancé au départage par le Français Joël Lautier. Il se voit décerner le titre de Grand-Maître cette même année.

En 1989, il devance Karpov et remporte pour la première fois un tournoi international prestigieux, Linares considéré comme le Wimbledon des échecs. Puis Tilburg en 1990, en compagnie de Gata Kamsky et, en 1991, il remporte à nouveau Linares où participent 8 des 10 meilleurs mondiaux. Il se distingue en battant à la fois Karpov et Kasparov qui régnaient en maître au sommet de l’Olympe échiquéen. Ivanchuk est bientôt présenté comme le dauphin du champion du monde Garry Kasparov. La même année, il participe au cycle des Candidats au titre mais se fait éliminer en quart de finale par Arthur Jussupov.

Il faudra attendre 2002 pour que Vassily Ivanchuk parvienne en finale du championnat du monde FIDE. Après avoir éliminé Vishy Anand, il part largement favori face à son compatriote Ruslan Ponomariov. Mais, surprise, il s’incline sans avoir gagné une seule partie. (-2 =5) Ivanchuk ne retrouvera pas une telle opportunité pour conquérir le titre mondial mais conservera sa place dans le « Top 10 » pendant plus d’une décennie en remportant de nombreux tournois et un titre de champion du monde de blitz en 2007 et celui de champion du monde de parties rapides en 2016 devant Alexander Grischuk et Magnus Carlsen. Ce mois-ci vous le retrouverez aux commentaires dans sa partie contre le jeune MI américain Kavutskij à Gibraltar avec un jeu créatif et toujours aussi tranchant.

Un coup de chapeau à Magnus Carlsen qui remporte le premier grand tournoi fermé de l’année, le « Tata Steel 2019 ». Magnus, après son match difficile contre Caruana, avait déclaré que s’il avait perdu le titre mondial il aurait renoncé à poursuivre sa carrière. Cela paraît un peu tôt pour un jeune homme de 28 ans en pleine possession de ses moyens. Par contre, Vladimir Kramnik, 43 ans, tombeur de Kasparov en 2000, jette l’éponge et ne participera plus aux compétitions au plus haut niveau. Kramnik m’avait confié, en parlant de Viktor Korchnoï, qu’il restera probablement le dernier joueur ayant pu conserver une telle force au-delà de 70 ans. De nos jours, ce genre d’exploit ne lui semble plus concevable. Jouer contre les meilleurs mondiaux nécessite une telle énergie et un tel travail préparatoire que la plupart des joueurs de plus de quarante ans ne sont plus en capacité de le faire, même assisté par les meilleurs ordinateurs. Il faut relever que plus de la moitié des joueurs du « Top 10 » ont moins de trente ans. Saluons l’exception qui confirme la règle, l’ex-champion du monde Vishy Anand, bientôt quinquagénaire et qui fait mieux que résister avec une 7e place au classement mondial.

Bonne lecture en retrouvant vos chroniqueurs réguliers et passionnés qui commentent et analysent une actualité internationale toujours très abondante avec notamment les tournois de Wijk aan Zee et Gibraltar.

Georges Bertola
Rédacteur en chef de la revue Europe-Echecs
https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs-detail.html?id=664

Le sommaire de la revue Europe-Echecs de Mars 2019

— Actualités en Blitz  Spécial Vladimir Kramnik
— Tata Steel Chess Wijk aan Zee : Magnus Puissance 7 vu par Igor-Alexandre Nataf, Interview et analyse de Laurent Fressinet, Peter Heine Nielsen et Vishy Anand à l’analyse
— Festival de Gibraltar Artemiev, la surprise de Russie, reportage de Romain Edouard, arbitrage commenté : interview et analyse de Laurent Freyd, Vassily Ivanchuk à l’analyse
— Emmanuel Bricard - La trajectoire d’un GMI français Interview et analyse d’Emmanuel Bricard
— Spécial « Le Joueur du Mois » : Vladimir Kramnik – La retraite d’un géant, Vladimir Kramnik et Igor-Alexandre Nataf à l’analyse
— Fédération Française des Échecs - Le Cahier de la Fédé.

Les Rubriques du Mag’

— Faites-Vous la Main : les 18 combinaisons du mois – Spécial Magnus Carlsen par Bertrand Valuet
— Féminines en Or : Khademalsharieh-Donchenko - Un contre-jeu illusoire par Susan Polgar 8e championne du monde
— Théorie & Tendances à Wijk aan Zee par Igor-Alexandre Nataf
— Le Cahier de Marc Quenehen – Entraîneur Ligue Île-de-France, Structure Stonewall
— La Créativité aux échecs : Ivanchuk-Kavutskiy - L’attaque sur les roques opposés par Vassily Ivanchuk
— Finales Inoubliables : Vladimir Kramnik – Le dernier chant du géant par Darko Anic
— Dans le Rétroviseur : Les réfugiés de l’Olympiade de Buenos Aires par Georges Bertola
— Annonces de tournois
— Abonnement/Ours

La revue Europe-Echecs N°696 – Mars 2019 : La longévité aux échecs — https://www.europe-echecs.com/la-revue-europe-echecs-detail.html?id=664 — Le magazine d'échecs Europe-Echecs fête ses 60 ans. Europe-Echecs est la plus ancienne revue d'échecs française toujours en parution... Merci à tous pour votre soutien et votre fidélité !

Abonnement à la revue Europe-Echecs : 6 mois = 34,95€ — 1 an = 59,95€ — 2 ans = 118,95€
https://www.europe-echecs.com/abonnement.html
Voir un exemplaire gratuit de la revue "en ligne" sur https://www.europe-echecs.com/mag/html5/683FR/index.html

Jouez aux échecs en direct avec « Simple Chess version 5 » ! Interface complète : Prémove, Gestion des amis et joueurs censurés, présentation des coups joués et téléchargement du pgn en fin de partie, mode plein écran, personnalisation avec 14 échiquiers et 25 types de pièces, tournois... https://www.europe-echecs.com/jeu-direct.html


Renan, le
Page 37:les cahiers de la fédé ; objectif Paris 2024!c'est un peu raté,non?


J ai beaucoup aimé le reportage sur E.Bricard qui etait un de mes joueurs préférés quand j ai commencé à jouer "à la pendule" . Ses parties sont pleine d'idées surprenantes toujours pleines d imagination creatrice...et il est très très fort en defense pour trouver des solutions vraiment surprenantes.
Avec SantoRoman ce sont les deux joueurs français qui m'ont fait decouvrir la beauté de ce jeu , celle de la lutte des idées venues de l inspiration pure devant l'échiquier .


Tout-à-fait d'accord avec thierrycatalan .
L'article est très intéressant, comme le personnage : un véritable passionné, qui a une approche très lucide sur son activité professionnelle.
BRICARD semble être quelqu'un de simple et modeste, avec un regard distancié sur le jeu. Un profil plutôt rare et plaisant !

J'en profite pour suggérer à Georges Bertola et EE d'offrir une tribune plus large à ces anciens champions, qui nous apporteraient leur regard et analyses sur le monde des échecs .
Je pense à des joueurs comme HAIK, SANTO-ROMAN, SERET, les frères ROOS, etc., qui ont connu la période pré-ordi.

A titre personnel, je regrette aussi l'absence des commentaires de parties de Roland WEILL, qui m'ont toujours fait beaucoup rire par le passé. (L'humour fait souvent défaut à la revue)


El cave, le
Il intervenait de temps à autre sur ce forum il y a quelques années, c'était toujours intéressant de le lire du reste.


A propos de kramnik , j'ai remarqué la petite phrase de Karpov dans la revue, qui espère que Kramnik reviendra à la compétition dans quelques temps, lorsqu'il aura retrouvé une certaine stabilité dans sa nouvelle vie de retraité...

Karpov sait de quoi il parle lui qui n'a jamais renoncé à jouer des parties "sérieuses" depuis 25 ans ... et il en a joué de magnifiques contre les meilleurs !

j'espère bien que Kramnik prendra plutôt exemple sur Karpov, que sur kasparov, maintenant qu'il est officiellement retraité, et que l'on le reverra sur l'échiquier de temps en temps...




El cave, le
C'est très personnel ce genre de décision, certains joueurs ne conçoivent de jouer qu'en étant compétitifs, d'autres ne peuvent se passer de jouer même en sachant qu'ils ne leur est plus possible de rivaliser avec les nouvelles générations faute de l'énergie suffisante.
Je ne suis pas vraiment surpris que Kramnik ne continue pas, c'est quelqu'un qui vit les défaites vraiment mal, j'ai le souvenir de lui quasi dévasté après une faute en zeitnot contre Kasparov en rapide, sa frustration était palpable.



Meteore, le
je pense que les echecs vont leur manquer , à mon sens Kasparov et Kramnik vont revenir dans quelques années...par exemple pour un championnatdu monde veteran ou un bundesliga




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité