France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 28 novembre 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Mort de La Bourdonnais par Mazettov le  [Aller à la fin] | Théorie |
D'après Wikipédia, "atteint d'hydropisie, La Bourdonnais partit en Angleterre pour se soigner et mourut à Londres le 13 décembre 1840 à 43 ans."

Une version plus amusante est offerte par Hippolyte Taine (le Taine d'avant la guerre de 1870, c'est à dire de l'époque où on peut le considérer comme un polygraphe plutôt que comme un strict historien : "Labourdonnais ne jouait mentalement que deux parties ensemble. Ayant essayé une fois d'en jouer trois, il mourut".

Aussi bref qu'une épigramme. Ou des dangers du jeu à l'aveugle.

Quelqu'un au saurait-il plus sur le décès de ce champion français ? Et naturellement, aucune des deux versions n'exclut radicalement l'autre...


Sur le site du café de la régence on trouve quelques infos... sa tombe et aussi une lettre d'appel à souscription précisant qu'il souffre d'une cruelle maladie (hydropisie ?), une photo de son crane moulé... j'ai survolé rapidement, en creusant ou en demandant à l'auteur du site tu pourrais peut-être avoir ta réponse, si tout de fois c'est possible.


En effet, Jean-Olivier Leconte explique fort bien dans son 1er tome sur l'Histoire du Café de la Régence, les circonstances de la mort de La Bourdonnais.
On retrouve également un récit circonstancié de ses derniers jours, dans "Le Palamède" de décembre 1941, sous la plume de Georges Walker.
Il est arrivé en Angleterre dans la misère,et logea dans un grenier avec sa femme (anglaise) .
Heureusement, averti de son état de dénuement, un comité de joueurs de Londres lancèrent une souscription, louèrent un appartement meublé, lui permirent de consulter gratuitement des médecins, et lui attribuèrent 100 Livres Sterling pour ses derniers jours.
Il put partir dans des conditions décentes, avec des obsèques dignes .

Dans le même temps,ironie de l'Histoire, une pension allait être versée à La Bourdonnais ,par le gouvernement français sur un fonds de secours aux hommes de lettres . De plus le Conseil colonial de l'île Bourbon, en mémoire de l'arrière-grand-père de La Bourdonnais qui en fut le Gouverneur, lui attribuait une pension viagère de 3000 francs !

Quant aux causes de sa mort, elles restent inconnues, les médecins parlant d'hydropisie générale.( forme d'oedème)
Il pourrait s'agir d'une cirrhose , conséquence d'un train de vie pour le moins déraisonnable. La Bourdonnais passait sa vie à jouer aux échecs , parfois de 10 heures à minuit, dans des lieux enfumés, mangeant ,buvant et fumant beaucoup trop.


sigloxx, le
@Kouvitch : attention, utiliser "creuser" et "tombe" ensemble peut porter à confusion :).


RIP La Bourdonnais !




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité