France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Thursday 01 December 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Avantage de l'espace aux échecs par Meteore le  [Aller à la fin] | Actualités |
En faisant quelques blitz j'ai constaté que dans la plupart des cas avoir plus d'espace était vraiment avantageux.

Par exemple avoir avec les blancs :c4,d5,e4 vs c7,d6,e5

Je ne fais pas suffisamment de parties longues pour pouvoir également constater le phénomène dans ces conditions, mais je suspecte que cela doit également apporter un bon avantage.

Dans ces conditions je me demande vraiment quel peut être l'intérêt de jouer des ouvertures ou l'on se retrouve très fréquemment avec moins d'espace ? (Pirc par exemple)

Qu'en pensez vous ?


atha, le
Avoir des pions avancés agrandi nos avenues et restreint celles dans le camps de nos adversaires. Maintenant si l’adversaire arrive à prendre possession de nos avenues car étant plus grandes, elle sont plus compliquées à défendre, alors est-ce toujours un avantage ?
En blitz je pense que c’est généralement avantageux car avec plus d’espace on a généralement plus de bon coups.
Alpha Zéro semble penser que la française n’est pas jouable (à son niveau), pareil pour la pirc et l’est-indienne. Donc ça pourrait aller dans ton sens aussi.
Mais il existe un certain nombre de finales où des pions trop avancés sont des cibles/faiblesse plutôt que des forces.
Donc en résumé, l’espace est avantageux sauf s’il ne l’est pas (conclusion qui s’applique à la plupart des déséquilibres).

PS: c4,d5,e4 vs c7,d6,e5 Il me semble qu’avec un fou en c5 devant la structure c’est considéré comme légèrement mieux au noir.


Meteore, le
Sur les pions trop avancés qui deviennent des faiblesses, je ne suis pas trop sûr ?

Autrefois j'avais un peu peur d'avancer mes pions en a6, ou h6 ,(avec les blancs) mais en regardant beaucoup de parties j'ai maintenant l'impression que statistiquement les avantages sont nettement supérieurs aux inconvénients...même en finale....

@atha : c4,d5,e4 vs c7,d6,e5 et Fc5


J'ai l'impression que bien souvent le F a du mal à se maintenir en c5...il peut se faire attaquer par un pion b4 et s'il va en d4 il se fait prendre par un cavalier....je parle de façon statistique bien sûr, je sais bien qu'il n'y a jamais de règles absolues


@météore : un thème intéressant !
Les logiciels là encore nous ont fait découvrir des notions jusque là mal évaluées, ils apprécient beaucoup plus l'espace que ne le faisaient les meilleurs joueurs jusqu'aux années 2000. Pourtant dans tous les jeux à damier (go, dames, échecs) la limitation des cases fait que l'espace est primordial. Pour autant, le contrôle de l'espace est difficile. C'est pour cela que Carlsen joue souvent des Pircs -et surtout des Modernes d'ailleurs pour gagner, en espérant que ses adversaires vont se tromper dans l'exploitation -c'est vrai particulièrement dans les positions à pions non fixés -la situation que tu décris est plus simple.
Je me rappelle aussi Wei Yi jouant un hippopotame en situation de gain obligatoire avec les Noirs contre Nepo -sans succès. En France le spécialiste de cette stratégie est Christian Bauer, qui évite souvent les stuctures stables pour faire jouer l'adversaire, au risque de lui laisser de l'espace.


Meteore, le
A mon avis une des raisons qui justifie les pircs, modernes, hippopotames...etc.

Est que sur le court terme on ne risque rien (même si on ne connaît pas précisément l'ouverture), malheureusement sur le long terme on risque de beaucoup souffrir....


Meteore, le
En ce moment il y a une partie sur ce thème : Sandmeier vs Louis Roos championnat d Europe par équipe 65+.

Les noirs ont pris énormément d'espace mais on un pion d3 qui pourrait devenir une faiblesse . Je me demande ce que cela va donner ?

Le pion d3 (au centre) est sans doute plus en danger qu'un pion en a3 ou h3


Chemtov, le
Les blancs ont surtout déjà un pion de plus.


Krusti, le
Sur ce thème de l'espace aux échecs et en croisant cette donnée avec la défense française, Yannick Gozzoli, GMI et entraineur émérite s'il en est, nous disait sur feu Chess24 en français qu'il travaillait côté blanc souvent la variante d'avance de cette défense française pour montrer à ses élèves les avantages que l'on pouvait obtenir avec un gain d'espace. La phrase est longue, on dirait du Proust. Le style en moins. Je vieillis.


Julo62, le
Il y a une variante qui m'a marqué pour l'avantage d'espace, c'est la variante Short de la Caro-Kan d'avance, où justement les Blancs n'ont rien !
Sauf cet avantage d'espace minimal et c'est incroyable de voir ce que subissent les Noirs.

Sinon, en jeu pratique pour un amateur, j'ai longtemps joué Pirc, Modernes, et systèmes inversés avec les Blancs.
J'aimais bien laisser l'espace et l'initiative pour essayer de contrer.
Et je performais à mon niveau.

Maintenant, j'évite, ça me stresse^^


Sinon, il y a quand même pas mal de lignes où un camp prend "mal" l'espace (type attaque des 4 pions quand c'est mal joué) et les moyens d'exploiter les faiblesses internes sont connus et assez faciles à utiliser.
Défendre ces poubelles là n'est pas plus réjouissant que se trimbaler un manque d'espace.


Meteore, le
Dans la théorie Dorfman, il ne me semble pas que l'avantage d'espace est identifié comme donnant un avantage statique ?

Pourtant comme le dit Julo c'est un avantage durable.

Peut être que ce n est pas suffisamment un avantage clair ?


dan31, le
Sur l'avantage d'espace, les nouvelles générations de module type Alphazero ont montré que les idées de restriction des fous adverses par avancée de pions donnent souvent des résultats spectaculaires.

Ce n'est pas à proprement parler un thème nouveau mais il était quand même pas mal laissé de côté et Alphazero en a fait un thème gagnant dans bon nombre de ses parties.


atha, le
« @atha : c4,d5,e4 vs c7,d6,e5 et Fc5

J'ai l'impression que bien souvent le F a du mal à se maintenir en c5...il peut se faire attaquer par un pion b4 et s'il va en d4 il se fait prendre par un cavalier....je parle de façon statistique bien sûr, je sais bien qu'il n'y a jamais de règles absolues »
Je pense que le fou a plutôt vocation à s’éloigner physiquement du centre, donc c’est Fb6 et Fa7 qu’il faudrait analyser.

Sinon je confirme que pour Dorfman l’espace n’est pas un avantage statique/durable en soit. Mais il ne faut pas oublier que son bilan statique ne sert qu’à savoir comment on doit jouer (agressif ou prophylactique). Je ne suis pas sûr que l’espace uniquement permette de décider ça. Par contre ses notions de sécurité du roi, d’avant poste et de case faible sont en lien avec l’espace. Et elles sont utilisées dans le bilan statique


@Meteore dans la méthode Dorfman je confirme qu'il affirmait que l'avantage d'espace n'était pas à prendre en compte dans le bilan statique (du moins fin des années 90, peut-être a-t-il mis de l'eau dans son vin depuis le revival de sa méthode). En gros pour lui, l'avantage d'espace seul n'avait pas de sens, il fallait le coupler par exemple à l'estimation de l'équilibre matériel (qui pour lui ne se limitait pas à compter les pions, mais à comparer les pièces, par exemple le cavalier dans une structure déterminée, ou bien qui est mieux après l'échange des dames). D'ailleurs je viens de rouvrir mon bouquin et en bas de page 33 il écrit texto "il me semble que l'espace tout seul n'assure aucun avantage".

En effet je rejoins DocteurPipo, de l'eau a coulé sous les ponts dans les années 2000, mais c'est intéressant d'avoir cet instantané de la fin des années 90.


Meteore, le
Je suis surpris parfois dans les ouvertures de type 1.e4 e5

Quand les blancs ne jouent pas d4 en premier et jouent d3, laissant les noirs jouer d5 en premier et donc prendre de l'espace....

Ex : partie du jour : Nakamura vs So




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité