France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- lunes 21 octubre 2019
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Mat en 1 coup par Vi***nt**2012 le  [Aller à la fin] | Problèmes |
Question toute simple, voire simpliste : Quel est selon vous le mat en 1 coup le plus difficile à trouver ?

VincentB, dans le couloir...



Celui que tu rates dans une parties :D 


Perdu !! Nous sommes ici dans la rubrique "Etudes". J'attendais de ma question une réponse avec un diagramme.


Pour une fois que je "poste" dans cette rubrique....




VincentB, déçu par cette réponse


Pas très intéressant une étude où tu as un mat en un coup 


d'où mon intro "Question toute simple, voire simpliste".




VincentB, qui insiste


DDTM, le
@VincentB matendeux est mal placé pour te répondre sur les mat en un ....


Si tu avais posté dans la rubrique "problèmes", je t'aurai répondu !


au hasard.. un mat avec plein de pièces sur l'échiquier ? En tout cas ce sont "les plus durs mats en 1" pour moi car faut tout regarder.


pessoa, le
Hum On a le droit à l'analyse rétrograde ? Parce qu'on peut en faire des vraiment velus, des mats en 1...


C'est ce que je voulais dire, pessoa, mais, sauf erreur, il y a pas d'analyse rétrograde dans les études...


FPC, le
Explications Un mat en 1 coup ne peut pas être (ou très exceptionnellement) une étude, puisque précisément, dans une étude, le nombre de coups n'est pas spécifié. Donc -> Problèmes.



Je ne comprends pas "il y a pas d'analyse rétrograde dans les études" : sauf erreur, les deux règles de base sur la pep et le roque sont toujours valides, et nécessitent donc une AR minimale.


Elle est fine, DDTM ;-) 


atms, le
Comme Benji (message de 01:20) Une position avec des fausses pistes "visuelles" du type :





atms, le
Ou alors des petits trucs inhabituels 



atms, le
Et le mélange des deux : 



atms, le
Sinon il reste l'analyse rétrograde ... qui permet de prouver qu'une prise en passant est possible, qu'un roque est impossible, etc.
Sans parler des blagues comme ceci :




atms, le
Et le genre tordu, voir par exemple Petiteglise s'amuse


1# 
Ce peut être difficile dans les cas suivants :


-- un roque ou une prise en passant, dont il faut démontrer la légitimité

-- un trait incertain : on s'escrime à compter les mats en un alors que le trait est nécessairement aux Noirs !

-- en féerique (anticircé par exemple) ou autres petitegliseries.

-- même en orthodoxe quand il y a plusieurs pions en 7e et qu'on se perd dans toutes les promotions.


Comme illustration, je me souviens d'un mat en un de Caillaud, de triplés de Trillon et d'un mat en 2 "normal" de 1918, difficile surtout parce que les mats en un ne sautent pas aux yeux. Il y a aussi un problème (déjà montré sur FE) de mats en un, assez difficile : on demande simplement combien il y en a. La réponse est proche de 50 !


Amuse-bouche 


1# (T.R. Dawson, 1914)


Torlof, le
Ah! les tempi " fractals" de petiteglise ! lol pour illustrer le fil je repropose ce mat en un coups
déja posté ici et amélioré par plusieurs intervenants




B : Re5,Cc2,Ce2,Ta8,a6,b2,c5,c6,d2,e6,g5,g6/ N : Re7,a7,d5,f5 trait aux blancs. mat en un... mais lequel?


Torlof, le
nouvel essai : 
trait aux blancs. mat en un?


Plus subtil 


1# (M. Caillaud, 1983)


Ce sont en effet 
des problèmes, non des études. L'énoncé 1# est incompatible avec le terme "étude", comme déjà dit.


Pour Nicolas : il n'y a pas, en général, d'analyse rétrograde dans les études, mais il y a des études dans l'analyse rétrograde, par exemple, "les Blancs gagnent", où l'on commence par une prise idiote en apparence, simplement pour éviter la règle des 50 coups. Ou "les Blancs annulent", on joue le seul coup qui ne soit pas une prise !


Je connais aussi une étude de N. Elkies qui s'apparente à ce genre de problèmes : on a le choix entre deux coups apparemment équivalents, un coup de pion et un coup de Roi. Le seul bon coup est le coup de pion, qui changera l'état du compteur et permettra de réclamer la nulle pour 50 coups !


pfiou Effectivement ils sont durs ! On dirait pas comme ça. Je rame en sachant pourtant qu'y en un. Ca m'étonne pas qu'en match je rate facile des mat en 2 alors !



Et le "mélange des deux" de ATM j'ai pas encore trouvé :-(


Badisse, le
Réponse erony ? 


Desquels ? 
Dans Dawson et Caillaud, il faut démontrer que le roque est impossible, donc 1 Re2!. Pour de fins limiers comme vous...


atms, le
Dans un autre style, mais toujours sans analyse rétrograde, des miniatures toutes bêtes, trouvées dans le Chess Training de Polgar père. Par exemple :




atms, le
Ou bien : 


L'angoisse de l'échiquier vide...


Torlof, le
@Jorus peut être que si on ne peut démontrer que le roque est impossible... alors il le reste!


Pour satisfaire les spécialistes j'ai remis la guirlande dans la bonne case. ;-)


oh punaise, bien vu. Merci. J'ai fait le 0-0 sur d'autres diagrammes mais pas du tout pensé une seule seconde sur celui-ci.


ins2929, le
Ma partie d'aujour'hui 


Mon adversaire est tombé en jouant 36...Td7? ; je lui ai montré que ce coup perdait sur 37.Ce6 Dh4 38.Cf8!, qui menace la tour ainsi que la fourchette en g6.

Mon adversaire m'a dit que ah oui, il n'avait pas vu la double attaque. Mais aucun de nous n'a remarqué que Cf8 crée en fait une troisième menace, encore plus importante. Cela rappelle le mat que Kramnik s'est pris contre un logiciel en match.


C'est normal 
On ne voit pas un mat quand on ne pense pas au mat, parce que depuis deux ou trois heures on s'est posé tant de questions qui n'ont rien à voir avec le mat. Un rappel utile :





Trait aux Blancs (Szabo-Reshevsky 1953).


Szabo joua 21 Fxf6?. Il y avait mieux. Réponse de Szabo à ceux qui le lui faisaient remarquer après la partie : "on ne cherche pas un mat en deux contre Reshevsky !"


Un effet de manche qui sauvait la situation. Enfin presque...


nadji, le
Ce mat là, je l'ai raté en blitz, il y a quelques temps Depuis, je ne le rate plus :D




© 2000-2019 - France Echecs - Politique de confidentialité