France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 22 novembre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Lecture des livres d'échecs: quel temps nécessaire? par Tr***ad****12129 le  [Aller à la fin] | Actualités |
Alors que je discutais avec un jeune indien à 2300+ Fide sur ICC,celui-ci m'a indiqué qu'il fallait entre un et deux ans selon lui pour s'imprégner totalement du livre sur les finales "Dvoretzky's endgame manual".
Il m'a dit que c'était le temps requis pour retenir et/ou apprendre par coeur les phases techniques proposées dans le bouquin.

Pour généraliser,je me demandais quel était le temps nécessaire pour lire un bouquin,selon la difficulté du bouquin,et le niveau élo de référence du lecteur?
Donc concrétement,pourriez-vous donc donner des exemples de livres et le temps mis pour les lire,en précisant si vous le souhaitez dans quelle fourchette élo vous vous situez?
Par exemple,un joueur de mon club aux alentours de 2050 élo a lu un des My great predecessors de Kasparov en deux mois,ce qui m'a paru assez peu!
Outre cette interrogation initiale,il est possible si vous le voulez de digresser sur les bonnes maniéres de lire un livre,comme par exemple le rapport entre compréhension et par coeur,ect.




bonjour a tous......j ai presque envie de dire ca depend du temps que l on a a y consacrer et du niveau que l'on a.......il y tant de choses a voir sur une seule partie de gmi......


Beaucoup d'excellents livres sont écrits sans continuité, typiquement les recueils de parties sur un joueur ou un tournoi, et il n'est pas nécessaire pour apprécier une partie (et en retirer des enseignements) d'avoir vu la précédente.
Dans les livres écrits avec une intention pédagogique, il arrive régulièrement qu'un chapitre gagne à être lu (ou étudié) du début à la fin.
Les livres qu'il faut commencer au début pour bien les comprendre et lire jusqu'à la fin pour la même raison sont rares.
Selon les tempéraments, lire un livre d'un bout à l'autre en une fois, même si cela prend des mois, fait courir le risque d'une saturation alors que le plaisir de lire doit rester un moteur puissant.

Reprenons l'exemple du manuel des finales de Dvoretsky cité dans l'introduction. Il n'est pas du tout indispensable d'étudier ce livre d'un bout à l'autre pour en comprendre différents passages. Décider de le faire revient à la fois à étudier sérieusement les finales et à choisir Dvoretsky comme mentor, ce qui n'est pas anodin. On peut étudier tout aussi sérieusement les finales en s'aidant des vues et des styles de différents auteurs.


Il y a "lire" et "lire" :

Aux environs de 17 ans, j'ai "lu", "Mon Système" en une à deux semaines, mais je n'y ai rien retenu à part les thèmes les plus aisées ("colonnes ouverte", "blocage d'une pion", "7ème rangée").

Ayant un peu mieux compris comment réellement lire un bouquin d'échecs, je dirais que 2 à 4 ans est le minimum pour commencer à réellement profiter du bouquin.

Pire, je dirais que sauf niveau 2400 atteint, on peut encore étudier à profit n'importe quel bon bouquin (surtout les Dvoretsky).

Ma méthode (un peu lourde) :

* D'abord travailler les thèmes des plus directs (attaques de mat avec roques opposés aux plus latents); Ce n'est d'ailleurs pas une mauvaise idée d'associer des chapitres similaires d'autres livres;

* Bosser les parties tout seul en essayant de voir les 1ères idées que l'on serait capable de trouver (par exemple en jouant la partie contre l'ordi à une position où l'auteur explique que le thème étudié donne un avantage important);

* lire les commentaires en essayant toujours de chercher par soi même (variantes tactiques etc);

* Rejouer régulièrement ces parties à partir de positions clef.

Je le répète, cela prend (hélas) du temps ...


Les my predecessors en 3 semaines , mais je ne prends pas un echiquier pour analyser chaque partie , sinon je prends un bouquin je regarde au hasard une pos ou un chapitre , un livre d' échecs c'est comme un livre de cuisine , ça ne sert a rien de lire le livre en entier si on a besoin de faire un bœuf bourguignon , les livres sur les ouvertures pareil , rien a foutre du gambit du poisson rouge dans la défense al kaida , finales aussi , je zappe les chapitres mats tour et roi contre roi etc , quel intérêt?


Sinon niveau 1800 , je vais passer entre 1900 et 2000 en janvier , et par rapport a mon niveau les mon système etc ça fait chier a lire , par contre les m'y predecessors c'est un peu complique aanalyser en détail , pareil pour les Kasparov de igor stohl , les watson sont très bien , le understand chess moove by moove aussi , les dvoretsky sont destines a un niveau supérieur a 2000, les livres du genre l'art de jouer les pions c'est inlisable quel que soit le niveau ,


J'ai commencé le Dvorestsky il y a 18 mois et j'en suis à la page 220 .. sur ~400.
Mon elo > 2250


@Ptibus: Et comment tu fais pour le lire?
Tu rejoues chaque position contre un ordi/un ami plus fort, jusqu'à assimilation de la technique, ou alors tu lis juste comme ça en essayant de mémoriser ?
Ou entre les deux: tu essayes de 'deviner' les meilleurs coups et tu compares et essayes de comprendre tes erreurs par rapport à ce que donne le livre.


Oui dites en plus sur vos méthodes parce qua priori lire un livre ne prend pas plus d' un jour , vous essayez d'apprendre les livres par cœur? Est ce que vous en lisez un seul a la fois?


Après, il faut aussi savoir mettre ce qu'on a lu en pratique.
Dans le feu du combat, j'ai tendance à oublier ! :-)


ins7708, le
Ma méthode perso :

1. Flâner à Variantes ou au rayon échecs d'une FNAC.
2. Feuilleter quelques livres et en dénicher un qui semble promettre un gros gain de points élo.
3. Acheter le livre en question et un ou deux autres, tant qu'on y est.
4. Bien ranger le bureau, y placer religieusement l'échiquier et le livre à côté.
5. Commencer la lecture page 1, même si l'introduction est adressée à des débutants et qu'on y apprend rien.
6. Rejouer consciencieusement chaque coup de chaque variante sur l'échiquier, ceci jusqu'à la page 3.
7. Se dire que c'est vachement chiant de tenir le bouquin du bras gauche et jouer les coups de la main droite et caler le livre avec un autre bouquin (un de ceux achetés en même temps)
8. Etre fier de soi parce que même si on a fait que quatre pages ça faisait longtemps qu'on s'était pas entraîné.
9. Poser les bouquin sur sa table de chevet.
10. Les parcourir comme si c'était des vulgaires tabloïds avant de s'endormir en tentant de se persuader que c'est utile.
11. Au bout d'une semaine environ, ranger les bouquins dans la bibliothèque et ne plus jamais les ouvrir.

Je pensais que tout le monde faisait pareil, surpris de constater que d'autres joueurs ont d'autres méthodes...


@yggdrasill
Je bosse avec mon père. Il a à sa dispo CB 10, Rybka et les Tablebase (sur Internet).

Il me donne la position de départ que je mets sur mon mon ordi.
Je cherche plusieurs minutes et quand j'ai un plan, je joue mes coups et il me répond avec, soit les coups du bouquin, soit Rybka ou Table base quand je propose une suite qui n'est pas dans le bouquin.

Je fais en moyenne 2 à 3 pages du bouquin en une heure puis j'arrête et en général la séance suivante il me refait un diagramme de "révision".


Krusti, le
Excellent PE, véritablement excellent.
Voila un descriptif qui convient au MI comme à la mazette.
Qu'en penser ?


En tout cas, ce doit être la bonne méthode car PE a un classement plus proche du MI que de la mazette !


Renan, le
Oui...la mazette s'endort avec le livre sous l'oreiller en pensant que toutes les informations du livres vont transiter dans son cerveau !!!!


C'est bien ce qu'elles font


Renan, le
Ah non je suis une mazette, j'ai essayé pleins de fois, cela ne marche jamais!!


Pour ma part , il y a des livres que j'ai lu et relu plusieurs fois depuis ma jeunesse, et dans lesquels j'apprends (et comprends) de nouvelles choses à chaque lecture depuis 40 ans !

- Mon Système de Nimzowitsch (2 tomes )
- Bréviaire des Echecs de Tartakover
- nouveau manuel d'échecs du débutant de André Cheron
- Traité pratique du jeu d'échecs de Tarrasch .

Je vais peut-être dire une énorme bétise aux yeux de nombreux membres du forum, mais j'ai l'impression que même un joueur de niveau Fide (2200) peut sans doute apprendre des choses sur les échecs en relisant ces livres indémodables.

Après je voudrais aussi souligner à quel point les récents ouvrages de Marc Quenehen m'ont apporté beaucoup de choses dans ma compréhension du jeu, en mettant en évidence et en mots et idées des concepts sur l'échiquier que je jouais sans même le savoir … J'ai énormément de regrets de ne pas avoir connu ces livres formidables lorsque je jouais en compétition dans un club , j'aurais sans doute gagné bien plus de parties , et en aurait sauvé de nombreuses autres !!

- Principes fondamentaux de la stratégie(2 tomes)
- Naissance d'un plan
- Tactique thèmes majeurs

cordialement à tous sur le forum


@Renan : Transiter signifie passer sans s'arrêter. Par ailleurs les informations ne sont pas tout et je connais des érudits en difficulté ainsi que des ignorants qui s'en sortent bien.



Renan, le
Le problème est bien là!...elles ne s'arrêtent pas dans mon cerveau !


Dans ses livres, Rowson nous rappelle que les échecs relèvent plus du savoir-faire que du savoir. Concrètement, ça veut dire que l'accumulation de connaissances est moins importante que la pratique (exercices, parties).

On ne sera jamais bon dans quelque activité que ce soit si on passe 80% du temps à regarder des vidéos de techniques et 20% à pratiquer.


Ce que dit jonorigolo est bien vrai !!
Il est arrivé que je ne joue aucune partie d'échecs pendant 3 ou 4 ans...et lorsque je me remettais devant l'échiquier pour une partie sérieuse , la machine Par Excellence me battait régulièrement... il me faut à minima entre 10 et 20 parties jouées en plusieurs jours pour que mon "cerveau" soit à nouveau capable de vaincre la machine très régulièrement ..puis très facilement !
La machine jouant toujours avec une force constante...c'est donc la preuve que le manque de pratique fait baisser de manière drastique mon propre niveau de jeu ...(à la louche je dirais un écart d'au moins 300 pts elo perdus si je ne joue pas 3 ans..).


Dans ce que j'ai pris ou intéressé de, au format numerique android applis ( foward chess, chess studio, chess viewer)

- carsten hansen,
John nunn
Jesus de la villa 100 endgames you must know
Romain edouard
Emmanuel neimann
Yochanan afek
Emmanuel bricard strategic chess exercices
Lajos portisch my secrets in the ruy lopez
Steve giddins
Mayhem in the morra
John watson
...


J'apprécie aussi beaucoup la version papier.
C'est simplement que la tablette prend un peu moins de place dans la valise

Avec un groupe de joueurs, on joue le debut des parties par correpondance avec l'appli chessbase : pas mal pour se faire une idée des stats en fonction des coups, a haut niveau.




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité