France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 12 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Puni pour 15 minutes de retard ! par zenewbe le 16 septembre 2013  [Aller à la fin] | Arbitrage |
Bonjour, j'ai participé ce weekend a un tournoi dont l'une des règles était "+ de 15min de retard entrainera la perte de la partie".

Malheureusement pour lui, un jeune joueur s'est pointé devant l'échiquier 17min après le début de la partie et l'a donc perdue sur tapis vert.

Pour ma part je suis scandalisé par cette règle qui pénalise les 2joueurs (j'imagine que le vainqueur aurait préféré jouer la partie plutôt que d'attendre 4h la suivante...) et fausse le tournoi. De plus s'agissant d'un petit open de 5rondes, je trouve cela cruel de la part de l'organisateur qui pourrait éventuellement prendre en compte les difficultés pour se rendre dans son village (la grande ville la plus proche se situant a + de 30min de route).

Bien sur vous aurez raison de souligner que chacun doit se débrouiller pour arriver a l'heure, et que le règlement doit s'appliquer (sinon il n'a pas de raison d'être) mais je pense que les organisateurs pourraient faire part d'un peu plus de flexibilité et ne pas profiter bêtement du petit pouvoir qui leur est conféré.

Merci a tous ceux qui donneront leur avis de joueur et d'organisateur :)


arnackor, le 17/09/2013 - 00:08:47
Pour moi c'est clair, la bonne attitude à avoir en tant qu'organisateur est la suivante : demander à son adversaire s'il est d'accord pour jouer.

J'imagine qu'un arbitre zélé va venir me dire que le règlement c'est le règlement, blablabla. Je préfère l'esprit.

Cela me rappelle la triste anecdote suivante. Un jour en partie lente je m'étais fait totalement dominé par un MI. Ce dernier avait un peu trop tendance à appuyer à quelques secondes seulement de tomber, et il remontait avec l'incrément de 30 secondes. A un moment il appuie à 0:04 mais la pendule bugge et il tombe. J'étais totalement perdant (pas assez pour abandonner pendant un zeitnot, mais pas loin). Il a clairement appuyé mais la pendule a clairement buggé. On va chercher l'arbitre, je lui explique que je ne veux pas gagner comme ça et que je souhaite continuer la partie. Mais là l'arbitre (open international) me dit qu'il ne peut rien et que la partie est terminée. J'imagine bien qu'il a appliqué à la lettre "la chute du drapeau met fin à la partie" ou un truc du genre. Bah je le félicite pas. Ne pas savoir faire la différence entre un règlement général et un cas particulier, ça s'appelle être un robot. On peut aussi utiliser l'expression "être débile", ça marche aussi. Certainement ma victoire la plus honteuse, mais j'attribue cette honte à l'arbitre.

J'ajoute qu'il y a une dizaine d'années dans l'accession je jouais Mancini qui s'était planté dans les horaires et est arrivé avec genre 1h10 de retard (qui était, si je ne m'abuse, limité à 1h). Si je me souviens bien l'arbitre m'a demandé si j'étais d'accord pour jouer, j'ai dit oui parce que je préférais bien entendu jouer que prendre un point par forfait. J'ai perdu mais je me souviens de la partie, c'était intéressant. Tout comme l'analyse post-mortem. Ce jour-là l'arbitre avait été intelligent.


JMC, le 17/09/2013 - 00:11:39
Ouai c'est pas top effectivement.
Mais si la décision est prise à la 15 éme minutes, l'arbitre ne peut pas savoir qu'il est en train d'arriver.

Doit il attendre la 17 éme, la 18 ?
Et une fois la décision prise, impossible de revenir en arrière pour l'arbitre.


JMC, le 17/09/2013 - 00:18:35
Moi je me souviens une fois je suis arrivé en retard de 5 minutes environ.
L'arbitre a demandé à mon adversaire si il voulait jouer.
"euh, non non, j'ai gagné, bon je vous laisse, je vais me reposer je vais avoir une partie difficile demain"

:-)


Elpancho31, le 17/09/2013 - 02:48:49
la règle générale c'est 30 min de retard sauf si l'organisateur en décide autrement, ça aurait été bizarre de faire une exception sur une exception

"Le retard autorisé devant l’échiquier est fixé à 30 minutes par défaut sauf si le R.I. du tournoi
prévoit autre chose"

en parlant de cette règle je trouve dans l'ensemble que les règlements de la de la ffe incompréhensibles, doit on comprendre que si les 2 joueurs ne sont pas devant l'échiquier dan les 30 minutes les 2 perdent? seuls les blancs perdent? A quelle distance minimum de l'échiquier faut il être pour ne pas perdre? Si le type est aux chiottes il perd?




JMC, le 17/09/2013 - 02:50:45
Devant l'échiquier.


Elpancho31, le 17/09/2013 - 03:01:21
si l'échiquier se situe au bord de la fenêtre en face du parking tu peux être en même temps devant l'échiquier et en dehors de la zone de jeu, ça compte?


Meikueilu, le 17/09/2013 - 04:29:57
Le problème si l'on applique pas ce qui est prévu est que le joueur qui refuse "de jouer quand même" passe pour le type pas sympa et pas fair-play.

Oui en tant que joueur en retard ça fait pas plaisir de perdre sans jouer.
Oui en tant qu'adversaire ça fait mal de gagner sans jouer.
Mais je ne vois pas comment, en tant qu'arbitre et organisateur, on peut dire que 15 c'est à peu près égal à 17 ou à 18. Oui ce n'est pas très souple mais il faut savoir prendre ses responsabilités.

Sauf cas vraiment exceptionnels , il me semble que la tâche de l'organisateur et de l'arbitre est justement de savoir endosser le "mauvais rôle" qui consiste à appliquer le règlement et non pas à prendre le parti facile de ne froisser personne.
Sinon que répondre à :
- OK je suis tombé mais mon adversaire veut bien qu'on continue à jouer vu que je suis presque au contrôle de temps (sic!)
- Je peux reprendre mon coup (en cadence longue!) si j'arrive à convaincre mon adversaire de dire oui?
- Oui mon portable a sonné mais mon adversaire n'a pas entendu donc ça compte pas...

Au final on remarque dans ce genre de situation que c'est souvent le décisionnaire (qui applique le règlement) et le demandeur qui sont montrés du doigt alors que le fautif aurait la position la plus légitime (je ne parle pas du cas d'espèce dont je ne connais pas les détails)...


JEEN, le 17/09/2013 - 09:16:53
D'accord avec toi, zenewbe. Surtout si comme tu dis, le bled est paumé, si le joueur est jeune (i.e pas maître des son transport), et surtout s'il n'y a que 5 rondes.


DDTM, le 17/09/2013 - 09:46:52
Pour jeter de l'huile sur le feu, si le bled est paumé, alors il faut prévoir d'arriver avec un peu d'avance et non juste à l'heure ou même dans les 15mn autorisées pour arriver avant de perdre par forfait !

Comme arbitre, j'aime avoir un article du RI qui précise le retard autorisé tout en laissant la latitude à l'arbitre d'en décider autrement.
Cela laisse la possibilité aux joueurs de faire la partie si les 2 le souhaitent :)

Pour conclure : oui, la vie est injuste !



dulovitch, le 17/09/2013 - 09:50:30
DDTM a parlé, CQFD


Matoù, le 17/09/2013 - 10:24:12
D'accord avec Meikueilu lorsqu'il dit que le rôle de "l'arbitre est justement de savoir endosser le mauvais rôle qui consiste à appliquer le règlement et non pas à prendre le parti facile de ne froisser personne".
C'est vrai entre autres lorsqu'un joueur a une certaine influence sur l'autre et pourrait ainsi avoir tendance à obtenir une exception au règlement par "accord mutuel" (adulte contre jeune, etc.).

Pour autant, cela ne me semble pas incompatible avec l'avis d'Arnackor que je partage (l'avis) : il y a l'esprit et la lettre et l'arbitre humain est là pour connaître la lettre du règlement et pour en appliquer l'esprit !


Meikueilu, le 17/09/2013 - 11:25:52
Tout à fait d'accord matou sur le fait qu'il faut penser à l'esprit et la lettre.
Mon propos est justement de rappeler que si appliquer "à la lettre" amène des situations à problèmes, "appliquer dans l'esprit" n'est pas non plus la panacée.
La remarque de DDTM est à ce titre éclairante : c'est bien l'arbitre qui prend la responsabilité de déroger, et si possible dans des cas spécifiés et connus des joueurs si possible. Pas de vie sans un bon RI!


Krusti, le 17/09/2013 - 12:45:03
Je déteste l'idée selon laquelle "c'est au joueur qui attend de décider si oui ou non il faut jouer le match" car dans ce cas celui qui n'était responsable de rien devient responsable de tout et celui qui etait responsable du retard pourrait passer pour une victime en cas de refus.
Cerise sur le gateau, l'arbitre irresponsable du retard cumulerait avec une irresponsabilité sur la décision de jouer.
En même temps jouer dans la cambrousse a son charme.


JEEN, le 17/09/2013 - 13:27:57
J'me comprends


Zorglub, le 17/09/2013 - 13:38:00
L'organisateur et le règlement sont honteux simplement


zephirin, le 17/09/2013 - 13:38:50
Quelques précisions concernant la situation présentée :
"son village" : 26173 habitants en 2010

"les difficultés pour se rendre dans son village" : la sortie d'autoroute est située à moins d'un km de la salle de jeu
"petit open" : 90 joueurs
Voilà quelques éléments concrets. Sur le fond, je rejoins l'avis de Meikuelilu.

PL, l'arbitre principal du tournoi



mazetov, le 17/09/2013 - 13:40:58
On ne peut pas se réclamer discipline sportive, obtenir donc des subventions, et faire n'importe quoi.

"+ de 15min de retard entrainera la perte de la partie".

C'était clair, normalement en sport on arrive en avance, on s'échauffe et on commence à l'heure.

Il n'y a qu'aux échecs où l'on pouvait arriver avec une heure de retard, proposer nulle sans jouer et retourner se coucher.

Le respect des organisateurs et de ses adversaires (à l'heure eux) est quelque chose à prendre en compte. (décalage des horaires possible, etc...)

Quand je vois les réactions des GMI qui planifient les nulles pour garder du jus, alors qu'il y a des spectateurs qui ont payé leur place, je me dis qu'il y a du boulot.

Rien n'est impossible, je me souviens des salles enfumées où 60% des joueurs fumaient pendant 6 heures, on me disaient qu'il serait impossible d'interdire la clope, que ça faisait partie du tableau, comme les arrangements, les combines etc...

C'est regrettable pour le minot, mais s'il aime jouer il arrivera en avance la prochaine fois.


thierrycatalan, le 17/09/2013 - 13:51:21
j'ai beaucoup apprécié le point de vue de arnackor sur le sujet , il est exemplaire , pour tous les autres joueurs .
j'aurais bien aimé le connaitre dans mon ancien club ...je me serais senti moins seul !

maintenant , si je comprends le point de vue de l'organisateur , (horaires location de salles, fiches de resultats pour les appariements , etc etc , il me semble que la solution la plus simple et la plus juste pour gérer les retards devant l'échiquier, consiste à mettre la pendule en marche à l'heure prévue !
ainsi les horaires seront tenus, et les aléas de la vie pris en compte.

Après ceux qui apprécient de gagner une partie sur tapis vert , sans la jouer, autant qu'ils jouent à la toupie, plutot qu'aux echecs.





Adrct, le 17/09/2013 - 14:04:09
Absolument pas d'accord avec Arnackor sur le fait de demander a l'adversaire s'il veut jouer ou non.

Je suis a l'heure, mon adversaire est en retard, c'est pas a moi de devoir passer pour un salaud ou alors de jouer (car j'ai envie de jouer) tout en ayant un incident pareil dans la tête (c'est évidemment perturbant). C'est un peu comme si l'arbitre demandait a l'adversaire ce qu'il veut faire quand son portable sonne, etc.
D'ailleurs , si un jour j'arrive en retard, et que l'arbitre demande a mon adversaire de prendre la responsabilité de jouer ou pas, j'arrete immédiatement et je dis "c'est bon j'ai perdu c'est le règlement".

C'est l'arbitre qui doit prendre sa responsabilité.

Par contre, je comprends pas l'interet d'une rigidité réglementaire sur les retards.
Si j'étais organisateur, j'accepterais les retards.

Pour les pros, les top tournoi, avec sponsor et autres, je comprends les réglementations "sérieuses".
Mais pour les open amateur, faut pas exagérer...
je fais parfois des tournois de tennis, et personne m'a jamais viré du tableau quand j'arrive en retard, et ca peut arriver (embouteillages, etc)


thierrycatalan, le 17/09/2013 - 14:13:09
quand j'ai ecrit " mettre simplement la pendule en marche", je veux dire bien sur, attendre que le drapeau tombe si l'adversaire ne se presente pas (dans l'heure pour les parties lentes)


JMC, le 17/09/2013 - 14:14:33
Si tu arrives en retard alors que tu es au service, c'est emmerdant quand même :-)


arnackor, le 17/09/2013 - 15:06:40
C'est la peur des responsabilités qui fait préférer décharger la faute sur le règlement ou l'arbitre ?

Si un type préfère encaisser le point par forfait et n'a pas envie de jouer, personnellement j'avoue que je me demande pourquoi il s'est inscrit au tournoi, mais franchement c'est son droit de refuser. Par contre dans ce cas qu'il assume, et n'ait pas peur du regard des autres.

Si son argument est qu'il a été perturbé par l'attente et qu'il craint de ne pas pouvoir jouer normalement dans ces conditions, malgré les X minutes d'avance qu'il aura à la pendule (ou à cause de !), je trouve l'argument bon et je pense qu'il peut l'exprimer sans crainte. Si son adversaire a un minimum de bon sens il va le comprendre aussi. Ils iront se payer un verre au bar et se faire une partie amicale dans la salle d'analyse !

Après je suis d'accord qu'il n'y a rien de simple et aucune solution parfaite.


Zorglub, le 17/09/2013 - 15:26:18
Donc un mec qui arrive 15 minutes en retard au boulot doit être viré ? Faut pas déconner, les échecs c'est d'abord un jeu et cela doit rester convivial. J'ai toujours été emmerdé par la clope mais je regrette le temps ou on pouvait fumer et emmener sa canette de bière à table. Maintenant même au bar, on te regarde comme un criminel. On peut aussi foutre dehors ses invités lorsqu'ils ont 15 minutes de retard? Les joueurs d'échecs baba cool ou soixante-huitards ont été remplacés par l'esprit militaire de la fide et de ses apôtres.


Zorglub, le 17/09/2013 - 15:26:18
Doublon


JMC, le 17/09/2013 - 15:31:44
Pauvre arbitre, il applique le règlement et il se fait engueuler.


Zorglub, le 17/09/2013 - 15:44:56
Pas par moi :-) C'est rare alors je le souligne


yegonzo, le 17/09/2013 - 15:59:54
Il y a parfois des choses étranges chez les joueurs.
Cette année dans un tournoi :
5 minutes après le début de la 1ère ronde, l'arbitre est prévenu : mon adversaire ne viendra pas. L'arbitre propose à l'exempt de jouer contre moi.
Ce dernier refuse ... No comment ...

Ceci dit, je suis assez d'accord avec Krusti, et pour la 2nde fois consécutive (ce qui est rare voir exceptionnel) pas trop avec Arnackor.

Mon avis est que l'on doit suivre le règlement strictement sauf si l'adversaire insiste fortement pour jouer. Lui poser la question, c'est le mettre dans une situation délicate ...


Abrobecker, le 17/09/2013 - 17:13:53
Si on accepte qu' un joueur commence la partie alors qu'il est arrivé avec 18 minutes de retard (15 prévu dans le RI), alors le risque est que dans les rondes suivantes un joueur arrive avec 16 minutes de retard et exige de jouer alors que son adversaire ne veut pas...

Oui, oui, d'accord avec le "je suis là pour jouer" etc, on reconnait en Arnackor un véritable amoureux des échecs... Mais les tâches d'organisateur ou d'arbitre (robot si on veut) ne sont pas les plus sympas, et faire des exceptions amène souvent à des complications.

Ensuite Meikueilu et Krusti montrent bien l'effet pervers du "acceptez vous de jouer quand même?"



Reyes, le 17/09/2013 - 17:32:49
Perdre sans jouer pour un retard de 17 ou 20 minutes, ça ne donne vraiment pas envie de jouer aux échecs. Et après on vient nous parler de développement du jeu, de s'ouvrir au grand public, de montrer à quel point le jeu d'échecs c'est sympa et fun...


Paco, le 17/09/2013 - 17:49:17
15mn si l'open a démarré à l'heure, c'est la r1.

Ceci dit ce serait intéressant du pourquoi des 15mn et non 30 comme souvent. Probablement pas au hasard dans cet open?

Ensuite vient le pb du temps de réflexion global qui est plutôt diminué si on excède les 30mns dans une partie qui est plutôt courte ... et le pb de l'intérêt de la partie si on poireaute quasiment une heure et que l'adversaire ne peut rien faire d'autre que blitzer.

SI c'est le Elo le plus fort, et qu'on lui pardonne le retard, on lui donne un avantage pour les prix en ne respectant pas le RI.
SI etc.......

Chacun voit midi à sa pendule.
Et même une pendule arrêtée a raison deux fois par jour.




Krusti, le 17/09/2013 - 18:30:28
C'est marrant comme la plupart de nos échanges sous-tendent en quasi permanence un procès en sorcellerie autour du thème sacré :
" Le véritable amour des échecs". (Je ne vise personne ci-dessus cela fait longtemps que j'ai remarqué cet aspect).
Il y a ( il y aurait ) le véritable amoureux des échecs (à qui bien sur tout est pardonné, non-respect des règlements, viol permanent des statuts, autoritarisme, j'en passe et des meilleurs, car lui aurait tout compris à l'esprit, qu'il soit joueur arbitre ou officiel dans son club ) et les autres ( qui ne respecteraient que dogmatiquement la lettre et qui ne seraient au fond que des amants de passage, des client infidèles ou, pire, des joueurs de pétanque qui s'ignoreraient.
Non j'déconne. Pas la pétanque quand même. )

Je rappelle que là nous parlons de compétition (certes en milieu rural mais tout de même).
Je vois pas en quoi l'aspect j'men foutiste de l'application des règlements serait un gage de teasing envers ceux qui ne pratiquent pas.
Mais bon je suis là pour apprendre.
PS: A toi de jouer JEEN.


JMC, le 17/09/2013 - 18:39:53
Il resterait un amoureux des échecs sur ce forum ?
Ouf ! l'honneur est sauf.


Reyes, le 17/09/2013 - 18:52:19
La différence entre une compétition d'échecs amateurs et un 100 m se trouve là : I Didn't Move
Ici on peut comprendre l'intransigeance et l'application strict du règlement. Ca dure environ 10 secondes... enfin, pas cette fois...


JMC, le 17/09/2013 - 19:03:19
La prochaine fois que j'arrive en retard et que l'arbitre me disqualifie, je m'allonge sur l'échiquier et je cris

I did not fall ! I did not fall !


Adrct, le 17/09/2013 - 19:09:20
@arnackor :

en fait il m'est arrivé un truc, que j'estime comparable même si c'est pas la même chose.
Dans une position difficile mais tenable (genre -0.5 sur l'ordi), mon adversaire abandonne. Il a "vu un fantome", comme on dit. Je reste interloqué, je lui demande vite fait pourquoi il abandonne. Il regarde la position, et sa mine se décompose. Bon, on était tous les 2 jeunes, et j'étais un peu un ptit gars trop gentil, donc je sais pas torp quoi faire et je dis qu'on continue la partie. La dessus l'arbitre arrive, car on parlait, il demande ce qu'il se passe, on lui explique. Et la il a l'air étonné, il me demande si je suis sur de vouloir continuer, moi je trouve ca bizarre de gagner comme ça + je veux pas passer pour un salaud, alors je continue. Et au final je perd, mais j'étais complètement sorti de la partie.

J'estime que l'arbitre aurait du arreter la partie et appliquer le réglement.

Ce n'est pas aux joueurs de décider s'ils ont envie d'etre sympa, de faire une entorse au réglement ou pas, etc.

Je pense que même dans le cas du retard, l'air de rien, si ton adversaire respecte pas le reglement et que l'arbitre te demande "veux tu prendre le point, ou jouer", et bien si tu décides de jouer t'auras du mal a faire totalement abstraction de ce qui s'est passé, et ton adversaire pareil (dois je lui laisser la nulle si je venais a etre gagnant, etc ?).
Bref, on en arrive a des situations de malaise.

Le problème vient du réglement inutilement rigide, pas de son application.


Krusti, le 17/09/2013 - 19:16:00
Comparer l'application d'un RI dans un tournoi amateur à un 100 m de niveau mondial. Comment dire...
Ha oui j'y suis: Au secours !!!


JEEN, le 17/09/2013 - 19:48:24
J'me comprends.
(j'étais parti plus tôt pour aller chercher ma fille à la danse)


Bellamy, le 17/09/2013 - 19:54:06
Le problème est la confusion entre contester la règle et contester son application. Beaucoup ici conteste la règle, et je les approuve.
Mais à partir du moment où la règle existe, il faut l'appliquer, sinon c'est le règne de l'arbitraire !
Celui qui n'ose rien réclamer et accepte tout se fera toujours rouler (je parle en général, pas de cette règle en particulier).
En pareil cas, je n'imagine pas mettre mon adversaire dans l'embarras
- si mon téléphone sonnait, je tendrais immédiatement la main à mon adversaire,
- sur internet, si je joue Dd7 au lieu de D×d8, j'abandonne sans demander l'annulation (ou la nulle),
- et si j'arrive avec 1 minute de retard sur l'horaire prévu, il ne viendrait pas à l'idée de demander à jouer.

En revanche, je suis contre cette règle (que je peux cependant comprendre pour les pros).


Adrct, le 17/09/2013 - 20:00:09
Voila d'accord avec Bellamy


elkine, le 17/09/2013 - 20:26:36
D'accord avec Zorglub. "On peut aussi foutre dehors ses invités lorsqu'ils ont 15 minutes de retard ?"


wormsattacks, le 17/09/2013 - 20:44:43
Suggestion de nouveau règlement........(rêvons un peu)

"Passé le délai de retard autorisé, le seul joueur présent peut arrêter la pendule de son adversaire toujours absent et demander le gain de la partie à un arbitre".

Comme ça, celui qui veut jouer à tout prix joue malgré un retard important de l'adversaire (s'il vient), celui qui veut gagner gagne......, pas de pression sur le joueur présent en lui demandant devant l'autre s'il veut jouer quand même etc.....

Et le règlement sera alors respecté en toute circonstance.


Zorglub, le 17/09/2013 - 21:45:20
La comparaison de Reyes avec le 100 mètres était très fine et juste. On ne parle pas de bolt mais des tournois amateurs en France et on parle du jeu d'échecs et non pas d'une compétition de 2 minutes. J'ai joué dans les tournois de pétanque ou de tarot dans les campagnes et on est parfois obligé d'aller chercher les adversaires au bar et personne ne s'en plaint... Le savoir vivre et la convivialité avant tout. Ici un mec qui prend sa caisse et qui perd 2 heures en voiture et qui arrive avec 17 minutes de retard à cause d'un bouchon et qui en plus a payé son inscription ne pourra pas jouer contre son adversaire qui est venu la pour jouer lui aussi et non gagner par forfait. Avec ce genre de connerie de règlement on risque de ne revoir ni l'un ni l'autre. Bravo monsieur l'organisateur pour votre abyssale bêtise.


Reyes, le 17/09/2013 - 22:06:13
Zorglub m'a compris ! :)


Club608, le 17/09/2013 - 22:11:22
Les amis, si c’est un tournoi rapide, si j’ai bien compris, il faut ètre souple, mais ce n’est pas l’organisateur, car je n’organiserai plus, c’est l’arbitre qui prend sa décision, il ne faut surtout pas rendre les joueurs responsables, c’est celui qui crée le problème, qui est coupable. Justement, il faut aussi voir les raisons du retard.
Mais il faut bien appliquer des règles, sinon, on ne joue pas des tournois homologués.
Et si on accorde des retards à tous, on finira le tournoi à quelle heure ?
C’est sur, qu’il faut ètre souple et compréhensible, avant tout, ce n’est qu’un jeu, mais maintenant, il a voulu que ce soit un sport, alors acceptons nous le petit coté sportif…
Si nous voulions on pourrait mettre le retard à zéro, comme là FIDE l’a demandé. Pour les grands, je laisse une heure, on ne sait jamais les raisons qui peuvent subvenir, et çà laisse un laps de temps pour arriver.
Dans tous les cas, tout le monde veut avoir raison, donc il faut bien qu’il est y des règles, sinon on finira quand… Mais soyons aussi humains, car le retard peut ètre familiale ou de santé.
J’ai souvent vu des joueurs entreprendre une partie parce qu’un joueur était en retard, et l’arbitre l’accorder.
Mais les donneurs de leçons devraient prendre des cours d’arbitrages, ils pourront ensuite juger les situations de ce genre.



pessoa, le 17/09/2013 - 22:18:11
Oui mais si on autorise tous les retards, que doit faire celui qui attend, le naïf qui arrive à l'heure dite, peut-être même un peu en avance car il a pris ses précautions ? Et si l'adversaire ne vient pas du tout (sans prévenir, comme de juste) ? Attendre deux heures que la pendule adverse tombe ? Je suppose qu'il est venu pour jouer aux échecs, pas pour se regarder pousser les ongles.

Je trouve ça assez typiquement français, si je puis me permettre : celui qui fait l'effort d'arriver à l'heure est récompensé par le droit d'attendre les retardataires.

D'après moi, un quart d'heure (mais ça ne gêne pas qu'on préfère 30 minutes, peu importe) c'est déjà une tolérance et c'est bien ainsi. Inutile d'ajouter une tolérance à la tolérance.


JMC, le 17/09/2013 - 22:34:39
Et il y a un proverbe russe qui dit qu'un vainqueur ne doit jamais s'interroger sur la forme de sa victoire :-)


Paco, le 17/09/2013 - 22:37:54
Et quand le drapeau tombe, c'est pas normal l'intolérance totale qui est appliquée. Même pas le temps de finir proprement une partie.


kaktus, le 18/09/2013 - 00:23:08
Je ne vois pas le problème pour ce qui concerne l'application du règlement (son contenu, notamment le délai c'est un autre sujet).

1) L'arbitre demande au joueur à l'heure s'il désire faire appliquer la règle.
Si, c'est oui, c'est oui : faut assumer sa décision, tu sais pas pourquoi le mec est en retard, tu as de bonnes raisons d'accepter cette victoire, si tu culpabilises c'est peut-être que ta décision déclenche une contradiction en toi..

2) en cas de réponse négative, il demande à l'autre joueur s'il accepte cette décision (il n'est pas obligé de jouer non plus s'il vient de se taper 2h de bouchons, ou s'il considère que le règlement c'est le règlement).

3)Si les 2 joueurs sont d'accords pour jouer, ils jouent, les fondements d'une partie d'échecs n'ont pas été violés.


ref spéciale pour Meikueilu :

Du temps des pendules à drapeau, il m'est arrivé plus sieurs fois de faire semblant de ne pas voir que mon adversaire était tombé quand la partie s'était déroulée loyalement sans gaffe flagrante de part et d'autre et que je n'était pas sûr que ma position soit gagnante.

J'ai aussi plusieurs fois fait semblant de ne pas voir que mon adversaire avait touché une pièce (d'ailleurs la majorité décidaient de jouer la pièce tout de même).

Si le portable de mon adversaire sonne, c'est clair je suis sourd.

Sauf dans le cas exceptionnel où je tombe sur un adversaire ouvertement désagréable, je considère qu'une partie d'échecs est l'affrontement de 2 stratégies, et je n'éprouve aucun plaisir à gagner une pièce en 1, après chacun son trip, si une victoire c'est une victoire, c'est respectable aussi.

Mais dans ce cas faut assumer et pas se dédouaner sur l'arbitre.

PS : je ne joue plus que très occasionnellement en ligne, où il m'arrive de proposer nulle sur une gaffe manifeste, voire take back si c'est pas un tournoi, et souvent l'adversaire refuse mais apprécie le geste : c'est pas comme si on était en foot est qu'une victoire sur tapis vert valait des millions :)


zenewbe, le 18/09/2013 - 00:54:27
Merci à tous ceux qui ont répondu et répondront encore à ce post.

Pour répondre à zephirin, les termes "village" et "petit open" ne se voulaient pas méprisants, c'est une maladresse de ma part, merci de m'en excuser.

Concernant les réponses que j'ai lu, je suis d'accord avec ceux qui disent que dans un tournoi dont le but principal est un but convivial, cette règle et son application sont excessives. nous ne sommes pas les meilleurs mondiaux mais seulement des amateurs qui ont envie de s'amuser et -selon moi- une telle règle n'a pas lieu d'être. De plus, punir le joueur alors qu'il n'est peut-être pas responsable de son retard (un jeune est amené par ses parents par exemple) me semble sévère.

En même temps, arriver à l'heure est respectueux de l'adversaire et du RI qui a été accepté par les joueurs, et l'arbitre doit endosser le mauvais rôle pour que les règles soient respectées... Et ce meme si les regles en question sont ... (je ne trouve pas de mot convenable)

Bon mon avis est fait et je suis heureux/rassuré de voir que beaucoup de joueurs sont du même avis !


Esoxlucius, le 18/09/2013 - 04:36:14
Pour le retard dans les tournois venez en Guadeloupe...et après on en rediscutera :-)


Krusti, le 18/09/2013 - 10:35:30
@Reyes Mon Au secours !!! portait en fait plus sur l'irruption de la télévision (et de la couverture médiatique et sponsorique qui va avec) que sur un autre aspect.

Je me disais Au secours la télé arrive en quelques-sorte.
En même temps on sait tous par l'expérience qu'elle n'arrivera jamais et il faut vivre avec. :-)

Sinon concernant la terrible et panurgique formule
" je suis heureux/rassuré de voir que beaucoup de joueurs sont du même avis ! " je dis là-aussi AU SECOURS !!! Et je vous laisse chercher...
Bon je vous mets sur la voie "Terre plate, peine de mort, partie majoritaire, petit commerçant niçois"...


JMC, le 18/09/2013 - 11:13:04
ou encore "Carlsen favori" :-)


zenewbe, le 18/09/2013 - 12:30:27
@ Krusti "AU SECOURS" ??
Je vais tenter de reformuler tes propos :

Beaucoup de gens pensaient que la terre était plate, beaucoup de gens étaient pour la peine de mort... et du coup si beaucoup de gens critiquent un article d'un RI ils ont autant tort que les précédents ? hum ...
Du coup si je suis ton raisonnement quand 80% des Français ont voté chirac en 2002 contre le FN, ils avaient tort ? Si la majorité n'a pas toujours raison, a-t-elle pour autant toujours tort ?
je ne sais meme pas pourquoi je réponds à ce genre d'argument


Krusti, le 18/09/2013 - 12:43:21
Cher zenewbe,
Je me suis étonné de la satisfaction que l'on a à se retrouver heureux/rassuré de penser comme le troupeau voilà tout.
Bon je te rassure depuis Milgram on a fait beaucoup de progrés sur la question et mon étonnement n'est que formel.
Il arrive et c'est heureux, même si ça n'a rien à voir, que le troupeau ait raison.
Concernant Carlsen je pensais qu'il était favori. Jusqu'à aujourd'hui 11h13 bien sur. Depuis...
Comprenne qui pourra...




© 2000-2017 - France Echecs