France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 28 novembre 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Une Caro-Kann bien ennuyeuse... par Mazettov le  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Bonsoir,

J’aimerais vous proposer un fragment d’une partie par correspondance que je viens de jouer. C’est sur un site concurrent où nous jurons – en crachant sur l’écran ! – de ne pas employer de moteurs d’analyse pendant la partie. Par contre, les bonnes lectures sont autorisées. Ce qui explique le grand nombre de coups théoriques.

C’est la troisième partie d’affilée que je joue contre cet adversaire, et les deux premières se sont soldées par deux nulles. A priori, nous sommes d’une force et d’une prudence égales. Sans doute autour de 2000 les bons jours. J’ai les Noirs, et nous jouons une grande ligne de la Caro-Kann classique avec …Ff5.

Waterloo, morne plaine. Les échanges s’enchaînent, et on en arrive à une position technique T + C + pions vs T + C + pions. A vrai dire, j’ignore si je dois placer ça dans la section ‘ouverture’ ou dans la section ‘finale’ (je n’ai pas trouvé la section ‘soporifique’ !), mais le réseau typique Cavalier en g3/pion en h5 vs Cavalier en f6 m’incite à placer l’ensemble dans les ouvertures, comme une semi-finale résultant d’une Caro-Kann typique.

L’élément déterminant me semble être la majorité de pions blanche à l’aile-Dame. Or, il se fait que je ne pratique la Caro-Kann qu’à titre secondaire, et j’ai beau chercher, je ne vois guère d’autre ouverture avec les Noirs où ce motif apparaîtrait régulièrement dans mes parties. Bref, j’étais un peu dans la panade et ne savais trop si je devais évaluer la position comme ‘tristement égale’, ou comme ‘léger avantage blanc sans risque’. Et ce n’est qu’après la gaffe blanche du 35eme coup que les choses s’éclaircirent. La suite n’a plus rien à voir avec notre thème, et je l’ai coupée.

Post-game, j’ai brièvement lancé les moteurs d’analyses dans les variantes pour être sûr de ne pas vous écrire des c… . Mais je n’ai pas vérifié les coups réellement joués, que je vous livre avec mes interrogations « live ». Et comme je ne comprends pas plus les pgn que les échecs, je vous livre la partie à la fois brute et commentée.

Et donc, les questions (du point de vue des Noirs) sont …
A) Au 23eme coup, auriez-vous avec les Noirs échangé les Dames, ou plutôt pas ?
B) Même question pour les Tours. Y a-t-il autre chose à entreprendre que « bêtement » les échanger sur la colonne ouverte ?
C) Que penser de ce réseau Cf6 vs Cg3 et pion h5 ? A ce p’tit jeu où les 2 Cavaliers s’immobilisent réciproquement, l’un a-t-il le dessus sur l’autre ?
D) Comment les Blancs auraient-ils dû mieux valoriser leur majorité ?
E) A partir du 31eme coup, et dans l’hypothèse d’une ligne avec Ce4+ Cxe4 fxe4, la « promotion » du pion f3 et e4 tend-elle à améliorer « en général » (tout dépend de la position précise, naturellement) la position blanche, comme il me semble ?
F) Ai-je raison de penser que pour les Blancs, une majorité « franche » à l’aile-Dame de 2 pions liés vs 1 (disons pions a et b vs pion a) aurait été plus avantageuse qu’une majorité 3 vs 2 comme dans cette partie ?
Ce sera tout pour cette fois. La prochaine, j’essayerai de jouer un gambit letton, c’est promis !



Julo62, le
Globalement, si les Blancs jouent ce plan (la poussée h4 puis h5), c'est pour que dans ce genre de finales, ils aient une majorité facilement mobilisable à l'aile D, contre une majorité handicapée.

Dans la partie, les Blancs n'ont pas du tout misé là-dessus et ils ont laissé les Noirs s'activent, après quoi, l'aile R blanche peut même devenir faible.

Quelques avis (ça vaut ce que ça vaut !) :
- Je n'échangerais pas les D avec les Noirs à moins d'y être contraint. Leurs présences, dans une certaine mesure, et vu que les Blancs n'ont pas cherché à jouer à l'aile R, empêchent la mobilisation des pions B à l'aile D.
- Idem pour les T, surtout si la T Noire peut s'activer sur la 5ème rangée.
- Le Cavalier B me semble meilleur, en ce sens qu'il a attiré celui des N sur l'aile R, laissant les coudées plus franches aux B sur cette aile. (d'où le Cc5 de la partie de référence)


À côté, mais pas tant que ça. Je crois qu'on préfère jouer avec e6 à la place de Cd7 pour garder la possibilité de développement en c6 après la poussée c5.
Cette ligne Cd7 me semble donner aux blancs ce qu'ils recherchent.


7...Cbd7 vise à éliminer la ligne 7...e6 8.Ce5 Fh7 9.Fd3 Fxd3 10.Dxd3 (une ligne que je connais moins. Mais je t'accorde que depuis environ 2000, les Noirs y ont de bons résultats).

En fait, j'ai joué des dizaines de blitz avec un ami trop tôt disparu - heureusement pour lui, il a seulement déménagé ! - avec la ligne 7...Cbd7, et donc je continue dans cette voie.


kieran, le
Erwin L'Ami propose de jouer 15...Tfd8 afin d'utiliser la tour en a8 pour soutenir la poussée a5-a4. La poussée en c5 est aussi à l'ordre du jour.
"[15...Rfd8] is easy for Black, ready to play c6-c5 or, depending on the circumstances, a5-a4."


@ Kieran : J'avais vu dans l'arbre que ...Tfd8 et ...Tad8 étaient tous les deux joués. Pour ce que je m'en rappelle, j'ai choisi 15... Tad8 au hasard.

@Julo62 : La majorité noire est certainement handicapée, mais je continue à penser que la majorité blanche de 3 pions vs 2 n'est pas aussi maniable qu'elle n'en a l'air a priori. Posterai demain deux variantes pour l'illustrer. Plus le temps ce soir !


Julo62, le
Oui, bien sûr, c'est aussi pour ça que depuis, les joueurs, avec les blancs, se sont beaucoup plus tournés vers la variante d'avance pour jouer l'avantage.
Après tout, il peut bien y avoir quelques révisions de valeurs en l'espace de 60 ans ;-)

(Cependant, à la table, et à mon niveau de jeu, je jouerais volontiers, avec les blancs, contre 7...Cd7, mais beaucoup moins contre 7...e6.
Ce n'est pas votre question, j'en conviens.)


Chemtov, le
On ne joue plus directement 14...c5 ? Les ordis ont donné leur verdict sur 15.d5 ? Cela gagnerait pour les blancs ?


J'ai noté (et je ne sais plus d'où j'avais tiré ces infos) 14...c5?! 15.d5! Cxd5 (15...exd5 16.Fxh6 Jobava-Bareev, 2003 16...gxh6 17.Cf5 avec attaque blanche) 16.Ce4 avec l'idée g2-g4 par exemple 16...C7f6N 17.g4 Cxg4 18.c4! et les Noirs ont des problèmes.
Je ne prétends pas non plus que ces infos soient vraiment à jour. Je prends davantage soin de la Scandinave et de "vieilleries" espagnoles.


@ julo62 : je n'ai jamais rien compris à la var. d'avance. Même pas réussi à me décider entre 3...Ff5 et 3...c5.

Et la var. des 2 Cavaliers ne me plaît guère non plus. J'y joue ...Fg4 h3 Fh5, et comme j'ai de gentils adversaires bien disposés à mon égard, personne n'est venu me chercher jusqu'à présent avec g2-g4.


Davout, le
Vous écrivez :
"28..., Td8 je n'ai rien vu d'autre"

Et pourquoi pas 28. ..., Tc7 pour maintenir la tension et voir ce que les Blancs vont faire.


@ Davout : Parce que je n'avais pas de plan "autour". Si j'avais joué 28...Tc7 (j'avais plutôt regardé ...Tc6), j'aurais quand même fini (me semblait-il) par opposer les Tours sur la col. ouverte. Et j'ai vaguement dû me dire que sa Tour était plus active que la mienne, donc je suis parti sur l'échange.
Et ce qui restait sur l'échiquier, à savoir cette "liaison" entre le Cf3, le pion h5 et le Cf6, m'intriguait.

Voici la dernière position que je voulais poster. Une des variantes non jouées, où ma conclusion était que je devais rentrer là-dedans parce que je n'avais pas le choix, mais que j'étais incapable de fournir la moindre évaluation.

Totalement égal selon l'ordi (profondeur de réflexion : la préparation d'un spaghetti !). Après 36.exf5 exf5 37.Rc3 a5 (encore ce coup) 38.bxa5 (38.b5??, et le Roi noir a le temps de prendre en c4 et a4, et le pion a5 est le premier à être promotionné) 38...bxa5 39.Rd4 f4. Les pions c et f sont échangés et les Noirs répondent à Rxh6 par ...Rf6=.




Et le truc qui m'interpelle, c'est que la même position où on supprimerait les pions c4 et b6, est complètement gagnante pour les Blancs. Il n'y a plus de plan avec ...a5, et plus non plus de variante de pat avec les Rois en h6 et f6.

Les Noirs n'ont qu'un essai qui est d'aller prendre les pions b4 et a4 avec le Roi. Pendant ce temps, son homologue pique le pion f et le pion h6, et ce sont les Blancs qui promotionnent.

D'où une de mes questions initiales : Une majorité de 3 pions vs 2, est-ce vraiment maniable ?


Bonjour Chemtov, dans le doute, vous posez la question pour 14....c5 ou 13....c5 ?
PS : pardon j'ai lu trop vite, Mazettov a répondu pour 14....c5, ma question n'a plus lieu d'être (je connaissais un peu côté blanc après 13...c5 uniquement pour ma part)


Chemtov, le
Bonjour Sisyphus. C'était pour 14...c5. Et je me demandais si les ordis avaient ''finalisé'' les attaques blanches que Mazettov cite ( les analyses connues vont déjà beaucoup plus loin ). L'autre jour, en équipe, on parlait ainsi de lignes de la Française qu'Alphazero avait pratiquement résolues. Tout un pan de la théorie des ouvertures annihilé.

@Mazettov (bonjour aussi!): La notion de majorité à l'aile-dame n'a de sens que si le roi adverse est à l'ale-roi. Et après, tout dépend de l'efficacité ou non de la majorité adverse sur l'autre aile. Pour 3 contre 2: c'est vrai que plus il y a de pions, plus ils seront à proximité du centre et du roi adverse.
Ensuite les majorités de pions fonctionnent plus ou moins bien suivant les pièces qui les accompagnent (dans dame contre dame, on peut même progresser sans l'aide du roi)
Dans cette finale particulière, a4 affaiblit (comme vous l'indiquez (voir a5 noir que vous citez justement). Mais l'avantage, si l'adversaire n'a pas de majorité active de l'autre côté, c'est de percer par un ''trébuchet'', dans la configuration a4,b5,c4,Rb4 face à Rd6, par c5+, bxc, Rc4 puis a5, b6, etc...

Bon... les finales de Caro-Kann, c'est trop vaste comme sujet (mais pas du tout ennuyeux! cf/le titre)


La ligne avec 14.c5 est tombée en désuétude notamment depuis la fameuse partie Jobava/Bareev de 2003, comme le rappelle Mazettov.

Concernant la finale, il me semble qu'elle est confortable pour les noirs avec les cavaliers encore présents, grâce au pion h5 qui devient faible et à la bonne structure des noirs.

Sans cavaliers, elle doit rester égale mais est sans doute plus dangereuse grâce à la majorité blanche à l'aile dame, le pion h5 permettant cette fois-ci de gagner des temps en cas de course de pions (en cas de finale de pièces lourdes).

Voir par exemple une très intéressante partie Shirov/Dreev de 2003 analysée en détails dans le fire on board tome 2.


Merci pour ces réponses, et bonjour à Chemtov, Sisyphus, Cornetto (et aux autres aussi !)

Il va de soi que le titre était (à moitié) ironique. Mais les méandres positionnels de cette structure de pions me semblaient mériter quelques explications.

Quant à savoir ce qu'Alphazéro "pense" de la Caro-Kann, je suppose que si ça paraît un jour, ce sera en 43 tomes et que le commun des mortels (dont moi) n'y comprendrait rien.

Je n'ai pas le livre de Shirov, mais je vais jeter un œil à cette partie.




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité