France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Friday 19 August 2022
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Le championnat de Paris IdF 2022 à la Halle Carpentier en pleine canicule ? par Krusti le  [Aller à la fin] | Tournois |
J-2 pour ce grand rendez-vous.
La météo prévoit de très fortes chaleurs sur Paris avec éventuellement 40° dimanche 17.


J'y serai, au plaisir de rencontrer les forumeurs


Renan, le
Prévoir le short,tee shirt ,claquettes et bouteilles d'eau (et masques)?
En espérant qu’il’y aura la climatisation?


yegonzo, le
J'y serai également, dans les 1ères tables de l'open A mardi ... coté faibles ;-)


Chemtov, le
Vous auriez dû revenir dans notre parc, à Strasbourg, cette année. Il y a fait très bon (quelle chance, nous avons été gâtés par la météo).
Bon tournoi à tous !


Krusti, le
Une fournaise avec parfois un courant d'air qui fait du bien...
Une annonce que j'ai noté "Le port du masque n'est pas obligatoire mais il est recommandé... pour ceux qui souhaitent le porter". Un ange passe.
Au doigt mouillé nous devions être 10% à le porter. Un Food-truck en guise de buvette que je n'ai pas encore visité (il parait qu'ils ont des glaces à l'italienne...), une station vélib avec plein de cyclos dispos (14' de trajet pour ma part un régal) et une organisation et des arbitres contents d'être là et nous avec.
Le live des premiers échiquiers sur le site de la ligue est bien fait àmha.


Si vous ne souhaitez pas révéler vos identités chacun, peut être un indice ? La table à laquelle vous jouez peut être, histoire de passer le bonjour ?
Pour ma part je serai table 4 de l'open A ce mercredi. J'ai remporté une partie intéressante aujourd'hui (j'ai donné une qualité pour un roi durablement faible), mais elle était émaillée de quelques erreurs notamment en zeitnot. Mais je reste plutôt satisfait (mais impossible de dormir...)


yegonzo, le
@Chemtov
Je reviendrai sans nul doute, le cadre est exceptionnel.
Les dates ne cadraient pas bien avec mes contraintes cette année.
Et il y avait la proximité du CHIP ...


yegonzo, le
Il fait (très) chaud en effet.

Ronde 1 : nulle contre un joueur italien mieux classé.
Vers le 30ème coup, au lieu de consolider, il aurait pu jouer un coup très actif qui m'aurait sans doute posé des problèmes.

Une évolution que je n'approuve pas : la suppression de l'ajout de temps après le 40ème. Je comprends bien l'idée de limiter l'heure de fin, mais pour un tournoi de ce standing, ça fait un peu "cheap" ;-)

D'ailleurs, mon voisin de table hier s'est laissé tombé après le 40ème, tout en continuant à réfléchir... il a été surpris...


yegonzo, le
Après le 40ème, j'ai eu cette position, trait au blanc


La machine affiche fièrement +4, gagnant donc.
Je n'ai pas compris comment créer des menaces, tout en empêchant le perpétuel en g3/e1. Il y a pourtant un chemin apparemment.

Nous avons joué quelques coups de dames sans modification de la structure de pions, avant de signer la paix...

Il me restait 3 minutes, 1 minute pour les noirs.
Si j'avais eu plus de temps peut-être ...
Voir commentaire précédent ... :-(

Enfin, même en connaissant l'évaluation, je ne trouve pas le chemin trivial.
Et vous qu'en pensez-vous ? Quel est le plan de gain ?


Meteore, le
pas évident dans l'immédiat ! il faut peut être simplement jouer avec le pion de plus


verole, le
Vrai que ça manque de clim...
Limite scandaleux je trouve surtout que je crois que c'est possible vu les gros tuyaux au plafond...


Krusti, le
Demain début des double-rondes. 10h30 & 16h30.
Pour ma part grosse désillusion aujourd'hui encore. Dans cette position quasi rêvée je ne suis pas foutu de maintenir la pression (13 f4 me paraissait jouable mais ne semble pas initier une bonne suite...).
C'est bien la peine de tenter de faire vivre le Système de Londres tant décrié. ;-)




yegonzo, le
c'est surtout ton plan à base de b4 et le fait que tu sois obligé de protéger ton pion arriéré par les tours qui m'a paru étrange.


yegonzo, le
Désillusion pour moi également.
J'ai perdu ça avec les noirs ?!?

Les noirs au trait

Franchement les 30" au finish, c'est dur pour les vieux...
Il me semblait que les échecs étaient un jeu de réflexion et pas un jeu de réflexes...


Chemtov, le
Position 1 : Je ne vois rien du tout.
Position 2 : Cela a l'air d'aller tout seul. 1.CxCc6 DxC; 2.Te3 Tb8 (par exemple) 3.Dh5 h6 (3...Cf6; 4.Fxh7+!) 4.Tae1 b4; 5.Tg3 Rh8; 6.Tee3 dans l'intention Txg7 et Tg3+.
Position 4 : 0-1 ? Difficile à imaginer...

@yegonzo, le 13/07/2022 09:49 : L'an prochain à Jerusalem, euh...à Strasbourg, hélas nous risquons de devoir quitter ce cadre enchanteresque du Parc de l'Orangerie et du Pavillon Joséphine. Nouvelle municipalité, nouvelle politique budgétaire... Bon...on va essayer de se battre...


Meteore, le
@Krusti : il me semble que tu avais une position idéale issue du système de Londres.....comme quoi il ne suffit pas de gagner l'ouverture pour gagner la partie !

Le coup thématique 1.f4 me semble très bien....et ensuite tu peux faire jouer ta tour via e3....les noirs vont probablement devoir jouer f5 pour freiner l'attaque, mais cela comporte des inconvénients


Meteore, le
le jeune français Loïc travadon semble très bien s'en sortir.

il va probablement annuler avec les noirs à la table 1 contre le favori du tournoi


Krusti, le
Oui Meteore je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, j'ai continué à masser mes troupes à l'aile Roi mais sans jamais trouver l'harmonie nécessaire entre elles pour clore l'attaque ou du moins maintenir la pression. J'ai en plus permis à mon adversaire de reprendre son souffle et comme le précise Yegonzo j'ai joué un b4 douteux ensuite.
La suite de @Chemtov semble pourtant pas trop difficile à imaginer.
Bref.
Sinon les conditions de jeu sont forcément meilleures le matin. Du coup j'ai ouvert mon compteur jour du 14 Juillet et pour fêter ça je prends un bye ce soir. Une Taïmanov. A noter qu'un peu fatigué je n'ai pas caché à mon adversaire mon intention de répéter les coups à un moment... il a failli accepter...a refusé implicitement... il le regrette encore.
Loïc est quasiment intouchable en ce moment... et il vient de remporter deux titres AIDEF (parties lentes et Blitz à Casablanca). Quel joueur !


Meteore, le
@krusti : tu joues dans quel open ?


Krusti, le
Le B, ils ont refusé mon inscription au A pour une sombre histoire de elo....


Krusti, le
Première défaite de Loïc dans le tournoi (et depuis un moment) contre Daniel FISCHER (2351).
Krusti expert en poissage.
Sur RV.

Enfin il a par ailleurs les honneurs de la FIDE.


lafesse, le
@Yegonzo
Dans la première position Da7 me semble fort : la menace de mat en f7 , suivi de Dd7 fixe les pièces blanches .
Ensuite peut être envisager un échange de dames en e6 suivi de h4.
Dans la seconde en effet , une fois le fou le fou sur la grande diagonale , on ne voit pas trop ce qui va se passer ...


Meteore, le
@lafesse : le problème c'est qu'il n'y a pas de mat en f7


Chemtov, le
Oui. Da7 De1, ça tourne en rond. Je ne comprends pas : ''La machine affiche fièrement +4''. ''Il y a pourtant un chemin apparemment.'' Peut-être, mais pas apparent !
Mais c'est quelle machine ? Que propose-t-elle ? +1 oui, pour un pion. Et encore... Perso, si j'avais ça, j'essaierais d'abord de rapprocher ma dame en e2. Pour garder des options avec e5, g3 et h4. Mais bon, c'est une finale de dames... (avec toutes les surprises que cela comporte, perpétuel, mat, enfilade, etc...). Jamais simple.


Une triste information ,transmise par le Président du Club de Mont-de-Marsan (Bernard Dubertrand) :

"Une triste nouvelle d'Italie: le GMI Igor Naumkin (1965-2022) est décédé.
Il était venu participer en 2019 à l'Open de Noël à Mont de Marsan, avait fini second et avait laissé un très bon souvenir.
RIP."


Meteore, le
+4 semble bizarre .....mais avec le matériel réduit la machine calcule peut être très en profondeur....visiblement il n y a rien d immédiat pour les blancs


Chemtov, le
Je pense que tout se joue autour de la poussée e5. Et / ou en cas de gain de d6, de la vitesse de retour de la dame blanche en g1 ou f1 ( pour s'interposer ). Il y a parfois une menace de mat qui peut faire gagner un temps ( Da8-e8+ et après Rh5-h4, De8-e6 qui vise d6 et g4 ).
Alors cela gagne effectivement. Mais bon... Yegonzo n'a pas à rougir d'avoir fait nul.

Autrement, j'ai vu qu'il y a quelques grands intervenants de FE qui jouent. Avec de belles perfs.
Par exemple Philippe Joussim qui n'avait pas joué depuis trois ans ( site FIDE Rating ) fait une superbe perf après 5 rondes, avec 3,5 points ( trois cent cinquante points elo au-dessus de son classement elo ). Un retour et analyses, ici, peut-être, de l'intéressé... (mais préférable après le tournoi, je pense ).


Krusti, le
(Je vois qu'au niveau poissage j'ai de la concurrence...)
;-)


Julo62, le
@ Krusti
Concernant la position issue du Système de Londres.
Bien sûr, la poussée du pion f est assez thématique, mais la variante indiquée par Chemtov devrait être analysée en priorité, justement parce qu'on ne touche pas au pion f.
Dans cette position-ci, l'attaque est très forte, et on peut voir qu'elle devrait aller au bout, mais dans le doute, entre 2 suites que je trouve équivalentes pour faire évoluer ma position, celle qui laisse le pion f en place aura ma préférence.
Si l'attaque n'est pas décisive, un abri royal sans le pion F2 rend beaucoup de finales très difficiles, voir impossible, à gagner.

(Même si c'est exagéré, et que ça reste une arme redoutable pour le joueur d'attaque, je pense que c'est pour ça que la Hollandaise a une réputation exécrable chez les "classiques".)


Krusti, le
Oui finalement f4 (que l'ordinateur n'aime pas mais que j'aimais bien) n'est nullement la cause de mon malheur, en revanche je ne pensais pas qu'il pouvait être considéré comme thématique. Intéressant...
Ce matin j'obtiens si j'ose dire une nulle après une combinaison (qui va s'avérer fausse à l'analyse) mais qui m'avait enthousiasmé sur l'instant autant qu'elle a paniqué mon adversaire qui devait voir la même chose que moi... et l'émotion, sans doute, il en a fait une gaffe !!!
Je crois plus à la psychologie qu'aux bons coups.


Meteore, le
Étonnant que l'ordinateur n'aime pas f4....cela ne peut pas être mauvais, à mon sens.

Je me demande s'il préférerait si la tour était encore en f1 ?
Je suppose a priori que oui !


Meteore, le
@Julo : je ne pense pas que pousser le pion f (dans ce type de position) soit tabou aux échecs....même si cela affaiblit le roi....il y a certainement beaucoup de cas où les avantages l'emportent sur les inconvénients


Krusti, le
Une fin de tournoi agréable pour ma part (2 points sur 3 dans les 3 dernières rondes et notamment +1769 (82 coups 4h15 de jeu) et =1849 ce matin (une nulle grand luxe avec les noirs, ou bien une nulle de froussard c'est selon).

1. d4 d5
2. c4 dxc4
3. Nc3 Nf6
4. e3 a6
5. Bxc4 b5
6. Bd3 Bb7
7. Nf3 e6
8. a3 c5
9. dxc5 Bxc5
10. O-O O-O
11. Qe2 Nbd7
12. b4 Ba7
13. Bb2 Nb6
14. Rfd1 Qe7
15. Rac1 Rac8
16. e4 Nc4
17. e5 Ng4
18. Rf1 Nxb2
19. Qxb2 Bxf3
20. gxf3
1/2-1/2

Je tiens la nulle au minimum avec le sacrifice de cavalier en h2 et la répétition de coups ensuite (sauf sacrifice de la qualité dans une position bien compromise) mais j'ai préféré la proposer de vive voix. En fait il était 11H45 et j'avais encore la possibilité de faire mon marché voilà ce qui a primé dans mon choix peu audacieux.
Merci à l’organisation et aux arbitres.


Meteore, le
@Krusti : félicitations ! Quel est ton classement final ?


Tournoi pourri pour ma part, la cata


Krusti, le
Merci beaucoup Meteore, mon classement n'est pas terrible compte-tenu d'un début de tournoi bien foiré.
Avec +2=2-3 et 2 bye je termine avec 4 points mais mes défaites me paraissent sincèrement des trésors à exploiter.
Sinon =>Fontainebleau (il reste quelques places) me paraissait un bon RV à partir de Samedi mais la salle étant à 3 bons Kms de la Gare RER j'abandonne cette idée... pas beaucoup d'autres tournois en région parisienne cet été me semble-t-il...


yegonzo, le
@Sisyphus :
idem
même pas la force de commenter, et pourtant il y a de quoi...

pas retrouvé de partie entre nous (depuis juin 2007 ; avant je ne me prononce pas...)
peut-être par équipe ?
J'ai joué à Lutèce jusqu'en 2010 (N4 les premières années, N3 les suivantes) et au Canal depuis (1 saison en N4, 2 en N2, et tout le reste en N3)


J'étais pas convaincu moi-même, j'ai du me faire un film. En tout cas c'était sympa de te rencontrer et de mettre un visage sur un pseudo


Julo62, le
@Krusti
Félicitations pour le tournoi et ravi qu'il reste comme un bon moment.

Je reviens sur ta réponse (désolé pour l'intermède).
Quand je dis "thématique" pour f4, c'est surtout dans le sens de soutenir la case forte en e5.
Par contre, comme dit, la suite proposée par Chemtov a de nombreux avantages, indépendamment de sa force et du fait que ça semble gagner en ligne :
- Ne pas toucher au pion f, j'en ai déjà parlé,
- Ne pas occuper la case f4, et donc ne pas obstruer, ni la diagonale c1/h6, ni la colonne f, une fois qu'une pièce lourde a gagné la 3ème rangée. Il me semble que j'ai lu des commentaires concernant Fischer et sa Poésie des cases vides qui seraient assez à propos avec cette idée (dans le livre de E.Agur, certainement).

Ce ne sont que des tentatives d'explication du fait que : "l'ordinateur n'aime pas".
Et peut-être aussi, une modeste contribution afin qu'il y ait moins de :"mais que j'aimais bien". ;-)

@Meteore
Il y a bien-sûr énormément de situations où la poussée du pion f est juste, ici-même, elle ne doit pas être mauvaise.
Mais ce que je veux souligner c'est qu'elle est loin d'être anodine, même si elle nous fait beaucoup moins peur que la poussée de son voisin en g.
Et j'ai presque l'impression qu'elle n'est souvent la marche correcte à suivre que quand le camp qui pousse a, par ailleurs, un désavantage statique structurel : avec le Pion Dame Isolé, ou contre la Sicilienne.

Tout ça, ce sont des considérations ;"en l'air", bien-sûr, c'est le concret qui sera toujours le juge de paix.

----
@Krusti
Concernant l'autre poussée, celle du pion b.
Si on considère que le système de Londres est une défense Slave inversée, le jeu avec le pion b est tout aussi courant, ici avec les Blancs que pour les Noirs dans les semi-Slaves.
Par contre, la position du diagramme est plus de l'ordre d'un Gambit Dame Accepté inversé (structure Carlsbad) qui ce serait terriblement bien passé pour le défenseur.
Même là, encore une fois je mets entre parenthèses la marche à suivre efficace de poursuite de l'attaque à l'aile Roi, on peut jouer le pion b, souvent dans un but égalisateur, pour placer ensuite un cavalier en c5 soutenu par les pions b4 et d4 (et avec les Noirs, un cavalier en c4 soutenu par b5 et d5), dans le but de colmater le colonne semi-ouverte c et de rendre inopérante l'attaque de minorité adverse.

Bonne continuation !


Krusti, le
Je reviens sur la question de ce f4 qui me parait assez pédagogique par delà ma simple personne (j'ose l'espérer).
Et donc merci à vous tous d'y passer un peu de temps c'est précieux pour les lecteurs je le crois vraiment.
Déjà je souhaite préciser ce que j'entendais par "f4 que l'ordinateur n'aime pas..." car j'utilise là une formule qui peut prêter à confusion.
Ce que je voulais dire (alors que je ne suis pas un maniaque des logiciels d'analyse (mais dans le même temps je ne saurais m'en passer... bref)) c'est que les coups que propose Stockfisch 14 par exemple sont:
13.Cxc6
13.Cdf3
13.Te3
13.a4
13.De2
13.a3
13.Dh5
13.Tc1 avec une estimation qui oscille de 1.7 à 1.1
(Les blancs sont nettement mieux) qu'il ajoute le soft !!!
et donc on l'aura remarqué jamais 13.f4
Ensuite, au coup 13. f4 joué nous avons un simple (Les blancs sont mieux) et une estimation au mieux à 1.1.
...
Dans mon esprit quand je joue 13. f4 j'ai l'impression de "verrouiller quelque-chose" comme si l'adversaire commettant 14 Cxe5 allait recevoir fxe5 et me laisser avec une belle chaine de pions toute propre dessinant encore mieux une aile roi toute à "ma main" (je caricature bien sûr).
Aussi si je veux trouver les mots qui caractérisent la suite de Chemtov
13.CxCc6 Dxc6
14 Te3 je dirais que j'ai éliminé une des deux pièces légères des plus actives de mon adversaire et que j'ai relégué à distance l'action de sa dame tout en rapprochant une de mes pièces lourdes du théâtre des opérations...
Ce serait quelque-chose comme ça ?


Julo62, le
Je me permets de poursuivre cet échange.

Jusqu'à un certain point, ma main jouerait f4, mais c'est une main mal-apprise :-))

Je comprends donc tout à fait ton analyse lors de la partie. Par contre, je ne peux m'empêcher de trouver la suite proposée par Chemtov, encore une fois je n'ai pas analysé vraiment la position, plus juste "par principe".
Le fait de se passer de cette avance de pion, en plus d'éviter les défauts inhérents à cette poussée, ben, ça gagne du temps, ça garde l'initiative, ça met plus vite en jeu de nouvelles forces offensives, et finalement, en échangeant quelques défenseurs efficaces (le Cc6), ça accroît la supériorité numérique blanche sur le théâtre d'opérations concerné.
En gros ce que tu tires comme conclusions à la fin de ton dernier post, mais je mettrais, en plus, l'accent sur le côté "efficacité" de la mobilisation des forces restantes.
(Et parceque j'en ai raté des "positions de rêve" de ce genre, je garde mon côté pingre structurel et je laisse mon pion à la maison !)

Merci de donner les évaluations de la bécane, ça confirme ce que je pensais, f4 n'est pas mauvais "en soi", juste, c'est inutile.

Je te confirme bien volontier que le lecteur, moi en tout cas ^^, est intéressé par ce cas concret, et que j'y observe certains de mes propres "mauvais réflexes".


yegonzo, le
Pour aller dans le sens de Julo...

Jonathan Rowson in Chess for Zebras - page 131 de l'édition "Gambit 2005"
"[...] So here's my advice to ye (sic ! Rowson est écossais et probablement son "conseiller" aussi), laddie : keep your king tucked up safe in his box, and you won't lose so many games"

This was a great piece of advice, and I value it today as a GM, even though I believe the person who gave it to me was around 1300 playing strength, which seemed to me a very healthy rating when I was nine years old. In any case, most decent players realize that they shouldn't lunge with their h- and g-pawns after they have castled kingside, but many players are far too trigger-happy with their f-pawns and don't realize the harm that moving their f-pawn can do to their king : the box is open and the king feels the draught. In the diagram,
we can see why playing f4 is a somewhat risky undertaking. it weakens the a7-g1 diagonal and the second rank. It also indirectly weakens a lot of squares. For instance g4 is weakened, because now g4 can only covered with h3, but then g3 would be weakened, etc. I am not saying that f4 is always anti-positional, not at all. I am saying that it is highly committal, and that many a game has been lost because it was played too casually.[...]

Shaw-Martin, British League 4NCL 2004/5




yegonzo, le
@Krusti :
aurais-tu joué 13.f4 ?
;-)
Moi : probablement ; ça m'aurait démangé en tous cas :-)


yegonzo, le
D'ailleurs à la ronde 9, j'ai joué 17.f4 dans cette position



qui est le bon coup d'après l'ordi (+1.9) vs Fh5 et b5 (+1.2) chacun ...


yegonzo, le
... mais qui a paradoxalement causé ma perte, car après avoir obtenu ça


trait aux blancs (+2.9)


yegonzo, le
puis

Trait aux blancs (+3.8),
...
je me suis fait maté en g2...

:-((


yegonzo, le
Notons enfin que les malheurs des noirs dans cette partie viennent de 14...f5 qui est dans l'esprit de la position mais pas obligatoire non plus... :-)


yegonzo, le
Tant que j'y suis sur le même thème.
A la ronde 6, les noirs sont foutus sur une hollandaise après le 6ème coup ... :-0 #Adrien_Demuth (merci ;-) )



b8, c7 et g6 sont attaqués et on ne peut pas tout défendre à la fois...


yegonzo, le
Position finale après 16.Fc7+ (je vous laisse reconstituer la partie :-D )



égalité matérielle :-D ;-)


Meteore, le
@yegonzo : ta position à 02h03 à première vue semble écrasante, en blitz on jouerait Tg1 en pensant gagner rapidement.

Malheureusement il y a Cg5 qui défend bien, tout en attaquant...et le couple D+C vs R affaibli devient redoutable..
. Donc pas facile à jouer humainement et en temps réduit même si le module donne +3....dommage d'avoir perdu cette partie en étant mieux tout le temps...mais c'est typique des échecs de compétition où le résultat se joue bien souvent en blitz dans une position tactique où tous les retournements sont possibles

Sinon : "je me suis fait mater en g2"

est plus élégant que

"je me suis fait maté en g2"

😀

Même si le résultat est le même


Celle là je l'ai vu la hollandaise, ça semblait en effet écrasant


Julo62, le
@Yegonzo
Ben, Rowson dit en beaucoup mieux ce que j'essaie d'expliquer.
Je connais de réputation son bouquin, mais je ne l'ai pas lu (finalement ma bibliothèque vieillit en même temps que moi, et mes dernières "nouveautés" commencent à dater du siècle dernier...)

Merci en tout cas du partage.


Sinon, ce "précepte" (laisser le pion f, à la maison), que j'oublie régulièrement dans le feu de l'action, ce sont des joueurs biélorusses que j'ai croisés, à l'époque où Loukachenko n'empêchait pas encore totalement ses compatriotes de sortir du pays, et qui voulaient me démontrer que jouer la défense Hollandaise était un "crime contre le jeu" :-)

Du coup, j'avais eu le droit à toute une série de positions où le jeu du camp supérieur était au moins significativement compliqué par la faiblesse du Roi.
Vu que, en parallèle, nous célébrions copieusement, et comme il se devait, l'amitié franco-biélorusse, je ne garantis absolument pas la rigueur et la véracité des propos, mais l'effet recherché par mes compagnons fut atteint !

(Un exemple dont je me souviens, c'était de bêtes finales de Tours, où quand la Tour qui défend arrive sur la 2nde rangée, le fait que le Roi soit bloqué en f1 (pour défendre g2) plutôt qu'en e1 (où il défend f2) empêche de chasser facilement la dite Tour, et permet ce contre-jeu qu'on aimerait tant annihiler.

----
Quand je vois tes positions, je me dis que, bon dieu, c'est compliqué de gagner des positions gagnantes!


Reyes, le
Tigran Petrossian (1929-1984) aurait dit : « Si vous voyez que votre adversaire veut jouer la défense hollandaise, pour l'amour de Dieu, ne l'empêchez pas ! »


Meteore, le
pour relativiser la question des problèmes structurels liés à l'affaiblissement du roi quand on avance le pion f, j ai mis la position du diagramme de départ sur stockfish, avec juste une modification la tour est en f1 au lieu de e1.

Dans ce cas stockfish préfère f4 (+1.25) à Cxc6 (+0.96) en le faisant tourner assez longtemps.

Les règles générales sont évidemment indispensables à un bon jeu humain, mais il faut tout de même éviter d'en être esclave sinon on se coupe d'opportunités ....




Meteore, le
PS : intéressant : plus on le laisse tourner longtemps plus le coup Cxc6 se rapproche du coup f4


Krusti, le
Gros dossier @Yegonzo ! Pour ma part je ne jouerai plus jamais le pion f4.
Jamais. Sauf dans le Gambit du Roi (et encore).
Sinon je prépare une petite question autour de b4 car dans la même partie j'avais à un moment intérêt à le jouer, ce que je n'ai bien sur pas fait, et 4 coups plus tard je l'ai joué, ce qu'il ne fallait surtout plus envisager.
Cela illustre en plus je crois la formule de @Julo62 "...on peut jouer le pion b, souvent dans un but égalisateur, pour placer ensuite un cavalier en c5 soutenu par les pions b4 et d4 (et avec les Noirs, un cavalier en c4 soutenu par b5 et d5), dans le but de colmater le colonne semi-ouverte c et de rendre inopérante l'attaque de minorité adverse."
A tout à l'heure.


Krusti, le
Là, les noirs viennent de jouer b5, on voit bien leur projet d'une expansion à l'aile dame.
Expliquer 12.b4 des blancs peut se faire à la fois par l'idée de mettre un coup d'arrêt au pion en vis à vis et également appliquer la formule ci-dessus de @julo62 non ?
La création du pion arriéré en c3 ne semblerait alors pas un problème...




Krusti, le
Là je vais jouer 16.b4 qui est très mauvais et je vais me retrouver, comme l'avait vu @Yegonzo in situ à doubler les tours colonne c pour défendre mon pion.
D'ailleurs pourquoi jouer ce coup b4 ? Par dépit sans doute, un peu écœuré de voir mon attaque sans avenir à l'aile Roi... Ce qui est fort mal analysé car la machine me donne 2,2 en poursuivant par Fxg6... alors que je me suis contenté du constat superficiel de la réussite des noirs à se réorganiser avec des pièces légères à l'aile Roi...(pour faire bref).




yegonzo, le
@Meteore :
oups ... ;-)

"typique des échecs de compétition où le résultat se joue bien souvent en blitz"
En effet, d'autant plus lorsqu'on supprime les minutes supplémentaires après le 40ème coup...
Voir mes commentaires précédents... Je ne voulais pas spécialement y revenir mais cette cadence ne me convient vraiment pas donc le CHIP ça risque d'être sans moi désormais...

Quand ça arrive une fois, ça va.
Mais ici sur 7 rondes jouées (1 gain, 2 nulles, 4 défaites), c'est arrivé à chaque fois sauf lors de mon unique victoire (17 coups comme vous l'avez déjà vu).
Si je donne mes positions aux 35èmes coups à un GM, il va scorer 6 ou 6,5 (voir notamment mes positions des rondes 1, 2 et 9). Rondes 3 et 4 c'est la même ainsi que ronde 7 dans une moindre mesure (craquage dans une finale 0.00 selon l'ordi même si objectivement plus agréable à jouer pour mon adversaire)...
On se console comme on peut ... mais au final, ça ne fait que 2 points. Un peu dur pour le moral...

@Julo : tout à fait, c'est compliqué de gagner des positions gagnantes ! :-) ;-(


yegonzo, le
@Krusti 13:02
:-D j'étais sûr que tu dirais ça ;-)
Comme le dit Meteore, c'est bien de connaître les grands principes, mais "éviter d'en être esclave sinon on se coupe d'opportunités ...", c'est exactement ça !


yegonzo, le
Concernant "ton" b4,
la principale différence entre les deux positions est que dans la 1ère tu peux mettre un cavalier en c5 en 2 coups, indélogable, ce qui rend la faiblesse de c3 toute relative.

On retrouve parfois cette manoeuvre côté noirs sur des parties "gambit dame refusé, variante d'échange" pour contrer l'attaque de minorité.

Dans la deuxième, tu peux aussi mais tu es plus loin (3 coups) ce qui laisse sans doute le temps aux noirs de s'organiser pour t'embêter de te forcer à défendre avec tes tours.


Krusti, le
Oui @yegonzo j'ai, je crois, bien capté cette explication qui était en interligne dans les propos de @Julo62. Merci beaucoup à vous deux.
J'aurais bien pris la décision de ne plus jamais jouer b4 non plus... par peur, crainte ou bien encore superstition mais il faut tout de même que je me laisse un peu de latitude... 😉


yegonzo, le
Je reviens à la partie Shaw-Martin qui sert à illustrer les propos de Rowson.

J'aurais pu/dû ajouter le commentaire du 13ème (@Krusti : tu as noté que c'était le même n° de coup n'est-ce pas ? ;-)).

Rowson toujours donc, toujours aussi clair :
"This was not a disastrous decision, but it gave Black some time to organize his position, and more to the point, it weakened White's position. This might seem a strong claim, because f4 does not look particularly weakening to most players. Yet it is, and, as we see in the game, it is a weakening that Black can exploit in the long term.

Years of playing the Najdorf as Black has taught me that when White combines 0-0 and f4, he is inviting trouble for his king in the long term. Of course, it depends on the position, and it is often perfectly legitimate to try to attack Black in his way. However, my strong conviction is that most players who push their f-pawn at moments like this don't realize that it is a distinctly double-edged operation. I also believe that this comes out of a view of chess that over-eggs the joys of attacking and under-emphasizes defence and counter-attack"



Krusti, le
Dois-je te rappeler @Yegonzo qu'en outre je suis né un 13 ?
Un vendredi 13 qui plus est ? (true story).
Aussi je l'aurais joué ton (son) 13. f4 !!!
(Mais ça c'était avant...)


yegonzo, le
@Krusti :-D ;-)

@Meteore 08:35
Oui c'est ce qu'il s'est passé 33.Tg1 Cg5 et ensuite une succession de coups stupides, mais c'est déjà moins clair...

Mon premier coup joué, avec les 30", sans "réfléchir".
Tf1 pour empêcher le cavalier de bouger (sinon f7+) était le bon coup.

Je ne veux pas donner l'impression de m'appesantir. Si je joue avec les 30" à partir du 30ème ou du 35ème, c'est que j'ai mal géré mon temps auparavant (un mal récurrent).
Et puis je me suis inscrit au tournoi, en toute connaissance de cause, y compris la cadence.


Chemtov, le
Sur f4 et b4 ( ou f5 et b5 dans les attaques inversées ) : Perso, je n'ai rien du tout contre ces deux coups, ni en général, ni dans cette position précise. Questions de caculs, de timing, de pièces échangées ou subsistantes, de rapport de force attaque-défense, etc... Il y a tellement de cas à la fois différents et très proches (visuellement trompeurs) dans cette structure.
Au passage, je viens de terminer ma chronique, pour parution demain, sur un thème d'attaque sur le roque. Avec une référence à la position en question ici.


Meteore, le
@Krusti : dans ta dernière position (13:12) il y a un coup classique je pense.

au lieu de jouer 16.b4

tu peux jouer le tout simple 16.Cxg6

car ensuite tu pourras mettre ton second cavalier en e5 et il ne pourra plus être chassé par f6.

16.Cxg6 hxg6

17.a3 (pour retarder b4 et donc lutter contre le Fc8 enfermé pour le moment)

17........Db6 (pour pousser b4)
18.Ce5 (et ce cavalier ne peut plus être chassé en raison de l'affaiblissement du pion g6)


Krusti, le
@Meteore, tu m'ouvres un vrai conflit intérieur. Prendre le cavalier en g6 avec le Fou ou bien le Cavalier ?
PS je vois toutefois bien la suite que tu proposes...




Chemtov, le
Pourquoi vous ne lui rentrez pas dans le chou ? Cg5, Dc2, h4 ( pour Cxh7 ). Davaï ! Davaï !


@Yegonzo : vraiment dommage cette partie de la ronde 9 : visser toute la partie et se faire mater c'est horrible !

Personnellement j'ai de tels mauvais souvenirs avec le CHIP où j'ai systématiquement souffert de la chaleur que je ne joue plus du tout l'été ; trop mauvais pour le elo et la motivation.

j'avais trahi cette bonne résolution en 2019 en jouant la finale de la coupe 2000 à Saint Quentin (super organisation mais chaleur infernale) et le résultat a été catastrophique.

Sinon très intéressant cette réflexion de Rowson qui rappelle que la sécurité du roi est le premier critère pour évaluer la position, ce que Dorfman indique aussi dans sa méthode.

Je me demande si cette réflexion n'est pas partagée par pas mal de joueurs anglais : je me rappelle d'un commentaire de Neil MCdonald à propos d'Hodgson qui disait (je paraphrase) qu'"Hodgson est connu pour ses assauts furieux mais qu'on y regarde de plus prêt, on voit qu'il fait très attention à la sécurité de son roi".

Idem chez McShane, un joueur que j'adore, qui rappelle souvent ce critère à l'analyse, par exemple dans sa longue partie contre Kramnik au mémorial Tal de 2012.

@Krusti : dommage aussi, la position du diagramme avait l'air vraiment prometteuse ! C'est toujours difficile quand on a un net avantage avec plein de choix possibles mais pas de gain forcé. On cherche la meilleure suite, on hésite, on finit par surestimer les chances de l'adversaire et sous-estimer les siennes et pendant ce temps la pendule tourne... Trop de bonnes options ce n'est pas forcément une bonne chose, surtout à cette cadence !


Krusti, le
C'est tout à fait ça @cornetto. Et c'est parfaitement bien résumé. Dans ces cas là il me faudrait comme une "morale provisoire" pour juste, au moins, ne pas compromettre la position. A défaut de l'améliorer de manière objective.
(Je vais voir auprès d'Anih Giri si...)


yegonzo, le
Merci du soutien.

Encore une fois (dernière fois ;-)), des parties comme ça j'en ai perdu plein et j'en perdrai encore.

Ce qui est déséspérant, c'est la répétition du même schéma tout au long d'un même tournoi...


Julo62, le
@Meteore le 19/07/2022 12:29
Tout à fait !

(Mais quand on est pas trop bon - comme moi - des règles, même imparfaites, si elles ont des fondements positionnels sains, sont plus qu'utiles, car d'application très fréquentes.
Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'invente que très rarement lorsque je joue.
Plutôt, je repère un motif, une idée que je connais (que j'aime bien), et j'essaie de la faire fonctionner.
Il me semble donc que, le moins souvent j'ai des idées qui me plaisent mais demeurant hasardeuses, mieux mon jeu s'en porte.)

@Chemtov
Avec mes digressions sur la poussée du pion f, j'ai bien conscience d'avoir largement débordé du contenu de votre conseil du 14/07.
Mais je ne vous embarquez pas dans le bateau :-)
Bref, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur ;-)


Chemtov, le
Bah...non... A chacun son sujet... ( moi ce n'est juste pas f4 ou f5 ) ( trop compliqué ! ). Perso, j'en suis resté à mes simples Cxc6 et Cg5, mes ''premiers choix'' ( venus à l'esprit en premiers ) dans les deux diagrammes que j'ai commentés. C'est tout.
En fait, j'ai remarqué ( chez mes petits cobayes et lapins à qui j'ai montré la première position ) que la simple prise Fxh7+, après Cf6, ne saute pas aux yeux. C'est pourquoi certains ne pensent pas que l'attaque pourrait marcher car un cavalier revient en défense en f6 en gagnant un temps sur la dame.
Cela m'a donné l'idée de faire ma chronique sur ce thème ( c'est une chronique pour les débutants pendant l'été ) avec comme seconde position, un peu plus difficile, un extrait d'une partie Bondarevsky-Zagoryansky ( trouvée dans un livre de Bondarevsky ) où il se passe quelque chose d'assez proche ( les noirs tentent de chasser aussi une dame de h5, pas par un Cf6, mais par un Cf4, et les blancs ne reculent pas mais sacrifient aussi une pièce mineure avec échec ) ( puis ils montent une tour en troisième ).

Dans le deuxième diagramme de Krusti ( là où j'aime bien Cg5 ) ce n'est pas f4 que je trouve moche, mais plutôt g3.


Julo62, le
@ Chemtov

J'ai souvent remarqué que le "bagage culturel" d'un joueur conditionne pas mal son style (par style, j'entends le type de coups ou de manœuvres vers lesquels il a tendance à se tourner spontanément).
Ce "bagage culturel" est directement lié à la quantité de travail véritable d'analyse que ce joueur a été en mesure de produire, sur ses propres parties mais aussi (surtout) sur celles, abondantes, de la pratique magistrale.
En ce qui me concerne, au sujet de mes valises^^ (et de leur étroitesse), j'ai régulièrement constaté mon ignorance des jeux ouverts, de certaines parties anciennes, du talent qu'avaient certains Maîtres pour développer une initiative avec les pièces presque seules.
D'où un tropisme pour un jeu de pions, parfois superflu, et parfois néfaste, au détriment d'une écoute attentive du besoin des pièces d'être sans cesse améliorées et/ou utilisées.

C'est une différence importante, je crois, entre le Maître et l'amateur (avec d'autres, bien évidemment) que d'avoir une connaissance trop parcellaire de la pratique si diverse des (autres) Maîtres, et par là même, de développer un ensemble de mauvais réflexes.
Réflexes mauvais, bien souvent pas en eux-mêmes, mais parceque, par ignorance de la grande diversité des contextes, ils sont utilisés à mauvais escient.

Un petit motif d'espoir^^ c'est que la prise de conscience de ce défaut est un petit premier pas vers l'amélioration et une piste pour des angles de travail.
Reste à travailler, mais là !!

Bonne continuation à vous !

(Il pleut, dans le Nord, ce matin, après que nous ayons enduré des températures plus dignes de celle de la France de l'Extérieur sic. C'est une pluie qui fait plaisir !
À priori, l'épisode caniculaire va durer plus longtemps chez vous, bon courage.)


Chemtov, le
Oui, il fait chaud, même la nuit... qui fut donc courte. D'où cette présence déjà matinale sur FE !


Meteore, le
Dans le dernier diagramme de Krusti de 15:18, la suite Cg5 avec l'idée h4,h5 (voire h6?) Avec attaque, semble en effet très tentante.

Quand on peut mettre un C en g5 et qu'il ne peut être chassé (en raison de la pression sur la case g6) pourquoi s'en priver ? Même si on a du mal à visualiser si le contre jeu noir à base de b4 va être ennuyeux ou pas autant améliorer le Cf3 en le mettant en g5.....d'ailleurs je crois qu'il n'est pas très bon que 2 cavaliers du même camp visent la même case ( ici le cf3 et le ce5 qui sont deux pour la case e5).

J'avais proposé Cxg6 suivi de la venue du Cf3 en e5 , mais Cg5 (idee Chemtov) semble laisser plus de chances dynamiques ....


@ julo : c'est un détail mais il vaut mieux écrire après que nous avons enduré plutôt que après que nous ayons enduré...
L'indicatif est je crois plus approprié dans ce cas, que le subjonctif....ici aussi une belle pluie rafraîchissante dans la nuit....


Julo62, le
@Meteore

Merci pour la remarque :-)
J'essaie d'écrire aussi correctement que je le peux, de me relire (et de corriger les fautes flagrantes que je remarque, bien que l'interface FE soit assez... spéciale^^ même si j'en laisse qui m'arrachent les yeux quand il m'arrive de me relire plus de 10 minutes après l'envoi).
C'est un des plaisirs que j'ai à fréquenter ce forum que nous puissions prendre le temps d'écrire du mieux que nous le pouvons.
Tu mets l'accent sur quelque chose que je suis loin de maîtriser, et comme pour les coups de pion, je le fais "à l'oreille"... Et il faut croire qu'elle n'est pas beaucoup mieux apprise que la main !!
Je prends bonne note, et j'essaierai de m'en souvenir :-)

Tant mieux pour la pluie ;-)


Chemtov, le
@Meteore : Au départ, j'ai aussi vu Cg5 comme une idée... défensive ! Ou plutôt destinée à limiter le contre jeu noir. Car qui dit f4 dit aussi e4 faible. Les noirs pouvaient envisager de jouer Fb7 et Ce4 ( et avec f6 ou f5 à regarder aussi ).
A noter que sans pion en g3, la suite Cg5 Cxf4 Tf1 est probablement déjà gagnante pour les blancs.


Chemtov, le
Ah non... ça ne marche pas trop... quoique... ( Je regarde CxFd3 DxC h6 TxCf6 hxCg5 Tf3 f5 ) ( mais sans pion en g3 tout ça ).


Krusti, le
Ronde 7 j'ai les noirs et le trait et... à mon grand dam je ne vais pas concrétiser mon avantage.
Je vais jouer 22... Cf6 et ensuite sur une seule gaffe mon avantage va fondre d'un coup et nous signerons la nulle.
Cette position doit-elle mettre en évidence la nécessité de grands principes et lesquels ?




Julo62, le
Un regretté Maître roumain (et ami) disait :
"Un pion, c'est un pion."
Je rajouterai, 2 pions, c'est mieux.

Plus sérieusement, et en première approche, les Noirs ont un avantage matériel décisif, pourtant, cet avantage ne peut représenter qu'une seule et même faiblesse pour le camp blanc, sa faiblesse structurelle (le pion g3) étant sur la même aile que l'avantage matériel noir.

Donc, si on en doutait, il faut admettre que sans une autre faiblesse chez les Blancs, la partie ne se gagnera pas toute seule.


Après, on peut chercher de quelle faiblesse on peut affubler l'adversaire.

L'aile Dame semble toute désignée, mais en présence de toutes les pièces encore présentes, je ne crois pas qu'il sera facile d'enquiquiner les Blancs par là, d'autant que les pièces blanches sont raisonnablement actives, et leurs Tours seront plus promptes à se doubler sur une colonne.

Alors, je chercherai à :
- Doubler mes propres Tours,
- Immobiliser les pièces adverses en menaçant g3 et/ou de valoriser ma majorité,
- Échanger du matériel (2 voir 4 Tours),
Après quoi le chemin du gain se sera sans doute passablement découvert.

Enfin, en me réveillant, et en cherchant à écrire mon coup avant de le jouer, puis en m'en apercevant, j'espère que je serai attiré par le pion g3 en prise, et que j'essaierai de développer le principe que mon ami ferait, à coup sûr sien : "3 pions, c'est encore mieux".

Espérant avoir apporté un chouia.


Reyes, le
La nécrologie de Jacques Chamouillet (1783-1873), publiée dans « La Stratégie » nous apprend qu'il était un joueur solide, peu aventureux, et qu'il serait l'auteur de la célèbre maxime « un pion est un pion ».


Julo62, le
L'accent et le mélange espagnol/français/roumain m'empêche de retranscrire correctement.

Et, parfois, comme il semblerait que ce soit le cas pour l'apparition de Sapiens il y'a quelques centaines de milliers d'années en Afrique, une innovation peut apparaître simultanément et, plus ou moins, indépendamment en divers lieux où moments...

Mais, dans le doute, je ne contreviendrais certainement pas à la mémoire de M. Chamouillet, et je reformulerais ainsi :

Un regretté Maître roumain (et ami) disait, en paraphrasant M. Chamouillet :
"Oun pione, esse oun pione."

Merci Reyes
(Avoue que sans ton intervention, j'aurais encore enlasser le ridicule en formulant directement ainsi)


Julo62, le
J'ai quand même un peu regardé la position, du coup.

Jouer Cf6, c'est légèrement ennuyeux, pour des raisons concrètes.
Après Fg5, les Blancs gagnent simultanément quelques atouts et menaces.

Je ne sais pas à quel point une finale, avec les 4 Tours et 2 pions de plus (mais avec h et f doublés) serait avantageuse (d'expérience, je dirais plus que la finale 2 Tours).
Donc je ne me rabattrais là-dessus que si je ne trouve rien d'autre.

Il y a donc la menace de ruiner la structure noire, et, je ne pense pas que ce soit moins grave, la menace d'intervenir en 7eme.

On voit que tout cela, la pénétration en e7, la prise en f6, le clouage sur la diagonale d8-h4, les menaces d'enfilade sur l'autre b8-h2, tout cela se passe sur cases noirs, couleur où les Blancs sont forts (ils ont leur Fou Dame), et par conséquent, les Noirs sont plus faibles.

C'est quelque chose que j'essaierai d'éviter : laisser les Blancs exploiter un déséquilibre qui leur est favorable.

Donc, je tenterai de faire fonctionner un regroupement sur blanc, avec 22... Te8
Si 23. Ff4, Td8
24. Tce2, Cf6
Et l'échange d'au moins une paire de Tours.
(La finale de pièces mineures serait facilement gagnante.)
Si 25. Te8+, Te8
26. Td1, h6
On a bloqué la contre-attaque blanche (les Blancs n'abîmeront pas la structure et ils n'ont pas l'accès à la rangée de la bouffe.
On doit pouvoir, après, se concentrer sur l'amélioration progressive de la position.


Je ne crois pas que les principes seuls suffisent quand on joue, il faut bien se coltiner quelques calculs (ça ne va pas chercher loin ce que je viens de mettre).
En fait, les principes serviraient à savoir arrêter son calcul.
Pour cette ligne (j'espère qu'elle est pertinente), au bout de 4/5 coups, les principes me disent que :
- Je n'ai pas détérioré ma position (structure maintenue, activité adverse maîtrisée).
- J'ai avancé vers mon but : simplifier la position.

Au passage, j'ai essayé de faire marcher 22... f5, et j'ai trouvé que les Blancs s'activaient trop alors que je n'arrivais pas à atteindre les faiblessees internes blanches, sur blanc (i.e. la case d3), donc j'ai switché.

Ici, je pense que ce serait une réflexion de 3 ou 4 minutes, je jouerai donc 22... Te8, en pensant que cette ligne (ce mini-plan) est correct, puis je recommencerai l'opération de recherche d'un mini-plan avant le 27eme coup.

Et si mon adversaire joue autre chose, ben je m'adapte.

(Dans mon sursaut, en écrivant (pas) 22... Te8, j'aurais remarqué que le pion g3 n'est pas comestible, foutues diagonales noires!!)

Édit
Ah oui, j'avais remarqué que si les Blancs jouent 23. Tce2, pour menacer, on a le temps pour 23... Te6,
Et si 24. Fb6 ou Ff4 attaquant la Tb8, 24... Tbe8, et on est à temps.
Et tout sur blanc :-)


Julo62, le
Et j'aurais eu un peu de chance, car, en complément de mon post du dessus, si les Blancs tricotent un peu différemment :
22... Te8
23. Ff4, Td8
24. Tce2, Cf6
25. Fg5, Te2
26. Te2, Te8
27. Td2, Ce4
28. Te2, Te6
Même évaluation que précédemment.


Je ne sais pas trop où interviennent vraiment les principes.
Il y a plutôt soit une idée que je veux faire marcher pour améliorer ma position, soit une idée de l'adversaire, pour faire de même, que je cherche à empêcher.
Et je dirais que les principes servent à savoir si, au bout d'une séquence de quelques coups qu'on espère forcés, on la position obtenue est meilleure, pire, ou équivalente à celle du départ.

J'espère que tu mettras tes conclusions si tu analyses avec une bécane.


Meteore, le
dommage de replier le C qui a une belle place en e4 , mais qui est menacé par une découverte du F. spontanément je jouerai f5 pour maintenir le C mais je crains que g4 pose des problèmes....

donc en effet Te8 semble Ok...avec un tel avantage matériel, il serait dommage de ne pas gagner!


Chemtov, le
Effectivement. Cavalier trop beau en e4. Et si on veut des principes : contrôler la septième, tenir son point fort en e4, activer son roi. Donc Td7. Puis Te8 et Tde7 si nécessaire (si Ff4 et Tce2) (et aussi Te6 si nécessaire). Et puis f6 et Rf7, etc...


Julo62, le
C'est vrai que Td7 fait le job, plus simplement que ce que j'envisageais.

Une fois le regroupement effectué, les Blancs sont presque sans ressource.
Ils devront soit permettre des échanges qu'ils ne désirent pas, soit garder des pièces qui feront pâle figure par rapport aux pièces noires.

En tout cas, oui, c'était sans doute un moment important dans la partie.


Il y'a un élément, peut-être pas un principe, qui peut guider ici, c'est le jeu de couleurs, parceque les Blancs ont un Fou, et les Noirs n'en ont pas.
Un cavalier est souvent "bien" sur une case différente de celles contrôlées par le Fou adverse, car ils luttent avec celui-ci pour le contrôle des mêmes cases : un cavalier contrôle des cases de couleur opposée à celle de la case qu'il occupe.


Meteore, le
Intéressant dans cette position de voir que si les noirs mettent leurs tours sur e8 et e6 avec leur cavalier en e4 ils ont toutes leurs pièces sur cases blanches , même les pions, et le fou adverse ne peut rien attaquer.

@julo : intéressant cette règle du cavalier à mettre plutôt sur la couleur opposée au fou adverse....je ne connaissais pas...par ailleurs dans ce cas le C ne peut pas se faire attaquer par le F


Krusti, le
Le principal principe, que je connais comme tout le monde, mais que je n'ai pas convoqué, et qui pour parodier Sartre se retrouvait donc présent mais sur le mode de l'absence, c'est bien celui ayant trait à la vigilance à avoir pour ce qui touche à la pénétration des tours adverses sur sa 2° 7° rangée... puisque c'est par là que, passivement, je me suis condamné.
J'ai également singulièrement manqué d'esprit d'initiative et je n'ai pas échangé les bonnes pièces.
Bref tout faux.
Et cerise sur la gâteau ce sont les blancs qui mèneront dorénavant la danse jusqu'au bout.
Un 1/2 point qui finalement me ravira compte-tenu de toutes ces péripéties... Mais ça reste 1/2 échecs.
Merci à tous.
Ci-dessous j'ai le trait et la nulle arrivera 16 coups plus tard.




Julo62, le
@Krusti
Ouaip, c'est typiquement le type de position que j'aurais cherché à éviter à tout prix, quitte à rendre du matériel avant.
La passivité, surtout dans les finales de pièces lourdes, ça coûte des demi-points.

Si tu as l'occasion, trouve le bouquin de Shereshevsky, La stratégie dans les finales.
Il y en a sans doute d'autres très bons, mais celui-là, si tu cherches des explications sur la pensée schématique dans ce type de positions, il est excellent, et universellement recommandé.
Bon, c'est un truc à te faire mettre de côté Sartre, le Castor, l'Existentialisme...
Un risque à prendre, en somme ;-)


@Meteore
Ce n'est pas une règle ou quoique ce soit, c'est juste une réflexion que je m'étais déjà faite.
J'ai pas mal joué des systèmes avec fianchetto Roi, dans les 2 couleurs.
Contre des structures de type Maroczy, on cherche souvent à laisser l'adversaire avec comme seule pièce mineure, son Fou Roi, et en face, on garde souvent un Cavalier.
Les cases à viser sont souvent e4 ou d5, avec les Blancs (respectivement e5 et d4, avec les Noirs).
On place alors notre cavalier sur la couleur inverse du Fou adverse, en partie pour lutter sur les mêmes cases que lui.


Chemtov, le
''Mettre de côté Sartre, le Castor, l'Existentialisme...''. Lire plutôt Duras O. (GM et compositeur) que Duras M. (sur les poétiques de ''l'absence''...). Pour progresser aux Echecs évidemment.

Pour l'entrée de la tour en septième, l'échange du cavalier, les doublements des pions, les dévalorisations et destructions de toutes parts, c'est bien avant Sherevshesky qu'il faudrait travailler. Comme d'habitude, je répéterais : Max Euwe. Notamment ''Position et combinaison'' ( avec les dix parties analysées ).


Julo62, le
Je n'ai qu'un extrêmement vague souvenir des ouvrages de M.Euwe (et j'avoue, pourtant c'est assez rare, cela m'avait peu marqué), mais je vous crois sans problème.

Le Shereshevsky, rien que pour l'introduction et la reprise de l'article de Belavenets, avec l'anecdote (et l'analyse) célèbre de la partie de Capablanca à Moscou, je pense que ça marque un joueur, même modeste (moi, ça a eu un petit effet).
C'est à ce passage que je pensais en conseillant ce livre. Le reste est plus (très) ardu, j'en conviens.

(Si je me souviens bien, cette finale est aussi commentée (et racontée) par Kotov.
Moi j'avais lu sa version dans un polycopié d'articles assez anciens de EE. Je crois qu'ils sont la base du livre "Penser comme un Grand-Maître".)


Krusti, le
Oui Meteore, l'idée de tout faire pour maintenir ce beau cavalier en si belle position était alléchante mais...
Bon, le conserver (en le considérant aussi bon que le Fou adverse ce qu'il est là...) constituera un "principe par provision" jusqu'à nouvelle ordre dans pareil cas.


Julo62, le
Juste comme, ça, je ne sais pas si je vais formuler le truc correctement, mais concernant les échanges, j'avais noté une réflexion de Anand, je crois, qui est intéressante.
Lorsqu'on possède un léger avantage (pas le cas ici, on est d'accord), mieux vaut conserver ou chercher le déséquilibre F/C, car ces finales génèrent, normalement, plus de chances de gain (et inversement quand on est en léger désavantage).

D'autre part, si on regarde ta position au 22eme coup, et qu'on se met à la place de ton adversaire, que devrait-il chercher à faire :
- liquider des pions, ou au minimum handicaper la majorité,
- éviter le plus possible les finales de pièces mineures ou sans aucune pièce,
- chercher à activer ses Tours.

De ces précédentes remarques, et de la tienne ("je n'ai pas échangé les bonnes pièces"), on peut déduire que chercher à maintenir le Cavalier en e4 ferait d'une pierre bon nombre de coups.
Pas tant pour améliorer ta position que pour empêcher celle de ton adversaire de progresser.

Il ne faut pas oublier que tu détiens, au commencement, un avantage que tu peux considérer comme décisif, aussi, handicaper ton adversaire est une démarche largement aussi positive que de chercher à améliorer ta situation.

Je ne connais pas vraiment d'ouvrage abordable où est exposé ce que, je crois, on peut définir comme de la prophylaxie échiquéenne.
Si je cherche à savoir comment, moi, j'ai à mon petit niveau, travailler ça, je dirais qu'il y a 2 éléments :
1) c'est profondément dans mon tempérament,
2) J'ai toujours dévoré EE, ou tout autre support où un joueur analyse ses propres parties, souvent on peut dénicher des petites remarques sur cet aspect du jeu.

(Qu'est-ce que je regrette de n'avoir jamais mis la main sur l'autobiographie de Petrossian...)




© 2000-2022 - France Echecs - Politique de confidentialité