France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Friday 02 December 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Meilleur livre de parties de Karpov ? par ins12660 le  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour à tous,

Je souhaite acquérir un livre de parties de Karpov.
J'ai déjà pour Kasparov les "Stohl", les 200 parties d'Alekhine et les 100 meilleures parties de Spassky.
Quels sont vos propositions sur des recueils de parties de Karpov, analysées par lui-même ou par un tiers ? Merci.


-"Anatole Karpov, parties choisies (1969-1979) " par Karpov , préface de Tal, Editions du Progrès, Moscou 1981

-"The Best of Karpov " par P.R.Markland ,Oxford University Press ,1975

Le 1er est particulièrement intéressant pour la préface de Tal (40 pages !), et les nombreuses photos présentées. 61 parties analysées.(de 1969 à 1979).

Le second est l'oeuvre d'un Maître britannique , très admiratif et passionné par son sujet .
75 parties sont analysées en profondeur(de 1967 à 1974). L'auteur nous donne aussi le tableau de la plupart des tournois remportés par Karpov entre 1968 et 1974 .


merci supergogol , malgré mes recherches , je ne connaissais pas ses références .


Chemtov, le
''Mes meilleures parties, mes analyses et commentaires'' Anatoly Karpov, Editions Garnier / Collection Librairie Saint Germain, 1982.
D'après une édition originale soviétique de 1978.

''101 glorieuses victoires'' Anatoli Karpov, Edition Economica 2009

J'ai énormément appris grâce au premier et je l'utilise encore beaucoup dans mes cours.


@chemtov , le premier livre est dur à trouver et cher ! as-tu un avis sur le second plus facile à obtenir ?


Chemtov, le
Un avis sur la qualité du contenu ? Forcément c'est très bien aussi, belles parties, bien commentées. Et le livre est plus plaisant à lire que l'autre de par sa présentation ( grande page aérée ). Mais personnellement, il ne m'avait pas beaucoup intéressé car, en 2009, je connaissais pratiquement déjà tout son contenu ( aussi trop lourd à trimballer dans mes cours ! ).


ok , alors je vais sans doute m'orienter vers celui là !
J'ai approfondi mes recherches et j'ai trouver aussi en vente "Karpov-Kasparov moscou 85" par Averbach , quelqu'un connait ce livre ?




Orouet, le
j'ai " KARPOV vers les sommets, 80 parties de Karpov " Jacques Le Monnier, Edition L'impensé Radical / librairie StGermain 1978

des parties entre 1967 et 1977


3 autres livres :
-"Karpov-Kortchnoi" Championnat du Monde 1978 par Jacques NEGRO , Hachette 1978

-"Championnat du monde Seville 1987"
par Denis Teyssou, Eric Birmingham, et Laurent Verat, Ed. Grasset-Fasquelle 1988

-"Les echecs, apprendre et progresser"
sous-titre: "20 conversations avec A. Karpov"
par Karpov , Ed. Economica, 1993


Merci à tous , du coup j'ai plus de choix .
Pour ceux qui ont ces livres qu'en pensez-vous ?



Krusti, le
Par hasard je me suis retrouvé aujourd'hui avec entre les mains ""Anatole Karpov, parties choisies (1969-1979) " par Karpov , préface de Tal, Editions du Progrès, Moscou 1981"
Coup de foudre.
Je l'ai feuilleté et j'ai trouvé la mise en page et quelques commentaires formidables et j'ai maintenant hâte de m'y plonger véritablement.
Cliché 1
Cliché 2


Préfacé par Michel Tal, donc. J'en déduis que la fabuleuse maison du Progrès était sise à Moscou et publiait directement en français. Précisait-elle que les droits de traduction, de reproduction et d'adaptation étaient réservés pour tous pays, y compris ceux (vassalisés) d'Europe Occidentale et (ceux impérialistes) d'Amérique du Nord ? Ou alors, le larcin n'avait cours que dans un sens ?


Krusti, le
Et aux limites du hors-sujet mais pour rester néanmoins dans le domaine des livres j'ai également palpé...


Fan de Karpov, je n'ai jamais trouvé d'ouvrage idéal. Si Anatoly a signé beaucoup de livres, il n'en a écrit aucun dit-on (les textes sont d'un GM américain je crois).
Du coup les commentaires sont parfois poétiques, mais jamais personnels et on n'atteint pas la qualité de parties de Fischer, Tal ou Kasparov.
On dit que l'ouvrage (ou les deux ?)de Karoliy est bon, c'est un auteur considéré donc à vérifier.
Par contre je recommande de prendre des parties qui dépassent les années 80, car la qualité de jeu s'est notablement élevée -et celle de Karpov en particulier entre 85 et 96 disons -son fameux match contre Kamsky où il menait rapidement 4.0.
Krusti :Oï,oï,oï...


Davout, le
"A. Karpov : champion du monde" par Botvinnik
Ce sont les 3 matchs de Karpov contre Polou, Spassky et enfin Korchnoi pour se qualifier pour le titre en 1975.
Mais est-ce bien Botvinnik qui analysa les parties ?


Krusti, le
Je me doutais bien que mon enthousiasme ne durerait pas. :-)
Tant pis, le Karpov d'avant 80, même s'il n'est donc pas le meilleur, reste toujours pour moi suffisamment compétent pour justifier que je m'y intéresse... et pour BoisCO 2022 je me contenterai de jouer les anciennes lignes. ;-)


j'ai aussi dans ma bibliothèque un bouquin de Anatoly Karpov !

mais je ne suis pas certain qu'il en ait écrit une seule ligne, je pense également que si ce n'est pas son meilleur livre, c'est certainement le plus mauvais ! rires.


Le Manuel des échecs d'Anatoly Karpov Walt Disney (Auteur) Paru en mars 1998 ...


Davout : le titre de l'article est "meilleur livre des parties de Karpov". Cet ouvrage (en réalité une collection d'articles réedités en livre)n'est pas un candidat sérieux à mon avis. D'abord Botvinnik détestait Karpov -et ne fut pour rien dans son ascension- contrairement à la légende occidentale de l'école soviétique. C'est un choix curieux comme auteur...
Et puis, terminer les meilleures parties de Karpov en 1974, c'est écrire une biographie de De Gaulle qui s'arrête en 1938.


Julo62, le
Amusante comparaison :-)

J'ai à la maison, récupéré après l'incendie de notre club, un bouquin que je n'ai jamais ouvert :
Chess Kaléidoscope, par A.Karpov et Y Gik, chez Pergamon Chess.

La troisième et dernière partie de l'ouvrage, c'est l'analyse de 15 parties de Karpov, à priori par lui-même.
Le livre est de 1981, les parties furent jouées entre 1968 et 1980.

(C'est amusant, il y a tout un chapitre sur l'informatique dans le jeu!)


Moi aussi fan de Karpov…je recommande les deux tomes de Karolyi…un auteur remarquable d’ailleurs…


@Julo Des échecs à l'infini, de Karpov et Guik (chez Grasset) ne serait pas la traduction de ton livre ?
Un livre que j'ai parcouru et bien aimé... un peu fourre-tout mais intéressant.


Julo62, le
@Kouvitch

C'est un livre en 3 parties :
Part one - Seven Chess letters
Part two - The computer at the chess board
Part three - Fifteen of the World Champion's best games


Fourre-tout, ça me semble être le bon terme ;-)


DocteurPipo : "Botvinnik détestait Karpov "
Je savais que Botvinnik avait une préférence pour Kasparov, mais j'ignorais qu'il détestait Karpov .
Quelles sont vos sources ?


Davout, le
@DocteurPipo
Merci pour vos précisions. Cela a le mérite d'être clair.
Ce livre a été édité en 1976 par la Société d'Imprimerie Périodiques et d'Edition ou S.I.P.E.

Traduit par Raymond Lhoste (1920-1992). Celui-ci céda toute sa collection de livres et de revue d'échecs à la médiathèqe Aveline d'Alençon :

"Description : Collection unique de livres et revues consacrés au jeu d’échec, donnée en 1993 par Raymond Lhoste (1920 -1992), arbitre international de la Fédération française d’Échecs.

Caractéristiques : Cette collection comprend des manuels d’apprentissage, des livres de stratégie, des résultats de tournois, des bulletins en différentes langues, ainsi que de nombreuses revues spécialisées sur les échecs, dont les tous premiers numéros d’Europe Échec (collection complète de 1959 à 1992).

DÉTAILS :
Volume du fonds : 1690 documents (1610 imprimés ; 80 publiations en série)"

vu ici :
https://www.normannia.info/ark%3A/86186/278jb#?c=0&m=0&s=0&cv=0&xywh=-245%2C-45%2C1129%2C888

La préface est de Bernard Chaude mais n'est-ce pas plutôt Bernard Chaudé, le mari de Chantal Chaudé de Silans ?


Davout, le
Il y a aussi ce livre de Karpov : "Mes plus belles victoires", éditions Economica, 1997. La première partie est de 1969 et la dernière du livre est de 1994.


@supergogol. "Je savais que Botvinnik avait une préférence pour Kasparov, mais j'ignorais qu'il détestait Karpov. Quelles sont vos sources ?"

Au hasard, le bon goût.

Ivanchuk, interrogé en 2009 sur les génies du noble jeu, avait répondu ceci :

– Capablanca – definitely. Fischer – also.
A pause.
– Alekhine ? – someone suggested.
– Yes. Alekhine was “approved” by Vasily.
– Kasparov ?
– Yes
– Karpov ?
– No
– And Tal ?
– A mystery. I can’t give a clear answer yes or no. I don’t understand Tal.
– Among women ?
– Judit Polgar

J'adore Ivanchuk.


Davout : oui c’est probablement Bernard Chaudé le mari de Chantal.
Sur Karpov, il y a cette déclaration de Botvinnik : ce garçon ne comprend rien aux échecs et il n’a aucun futur dans la profession. Il y a aussi qu’en général ils répondent à deux écoles fondamentalement opposées : le théoricien l’apôtre de la préparation contre Karpov le pragmatique, celui qui s’intéresse aux résultats de la partie plus qu’à l’analyse.


DocteurPipo :Je vois surtout que Botvinnik disait aussi de grosses bêtises, pour rester poli !
Dire que Karpov ne "comprend rien aux échecs" est ridicule .
Dire qu'il n'a "aucun avenir dans les échecs" doit être effectivement une preuve de détestation , car on peut difficilement se tromper autant !

Ducouloir : j'adore aussi Ivantchuk, génial lui aussi.

Maintenant, il faudrait s'entendre sur la définition du terme "génie".
D'après moi , 3 critères sont nécessaires :
-la précocité (qui apporte une touche d'"exceptionnalité")
-la domination sur ses contemporains,( la marque des plus grands)
- la créativité ( qui permet d'apporter une "plus-vallue" à notre jeu .

Karpov fut précoce, mais surtout, sa domination sur ses contemporains fut incontestable de 1974 à 1985 (Fischer ayant arrêté) .

Le seul critère qui lui fait peut-être défaut ( et c'est discutable) est la créativité .


Julo62, le
Après 11...Re7




Davout, le
Ivanchuck a oublié Morphy.

Concernant les génies aux échecs, il y a le cas de Reshevsky, enfant prodige dans la même veine que Morphy et Capablanca. Malheureusement, il préféra ne pas devenir joueur d'échecs pro et préféra la comptabilité...
S'il avait fait ce que Fischer a fait en son temps, consacrer 99 % de son temps aux échecs, il n'est pas sûr que Botvinnik et Smyslov soient devenus champion du monde.

Kasparov a eu d'excellents entraineurs dont... Karpov lors du premier match en 1984-1985.


Krusti, le
Je peux avoir un retour, même bref, sur cet ouvrage
"101 glorieuses victoires" Anatoli Karpov, Edition Economica 2009 cité + haut ?
C'est pour un ami dans les 1500/1600...


Il est bien.


Krusti, le
Parfait.
J'invite mon secrétariat à remplir le bon de commande.


Krusti, le
Concernant "Anatole Karpov, parties choisies (1969-1979) " par Karpov , préface de Tal, Editions du Progrès, Moscou 1981
on notera l’avant-propos d'Anatole lui-même.

"Ce livre contient des parties que j'ai jouées aprés avoir obtenu le titre de grand maître, à l'exception des cinq premières qui, me semble-t-il, seront intéressantes pour le lecteur; à tout le moins, l'une d'entre elles (contre A.Zaïtsev) ne saurait-elle être considérée comme « bonne ». Qu'est-ce, au demeurant, qu'une « bonne partie » ? Il n'en est point qui soit jouée de façon idéale par les deux protagonistes, car aussi bien les hommes ne sont pas des machines. Le taux d'erreurs est sans doute différent...
Ce qui a présidé au choix des parties insérés dans le présent livre ne relève nullement de considérations du type « bonne », dont se délectent tant certains joueurs d'échecs chevronnés.
Le lecteur notera que toutes les parties sont rapportées intégralement: il n'y a nul fragment ou fins, pour la bonne raison que l'on ne peut saisir le dessein de l'auteur, son idée, qu'en rejouant toute la partie du début à la fin. Je me suis donc surtout laissé captiver par la relative harmonie des parties jouées.
Je n'en ai pas pour autant négligé la porté sportive de ces rencontres. Cet ouvrage renferme pratiquement toutes mes parties cruciales - les tournants en quelque sorte - jouées au cours de nombreux tournois. Ainsi, la rencontre avec J.Smejkal, au tournoi interzonal de Leningrad, en 1973, est intéressante d'abord par l'âpreté des situations sportives, l'intérêt purement créateur ne venant qu'après. Il ne peut en être autrement: le sport et l'art ne vont-ils pas de pair ?
Ce choix a souvent eu des motivations sentimentales, chose qui n'est pas immédiatement explicable. Une partie a pu rappeler une situation amusante ou inattendue, elle a pu améliorer un score personnel contre tel ou tel partenaire. On ne saurait tout dire.
Pourquoi m'étendre dans cet avant-propos ? Le lecteur a sans doute envie de s'installer derrière l'échiquier. Qu'il me suive donc dans le dédale de ces parties qui me sont particulièrement restées en mémoire."


Davout, le
Sachant que le livre de Karpov : "Mes plus belles victoires", éditions Economica, 1997, couvre la période 1969 à 1994, est-ce qu le livre : "101 glorieuses victoires" d'Anatoli Karpov, Edition Economica 2009, couvre la période après 1994 ?


Davout, le
Si le talent de Karpov a échappé à Botvinnik (peut-être que ce dernier voyait en Karpov la nouvelle idole des échecs de l'URSS remplaçant l'ancienne qui était Botvinnik), il n'avait pas échappé à Spassky ni à Petrossian;

Extrait d'un entretien :

Son comportement [celui de Korchnoi] a vraiment bouleversé Tigran Petrosian.

"Petrosian et lui aimaient se donner des coups de pied sous la table, disent-ils. Vasiukov a également déclaré que Korchnoi lui avait donné un coup de pied. Après le match, j'ai demandé à Tigran ce qui s'était passé avec Korchnoi. Il a répondu : « Korchnoi ? Jardin d'enfants! Mais KARPOV – wow ! Anatoly n'était pas encore champion du monde.

Botvinnik n'a pas évalué Karpov au début, mais quand avez-vous réalisé l'ampleur de son talent ?

Ça te criait dessus ! Vous ne pouvez tout simplement pas le comparer à Korchnoi. Surtout, il y a une différence colossale dans le talent aux échecs."


Le lien :
https://chess24.com/en/read/news/boris-spassky-i-m-waging-a-war




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité