France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 12 août 2020
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


6 gains d'affilee pour Morozevich! par ga***t*3118 le  [Aller à la fin] | Actualités |
apres 1 nulle et une perte, Morozevich vient d'enchainer 6 gains d'affilee contre ses compatriotes au championat the Russie... quelle energie!






Dcax, le
encore 14 comme ça et il bat un vieux record ou alors je sais plus trop compter ;oX

dcax, et un et deux et trois...


C'est incroyable... S'il pouvait continuer ainsi ?! Ce Moro est un martien. Suis fan. Longue vie au gamin.

Combien de pts élo prend-il avec cette perf à 2900 ? (Source Twic)


Morozevitch retrouve une forme éclatante !!


Enfin c'est quand même un ancien numero 4 mondial... donc les échecs il connait bien !


Il me semble qu'il avait déjà réalisé une performance comparable en 2004 dans un tournoi en russie .mais c'est à verifier.


Morozevich est un joueur qui est vraiment trés agréable à suivre.

Ses parties sont rarements plates et on peut s'attendre à tout de sa part.

J'espère que sa combativité sera un jour récompensée par une place de n°1 mondiale


Morozevich toujours au top Avec un nouvel élo à 2765 points, il améliore son meilleur classement et reprend la 4ème place mondiale.



Rychagov-Grischuk 
Encore un demi-point stupidement perdu, parce qu'on a négligé d'apprendre la finale T+F/T (ou parce qu'on ne sait pas compter jusqu'à 4). Un "on", tout de même, capable de battre Svidler.



Si je le traduis en chinois, peut-être m'écoutera-t-on davantage.



1, 2, 3, 4 
nous éviterons de terminer dans le plâtre.





(partie Rychagov-Grischuk, après le 95e coup noir)



Au lieu de la sempiternelle faute 96 Re1?, la transposition dans la position de Szen (vous savez bien, celui que Makarov appelle "Sen") annulait "en sifflotant".



1) le RN sur g

2) le RB sur f

3) la TB sur e ; elle ne l'est pas donc 96 Te8! (ou équivalemment 96 Tg8+ Fg4 97 Te8!)

4) la TN sur d (oui, parce que dans la position de Szen, elle est sur cette colonne, mais, par extension, sur celles situées plus à gauche)



g, f, e, d : cela fait quatre. Quatre colonnes contiguës. Ne me dites pas qu'un type capable de battre Svidler ne peut comprendre cela.



En blitz à une minute à l'aveugle, on le joue.



Quand on l'a étudié.



il doit quand même bien y avoir une raison pour laquelle même les super GMI préfèrent bosser des heures leurs ouvertures et négliger les finales, y compris celles qui sont comme celle-ci résolues : c'est bien que statistiquement ça doit leur rapporter plus ! Pour une situation telle que celle d'aujourd'hui, qui coûte un demi-point, combien de demi-points auront rapporté au cours des derniers mois les préparations sur les ouvertures mises au point jour après jour ? Je peux concevoir que pédagogiquement ce soit inacceptable mais sur le plan pragmatique ça se tient.


Cet argument 

malgré son absurdité, revient fréquemment. Je me souviens y avoir déjà répondu (je crois que c'était à dulovitch) pendant le championnat de France.
Il n'y a aucune mesure entre les centaines d'heures que nécessite à ce niveau la préparation débutale et les quelques heures qui leur suffiraient pour ne plus tomber dans ce genre de piège.
Par ailleurs, assener ce type d'argument au public encore loin des 2500 zélo est le meilleur moyen de barrer leur progression. Promenez-vous dans les tournois français et voyez les positions se dégrader systématiquement dès la 2e heure de jeu, quand on est sorti de la marmelade "base de données + fritz". De quoi pleurer.




Je pense que les gmi russes  connaissent tous la position pour annuler ....


pourquoi se tromper alors ?


- Fatigue à la fin de la partie ?


- Fatigue en fin de tournoi ,


- manque de temps à la pendule ?


bref les raisons peuvent etre multiples .


Apres tout meme kramnik a pris un mat en 1 coup contre fritz....( que j'avais vu...rires) et personne ne doute que kramnik connaisse tous les mat en un coup....


Les super gmi sont simplement des hommes. l'erreur est humaine dit le proverbe séculaire.


commune mesure 


Non Thierry Kramnik, oui, et quelques autres. Les autres, non. Même Moro et Svidler, nous l'avons vu il y a quelques mois.


En revanche 
Botvinnik, Kérès, Petrossian, Tal les connaissaient. Kortchnoï, Karpov, Portisch, Andersson les connaissent. Bien sûr, errare humanum est, mais on se trompe moins quand on a une armature.



"assener ce type d'argument au public encore loin des 2500 zélo est le meilleur moyen de barrer  Mais justement personne ne parle d'un public loin des 2500, on parle bien des top GMI ici.

Mais prenons un exemple plus modeste si tu veux : en plusieurs dizaines de milliers de blitz, je n'ai pas eu une seule fois à jouer la finale roi+fou+cavalier contre roi seul. Rien que pour ça je peux te dire que je ne suis pas près d'essayer d'apprendre la méthode de mat ! (ceci n'est qu'un exemple parmi d'autres). En revanche j'ai placé des centaines de fois des pièges d'ouverture qui ne m'avaient pas demandé beaucoup de travail d'apprentissage (juste un peu de curiosité pour détecter certains moments critiques de l'ouverture et creuser un peu les bouquins à cet endroit...).


mince la fin de mon message a été mangée Je disais en gros qu'il y a à mon avis un décalage entre le temps nécessaire pour apprendre une technique et le temps qu'il faut ensuite investir pour ne pas l'oublier tant elle est peu utilisée... un peu comme les formules trigo en maths, que n'importe qui peut connaître en 10 minutes, mais que peu de monde à un moment donné est capable d'utiliser rapidement sans erreur (y compris du côté des profs...).


mais sinon erony puisque mon argument est "absurde", quelle autre explication proposes-tu pour justifier cette désaffection pour les finales élémentaires au haut niveau ? Seraient-ils tous crétins ?


bzh92, le
Ajournement BRONSTEIN reprochait à BOTVINNIK d'avoir des parties perdantes avant l'ajournement et de les gagner ensuite.
La liste des GMI donnée par erony fait référence à une époque révolue où l'analyse à l'ajournement permettait de se reposer et de trouver le bon plan dans les finales.

Même en ne tenant pas compte du facteur ajournement, les cadences de jeu se sont également réduites et la qualité des finales s'en ressent forcément.


Pour Fox 
Rassurez-vous cher ami, je ne compte pas vous faire ingurgiter à l'entonnoir le mat F+C. Et je me moque comme de ma première chaussette que les 2600 russes jouent les finales comme des brêles. Je souhaiterais seulement que les Français qui se passionnent pour le "noble jeu" et souhaitent progresser sachent reconnaître les priorités.


Kramnik a battu Topalov. Comme par hasard, il joue mieux les finales. Botvinnik est resté champion du monde (malgré deux intermèdes) pendant 15 ans. Il n'y avait pas plus coriace (sauf plus tard Fischer) pour défendre des finales inférieures. Petrossian a gardé son titre contre un Spassky que tout le monde (Petrossian lui-même) reconnaissait comme le meilleur joueur. Kortchnoï, magnifique joueur indéracinable, est expert en finales.


Je ne sais qui l'emportera entre Anand et Kramnik (contrairement à certains de ce forum, je ne voyage pas à travers les siècles) mais il est évident que si VK réussit comme en 2000 contre le retraité "grand successeur", à calmer le jeu, à imposer des finales, il gagnera. Quel que soit son génie, quelle que soit la qualité de sa création, Anand aura sur sa tête une "épée de Damoclès" : s'il ne trouve pas d'emblée un engrenage gagnant, il devra traiter avec un soin surhumain la phase de transition entre le milieu et la finale, car un "monstre" l'attendra au tournant.


Maintenant, ce que j'en dis, après tout... C'est votre vie, pas la mienne.



Crétins, non 
champions du monde, non plus.



"Je souhaiterais seulement que les Français qui se passionnent pour le "noble jeu" et souhaitent progresser sachent reconnaître les priorités."
Mais pourquoi un tel despotisme de vos propres "priorités" ? Nous trouvons tous un immense plaisir à jouer aux échecs, y compris ceux qui aiment travailler sur les ouvertures (c'est mon cas et cette phase de la partie me captive), y compris ceux qui trouvent le travail sur les finales extrêmement ingrat et pas excitant pour un sou (au passage, puisque vous parlez de noblesse, je trouve l'étude des ouvertures plus recommandable de ce point de vue, puisqu'elle fait moins progresser - il s'agit donc d'un effort tout à fait désintéressé).


et zut encore la fin tronquée... Maintenant détrompez-vous, quand une finale intéressante se présente dans des parties de GMI, nous nous y penchons tous avec passion, et nous apprenons beaucoup de choses, sans pour autant que cela nous amène à reconsidérer cela comme une "priorité"...


bzh 
Vous avez malheureusement raison. J'ajouterai que l'accélération des cadences est une monstruosité qu'il faut évidemment combattre sans relâche, du moins dans les grands tournois (on n'empêche personne, par ailleurs, d'organiser des jeux du cirque pour l'assouvissement des pulsions), comme le répètent Spassky, Karpov, Short, Dvoretzky et tant d'autres.


"Les échecs sont maintenant un sport de masse et pour des organisateurs de tournois, un contrôle de temps plus court est évidemment plus attirant. Mais je pense que ce contrôle ne convient pas aux parties de championnat du monde" (Spassky).


J'ai deux autres textes en anglais que je vais tenter de traduire.



Dcax, le
tout à fait d'accord sur la stupidité de l'accélération des cadences de jeu et des systèmes hybrides actuels.

dcax,trouve que euh... vive le nutella ;o)


ins4318, le
Une des raisons sans doute, tient à la disparition des ajournements. Evidemment, elle était indispensable, cette disparition, vu les logiciels. Mais les joueurs qui ont joué à haut niveau avec cette règle d'ajournement au 40e coup ont bossé beaucoup plus et très concrètement leurs finales, étant au pied du mur, que des joueurs qui n'ont jamais dû se casser la tête pour trouver un gain ou une nulle, en ayant plusieurs jours pour le faire.



De ma toute petite expérience de médiocre finaliste, je peux relater ceci : en 1981, j'ai ajourné (après 40 coups) dans une finale T+4 vs T+3, sur la même aile. J'avais une semaine. J'y connaissais que dalle et je suis donc allé acheter le bouquin d'Averbakh. Bon, c'était nulle facile mais au moins, j'ai compris comment et pourquoi ;-) Sans cette partie ajournée, je puis vous assurer que je ne me serais jamais "ennuyé" à étudier cette finale...


très intéressant ton témoignage alobert 


"Ayant constaté d'horribles gaffes hier, je prendrai le temps de répéter à quel point cette cadence FIDE est abominable. En Argentine, les Topalov et Anand avaient l'occasion de jouer vraiment aux échecs, mais ce n'est plus le cas. Comment diable les imbéciles qui ont oeuvré pour l'introduction de cette cadence ultra-rapide pouvaient-ils attendre que l'on joue des finales présentables [...] ? Cela dépasse l'entendement. Tout au plus pouvons-nous conclure qu'ils ne comprennent pas les échecs, ou s'en moquent, ou probablement les deux. Les philistins l'ont emporté : tant que nous n'aurons pas une administration à l'écoute des joueurs d'échecs ordinaires, les choses resteront dans cette situation déplorable" (N. Short).


Ci-dessous le texte original :


"Having witnessed various horrific blunders yesterday, I will take a short interlude to say again how abominable this FIDE time-control is. In San Luis, Argentina, the Topalovs and Anands of the world were given the opportunity to play proper chess, but here, and indeed at most tournaments, they are not. How on earth the imbeciles who pushed for the introduction of this super-fast time control could expect anyone to play decent endgames (we are not talking about correspondence chess here, just a chance to pause and think a little) is beyond comprehension. One can only conclude that either the powers that be do not understand or do not care for chess, and probably both. Philistinism has prevailed, and until we obtain an administration that is sympathetic to the views of ordinary chess players, things will remain in this deplorable state (N. Short)"



"On comprend bien qu'il était très ardu de maîtriser cette position, même sous la cadence classique qui était de règle pour toutes les compétitions sérieuses. Et ce serait carrément impossible sous l'idiote cadence accélérée imposée actuellement par la FIDE. Si, ce qu'à Dieu ne plaise, ces bureaucrates l'emportaient, les conceptions profondes, finement ciselées, disparaîtraient complètement des échecs de compétition (sauf, bien sûr, pour ce qui concerne les analyses débutales, préparées en compagnie de l'ordinateur). Que resterait-il alors aux amoureux des échecs ? Les plans et techniques standard, les petites combinaisons déjà vues mille fois ? Nul besoin d'un oracle pour prévoir les terribles conséquences, à la fois pour la littérature échiquéenne et la popularité des échecs" (M. Dvoretzky).



“Understandably, finding the key to this position was most complex, even under the classical time-control which was the rule at that time for all games played in serious competition. And it would be completely impossible, under the idiotic short control enforced today by FIDE. If, God forbid, these bureaucrats are successful, then finely-conceived, deep ideas will disappear completely from tournament chess (except, of course, for opening analyses, prepared with the aid of computer programs). And what will then be left for chess-lovers to enjoy : the standard plans and techniques, or the simple little combinations we have already seen a thousand times? It won’t take an oracle to foresee terrible consequences in store, both for chess literature, and for the popularity of chess in general “ (M. Dvoretzky).



Fox, Tu m'etonnes quand tu dis "en plusieurs dizaines de milliers de blitz, je n'ai pas eu une seule fois à jouer la finale roi+fou+cavalier contre roi seul."


A l'epoque ou je perdai aussi volontiers du temps a blitzer, c'etait une pratique connue (assez rare, je te le concede, mais pas exceptionnelle) d'annuler des finales perdues en balancant 2 becanes sur 2 pions dangereux, pour arriver a cette position et laisser mariner l'adversaire...


je t'étonne sans doute mais je n'ai jamais eu à la gagner ! Et j'y ai été confronté deux fois en tout je crois : les deux fois avec un gros désavantage au temps qui fait que je suis tombé (mais il semblait que mon adversaire n'avait pas des masses d'idées pour la gagner proprement).


ins25, le
mille fois d'accord avec erony et tant que les entraîneurs de l'équipe de France des jeunes n'auront pas assimilé cela, je crains que nous n'aurons que des bons joueurs, et pas de très bons joueurs.
Bien sûr il faudra aussi que les instances internationales cessent cette ridicule accélération des cadences de jeu.


Avec 90' + 30" par coup , il ne devrait plus  Y avoir ces problèmes

Pourquoi n'adote-t-on pas universellement cette cadence?

Si on trouve ça trop rapie , on peut adopter 1 h + 30" par coup


Dans cette partie, Le manque de temps, la fatigue, mais pas le manque de connaissances Partie Carlsen - Cheparinov jouée (à cadence normale, ce n'était pas un départage) le 6/12/2007 lors de la dernière coupe du monde on a la position suivante après le 57 ième coup des Blancs :





Voci les derniers coups de la partie :

57...g3?? [e5! par exemple]

58.Ff1?? [58.Fd5!+-]

58...e5?? [58...Re4!=]

59.Rb3?? [59.Fg2!+-]

59...Rf4?? [59...Re4=]

60.Fg2 Re3 61.Rc4 Rf2 62.Fe4+- 1-0



Cinq "gaffes" d'affilée dans cette finale entre deux joueurs autour de 2700.


Le commentaire de Chessbase[GM Dorian Rogozenko] est :

"This endgame is easy to analyze thanks to the available so-called tablebases. Playing it with no time is a completely different thing,",
=

"Cette finale est facile à analyser avec l'aide les Table-bases. La jouer avec « pas de temps » est une autre paire de manches".


Je me demande quel est le niveau necessaire pour jouer le bon coup 59 du côté des Blancs et du côté des Noirs.


pessoa, le
Paradoxe Le fait que les finales se jouent de plus en plus vite ne devrait-il pas inciter, justement, les joueurs à les travailler pour les jouer, autant que possible, "automatiquement" ?

L'exemple de RTF+RT est flagrant : en connaissant les règles, on trouve les bons coups, s'il faut calculer sur l'échiquier avec une poignée de secondes par coup, c'est la gaffe assurée.

Du temps des parties ajournées, on pouvait toujours profiter de la nuit pour combler ses lacunes.


"pas le manque de connaissances"  
Parce que, bien évidemment, vous avez suffisamment de connaissances pour juger qu'il n'y a pas, dans le cas présent, "manque de connaissances".


Deux principes existent pourtant, qui relèvent des "connaissances" :


-- quand on étudie les finales de Fous de couleur différente, on apprend qu'un Fou doit s'opposer à l'avance de deux pions, autant que possible, sans être surchargé, donc sur une seule diagonale. La case d5, ici, est donc la case naturelle. La case f1 est, a priori, à éviter.

-- quand on étudie la finale Tour contre pion, on apprend que la "présence corporelle" (bodycheck) du Roi défensif est essentielle. Le Fou blanc, en d5, prend au RN la case importante e4.


Quand on connaît ces principes, je ne dis pas qu'on trouve immédiatement la solution, mais on gagne un temps précieux. Le reste est du calcul pur. Reste à savoir l'état de la pendule, dont vous-même semblez tout ignorer, puisque vous parlez simultanément de "cadence normale" et de "manque de temps". Si le "pas de temps" de DR est exact, on en revient au problème des "cadences de sauvages"


PS 1 : le commentaire de Rogozenko est le type même du commentaire "politiquement correct" qui ne mange pas de pain.

PS 2 : les tablebases ? Même mon vieux Fritz 5,32, qui n'a même pas les "5-unités" trouve les 5 bons coups.



En fait je n'ai pas retrouvé la cadence exacte Elle semble n'être pas enregistrée dans les pgn WIC.

Je suis allé sur le site officiel et je ne l'ai pas trouvée non plus (recherche rapide).

Le titre de mon post précédent porte essentiellement sur le dernier coup des Noirs et le dernier coup des Blancs, qui effectivement relèvent du calcul brut et ramènent à la cadence de sauvages.


Badisse, le
Illustration des propos de pessoa : la partie proprement hallucinante de la ronde 10, Rychagov-Grischuk, que les blancs n'auraient jamais dû perdre.


merci Badisse 
et bon petit déjeuner !



Finalement tout le monde est d'accord... pour s'accorder que les top joueurs actuels jouent moins bien les finales que les top joueurs "avant l'ère chessbase"..


mais pas parce qu'ils comprennent moins bien le jeu d'echecs , mais parce que l'ancienne génération a certainement passé des centaines d'heures à étudier et decortiquer à la maison et devant l'echiquier toutes les finesses des finales courantes pratiques ( du genre pions et tours et pieces legeres)


Les ajournements ont disparus ..et les cadences de jeu sont trop rapides meme pour jouer correctement non pas seulement les finales mais meme les milieux de jeu !!


les joueurs actuels ne s'investissent pas à avoir une connaissance encyclopedique des finales , considerant que des principes generaux leur permettront de jouer pas trop mal , et que de toute facon, l'adversaire n'en connaitra pas plus que lui !



Il n'est pas rare de voir aujourd'hui des top gmi en manque de temps au 25 eme coup avec les nouvelles cadences de jeu !




Il me semble que le probleme de la cadence de jeu est un gros probleme :


soit les echecs sont un art ...soit ils sont un combat de boxe....


La FIDE semble preferer la boxe ...pour attirer les sponsors.



Dcax, le
En parlant sponsor c'est une excuse bidon avancée pour faire avaler la pillule...
Ils sont où les sponsors? ;o)))

dcax, veut un sponsor pour se fournir en nutella ;o)


Badisse, le
Hips... pas ma faute, c'est l'Irouleguy de ce midi... Hips... Ok, pas vu que tout le fil ne parlait que de cette partie ;o)


ins4318, le
Ah bon, les échecs seraient un art ? Première nouvelle...


ins25, le
Moro champion ! 8/11, +7 =2 -2, énorme, bravo !



Arna, fan



Badisse, le
hors sujet : Où peut on suivre les parties de Stockholm (Rilton cup) en direct, SVP ?


JMC, le
Je pense au contraire, que le niveau technique actuel du top niveau, est bien meilleurs que celui des années Botvinnik, Petrossian ou autre Spassky.

Le niveau technique est tel pour tous ces joueurs du top 10, qu'il est impossible maintenant de compter sur sa force en finale pour espérer dépasser tout le monde.


Un style puriste à la capablanca, Petrossian, Fischer ou Karpov ne suffit plus pour dominer la planète échecs.

Kasparov n'avait pas ce style puriste, mais il a révolutionné l'approche du jeu par le travail et la préparation.

Cela lui a permis de dominer deux générations (presque trois) sans pour autant être LE grand technicien du circuit ( toute proportion gardée bien entendu).


A l'heure actuelle, Kramnik et Topalov sont sans doutes les plus gros bosseurs sur la préparation des ouvertures, et ils dominent la planète échecs malgré deux styles complètements opposés.


Concernant les finales, il faut aussi noter que de plus en plus sont résolues par l'ordinateur, et elles deviennent donc ce qu'on appelle des finales élémentaires.

Cela demande de plus en plus de boulot de les maitriser et comme dit Fox, le retour sur investissement n'est peut être pas forcément si intéressant que ca.

Evidemment, un puriste comme Hubner criera au scandale mais bon.


Néanmoins, belle analyse d'Erony avec des critiques très intéressantes à lire.


JMC Je veux bien te croire, mais quels arguments as-tu à confronter à ceux d'erony pour affirmer que le niveau technique est aujourd'hui ien supérieur à celui d'antan ?


Oimsi, le
Quand je vois Villeneuve qui se permets de faire toutes ces critiques sur la façon dont les meilleurs joueurs traitent les finales, alors que lui même n'est pas capable d'annuler une finale archi nulle en se prenant un piège classique.

Je m'explique. Un copain, qui joue contre lui, en partie longue bien sur, arrive dans une finale totalement nulle, seul un petit piège peux permettre d'esperer gagner, mais c'est un piège connu, hésitation, le tenter contre le spécialiste des finale...ou proposer nulle tout de suite...bon allé, il tend le piège, et quel n'est pas sa surprise quand il voit le grand Alain villeneuve tomber les deux pieds dedans...


singes et corbeaux 
J'ai demandé à AV, connu pour être un gaffeur redoutable, s'il lui arrivait de gaffer aussi en finale. Il m'a répondu que cela pouvait arriver, mais qu'il n'avait pas de souvenir précis. Puis il a cherché dans sa collection de 1500 parties, pour y découvrir une finale de Tours avec un pion de moins, jouée en janvier 1986, dans laquelle, après avoir longuement considéré la suite naturelle, mais n'étant pas satisfait, il avait opté au dernier moment pour une fausse combinaison de pat. Une grave entorse à la méthode de Kotov sur les coups-candidats.


Il pouvait difficilement prévoir que cette médiocre prestation serait exhumée 22 ans plus tard, pour tenter de jeter le discrédit sur son travail, par un possesseur de cervelet, confondant le forum FE avec un crachoir.


