France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 17 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

L'intérêt de la pendule par Rachmani le 04 mars 2014  [Aller à la fin] | Théorie |
Bonjour.
Cet article est placé dans la théorie même s'il pourrait être placé dans la section tournoi.
En fait, pour progresser, il est stimulant d'alterner théorie, entraînement, jeu.

Pour le jeu avec pendule, vous aussi témoignez sur l'intérêt de travailler avec le temps.

Et un point intéressant à soulever :
- jouer avec pendule + incrément de temps, cela permet de rationnaliser son impulsivité.
inconvénient : il y a toujours un temps pour vérifier le plus basique. L'adversaire peut donc voir la supercherie, là ou en blitz sans incrément le temps manque pour tout regarder.
- jouer sans incrément de temps : face un gros de pression (tactique ou autre...), difficile de pas perdre de temps / ses moyens.


JLuc74, le 05/03/2014 - 18:15:31
La pendule est avant tout une nécessité pour limiter le temps de réflexion en tournoi.

A partir du moment où c'est un facteur important en tournoi il est bon de s'entrainer avec la pendule.

Ce que je ne comprends pas c'est l'intérêt des cadences Fischer pour des blitz ou parties rapides.


ArbitreQuebecois, le 12/03/2014 - 19:55:09
Il faut se mettre dans la peau de l'arbitre pour comprendre l'utilité de la cadence Fischer en rapide et en blitz.

J'ai déjà arbitré de manière consécutive le Championnat ouvert du Québec, (suisse, 9 rondes avec normes possibles, environ 300 joueurs) et le championnat de parties rapides du Québec (une journée, 5 rondes, environ 85 joueurs, un seul arbitre) et sans surprise, il y a eu beaucoup plus de réclamations dans une journée de rapides que dans 8 jours de parties lentes.

J'ai fait face à trois réclamations consistant à déterminer lequel du mat ou de la chute du drapeau est survenu en premier et c'est sans compter d'autres cas similaires dont j'ai été témoin. Ce n'est pas nécessairement de la mauvaise foi de la part des joueurs. Quand moins de une seconde sépare le lâcher de la pièce qui mate de la chute du drapeau, les deux joueurs pourraient avoir l'intime conviction qu'ils ont gagné la partie.

L'Article 10.2 est une autre source d'embarras pour l'arbitre.

Jouer une rapide à 20 minutes plus 10 secondes par coup élimine la réclamation basée sur l'Article 10.2. De plus, elle rend beaucoup moins probable la dispute qui consiste à déterminer lequel du mat ou de la chute du drapeau est survenue en premier. Avec l'incrément et une position trivialement gagnante, le temps du joueur augmente après chaque coup. Lorsqu'il va finalement mater, il aura beaucoup de temps à la pendule.

Pour le joueur, l'avantage consiste à décider lui-même l'issue de la partie plutôt que de s'en remettre au jugement de l'arbitre lorsque l'Article 10.2 s’applique.

L'incrément permet aussi à un grand nombre de parties de connaître leur fin naturelle au lieu de se terminer nulle par ce que la position est impossible à gagner par des moyens normaux. Une nulle qui n'a aucun fondement dans la position sur l'échiquier qui est gagnante pour le joueur qui se place sous la protection de l'article 10.2 .


kaktus, le 12/03/2014 - 20:47:10
ref JLuc74 :

moi c'est exactement le contraire, le côté arbitrage j'en ai rien à faire, mais par contre quand une partie d'ECHECS terminée se transforme en exercice cardio, je pense que le mec qui est fier de ça ferait mieux de faire du sport en fractionné en faisant son loto pour s'épanouir.




thierrycatalan, le 12/03/2014 - 23:22:49
S'entrainer avec la pendule me semble necessaire , surtout lorsque l'on est débutant dans la participation aux parties officielles.
on ne peut pas comparer le stress d'une partie amicale au club, (avec ou sans pendule), avec le stress généré par le temps qui manque lors d'une partie de tournoi.

Il me semble necessaire d'apprendre d'abord à gerer son temps de pendule sur 40 coups , afin d'éviter de tomber dans des zeitnots dramatiques.
Pour cela , un point intermediaire de controle de son temps autour du 20 eme coup semble toujours utile.

Il faut ensuite apprendre à se décider de jouer un coup, sans chercher à revoir et recalculer tous ses calculs, lorsque le temps manque et que la position est inferieure (lorsque la position est superieure, on a moins tendance à manquer de temps... c'est drôle !).

Curieusement il faut aussi apprendre à gerer une grande avance de temps à sa propre pendule ...car cela peut etre tres déstabilisant de voir son adversaire en un terrible zeitnot ! il peut arriver que l'on joue soi même comme un idiot sans réflechir...

Enfin, il ne sert à rien à taper comme une brute sur la pendule lorsque le temps manque ....rire.




JLuc74, le 14/03/2014 - 07:50:32
@kaktus : contrairement à toi je trouve que la cadence Fischer beaucoup plus stressante, quelle que soit la cadence d'ailleurs.


kaktus, le 14/03/2014 - 19:56:45
Comme quoi, il n'y a pas de vérité absolue JL ;)

Chacun devrait toujours avoir cela à l'esprit avant de juger son prochain et de s'énerver pour sa cause ^^.

Typiquement, un point sur lequel nous avons un ressenti différent, tout autant respectable l'un que l'autre, un exemple qui invite à relativiser les différends qui fleurissent de part et d'autre (dans tout domaine), tandis qu'au fond, une chose essentielle nous rassemble : l'addiction au jeu d'échecs ;)




LaurentMilleret, le 15/03/2014 - 07:12:17
Ok avec Thierry, pour un débutant (1 an 1/2 pour moi de parties avec pendule, mais qu'en compet) il y a une phase où on doit utiliser la pendule pour gérer correctement et éviter les situations difficiles.
Maintenant, tous les jours au Luco, depuis 1 an, je joue sans pendule, et ça permet de creuser dans un temps raisonnable et sans pression chaque position pour essayer d'optimiser, et face des adversaires d'un niveau équivalent qui font de même. Ainsi, j'ai pu constater que nous tous énormement progressé, grace à la pratique essentiellement.
A côté de nous il y a les joueurs de Luco http://www.lucomania.com/ qui s'étripent en jouant moyennement et sous pression permanente, les chaises volent, on est loin de l'esprit chevaleresque des echecs. Ils me semblent stagner depuis des années, de temps en temps il y en a qui viennent jouer avec moi (je suis sur le papier plus faible) et n'arrivent pas à gagner, jouant trop vite et surtout trop tactiquement...
Donc je ne trouve d'intérêt pour l'usage de la pendule que dans le cadre des compétitions.


Rachmani, le 18/03/2014 - 07:35:33
Merci pour vos témoignages.

Si vous voulez témoigner, faites vous plaisir.
De mon côté, j'ai l'occasion de jouer de temps en temps sur DGT.
J'alterne des 15'+2, des 10', des 5' ou des 3'+2 selon que mon adversaire est en chair et en os ou en silicium.



© 2000-2017 - France Echecs