France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 14 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Méthode pour adulte débutant par Nibelungen le 10 décembre 2014  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour à tous ! Alors voilà, j’ai 32 ans et comme je suis tout jeune papa d’une petite fille, j’ai plus ou moins arrêté certaines activités et depuis deux semaines, je me suis mis aux échecs. Je glane de informations/conseil sur le net, je me suis installé babaschess pour faire mes parties, mais je suis devant un dilemme. Je ne sais pas trop quelle méthode appliquer pour démarrer mon apprentissage. Est-ce que dans un premier temps il est nécessaire de jouer un max de parties pour se familiariser avec le jeu, est ce que je peux me plonger dans un livre et en tirer déjà des bénéfices dans mon jeu alors que je n’ai joué qu’une vingtaine de partie. Le truc, c’est que je me retrouve face à pas mal de connaissance à assimiler, mais je ne sais pas par quel bout les prendre, ni si c’est indispensable pour un débutant. Notamment les ouvertures … Pour l’instant, j’essaie plutôt de réduire mes faute d’étourderies, de faire des ouvertures réfléchies qui me permettent de développer mes pièces et de faire des mouvements qui ont un sens.
Mais je me dis que quand on acquière de l’expérience, on a un regard plus éclairé sur l’apprentissage qu’on à reçu et si vous avez quelques conseil à me donner, je les prend bien volontiers. Bon, je peux y consacrer à peu près 5 heures par semaine, et un peu plus quand je suis en vacances !

Sinon, sur babaschess, mon pseudo est le même qu’ici, c’est nibelungen, alors si quelqu’un veut bien faire une partie avec moi pour analyser ensuite les erreurs que je peux commettre, ça sera également avec plaisir.

Merci d’avance.



Defendator, le 10/12/2014 - 12:41:03
il faut que tu joues un max de parties et que tu te plonges dans les livres !
Mais si tu veux vraiment progressé, tu dois quitter ton clavier et ouvrir les portes d'un club d’échecs !


Orouet, le 10/12/2014 - 12:50:16
félicitations pour la petite fille !! (courage !)
pour les échecs je te prédis "du sang et des larmes" (courage !)

Defendator a tout bon (à part l'orthographe ...)


benvoyons, le 10/12/2014 - 13:48:11
Pour l' ouverture, contente-toi de respecter les fondamentaux: contrôle du centre, développement des pièces, sécurité du roi (roque). Oublie la théorie.

Le plus important, c' est la tactique: comment gagner du matériel et éviter d' en perdre.


benvoyons, le 10/12/2014 - 14:00:30
Tout aussi important: connaître les motifs basiques de mat , savoir faire mat avec roi et dame contre roi.


Pietro, le 10/12/2014 - 17:51:08
Procure-toi les 2 livres de Jeremy Silman: Mûrir son style et Maîtriser les finales.
C'est clair et compréhensible sur la stratégie et la façon d'envisager les finales. Conseil par expérience.


LaurentMilleret, le 10/12/2014 - 17:58:55
mon Dieu, joues, mais n'ouvres pas le moindre bouquin, sinon tu vas le regretter...


GBel, le 10/12/2014 - 17:59:10
Je peux aussi te conseiller mon livre qui pourra servir pour ta fille, que tu peux mettre sous ton sapin de Noël
Principes fondamentaux pour apprendre le jeu d'Echecs aux éditions le pion passé


Orouet, le 10/12/2014 - 18:29:25
lolo
à l'impératif, un "e" ou un "s" mais jamais les 2 ...

(ça sert d'ouvrir un bouquin ;-))


LaurentMilleret, le 10/12/2014 - 18:36:13
bien vues Marco !



gurtu, le 10/12/2014 - 18:58:39
@Gbel:Nibelungen ne dit pas que sa fille veut apprendre à jouer aux échecs,il est jeune Papa et demande conseil pour lui.

@milleret:Retourne sur ton fil avec tes parties de daube et ne raconte pas n'importe quoi à quelqu'un de motivé.

@Nibelungen:Comme livre d'initiation le "Voyage au royaume des échecs" d'Averbakh et Beyline est une merveille rarement mentionnée ici et c'est bien dommage.(peut-être un peu difficile à trouver,malheureusement).


LaurentMilleret, le 10/12/2014 - 19:07:28
gurtu égal à lui même, chacun appréciera ses savantes interventions



GBel, le 10/12/2014 - 22:53:54
merci gurtu, j'avais compris...

Je lui conseille mon livre pour lui (car ce livre s'adresse aussi aux adultes) qui est un débutant, qui pourra aussi servir un jour à sa fille


Modérateur-02, le 11/12/2014 - 00:15:25
@gurtu : soit vous arrêtez les mises en cause personnelles, soit il faudra trouver un autre forum.


JLuc74, le 11/12/2014 - 05:22:28
Le seul premier bon conseil valable est celui de Defendator : pousser les portes d'un club et le second serait de s'inscrire le plus rapidement possible à un tournoi. Une journée de tournoi, que ce soit en cadence lente comme en cadence rapide, apporte au moins autant que n'importe quel bouquin, n'importe quelle série de cours et infiniment plus que des parties sur internet parce que c'est dans un vrai tournoi qu'on donne le meilleur de soi-même.

D'une manière générale il y a un monde entre les joueurs de club et les autres. Non pas qu'ils aient plus de capacité à la base, mais parce qu'ils échangent beaucoup sur le sujet.

Je me suis bien rendu compte en créant un club l'année dernière, plus les effectifs sont importants et plus les contacts réels avec d'autres clubs, donc d'autres joueurs, sont importants et plus le niveau monte. Sur internet les échanges entre joueurs sont très limités.


dan31, le 11/12/2014 - 09:51:37
J'ai énormément progressé en jouant uniquement des parties blitz 5 minutes sur internet : j'avais des bons rudiments de jeu et un jour je m'y suis mis " sérieusement" (peut-être faut-il parler d'addiction) en blitz sur internet : de 1999 à 2004 sans pousser la porte d'un club, j'ai joué des milliers de parties blitz.

Ensuite j'ai eu envie d'aller dans un club pour jouer des vraies parties et j'ai constaté que j'avais déjà un bon niveau sans avoir jamais joué de parties sérieuses (j'avais tâté un peu de JPC tout de même) : mon premier classement en 2005 a été dans les 2050 (il a baissé depuis entre 1950 et 2000). Si on veut évaluer ce que je valais avant tout ces blitz, difficile à dire mais en fonction des rares parties amicales que j'ai disputées avec des joueurs classés, je dirais dans les 1700.

Je n'en fais pas une généralité, ce qui marche pour les uns ne marche pas forcément pour les autres et j'avais aussi pas mal de bouquins d'échecs à la maison. De plus, je ne partais pas de zéro car j'ai toujours aimé lire des livres et revues d'échecs. Donc aller dans un club, oui je ne peux que le conseiller pour de multiples raisons, mais on peut très bien progresser fortement sans cela.


MrOrange, le 11/12/2014 - 11:50:09
Bonjour,

Il n'y a pas UNE méthode pour débutant.

Personnellement, j'estime avoir perdu pas mal de temps à l'adolescence car je ne savais pas qu'il était très utile d'analyser ses propres parties (ou mieux : les faire analyser par quelqu'un de plus fort que soi).

Ensuite, tu peux très bien jouer plusieurs mois sur internet, sans ouvrir un livre ni t'inscrire dans un club, tu progresseras quand même. Mais le principal défaut d'internet, c'est que tu es seul (pendant et après la partie) et aussi que 99,9% des parties se jouent en moins de 30 minutes. De plus, jouer des parties de 5-10 minutes sur internet et jouer dans un tournoi des parties de plus de deux heures (minimum 1h de réflexion pour chacun des deux joueurs et où tu dois noter tous les coups sur une feuille de partie), c'est très différent.

Si tu veux lire des livres pour débutants, je te conseille de commencer par étudier 3 domaines :

1-Les ouvertures : les tomes 1 et 2 de Gabor Kallai
L'avantage de ces deux livres, c'est qu'ils sont très compacts (et accessibles aux débutants) et qu'ils t'expliquent le plan stratégique plutôt que les innombrables variantes existantes.

2-La tactique : pour cela, pas besoin d'acheter des livres, il existe sur internet des centaines de sites qui te permettent de t'exercer sur les différents thèmes (clouage, découverte, fourchette, enfilade, etc.). J'utilise les problèmes tactiques du site Chess Tempo.

3-Les mats célèbres : comment battre papa aux échecs et évidemment comment faire mat avec tour roi contre roi.

Aujourd'hui, je me considère toujours comme débutant (si j'étais classé, je pense que je serais entre 1200 et 1400) et j'essaye de me perfectionner sur la partie tactique du jeu avant de sérieusement aborder les ouvertures. Et au club où je suis inscrit, j'étudie surtout sur les finales et la stratégie.

Bref, pour ne pas te décourager devant "pas mal de connaissance à assimiler", choisis ce qui te plait d'étudier (ouverture, tactique, stratégie ou finale), cela te sera toujours utile ;)

PS : incris-toi dans un tournoi de parties rapides, ça te permettra de voir comment ça se passe. Ça ne te coûtera pas grand chose : 10 euros maxi pour l'organisateur et 10 euros maxi pour avoir une licence B Senior.



Troymcclure, le 11/12/2014 - 13:31:56
Je rebondis juste sur les conseils par ailleurs très pertinents de MrOrange, mais à voir conseillés à un débutant les 2 tomes du Kallai sur les ouvertures, je tique un peu.

Mieux vaut du contenu beaucoup plus simple car il y a quand même énormément de variantes complexes là-dedans, pas sûr même qu'il faille à ce niveau s'équiper d'un livre spécialement dédié aux ouvertures. Un bon livre pour joueurs intermédiaires avec un gros chapitre sur les ouvertures devrait faire l'affaire.



ANaigeon, le 11/12/2014 - 18:08:33
--> Troymcclure
AMHA un livre sur les ouvertures n'est pas à lire exhaustivement. Il permet d'ouvrir l'éventail de choix, après quoi on décide d'essayer 1 ou 2 ouvertures avec blancs ou noirs, on accumule de l'expérience (c'est à dire des erreurs LOL), puis on revient au chapitre du livre qui les traite, pour se rafraîchir la mémoire ou affiner l'étude d'une variante, etc.



Nibelungen, le 12/12/2014 - 09:42:58
Merci pour vos retours, vos conseils et vos encouragements ! Je me rend compte de l’importance d’aller dans un club, car quand je fais une partie sur le net, qu’elle semble à mon avantage mais qu’elle m’échappe à la fin, je sens qu’il me manque une analyse sur ce que j’aurais du faire ou que j’ai mal fait. Malheureusement, à moins que j’arrive à bien m’organiser, ça ne sera pas pour tout de suite, mais je me suis quand même renseigner pour voir s’il en avait près de chez moi, donc si je persiste plusieurs mois, pourquoi pas.
Pour les partie sur le net, je préfère jouer en 30 15 car j’aime bien réfléchir à mes coups. Y a certainement un but à faire des parties en blitz, mais j’hésite toujours un peu à y mettre les pieds car je ne sais pas si j’ai assez « d’automatisme » pour ne pas me mettre dedans au bout de 5 coups.
Depuis mon post, je fais des parties et je me rend compte que les problème que je rencontre le plus, sont les finales et réussir à prendre du matériel sans en laisser autant. Pour l’instant, je ne fais pas trop de faute dans mes ouvertures mais avec les références que vous m’avez données, je vais pouvoir faire mon choix en fonction des difficultés que je peux rencontrer.



Cladsam, le 12/12/2014 - 09:53:35
Bonjour,

bien entendu, comme dit ci-dessus, pousser la porte d'un club est la meilleure solution, encore faut-il pouvoir libérer le temsp nécesaire.

Lire des livres c'est sans doute très bien et il faudra nécessairement y passer mais avant d'ne arriver la il faut que ce soit fun et dynamique.

Je te propose donc de chercher sur des sites de vente en ligne une copie du jeu "Chessmaster XI" qui contient un cours assez complet fait par un GMI.
C'est vraiment très bien expliqué, il y a plusieurs "adversaires virtuels" contre lesquels tu peux jouer et qui ont été pensé pour imiter certains comportements et certaines erreurs de joueurs humains, du moins pour les premiers niveaux.




JLuc74, le 12/12/2014 - 11:06:21
@Clasdam : "pousser la porte d'un club est la meilleure solution, encore faut-il pouvoir libérer le temsp nécesaire"

Pourquoi vouloir progresser si on n'a pas le temps de jouer ?


Cladsam, le 12/12/2014 - 11:18:55
@JLuc74

Le première chose qui m'est venue à l'esprit en disant cela c'est tout smplemet que la personne qui a ouvert ce message est "jeune papa". Donc il est possible qu'il dispoe du temps matériel pour jouer (pendant que son ébé dort par exemple) mais qu'il ne puisse pas se déplacer pour fréquenter un club.

Ce qui, comme vous le constaterez ne m'a pas empêcher de dire que pousser a porte d'un club est la meilleure solution.

Mais bon j'ai l'impression que dès que l'on évoque sur ce forum la possibilié de jouer sans aller en club, on se fait vite sauter à la gorge ...


Nibelungen, le 12/12/2014 - 11:46:37
Pour le temps de jeu, effectivement, l'heure que je peux y consacrer par jour et durant le temps de repos de mon enfant. Je n'exclus pas d'aller dans un club un jour mais en attendant, disons que je cherche des méthodes "alternatives" !


nicolasdupont, le 12/12/2014 - 23:15:38
Quitte à rompre cette belle unité, je ne suis absolument pas convaincu que fréquenter un club soit le moyen le plus productif, i.e. avec le meilleur ratio temps/progression.

Surtout pour un débutant, c'est le travail qui compte le plus, l'apprentissage des mécanismes de base, dans un environnement calme et confortable, propice à la réflexion nécessaire.

Hors dans les clubs que j'ai pu fréquenter c'était plutôt blitz à gogo, sur des chaises pas vraiment ergonomiques, dans une salle souvent trop chaude ou trop froide...


LaurentMilleret, le 13/12/2014 - 05:29:57
Viens jouer avec moi au Luco, Olivier


Zorglub, le 13/12/2014 - 06:00:38
Nicolasdupont , le meilleur ratio temps/progression est bien sur de fréquenter un club avec des entraîneurs de haut niveau! Par exemple en poussant la porte d'un club d'échecs comme celui de Clichy, tu gagneras tout de suite 200 points élo grâce aux conseils avisés de JBM qui sévit de temps en temps sur ce forum ;-) S’entraîner seul est le meilleur moyen d'arrêter les échecs rapidement et je le sais pour avoir 20 années d’entraîneur derrière moi. Un vrai club d'échecs doit donner des cours d'échecs tout niveau à ses adhérents et non offrir blitz à gogo. Tu t'es juste trompé de club si ton envie était de progresser.


JLuc74, le 13/12/2014 - 07:00:04
@nicolasdupont : fréquenter un club ne dispense pas d'un travail personnel, il ne s'agit pas de préférer la fréquentation d'un club à la lecture de livres mais de faire les deux. Par ailleurs comment mesurer sa progression sans faire de compétition, donc sans fréquenter de club ? Les blitz sur internet ne sont pas significatifs.


atms, le 13/12/2014 - 08:50:43
A condition de ne pas être trop tendre.
Je vois arriver des adultes débutants qui se prennent tôle sur tôle.
C'est peut-être formateur, à condition de le supporter ! Pour ma part, je ne suis pas certain que ça m'aurait amusé longtemps (je valais 1700 quand j'ai commencé la compétition, à 25 ans, et c'est pas désagréable de gagner quelques parties).



nicolasdupont, le 13/12/2014 - 16:06:11
C'est sûr que dans un monde idéal, où chaque débutant se voit pris en main par un super entraîneur dès la porte du club franchie, alors ok - cette solution est évidemment le meilleur moyen pour progresser.

Mais en pratique est-ce que ça se passe vraiment comme ça dans la majorité des clubs, ou bien Clichy représente-t-il plus une exception qu'une généralité ?

Ce que je sais est que dans celui de mes gosses, Baisieux, pourtant considéré comme un bon club avec une équipe en N3, la présentation idyllique de Zorglub n'est pas raccord avec la réalité. D'ailleurs la majorité des joueurs (y compris mes enfants) préfère maintenant s'entraîner seule chez elle, profitant en particulier de l’outil internet.



Moriarty, le 13/12/2014 - 17:41:34
Perso, je suis dans un club qui organise tous les vendredi soir un tournoi.
Soit championnat (parties longues) 1h KO, 20 mn, blitz ou 960.
13 rondes par an, sauf pour les blitz et 960 ou il n'y a que 3-4 rondes.

Du coup, tout le monde joue contre tout le monde, un vrai entrainement aux compétitions, à toutes les cadences.

J'ajoute que tout le monde suit cette règle, pas de blitzeurs au fond de la salle.
Donc oui, tout le monde a une licence A, car les parties sont comptabilisées par la FIDE.

Je trouve ça génial.


El cave, le 13/12/2014 - 21:03:38
Zorglub, c'est sympa sur le papier ton explication quand tu habites à Clichy ou à la rigueur à Villeneuve la Garenne mais quand j'ai commencé les échecs le premier entraineur de bon niveau devait être à cent bornes et je pense que c'était le seul de la région, en cherchant bien je peux peut-être en retrouver un deuxième mais au moins aussi éloigné.

Alors bon, tu as beau être motivé, si tu n'es pas plein aux as tu oublies un peu.

La situation s'est sans doute un peu améliorée depuis mais ça reste quand même plutôt l'exception que la norme.


nicolasdupont, le 13/12/2014 - 22:17:43
Amélioration certainement d'un côté, mais concurrence sévère des nouvelles technologies de l'autre...

Même au niveau de l'enseignement universitaire, des cours gratuits sur internet, parfois excellents, posent question aux étudiants. Certains se demandent s'il n'est pas plus profitable de les suivre tranquillement chez soi, que de se déplacer dans un amphi bruyant et inconfortable.

Personne ne sait comment évolueront les choses dans les prochaines décennies, mais on peut parier que certaines habitudes ancestrales deviendront complètement obsolètes.


LaurentMilleret, le 14/12/2014 - 08:03:33
Moriarty, peux-tu nous dire quel est ton club ? Merci


midi, le 14/12/2014 - 17:53:03
Il me semble que le plus critique pour progresser est l'isolement avec ou sans livres d'échecs.

Internet ne réussit pas à tout le monde manifestement, on est en partie isolé dans un espace virtuel avec, entre autres, une éventuelle fatigue oculaire, des aléas indésirables.

Dans Google alertes j'ai une recherche avec le mot clé Echecs. Constatation : il y a souvent des articles sur des enfants qui jouent dans un contexte scolaire avec du matériel de club standard. Les conditions semblent basiques pour étudier et jouer aux échecs.

Personnellement, j'ai pédalé dans la choucroute tout seul avec des ordinateurs et des livres pendant plusieurs années, et, arrivé à Toulouse pour changer de vie, j'ai tout balancé, j'ai joué dans le club bondé de monde qui était dans les années 80 au dessus de la cafétéria Flunch. J'y ai trouvé mes meilleurs amis, j'ai fait des tournois, j'ai joué avec mes amis jusqu'à l'aube et j'ai obtenu un niveau avoisinant les 1900 ELO : 10ème au tournoi de Muret, 10ème au tournoi de Picardie. Juste jouer, jouer, jouer... avec une bonne motivation.

Le contact humain sans artifices représente un stimulus fondamental sur le plan cérébral. Mais voilà les clubs sont bien souvent vides et c'est tout particulièrement regrettable.

Il faut peut-être espérer un retour aux sources pour les joueurs !?



Moriarty, le 14/12/2014 - 22:55:47
Pour les intéressés, mon club est la dame noire à Montigny-le-Bretonneux (78).


CavalierRouge, le 15/12/2014 - 11:53:59
Bonjour

je m'occupe d'un jeune club sur Clamart (92), il est constitué en majorité d'enfants et d'adultes débutants.
Pour travailler la théorie je me suis appuyé sur d'une part certains livres :

* "la tactique aux échecs pour les enfants" (Murray Chandler)
* "Comment battre Papa aux échecs" (Murray Chandler)

et d'autre part la méthode par étapes :
* http://www.stappenmethode.nl/fr/

Avec cela sans être moi-même un grand joueur d'échecs j'arrive à enseigner aux débutants.
Les deux premiers livres conviennent très bien aux autodidactes.

Pour la pratique, il faut pour moi plusieurs choses :
* des livres d'exercices pour travailler sa vision du jeu, ces exercices peuvent être sans thème (trouver le meilleur coup) ou avec thème (chercher le clouage, la fourchette, mat en 1 coups, 2 coups, etc...), comme exemple de livre tu as "1001 exercices d'échecs (John Emms).
* s'entrainer en faisant des parties (pour jouer en ligne utilise des sites comme chess.com, chesskids.com, www.europe-echecs.com)
* si tu as un pc, une tablette, un smartphone, travaille avec des exercices en pgn, tu peux en trouver sur le net et cela fait un bon entrainement.

Pour l'histoire des ouvertures pour un débutant je ne conseille pas de se focaliser là-dessus, démarre sur une ouverture simple à comprendre pour les débutants e4-e5 et travaille celle-ci, l'important est plus de comprendre le principe de l’ouverture (gain du centre, développement rapide). A tester, toujours un livre de Watson "LES OUVERTURES D'ÉCHECS POUR LES ENFANTS", je ne le connais pas mais vu ce les autres livres je pense qu'il doit être pas mal.

Tu es débutant donc par sur des choses simples au départ, et tu compliques au fur et à mesure de ton apprentissage et des parties que tu joues.

Enfin rentrer dans un club est bien sur un plus, en tant que débutant tu peux y trouver :
* des réponses aux questions que tu te poses
* un échange
* une formation structurée
* des partenaires de ton niveau ou de niveau supérieure qui t'aide dans ta progression.

Le net peut apporter cela mais il manque quand même je trouve le coté échange, le dialogue est moins spontané.



MrOrange, le 15/12/2014 - 13:33:53
Juste pour rebondir sur trois bouts d'interventions (et pour rappeler que le fait de jouer pour le plaisir est très important pour un débutant adulte).

"tu gagneras tout de suite 200 points élo" --- ça ressemble à de la publicité pour un dentifrice =)

"Je vois arriver des adultes débutants qui se prennent tôle sur tôle.
C'est peut-être formateur, à condition de le supporter !" --- Sans compter qu'ils ont parfois du mal à comprendre les cours donnés aux adultes. Et il y a beaucoup de débutants adultes que ça dégoûte vite et qui préfèrent jouer dans leur coin et peut-être revenir quelques mois/années plus tard.


"quand j'ai commencé les échecs le premier entraineur de bon niveau devait être à cent bornes et je pense que c'était le seul de la région" --- C'est l'impression que j'ai eue quand j'étais adolescent (sauf que mon horizon se comptait en kilomètres et non en dizaines de kilomètres).


VincentNogent, le 16/12/2014 - 00:55:35
Le bréviaire des échecs, édition de poche, de Tartakover.

Je trouve que c'est super pour un débutant. Vraiment ça se lit tout seul, agréable, pas à pas, et si vraiment tu sens que tu maitrises tel ou tel sujet tu sautes quelques pages et tu y trouves ton bonheur quoi qu'il arrive. Prix tout à fait raisonnable d'ailleurs.

Pour moi il y a plusieurs écoles :

-Les autodidactes qui peuvent ingurgiter facilement livres, internet etc...
-Ceux qui quoiqu'ils arrivent n'apprennent vraiment qu'en jouant ( mais en jouant on se rend toujours compte des progrès que nous ont fait faire ce qu'on a étudié auparavant )
-Ceux qui ont besoin d'un prof.

Je suis d'accord avec le fait qu'un club d'échecs vivant est le meilleur moyen de prendre du plaisir et de progresser, mais cela n'occulte absolument pas la nécessité d'étudier au calme seul :)

Les exercices tactiques thématiques ( classifiés selon les pièces utilisées ) sont les meilleurs à mes yeux pour débuter. Les ouvertures on s'y perd vite tu pourrais t'en écoeurer. Se choisir 1 ouverture et ne travailler que celle là un bon moment avant d'en essayer d'autres est sain.

Je trouve les leçons sur youtube ou sur des sites consacrés aux échecs très bien faites et agréables à regarder.


Maelbreizh, le 16/12/2014 - 01:09:23
@ MrOrange : n'importe quoi, le jour où tu vois un dentifrice qui permet de gagner des points en se brossant les dents bah tu me dis hein.



© 2000-2017 - France Echecs