France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Les outils informatiques - état des lieux par Rachmani le 25 avril 2015  [Aller à la fin] | Informatique |
Bonjour,

Je voulais faire un tour des moyens informatiques et sites pour s'entraîner, et voir les retour éventuels. Pour ma part j'utilise le dgt pour pouvoir jouer plusieurs fois par semaine en blitz de 10-20 minutes. J'ai la chance d'avoir plusieurs partenaires de jeu dans le voisinage et j'avoue que la possibilités d'enregistrer directement les coups est bien sympa.

Il suffit que le dgt soit alimenté pour enregistrer. Après il est possible d'importer les parties au format pgn sur pc. La possibilité de rentrer les positions permet de doubler la travail sur échiquier d'un suivi informatique.
Jouer contre l'ordi directement sur l'échiquier, c'est la cerise sur le gateau pour tous ceux qui, comme moi voient mal en 2D.

Ensuite, je budgete la bascule sur les outils chessbase. La magadatabase offre la possibilité de trouver les parties d'un bouquin et les lire sur pc portable ou smartphone dans les transports. Quand on a pas encore le niveau pour lire toutes les variantes de tête, c'est bien utile. Y a un coup de main à prendre pour convertir les parties sélectionnées au format pgn et sauvegarder proprement.

Utilisez-vous chessbase pour travailler ?
Auriez-vous des astuces particulières à partager.

Dans tous les fritz/houdini/rybka.... j'utilise encore trop peu l'outil d'analyse. J'ai surtout l'impression de pas savoir jouer. Je joues plus au applis tactiques des smartphones qu'aux autres jeux non échecs.

Si vous avez des liens sympas échiquéens sur youtube...


gurtu, le 25/04/2015 - 21:03:34
Sur youtube?

Tu pourras voir Alekhine parler,les dernières secondes de l 'historique partie Fischer-Botvinnik et des centaines de vidéos hallucinantes et des centaines de parties analysées comme la 3éme partie du match Fischer-Spassky par Karpov.

Il suffit de pianoter dans le moteur de recherche.


thierrycatalan, le 26/04/2015 - 02:49:21
Les outils informatiques pour s'entrainer aux echecs ?
hélas , le temps consacré à l'entrainement étant forcément limité , chaque outil informatique n'est peut etre pas utilisé aussi souvent qu'il serait necessaire pour progresser vraiment ...

je dirais que j'ai des crises une fois par an, souvent pendant les periodes de congés estivals.

les premiers outils sont inconstetablement mes ordinateurs dédiés Par Excellence et Citrine.
ils jouent suffisament bien pour punir toute faute après plusieurs mois d'inactivité de ma part devant un échiquier .
Lorsque je suis à nouveau capable de battre le Par Excellence au niveau 3 min par coup, après de severes defaites pendant quelques jours ) je considère que j'ai retrouvé mon niveau habituel , necessaire pour commencer vraiment un veritable objectif d'entrainement pour progresser.
l'interet du Par excellence est pour moi un jeu stable, qui me sert donc de thermometre pour évaluer mon état échiqueen à une periode donnée.

Le citrine est plus fort que moi , même quand je suis en forme . il est donc un adversaire interessant pour tester des variantes ou des ouvertures qui me permettent de battre le Par excellence ... avec les blancs ou les noirs .

Enfin je veux citer ici le formidable logiciel de convekta qui est Total chess training : je l'utilise depuis des années , et je suis certain que tous ces exercices participent à reveiller des connexions oubliées dans mes neurones !

ceci dit , tout cet entrainement est un pretexte pour le plaisir de jouer aux echecs, car je ne participe plus à aucune competition depuis presque 15 ans...



Rachmani, le 26/04/2015 - 11:24:20
merci pour vos retours.

J'ai regardé le film life of a king. J'ai beaucoup aimé pour le côté échiquiéen.

Sur youtube, j'ai bien aimé ce reportage https://www.youtube.com/watch?v=oDuA23EupmI

La série lecture with a GM est bien intéressante.


Karlous, le 27/04/2015 - 12:26:14
mon outil privilégié pour jouer aux échecs reste chessmaster 11. je le préfère aux machines dédiées
(échiquiers électroniques) car il joue varié et on ne s'ennuie jamais.

Avec les machines dédiées, j'ai parfois l'impression de réciter une partie déjà jouée, plutôt que de prendre du plaisir à jouer.

après j'utilise chessbase mais uniquement pour lire des e-books édités par everymanchess.
ces livres sont pour moi essentiels à la fois pour l'apprentissage, mais aussi pour s'améliorer dans le jeu.
Tous les sujets sont traités, on trouve des bouquins sur pratiquement toutes les ouvertures ainsi que des ouvrages dédiés aux plus grand joueurs avec leurs meilleures parties.
certes c'est en anglais, mais il y'a très peu de déchets.

enfin, en ce qui me concerne je n'analyse pas mes parties (j'ai pas vraiment le temps)


Rachmani, le 09/06/2015 - 06:53:00
beegleBone, RAsberry pi, processeur ARM, vous auriez des liens vers des projets d'échecs portatifs ?

Par exemple, reprogrammer une liseuse pour en faire une lecteur d'exo tactique ?


lefouduroi, le 09/06/2015 - 22:41:00
Voir sujet PicoChess v0.2 sur mon forum.


Rachmani, le 01/07/2015 - 09:50:01
Bonjour.

Un petite expérience de la base light proposée avec les logiciels houdini/fritz/rybka/shredder :
Chacun de ces logiciels est proposé avec une base de données.

Il est possible de trouver la partie citée dans le bouquin qu'on est en train de lire sur le moment (si elle est pas trop récente), et l'exporter au format pgn.
Avec un lecteur de pgn sur smartphone, ca permet de lire son bouquin favori dans le train.

Je viens de faire une sélection des parties proposées qui sont citées dans un de mes livres du moment.
La possibilité de l'exporter dans un fichier texte permet de créer un fichier par chapitre du livre.
Du coup, j'importe le fichier au format pgn sur mon téléphone, et je peux continuer à lire mon bouquin dans le train.

L'autre avantage pour moi quand on travaille avec un échiquier réel, c'est quand il y a une variante. La position sur le téléphone me permet de retrouver la position avant la variante, et continuer.
Bon en même, mémoriser la position avant de partir dans la variante est un excellent exercice d'entraînement.

Concernant l'éditeur qui a produit chessmaster, ce serait bien de faire un patch. La plupart des pgn produits par chessmaster son illisible sur d'autres lecteurs (droidfish, chessbasaae reader.... et c'est pas une affaire de langue).


Sisyphus, le 01/07/2015 - 11:23:44
Bonjour
Karlous je m'intéresse pour éventuellement acheter une liseuse (je découvre le sujet je n'en ai pas), sans avoir pensé un instant aux échecs. Tu parles des bouquins édités par everymanchess, est-ce qu'il s'agit bêtement de bouquins numérisés ou bien les liseuses proposent-elles des fonctions similaires à des outils qui te permettraient par exemple d'afficher un diagramme, d'y jouer les différentes variantes de la partie que tu lis, etc... (bref les fonctions habituelles de lecture de partie qu'on peut retrouver dans un outil comme chessbase).
Je dois sans doute rêver, j'imagine qu'il s'agit simplement de bouquins "classiques", mais ça ne coûte rien d'espérer.


deathwing, le 01/07/2015 - 12:27:51
Les petite applis d'exercices tactiques, comme chesstempo, chess.com sont vraiment pratiques pour sentrainer tactiquement, meme 5/10min seulement, tous les jours ou on en a l'occasion, dans les transports en commun par exemple.

J'utilise chess.com personnellement, et je regarde parfois quelques videos d'ouvertures dessus (qui sont en anglais par contre, mais ca reste du vocabulaire simple avec l'echiquier pour suivre aucun souci pour comprendre).


lefouduroi, le 01/07/2015 - 12:50:53
@FSisyphus: les ebooks de chez Everyman existent sous 2 "formats".

Pour ce qui concerne les liseuses (Kindle, Kobo, etc.) il s'agit de format Epub ou Mobi. C'est l'équivalent du livre imprimé.

Ensuite il y a le format ChessBase couplé avec le format PGN. Pour les appareils mobiles (smartphones, tablettes) c'est le format PGN qui nous intéresse. Ces fichiers contiennent les parties "rejouables" sur un échiquier sur toutes les apps permettant de lire les PGN. Le texte du livre est présent sous forme de commentaires.

Personnellement ma préférence pour la lecture sur smartphone et tablette va à l'application ChessBase (Androïd ou IOS) car elle prend en compte les flèches ou cases en couleur qui sont inclus dans quelques fichiers (mais très peu).

Au niveau pratique pour ne pas saturer la mémoire des appareils j'ai tous les fichiers sur ma Dropbox, ainsi ils sont disponibles sur tous les appareils et je n'ai pas de mises à jour à faire pour chaque appareil (par ex. je suis passé d'un Iphone à un smartphone Androïd sans avoir à me préoccuper de transférer des fichiers).


Sisyphus, le 02/07/2015 - 18:36:36
Merci pour l'info


Rachmani, le 05/07/2015 - 12:14:48
Sisysphus, ma kobo n'a plus l'appli échec. Elle a été enlevé après une mise à jour.
Au niveau violence, c'était violent (équivalent à virtual chess 2, et c'est déjà pas mal).
Par contre j'ai imprimé au format pdf des positions d'exos que j'ouvre sur ma liseuse. ca sort bien.
Ensuite, je prends une position et je la mets sur un échiquier.

Une autre source d'exo qui est une bonne initiative :
http://tacticstime.com/tactics-time-download-page/
Son bouquin tactic time est bien pour travailler des positions issues de parties réelles ou il s'agit parfois simplement d'éviter un mat.
Après, même revenir sur de la simplicité quand on est à l'aise, ca permet de travailler la précision. Et il y a toujours des positions ou on est pris au dépourvu.

Le papier reste génial quand on veut du simple et qu'on emporte peu à la fois.
Le smartphone, la tablette, le netbook sont géniaux dès qu'on ne peut pas sortir d'échiquier.
Sortir un échiquier à côté du pc, c'est pas mal par rapport à la mémorisation.
J'avoues quêter tous les endroits publiques ou il y a des tables ou les bars qui acceptent qu'on puisse sortir un échiquier.
Je remercie le vendeur au championnat de paris pour son échiquier pliable tout fin et très léger.

petits rappels (relous mais utiles quand on utilise un morceau de silicium).
Pour retranscrire ici les conseils d'un ami :
- le contact avec le bois reste une source puissante d'ancrage.
Bouger les pièces, ne pas seulement regarder un écran, ca aide pour la progression.
- attention au piège occidental de faire pour obtenir.
On n'est pas là que pour obtenir.
Le travail, ce n'est pas cela. ce n'est pas parce qu'on travaille un sujet que l'on garantit un score ou un résultat. Par contre, on creuse dans le détail et la simplicité. Et c'est là ou on intercepte des thèmes clés, y compris venant de l'adversaire dans une partie réelle.
- attention au piège de la peur de perdre.
C'est difficile pour beaucoup, mais on apprend beaucoup dans une partie perdue.
Je perds 9 parties sur 10 face un ami.
Mais après 6 mois à deux séances de blits par semaine, face à lui, j'ai l'impression de pas progresser.
C'est face à d'autre joueur que je revois après 6 mois que je vois que mon jeu a changé.





© 2000-2017 - France Echecs