France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- dimanche 26 septembre 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Pour énerver vos amis par Chemtov le  [Aller à la fin] | Actualités |
Il y a deux ou trois semaines, le GM Gabor Kallai a présenté cette position sur Facebook, sans mentionner l'auteur. Avec simplement le commentaire : ''Difficult and Exceptionally Beautiful! White to move and draw! ''

Là-dessus, un paquet de fanfarons, branchés sur leurs modules, ont liké ou répondu instantanément ''joli'', ''facile'', etc... Pour ma part je n'ai trouvé qu'une demi heure plus tard en... faisant ma vaisselle, sans échiquier. Parfois il faut réfléchir différemment pour trouver la bonne idée !
Pendant ce temps, le MI israelien ( otb comme on dit ) et GM pour la composition, Yoachanan Afek engageait un échange avec Kallai :

Yochanan Afek :
A nice one! Any idea who the composer is?

Gabor Kallai :
Yochanan, no, sorry

Yochanan Afek :
Well, it's my own study from exactly 40 years ago.

Gabor Kallai
Yochanan, super, thx

Et Afek postait un lien vers une page de son site, racontant :

''Curiously, this particular study, composed some thirty years ago, is still the favorite of more than one of my friends no matter the efforts I have made ever since to create much better ones. In 1982 I was part of an Israeli team to Cairo to play a match with the best Egyptian players of the time. In between the playing sessions I showed them this fresh effort of mine. I still enjoy remembering their baffled faces when finding the solution following some considerable effort. I guess it was the strong element of surprise in what seems such a simple setting that made it so appealing to them.''

Cela m'a rassuré. Je n'étais donc pas le seul à avoir ramé devant ce surprenant casse-tête. J'ai testé, ensuite au club avec un 2000. Il cherche encore..



Yves4, le
Vous voulez progresser aux échecs : faîtes de la vaisselle !


Je pense l'avoir (sans faire la vaisselle '^^). Tentative dans mon profil.


Renan, le
Je dois avoir les 2 premiers coups;
g7+, Rh7 ( la tour ne peux pas prendre sinon les blancs font dame)...
g6+,Rh6 et ensuite???


il faut peut-être amener le roi en h8... mais comment ?


Bizarrement pour moi j'ai l'impression d'avoir trouvé assez vite (environ 10-15 minutes, ~2100). Les coups sont assez forcés. Et Kouvitch, tu es dans le vrai.
J'ai pas revérifié c'est tout à fait possible qu'une pointe m'ait échappée. Mais je me mouille et je poste quand même
PS : je viens de regarder le profil de Benji, c'est bien cette ligne sur laquelle je tombe aussi


sigloxx, le
C'est ça qui est agréable avec cette étude. On a une idée finale qui apparaît soudain, comme une surprise, mais alors qu'on ne vient que de jouer des coups quasi forcés (une fois éliminés les Rf7 trop hâtifs).
C'est pas une "pointe" (qui impliquerait un coup blanc surprenant), juste une merveilleuse petite surprise finale :).

Après quand Afek dit qu'il a "fait des efforts" pour produire de meilleures études depuis, il a pas juste essayé, il en a fait une tonne de bien plus fantastiques! :)


Reyes, le
Par exemple : https://twitter.com/EuropeEchecs/status/1400835082278035461


Meteore, le
j'ai réfléchi un peu trouvé les deux premiers coups et imaginé le troisième et rapidement regardé la solution faute de patience.

c'est vraiment une élégante suite de coups je trouve. je ne m'y connais absolument pas en étude/problème mais je trouve sympathique la grande économie de moyens et le peu de pièces utilisées, c'est quasiment minimaliste.


Chemtov, le
Erony m'a rassuré en m'écrivant que Nicolas Giffard avait aussi ramé sur cette étude ( et aussi en rappelant que Ivanchuk réfléchissait aussi mieux en regardant le plafond que l'échiquier. Bon... moi, c'est la vaisselle...).

Afek a mis une video de vacances ici ( avant le texte que j'ai copié ) :
http://www.afekchess.com/?start=85&fbclid=IwAR1M5DxJuWg1XPGyI3Q8hB4JOIGxSA2keb-fDSOs_BHsmN1m1zmd2zitDzM

et : https://www.youtube.com/watch?v=gBpsoc4hF9Y
A partir de 10:34.

Mais c'est curieux, car le pion de l'aile-dame est en b7 et pas en a7. Dans ce cas, la nulle est beaucoup plus facile. Non ?


atha, le
J’ai trouvé la même solution que Benji mais ça me semble trop simple (max 5 minutes passées dessus). La pointe étant assez facile à envisager comme on voit que les autres coups forçant ne donne rien.


Chemtov, le
Bah... vous êtes tous très forts...


Yves4, le
Ben moi, je suis tombé dans un trou plein de boue et tout d'un coup Euréka !


bon de toute façon on sait bien que ce sera pas une nulle théorique, l'idée du pat "saute aux yeux" ensuite il faut le faire marcher. C'est joli mais pas introuvable non plus


atha, le
@chemtov on va dire que comparé à ce que j’ai fait toute l’après midi, ce pb était l’équivalent de ta vaisselle ^^ j’imagine que j’ai eu la chance de trouver rapidement les clés mais en faites j’ai surtout du mal à trouver sur quoi on peut bloquer, les alternatives ne sont pas nombreuses et facile à éliminer. Peut-être une question d’approche du pb.
Sinon je ne vois pas de différence entre a7 et b7 la solution de benji est bien complète ?


Chemtov, le
Ah... alors je suis surpris que vous ne voyez pas la solution avec b7, alors que vous trouvez l'autre suite triviale.


Avec b7, c'est incorrect : il y des duals au 3ème coup (3.Re5, 3.Re6).


Joli et très économe, merci pour ce partage.
Pas vraiment trouvé puisque j'ai lu les messages de Renan et Kouvitch qui donnent la solution (?).

@Chemtov: on a donc des chances de vous voir avec votre bac de vaisselle dans un tournoi? ;-P
(le plafond c'est plus pratique quand même)


jojo, le
En tournoi a quand même plus souvent sous la main un plafond qu'une vaisselle... J'ai du rater quelque chose j'ai beaucoup moins réfléchi que tout le monde et je vois les blancs gagnant easy... Je vais aller faire ma vaisselle! edit...2s de plus de réflexion m'ont convaincu que ca ne gagne pas..


Chemtov, le
@Abrobecker : Non, en tournoi, je fais la vaisselle à l'aveugle. Et regarder le plafond, non. Enlever ses lunettes ou... fermer les yeux, ça marche aussi ! Et on peux commencer aussi à penser vraiment.

Pour b7: Les amis de Afek ( dans la video ) se sont simplement trompés en essayant de reproduire la position initiale.

Pour cette finale ( avec la bonne position ! ), en général, à mon avis, la façon dont on présentera le problème est importante. Si on demande simplement à quelqu'un ce qu'il pense de cette position ou si on lui indique que les blancs peuvent faire nul, on aura des réactions différentes. Et si la position survient en tournoi, je pense qu'une grosse majorité des joueurs abandonnerait.

Car même si on trouve l'idée, puis le moyen, de passer le roi en huitième ( commentaire de l'époque d'Erony : "Le Roi blanc a délogé son
collègue" ) et bien il n'est pas si évident de croire au pat. Car si cette finale est connue et mène à la nulle par le pat :




Chemtov, le
Cette autre position ( qu'il faut avoir vue depuis 1.g7+ ) en revanche, est beaucoup plus originale, avec le trait aux noirs ! Et rien à faire pour éviter la nulle. Ce pion g6 est vraiment le champion de l'étude.




Oui c'était vraiment original et agréable effectivement quand je suis tombé là dessus. Que même après 1....Txg7+ 2.Rh8 les noirs ne puissent rien faire, c'est un peu fou


atha, le
@chemtov pour moi avec b7 c’est strictement identique (aux placements de la tour près, mais ca ne change rien), mais j’avais l’impression que tu disais qu’on pouvait annuler plus vite. Auquel cas je n’ai pas trouvé d’amélioration… (pas compris non plus dans quel monde Re6 ou Re5 est un coup utile)


Atha, c'est dans le monde réel que 3.Re5(6) annule aussi. Mets la position par exemple sur k4it.de (puis Nalimov EGTB).


atha, le
Ah ok avec le pion en b7 le roi a le temps d’aller le défendre. Je doit trop travailler la tactique et pas assez les finales pratiques.


Bellamy, le
J'ai eu l'occasion de résoudre l'étude ci-dessous (même énoncé) assez récemment.

Du coup, la solution de celle d'Afek m'est apparue assez rapidement, par association d'idée.




Chemtov, le
Ah oui. C'est intéressant. Comme le roi choisit de revenir du côté à priori dangereux. Mais qui le sauve. Quel est l'auteur ? Vous auriez les références ?


Bellamy, le
Vitaly Kovalenko, Shakhmaty 1971


Chemtov, le
Merci ! Il faut que je me note cela pour peut-être associer ces deux finales pour un article ou un cours. Mais ce n'est pas pour tout de suite... ( ''l'école est finie !'').


sigloxx, le
@Reyes : oui ou celle-ci (Y.Afek, blancs jouent et gagnent, 2nd prix spécial JT Dvoretsky-60, 2007).




sigloxx, le
Plus mon genre : Y.Afek, blancs jouent et font nulle, 1/2 prix spécial, The problemist 2006 (faut pas me demander pourquoi ces études ont reçu des "prix spéciaux").
Je mettrai rapidement la solution de celle-ci, qui doit faire un peu peur mais c'est tout à fait trouvable. Je la trouve vraiment assez parfaite, une idée finale cachée et astucieuse que je crois être originale (pas vu ailleurs en tout cas), une introduction très précise avec de jolis coups et du jeu et des menaces pour les deux camps.




Pour celle de The Problemist, c'est pour le développement d'une idée déjà utilisée par l'auteur (Probleemblad 2003-2004, Prix). Pour le jubilé Dvoretsky, les prix spéciaux étaient pour un 'set' de 2 ou 3 études.


Petite question annexe :
Est-ce que les 1ères années des revues "the Problemist" ou "DIE SCHWALBE" sont recherchées par les problémistes ou les collectionneurs ?
Existe t-il d'autres titres qui sont plus rares ?


Sans doute- mais pour the Problemist, tout est en ligne, pour Die Schwalbe seulement les années 1924-25, 1928-1930 et 1939. Il y a plus rare, par ex Il Problema (1931-1935), Promadas (4 numéros 1928-1930)...


Ces 2 dernières revues sont de quels pays ?


Il Problema : Italie ; Promadas, Allemagne. Il existe le livre de Gino Felice (Chess periodicals... 1836-2008) , très utile, dont pas mal de pages sont consultables en ligne, dont celles avec ces 2 publications.


The problemist, il n'y a pas les 6 derniers mois (réservé aux abonnés).
Die Schwalbe il n'y a pas les dernières années (réservé aux abonnés).


sigloxx, le
Ah merci Ulysse!

Celle de Kovalenko il m'a fallu beaucoup plus de temps pour trouver pourquoi 1.Rf1 Rh3 2.Tg1 perdait que pour trouver l'idée ensuite. Très joli. Et pourtant le coup noir sur 2.Tg1 est aussi un coup quasi forcé, par élimination, comme quoi.. il y a parfois des coups qu'on refuse de considérer même s'ils sont forcés.


sigloxx, le
Pour la première de Afek, les blancs ne peuvent pas jouer 1.c4 par que la finale est nulle après 1...Re5 2.Rc3 Rd6 3.Rb4 Rc6, même si on arrivait à amener le roi blanc en b5 (sur 3...Rc7 p.ex) il faudrait que le pion c soit encore en c3 pour que a5 puisse gagner.

Ils ne peuvent pas non plus jouer 1.Rc4 parce qu'après 1...Rg3 les noirs font dame en premier (et restent avec un pion de plus). Le roi blanc gêne l'avancée du pion c.


La clé est donc 1.Rc2!, seul coup d'attente qui maintient les deux lignes sans créer aucun des deux dommages mentionnés (avancée du pion c, obstruction du pion c) et prépare la suite suivant le choix noir.

1...Rg3
(1...Re4 2.Rb3 Rd3 3.Rb4 Rc6 4.Rc4 Rd6 5.Rb5 Rc7 6.a5 gagne car le pion blanc est encore en c3 - à noter qu'on gagne aussi l'accès à b5 grâce à la case c4 encore libre pour y jouer le roi).

2.c4 - les noirs ont choisi la course à dame mais cette fois le pion c n'est plus gêné
2...Rxh3
3.c5! et là :
3....Rg4 4.c6! et ont fait dame sur échec
3...Rg3 4.cb6 et on fait dame sur échec

En valeur ajoutée, même si ça ne fait pas partie des lignes principales, il faut noter que sur 3...Rg2 4.cxb6 et.. les blancs gagnent parce qu'il leur restera un pion (4.c6 gagne aussi, dommage) tandis que sur 3...bxc5 4.a5 Rg2 etc.. les blancs gagnant parce qu'il restera un pion au noir (sans lui ce serait nul). Une sorte de petit écho qui donne, je trouve, un peu de valeur ajoutée même si c'est dans des lignes secondaires étant donné le dual blanc sur 3...Rg2.

C'est simple, c'est tablebasé, mais je la trouve très jolie avec cette clé très "logique" :).


sigloxx, le
Juste pour être exhaustif, 1.Rd2 ou 1.Re2 auraient trop éloigné le roi blanc de la case clé b4, permettant donc 1...Re4 ou 1...Re5, tandis que 1.Rd4 crée un autre dommage : après 1...Rg3 etc, sur c5 les noirs gagnent un temps en prenant avec échec.


sigloxx, le
La seconde, les blancs ont l'avantage matériel et deux forts pions en sixième mais les noirs sont plus proches de faire dame et ont un réseau de mat avec f3 Ff4 h2#. Ca rend le jeu forcé :

1.Fa4 f3
2.Fxc2+ Rg4 (2...Rxg5 3.e7 Ff4 Ce6+)
3.Ff5+ Rxf5
4.Cg6 Rxg6 (4...hxg6 5.f7+-)
5.e7 Rf7
6.Fh6! (menace g6+ et Fxc1)
6...Fb2
7.Fg7! (menace e8D+ Rxe8 f7+ et Fxb2)
7...Fa3
8.Ff8! (menace e8D+ et Fxa3)
8...Fc1
9.Fh6=


Chemtov, le
Et dire que j'avais ouvert ce post et publié cette petite histoire, sur Afek et sa position, dans la rubrique Actualité et non pas dans la rubrique Etudes... Je suis maudit...
Bon... maigre consolation... demain les lecteurs de l'Alsace et Dernières Nouvelles d'Alsace pourront découvrir son ''énigme'', comme je l'appelle.




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité