France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- vendredi 15 décembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Etudier les finales. par vampyr le 28 octobre 2010  [Aller à la fin] | Finales |

Quelle est selon vous la meilleure méthode pour apprendre à bien jouer les finales?


Comment tirer le maximum des différents livres sur les finales?






erony, le 28/10/2010 - 21:13:47
Question à la fois très facile et très difficile.


Très facile car il suffit de vous répondre : lisez le cours et faites les exercices sans regarder trop vite la solution. Et si vous la regardez, n'en regardez qu'une partie, et continuez à réfléchir. D'ailleurs, le bon usage du livre est en général expliqué.


Très difficile car il faut connaître votre façon très personnelle de fonctionner. Etes-vous de ceux qui aiment étudier ou non ? Vous pouvez commencer par regarder des finales qui correspondent à ce que vous croyez avoir mal joué en tournoi. Ou êtes-vous de la cybergénération ? Vous pouvez collecter 100 finales T+P/T et les passer à la moulinette des tablebases. Ce n'est pas la méthode que je conseille, mais certains n'en supportent pas d'autre. Etc. etc. Bonne chance.


Rowd, le 28/10/2010 - 21:24:00
Comment tirer le maximum des différents libres sur les finales ? -> en ne regardant pas les solutions avant d'avoir trouvé. Ca parait con dit comme ça, mais la plupart des gens ne réfléchisse pas assez et regardent direct la soluce = aucun intérêt.


Esoxlucius, le 28/10/2010 - 21:43:29
Acheter les bouquins de John Nunn OK, je sors :-)


benvoyons, le 28/10/2010 - 23:39:30
Acheter les Villeneuve Je rejoins Esoxlucius ---> []


BoisColombes, le 29/10/2010 - 00:02:31
travailler la stratégie Les finales, c'est pas mal de stratégie surtout quand ce sont des finales où il reste tout de même un certain nombre de pièces.


TrueMadness, le 29/10/2010 - 00:10:34
Pour les finales techniques ou ça se joue au tempo prés et sur des nuances,le calcul devient primordial...et comme les finales surviennent aprés plusieurs heures de jeu,ne pas négliger l'endurance,la lucidité et la volonté mentale de "s'arracher" donc...


Tantale, le 29/10/2010 - 00:37:08
J'ai osé ! J'ai emprunté L'Art des finales.
de cet anglais dont j'ose à peine citer le nom sur ce forum tant pour nous tous il évoque le Diable maintenant (John Nunn)

Ce livre présente 250 études expliquées coup par coup en français, de façon claire.


Ca peut aider pour comprendre les finales.



dulovitch, le 29/10/2010 - 01:29:06
Quel est le souci avec J.Nunn? 


Esoxlucius, le 29/10/2010 - 02:43:14
Il n'y a pas de souci avec John Nunn En tous cas nous, on n'en a pas !


Nyarlathotep, le 29/10/2010 - 09:11:42
Ahem Éthique douteuse et analyses bancales. Aucun problème.


doubrrriouchkouf, le 29/10/2010 - 12:45:59
Je (re)commence à me plonger dans 2 bouquins assez différents mais très intéressants : les 2 Villeneuve et le manuel des finales de Dvoretsky.
Déjà, rien qu'avec ceux-là, si on prend le temps de lire la partie théorique (Villeneuve plus fouillé mais plus aride je trouve), et ensuite de faire sérieusement les exercices (c-à-d. prendre le temps de réfléchir avant de se précipiter sur la solution), je pense qu'on peut sensiblement progresser.
Mais tout cela est tellement vaste qu'il faut compartimenter ses recherches.
Perso., je la joue pratique : d'abord les finales de pions et de tours, car les plus fréquentes en pratique, et les plus difficiles selon moi.
J'ai l'impression, peut-être fausse que les autres rapports matériels sont plus facilement assimilables.
Et puis bien sûr, bosser les finales qui ne se rencontrent jamais (... jusqu'à ce qu'on y soit confronté,e t là on a l'air c..), du genre T-F vs T, ou D vs T, ou savoir mater avec F-C contre roi seul.
Bref, bcp de travail, mais passionnant !


erony, le 29/10/2010 - 15:14:32
Au sujet du livre 
cité à 0h37, il me semble qu'il ne correspond pas à la demande de Monsieur Vampyr. Il s'agit d'études comme précisé, mais pour l'essentiel, complexes et peu didactiques. Elles satisferont, par l'imagination qu'elles demandent pour les résoudre, l'admirateur de Tal (que je suis aussi), mais ne l'aideront guère, pour les trois-quarts d'entre elles, à progresser en finales, elles ne sont nullement sélectionnées selon ce critère. En ce sens, le titre français, "l'art des finales" est inadéquat, comme l'était le titre anglais "endgame challenge".


Pour plus de détails, on pourra lire LSF1 le 19-12-2007 à 02:58 et le 23-12-2007 à 13:04 et LSF2 à partir du 25-07-2010 . "Expliquées [...] de façon claire" est pour le moins exagéré, comme vous pourrez en juger sur un exemple ici. Si vous craquez, reportez-vous directement au 27-12-2007 à 15:16.


Quant au "Diable", c'est encore flatter sa mégalomanie. Un petit démon, tout au plus...


kaktus, le 29/10/2010 - 15:19:26
justement je suis en train de lire dans mes vieux gambisco 3 excellents articles de Valentin Stoica sur la finale T-C vs T, et il y a le diagramme B:Re5 Te2 Ca5 N:Ra4 Tb8 qui est indiqué comme la fin d'une étude de Selesky datée de 1931.

J'aimerais bien avoir la position initiale, si quelqu'un a ceci dans ses tiroirs.





Sinon vampyr, le Keres "finales d'échecs pratiques" st un livre très accessible, parfaitement digeste, une petite étude limpide pour introduire chaque chapitre qui permet de comprendre le plaisir que l'on peut prendre à travailler les finales,un outil parfait pour une initiation à ce travail, et dans lequel on se replonge régulièrement par la suite au fil des finales que l'on croisent dans nos parties ou en spectateur.






erony, le 29/10/2010 - 15:53:19
Un coup plus tôt Il y a eu Cc4-a5+ Rb3XCa4.


Petiteglise, le 29/10/2010 - 16:50:10
Je connaissais pas, j'aime beaucoup cette idée,  mais l'étude est démolie (1.Cd2! ou 1.Cd6!)



Les blancs jouent et gagnent.

Cette version est correcte.


Petiteglise, le 29/10/2010 - 16:51:53
grrrrrrrrrrr 


Petiteglise, le 29/10/2010 - 16:52:50
ah mais l'essai Cc4 est débile, du coup... désolé... je vais me recoucher.


Petiteglise, le 29/10/2010 - 16:58:11
? pourquoi il serait débile.... je me comprends pas.


(je vais vraiment me recoucher...)

@ vampyr : pour rebondir sur le sujet du post, je dirais que composer des études et le meilleur moyen de progresser en finale, mais visiblement, j'ai encore des études à composer... ou alors j'ai atteint mes limites...


Petiteglise, le 29/10/2010 - 17:00:15
est* le meilleur moyen et j'arrête mon monologue en vous avouant, qu'en fait, c'était juste pour faire gonfler les stats : c'est comme ça qu'on arrive à 200 posts sur les sujets qui traitent de finale.


pessoa, le 29/10/2010 - 17:45:03
D'autant que l'étude de Selesky était correcte depuis le début (je suppose que tu avais la tour en e1 et non en e2)


kaktus, le 29/10/2010 - 21:44:56
merci Erony C'est juste un coup, mais ça demande tout de suite une plus grande maîtrise de ce type de finales :)


ref petiteglise

Composer, composer, facile à dire:)

Aurais tu une composition primaire à me proposer pour essayer de me faire comprendre quel est le point de départ, puis comment on construit la suite ?


erony, le 29/10/2010 - 22:02:30
Propos de table Cher PE, il n'y a pas besoin de se forcer pour atteindre les 200, voire les 400. Je ne puis résister au plaisir de l'intervention suivante, pour laquelle je prie le Vampyr de me pardonner (mais je compenserai plus tard avec de vraies finales). Car après tout il s'agit d'une finale, pas vraiment de mon goût : la fin, si du moins on n'y prend garde, du langage correct.


Ce somptueux hors-sujet est dédié à nnn..., à elkine, à daik et à tous les amoureux de la langue française. Il l'est aussi, par antiphrase, au jeune Addrict que j'insupporte à 50%, et dont la précoce perspicacité psychologique décèle chez moi de l'"aigreur". Et enfin au funeste sous-produit fitzgeraldien, qui voudrait bien m'insulter, mais n'en peut mais...


Nous étions ce soir dans un excellent restaurant, qui sert notamment une succulente viande d'Aubrac, avec pommes à la sarladaise. Au moment où nous nous apprêtions à complimenter, le serveur nous a agressés avec le "est-ce que ça a été" que je mentionnais vendredi dernier. Et même a récidivé. Pour couronner le tout, le maître d'hôtel s'est plus tard joint au massacre.


Reprenons au début : dans les restaurants, de plus en plus souvent, le serveur vient à la fin du repas vous demander "[est-ce que] ça a été ?" -sic-. Il est généralement tout content de lui, sûr d'être poli et de faire son travail. Mais il se trouve que cette phrase ne veut rien dire. Il ferait mieux d'interroger "est-ce que tout s'est bien passé ?" ou "cela vous a-t-il plu ?", voire sous les formes simplifiées "ça s'est bien passé ?" ou "ça vous a plu ?"


Car enfin "a été" est le passé composé de "est", si je ne m'abuse. Viendrait-il à l'idée du même serveur de poser la question "[est-ce que] c'est ?" pendant que vous dégustez encore ? Absurde ! Non, il demanderait "ça va ?" ou "tout va bien ?". Au passé, cela devient "c'est allé ?" ou "tout est bien allé ?" qui ne sont guère engageants, certes. Ou il demanderait "c'est bien ?", qui devient "ça a été bien ?". Ce serait à peu près correct, mais quelle lourdeur...


Cette faute pourrait provenir de la fréquente confusion entre "être" et "aller" : "il est allé à Venise" devient "il a été à Venise". Le sens n'est pourtant pas le même, ce qui apparaît encore plus clairement au présent : "il va à Venise" est bien différent de "il est à Venise".


Mon restaurateur préféré, qui a malheureusement cessé d'exercer, demandait abruptement "est-ce que c'est bon ?", érigeant du même coup le client en suprême juge. Il n'est pas sûr que cette magnifique humilité ait été, en général, comprise comme telle.


Bon appétit. Et faites la remarque au serveur !


Charles2B, le 29/10/2010 - 22:19:18
a propos du livre de Glenn Flear qu'on penser vous je le trouve très instructif le seul petit reproche il n'y a pas d'exercices.


cortomaltese, le 30/10/2010 - 11:11:31
"Le répertoire des délicatesses  de la langue française" de ce diable de Renaud Camus, si vous ne le connaissez pas encore, est un livre qui devrait vous enchanter.


erony, le 30/10/2010 - 11:47:21
Merci du conseil quand j'en aurai fini avec un certain auteur... indélicat !


erony, le 30/10/2010 - 11:50:37
Un diable, lui "aussi" ? Allons bon...


erony, le 30/10/2010 - 11:54:01
Le livre de Flear fut l'objet d'un petit commentaire sur LSF1 le 06-01-2008



© 2000-2017 - France Echecs