France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 22 juin 2021
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies | Politique de confidentialité |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
FAQ   FAQ
Etudes   Etudes
Finales   Finales
Théorie   Théorie

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs


5 études à résoudre... par Kouvitch le  [Aller à la fin] | Etudes |
Sylvain Ravot reprend sa rubrique "études" dans un nouveau format: 5 études proposées tous les quinze jours.
Sur sa chaine youtube: https://www.youtube.com/watch?v=x_Tr-qOdxd4

En dehors du fait qu'il est agréable de regarder des études,en résoudre régulièrement augmenterait la capacité de calcul. A priori, ça fait partie de l'entraînement de MVL (et sans doute, beaucoup d'autres GMI). Qu'en pensez-vous ?
Si je fais le bilan après avoir résolu -ou plutôt tenté de résoudre- les 80 études que compte la rubrique, j'ai au moins augmenté ma capacité à résoudre des études et peut-être aussi les problèmes tactiques de lichess.


Pour le calcul des variantes, c'est idéal oui, notamment la capacité à prendre en compte des coups qui seraient "inattendus" en partie mais qui concernant la discipline sont évidemment la norme.
Cela ne couvre pas tous les types de positions, mais c'est excellent et une bonne préparation pour un tournoi de parties lentes. Pour se préparer à un blitz ou rapide, s'entraîner plutôt avec les petits exercices tactiques qui fleurissent sur les différents sites.


Domi77, le
Le lien cliquable
Voir rubrique FAQ pour apprendre à le faire ;o)


@Domi77 merci, je n'avais pas pensé à la FAQ ni que c'était juste des tags html.

@DocteurPipo Oui voilà, je crois que ça m'a aidé à mieux percevoir la meilleure défense de l'adversaire et à moins m'égarer dans des variantes qui aboutissent à une impasse.


sigloxx, le
Je pense que c est un bon entraînement échiquéen au niveau MI+, mais que ça apporte beaucoup moins que des exos tactiques standards et des analyses (de tête, pas en déplaçant les pièces) de finales ou de milieux de jeux à niveau plus faible.


sigloxx, le
Sinon j ai bien mis 6-7 minutes sur la première (obnubilé par 1.d4? Rb5!) trouvé seconde et troisième en moins d'une minute (je les trouve plus simples, la troisième est magnifique mais la solution est un peu téléphonée quand on a un peu d'expérience).
La quatrième 7-8 minutes (je faisais partir le roi du mauvais côté et cherchait une ressource cachée qui n'existe pas :P).

*spoiler*


Faut pas oublier de vérifier qu'il y a pas de pat si le roi noir vient en a8 après h5+ Rg3 h4+ Rg2 h3+ Rxh1 h2 Fxh2! (enfin Ta1+ ou Fa7 marche aussi). Ca me donne une idée d'ailleurs ^^ :)

*fin spoiler*

La cinquième je capitule, pas simple.. En fait je pige pas ou vois pas la défense noire.


sigloxx, le
ah je viens de voir qu'il y a une ressource de pat pluds intelligente que h2 (mais tjs Ta1+).


@sigloxx Tout comme toi, avec des temps plus dilatés, j'ai trouvé la première plus difficile que les deux suivantes(je n'ai pas trouvé immédiatement la bonne proie). Pour la quatrième, ma préférée, j'ai trouvé rapidement mais je n'ai pas envisagé le pat. Je suis passé directement à la suivante tout en me disant qu'il y avait peut-être un petit truc de fin -c'est souvent le cas chez Troitzky- que je chercherais plus tard... mea culpa, je ne l'ai pas fait. Pour la dernière, j'ai capitulé aussi: je voyais bien quelques idées: échanger le pion contre le Cavalier (pas forcément tout de suite) et dominer le Fou mais sans grand succès.
Pour revenir sur la quatrième, j'aurai sans doute vu h2 mais pas Th3 est plus amusant c'est vrai.


Merci pour ces retours. Il est vrai que la première contient pas mal de fausses pistes qui la rendent finalement plus difficile que je ne le croyais initialement.
De manière générale il n'est pas simple de trouver des études de "niveau facile" mais je m'y emploie de plus en plus, afin de ne pas fermer ce domaine aux joueurs moins aguerris. Une des techniques que j'utilise le plus est de ne pas faire chercher une étude au 1er coup mais à un stade plus avancé, après 3 ou 4 coups d'introduction pas faciles du tout typiquement.


Chemtov, le
Ah! Comme j'aimerais avoir un jour le 4 en tournoi !


Chemtov, le
La 5... euh... c'est vraiment une finale de dame contre cavalier et fou, la solution ?


@arnackor C'est sur que ce n'est pas simple à trouver les études faciles et merci encore de le faire pour nous...
En plus, l'étude de Bron aide à trouver celle de Troitzky (Dame dans le coin, Tour dans le coin)ce qui la rend plus aisée.

Dans ton autre vidéo 30 belles études
La technique qui consiste à montrer l'étude après 3 coups a bien marché pour l'étude de Belyavsky (no29) qui devient facile.
Après, comme tu le dis, par ailleurs, le niveau est très subjectif: impossible, pour moi, de trouver la très facile no10 (Steppen) mais elle m'a aidée à trouver la no24 de Réti assez facilement.
Pour trouver des faciles, on peut aussi se restreindre aux miniatures et/ou celles d'avant 1940 (1950?). J'ai essayé sur Yacpdb (qui permet de chercher par mot clé)et ça marche à peu près.
@chemtov c'est clair, la 4 en tournoi: le rêve... d'un autre côté la tour l'a bien cherché si elle a été jouée là, pas sur que ça puisse arriver.


Chemtov, le
@Kouivitch : ''La tour l'a bien cherché si elle a été jouée là, pas sur que ça puisse arriver''.

Au contraire, je trouve cette position parfaitement logique côté noir ( et pas vraiment côté blanc ). On peut imaginer d'abord cette finale.




Chemtov, le
Les noirs prennent logiquement h3, les blancs perdant ainsi leur principale chance de gain. Ensuite, les blancs jouent Rg4 pour aller encercler puis gagner h6 et pour tenter leur chance dans une finale tour et fou contre tour, nulle mais toujours prometteuse en pratique. Mais les noirs s'accrochent à leur pion par Th1, pensant gagner un temps sur le fou et espérant garder le plus longtemps possible leur pion.

Et c'est là que l'on apprend ( en quelque sorte ) que Th1 était le seul coup perdant ( parmi les coups crédibles ) et Tb1 est le seul coup gagnant ! Alors que le roi blanc ne peut pas coincer la tour et que le fou et la tour des blancs sont condamnés à rester sur la première rangée ( à cause de la menace TxF et du clouage ) à moins de jouer Rg4-g3-g2 laissant la tour repartir en h4.

Bref... dans la pratique,tout cela me semble très crédible et ordinaire . En revanche, je trouve le gain vraiment ''extra''ordinaire.
Cela va être l'un de mes premiers sujets d'entraînement, en présentiel, avec mes forts jeunes, la semaine prochaine.

Par ailleurs, concernant la position 5, Erony m'a aimablement communiqué le lien suivant ( de janvier 2011 ) ( pénultième diagramme ):
http://lecoursdumaitre.e-monsite.com/pages/tools/cb-2011/les-nouveaux-diagrammes-du-maitre-8.html
Confirmant, en quelque sorte, que c'est pas de la tarte pour gagner cette partie.


@Chemtov Superbe mise en scène de la position... j'avoue que j'avais tort, cette position de la tour est envisageable en partie :o)


Chemtov, le
Bah...oui...bof... Mise en scène... si on veut. En général, je ne fais quasiment plus la différence entre finales jouées, études composées et finales théoriques. Je suis désespérément, viscéralement, accroché aux applications pratiques sur l'échiquier, en tournoi ( c'est pourquoi j'ai beaucoup de mal avec la composition échiquéenne dès lors que les positions ne sont pas ''crédibles'' ). Et les études que je préfère sont celles des classiques ( Kubbel, Platov, Troitzky, etc... ) qui ont tellement enrichi la théorie des finales pratiques. Peut-être, reverrai-je ce diagramme dans cinq ans et, ayant oublié l'avoir publié ici, je serai persuadé qu'il s'agit d'une partie jouée ! Avec juste un sentiment de ''déjà vu'' ( un chunk ? )


Oui la 5 se finit effectivement par cette finale théorique D vs FC qui est fort difficile, mais dans une étude on peut s'arrêter au prétexte que c'est un gain théorique. J'ai beaucoup aimé la séquence qui l'amène par contre. Peut-être qu'on peut trouver une étude qui la met en scène sans tomber dans une telle finale théorique. J'ai un peu cherché, trouvé quelques compositeurs qui essayaient, rien ne m'a convaincu pour l'instant.

Je préfère aussi la période d'avant guerre, plus proche du jeu pratique. Il existe quelques exceptions géniales cependant, parmi les travaux incroyables de Pogosyants, entre autres.

Sinon la 4 m'a également fait forte impression.


Nouvelle série de cinq ce jour à 17h00 :
https://youtu.be/fJH9F4rkVMY
Avec un clin d’œil.


sigloxx, le
vidéo non disponible? Tu fais une petite retouche? :)


sigloxx, le
wow j'adore la première de Rossolimo, mais je lui aurais mis au moins deux étoiles : l'idée est subtile et faut quand même voir pourquoi toute la partie qui commence par un premier coup très forçant ne marche pas, avec la petite triangulation noire et la faiblesse en d2).


sigloxx, le
Par contre la troisième (seconde de Rossolimo), je lui aurais mis une étoile et en plus elle a plusieurs solutions (j'en ai une en deux coups et une en trois coups et il doit y en avoir d'autres). A moins que je loupe une ressource mais je vois vraiment pas quoi.


sigloxx, le
La quatrième ça aide bien que tu aies précisé qu'il fallait regarder jusqu'au bout et que tu aies mis trois étoiles, je pensais avoir trouvé, je la trouvais très facile mais j'avais loupé la fin, du coup j'ai continué à chercher un peu et fini par voir la ressource noire et la pointe :). Je l'avais déjà vue celle-là pourtant...


L'étude de Gorgiev (n°4, f1h8) est incorrecte.


...mais elle a été corrigée.


sigloxx, le
ah en effet 1.Re2 gagne aussi selon l'oracle (et c'est le seul autre coup, allez savoir pourquoi :P). Dommage.

Sinon je connaissais déjà la cinquième de Troitsky mais je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas pris la correction par Gerhardt qui me semble parfaite avec l'enfilade finale?
La correction de Dorogov ne amrche pas (1...Rc4 et 4...Rc3!). La seconde version présente dans la base (version de Troistsky? Pas sûr à quoi correspond la mention de Kralin archives, Alain en saura surement plus) est correcte aussi en fait, Txf5 n'annule pas contrairement à ce qui est indiqué dans la base, mais bon ça donne une fin peu claire.


Et (de mémoire), Rossolimo n°2 (1931) c'est dans les Dernières Nouvelles tout court (un journal de l'émigration russe, Posledniyé Novosti, publié en France) ; il me semble que Rosso a tenu la chronique qu'on trouve sur le site d'une université américaine.


Chemtov, le
La N°3 : Rossolimo... Les Dernières Nouvelles d'Alsace 1931 ! Et bé... Je ne savais pas qu'il y avait une chronique d'échecs à cette époque. J'aimerais bien trouver aussi ce livre de Rossolimo ''Les Echecs au Coin du Feu''. Apparemment, on peut le consulter à la bibliothèque de Belfort ( Fonds Mennerat ).


c'est évidemment le journal (avec la chronique) que l'on peut trouver en ligne. Et c'est sur le site de la bibliothèque de Russie (collection très incomplète)
http://elib.shpl.ru/ru/nodes/9968-poslednie-novosti-ezhedn-gaz-parizh-1920-1940-ezhedn

Pour l'université us (Princeton), c'est une autre publication russe en France.


Chemtov, le
@Ulysse : Oui. Cela me semble plus crédible ( que cela ait été publié plutôt dans Последние Новости )


Le 27 janvier 1931, sous le n° 3597 très exactement.
Il y a quelques petits duals tout de même.


Sinon, le livre de Rossolimo (Les Echecs au coin du feu, publié comme supplément à l'Echiquier de paris en 1947), c'est juste 28 pages (12 fins de parties jouées, 12 fins de partie composées) avec préface de Tartakower. Pas un mot de Rossolimo en dehors des solutions sous les diagrammes.


Merci pour toutes ces précisions extrêmement pointues ! Ça fait plaisir de voir autant de connaisseurs et de connaissances.
Je regarderai tout ça et mettrai des infos au niveau des solutions.


@sigloxx :
- oui la première aurait aussi pu avoir 2 étoiles
- je n'ai pas trouvé comment tu gagnais en 3 coups mais je n'en serais pas surpris. En terme de concept on est proche de la première et donc oui tangent entre 1 ou 2 étoiles. Puisque le concept me semble légèrement avancé, plutôt 2 étoiles pour les deux du coup pour moi finalement.
- 5e : j'étais proche de prendre la correction "Gerhardt,S Shakhmaty v SSSR/9 1964" (qui s'orthographie plutôt Gerhard normalement ?) mais j'ai voulu alléger en enlevant la variante 3...Tc1+ Rd7!, qui est super, mais j'ai juste voulu simplifier l'étude. Elle ne déparie pas du tout avec.


@Ulysse :
- quelle est la correction de la n°4 ? Je ne l'ai pas trouvée, merci.
D'un point de vue théorique je comprends, sinon d'un point de vue pratique le fait que Re2 gagne aussi ne me dérange pas du tout, car je ne vois personne trouver ce 2e gain.
- incroyable ces Dernières nouvelles qui se sont transformées en Dernières nouvelles d'Alsace... Je vais le mentionner à Van der Heijden. Mon clin d’œil tombe à moitié à l'eau ! Pas grave !
Question subsidiaire : de quand datent les premières chroniques échecs dans les DNA ?
- quels petits duals ?
Merci.


sigloxx, le
@Arnackor :
pour la troisième, j'ai d'abord considéré 1.Rg3 Dc1 2.Fe5 De3 3.Fb2 zug. Mais me suis demandé pourquoi 1.Fb2 direct marchait pas, et ça marche encore mieux : 1.Fb2 Dh3 1.Rg1 zug.
Ah mais je viens de réaliser que tu as juste donné la toute fin de l'étude, apès 5...Dh1 avec la DN déjà en h1. Il y avait beaucoup de coups avant dans l'étude de Rossolimo (et pas mal de duals). Mais je pense que j'aurais quand même donné la position avant 4.Rf2, pour qu'il faille voir la ressource noire 4...Df6! sur des coups comme 4.Fe5.
Duals : 2.Dd3+ (transpos), 5.Fe5 (transpos mais chemin assez différent), 6.Rg3 (pas une transpo).


sigloxx, le
il y a deux corrections, une avec ajout d'un pion noir en f3 (par Noam Elkies? Plus sûr et trop fatigué pour vérifier) et l'autre avec ajout d'un pion noir en a7 (par Mario Garcia -ou Hlinka peut être?). Je pense que Garcia avait accès aux tablebases 7 pièces dont sa correction est sans doute la plus fiable.


Hans Bouwmeester avait consacré 2 pages à l'étude g2h7 de Rossolimo dans New in Chess (6/1986). 1...Tg8 est la "variation I" et la ligne 1...Rg6 y est considérée comme la "variation II". Et il n'a pas vu les duals (dans les 2 lignes). 5.Fe5 (5...Dc5+ 6.Fd4 Dc1 7.Rg3 ou Re2 +-) en particulier ruine l'idée et l'étude.


Pour Gorgiev (f1h8), la première correction (sur 3 en fait) date de 2010 et ne comporte pas d'ajout de pion. Mais elle raccourcit d'un coup la solution : Rh1,Tg4,Ff6/Rh7,Fd8,Ce7. Les 2 autres, avec pion noir additionnel, sont de Garcia (2012) et Byway (2015). Il me semble aussi avoir vu une autre correction, plus récente, sans pion ajouté.


Enfin, toujours pour Gorgiev (f1h8), au 2ème coup, il y a 2 autres secondes solutions gagnantes. 2.Re2 (encore) et 2.Tg2. Après tout, avec le roi noir isolé sur le colonne h, on peut penser qu'il est possible de temporiser et donc partir sur une étude de domination lente (introuvable humainement mais assez logique) : 2...Cc6 3.Fb2 Cb4 4.Td2 Fb6 5.Td7+ Rg8 6.Fa3 Cc2 7.Fd6 Cd4 8.Tb7 Fa5 9.Rg2 Cf5 10.Fe5 etc. Le Roi est sur la 8ème rangée et avec l'entrée en jeu du Roi blanc, on peut avoir l'intuition que ça finira par gagner (un Carlsen choisirait sans doute ce gain lent pour le plaisir de la torture).


Enfin enfin, toujours pour Gorgiev f1h8. E. Pogosyants avait trouvé en 1985 comment s'en sortir tout en amenant les pièces noires à jouer pour occuper les cases où elles se trouvent dans la position initiale de Gorgiev : Rh1,Tf1,Fc5/Rg7,Fc7,Cg8. Sol : 1.Fd4+ Rh6 2.Tf8 Ce7 3.Tf7 Fd8 4.Ff6 etc. Sauf que, à nouveau, les EGTB trouvent quelque chose : 2.Tf7 avec gain alternatif. Correction de Noam Elkies : Rb1,Tf2,Fc5 ; Rg7,Fc7,Cg8. Sol: 1.Fd4+ etc. Tout cela est raconté en détail dans EG n°138, octobre 2000, qui est en ligne sur le site arves.org (aller à "Collections magazines", puis "magazine EG").


Merci !

@sigloxx : 3e : mais 1.Rg3 Dc1 2.Fe5 Dh1 non ?
J'ai donné que la fin pour deux raisons : simplifie fortement (dans une idée de donner du 1/2 étoiles) et enlève les duals évoqués.


Chemtov, le
Pour les cinq positions, dans l'ordre, mes préférences vont à :
1) Gorgiev 2 ( T et F contre C et F ). Je me demande toujours si je pourrais avoir une position comme ça ( c'est toujours mon premier critère ). Alors oui, pourquoi pas. Apprendre à coincer des pièces mineures, cela peut être très utile ! Rien que tour contre cavalier au bord, c'est très instructif ( le soir même j'ai essayé d'avoir cela dans une partie sur Lichess) .
2) Rossolimo 2: Pareil. Là aussi , on peut s'imaginer ''en situation''. On pourrait même ''meubler'' la position avec des pions et on aurait une ''vraie'' partie avec une fin de rêve. Par exemple :




Chemtov, le
Et puis :
3) Troitzky: Ressemble aussi à une vraie finale (un bon point ). Mais l'intérêt n'est que dans les deux images jumelles. Quand même bien.
4) Rossolimo 1 : L'ascenseur. Amusant. Mais mon cerveau sclérosé est assez insensible à ce genre de chose. On dirait un jeu différent des Echecs ( solitaire ou autre ).
5) Gorgiev 1 ( T et F contre T et F ) : Un peu trop basique.


Cette manie de classer... On a vraiment besoin de savoir tout ça ? (qu'on ne comprenne pas les études -et pas les "positions"-, c'est une chose, mais s'en vanter une fois de plus...)


Chemtov, le
@arnackor, le 19/05/2021 00:17. Non, je ne sais pas du tout de quand datent les premières chroniques d'échecs dans les DNA. Il y en avait déjà fin des années cinquante ( par Curt Eber, de courtes informations et deux diagrammes ) Ensuite, dans les années 70-80, Jean-Claude Letzelter a publié des parties commentées. Cela s'est arrêté aussi. Puis j'ai repris, d'abord avec aussi des parties commentées ( mais dans un esprit pédagoqique ) ( une cinquantaine, de juin 1989 à juin 1990 ). Puis le journal a de nouveau subi des changements et je n'ai pu reprendre qu'un an plus tard, avec une nouvelle formule. Depuis j'ai écrit presque 1500 chroniques (dont peut-être 400 originales ). Apparemment, si ça dure (depuis 30 ans), cela ne doit pas trop déplaire...

@Ulysse62: C'était un simple avis de lecteur et d'amoureux du jeu d'échecs ( Assez proche des avis que je recueille justement, régulièrement, auprès des joueurs du club et de lecteurs, sur les problèmes que nous étudions souvent ensemble ). Donc simple avis d'un spectateur qui préfère un film à un autre, un tableau, une sculpture, et cherche à intégrer ces oeuvres et ce qu'elles signifient dans sa construction personnelle. J'espère que d'autres personnes pourront écrire ici ce qu'elles aiment et ce qu'elles n'aiment pas et pourquoi.


1500 chroniques c'est magnifique !!

Oui je trouve très bien que chacun donne son avis. Le milieu de la composition reste très fermé et peut même sembler totalement inaccessible à certains. J'essaie de l'ouvrir un peu avec mes modestes moyens. Europe Echecs également sur leur facebook et twitter par exemple.


sigloxx, le
@Arnackor: 1.Rg3 Dc1 2.Fe5 Dh1 3.Fb2 (ou 2...De3 3.Fb2), mais ce n'est pas une transposition même si ça reste la même idée (R en g3 qui bloque h3 au lieu de R en f2 qui vient en g1 bloquer h1), donc c'est un dual un peu plus important que les 2 autres.


Pour "résumer" donc, 1.Fb2,1.Re3,1.Re2,1.Fe5,1.Rg3 et 1.Fc3 gagnent.


@Ulysse62 : Y a-t-il des règles précises pour déterminer qu'un dual détruit une étude, ou bien qu'il est "mineur" et en amoindrit seulement la qualité ?


Il existe un article sur ce sujet (du moins sur les duals mineurs), écrit par Harold van der Heijden dans EG n°170 (on le trouve soit sur le site arves.org soit sur le site de S.Didukh, didok.ru dans la section articles (en anglais):
http://didok.ru/Articles/English/Heijden-Minor-dual-170.pdf
De là à parler de règles précises... il y aura toujours dans certains cas des différences d'appréciation.


Merci pour le lien ! Effectivement, une réponse courte n'était pas facile à donner.


Mais c'est un sujet intéressant. Au passage le site de Didukh est vraiment une mine. Et encore plus quand on maîtrise le russe...


Je vois ça. Tu m'en as déjà parlé d'ailleurs, mais j'avais oublié.


Et le même SD vient juste de sortir "sa" base d'études (bon, là, c'est autre chose : il s'agit de les noter et l'on retrouve cette manie de classer, noter... Ceci dit, cela amène des discussions entre compositeurs, ça peut être intéressant aussi):
eg.didok.ru


sigloxx, le
Ah ben tiens la base de Didukh vient de m'apprendre qu'on avait eu le cinquième prix d'un MT Kasparyan 2006 avec l'étude faite avec Joachim Iglesias (sur une idée de lui), je savais même pas et j'avais complètement oublié cette étude. Et mon zigzag a eu 4ème recommandation dans EG, je savais pas non plus (par contre l'année doit pas être la bonne, ils mettent EG 1998 alors que j'ai du composer ça en 2004 ou 2005.


Publication octobre 2003 EG 150 pour l'étude f6b1.


...l'erreur venant de ce que le concours portait sur les études études parues dans EG de 1998 à 2003 (jugement EG 163).


sigloxx, le
ah le jugement portait sur 6 années de publication? D'autant plus surpris qu'elle aie eu une recommandation même si le zigzag de la DN et du RB était amusant. Merci encore pour ces précisions :).


Tu peux regarder tout ça sur le site arves.org


Nouvelle série :)


L'étude de Troitzky est incorrecte (une première fois dans la partie introductive qui a été supprimée ; et à un endroit beaucoup plus embêtant puisque c'est organique).


Je ne vois pas où ?
Quel n° de coup (en considérant la version avec l'intro) ?
J'ai pas non plus vu le souci de l'intro d'ailleurs.


C'est dans la base de van der Heijden, découvertes de Mario Garcia et PeterKrug en 2011 (1.h6 ; 6.Ce2).
Pour donner une idée, sur les 33 études de Troitzky publiées en 1911, dans le deutsche Schachzeitung, il n'y en a pas la moitié de correctes.


Ah mais tu parles de l'autre version, avec un pion en d6, que j'évoque, mais justement je dis que je ne l'ai pas retenue parce qu'il y avait deux solutions et surtout qu'elle était beaucoup moins riche.
Moi je propose celle sans pion d6. Tu m'as fait peur.


Ok, mais ce n'est pas "l'autre version", c'est l'étude de Troitzky originelle qui a le pion en d6 (il n'y a rien d'autre dans la base 2015 de HvdH sans pion d6). Du coup, sans le pion d6, c'est une correction, pas une version !)


Ma base 2020 de HvdH m'indique :
Deutsche Schachzeitung/2. version: Troitzky,A Deutsche Schachzeitung/4 1913.


exact, je n'avais pas vu (c'est dans la 2015 aussi). Mais, si les mots ont un sens, HvdH a tort d'utiliser "version" (je sais pourquoi : quand il a mis "version", il ne savait pas que l'étude était incorrecte, puisque c'est en 2011 que cela a été vu).


Dans ma base HvdH de l'an 2000, il n'y a rien d'écrit en texte, dans aucune des deux, mais on trouve bien les deux études.
Ce qui montre que la version sans le pion est antérieure à la découverte de la correction.

La version sans le pion est si riche qu'il me semble logique qu'on la doive à Troitzky et non pas à quelqu'un qui aurait enlevé le pion par hasard et soit tombé sur une telle mine d'or.


L'étude sans le pion est due à Troitzky lui-même en 1913. Donc Troitzky a en effet découvert lui-même que ça ne marchait pas avec le pion. Mais si cela n'a pas été reporté explicitement dans la DS entre 1911 et 1913, et que la première mention officielle des incorrections est de 2011, HvdH indique 2011...


sigloxx, le
Je connaissais déjà les deux dernières mais j'aurais mis 5 étoiles à la dernière, tout voir jusqu'à la finale avec C vs pions et le Ra5 final c'est vraiment pas trivial, à chaque coup aussi bien blanc que noir il y a plusieurs possibilités à rejeter et souvent pas totalement triviales.


Bon, j'ai vérifié dans la Deutsche Schachzeitung : il y est bien indiqué (Korrektur) à côté du nom de Troitzky p 120, numéro d'avril 1913.


sigloxx, le
Il y a de bonnes chances que Troitski aie juste vu la démolition par 6.Ce2 (celle par 1.h6 est vraiment pas évidente, ils n'ont pas mis la ligne 1...b4 avec l'idée 2...Tc5+ dessus, qui contient une très jolie idée) et que sa correction aie fait d'une pierre deux coups, en plus d'enrichir l'étude, c'est amusant :).


Peut-être en effet - en tout cas, rien sur une quelconque incorrection dans la collection Lamare, il est juste indiqué que la "modification" (pion supprimé en d6) amène une fin d'étude différente à partir du 6ème coup.


Merci pour toutes ces infos.

@sigloxx : à partir du moment où la finale est atteinte, après le 11e coup noir (version complète), je crois qu'il y a plusieurs façons de gagner (sauf au 13e évidemment) donc heureusement pas obligé de trouver les coups jusqu'au 16e.
Mais mon échelle ne va que jusqu'à 4 étoiles de toute façon :p




© 2000-2021 - France Echecs - Politique de confidentialité