On jugera de la hauteur de vue, de la délicatesse de pensée et de la pureté de style de ce fossoyeur par cet autre extrait, datant du 11-11-2007 à 20:25 :


"...Donc la prochaine fois que tu veux mettre ton grain de sel en voulant jouer au bouffon de service, choisi le post de quelqu'un d'autre. Pourquoi les censeurs laissent ils passer des messages clairement provocateur. Si je donnais la réponse que j'ai envie de donner à ce singe, je suis certain que ça ne passerai pas."

(les gras sont de moi, mais l'orthographe a été rigoureusement respectée)


Les modérateurs, responsables invoqués de tous les malheurs du monde, ne peuvent pas, chaque fois qu'ils tombent sur un tel gugusse, lui envoyer un miroir. Pourtant, en ne dirigeant pas immédiatement ces émanations vers leur lieu logique, la poubelle, ils lui font, pour l'édification de tous, un bien meilleur cadeau.


Un projecteur.



Oimsi, le
Alain Le but n'est pas de jeter le discrédit sur toi, que tu gaffes en finale alors même que c'est un peu ta spécialité, c'est selon moi normal aussi. Les meilleurs font des gaffes, schumacher était le meilleur pilote de F1 au monde, il lui ai quand même arrivé de sortir de la piste, donc voilà...rien de grave. Je voulais provoquer ce genre de réaction chez toi...pourquoi...je te laisse te relire.

Encore un demi-point stupidement perdu, parce qu'on a négligé d'apprendre la finale T+F/T (ou parce qu'on ne sait pas compter jusqu'à 4). Un "on", tout de même, capable de battre Svidler.

Si je le traduis en chinois, peut-être m'écoutera-t-on davantage.

Pourquoi es tu aussi agressif, provocateur et méprisant, lui aussi a le droit de se planter..

Et sinon la partie dont je parle dans mon premier post ne date pas de 22 ans en arrière, elle est bien plus récente, car celui contre qui c'est arrivé vient à peine d'avoir 26 ans.


Oimsi, le
On pourra si le coeur t'en dit  en parler de vive voix à Cannes si tu le fais cette année aussi, car j'y serai.


Conversion ou mutation ? 
Darwin n'avait pas imaginé que les singes-corbeaux pussent aussi rapidement devenir agneaux.


J'ai transmis l'information à "Alain", comme vous dites (pourquoi le confond-on toujours avec moi ? peut-être parce que je pense comme lui...). Il ne voit pas de quelle partie il s'agit. Un blitz peut-être.


Un agneau myope, tout de même. L'allusion à la "traduction en chinois" ne vise pas Rychagov (bien que ce soit certainement une ignorance, et non une gaffe : il était assez alerte pour calculer le joli piège classique 96...Ta1+? 97 Rd2 Td1+ 98 Re3! =) mais les lecteurs français de FE qui persistent, contre toute réalité, à surestimer la préparation des ouvertures. Aucun mépris là-dedans, une certaine lassitude, tout au plus, de répéter les évidences.


Et certainement un agacement envers les mauvais pédagogues.



Morozov, le
Ridicule la polémique que tu essayes de lancer Oimsi... Je suis pas certain que la plupart des entraineurs de ligue 1 soit encore capable de marquer un but sur le terrain, pourtant ca les empeche pas d'être crédibles quand ils critiquent les joueurs.


Oimsi, le
Oui Morozov absolument d'accord mais ce n'est absolument pas le sens de mon post...et je ne cherche pas du tout à lancer de polémique.


erony, si tu as le temps 

Peux tu jeter un coup d'oeil sur la fin de ce fil: Actualisations sur le site Mieux jouer aux échecs



Et m'éclairer sur Crosskill?


Il semble  
que ce mystérieux joueur ("à peine 26 ans" maintenant) existe bien, mais, à la réflexion, qu’il n’ait jamais battu le "maître des finales", pour une simple raison : il n’a jamais joué contre lui !





© 2000-2020 - France Echecs - Politique de confidentialité