France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- samedi 24 juillet 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


Finale 1 pion contre 1 pion - Étude de Duclos par oursemare le  [Aller à la fin] | Etudes |
La vidéo
https://youtu.be/tpqqinbIadA
Dans une situation compliquée, comment les Blancs vont pouvoir arracher le demi-point dans une finale 1 pion contre 1 pion ?
C'est l'occasion de revoir ou de découvrir les finesses de l'opposition des Rois.
D'autres cours sur www.comprendre-les-echecs.com ou sur ma chaîne Youtube



Merci ! Très instructif pour les joueurs comme moi, qui oublient trop souvent d'étudier tous les coups candidats ...


Compliqué pour qui ne connaît pas la finale de pions de M. Edmond :-) Si le roi n'est pas nettement devant le pion, alors que le pion n'a pas passé la moitié de l'échiquier, et qu'il n'a pas l'opposition, c'est nul. Du coup, d6 devient évident. CQFD


Je trouve la règle d'ARMAS bien plus simple.


@supergogol, cette alléchante règle semble inconnue de Google, tu pourrais fournir un lien ou nous l'exposer ici ?


pareil que supergogol, ça donne le coup candidat en 1 seconde. Pas le temps ce soir, mais je pourrai détailler demain si personne ne l'a fait d'ici là


atha, le
Pas besoin d’arbre de décision pour ce genre de finale
Il suffit juste de savoir qu’il faut avoir l’opposition et être devant le pion (avec l’exception du roi en 6eme où l’opposition n’est pas nécessaire et aussi des pions tours quand le roi adverse peut atteindre le coin mais c’est le béaba )pour gagner. Les blanc ont la possibilité de prendre l’opposition mais les noirs aurait un coup d’attente avec le pion.D6 enlève ce coup d’attente.


@NicoLeBelge , pour shématiser, on peut appeler çà la règle des 3 avantages . (vu du camp attaquant)
1/ Prendre l'opposition
2/Avoir le Roi devant le pion
3/Avoir le Roi sur la 6è rangée (ou la 3è pour les Noirs)
Si tu possèdes 2 avantages sur les 3, tu gagnes.

Je conseille à tous la lecture passionnante et drôle du livre de Julius ARMAS "De l'Est à l'Ouest de l'Echiquier".
Julius y raconte avec beaucoup d'humour, ses démélés avec la Securitate en Roumanie, son départ pour la France, et ses expériences professionnelles (en particulier son séjour à Belfort avec TOUZE , et ses anecdotes avec ses coéquipiers : Karpov, Spassky, Shirov, Bologan, etc...

Simplement extraordinaire !


@supergogol, j'avais entendu cette règle sans connaître son nom. Elle a quand même quelques trous dans sa raquette. D'abord, elle ignore le cas gagnant où aucune des conditions n'est réunie, mais que le pion n'a pas besoin d'escorte car le roi adverse n'est pas dans son carré. Ensuite, elle est fausse quand le pions est sur la colonne a ou h.


Les pions "a" et "h" sont effectivement des exceptions . Je n'ai pas non plus précisé que si le Roi d'attaque est 2 ou 3 cases devant son pion, cela fait autant d'avantages grâce aux coups d'attente.

La règle de Armas est , à mon avis, une excellente méthode , très simple , qui permet de juger à l'avance , cette finale de pion.


@NicoleBelge la règle ne s'applique évidemment qu'au cas où les 2 rois aident/s'opposent au pion. Et pas de pion tour (il donne alors une autre règle, en collant une petite pastille à l'intersection des 4 cases g8/g7/f7/f8 : le premier roi qui atteint une de ces 4 cases gagne. Mais c'est plus lointain, je peux faire une erreur. Et ne me sors pas : Blancs : Rg7 pion h3 et Noirs: Rg3 : "bah les blancs remplissent la règle, les noirs mangent le pion h3 et c'est nulle lol")

Et la règle de carré du pion dans le cas où aucun des roi dans la partie est suffisamment graphique sans vouloir en inventer une autre. L'idée est de ne pas avoir besoin de calculer.

Bref on n'a jamais prétendu qu'elle était universelle à toutes les finales de pions, c'est un peu de la mauvaise foi de l'écarter sous ce prétexte. Et donc dans ce cadre défini, elle ne semble pas avoir de trou dans la raquette. De gros efforts pour la "casser" ont été tenté.


Le récit de l'analyse de sa partie ajournée contre Kouatly (du temps où l'on avait encore des parties ajournées) est formidable . Analystes de nuit ,de son côté :Karpov, Shirov, Spassky, Bologan , et j'en oublie 1 ou 2 !
Du côté de Kouatly, c'était pas mal non plus, avec Lautier, Dorfman ,entre autres , si ma mémoire est bonne...


atha, le
Si on veut être de mauvaise foi on dira qu’avec un roi en d6, un pion en d7 et un roi en d8, on est sur la 6eme et on a l’opposition (donc 2 sur 3) mais ça ne gagne pas (pat).




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité