France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lundi 25 mars 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Est ce que les GM's actuel connaissent moins bien les finales que les anciens?? par mikenas2001 le 21 octobre 2018  [Aller à la fin] | Finales |
ces derniers temps,il m'arrive de lire que certaines parties se soldes par la nulle ou sont perdues parce que une suite ou une manœuvre connu a été oublié en finale!!
J'avoue moi même modeste joueur, j'ai longtemps négligé les finales plus accès sur les ouvertures ou les combinaisons. J'ai décidé me m'y remettre à coup d'une 1/2 h par jour je regarde des finales standards ou celle du grand Capablanca eh bien on peu le croire ou pas mais j'aime ça c'est pas toujours faciles à comprendre mais avec la répétition ça rentre. Du coup ma question dans le titre du sujet est ce que trop de prépa en ouverture on néglige pas l’essentiel => les FINALES!!


benvoyons, le 21/10/2018 - 11:46:51
Y a pas que les finales que tu as longtemps négligé lol.


thierrycatalan, le 21/10/2018 - 12:07:52
il me semble que votre message initial mélange deux sujets très différents :
- La connaissance des finales par les GMI actuels par rapports aux anciennes générations.
- l'importance de connaitre les finales basiques pour un joueur de club

Indiscutablement l'informatique et les finales de 6 pièces ou plus résolues de manière exhaustive sont vraiment une avancée incroyable .
quand on compare les bases informatiques de finales avec la connaissance humaine " des célèbres livres de André Cheron) on comprend bien le fossé entre les deux époques...
André Cheron réfléchissait aux finales... les GMI regardent et apprennent comment joue mathématiquement et logiquement le logiciel .

les règles du jeu ont changées : les ajournements obligeaient les anciens GMI à étudier les finales pratiques pendant des dizaines d'heures... avant , pendant et après la partie ! rire.

Enfin pour les joueurs de club , je suis mal placé pour parler des finales , je les perds même quand j'ai deux pions de plus !!





Badisse, le 21/10/2018 - 12:15:52
A mon avis le joueurs actuels connaissent leurs finales jusqu'au bout des ongles. Ils ont des entraîneurs, travaillent plusieurs heures par jour, et même si l'ouverture consomme 80% de leur temps, ils n'ont de cesse de revoir les finales de façon exhaustive.


benvoyons, le 21/10/2018 - 12:43:00
@Mikenas: Si tu veux travailler les finales je peux te conseiller "La stratégie dans les finales" de Shereshevsky. Un classique, très digeste pour un livre de finales!



JR_Koch, le 21/10/2018 - 13:30:54
@ Badisse : on a de multiples exemples, y compris récents, démontrant le contraire. Pour certains joueurs du moins, et ceci jusqu'au plus haut niveau.


Barbusse, le 21/10/2018 - 17:23:26
Par le passé, revoir sa technique de finale pendant les ajournements ajoutait grandement à la qualité des fins de partie...
C'était donc en partie normal de voir moins d'erreurs.


Chemtov, le 21/10/2018 - 20:26:47
Sujet très compliqué. Il faudrait définir et/ou préciser les termes ''finales'', ''GM'' et ''anciens''.


thierrycatalan, le 21/10/2018 - 21:00:04
Bonjour Chemtov,
en ce qui me concerne, le terme "ancien" GMi concerne un joueur qui a obtenu le titre en étudiant les informateurs en 5 volumes papier plutôt qu'un DVD de Chessbase ! rires . c'est à dire né dans les années 60.
Pour résumer, avant la venue des bases de données informatiques parties , de Fritz , et les finales de Nalinov à plusieurs pièces.




Reyes, le 21/10/2018 - 21:01:41
[Event "IOM chesscom Masters 2018"]
[Site "Douglas"]
[Date "2018.10.21"]
[Round "2"]
[White "Anand, Viswanathan"]
[Black "Hess, Robert"]
[Result "1/2-1/2"]
[ECO "C16"]
[WhiteElo "2771"]
[BlackElo "2574"]
[PlyCount "156"]
[EventDate "2018.10.17"]
[EventType "swiss"]
[EventCountry "GBR"]
[Tiebreak "Sonneborn-Berger (Swiss)"]
[SourceTitle "playchess.com"]
[Source "ChessBase"]
[SourceQuality "1"]

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Nc3 Bb4 4. e5 Qd7 5. Bd2 Ne7 6. f4 b6 7. Nb5 Bxd2+ 8. Qxd2
Ba6 9. a4 O-O 10. Nf3 c6 11. Nd6 Bxf1 12. Rxf1 c5 13. Qe3 cxd4 14. Nxd4 Nbc6
15. Nxc6 Qxc6 16. c3 a6 17. Kf2 Nc8 18. Nxc8 Rfxc8 19. Rfd1 b5 20. axb5 Qxb5
21. Rd2 Rc4 22. Kg1 Re4 23. Qf2 a5 24. h3 g6 25. Re1 Rxe1+ 26. Qxe1 a4 27. Rf2
a3 28. bxa3 Rxa3 29. Rf3 Qa5 30. Qe3 Qa7 31. Qxa7 Rxa7 32. g3 Ra2 33. Rf2 Ra3
34. Rc2 d4 35. cxd4 Rxg3+ 36. Kf2 Rxh3 37. Rc8+ Kg7 38. Rd8 Rd3 39. Ke2 Ra3 40.
d5 exd5 41. Rxd5 h5 42. Rd7 Kf8 43. Rb7 h4 44. Rb6 Ke7 45. f5 gxf5 46. Kf2 h3
47. Rf6 h2 48. Kg2 Rh3 49. Kh1 Rh5 50. Ra6 f4 51. Rf6 Rxe5 52. Rxf4 Rh5 53. Rf3
Ke6 54. Ra3 f5 55. Ra6+ Ke5 56. Ra5+ Kf4 57. Ra4+ Kg5 58. Ra3 Rh8 59. Rb3 f4
60. Ra3 Kg4 61. Rb3 Re8 62. Kxh2 Re3 63. Rb8 Kf3 64. Ra8 Kf2 65. Ra4 f3 66. Ra1
Re8 67. Ra2+ Re2 68. Ra8 Rb2 69. Ra1 Rc2 70. Kh3 Rd2 71. Kh2 Re2 72. Ra8 Kf1+
73. Kg3 f2 74. Kf3 Re7 75. Ra1+ Re1 76. Ra2 Kg1 77. Rxf2 Rf1 78. Rxf1+ Kxf1
1/2-1/2

Une bonne occasion de trouver une réponse...


elkine, le 21/10/2018 - 22:30:49
Daulyte et Donchenko jouent dame contre tour en ce moment


Chemtov, le 22/10/2018 - 00:49:43
@Reyes : Non... je n'ai pas vraiment trouvé de réponse. On peut dire qu'Anand n'a pas réussi à éviter cette finale inférieure. Mais ensuite, on ne voit pas bien comment Hess aurait pu jouer mieux. Il n'a joué aucun coup extraordinaire et Anand a défendu très classiquement, en simplifiant jusqu'à cette finale avec les pions h et f qui, elle même, semble mener forcément à la finale de tour et pion f contre tour ( plus facile à défendre car c'est le pion f, avec la ''checking distance'' latérale et le passage du roi en h3 ). Bon... je pense que si on avait inversé les couleurs on aurait eu la même partie ( et même avec des joueurs aux classements beaucoup plus bas ).

@thierrycatalan : Pensez vous que Kramnik, Svidler ou Topalov ont étudié avec des DVD ? J'ai souvenir d'un cours au club, il y a quatre ou cinq ans par un jeune GM géorgien ( à 2600 ) qui m'avait étonné, car il nous montrait des parties de Steinitz et Blackburne en faisant référence aux livres ( en papiers !) de finales d'Averbach et aussi de Smyslov et Löwenfish.

Non, mes questionnements concernaient les différences de niveaux entre GM. Une anecdote : Janos Flesch, GM hongrois rencontre Korchnoi et lui dit :'' Bonjour, collègue ! ''. Et Korchnoi lui répond '' Ah, non ! Vous, vous êtes collègue de Damjanovic, pas de moi !''. Bon... C'était Korchnoi... égal à lui-même... A une autre époque. Mais aujourd'hui on peut aussi se demander si Ushenina a le même titre que Carlsen. Et inversement, alors que l'on constate souvent un fossé entre des 2700/2800 et des 2500 dans le milieu de jeu, je ne suis pas sûr que tous les ''petits'' GM soient plus faibles en finale que certaines grosses pointures. Je pense que cela dépend de la culture des joueurs et qu'il est difficile de catégoriser.

Et puis de quelles finales parle-t-on ? Des positions plus ou moins théoriques avec très peu de matériel ou des positions qui se traitent encore comme de vraies parties entières avec des manœuvres et parfois des plans en plusieurs étapes ?

Concernant les ajournements (Barbusse, 17h23), c'était il y a bien longtemps ! Et ces ajournements survenaient au 40ème coup, souvent très loin de vraies finales. Je crois que le vrai problème actuel, c'est plutôt la réduction du temps de réflexion. On fait vraiment tout pour que les parties se terminent de manière bâclée !




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité